Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 15 septembre 2019
Antananarivo | 16h35
 

7e Jeux des Iles de l’Océan Indien

Cérémonie de clôture

Le feu d’artifice a encore sauvé la face !

lundi 20 août 2007 | Daddy R.
Les gradins de Mahamasina étaient noirs de monde pour cette cérémonie.

Le rideau est tombé sur les 7è Jeux des îles de l’Océan indien qui s’est tenu à Madagascar durant dix jours. A part les compétitions qui ont fait de ces Jeux un événement de taille, la cérémonie d’ouverture et de clôture ainsi que les diverses animations qui se sont tenues dans les sites ont donné une autre forme à ces Jeux.

Déception et joie restent pour l’instant les deux mots qui s’alternent sur les lèvres des gens quand on demande leur réaction à propos du spectacle d’ouverture et de clôture des Jeux des îles.

Un spectacle incompréhensible

A propos de la cérémonie d’ouverture, ce sont surtout ceux qui se sont déplacés à Mahamasina qui ont été déçus. Du moins, les téléspectateurs qui ont suivi en direct, devant leur poste de télévision, sont plutôt critiques par rapport au concept en général. Un concept qui a été moins expressif et incompréhensible, selon leur point de vue.

Côté cour, la déception est due à la mauvaise visibilité, étant donné que la scène a été installée juste devant le gradin et orientée vers la tribune centrale. Cette disposition a gêné le public face au spectacle qui se passait sur la pelouse et sur la scène même. « On dirait que le spectacle a été fait juste pour les autorités présentes » a réitéré cet homme qui a pris la peine de venir dès le matin pour assister à la cérémonie d’ouverture et s’est retrouvé juste derrière la scène.

Toutes les délégations confondues, ont défilé à l’unisson et en oubliant les frontières.

Par contre, ceux qui se sont assis sur la tribune centrale ont affirmé que la vue a été magnifique sauf que les deux écrans géants installés sur les côtés n’ont pas été très visibles. Un côté technique qu’il ne fallait pas négliger.

Somme toute, le problème s’est situé plutôt au niveau de l’éclairage.
Une situation qui aurait dû être étudiée bien avant, vu que la cérémonie a été programmé tard dans le soir. Lors de la retransmission en direct, on n’a pas vraiment eu cette impression car les corrections techniques sur les images ont pu rattraper les lacunes. Il fallait être présent à Mahamasina pour voir la réalité qui était tout autre.

Interrogé sur cette question, les responsables du Consortium Tazako, Do Sol, Son’ate plus, concepteur de cette cérémonie, ont réitéré qu’ils ont dû faire avec les lumières existantes sur place.

La chanteuse de « Dezil » a envouté le public.

Quant aux autres commentaires, la plupart des gens ont remarqué que le concept est plutot inexpressif. Il a été difficile de comprendre le « synopsis » surtout que des éléments de la décoration ont été « ridicules ».

Mais tout a été rattrapé lors de la cérémonoie de clôture qui a offert un beau spectacle grâce aux chorégraphies revues ainsi que les « feux d’artifice » qui ont fait oublier la défaite de l’équipe nationale malgache du Football, les « Barea » face aux réunionnais, hier au stade de Mahamasina.

Le feu a créé la magie

La délégation réunionnaise, pas peu fière d’être à la seconde place.

Face au long travail qu’ a mené toute l’équipe du Consortium lors de la préparation de ces deux cérémonies, on a constaté que l’infrastructure reste cependant le problème majeur en matière d’organisation de cette envergure. C’est vrai que des investissements ont été effectués mais l’insuffisance du temps pour la maîtrise de ces « nouveaux matos » a provoqué quelques désagréments dans le déroulement de la cérémonie.
La nouvelle table de mixage 48 pistes de marque « soundcraft série HM 7 » que vient d’acquérir Son’ate Plus n’a pas été exploitée à sa juste valeur.
De même, la régie de la lumière demeure l’éternelle « bête noire » pour les techniciens malgaches.
Heureusement que les feux d’artifice fournis par Lacroix Ruggeri a fait l’affaire. Un spectacle à part qui a émerveillé grands et petits.

Quoi qu’il en soit, « les Jeux sont faits » et rendez-vous dans quelques années pour une autre édition.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS