Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 25 mai 2022
Antananarivo | 18h25
 

Politique

Andry Rajoelina

« Le développement doit passer par la stabilité politique »

lundi 25 avril | Mandimbisoa R.

« Le développement du pays doit passer par la stabilité politique », a déclaré le président malgache, Andry Rajoelina, lors de sa rencontre avec la présidente directrice générale de Millenium Corporation Challenge, Alice Patterson Albright, le 21 avril dernier aux Etats-Unis. Pourtant, dans le pays, cette stabilité politique est loin d’être effective, bien que le régime en place semble être bien installé et que les institutions de la République, verrouillée par les partisans du régime.

La guerre intestine entre les partis politiques qui soutiennent le président de la République, aggravée par les attaques molles des partis de l’opposition, qui sont déjà disparates, en sont notamment en cause. Si l’on se réfère ainsi à cette déclaration du chef de l’Etats en marge de la Réunion des Printemps et à la réalité, le développement est encore loin d’être effective à Madagascar.

En effet, entre les fervents adorateurs du président, il y a ceux qui se montrent proches et intouchables, et ils l’affichent par tous les moyens pour faire les beaux yeux du président de la République à l’instar de l’Asa Vita no Ifampitsarana (AVI) de Norbert Lala Ratsirahonana ou encore le Freedom de Lalatiana Rakondrazafy. Mais il y a également ceux qui affichent un soutien modéré, pour rester loyal envers la population, comme le cas du député Brunel Razafitsiandrofa ou encore le parlementaire artiste, Paul Bert Rahasimanana alias Rossy.

A ce groupe dissident, modéré, s’ajoutent les Hajo Andrianainarivelo du parti Malagasy Miara Miainga (MMM) ou encore la virevoltante conseillère municipale, Clémence Raharinirina. Si l’ancien ministre de l’Aménagement a vivement critiqué la structure et la politique actuelle du régime comme étant difficile pour parvenir à un développement réel et espéré du pays, l’ancienne journaliste qui dirigeait la liste de conseillers municipaux du parti au pouvoir lors des élections municipales à Antananarivo s’attaque à la politique non protectrice de la population, menée par le maire de la capitale, qui n’est autre qu’un des bras droit du président de la République.

L’instabilité politique est certes palpable à Madagascar bien qu’elle ne s’éprouve pas et ne soit pas visible à l’œil nu. Elle vient notamment de l’intérieur même du régime, à cause des visions différentes du développement par les proches du chef de l’Etat. Malheureusement, le chef de l’Etat n’arrive pas à bien rassembler ses troupes et à les solidariser, alors que l’élection présidentielle approche. A cela s’ajoute également les comportements, loin d’être modèles, de ses proches qui, visiblement nuit à l’image du régime et donne ainsi moins de crédit au chef de l’Etat.

Fort heureusement dans cette situation politique dans le pays que l’opposition dirigée par l’ancien président Marc Ravalomanana est également minée par la dissension et que les actions qu’elle tente de mener pour dénoncer les aberrations du régime sont souvent mort-nées, à cause de la divergence au sein de ces groupe et à cause de la répression menée par les forces de l’ordre qui deviennent le seul moyen pour le chef de l’Etat de bien stabiliser son régime.

6 commentaires

Vos commentaires

  • 25 avril à 12:17 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Les deux mamelles de la stabilité politique dans un pays sont :
    - des institutions fortes où la séparation du pouvoir est effective et chaque institution de la république est à la hauteur de son devoir n’est-ce pas ?
    - et la bonne gouvernance avec des tenants du pouvoir (élus et nommés) redevables envers la population et qui agissent en tant que serviteurs mais non pas en tant que seigneurs n’est-ce pas ?

  • 25 avril à 12:32 | Ra-Jao (#282)

    Selon notre mamimb-bahoaka, "Le développement du pays doit passer par la stabilité politique », a déclaré le président malgache, Andry Rajoelina, lors de sa rencontre avec la présidente directrice générale de Millenium Corporation Challenge".
    Pourtant, aucun régime n’a bénéficié d’une aussi grande stabilité que ce que jouit mamim-bahoaka, avec toutes les institutions sous son giron.
    Si le développement de notre pays n’est pas encore au rendez-vous, alors il n’ y a que l’inefficacité de Rajoelina et son équipe qui l’explique. Il passe son temps à remanier son gouvernement, comment voulez-vous qu’il y a un résultat !

  • 25 avril à 15:53 | Yet another Rabe (#4812)

    Re-,

    Et je rétorque à la sentence "Le développement doit passer par la stabilité politique" de ce crétin patenté de DJ Foza Suprême, qu’il faut toujours et en toute chose, détecter les priorités, les hiérarchiser et commencer par le commencement, ne jamais mettre la charrue avant les boeufs.

    "Commencer par le commencement" dans un pays comme Madagascar où le kere et la malnutrition sont des réalités permanentes, celles de tous les jours, c’est agir pour que "Le développement passe en priorité absolue, toutes affaires cessantes, par l’ autosuffisance alimentaire de tout le peuple Malagasy".

    Cordialement

    • 25 avril à 16:03 | Yet another Rabe (#4812) répond à Yet another Rabe

      Pour être plus précis :

      "Le développement, garant de la stabilité politique, passe en" au lieu de "Le développement passe en"

    • 26 avril à 21:11 | bekily (#9403) répond à Yet another Rabe

      un gouvernement INCAPABLE d’admettre ( encore moins de COMPRENDRE) que gouverner consiste d’abord à ELEVER LE NIVEAU DE VIE DE LA POPULATION n’a rien d’un gouvernement digne de ce nom
      juste une bande de guignols mafieux : NJIOLAHIM-BOTE hoy ny nenibe-nay !!!!!

  • 27 avril à 10:58 | Yet another Rabe (#4812)

    Bonjour à tous,

    Un des radicaux, préalable à la stabilité politique, c’est aussi un travail de fond et de longue haleine, celui de l’éradication de la corruption.

    Un travail, que l’ État doit initier et suivre déjà in utero.

    Et déjà dans un premier temps, éviter que Madagascar ne soit inscrit sur la liste grise :

    https://fr.news.yahoo.com/corruption-madagascar-bient%C3%B4t-liste-pays-074456880.html?guccounter=1&guce_referrer=aHR0cHM6Ly9uZXdzLmdvb2dsZS5jb20v&guce_referrer_sig=AQAAACVvTKi0F-1eIkfK8OIuCt9Z4eXqA-N_NFr8epWiS9X5gZ9Yd8c29C-2KC0ymbjZXw47-y4K1D9b7rEsMjJVMSsvp5uU_YxMA7DqngrMTQXHy13gQZlUg9H9e-0FGHjnFKEXxEaiXmcWv22ZuJSuYg6pw0CFdItsXHZhbsj3B6oP

    Cordialement

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS