Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 20 mai 2019
Antananarivo | 21h09
 

Société

Maevatanana

Le Premier ministre crève l’abcès en matière d’insécurité

mardi 5 mars | Arena R.

Le Premier ministre, Christian Ntsay, a crevé l’abcès en matière d’insécurité hier à Maevatanana lors d’une rencontre avec l’OMC (organe mixte de conception) au niveau national et à l’échelon des collectivités décentralisées. « L’inertie face au devoir de prise de responsabilité et de mesures correctives, la complicité malveillante et surtout l’engagement de certains fonctionnaires dans des domaines de travail autres que ceux prescrits par leurs attributions, voire la politisation de leurs fonctions, sont à l’origine de l’insécurité et de la persistance du kidnapping où des pertes en vies humaines sont parfois à déplorer », a-t-il déclaré.

Le chef du gouvernement regrette de ce fait que « les objectifs du travail ne sont guère atteints ; les comptes rendus ne reflètent pas la réalité, et par récurrence, émerge l’abus de pouvoir. De telle sorte, que beaucoup de réformes sont à entreprendre par rapport aux anciennes pratiques ». En matière de corruption, il a rappelé l’instruction du Président de la république stipulant la « tolérance zéro ».

Christian Ntsay n’a pas non plus manqué de s’adresser aux fonctionnaires lors de ce déplacement à Maevatanana. « Nous sommes les piliers du développement du pays », a-t-il dit. Ainsi, tout fonctionnaire devrait faire preuve de comportement exemplaire. Dans cette optique, le standard de service au niveau de l’Administration sera appliqué dans tout le pays, pour pallier aux profits illégaux.

Prenant exemple du cas d’un maire qui est tenu de s’informer sur les problèmes de sécurité surgissant dans tous les « fokontany » de sa circonscription, le Premier ministre a mis en exergue l’existence d’une interdépendance entre tous les services administratifs. Aussi, il a souligné que l’objectif de ces explications est d’étudier des stratégies qui permettront d’éradiquer les réseaux de malfaiteurs.

15 commentaires

Vos commentaires

  • 5 mars à 09:23 | punchline (#9673)

    Bois de rose MAMITIANA Eddy, UN MAMY peut en cacher un autre, c’est un ami du president paraît-il, est ce MAMY gotso ? est ce MAMY basta ? ou un autre MAMY...

    il ne faut pas faire 2 poids 2 mesures

  • 5 mars à 09:30 | Isandra (#7070)

    « les objectifs du travail ne sont guère atteints ; les comptes rendus ne reflètent pas la réalité, et par récurrence, émerge l’abus de pouvoir. De telle sorte, que beaucoup de réformes sont à entreprendre par rapport aux anciennes pratiques ».

    Ce que préconise aussi l’IEM. 

    Nous avons besoin de réformer notre vieux système pour qu’il soit mieux adapter à notre ambition.

    Ces réformes exigeront le changement de mentalité de nos fonctionnaires, qui sont recrutés pour servir le peuple, mais, non pas pour être engraissés.

    • 5 mars à 15:13 | rayyol (#110) répond à Isandra

      N oubliez pas que tout ce petit monde s est fait une niche ou la corruption a le haut du pave
      Au fil des annees c est devenu une façon de vivre ou tous y trouvait leur compte
      Maintenant vous voulez bouleverser le système
      Beaucoup ne pourront suivre
      Et vont etre prit au piège entre leur devoir et leur instinct de survie ainsi que la survie de leur famille
      Ex la police qui taxe et cela c est a tout les niveaux Les professeurs sont sous payer les policiers etc
      Il n y alors qu une seule façon de régler le probleme c est de donner a tous les moyens de vivre de façon raisonnable Je considère que c est le plus bel investissement que puisse faire le pays a l heure actuelle injecter de l argent dans le système en quantité suffisante
      celui ci qui le rendra bien en temps et lieu et permettra a la roue de l économie de se remettre a tourner
      C est le seul et unique moyen Augmenter les taxes sur les biens de luxes tout ce qui n est pas necessaire a la survie et réinjecter cet argent
      Apres seulement après vous allez recommencer a avoir un contrôle sur les employés de l état
      Et le prive sera force de suivre
      Vous n avez absolument pas le choix que d agir ainsi
      Autrement c est le boeuf qui court après sa queue

  • 5 mars à 11:41 | spliff (#5871)

    Après l’euphorie et sa com, un retour au réel plus rapide que prévu ?
    S’il est bien d‘en prendre conscience, espérons qu’il ne s’agit pas là d’une amorce d’excuse pour un échec (déjà ?) pressenti...

    • 5 mars à 12:05 | kartell (#8302) répond à spliff

      Bonjour,

      Ntsay dresse un constat d’impuissance en tirant à boulet rouge sur le laisser-aller généralisé....
      Bien plus difficile à faire qu’à dire, la tâche qui au cours de la campagne s’avèrait devoir être d’une grande simplicité se révèle bien plus ardue qu’on l’avait splamodiée ....
      Face aux réalités du quotidien, le discours politique se découvre en profond décalage voir même en contradiction avec un phénomène d’une société construite autour d’elle...
      A vouloir rattraper un retard immense, le pouvoir est en train de s’apercevoir que de nombreux objectifs ne pourront pas être atteints parce qu’une société ne peut se réformer de fond en comble surtout avec les mêmes intervenants qui auparavant avaient été les commanditaires de cette gabgie passée...
      Aujourd’hui, on a assisté à une résurgence de propos simplistes pour expliquer que la page serait définitivement tournée et qui ici, accusent leurs premiers contre-temps parce qu’on vient de s’apercevoir que les rouages sont grippés de haut en bas...
      Mais la cible du bouc-émissaire a été désignée en l’occurence le ramassis de fonctionnaires qui traînerait leurs pattes enkylosées par la corruption pour se plier à une nouvelle culture : celle du recyclage des mauvaises coutumes ...
      Le curseur de « c’est la faute aux autres » est posé bien en amont de ce quinquennat de sorte à s’exempter de toutes responsabilités en cas d’échec des réformes à la hussarde...
      La com a ses limites qui dès aujourd’hui transpirent à grosses gouttes en constatant qu’il ne suffisait pas de paroles pour réformer un pays en profondeur....
      Nous assistons qu’aux prémices d’un retour à une réalité qui devrait engrosser de nombreux petits dans quelques mois .....

    • 5 mars à 18:19 | spliff (#5871) répond à spliff

      Diagnostic d’une justesse très sharp kartell, merci.
      À ce stade, en faisant toujours l’effort (intense) de voir dans les intentions de cette équipe un verre plutôt à moitié plein qu’à moitié vide, essayons d’admettre une honnêteté dépourvue de malice dans ce constat du PM. 
      On n’en est alors toujours pas moins confronté au problème brut de la disponibilité du savoir faire pour le traitement de ce fléau.
      Or la seule “guideline” qui a jusque-là émané du plus haut niveau de cantonne exclusivement au repressif... ou, à la marge, à l’ubuesque, en l’exemple de ces soi-disant puces électroniques triomphalement envoyées au secours d’une physique sociologique en état de délabrement avancé... C’est le plus inquiétant. Savent-ils ce qu’ils font sur ce volet ?
      Le poids d’une parole grave, sage, expérimentée et d’une autorité ferme mais authentiquement respectée de Ray-aman-dreny aurait certainement eu un rôle à jouer dans la définition des orientations stratégiques sur un sujet lourd tel que celui-ci. Hélas ANR n’étant rien de cela, il se contente de n’être qu’un pur produit de son époque intronisé à coups de cash au moyen d’une messe (ou d’un mess ?) où être à la page sur Snapchat devient un argument de campagne... ANR sort de ton trou... Madagascar a besoin d’un Président... un vrai...

    • 5 mars à 18:24 | spliff (#5871) répond à spliff

      Correctif :

      Or la seule “guideline” qui a jusque-là émané du plus haut niveau SE cantonne exclusivement au repressif...

      excuses pour les autres fautes

  • 5 mars à 11:52 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    "Crever l’ abcès" ?
    ça n’ a pas fait de mal à grand monde, la tolérance O sans suivi ni exemplarité n’ est que ronds de jambes, voir dans l’ 💧 .

  • 5 mars à 15:19 | rayyol (#110)

    Comme on dit a grand maux les grand remède Il faut savoir oser La vie sourit aux audacieux ce n est pas seulement un dicton c est la realitee Le 1er ministre fait face a la realitee et celle ci ne changera pas toute seule Les problèmes ne s évanouiront pas par miracle Il faut apprendre a faire confiance a la nature humaine C est la faute a tous surtout ceux qui n osent pas prendre les decisions

  • 5 mars à 15:25 | rayyol (#110)

    Redonner de l intérêt reforme ,reforme Quand on arrive a un point ou rien ne marche C est parce que nous n avons rien essayer
    Si vous voulez sucrer un pot deau vous ajouter du sucre l eau sera plus sucre et comme le pot retient l eau elle restera sucree
    Il s agit de bloquer les fuites Taxer extrêmement tout ce qui est luxe Pas populaire Mais la est le choix manger ou souffrir

  • 5 mars à 16:11 | Lefona Again (#10319)

    Un geste, une action, n’est pas une conclusion, mais et bien un signe que quelque chose va être bousculé !! Enfin !!
    Dès les présidentielles finies, et quand était annoncée la lutte contre la corruption, j’avais posté ici dare-dare, que mise à part la corruption au niveau des "mahitahita", "tompon’andraikitra" et "tompon-toerana", celle, généralisée et de fait acceptée de force ou de gré ou par lassitude par TOUS sans exception, était LE VRAI défi..pour TOUS !
    La corruption est devenue depuis les années deba (mi-70s)..une culture de fonctionnement ! Seuls les touristes du forum sont persuadés que le kolikoly n’a vu le jour qu’en 2009, avec TGV ! ssss...ignares qu’ils sont, il ne faut pas s’étonner de tel diagnostic erroné !

    Je trouve que crever l’abcès, comme le fait le Premier Ministre Ntsay, n’est pas un aveu d’impuissance, comme semble le dire, avec délectation, siyouplé, certains serpents à sonnettes du forum !

    Au contraire, c’est très courageux de la part de M. Ntsay ! eh oui !! Qui l’a fait publiquement auparavant ?...NADA, NOBODY, AIZA Ô !
    Il était temps..petit navire ! HAHA ! Fredonnons-le et sans grimaces si possible !

    Au contraire toujours ou "one again" comme diraient les français très fortiches en anglais, c’est nécessaire, utile et opportun pour faire comprendre à quiconque que cette bataille ne se résoudra pas en un clin-d’œil, mais qu’elle va être IMMENSE ! "Botter dans le foin", "ouvrir la boite de pandore",..etc..et le faire publiquement, c’est une très bonne nouvelle !!

    Je suis, comme vous tous, bien conscient que la corruption zéro, n’existe pas, quelque soit le pays, le continent. Mais l’enrayer de la culture de fonctionnement basique, pour que ce qui revient gratuitement de droit au citoyen ne devienne pas un luxe à payer sera déjà une bonne chose !

    Ne me parlez-pas pour l’instant des BDR et des dahalos pour argumenter ! C’est une réalité, certes, mais pour l’instant la priorité est de combattre la vermine qui corrompt le quotidien du citoyen.
    Je ne parle que pour moi, par pour le GVT, je le rappelle ! Mais ce que vient de faire le M. Ntsay, va dans mon sens ! Tant mieux pour moi vous direz !

    Serait-il FRANCHEMENT possible, envisageable, sur ce forum, de ne pas tout mélanger pour ne se focaliser qu’à un seul problème identifié et désormais dévoilé au grand jour ? Ou votre niveau d’intellect vous dicte que s’attaquer au petits barons que sont certains maires, fonctionnaires et autres opérateurs économiques locaux, n’est que du cinéma étant donné que selon vous, la SEULE VRAIE CORRUPTION à combattre est celle au niveau des puissants en droit et en finance, au niveau supérieur ? Voyons ! allons ! Remettez-vous en question et soyez pragmatiques..pour une fois !
    "
    Un peuple libéré de la "petite" corruption du quotidien sera, à terme, apte à choisir des élus "incorruptibles" car proches de leurs réalités, un des leurs !
    Je le sais, très peu d’entre vous ici, serait d’accord avec mon affirmation, car pour vous le peuple MALGACHE n’est rien d’autre qu’un mouton !..Ayez au moins la franchise de le dire chère diaspora !! La majorité des vazaha du forum, je dis bien, la majorité, car il y a des exceptions et qui bizarrement ou logiquement sont moins volubiles, ne se gène pas de vous jeter en plein visage que le peuple Malgache est "malléable", "manipulable" !

    En gros vous vous considérez, placez comme les "bigs pigs" que vous haïssez ! Faudrait savoir !

    Vous optez pour la décapitation des puissants corrompus ? OK ! mais il sera remplacé par un autre du même gabarit !

    Moi j’opte pour l’ auto-isolations des "BIG PIGS" !

    Dans quel sens ?

    Si la corruption est drastiquement affaiblie au niveau des "moutons" comme vous le dites en parlant du peuple Malgache, et que cela est devenu un réalité, le soi-disant "PIG" va vouloir défendre dans ses intérêts et INÉLUCTABLEMENT, se focaliser, plus que jamais dans le cercle du pouvoir.. ET DES ÉTERNELS ET MÊMES DÉCIDEURS !

    A stade, le Malgache "dé-corrompu" améliorera sa "petite vie", mais en haut du prisme....les intérêts seront dans un mic-mac commençant !

    On sera alors devant un rapport de force inédit mais souhaitable, qui n’existe pas encore en 2019 !

    C’est seulement à ce moment-là, que NOS PUISSANTS, si ils sont du côté du "mouton" pourront agir ! Sinon, c’est OUT depuis le énième départ !

    Donc ! oui ! Bravo M. Ntsay d’avoir crevé l’abcès ! Avant vous, personne ne l’a fait ouvertement !

    • 5 mars à 19:07 | spliff (#5871) répond à Lefona Again

      Bjr Lefona

      Le constat de Ntsay est un début... d’une évidence objective triviale. De là à en faire une victoire en soi, il y a qd mm de la marge... vu le sérieux du topic...
      Et le baron corrompu “deale” avec celui du dessus corrompu à plus grande échelle et ainsi de suite... c’est juste mécanique sans être une histoire de moutons... Une fois la tête de la chaîne coupée, le mot est passé et le reste suit...

    • 5 mars à 19:17 | spliff (#5871) répond à Lefona Again

      Et la victime du dahalo au quotidien est aussi un(e) citoyen(ne) que je sache... leur avez vous demandé leurs priorités ? A savoir ne pas craindre pour leur vie au quotidien et si possible garder leurs moyens de subsistance ?

  • 5 mars à 19:09 | Vohitra (#7654)

    La source des deux maux qui gangrenent le pays notamment la corruption et l insecurite ?

    C est la convoitise qui entraine la cupidite.

    La cause principale est l enrichissement illicite et sans cause de beaucoup d elus et politiciens.

    Alors, a mon humble avis, les premiers pas a faire, c est de rendre obligatoire et public les declaration de patrimoine de ces elus et politiciens responsables, au debut et a la fin de leur mandat.

    Quid de la loi ou ordonnance dur le recouvrement des avoirs illicites ?

  • 5 mars à 19:43 | reviv (#9830)

    vohitra
    je pense que votre diagnostic est très juste

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS