Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 14 août 2020
Antananarivo | 04h39
 

Société

Lutte contre le Covid-19

Le Pr Ahmad Ahmad soutenu par la fédération syndicale du ministère de la santé

vendredi 24 juillet | Fano Rasolo

La fédération syndicale du ministère de la Santé publique (FSMS) sort de son silence et a officiellement soutenu le ministre de la santé. Après l’appel à l’aide, du Pr Ahmad Ahmad à l’endroit des bailleurs de fonds pour renforcer la lutte contre le coronavirus qui lui a valu un recadrage sévère de la part du gouvernement, cette fédération qui regroupe des médecins et infirmiers prend position pour défendre la décision du ministre.

« Nous n’entrons pas dans le côté politique derrière la lutte contre le Covid-19 mais nous avons besoin d’équipements de protection individuelle pour nous protéger correctement. Nous avons aussi besoin de matériels médicaux et d’intrants pour soigner les patients », martèle une fois de plus le président du syndicat des infirmiers et sages-femmes de Madagascar (SISFM), Jerisoa Ralibera, lors d’une conférence de presse de presse organisée hier par la fédération à Anosy Avaratra.

De son côté, le président du syndicat des médecins fonctionnaires de Madagascar, le docteur Abel Ranaivoson a prévenu que la situation risque encore de durer et appelle à la solidarité pour mieux lutter contre la pandémie.

« La lutte contre cette pandémie de coronavirus sera encore de longue haleine. Selon nos estimations, il se passera encore quelques mois avant que le pic de la maladie ne soit atteint ; ainsi, toutes les entités compétentes doivent œuvrer dans un commun effort pour se doter des moyens de lutte, en trouvant tous les équipements nécessaires pour vaincre cette pandémie », déclare-t-il.

Depuis l’apparition de la Covid-19 à Madagascar, une centaine de professionnels de la santé ont contracté le virus et une dizaine sont décédés.

114 commentaires

Vos commentaires

  • 24 juillet à 08:34 | zorey974 (#7033)

    Encore des manipulés par des forces étrangères qui veulent du mal à notre président ! Vite que Poutine et XI jiping qui eux nous veulent du bien recadrent tous ces malotrus :)

    • 24 juillet à 08:49 | Gérard (#7761) répond à zorey974

      rappelez vous, il y a peu, un directeur du trésor (trop ?) compétent mais jugé trop rigoureux aux yeux du pouvoir...
      il avait été vigoureusement soutenu par tous les fonctionnaires du ministère, cela n’a pas été suffisant il a été remplacé par un quelqu’un de plus accommodant
      l’histoire n’est qu’un éternel recommencement pour les empêcheurs de tourner en rond

    • 24 juillet à 09:00 | poiuyt (#584) répond à zorey974

      Retiré d’un message public :
      « Nous ne nous battons pas entre nous, alors pourquoi exhiber les militaires ? »

      Un commentaire :
      C’est de l’intimidation ; le but est tuer tout mouvement de révolte dans l’œuf. Empêtrés dans la survie, les gasy ont du mal à analyser. Depuis 2009, jusqu’à 2020, joe a réussi à (virtuellement) castrer nos pères, nos mâles, qui sont devenus des femmelettes. L’intimidation marche à fond : les professeurs, les médecins la ferment désormais. Depuis joe s’est considérablement enrichi : au fond de lui et de son inculture, il se croit supérieur et maître. Il méprise. Il pense de Madagascar sa chose ; le peuple son misérable. La culture et la civilisation, il ne connait pas, ce ne sont pas des dimensions pour joe. Résultats : l’arène est construite de force, au mépris de toute malgachitude ; les aides sont systématiquement détournées ; malgré les appels au glasnost, joe poursuit son opaque. En y cédant, il aurait trop dit ou pas assez. Les gasy sont miséreux, joe peut dire n’importe quoi sans contradicteur aucun (sauf Ahmad Ahmad), et changer de version du jour au lendemain ; sans avoir à s’expliquer.

      Pourquoi une armée à Madagascar ? pour protéger le régime de la sangsue, sur le dos des indigènes destinés à être démunis toutes leurs vies.

      Les gasy n’ont pas compris ; et ces médecins ne l’avouent pas, ou alors ils seraient nuls : Joe n’a aucune intention d’arrêter corona, aucune, c’est devenu impossible à Madagascar. Dalton a trop détourné, il souhaite le plus tôt possible arriver à 70% de saturation, et alors corona s’éteindra de lui-même. La population sera drastiquement rajeunie. Faites vos jeux. Les castrés resteront-ils les bras croisés ?

      A dire vrai : Dalton et cars-ânes sodo …ent le gasy tous les jours davantage. Apparemment, c’est indolore. Il n’y aurait plus de sphyncter.

      Cliquer : La honte ? :

      « Isika nge tsy misy ady hifanandrinana ka ilàna miaramila en 1er plan e ! AVELAO HO TANTANAN’NY NIANATRA AZY NY RAHARAHA ! »
      Intimidation ireny ; anaisorana ny esprit de révolte, dans l’oeuf. Ny faniria n’i Joe dia ny hanao régime fasciste fa tsy afaka izy. Efa manana armée de généraux sans porte feuille ny karana. Mitana toerana maro à gouvernement ireo ny sasany. Atao inona armée eto Mada ? Valiny : hiaro ny fitondrana.
      Tsy takatry ny valala matory izany.
      Hahantra ny gasy.

    • 24 juillet à 09:21 | Gérard (#7761) répond à zorey974

      @pouyt
      l’étranger que le suis ici depuis longtemps se garde bien de réflexions trop partisanes...
      mais les nombreux messages sur MT qui , comme le votre sont impunément injurieux envers des personnalités qui ont au moins la légitimité d’avoir été élues , me conduisent à penser que la liberté d’expression est peut être plus grande ici que ce que beaucoup pensent, disent, ou écrivent.....

    • 24 juillet à 09:30 | Vohitra (#7654) répond à zorey974

      Gerard,

      Puique vous disiez que vous etes present au pays, depuis pas mal de temps en tant qu etranger, aussi, il est instructif de pouvoir connaitre votre perception de ce que c est une legitimite electorale dans la situation presente et recente...

      Assuremment, vous n allez pas vous refugier derriere la legalite...electorale bien entendu

    • 24 juillet à 09:40 | poiuyt (#584) répond à zorey974

      Oh non, cher Gérard : les élections avaient été achetées : juges, fonctionnaires, et matériels d’état étaient (et sont toujours) au service des patrons pour joe. Joe étaient président au moins 6 mois avant les élections : ils avaient déjà achetés tout le mécanisme des élections.
      Le peuple ne l’a pas élu : pour preuve : pour quoi une armée (à Mada) ? pour asseoir un régime impopulaire. Pour faire de l’intimidation : les sachants (professeurs, médecins, historiens) n’ont pas de liberté d’expression : pour une déclaration, ils sont emprisonnés, voire assassinés.

      Suivez l’histoire présente d’Ahmad Ahmad.

    • 24 juillet à 09:49 | zorey974 (#7033) répond à zorey974

      @Gérard : Personnellement je me suis fait menacer d’emprisonnement par un vazaha proche du pouvoir sur un site d’info réunionnais pour avoir osé critiquer Rajoel et sa clique ! Le gars a demandé au journal mon adresse IP pour que la prochaine fois que je mets les pieds à Mada je fasse un tour en prison pour une durée qu’il aura lui même décidé !
      Je n’ai pas peur mais ça en dit long sur l’état d’esprit en haut :)

    • 24 juillet à 09:54 | poiuyt (#584) répond à zorey974

      @ Zoreya : comment comprendre votre message ?

      24 juillet à 08:34 | zorey974 (#7033)
      Encore des manipulés par des forces étrangères qui veulent du mal à notre président ! Vite que Poutine et XI jiping qui eux nous veulent du bien recadrent tous ces malotrus :)

    • 24 juillet à 10:23 | zorey974 (#7033) répond à zorey974

      @ poiuyt : Bah quand y a un loup c’est toujours la France qui est derrière. Et comme Rajoel croit que Russie et chine sont des alliés qui vont lui permettre de faire plier la France sur les îles éparses, je l’invite à appeler ses 2 mentors pour faire taire toute tentative d’ingérence étrangère dans sa gestion exemplaire du COVID (mode ironique :))

  • 24 juillet à 09:22 | Vohitra (#7654)

    Selon la femme jezebel d hier, le Pr Ahmad Ahmad est tellement accapare et occupe par ses visites et suivi dans les activites et fonctionnement des structures hospitalieres, et c est pour ces raisons qu on avait mis au dessus de lui le Mininter et le boss du BNGRC.

    Le comble dans l affirmation de la dame, quand elle disait que le Mininter a competence et attribution dans toute l ile...

    Il est clair qu elle est presente juste pour communiquer, mais elle ne se sent pas du tout responsable des messages vehicules par sa singuliere communication.

    Elle ne sait pas, ou ne veut pas du tout savoir, ce qu est la sante publique et ses implications dans l economie et la securite publique...

    • 24 juillet à 16:16 | ASSISE (#10453) répond à Vohitra

      Miarahaba e !

      Ny ady an-tsena, mahamenatra, kosa aloha dia tsy azo hafenina intsony, fanabadona olona ny fandavana izany.

      Sanatrian’ny vava ary ve izany, amin’ny fifidianana lehibe manaraka dia ny minisitra miadidy ny fambolena sy ny fiompina no hampisahanina izany ?

      Miara-mahalala isika fa tsy misy faritra tsy ahitana ny sehatra fiompina sy fambolena eto amin’ny tany sy ny Firenena ary koa izy ireo dia heverina mahalala tsara ireny faritra ireny.

      Ekena fa tsy ampy tohana izy ireny saingy misandrahaka any rehetra any.

      Raha ilay toe-tsaina misy eo amin’ny fitantanan-draharaha misy ankehitriny izany dia azo tanterahana tsara izany.

      Koa tsy ho "Gaga elah" indray ve i mpitondra teny ?

  • 24 juillet à 09:25 | leirbag (#11019)

    @Isandra,
    Relevé dans Challenges, hier.
    Monde
    A Madagascar, la crise du Covid-19 provoque une dérive sécuritaire
    Par Thierry Fabre le 23.07.2020 à 17h16ABONNÉS
    Le pouvoir vient d’emprisonner plusieurs opposants politiques et des journalistes, qui ont critiqué la gestion de la crise sanitaire, des arrestations dénoncées par Amnesty International. Après avoir fait la promotion internationale d’un remède miracle, fabriqué à base de plantes médicinales, le président malgache fait face à une propagation inquiétante du Covid-19 sur la Grande Île.

    Voilà la belle démocratie prônée par l’ex putchiste. C’est très grave, Isandra.
    Mais naturellement tous les journaux du monde entier mentent et ne racontent que des inepties sauf ceux dirigés par Ravatomanga et les deux illustres l’Express et Midi Madagasikara qui sont sous contrôle de l’Etat. C’est très grave.
    A travers mes infos, mes lectures je condamne tous les présidents malgaches depuis l’indépendance qui ont ruiné le pays. Et le vôtre auteur de coup d’Etat ayant entraîné directement des morts est entouré en plus de gens qualifiés de mafieux par certains journaux publics et tirent probablement les ficelles du jeu politique parce que Rajoelina n’a pas la stature d’un président, loin de là, sauf pour le bling-bling unanimement condamné.
    Perso, je n’ai plus rien à vous dire, Isandra, votre mauvaise foi est sans limite et j’espère humblement pour ce pays que j’adore que vous ne serez plus au pouvoir. La corruption en plus de l’incapacité flagrante à diriger démantelent encore plus la nation. C’est malheureux mais sans scrupules de tous les dirigeants depuis belle lurette.

    • 24 juillet à 09:47 | poiuyt (#584) répond à leirbag

      Bravo LeirBag. Vous avez enfin compris.
      L’ "Isandra intelligente", c’était hier.

  • 24 juillet à 09:26 | zorey974 (#7033)

    • 24 juillet à 09:52 | Vohitra (#7654) répond à zorey974

      Une perte de vie humaine est toujours deplorable...mais le soldat etait un engage volontaire si je ne me trompe...et il etait envoye au front...dans une guerre loin de son pays...La France.

      Mais que fait la France et son armee au Sahel ?

      Pour repousser la montee du djihadisme loin de chez lui ? Ou pour proteger ses interets au Sahel ? Ou proteger un autre calife tropical a la solde des interets de ses entreprises ?

    • 24 juillet à 10:30 | Shalom (#2831) répond à zorey974

      @ 24 juillet à 09:52 | Vohitra (#7654) répond à zorey974 ^
      … Mais que fait la France et son armee au Sahel ?


      La France comme tout pays défend ses intérêts et c’est dans son droit.
      Elle utilise son couteau à double tranchants :
      - pour mener la lutte contre ces djihadistes
      - pour empêcher ces djihadistes de descendre jusqu’au Niger (c’est leur but), pays où la France a l’exclusivité de l’uranium pour ces centrales nucléaires.
      L’uranium est le point que les djihadistes veulent avoir et pour en faire quoi ?
      Je dirai que je comprends et j’approuve les actions de la France car avec de tel projet des djihadistes et la prolifération d’imam que je constate à Madagascar ? J’avoue que j’ai plus que la peur.
      Savez-vous que depuis cette prolifération, le service administratif de l’ambassade américaine à Ambohibao a triplé d’effectif ?
      Et croyez-vous réellement que ce sont des assistantes et des coursiers que l’oncle SAM a fait venir ?
      Une analyse lue dans DSI estime que Madagascar risque d’être une base dormante du terrorisme.
      Ce fait a été une réflexion émise par l’ancien Ministre de la Défense (le général Rakotozafy Dominique) et c’est pour cette raison qu’il n’a pas été reconduit lors du remaniement tellement il a insisté sur ce point.

    • 24 juillet à 10:34 | zorey974 (#7033) répond à zorey974

      La France au Sahel c’est un peu de tout ça à la fois. Y a aussi le côté paternaliste néocolonialiste que la France et même une partie de chaque français a encore en lui. On leur veut du bien à nos frères africains et comme ils ne sont pas capables on va les aider :)
      On veut surtout y protéger l’approvisionnement en uranium du Niger vital pour la France et les potentialités futures du Sahel en matières premières.
      Les djihadiste un alibi !
      On ne fait jamais la guerre pour des raisons de démocratie ou chasser les méchants lol
      On peut tout de même se demander si le rapport coût/bénéfice en vaut vraiment la peine quand on sait que les mines d’uranium nigériennes ne sont plus rentables.

    • 24 juillet à 10:52 | vatomena (#8391) répond à zorey974

      Avant lui ,plus de 40 000 malgaches en 1940-1945 s’étaient engagés dans l’armée française pour défendre la France et aussi la colonie malgache. Déjà des milliers de malgaches s’étaient engagés auparavant en 1914 1918 dont Ralaimongo .Ce soldat malgache tué au Mali s’était il engagé dans un esprit d’aventure ou dans un esprit de reconnaissance envers la France qui l’avait reconnu pour un des siens.

    • 24 juillet à 11:23 | Behantra (#9165) répond à zorey974

      Hors sujet : voire !
      L’uranium représente un marché énorme..
      Kadhafi , voulait doter l’Afrique d’une monnaie , face à l’euro , le dollar , La livre sterling , les monnaies indo-asiatique , le rouble
      Il a été assassiné par Sarkozy et les anglais .
      En 2009 , la plupart des leaders africains pensaient à Ravalomanana pour succéder à Kadhafi à la tête de l’OUA , le sommet prévu se réunir à Madagasikara n’ a jamais pu être réalisé car un fameux coup d’état a précipité Madagasikara dans le gouffre

      Depuis , La France ne cesse d’accentuer sa ’présence’ en Afrique sub saharienne , sacrifiant des jeunes soldats .

    • 24 juillet à 11:47 | Vohitra (#7654) répond à zorey974

      @ Shalom et zorey 974

      « …comme tout pays défend ses intérêts et c’est dans son droit… » disait Shalom.

      A mon humble avis, ce principe est défendable dans les cas où les menaces se présentent à la frontière d’un pays ou bien dans le cadre d’une alliance continentale matérialisée par des traités…autrement, si ces intérêts se trouvent auprès et au sein d’un pays ou de groupe de pays souverains, ce sont les rôles de la diplomatie économique et politique de jouer ses pleines attributions et utilités mais jamais à travers de l’usage de la force militaire…

      Est-ce que la lutte contre la poussée djihadiste permet de se donner unilatéralement le droit d’intervenir et s’arroger le pouvoir de mener des combats au-delà de ses frontières naturelles, au nom de la démocratie et de la souveraineté inaliénable d’un pays membre du Conseil de sécurité des Nations Unies ?

      Sur ce point, avec l’accord des pays partenaires et autorisés par les différentes représentations nationales, la France aurait dû se limiter à apporter des appuis, logistique et armement ou conseils stratégiques, aux différentes forces de sécurité nationales des pays riverains au lieu d’intervenir directement dans les combats…sinon, à quoi pourrait servir ces armées nationales, à fomenter des coups d’Etat ou à protéger des califes autoritaires, ou à mener des actes d’oppression vis-à-vis des peuples ? L’armée, c’est pour la défense de la souveraineté territoriale et les combats contre toutes formes d’agression extérieure…mais pas pour s’occuper de la politique ou de la formulation de la riposte stratégique dans le cadre d’une situation pandémique à la place des médecins…

      Ne croyez-vous pas que c’est à cause de l’attaque et invasion, pour ne pas dire obsession, franco-britannique pour déboulonner Kadhafi et démanteler l’Etat Lybien qui avaient donné l’idée et les moyens à un Erdogan de véhiculer sa propension à remettre en selle l’empire Ottoman ? Avec ces hordes de réfugiés retenus en Turquie à coup de milliards d’euros comme chantage permanent menaçant l’Europe ?

      La crise et faillite libanaise actuelle n’avait-il pas comme cause principale cette propension française à mettre en place un partage de pouvoir artificiel sur des bases confessionnelles plutôt qu’en misant sur le jeu de la démocratie par la voie des urnes ? Avec des pillages et détournement de denier public au vu et au su de la puissance publique française…

    • 24 juillet à 11:54 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à zorey974

      Ce jeune homme n’a rien fait de mal à part chercher à gagner da vie, il en est mort, un peu de respect !

    • 24 juillet à 12:20 | Vohitra (#7654) répond à zorey974

      @ vazahagasy taratasy, bonjour

      On s’engage dans l’armée par conviction et par vocation, mais pas pour gagner sa vie, c’est mon humble avis...c’est ça l’armée de métier...

      Ce sont nos bidasses qui se réfugient dans l’armée afin de faire des business et arnaquer le peuple, et marchander à coup de bakchich l’obligation de servir le peuple dans la protection de la vie humaine, et terroriser le paysannat pour asseoir une reconnaissance de ses utilités publiques...

      Ou me suis-je trompé ?

    • 24 juillet à 12:39 | arsonist (#10169) répond à zorey974

      Ce jeune homme était un engagé .
      Ce qui signifie que c’est volontairement qu’il avait choisi d’être soldat au service de la France .
      Et qui oserait prétendre qu’au moment de faire son choix il n’était pas conscient des risques qu’il allait encourir ?

      Juste une question : un Gasy a-t-il encore la liberté de choisir la vie qu’il veut mener ?
      La même question se pose pour une Gasy ?

      La liberté individuelle : ça existe !

    • 24 juillet à 12:49 | poiuyt (#584) répond à zorey974

      @ Arsonist :
      Il faut distinguer l’endroit de villégiature du-dit "gasy" :
      - à Madagascar, il n’y a pas beaucoup de choix, voire pas de choix du tout, sinon vous allez manu military à la geôle, grâce aux cars-ânes
      - en France, c’est la libre entreprise

    • 24 juillet à 13:04 | zorey974 (#7033) répond à zorey974

      @Vohitra : mais je suis tout à fait d’accord avec vous. Je n’ai jamais défendu les interventions françaises à l’extérieur surtout sous le prétexte fallacieux d’éliminer des régimes totalitaires et tyranniques ! Dans ce cas là on pourrait intervenir presque partout. A part foutre le bordel, Lybie en particulier on a rien arrangé.
      La France est le pire pays au monde donneur de leçon et hypocrite. Heureusement plus personne ne l’écoute. Elle ne fait plus peur à personne. Et il serait temps de réorienter notre politique étrangère avant que l’on soit persona non grata partout dans le monde.
      Quand j’entends Macron juger tel ou tel pays il ferait mieux de fermer sa grande g.ueule, car on est pas mieux.
      On soutient pléthore de régimes africains tyranniques et on se permet d’en condamner d’autres !
      La Turquie est en train de se foutre de nous car elle nous tient par les corones. Si on régait trop, elle nous envoie la bombe à retardement des réfugiés qui sont sur son territoire par millions. vague à laquelle on serait incapable de faire face.

    • 24 juillet à 13:14 | arsonist (#10169) répond à zorey974

      Je ne mets pas en doute les capacités intellectuelles et morales de ce jeune homme au moment où il intégrait l’armée française .
      De plus , nombreux sont les jeunes Gasy à avoir fait le même choix et à être allés sur un champ de bataille .
      Le rapport entre cette situation et les Karana m’échappe .
      Et pourtant je ne cesse d’encourager ceux des Gasy qui ne croient plus à rien à Mada de fuir cette île pour aller bâtir une nouvelle vie à l’Étranger .

    • 24 juillet à 13:48 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à zorey974

      24 juillet à 12:20 | Vohitra (#7654) répond à zorey974 ^

      @ vazahagasy taratasy, bonjour

      On s’engage dans l’armée par conviction et par vocation, mais pas pour gagner sa vie, c’est mon humble avis...c’est ça l’armée de métier...

      Bonjour Vohitra,

      Effectivement j’ai dit qu’il voulait gagner sa vie mais pas malhonnêtement comme beaucoup de nos "soldats" malagasy.J’imagine que c’est par conviction qu’il s’est engagé dans l’armée, avec comme idéal aider son prochain, une mission qui l’honore même si les gouvernants ont des idées politiques discutables, ces soldats sont là pour sauver des vies au détriment de la leur, et pour cela, je leur vouerai toujours une infinie reconnaissance, le Mali souffre d’une menace djihadiste quelles que soient les arrières pensées du gouvernement français, aussi les défendre est une mission sacrée, c’est une opportunité de sauver ses frères, une aide que d’autres pays africains voudraient bien avoir.

      Après, les politiciens peuvent se poser les questions sur pourquoi ce pays et pas d’autres mais à mon avis, ça n’est pas le rôle du soldat. Ce serait comme si on condamnait les médecins malagasy qui sauvent des vies en France parce qu’ils ne le font pas dans leur pays.

      Pour moi, avoir des idéaux politiques ne veut pas dire déshumanisation, on a le droit de ressentir de la compassion pour tous ceux qui souffrent et d’applaudir ceux qui font le bien, dans n’importe quel camp : "politique sans conscience n’est que ruine de l’âme" cette citation est de moi.

      C’est mon avis et je n’ai ni le droit ni la capacité de l’imposer à quiconque, à chacun sa conscience.

    • 24 juillet à 13:56 | Vohitra (#7654) répond à zorey974

      @ vazahagasy taratasy,

      Pour le cas du Mali, ce sont les bourdes et atteintes a la democratie perpetrees par IBK qui avaient contribuees en grande partie a la menee des actions d agitation politique dirigee par des leaders religieux musulmans...

    • 24 juillet à 14:15 | betoko (#413) répond à zorey974

      Qu’il repose en paix et sincères condoléances à toute sa famille ,C’était un vazah taratasy comme il aime Finengo mort pour la France et nombreux étaient les malagasy vazah taratasy morts pour la France aux champs d’honneur

    • 24 juillet à 18:25 | Turping (#1235) répond à zorey974

      Vohitra
      L’ engagement dans l’armée par conviction et vocation ne suffit d’expliquer l’exaspération des jeunes malgaches qui cherchent à tout prix à fuir le pays dans un avenir incertain.Les aînés sont les ressortissants de Saint -Cyr ou l’ACMIL qui était une bonne institution pendant les 10 premières années depuis son ouverture.Ces aînés ont eu cette mentalité dont vous veniez d’évoquer mais plus celle de la génération actuelle et c’est la raison pour laquelle ,le mérité qui s’obtient par la vraie vocation n’a plus lieu d’y être malheureusement .
      - Pour intégrer l’ACMIL ,devenue une institution corrompue il faut connaître un général ou un haut gradé issu de la génération du "putsch" ou moyennant une somme d’argent énorme qui se chiffre par millions d’ariary pour être pistonné sans la compétence requise .
      - Pourtant l’ACMIL était très réputée dans les années 70 .Par exemple le feu Capitaine Thomas Sankara du Burkina Faso y était comme parmi d’autres...
      - Pour confirmer mes dires ,je tiens à vous informer que beaucoup de malgaches tentent leur chance pour intégrer dans la légion étrangère en France car cette légion n’exige pas la nationalité ni les papiers pour travailler mais par leur aptitude physique et mentale dont la sélection est très dure .Beaucoup de malgaches qui sont dans la légion étrangère sont à Castelnaudary parmi les sélectionnés . Au début de leur formation ,ils n’ont pas d’identité mais un numéro jusqu’à la régularisation de leur situation plus tard .
      - On m’a parlé d’un malgache légionnaire qui est devenu Lieutenant après 22 années de service ,un vrai parcours du combattant .Alors qu’en sortant de Saint Cyr on a cette grade mais en contre partie il faut avoir au moins Bac +4 et d’être sélectionné par concours pour y intégrer .
      Conclusion : Ce qui motive les générations actuelles n’est pas forcément lié à une vraie vocation de porter les étoiles sur les épaules plus tard mais plutôt par les contraintes de pouvoir survivre à n’importe quel prix pour avoir une sécurité d’emploi ,et de nourrir sa famille à n’importe quel prix et de sacrifice .Ceux qui ont vraiment une vocation de devenir un médecin ,un ingénieur ,un un vrai officier général etc....par le biais du mérite et du vrai sacrifice pour y parvenir ,ne sont pas nombreux .....Avec les générations d’avant ,oui ,mais plus maintenant même dans les pays supposés développés y compris la France.

    • 24 juillet à 19:00 | Vohitra (#7654) répond à zorey974

      Turping,

      Il ne faudra pas essayer de justifier le reflexe d’adaptation inhérent au comportement du Malagasy habitué à vivre une situation difficile dans le pays à tous les contextes et partout ailleurs…

      Je crois que dans l’armée, en plus des conditions d’aptitude physique, il est important aussi d’avoir un moral adapté à subir des épreuves difficiles mais surtout avoir de l’intelligence parfois accompagnée d’une formation académique requise…

      Ce n’est pas que vous êtes à la quête d’une situation qui vous permet de fuir la famine ou la pauvreté qui vous colle à la peau que vous allez vous présenter à des concours pour l’entrée à Sandhurst ou Westpoint…

      N’essaye pas de contourner avec un raccourci hasardeux la situation de corruption connue dans les concours d’entrée à l’ACMIL…

      Je connais un Général qui avait réussi, avant sa retraite, de faire intégrer au sein de l’armée Malagasy quatre de ses fils…c’est honteux et lamentable…

      Et un autre qui fait partie de la force de sécurité en même temps que son fils…et son petit fils…c’est incroyable…

      Bref, l’armée ne devra pas être perçue comme un instrument de lutte contre le chômage…ou un lieu pour caser des enfants égarés sur le plan moral…

      C’est mon humble avis…

    • 24 juillet à 19:31 | Turping (#1235) répond à zorey974

      Vohitra ;
      Essayez d’améliorer votre capacité d’analyse ,je pense .
      - Résumons : La situation dans laquelle vit la génération actuelle leur livre à trouver une situation meilleure . Que vous admettiez ou pas ,la corruption joue un rôle qui infecte toutes les institutions y compris l’ACMIL .Ce n’est pas un raccourci mais la réalité du fait que la compétence sur le plan intellectuel par voie de concours et le recrutement y afférent (aptitude physique ) ne sont plus les critères requis pour être admis et devenir un militaire de bonne formation.
      - Face à la situation qui prévaut dans le pays,beaucoup de jeunes fuient la misère et les dérives au sein de cette institution pour trouver une situation avenir meilleur quand l’occasion se présente.Si vous en êtes pas convaincu ,personnellement je fais partie de cette jeunesse qui fuyais le régime de l’Amiral rouge et la situation ne fait que s’empirer 3 décennies après .Arsonist ne va pas dire le contraire et ce qui ne m’empêche d’aimer Madgascar et les malgaches .
      - Donc l’histoire de vocation et conviction dont vous veniez d’affirmer actuellement je le réitère encore n’ont pas la raison prépondérante d’y être derrière la quête d’une solution et un avenir meilleur pour sécuriser un emploi ,ce qui explique la situation des jeunes qui recherchent à fuir à tout prix le pays quand l’occasion se présente pour partir à l’extérieur .C’est un fait mais non pas une rumeur !.

      .

      - 

    • 24 juillet à 20:06 | Vohitra (#7654) répond à zorey974

      Turping, Turping,

      Le domaine militaire et les étendues de ses fonctions et missions stratégiques restent un pilier précieux et prioritaire dans la préservation de la souveraineté d’un pays, et cela sur tous les plans, économique et relations internationales sécuritaires…

      Ne sois pas si obtus et fermé dans vos convictions en ramenant toujours à la situation préoccupante traversée par notre pays pour s’aventurer à adapter les rôles de l’institution militaire à des palliatifs ou des exutoires pour absorber et drainer des vocations autres que celles des professionnels du métier…

      Ce n’est pas pour rien si le Sénat des Etats Unis venait de voter aujourd’hui la somme colossale de 740 milliards de dollar pour les dépenses militaires de l’année fiscale qui démarre, compte tenu des enjeux prioritaires dans la stratégie américaine d’expansion économique et sécuritaire compte tenu de la flambée des extrémismes dans certaines parties du globe et qui vont à l’opposé de la vision du futur vis-à-vis de la Chine ou de la Russie, ainsi que les crises économiques générées par la pandémie partout…

      Ce n’est pas le fait que quelques Malagasy sont en train de fuir la misère crasse ici dans le pays que la fonction militaire ailleurs serait devenue une institution fourre tout pour absorber et intégrer en son sein des individus qui ne sont pas prêts à jurer une fidélité sans faille et à toutes épreuves aux objectifs stratégiques des grandes puissances militaires dans le monde…

      Ce n’est pas que vous n’arrivez pas à trouver de quoi subvenir à vos besoins primaires que vous allez vous orienter en tant que prêtres, sans avoir ni le tempérament ni l’aptitude morale y afférent ni la compassion et vœux de piété…

      L’armée, partout ailleurs, n’est pas l’association Akamasoa...

    • 24 juillet à 21:38 | Turping (#1235) répond à zorey974

      Vohitra ,
      Là ,ne confondez pas le sujet car je n’ai jamais dit que l’armée normalement ne joue pas le rôle prépondérant pour préserver la souveraineté nationale . Vous le savez bien ce que c’est la "guerre froide " entre l’ex -soviétique devenue la Russie et les Usa , en autres la Corée du Nord et l’Iran qui veulent peser fort sur la scène internationale grâce à leur bombe atomique .On peut parler de la "souveraineté nationale "
      - Par contre quand on parle de l’armée malagasy à la botte des gouvernants pour protéger ou perpétrer un coup d’état ou massacrer sa population, la souveraineté nationale est foulée au pied en bafouant la constitution .Les militaires normalement ne doivent pas s’entre mêler en politique .L’histoire du 09 Février nous l’ont démontré entre autre . Quand les Dahalos pullulent et que finalement le chef présumé du Dahalo est complice du colonel ou Général (au temps du Général Jean Paul Bory ,Colonel Manjary ,etc...dans l’armée ,....Il n’y a plus de qualificatif pour expliquer tout cela).
      L’exemple que j’ai donné se situe sur l’exil des jeunes qui fuient ce pays pour servir ailleurs comme tel fut le cas de ce jeune français d’origine malgache qui voulait servir dans un pays où l’armée joue son rôle pour défendre la souveraineté nationale française . En autre ,non pas seulement par conviction et vocation qu’il eusse choisi cette voie mais aussi pour la sécurité d’emploi ,un avenir meilleur sinon il serait resté à Madagascar .

  • 24 juillet à 09:26 | kartell (#8302)

    Le monde médical semble se tenir les coudes face à un discours politique « Bolsanorovien « qui voit la seule base scientifique du pays dénoncer une position officielle contestée comme jamais auparavant...
    Privé de ce soutien essentiel, le pouvoir voit sa crédibilité déjà pourtant bien réduite se transformer en Bérézina de la com.
    Reste pour lui de tenter une opa sur ce qui pourrait encore l’être afin de convaincre en dehors d’une cour qui semblerait moins solidaire à la bonne parole du chef que ce dernier voudrait le laisser croire ...
    Jusqu’où osera-t-il aller pour conserver cette ligne de conduite qui mène de plus en plus dans le fossé ?...
    Difficile de se prononcer d’autant qu’à conduire les affaires du pays d’une main de fer, il semble improbable qu’il puisse aller un jour prochain à confesse !...
    Sauf qu’en s’écartant de la musique officielle, ce monde médical rejoint les craintes confirmées d’une majorité de leurs collègues internationaux qu’ils avaient émises au sujet d’une lotion-placébo au mieux ...
    En insistant, dès le départ, sur leur position non politique de leur prise de décision, le déclarant balaie ainsi toute tentative du pouvoir à considérer cela comme une opposition de facto à son leader mais en lui rappelant néanmoins qu’en ayant voulu mélanger les genres (médical/politique), Rajoelina s’est pris les pieds dans le tapis des marchands !...
    Reste à connaître si la susceptibilité du leader prendra ou pas ombrage d’un tel camouflet ?’...
    La réponse étant semble-t-il dans la question posée !...

  • 24 juillet à 10:08 | leirbag (#11019)

    @poiuyt :
    Soyez rassuré, j’avais bien compris. La bêtise et le déni total l’emportent chez ses intervenants là,
    qui sont volontairement aveugles mais en profitent financièrement. Corruption, quand tu nous tiens.

    • 24 juillet à 12:16 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à leirbag

      Des intervenants prêts à tout pour conserver les miettes qu’on leur jette. Revenir à l’histoire de la poule plumee par Hitler et sui continuait à le suivre quand il a laissé quelques graines dans son sillage.

      Ces gens là sacrifient l’avenir de leurs descendants pour un peu de confort materiel pour eux-mêmes, c’est ce qu’on appelle "cervelle d’oiseau", quand on voit l’attitude de tous ces jeunots gravitant autour du sphère étatique, on voit clairement qu’ils sont faits du même moule.

      Sincèrement, Ça donne une image déplorable des capacités intellectuelles des jeunes malagasy. Il faudrait vite un retournement de situation pour montrer qu’il y a d’autres jeunes valables dans ce pays...

  • 24 juillet à 10:10 | Shalom (#2831)

    Nous perdons du temps avec ce pouvoir.
    Le peuple est en train de souffrir et de mourir à petit feu.
    Et pendant ce temps, des opérations sont faites en catimini sans que le peuple soit au courant.
    Et derrière, on donne les pouvoirs dans plusieurs domaines aux militaires sous prétexte d’une situation d’urgence sanitaire, un état d’exception sans citer son nom.
    C’est ce que certains sur ce forum appellent "démocratie".
    J’ai écrit ci-haut : ne perdons pas de temps, qu’ils se rendent compte de leur incapacité et qu’ils dégagent.
    Sinon la souffrance du peuple le leur obligera à le faire très bientôt.

    • 24 juillet à 11:17 | dolmi (#10981) répond à Shalom

      "Démocratie", ce mot bien trop occidental pour formater et dominer tous les autres pays du monde.
      Le peuple donc de lui même ne pourra jamais agir et se révoltera si et seulement si, un chef et cette fois, plus stratège et consciencieux, osera décapiter ce gosse débile. Il faut éviter qu’il n’aille se cacher ni chez "renindozatra" ni chez "Vlado" ni "yeux bridés" . Ce putschiste vivra à son tour, les réelles souffrances psychiques et physiques qu’il mérite.

  • 24 juillet à 10:11 | I MATORIANDRO (#6033)

    Nahazo fanampiana tokoa Ary ngah mpanompo.

    Tsy niatrika nanatrika t@ fandraisana ny fanjakan’ny mpandrava.

    Ny fikambanana fiti koa Dia MBA nanome fampitaovana ; taiza no nahazoany ireo fitaovana maro samihafa reo.

    Tsara enao Atoa mpanompo rah mametraka fialana fa ho vetavetain’reo cocovid reo ianao.

  • 24 juillet à 10:58 | FINENGO (#7901)

    Ce Matin, ni le Betoko Vazaha Taratasy, ni l’Isandra la Vendrana Betsileo n’a osé nous pondre quoi que ce soit sur la Révolte du Corps Médical Malgache qui prend de plus en plus de l’ampleur.

    Quand on a un Président VAURIEN, qui s’entoure de Collaborateurs VAURIENS, il ne faudrait pas s’attendre à autre chose.

    A Quand la vraie révolte ????????

  • 24 juillet à 11:02 | lancaster (#10636)

    Le ministre de la Communication Lalatiana A. a fait part de l’opposition du gouvernement à la requête du ministre de la santé auprès des PTF.
    Le directeur de la Communication de la Présidence Rinah R. a répliqué que la requête du ministre de la santé est une démarche classique.
    Rivalité confirmée entre Rinah et Lalatiana ? En tout cas, elles n’ont pas l’air d’etre complémentaires dans les jeux politiciens au sommet de l’etat.

    Qui d’ entre elles s’etait Faite piéger par la Hiérarchie pour ne pas dire plus ? De toute évidence, aucun conseil des ministres ne s’etait tenu juste avant la déclaration de Lalatiana À. concernant la lettre du ministre de la santé. Le communiqué de Lalatiana A. lui a donc été soufflé verbalement par sa Hiérarchie car il serait surprenant qu’elle se soit adressée officiellement à son homologue aussi sèchement et publiquement de surcroît. Quelle en était le but ? Faire d’une pierre 2 coups ? Dezinguer en même temps Lalatiana et Ahmad ?

    L’ntervention de Rinah R. sur RealTV n’etait pas non plus fortuit . Ses fonctions actuelles en disent suffisamment long. Quelles sont les ambitions de Rinah ? Remplacer Lalatiana qui semble-t-il pourrait être envoyée au Japon ? Le conditionnel est bien de rigueur bien sur.

    Selon Léo Raz « L’opinion ne prend peut-être pas toujours conscience de l’importance du rôle d’un membre du Gouvernement, tant de celui du premier d’entre eux que de celui de tout autre ministre. Le public a vu défiler quel­ques-uns ayant discrédité la fonction par des comportements accordant da­vantage valeur aux fastes artificiels qu’à la con­si­dé­ration d’une noble dignité à devoir assumer les hautes responsabilités dont la fonction les investit, omettant parfois de privilégier l’intérêt général pour mieux soigner des intérêts particuliers. Évidemment et heureusement qu’il en a été et en est d’autres qui savent rendre valeur et veiller au mérite du rang de la fonction qu’elles ou ils occupent, avec le souci de respect dû à la hiérarchie des responsabilités dans l’organisation structurelle de l’Etat...
    Les modalités des systèmes variés relatifs à la nomination du premier-ministre comme à celle des membres du Gouver­nement, nomination qui ne procède pas néces­sairement d’une élection, jettent certes quelques ambiguïtés quant à leur légitimité dans un régime démocratique. Toutefois quel que soit le système, on repose la légitimité de leur nomination sur la volonté à donner liberté à un élu, président de la République, ou à l’ensemble des élus représentants du peuple, Assem­blée nationale, de désig­ner les personnes qu’il ou elle estime les plus aptes à entreprendre efficacement l’action sur la base de la­quelle le peuple lui ou leur a accordé confiance.

    Le fléau coronavirus, épreuve subie par tous les pays du monde n’épargne pas Madagascar et ainsi handicape de cette malchance la deuxième mandature de la 4e République. Parenthèse : des illuminés en manque d’inspiration cauchemardent à lier l’épreuve du coronavirus à une malédiction d’après eux sanction à une construction qu’ils considèrent hérétique dans l’enceinte du Rova. Gaffe à la fumette, mollo les basses ! Où étiez-vous, lors d’une cérémonie officielle où l’on a fait honneur à un bouc noir en le montant sous la garde d’un officier supérieur sur une tribune proche de celle où trônait le couple présidentiel ? En matière d’outrage cette scène détient le pompon. Du reste le coronavirus étant un fait planétaire, ça serait signe d’un égocentrisme hautement prétentieux d’avancer qu’il relève d’une punition pour frapper la nation malagasy.

    L’initiative du ministre de la Santé ayant sollicité soutien à des organismes internationaux pour apporter contributions matérielles à la lutte entreprise con­tre le coronavirus, a trans­piré dans le public et provoqué questionnements et commentaires désobligeants. Remue-méninges dans les hautes sphères de la République. Maladresse de sa part sûrement d’avoir laissé échapper à l’extérieur la teneur de sa requête, sans doute aussi faute pour manque de solidarité que d’avoir voulu jouer solo alors que l’action gouvernementale suppose un travail d’équipe. Toutefois un ministre, membre de l’Exécutif n’est pas un simple exécutant. S’il a en charge un département ce n’est pas pour demander une permission à chaque fois qu’il entreprend une action. Si la vision qu’il a de sa charge ne sied pas à la hiérarchie, plus qu’à le charger de tous les maux la solution la plus digne serait de le démissionner. Outre les remous que ça peut entraîner l’essentiel consiste à éviter de dévaluer la fonction de ministre, d’autres en ont suffisamment discrédité le rôle. »

    Ainsi va la vie dans les Hautes sphères que la Pandémie n’a pas non plus épargné. Loin s’en faut. La preuve...

    • 24 juillet à 13:02 | Shalom (#2831) répond à lancaster

      Sincèrement, quel est le problème ?
      Le ministre a lancé cette demande. Même si cette lettre est apparue sur les RS, qu’est-ce que ça peut faire.
      Au contraire, le gouvernement devrait s’en féliciter car le ministre au moins "bouge".

      Mais non ! le problème est surtout : "ne pas ébruiter que la pandémie n’est pas maîtrisée contrairement à ce qu’affirme DJ et ses acolytes".
      C’est clair comme l’eau du Lac d’Andraikiba (dans les années 1953 sur les RS).

      Et des réactions comme celles de BM, Pff ! Cela montre à quel point ce pouvoir est plus que fantoche, un nid de crabes comme avait l’habitude de citer en son temps Feu Pr Zafy Albert.

  • 24 juillet à 11:36 | nez_gros (#10715)

    Les responsables de ce catastrophe sont les autres, c’est aussi simplement dramatique que cela. t’as capté ou pas ?

    - les Malgaches ont contestés les élections 2014, 2019, et ne voulaient pas ces présidents , et on peut remonter encore jusqu’en 1982...

    - Les observateurs internationaux financés par les bailleurs internationaux valident les votes truffés des anomalies et de trucage à grande échelle

    - La soi-disant communauté internationale valide et fait de pression énormes en cas de refus par la population...

    4)bref, les Malgaches ont fait leurs bons boulots....

    Maintenant , il faut demander la souveraineté totale , quitte à en perdre sa vie, ô peuple Malgache.... , pour la vie décente de nos descendants

    Hasta la muerte ....T’as capté ou pas gros

    Tant que les Malgaches ne sont pas prêts à mourir pour sa patrie, les autres ne nous ferons pas de cadeau.... si, si, et mille fois si... je rigole, ils vont nous donner de formation et leçon de de démocratie, ils vont nous donner des experts comme Ketakandriana Rafitoson, des emprunts en milliard... que pour nos biens quoi... que pour nos santé et bien-être... Merci Msé ! ....

  • 24 juillet à 12:02 | lé kopé (#10607)

    Le SG du Ministère de la Santé , ainsi que la Directrice de la communication du Calife ont annoncé officiellement que la démarche du Ministre est légitime ,et que cela fait partie des procédures classiques . Quoi de plus à se mettre sous la dent ? Par contre , cette "fuite "vers le public d’une information interne du service concerné ,est elle volontaire pour nuire à la réputation intègre du Professeur ? Au vu de la réaction de son homologue chargée de l’ "inculture ", tout cela semble prémédité . Malheureusement pour elle , son intervention a entraîné la révolte des syndicalistes du personnel soignant , ce qui risque de faire embraser le Pays . Un autre conflit ne doit pas s’ajouter au contexte sanitaire actuel qui est déjà défaillant . Bref , les faiseurs de roi nagent dans la cacophonie ,et cela ne présage rien de bon ...

  • 24 juillet à 12:16 | Behantra (#9165)

    Juste un mot

    Actuellement des familles malagasy endeuillées n’osent plus donner des explications des causes de décés d’un membre

    Car , elles ont trop peur que l’armée ne vienne ’arracher’ le corps de leur défunt pour le brûler

    Je ne vais citer qu’un cas : celui d’un ami , Clovis Raveloson , son faire part n’a été publié qu’après son enterrement dans le caveau familial

    • 24 juillet à 16:36 | ASSISE (#10453) répond à Behantra

      Resaka mahavariana tokoa ity fahafatesana ankehitriny ity.

      Ny tena mety kosa anefa dia mitandrina, araka izay mety, satria raha misy ilay aretina ny maty dia mbola loza be ho an’ireo mikirakira sy ny manodidina manao ny fombafomba mahakasika ny razana.

      Mahery vaika ny tsimok’aretina mitoetra amin’ny vatana mangatsiaka, efa voaporofo izany.

      Io resaka fahafatesana tsy fantatra mazava io anefa no tena tsy misy (tsy ampy) fanazavana MATOTRA indrindra.

      Miara-mahalala koa isika fa mamparefo ny olona taizan’aretina ny COVID19 koa dia mora kokoa ny milaza zavatra hafa na dia ilay tsimok’aretina aza no nanamafy ilay fahasahiranana ara-pahasalamana.

      Mila fitandremana avo lenta ny fitrangan’ny fahafatesana ankehitriny.

    • 24 juillet à 17:06 | Vohitra (#7654) répond à Behantra

      Assise, Behantra, miarahaba anareo

      Ny zavamisy tsapa aloha dia izao : noho ny antony maro tsy voatanisa, betsaka mihintsy ny Malagasy no tsy mahalala ny tena toe-pahasalaman ny vatany.

      Betsaka tokoa ankehitriny ireo olona heno fa nodimandry tampoka, ny maro fantatro aloha dia eo anelanelan ny 40-70 taona eo ny ankamaroany, dia ny ampitso dia vitaina ny fandevenana, dia milaza ireo tena akaiky mana-manjo fa noho ny fahamaizana sy ankamehana, dia izy mianakavy ihany no nanatitra tany ampasandrazana rehefa nampilaza ny valala fiandry fasana.

      Dia rehefa mandeha ny resaka ato afara, dia ohatrany voan ny gripa tampoka sy niakatra tosidra tampoka daholo no fanazavana azo.

      Toa samy mandositra ny hopitaly daholo no fahitana azy, ary manao dokotera tenany, ary tsy mandalo fitiliana akory.

      Ny tena mampalahelo tokoa dia ity : raha mba olona efa voky andro sy marefo no nandao, dia tsy sarotra loatra ny fahaizana nionona, fa betsaka nefa ankehitriny ny olona mbola natanjaka, tsy mbola nandroso taona sy zokiolona nefa lasa nody mandrakizay...

      Lasa mifangaro izany eto ny fahasemporana tampoka sy ny fialana aina...

      Mampalahelo tokoa e !

    • 24 juillet à 19:02 | Isambilo (#4541) répond à Behantra

      Au Brésil ils ne déclarent pas non plus les décès parce qu’il faut payer la déclaration. Vous me diriez que dans un pays qui a élu un Bolsonaro il n’y a rien d’étonnant.

  • 24 juillet à 12:50 | Antony (#9838)

    Aoka ho tadidintsika fa miaro ny vahoaka ny fihetsika nataon’ny Ministra Ahmad Ahmad.
    Raha tsy mety amin’ny mpitondra moa iny, hoy aho aminao Atoa Ministra, aleo halan’andriana toy izay halam-bahoaka.
    Ireny no fanapahan-kevitry ny olona manam-pahendrena fa tsy hoe mody mi-démissionne na miandry alàna dia rehefa avy eo vao manontsanontsana an’ilay fitondrana kanefa ianao teo ihany no niala.

  • 24 juillet à 12:58 | Isandra (#7070)

    Teny kely hoanareo mpiasa ny fahsalamana ireo.

    Sao dia mba any amin’ny toe-tsain’ny sasany aminareo aloha no mila amboarina vao, mitaky an’izao na izao. Arakan’ny henonay mantsy dia toa misy mivarotra aty ivelany ireo fitaovana sy produits sanitaires izay natokana hoan’ny hopitaly, hatramin’ny hydroalcoolique aza dia misy mivarotra aty ivelany, kanefa natao hampiasain’ny hopitaly irey izany.

    Ka na firy na firy ny fampitaovana alefa any, ka raha vao misy manodikodina foana, dia tsy ho ampy foan ireny.

    Ny olana raha mba manao fisavana sy contrôle ny ministère dia misy ireo syndicat no manelingelina izany.

    Aina ity hoy rainimanonja sao dia any aloha jerena.

    • 24 juillet à 13:31 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      Efa mivika sy mivaha mihintsy ity olona manala baraka ny Distrika ao Isandra ity.

      Rehefa tsy manome tsiny ny vahoaka sy ny Razambe izy, dia izao indray ny mpiasa ao amin ny minisiteran ny fahasalamana no ataony lasibatra.

      Mety efa tsy ravin ny Artemisia intsony angamba no fohan itony ve ?

    • 24 juillet à 13:56 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vohitra,

      O ry ingahindriana ah ! Izay ilay hoe tsy mijery arina an-tava, hitsiana izay tokony hitsiana. Ny Andriamanjaka ihany no tsy azo kianina.

      Ianareo no tsy manome tsiny afatsin’ny mpitondra, kanefa ny toe-tsaina lomorina efa ela no nanorim-paka any rehetra any, ary efa miely eny amin’ny sehatra rehetra eny, hatreto amin’ny forum ity aza.

    • 24 juillet à 13:57 | Shalom (#2831) répond à Isandra

      Hoy ilay mpanoratra "Robot mercenaire faha 13" : "Ka na firy na firy ny fampitaovana alefa any, ka raha vao misy manodikodina foana, dia tsy ho ampy foan ireny."


      Sahala amin’ireo fanampiana azon’i Madagasikara ho fiadiana amin’ity valan’aretina ity saingy nisy nanodikodina ka nampiasainy amin’ny zavatra hafa toa ny bizn-ny.
      Iza ary io nanodikodina io ? Jereo iny ny masoko fa mitodika any aminy !
      Io ô ! Io indrindra !
      Aza fatra be vava e ! Jereo aloha ny vata-kazo manapina ny masonareo vao manili-driaka any amin’ny hafa.

    • 24 juillet à 14:06 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      Ilay toetsaina lomorina sy motraka dia nihanaka be tokoa taorian ny fandrobana faobe nataon ireo mpangaron-dapa ny taona 2009...

      Ripaka daholo izay nolalovan ireto andian-jiolahy, na ny antanana ( Jirama, Air Mad...) na ny tany antsaha ( Andramena, volamena, tany...)

      Ny teny amin ny habakabaka aza mbola nataony najifa tamin ireto helicoptere belge efa korotamby novidiany lafo...

      Efa zatra faingantanana loatra izy ireto ka heveriny ho manao toa azy ireo daholo ny rehetra...

    • 24 juillet à 14:22 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vohitra,

      Samy hafa marina izany fomba fijery izany.

      Ny fijeriko azy indray nanomboka tamin’ny 2002 :

      - Hazalambo izay natao tamin’ireo havana any anindrana, norombaina ny fananana, famonoana etsy an-daniny,
      - Fandoroana ireo tranon’olona tsy mitovy hevitra amin’ny tena, Tsaranazy, Josekely, Ingahindriana Razanamasy, sns.
      - Fanenjahena teny an-tanimbary ny PM amperin’asa,
      - Ny fanaovana afera na solika tamin’izany tsy lazaina intsony, be no lasa mpanao afera.
      - Ary taoa aorin’io no tena nampiasa fitaovam-piadiana mahery vaika ny Dahalo.
      - Lasa ny vola no manjaka, izay lehibe dia manao ampihim’amba ny afera mandeha,

      Ireto tamin’ny 2009 nanaraka fotsiny nyizay nataon’ireo zokiny tamin’ny 2002.

    • 24 juillet à 14:41 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      Tamin izany 2002 izany ny toetsaina lomorina dia ny :

      - fandrobana ny banky foibe tao Toamasina

      - ny fanagejana sy fanaovana ankivy an Antananarivo

      - ny fanapoahana fanimbana tetezana

      - ny fanaovana fakana ankeriny tanin olona sy tanimpanjakana

      - ny famindrana ny lapan ny HCC tany amin ny hotely tany Mantasoa

    • 24 juillet à 14:49 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vohitra,

      Ny toe-tsaina lomorana tsy azo faritana tahakan’ny taloha, hoe rehefa olona ao andapa dia tsara foana ny toe-tsainy.

      Fa amin’izao tokony samy jerena na ny andaniny na ny ankilany.

      Kanefa tokony hojerena ihany ialy hoe lozan’izay niavian’ny fanafitohinana :

      Iza no nanana toe-tsaina lomorona hanao barofo ny fifidianana ?

    • 24 juillet à 15:02 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      Anontanio an ilay mpivoy lakana rendrika antanety mpitari-dalana anareo sy Rinah, akademisianina nanazava ny " sun above " iny aloha e !

    • 24 juillet à 16:49 | ASSISE (#10453) répond à Isandra

      AINA ITY HOY I RAINIMANONJA

      Sao dia . . .

      Izahay koa dia milaza ho renareo fa : hainonay fa misy mivarotra ambongadiny, any ivelany sy eto an-toerana, ny Tanindrazana ka izay mampiaka-peo manakiana eo dia azon’ny "texte 1991" gadraina.

      Tsy resahana ny harena isan-karazany nalefa any ivelany. Fantatrareo be resaka ireo kosa izany harena izany.

      Ny fisavana moa dia tsy misy azo hatao satria misy tompony : ny micro, ny sifflet, ny batton, ny canon, ny texte ary koa ny COMMUNIQUE.

      Sao dia mba any aloha no asiana resaka dia jerena manaraka ny fanarahana baiko ?

      EKENA, araka ilay propagande, fa tsy kely làlana ny mpanao ratsy. Misy foana io, ohatra ireny nanondrana ny harena ireny ihany io. Omeo ary ny vahaolana iraisana handraisana andraikitra amin’ireo tsy kely làlana ireo.

    • 24 juillet à 17:04 | ASSISE (#10453) répond à Isandra

      Isandra marina va sa I.andra ?

      ===Ireto tamin’ny 2009 nanaraka fotsiny ny izay nataon’ireo zokiny tamin’ny 2002.===

      Tena mampiatra ve ianareo, ianao mandray fampianarana avy amin’io tantara io ?

      Hoy ilay rangahy izay nilaza : tsy ho vendrana noho iny nesoriko iny aho.

      Raha takatro tsara ny tiany ho tenenina sy io tantara soratanao io dia hoe : nanaraka fotsiny ny haratsina rehetra tany aloha izy. Tsy vendrana koa izy fa mbla hataony henjana noho izay nataon’ireo zokiny ny vitany.

      Toa manaporofo izany ny tantara ankehitriny, nampahantrana lalina tanteraka ny Firenena noho izay efa nataon’ireo zoky teo aloha.

      Misy tokoa ilay fitenenana hoe : vitaiko anatin’ny fotoana fohy ny tsy nataon’ireo hatrizay.

      Dia manantena ve ianao fa "hankasitraka" izany ny tenanay ? Na TIM izahay, na Rodobe izahay, na mpitrongy vao homana izahay ?

      Mitandrema ihany fa sao hirotsaka aminao eo ireo "IMBECILEs" ireo vao "Gaga be elah" eo ianao.

    • 24 juillet à 17:17 | lanja (#4980) répond à Isandra

      Tsy tiko loatra ny miresatka fihaviana fa enga anie tsy ho toy ny anao daholo ny toetsaian olona avy Isandra, .
      Rehefa hitanao tsy mitombona ilay fitakiana dia kiano ary tsipaho mazava, tsy mety izany ilay fitakiana , fa tsy fampianarana morale no avaly , manambany olona ianao , tsy mpangalatra daholo akory izay mitaky na manakiana ny mpitondra.
      Tsy hitanao ve fa manakiana ny ataon’ ny mpitondra no aton ny olona amin i DJ, tsy nahita aho teto na iray aza mampianatra azy hiala amin ny fomban ny jiolahimboto any amin y boite de nuit , na hanao lesona ho azy hiala amin’ny fomba sarimbavy be fitiavana...
      Olona mitaky fitaovana ve dia fampianarana hanova toetsaina tsy hangalatra no avaly azy ....
      Ny fitomboan ny mpangalatra , ny fahantrana ,
      ny goragora etsy sy eroa, raha lesona fanovana toetsaina, sy morale no mahavaha izany efa ela be isika no lasa tsy tany mahantra intsony,
      Izany olana goavana izany no ilàna mpitondra mahay mandinika sy mitondra vahaolana mifanaraka amin ny zava misy, rehefa tsy misy apoka dia afaka mangina fotsiny fa hifototra aminareo mihitsy ity fanilihana lava any amin ny vahoaka isan andro ity

    • 24 juillet à 17:17 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à Isandra

      # 24 juillet à 17:04 | ASSISE (#10453) répond à Isandra ^

      karazana teny fataon’ny betsileo n.andra ireo "agnay koa mba hihinana"...

    • 24 juillet à 17:37 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Assise,

      Ireo tamin’ny 2009 anie tanora, ka izay hitany nataon’i Zokony no naveriny. Samy tsy mety ireny, samy toe-tsaina lomorona, mila harenina ary atao izay tsy hiverenenany intsony.

      Nitondra olona niaka-dapa i Jacques Sylla, dia iny no naverin-dry Monja Roindefo, fa saingy ny naha samy hafa azy ilay mpitondra.

      Tena fodiana jamba kosa aloha, raha tsy mahafantatra fa misakana tetik’asa maro tokony no tanterahana ity krizy ara-pahasalamana ity. Tsy eto Madagasikara ihany fa hatrany ivelany any.

    • 24 juillet à 17:46 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Lanja,

      Olona mitaky fitaovana ve dia fampianarana hanova toetsaina tsy hangalatra no avaly azy ....

      Ny maha samy hafa atsika, izahay miaina miaraka main’ny vahoaka mahita ny zavatra tsy mandeha sy ny mahatonga ny lesoka isan-karazany. Misy mihitsy io mpiasa ny fahasalamana manodikodina ireo fiatovana sy zavatra tokony hampiasana amin’ireny hopitaly ireny, hatramin’ny gel hydroalcoolique. Ny zavatra efa kely mbola misy manodina ihany koa, kanefa isika ao anatin’ny krizy ara-pahasalamana.

      Ka raha io toe-tsaina io no mbola misy, tsy hoampy foana ny fitaovana na betsaka hoatrin’inona aza no ho tonga.

      Fangatahana antoka no ataonay, mba tsy hisy fanodikodinana, mba hampisaina amin’ny tokony izy izay fitaovana tonga eo.

  • 24 juillet à 13:59 | Shalom (#2831)

    Mipetraka ny fanontaniana : Avy taiza tokoa ireo fitaovana zarazarain’ilay fikambanana hoe "Fitia" ?
    Sao dia ireny kosa ilay fanodikodinana lazain’ilay robot mercenaire etsy ambony ?
    Raha izany mantsy, koa tsy andao hoe anontaniana ny lehiben’io fikambanana io ?

    • 24 juillet à 20:14 | dolmi (#10981) répond à Shalom

      Misy Fikambanana Fitia maro ve ?
      Raha tokana ihany dia hanontany an-dramatoa vadiny dj ve ianao Shalom mba hafantarantsika rehetra avy aiza ireto fitaovana zarazarainy io fikambanana Fitia ?
      Raha tena izany dia mahonena loatra ny fisainana :Fanaony olona tia mihebohebo hoe nanao izao sy izao anefa tsy nisy nisasarany kely akory.

  • 24 juillet à 14:09 | leirbag (#11019)

    Pourquoi la gazette de la grande île ne paraît plus depuis le 6 juillet ?
    Qq sait-il ?

    • 24 juillet à 14:22 | zorey974 (#7033) répond à leirbag

      J’ai remarqué aussi ! ça sent le censure à plein nez !

    • 24 juillet à 17:10 | ASSISE (#10453) répond à leirbag

      Misy hafa koa an !

      Misy manomboka mikisakisaka koa ny mpiserasera eto @ MT.

  • 24 juillet à 15:25 | leirbag (#11019)

    @zorey974 :
    Tout à fait sauf fait économique que nous ne connaissons pas.
    Je pense aussi à la censure. Très grave pour le pays. Une forme de dictature s’instaure.
    Attendons pour en savoir plus. Avec un coup d’état à son curriculum vitae, tout est possible pour le grand manitou. Faire taire tout ce qui est nuisible pour sa gouvernance. Et dire qu’il y a des fonctionnaires qui défendent ce gouvernement.
    Ils sont directement, je dis bien directement responsables de la pauvreté du pays.
    J’en arrive à penser qu’ils sont inconscients et donc dangereux pour la nation.

  • 24 juillet à 15:43 | lysnorine (#9752)

    Re Vohitra 24 juillet à 14:41 répond à Isandra ^
    « Tamin izany 2002 izany ny toetsaina lomorina dia :...

    « ny fanapoahana fanimbana tetezana »...

    Ohatra :
    1) TRIBUNE 30/3/2002

    PONT DE FATIHITA DYNAMITAGE RÉVOLTANT

    Dynamitage révoltant du pont de Fatihita, sur la RN7, dans la nuit de jeudi à vendredi. L’ouvrage, situé à 24 kilomètres au nord d’Ambositra, enjambe la rivière qui est en quelque sorte la frontière entre les provinces d’Antananarivo et de Fianarantsoa. Des charges de dynamite ont été installées à des points bien choisis (notamment à la base des arches) et leur explosion a conduit à l’effondrement de la construction longue de 100 mètres. Un travail de professionnel donc. Point n’est besoin de poser la question rituelle "à qui profite le crime ?". Selon les villageois des alentours d’ailleurs, tout de suite après les déflagrations, un véhicule a démarré sur les chapeaux de roue et a pris la direction de Fianarantsoa. Tous les indices convergent vers l’ancien ministre des Travaux publics, par ailleurs officier du Génie militaire qui s’active de diverses manières à maintenir au pouvoir l’amiral Didier Ratsiraka. L’homme, d’ailleurs, est le mentor et le protecteur du gouverneur Emilson (son suppléant aux législatives de 1998) qui est menacé de destitution actuellement. C’est, en tout cas, un acte de guerre dans lequel sont impliqués des artificiers de l’Armée.

    Après la mise hors d’état de fonctionner du pont d’Andranomandevy, sur la route de Mahajanga, et l’obstruction d’un pont de Brickaville, l’opération d’hier à Fatihita parachève l’isolement de la province d’Antananarivo. Les tenants du blocus entendent, en premier lieu, verrouiller intégralement les accès et priver la capitale de ce résidu de carburant qui empêche sa paralysie complète. L’objectif, en second lieu, est de tenir coûte que coûte Fianarantsoa et d’éviter son basculement dans le camp de Marc Ravalomanana.

    On sait que l’ultimatum lancé au gouverneur Emilson par des chefs militaires de Fianarantsoa expire dimanche. En coupant la voie, on prévient l’arrivée de renforts armées en provenance de la capitale, tout en diminuant la vive pression qui pourrait amener le gouverneur à se démettre. En dernier lieu, on consolide ainsi le cordon. sanitaire installé autour de la province d’Antananarivo. Ainsi mise en quarantaine, elle ne peut contaminer les autres provinces. Le dispositif matérialise d’ailleurs le clivage souhaité par le camp de l’amiral : d’un côté les cinq provinces présentés comme "ratsirakistes", et de l’autre celle d’Antananarivo étiquettée pro-Ravalomanana.

    On le constate, encore une fois, la clique de l’amiral ne recule devant rien quand il s’agit de conserver le pouvoir et surtout les avantages qui y sont attachés. On en vient à souhaiter la tenue de ce second tour réclamé par l’amiral, ne serait-ce que pour mesurer les dégâts infligés à la "popularité" de ce dernier par les initiatives de ces dernières semaines : enlèvement et exécution de militants pro-Ravalomanana, tirs à balles réelles ou lancers de grenades en direction de la foule, destruction de stations radios pro-Ravalomanana, discours tribalistes et menées séparatistes, barrages pour affamer des populations et détruire l’économie, etc.

    Suivis avec consternation par le pays, ces agissements immoraux et antipatriotiques discréditent de façon croissante le régime de l’amiral, et amplifient son impopularité. Que de ponts, en tout cas, dans l’histoire récente de ce régime, depuis le pont flottant d’Ivoloina jusqu’au pont dynamité de Fatihita. S’il tombe, c’est parce qu’il s’engage dans toutes ces affaires sans... garde-fou.

    Adelson RAZAFY

    2) Midi Madagasikara (https://fr.allafrica.com/stories/200205220325.html)
    22 Mai 2002
    Madagascar : Mahajanga : Dynamitage du pont de Mamokomita
    Midi Madagasikara (Antananarivo)
    Par Dominique Ramiandrisoa

    Dans la nuit de lundi à mardi, vers minuit, le pont de mamokomita a été dynamité, endommageant complètement cet ouvrage d’art, selon divers milieux contactés sur place. Il se trouve sur la RN4, entre Andriba et Maevatanàna, au pk 201+850, en partant de Tana. c’est le 7ème pont dynamité après ceux de Fatihita, d’Ambohimandroso et de Behenjy sur la RN7, Ifanadiana sur la RN25 entre Ambohimahasoa-manakara.

    Les 5ème et 6ème ponts qu’on a fait sauter sont ceux d’Arahara et de Mangoro sur la RN2. Pour ce dernier, l’opération a échoué, car le pont a résisté au dynamitage. Concernant toujours le pont de Mamokomita, aucune déviation ne peut être envisagée, selon le communiqué du ministère des Travaux Publics. Décidément, des gens sans foi ni loi, et faisant preuve d’un antipatriotisme flagrant, veulent couper totalement cette route nationale qui relie la ville des Mille et la Cité des fleurs, dans le dessein d’éviter toute « invasion ».

    • 24 juillet à 15:57 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      Re Vohitra 24 juillet à 14:41 répond à Isandra ^
      « Tamin izany 2002 izany ny toetsaina lomorina dia :...

      « ny fanapoahana fanimbana tetezana »..

      3) Tribune N° 4049 du Vendredi 10 Mai 2002
      POLITIQUE :

      TERRORISME LA PEUR RÈGNE À BRICKAVILLE

      Une descente sur les lieux, mercredi dernier, nous a permis de constater que, contrairement à ce qui a été annoncé, le pont de Marovola (PK 200 + 324 RN2), situé à près de 50 km avant l’entrée de la ville de Brickaville, reste encore praticable. En effet, les mains terroristes qui ont dynamité cet ouvrage n’ont pu endommager qu’une infine partie du pont… Les villageois du coin ont vite fait de colmater le trou pour permettre ainsi aux véhicules d’y passer normalement. Des villageois indignés : « Ils nous ont déjà privé d’une vie normale avec leurs barrages anti-économiques et voilà qu’ils ont également voulu nous couper du reste du monde », ont-ils déclaré. L’enquête que nous avons menée revèle que le véritable barrage sur cette RN2 se situe au pont Bailey se trouvant à près de 5 km avant Brickaville. Un barrage gardé par des « militaires déserteurs ». Très nerveux, ils n’hésitent pas à menacer de mort ceux qui se hasardent à trop manifester leur curiosité. Un autre barrage est également érigé à 2 km de Brickaville. Un barrage qui permet aux milices de "Zatovo" et ACEM, aidés par quelques militaires, de, tout simplement, racketter les usagers. Là, il faut pour pouvoir passer : 1 000 à 3 000 fmg par litre de carburants et 25 000 fmg à 250 000 fmg pour chaque sac de farine ou de sucre transportés. Des milices et autres militaires qui, selon un restaurateur de la ville, n’ont jamais pensé à payer leurs factures. Pire, certains d’entre eux ont violé de jeunes filles… Entre le premier et le second barrages, des taxi-brousse locaux font la navette pour 4 000 fmg par passager. De Toamasina jusqu’au premier barrage, le voyage coûte 20 000 fmg par personne et du second barrage jusqu’à Antananarivo, chacun doit payer 100 000 fmg. Et pour passer (à pied) ce second barrage, chaque valise, transportée par des dockers, coûte 5 000 fmg. Par ailleurs, à la nuit tombée, personne ne peut plus passer le second barrage. Une restriction qui, selon des villageois, permet à certains gros bonnets de Toamasina de faire passer leurs cargaisons de carburants destinés pour le marché noir d’Antananarivo. Des barragistes ne cessent de se chamailler entre eux à cause du dysfonctionnement de la répartition des « recettes » de leurs rackets. Par ailleurs, d’après le journal "Le Mauricien", l’évêque de Maurice, Mgr Ian Ernest, a vécu une expérience extrêmement traumatisante à Brickaville au début de cette semaine. Mgr lan Ernest, qui avait emprunté, dimanche dernier, la route reliant Tamatave à Antananarivo en compagnie de Mgr Jean-Paul Solo, d’un prêtre et de deux civils, a été séquestré dans une cabane à la hauteur du pont dynamité de Brickaville par des soldats pro-Ratsiraka armés jusqu’aux dents pendant la nuit de dimanche à lundi. « Dimanche dernier, nous avions fait à peine deux heures de route, en partant de Tamatave pour Antananarivo, quand la voiture dans laquelle nous voyagions avait été arrêtée par des soldats armés et visiblement sous l’effet de l’alcool. C’était au pont de Brickaville et il y avait un important barrage manœuvré par des éléments pro-Ratsiraka. Nous avons présenté le laissez-passer que nous avions obtenu des autorités de Tamatave à notre départ. Mais, les soldats ne voulaient rien entendre et ne cessaient de répéter que nous nous trouvions dans une zone interdite », a déclaré Mgr Ian Ernest. « Alors que nous tentions de convaincre les soldats malgaches de nous laisser poursuivre notre route vers Antananarivo, un commandant s’est amené. Il s’est mis à tirer des coups de feu dans l’air tout en proférant des invectives et des menaces de mort. Nous avions cru pouvoir lui faire comprendre que nous sommes des hommes d’Eglise. Mais, sa réponse était des plus grossières ; il affirmait qu’il était prêt à nous descendre à coups de feu. Sur ce, il devait donner l’ordre à ses hommes d’agresser physiquement le chauffeur de l’évêque de Tamatave. Nous étions impuissants devant ces cas d’abus d’autorité. Nous étions bousculés par les soldats », fait encore remarquer l’évêque de Maurice. « Ensuite, le commandant, toujours avec son arme prête à tirer, devait donner l’ordre à ses hommes de fouiller la voiture de fond en comble. lls devaient vider toutes nos valises et jeter nos vêtements dans la boue. On nous ordonna ensuite de ramasser les vêtements et de prendre nos valises. La nuit était noire. Nous ne pouvions savoir dans quelle direction nous diriger quand le commandant nous demanda de le suivre. Les minutes paraissaient très longues. Nous avions ensuite atteint une cabane où nous avions été séquestrés pendant toute la nuit, sous la surveillance des soldats », précise Mgr Ernest. Les villageois ne demandent aujourd’hui qu’une chose : que l’Armée régulière lève ces barrages !

      Recueillis par Rolly Mercia et F. R.

  • 24 juillet à 16:43 | Shalom (#2831)

    Notsoahina tao amin’ny MNews nivoaka omaly, dia ahoana izany ? Hogadraina ve io lehiben’ny DRS io milaza izany ?


    Les langues se délient. C’est un autre point de discorde qui risque d’envenimer davantage la relation du département de la Santé avec le gouvernement. Le Directeur régional de la santé (DRS) dans le Vakinankaratra, le Dr Pierre Mamitiana Rabenirina, a dénoncé une incohérence des données liées au coronavirus publiées par le Centre de Commandement opérationnel (CCO) Covid-19.
    Ce responsable a indiqué que, onze personnes ont succombé à cette maladie jusqu’ici dans sa circonscription alors que, dans son bulletin quotidien, le CCO Covid 19 n’en a évoqué qu’un seul. Les tests virologiques PCR (Réaction en Chaine pour Polymérase) effectué sur trois d’entre eux se sont révélés positifs mais les résultats des tests n’ont été reçus qu’après leur décès.


    • 24 juillet à 19:09 | vatomena (#8391) répond à Shalom

      Lysnorine----Ces faits de violence et d’exaction militaire que vous rapportez ne dateraient ils pas plutot du temps colonial ?

  • 24 juillet à 17:06 | diego (#531)

    Bonjour,

    Pour comprendre les difficultés auxquels le pays doit faire face, il faut prendre quelques minutes les places des élus pour bien apprécier les situations dans lesquelles ils se trouvent aujourd’hui.

    La pandémie et la récession économique ne sont pas du tout imputés aux élus :

    - pour Madagascar et plusieurs pays africains, on ne trouvera pas dans la colonisation et dans les 60 années de d’indépendance de ces pays les responsables de la pandémie et de la récession économique.

    Par contre, ces élus et dirigeants sont les premiers responsables de la gestion de la pandémie et de la récession économique.

    Ce qui doit ramener à tout le monde, élus, dirigeants, opposants politiques, responsables politiques et élites du pays, à poser la seule véritable question qui se pose et doit être posée :

    - comment faire face, financièrement, à la pandémie et à la récession économique ?

    Tout le monde trouve certainement immédiatement la réponse à question :

    - l’Etat ( et les Institutions) !

    La suite est assez compliqué, me semble-t-il, pour tout le monde, en tout cas dans les pays sous-développés, comme Madagascar, aussi bien pour les dirigeants et les autres :

    - qu’est-ce que l’Etat peut faire et apporter durant la pandémie et face à une récession économique ?

    La réponse des pays occidentaux, industrialisés, riches et démocratiques à la pandémie et à la récession économique qui en résulte aujourd’hui est :

    - l’Etat !

    Comment :

    - en augmentant les dépenses Publics.

    Une augmentation des dépenses publics signifient une endettement !

    La récession économique dans les pays industrialisés durera un temps bien déterminé, le temps que la confiance et la reprise des activités économiques dureront, au maximum six à 8 mois. Parce que les activités économiques sont formelles, autrement dit, connus par l’Etat, et c’est la clé de l’efficacité de l’intervention et des aides de l’Etat.

    Les pays sous-développés, à la base, n’ont pas des États aussi forts et fonctionnels et les activités y sont majoritairement informelles. La faiblesse de l’Etat et l’économie informelle handicapent le pays pour faire face à la pandémie et à la récession économique.

    Les pays sous-développés font appel aux Bailleurs des Fonds, les pays industrialisés dépensent sans compter pour redémarrer leurs activités économiques et protéger les emplois de leurs citoyens.

    Madagascar espère être aidé massivement, mais les élus et les dirigeants doivent répondre à la question essentielle :

    - l’état dans lequel se trouve l’Etat Malgache ?

    La situation au Liban aujourd’hui doit faire réfléchir les dirigeants malgaches, car la situation de Madagascar n’est pas bien différente :

    - un État en faillite !

    Va-t-on s’occuper et solutionner d’abord la faillite de l’Etat, ou s’occuper de la pandémie et de la récession économique ?

    Les Bailleurs des Fonds, autrement dit, les pays industrialisés vont exiger des pays sous-développés des réformes pénibles, des réformes conjoncturelles et des réformes structurelles qui vont faire du mal avant les bons résultats.

    La question inconnue est, la stabilité politique dans les pays pauvres , après la pandémie et face à la récession économique.

    Pour que les réformes exigées puissent être mis en place vite, les Bailleurs des Fonds doivent aider rapidement et massivement la population des pays sous-développés. Pour y arriver, il n’y a vraiment pas beaucoup des choix, un seul :

    - officiellement, cela ne doit plus choquer personne en Afrique et à Madagascar, la mise sous tutelle, politique et économique par les Bailleurs des Fonds et des institutions financières internationales de ces pays, de facto, de leurs élus.

    Cela éviterait les multiplications des coups d’Etat en Afrique et Madagascar dans les deux, trois années à venir.

    Et les aides que les Bailleurs des Fonds annoncent sont ridiculement insuffisants. Sans aides massifs tout les six mois, à destination de l’Afrique, il va y avoir une instabilité politique inimaginable, la famine va tuer des millions des personnes.

    • 24 juillet à 17:28 | ASSISE (#10453) répond à diego

      L’Indépendance est une chose voulue, mais toutes ces histoires de dispositions ou dispositifs développés selon vos théories sont ils : les résultats / les conséquences / les objectifs de cette indépendance ?

      La plus claire dans l’histoire post 1972 est que les gestionnaires de l’Etat n’ont jamais démontré à quel point ils étaient vraiment à la hauteur de leur propagande ces dirigeants successifs.

      Ce n’est pas pour dire qu’ils n’ont rien foutu, mais surtout le revers de ce qu’ils ont fait, ou essayé de faire, en même temps que leurs gaffes (BOURDES) dans la gestion de l’Etat.

      Maintenant, voilà ce qui arrive au pays.

      Un peu la faute du peuple ? Peuple plutôt abusé par ses élus.

  • 24 juillet à 18:04 | diego (#531)

    Bonjour ASSISE,

    L’indépendance est voulue, sans doute, et les responsables politiques et les élites du pays doivent accomplir plusieurs choses pour assoir cette indépendance :

    - Politique, c’est à dire, la mise en place de l’Etat et les Institutions, et la vie politique et le système politique ;

    - Juridique ;

    - Économique.

    Personnellement, je n’ai aucun problème avec les discours, les propagandes et les promesses des politiciens et des dirigeants, tout le monde est libre d’en faire et aux gens d’y croire ou pas.

    Mais la chose la plus importante que les citoyennes et les citoyens ont en commun sont :

    - l’Etat, les Institutions et le droit, qui sont justement les fondations de cette indépendance chère à tout le monde.

    La question, à mon sens, est donc de savoir, pourquoi, Madagascar (et plusieurs pays africains ) n’a pas un État et des Institutions solides après 60 ans d’indépendance ?

    Si on trouvait les origines des problèmes, on pourrait les corriger, par exemple.

    Cela signifie exactement qu’il faudrait que la majorité des Malgaches souhaite chercher et comprendre les problèmes.

    La pandémie et la récession ne nous désignent pas qui en sont les responsables, mais nous obligent trouver des solutions pour y faire face, et la majorité des solutions qui auraient pu nous aider à les affronter solidement et pas trop des dégâts, on ne les a pas construit quand on avait le temps de les construire.

    • 24 juillet à 18:39 | ASSISE (#10453) répond à diego

      Miarahaba fa ohatran’ny nanivaka be,

      MAZAVA be ilay tohiny.

      Ny olana androany tokoa no ilàna fanafody : pandémie et récession.

      Ny vahoaka efa nisafidy, araka ny voalazanao tsy ny kobaka am-bava no olana.

      Ny mampalahelo fotsiny dia ny toerana misy ny fampianarana, antoka iray hanomezana ny vahoaka fahalàlàna sy hahatakatra ny fiainam-pirenena.

      Hita taratra efa ela ny nampidinana lanja ny fampianarana, ny nampidirana ny pôlitika tany anatiny. Marina fa fanabeazana fa diso paika ihany ilay fomba nanabeazana rehefa hita ankehitriny ny vokany.

      Maro ihany koa ireo fitrangany nampihemotra ny fampianarana sy ny antony tsy nandehanan’ny ankizy tany am-pianarana intsony.

      Mankasitraka amin’ny fizarana.

  • 24 juillet à 18:09 | Shalom (#2831)

    Resaka fahasalamana na dia HS aza :
    Any Eropa, raha vao miresaka fahasalamana sy fanafody ny olona sendra tafaresaka dia misy foana ny fampidirana ny resaka "Ravintsara".
    Tsy nampoiziko ho toa izany io zava-maniry io.
    Fony izahay zaza dia tsy mba navelan’ny ray aman-dreny hividy na ihinana "Chewin-gum" fa sady mandany vola hono no mankarary valan-tsaoka no injay amin’izay mbola ahota, koa tsy mahavoky izany.
    Koa dia ravina Ravintsara no nasain-dreo notsakotsakonay raha te-hitsako, feno Ravintsara moa ny tokotaninay.
    Tsetsatsetsa tsy haritra iny fa dia mitohy ny adi-hevitsika.

    • 24 juillet à 18:28 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à Shalom

      24 juillet à 18:09 | Shalom (#2831)

      Raha vao manontany any amin’ny parapharmacie huie essentielle ravintsara dia tonga dia hitan’ny mpivarotra eo noho eo ny misy azy, ary izay mpivarotra huile essentielle dia manana avokoa.

      Tsy misy idiran’io anefa ny covid organics. Tsetsatsetsa tsy aritra fa teo ny radio france Inter no nitanisa ny firenena 16 tena ihanahan’ny aretina dia ao anatin’io i Madagasikara, nanao fandalinana mihintsy izy momba an’i Madagasikara ka nilaza hoe tsy voafehy ny fihanaky ny aretina, angamba hono tsy mahay mampiasa ny acouvillon ny malagasy ka mila ampianarina.

      Dia izany no fijeriny ny firenena hafa ny malagasy, toy ny zazakely, tsy mahay n’inon’inona fa mila olon-dehibe hitantana sy hampianatra foana...

    • 24 juillet à 18:59 | Isandra (#7070) répond à Shalom

      vazahagasy taratasy,

      Courrier d’un lecteur
      Kemi Seba : l’ami des Malagasy
      L’Afrique avait besoin d’un nouveau porte-parole pour défendre ses intérêts. C’est chose faite avec Kemi Seba. Cet activiste politique franco-béninois n’hésite pas à critiquer avec virulence les abus de la France au préjudice des pays africains.
      Kemi Seba a notamment dénoncé l’utilisation du franc CFA par certains pays africains. Il a encouragé les décisions de leaders africains de rebaptiser les rues portant les noms de colons. Il a salué le courage d’Andry Rajoelina au sujet des Iles Eparses et du CVO. Sur ce dernier point, il faut revoir sur YouTube son interview donnée à VoxAfrica et intitulée « Kemi Seba analyse la diabolisation du Président Andry Rajoelina. »
      La France voit d’un très mauvais le fait que le CVO attire l’intérêt de nombreux pays du continent africain. Pour l’ancienne puissance coloniale, ces pays ne peuvent et ne doivent se fournir qu’auprès des grands laboratoires français tels que Sanofi, Rhône-Poulenc, Vendôme, Aventis, Pierre Fabre, Roussel-Uclaf et tant d’autres.
      Il convient de remercier Kemi Seba pour son soutien au peuple Malagasy et ses prises de position courageuses. La France et ses vassaux tentent par tous les moyens de discréditer Kemi Seba en le traitant de partisan d’une suprématie noire. Peu importe, l’essentiel est de le soutenir en relayant ses messages.
      Si Kemi Seba défend Madagascar, nos compatriotes peuvent également le faire. Nous savons que notre pays regorge de patriotes qui ne demandent qu’à exprimer leur amour de la patrie. Le patriotisme Malagasy ne s’est pas éteint avec le décès de Rajaonah Andrianjaka, fondateur de l’Association Otrikafo, en 2018.
      Aina Rakotoarivelo (Politologue- Consultant)

    • 24 juillet à 19:11 | Vohitra (#7654) répond à Shalom

      Ce Kemi Seba est un manipulé à la solde du cuisinier de Saint Petersbourg, l’oligarque ami de Poutine et patron du Groupe de mercenaires Wagner, Yevgueni Prighozine...ainsi que sa comparse Nathalie Yamb...

      Ces sont des éléments mis en orbite pour cristalliser un nationalisme primaire en Afrique francophone...et entretenir une haine vis à vis de l’occident et le monde libéral...

      Je ne suis pas du tout étonné si c’est Isandra qui voue une admiration pour Kemi Seba, il était présent ici en 2019 lors de la manifestation devant l’ambassade de France à Ambatomena pour demander la restitution des îles éparses...en compagnie des bras cassés nationalistes locaux...

    • 24 juillet à 19:16 | Isambilo (#4541) répond à Shalom

      Soa ihany fa tsy ravintseva !

    • 24 juillet à 19:23 | vatomena (#8391) répond à Shalom

      Isandra — Ce farouche Kemi Seba est il réellement franco béninois. Qu’ont ils donc tous à vouloir etre franco quelquechose .La nationalité française est vraiment tombé tres bas....

    • 24 juillet à 19:23 | Isandra (#7070) répond à Shalom

      Vohitra,

      Ka izahay ve ho tonga namana vao mavomavo ?

      Izao ny zava-misy any amintsika miteny izao any Frantsa :

      Contaminés : 179 398 (+1 062)
      Décès :30 182(+10)

    • 24 juillet à 19:24 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à Shalom

      24 juillet à 18:59 | Isandra (#7070) répond à Shalom ^

      Isandra,

      Désolée, je ne vois aucun patriotisme sur tout ce qui se passe actuellement, plutôt le contraire...

    • 24 juillet à 19:27 | vatomena (#8391) répond à Shalom

      Je ne sais quel dictateur fou de l"empire romain avait élevé son cheval favori au rang de Sénateur.
      Les gouvernants français d’aujourd"hui sont dans le meme esprit .Ils accordent la nationalité française à n’importe qui...

    • 24 juillet à 19:48 | Isandra (#7070) répond à Shalom

      Vazahagasy taratasy (gasy ?)

      Il suffit de constater ce qui se passe dans les quartiers de Tana et dans les hôpitaux. La situation aurait été pire, si l’IMRA n’avait pas découverte cette tisane.

      Il y a de plusieurs malades qui se présentent dans les hôpitaux, mais, après l’avoir bue, leur états sont tout de suite amélioré, et puis la disparition de symptôme suivie de leur guérison.

      Par contre, je ne dis pas 100%, mais, là encore, comme il a dit PR Duval second d’Ahmad, les cas grave sont la plupart des gens qui ont déjà des maladies chroniques, telle la diabète, l’hypertension, Asthme, etc

    • 24 juillet à 20:55 | kartell (#8302) répond à Shalom

      La référence d’Isandra : de mieux en mieux !....
      https://www.causeur.fr/kemi-seba-francafrique-afrique-antiraciste-162965

  • 24 juillet à 18:19 | FINENGO (#7901)

    @ betoko (#413)

    24 juillet à 14:15 | betoko (#413) répond à zorey974 ^
    Qu’il repose en paix et sincères condoléances à toute sa famille ,C’était un vazah taratasy comme il aime Finengo mort pour la France et nombreux étaient les malagasy vazah taratasy morts pour la France aux champs d’honneur
    *******************************************************************

    Mon imbécile de Betoko Vazaha Tratasy, mesure ce que tu dis.
    Ce Jeune Homme est loin d’être un Vazaha Taratasy comme toi tu l’es.
    Déjà ce Jeune Homme n’est pas à la recherche de la Nationalité Française, il est Français et il fait passé la France en Priorité par rapport à ses Origines. Et vu son âge ce gamin n’a pas vu le jour à Madagascar, et a choisi de servir la France qu’il considère comme sa vraie Patrie.

    Je te Signale tout de même à toi l’imbécile de Betoko, pas un seul Vazaha Taratasy n’a donné sa vie pour la France. Les Vazaha Taratasy ne sont là que pour les Profits comme toi, sais bien le faire et s’en tape du reste jusqu’à trainer la France dans la Merde quand ça t’arrange Amboarazana que tu es.

    Alors s’il te plait le Betoko, un peu de respect à ce jeune et à sa famille, qui je pense on dix mille fois plus de Mérite que toi d’être Français.

    Connard que tu es.

    • 24 juillet à 19:28 | Isambilo (#4541) répond à FINENGO

      Vazaha taratasy est une expression de l’époque coloniale, ça n’a plus de sens aujourd’hui. Quand on est vazaha en France on a les mêmes droits que tous les autres vazaha. Et il y a les syndicats, les partis politiques, les association pour ça.
      Quand on est vazaha à Dago, on se fait enregistrer au consulat et on a la protection de l’état français, sauf pour les bandits du genre pédophyle, etc.
      Le jeune homme tué au Mali savait ce qu’il risquait, comme tous les militaires français qui partent sur un pays en guerre. Ce n’est pas le premier ni le dernier.
      Je rappelle que la France fait la guerre aux "musulmans" extrémistes pour que ce mal ne s’étende pas et arrive en France.
      Mais en fait, quel est le sujet ?

    • 24 juillet à 20:10 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à FINENGO

      # 24 juillet à 19:28 | Isambilo (#4541) répond à FINENGO

      La population française actuellement comporte des citoyens de divers origines, dois-je rappeler que c’était la conséquence logique du colonialisme ? Toujours est-il que celui qui veut s’appeler vazaha taratasy se met lui-même en-dehors de cette nationalité, c’est son choix, certainement qu’il a dû en baver dans le monde du travail ou par rapport à certaines injustices comme dans n’importe quel pays.

      La différence c’est qu’il y a quand-même des lois en France même si certains essaient de les contourner, éradiquer etc., le principe d’égalité est ce que tout le monde respecte le plus, et que même certains des plus pourris n’osent pas diffamer. De ce fait, tout citoyen qui a travaillé et contribué à l’économie française a droit à sa retraite, qu’il veuille être vazaha ou pas.

      De même, je reviens à ce jeune homme soldat, je ne sais pas quelle était sa motivation, je n’ai jamais été dans sa tête, mais il a contracté une mission et tenu son contrat. Même s’il voulait fuir le chômage, ce qui est compréhensible, il savait que cet engagement n’était pas sans risque et il a fait son choix, le choix de mettre sa vie en danger pour les autres, moi je n’aurai jamais le courage de faire pareil. Par ailleurs, il n’a rien fait de mal, rien que son "boulot".

      Est-ce qu’on reproche aux soldats américains au Viet-Nam de s’être engagés ? Ils avaient leur conviction, celle d’aider leur pays, les tractations malhonnêtes ont été faites par l’État. Nous tous ne représentons pas ce que nos gouvernants décident de faire, on fait ce que l’on pense être juste.

      Je donne l’exemple des médecins : ils n’ont pas tous la vocation, beaucoup sont attirés par l’aspect alléchant de la rétribution financière. Mais une fois qu’ils ont prêté serment, ils s’engagent en toute conscience à soigner avant tout, même au détriment de leur propre vie.

      Quand quelqu’un perd sa vie en ayant sauvé d’autres, je trouve que la moindre des choses est de ne pas lui cracher dessus, ça n’est pas obligatoire de lui présenter les condoléances.

  • 24 juillet à 19:37 | Isandra (#7070)

    La rapidité de guérison :

    Les 55.000/67.000 malades encore en traitement en France sont des malades, depuis plus de 24 jours.

    Alors qu’à Madagascar tous les malades avant 14 Juillet sont tous guéris, ce qui restent en traitement, sont des nouveaux contaminés moins de 10 jours.

    C’est l’effet de CVO ?

    • 24 juillet à 19:54 | Oursvagabond (#9660) répond à Isandra

      @Isandra,

      J’ai lu dans les commentaires qu’ils meurent aussi très vite, dans la région de Vakinankaratra
      trois décédés avant la réception des résultats des tests positifs. Et bien évidemment pas
      dans les stats des décès dus à la Covid !

    • 24 juillet à 20:15 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Oursvagabond,

      C’est pourquoi, on dit que cette maladie ne plaisante pas, il faut utiliser toutes les armures, les gestes, le médicaments, le confinement, sinon, c’est la direction rapide vers la tombe.

    • 24 juillet à 20:29 | lé kopé (#10607) répond à Isandra

      Vous ne resterez pas longtemps dans le déni , déjà la réalité vous a rattrapé .Vous faites semblant d’ignorer les morts qui sont enterrés à la sauvette , et surtout les avis de décès , sans mentionner les causes de leur mort ,car les résultats des Tests arrivent trop tard ; vous n’avez qu’à regarder dans tous les quartiers la détresse des familles endeuillées .La mort du Président de l’Eglise Luthérienne ne vous interpelle pas ? Il est mort dans sa voiture sans avoir reçu le moindre soin . Il n’est pas le seul dans ce cas , mais les autres , on n’en parle pas , car ils ne font pas partie de la classe dirigeante !!! Vous voulez attendre que l’on soit comme l’Italie avant d’accepter la vérité ?

    • 24 juillet à 21:03 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Lé kopé,

      Je suis en connaissance de cause quand je vous parle.

      En effet, il y a deux semaines, c’était le bouleversement général, tous les hôpitaux étaient débordés, en plus de ça, il y a des malades plus ou moins guéris ne voulaient pas partir. Par contre, après la décision de la création des plusieurs centres de soins et des appels pour assurer la suivie des malades qui se soignent à la maison, ainsi que de l’accueil des malades de tous les CSB II, la situation a changé, s’est calmé un peu.

      Il est bien de souligner que dans cette crise, on constate que les Malagasy sont de spécialistes de la débrouille, on ne parle plus des masques, les gels, les savons, etc mais, les petits artisans arrivent même à fabriquer des appareils d’intubation et de l’assistance respiratoire, etc. La fiabilité et les effets secondaires ???

    • 24 juillet à 21:12 | FINENGO (#7901) répond à Isandra

      @ Isandra (#7070)

      La rapidité de guérison :
      Les 55.000/67.000 malades encore en traitement en France sont des malades, depuis plus de 24 jours.
      Alors qu’à Madagascar tous les malades avant 14 Juillet sont tous guéris, ce qui restent en traitement, sont des nouveaux contaminés moins de 10 jours.
      C’est l’effet de CVO ?
      **************************************************************************

      Mais bien sûr à Babakotoland le rapidité de Guérison détient un record jamais égalé et non égalable dans le monde.
      Ce n’est certainement pas dû à la Tisane PIpi CVO, qui n’est ni Préventif, ni Curatif, mais plus Grâce aux Hôpitaux Manampenitra du Président Babakoto qui sont d’une efficacité hors Pair.
      N’est-ce pas la Vendrana Betsileo ????

    • 24 juillet à 21:25 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Finengo le Sénile,

      Juste pour infos, si ça vos intéresse, il parait que cette tisane pourrait calmer plus vite l’énervement, surtout, pour les gens ayant des maladies chroniques comme vous. C’est un calme assuré.

    • 24 juillet à 22:59 | Jacques (#434) répond à Isandra

      On cause de babakotoland et l’enivrée remet toujours sur le tapis la France, c’est cela même la connerie.

      " Les cons ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît. " (Audiard).

    • 24 juillet à 23:05 | Maestro (#7313) répond à Isandra

      @ Isandra.

      24 juillet à 21:25 | Isandra (#7070) répond à Isandra ^

      C’est l’effet de CVO ?

      Toujours et encore des CG ( attention car on cache certains malades ), toujours et encore des Cadavres ( attention car on cache la Vraie Raison de certains décès) mais je dis aux Gens qui veulent vaincre Petit Corona : Petit Corona aime les Mensonges !!!!!!

    • 25 juillet à 07:39 | lanja (#4980) répond à Isandra

      Isandra,

      <>

      Très bien Isandra, votre connaissance du COVID 19 a évolué,
      et sachez maintenant que ce sont ces cas sévères et ces cas graves qui ont besoin de traitements et de médicaments,
      Vendre un produit miraculeux curatif à ceux qui n’en ont pas besoins ,c’est tout simplement de l’arnaque.
      Vitamine et compléments alimentaires , validés par la médecine, c’est largement mieux pour les asymptomatiques que ce breuvage tsy manarapenitra

  • 24 juillet à 21:48 | ratiarivelo (#131)

    Marenina ry Rtoa Be ISANDRA : fa ny tambavinareo hataoko fanasana VODY sqy TONGOTRA ! MAZAVA ? farany KAPAKAPAO FA MANIMBA ny TANY*** hoy ny Mr. RAVELO** !Mazava ve RAFOTSY A ?? ny SISA no COMMENT fa MAHASOSIM**** !MAZAVA !

  • 24 juillet à 21:53 | rainikoto (#5666)

    Io farany io ve ; Inandra 2 farany ity sa Inanadra 3 sa Inandra 13... ; tena sur tous les fronts i BM @ zao fotoana izao an. Aloaloka ny ranombary. Ny mampalahelo fotsiny dia izao no anakaramaina olona @ volam-bahoaka : débiter des conneries à longueur de journée pour toujours et encore essayer d’enfumer les pauvres gens : tout çà ne va plus durer je pense sincèrement ; il y a une limite à tout.

  • 24 juillet à 22:15 | diego (#531)

    Eh oui ASSISE,

    Vous touchez une chose très importante :

    - l’éducation !

    C’est quelque chose qui a été chère pour mon père, un militaire de carrière, retraité sous-officier, adjudant chef exactement.

    Faudrait-il que cette éducation toucherait la couche populaire, ou encore, la classe populaire, classe inférieure, le prolétaire, qui constitue 70-80% de la population malgache :

    - je viens exactement de cette classe !

    Voyez-vous, nous n’appartenons pas à cette classe qui dispute les pouvoirs, par conséquent, nous ne posons nullement pas aucun problème politique, idéologique, et ne contestons absolument pas la légitimité des dirigeants successifs à la tête du pays depuis l’indépendance :

    - par contre nous nous subissons directement la politique hasardeuse, l’inexpérience et l’irresponsabilité de cette classe dite supérieure, qui fabrique les élites du pays.

    C’est bien les différents membres de cette classe qui se disent victimes des dirigeants quand ils ne sont pas au pouvoir et ils deviennent les bourreaux, certainement du pays et de ma classe sociale quand ils sont au pouvoir.

    L’unique outille et le seul espoir dont nous disposions pour réussir dans la vie était et demeure :

    - l’Education !

    Une des raison qui me pousse à promouvoir la solidification de l’Etat et des Institutions n’est autre que, seul, l’Etat qui peut conduire et avoir les reins solides de faire des grands investissements qui peuvent, en même temps, enclencher globalement le développement du pays, améliorant l’éducation et l’accès aux savoirs et réduire les inégalités sociales à travers des programmes économiques.

    C’est exactement, ni plus ni moins, ce que la majorité de la population malgache demande et exige de l’Etat aujourd’hui pour affronter la pandémie et la récession économique dans les mois et années à venir.

    • 25 juillet à 18:20 | ASSISE (#10453) répond à diego

      Si le peuple a l’éducation qu’il mérite.

      Il saura réagir, exiger, revendiquer sous toutes les formes ce qui serait le meilleur pour lui pour son avenir, donc ses progénitures, et de surcroît son pays.

      Faire le bon choix, ou tout au moins le moins mal.

      Mais les "ELITES", comment ils pensent à leur avenir ? Rester au pouvoir le plus longtemps possible à la façon des vautours.

  • 24 juillet à 22:41 | Jacques (#434)

    https://www.actutana.com/depeche/gaelle-borgia-ie-sambory-de-gadrao-koa-hoe-jerena/

    J’ai esquissé il y a quelques jours l’éventuel emmerdement que Gaëlle Borgia pourrait connaître en divulguant les "réalités" de babakotoland. Alors Antanimora ou bien expulsion ?

    • 24 juillet à 23:02 | lé kopé (#10607) répond à Jacques

      Ils n’oseront pas titiller une journaliste d’une grande puissance étrangère ,et de surcroît bien protégée par ses employeurs . C’est la pauvre femme , ayant un enfant en bas âge qui a fait les frais de leur arrogance . Y a-t-il une justice dans ce Pays ? Pour le moment , c’est la justice des vainqueurs ...Par fraude .

  • 24 juillet à 22:48 | kartell (#8302)

  • 24 juillet à 22:53 | leirbag (#11019)

    @diego :
    Vous avez tout compris, l’éducation est la base même du redressement du pays.
    Le problème c’est que le gouvernement actuel et leurs prédécesseurs n’ont rien fait pour promouvoir la formation et les études.
    Leur raisonnement est le suivant : moins on a de gens instruits, plus facile sera notre élection.
    Les dernières élections l’ont bien prouvé : la naïveté des malgaches l’emporte largement. Il suffit de beaux discours, grandiloquents, offrir quelques vêtements et proposer des arrière trains de danseuses avec une belle musique. Pourvu qu’il n’y ait pas de gens instruits.
    C’est un peu réducteur comme raisonnement mais c’est la réalité.

  • 24 juillet à 23:19 | Jacques (#434)

    https://www.youtube.com/watch?v=pHQ7jiFrRCE

    Bois de rose, il n’y a pas de preuves qui impliquent le bac-3 dans ces trafics ? Pas sûr. 166 dossiers lui pendraient au nez, dixit la mère Fanirisoa et on ne peut la contredire en ce sens. 166 dossiers déjà entre les mains de la HCJ qui n’y touchera pas bien sûr, à moins que...oui à moins que, d’ici là, le bac-3 aura été "bouté" au large. Eh oui ce n’est pas demain la veille, il a déjà anticipé quant à un éventuel rotaka en remettant l’armée sur le devant de la scène.

    Et l’avenir de la mère Fanirisoa ? Dans l’immédiat elle ferait mieux de ne pas rentrer au bled sinon ça sera l’hébergement gratuit à l’hôtel Antanimora.

  • 25 juillet à 00:29 | diego (#531)

    Bonjour leirbag,

    Les problèmes de Madagascar sont bien connus

    - les élites et les élus qui sont généralement bien moins éduqués que les élites.

    Ces élites qui constituent les équipes dirigeantes, responsables des institutions politiques, juridiques et économiques du pays, de facto :

    - elles sont responsables de la mise en place des processus électoraux qui garantissent et défendent, en tout temps, la Souveraineté du pays.

    Depuis l’élection présidentielle de 2002, qui n’a pas pu aller jusqu’à son terme, arrêter sciemment au premier tour, Madagascar n’a plus connu une seule élection présidentielle et des élections législatives légitimes, autrement dit :

    - respectant la Constitution Malgache, les lois et donc le droit en vigueur dans le pays.

    C’est du « droit » que les élites malgaches même ont écrit, ont mis en place :

    - et ces élites même qui ont sabordé le droit.

    Incapables de définir un coup d’Etat de ce qui ne l’est pas, dans leurs propres écrits.

Annonces

Filazana manjo

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS