Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 27 septembre 2020
Antananarivo | 23h12
 

Coopération

Consolidation de la paix à Madagascar

Le PNUD remet des matériels informatiques aux forces de sécurité

mercredi 19 août | Mandimbisoa R.

Plusieurs lots de matériels informatiques ont été remis mardi par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) aux ministères de la Défense nationale et de la Sécurité publique ainsi qu’au Secrétariat d’Etat à la gendarmerie et à l’Assemblée nationale. Ceci entre dans le cadre du programme de consolidation de la paix à Madagascar.

Cet appui est financé par le fonds des Nations unies pour la consolidation de la paix (UNPBF). Il s’inscrit dans les efforts du Système des Nations Unies à Madagascar afin de promouvoir le secteur de la sécurité qui contribue au maintien de la paix, et au respect des droits humains et redevable. Il vise aussi à contribuer au renforcement de la confiance de la population malgache aux forces de défense et de sécurité (FDS).

Cette remise de matériel fait partie de la deuxième phase (2020-2021) d’appui de l’UNPBF à Madagascar, débutée en janvier 2020, et qui consolide les acquis de la première phase durant laquelle des initiatives d’appui à la réforme du secteur de la sécurité ont été mises en place. Cette deuxième phase présente un portefeuille d’un montant de 11 millions de dollars qui poursuit et complète les actions des projets IDIRC, ARSSAM, RAES et AME2 dans la réalisation des objectifs prioritaires de consolidation de la paix.

Parmi ces objectifs figurent la stabilisation du Sud de Madagascar, le renforcement de la gouvernance démocratique et l’appui aux institutions publiques malgaches et l’accompagnement de la réforme du Secteur de la sécurité.

6 commentaires

Vos commentaires

  • 19 août à 10:08 | nez_gros (#10715)

    Rendez-nous plûtôt, l’argent detournés par fraude fiscales, et fuites de capitaux par nos exportateurs..
    et aussi l’argent detourné par nos politiques dans vos Banques, les gros Hôtels, et les actions divers , car nous continuons toujours à payer le remboursement de ces emprunts et leurs intérêts

    - Et après , on verra si nous pouvons nous acheter les ordi nous m^me ou pas ????
    t’as capté ou pas gros ???

    • 19 août à 10:56 | betoko (#413) répond à nez_gros

      L’Etat obligé tous les exportateurs à rapatrier ses devises issus de leur exportation , personne n’y échappe Concernant les ordinateurs on en trouve dans toutes les grandes villes de Madagascar à des prix à la portée de tout le monde car c’est fabriqué en Chine

  • 19 août à 11:29 | Besorongola (#10635)

    ANTSAKABARY CONTINUE SOUS RAJOELINA ! ET LES DONS INTERNATIONAUX CONTINUENT À AFFLUER POUR L’ARMÉE !

    MADAGASCAR
    Madagascar : y a-t-il eu des dérapages de l’armée dans la chasse aux dahalos ?

    Publié le : 23/05/2019 - 05:17
    Modifié le : 28/09/2019 - 11:51

    Madagascar . RFI / Laetitia Bezain
    Texte par :
    RFI
    À Madagascar, des habitations incendiées, des traitements cruels et dégradants, des pillages commis par des militaires à Soaloka, c’est ce que rapportent des villageois et le maire de cette commune rurale située dans l’ouest du pays. Une commune très touchée par l’insécurité et le phénomène des « dahalos », les voleurs de zébus. Le ministère de la Défense nationale dément, lui, ces exactions.

    D’après des villageois et le maire de la commune de Soaloka, 70 habitations ont été incendiées et pillées par des militaires le 30 avril dernier dans les villages de Bebeta et Dabomadinika. Des forces armées déployées pour neutraliser les dahalo, les voleurs de zébus et les coupeurs de route dans ce district classé « Zone rurale prioritaire de sécurité » par les autorités.

    « Les militaires sont venus dans les villages le 26 avril. Le lendemain, ils ont procédé à une arrestation massive d’une cinquantaine de personnes. Les habitants ont été accusés d’être des bandits de grand chemin. Donc c’était en quelque sorte une expédition punitive », indique Seth Andriamarohasina, journaliste et rapporteur de la Commission nationale indépendante des droits de l’homme. « Des mauvais traitements et des humiliations publiques ont été commis à ce moment-là. Un ancien militaire a aussi été pendu », précise-t-il.

    « Le peloton était constitué d’une centaine d’hommes munis d’armes de guerre », explique Andimbisoa Rabenandrasana, le maire de cette commune dans les colonnes du journal L’Express de Madagascar.

    • 19 août à 12:06 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à Besorongola

      Voilà ce qui se passe quand c est le pouvoir en place qui décide de faire la loi par lui-même et à choisi des juges et magistrats corrompus. N’importe quel pouvoir suivant peut faire de même si on ne met pas en place une réforme approfondie, soumise à toute la population, et non des exécutions aléatoires. Je suis contre la peine de mort et barbaries, je suis pour les karana qui respectent les malgaches et leurs us et coutumes, ils peuvent pratiquer les leurs dans leur communauté dans la mesure du respect de l’être humain.
      Bref, je ne reconnais aucun droit à un humain d’ôter la vie, malfaiteurs et autorités qui assassinent sont à mettre dans le même sac.

  • 19 août à 16:35 | nez_gros (#10715)

    Le cas de Mali, c’est foutu, fallait pas faire cela...faudrait s’y preparer... la deception risque d’être douloureux... si je savais !!!!

    - Par contre si cela ferait tâche d’huile au Faso et au Côte d’ivoire, là ce sera differnt, les Ivoiriens et les Burkinabé sont prêts depuis longtemps...
    Wait and See !!!!

    • 19 août à 17:28 | poiuyt (#584) répond à nez_gros

      Pour Madagascar, la question est :
      Si la Chine, ou la Russie, voyant la misère du gasy, arrivait à acheter les militaires, et à monter la rue contre joe :
      Est ce que ce serait la solution pour mettre fin au règne des détournements actuels, et de l’obscurantisme du totalitaire. Est-ce que ce serait la solution pour être fier, pour avoir une politique d’émergence véritable.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS