Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 5 décembre 2020
Antananarivo | 16h28
 

Economie

Economie

Le PLFI 2021 donne un petit coup de pouce à l’Education Nationale

vendredi 20 novembre | Mandimbisoa R.

Face à la crise sanitaire actuelle et à la forte vulnérabilité de la population, le secteur social va être prioriser selon le document du Projet de loi de finances initiale (PLFI 2021) qui sera présenté à l’Assemblée nationale ce vendredi 20 novembre.

La Santé, l’Education nationale, l’Enseignement supérieur, la Sécurité publique, la Justice, l’accessibilité à l’eau potable, l’hygiène, l’assainissement et la gestion des risques de catastrophes, ont vu ainsi leur budget augmenter par rapport à l’année dernière.

Le budget de l’Education nationale augmente de 101 milliards d’Ariary (1 407 milliards contre 1 306 milliards en 2020), la gratuité des inscriptions au niveau des écoles publiques devant être forcément compensée au niveau des caisses-écoles. Même si le budget de l’Education Nationale connait une hausse cette année, il est en baisse en pourcentage du budget total de l’Etat. Il présentait 22% du budget total en 2005, il est passé à 15% en 2018, depuis 2019 il a chuté en dessous de la barre des 15%. Cette année, il est passé à 12%.

Le ministère de l’Enseignement supérieur verra également son budget augmenter, tout comme celui de la Sécurité publique ou encore le ministère de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène. Le ministère de la Santé publique disposera de plus de 763 milliards Ar de budget total contre 736 milliards Ar en 2020.

Sur les 11 420.2 milliards d’ariary prévues dans les dépenses totales en 2021, des ressources financières importantes seront engagées et déployées pour la concrétisation des promesses présidentielles dont la réalisation de logements sociaux. Les investissements publics continueront d’accaparer une part importante dans le Budget de l’État afin de servir de levier économique dans les secteurs tels que l’infrastructure routière, l’énergie et le développement rural.

9 commentaires

Vos commentaires

  • 20 novembre à 08:30 | arsonist (#10169)

    Qui croirait que Bokassa-gasy s’occupe sérieusement
    .de la santé des populations miséreuses [ne pas oublier la ridicule histoire de la pisse-mémée foza et qui rapportait gros au fils de pub’ en chef]
    .de l’éducation des enfants et des jeunes Gasy des populations miséreuses .
    Les sous que Bokassa-gasy gagne en détournant et en se détournant de ces problèmes pourront toujours servir à payer les lourds frais de scolarité ailleurs , sur les berges du lac Léman par exemple .

  • 20 novembre à 08:54 | rakoto-neutre (#8588)

    Salama aby
    Mitombo ny vola fikirakira saingy nohon ny tsy fitokisana dia tsy mahazo mikirakirs vola intsony ny mpitantana sekoly.
    Misy fiantraikany betsaka eo @ fifiran ny mpianatra ny fanafoanana ny droit. Voarery hividy torchon, craie, kifafa sns ny mpianatra satria sora bola no azo hatreto,
    Toa latsa-danja ny fanabeazana ankehitriny fa ny fananganana fotodrafitrasa no mahamaika ny mpitondra, Ireo suppléant sy vacataire ary ECD t@ oktobra 2019 no nandray karama farany, ASA NA RARINY IZANY
    Ny rafi-panabeazana dia mamolavola ny Malagasy hiala @ :
    - TENINY, teny frantsay no mibahana misokatra etsy sy eroa ny sekoly miteny frantsay ary dia any ny zanakin’ny mpanana sy ny mpitondra no mianatra .
    - TANINY, mianatra dia ho any am-pita ary dia any dia any tsy miverina na mba hanasoa ny tanindrazany aza.
    - TENANY, tsy GASY intsony fa VAZAHA, atao izahay hahazoana taratasy momba ny NATURALISATION. dia tsy miteny gasy intsony ary dia tsy mahay na ny MANORATRA NY FITENIN-DRAZANY AZA.
    Dia izany ve no amolavolana antsika, MAMPALAHELO

    • 20 novembre à 11:06 | Eloim (#8244) répond à rakoto-neutre

      Fampianarana tahaka ny inona no tian-katao eto Madagasikara ?
      - Tsy ny fandaharam-pianarana no ratsy fa be tsy andraofana ;
      - Tsy mamolavola olona hoan’ny fikarohana ny rafitra misy hany ka manery ny mpianatra hijanona fotsiny @ ny ambaratonga ambany na antenantenany hanao copie-coller, na koa tsianjery fotsiny ihany ;
      - Tsy manomana olona ho @ famoronana satria fampianarana asesika noho ny habetsaky ny fandaharana be naona fotsiny ihany ;
      - Ny tena hita sy tsapa dia lentam-pampianarana habokain’ireo mpampianatra ihany koa ka lasa manabado ireo mpianany. Ahoana tokoa moa no hitsarana fa ratsy kalitao sy tsy mendrika ny fahaizan’ny mpianatra iray nefa dia nahazo diplaoma manaraka ny fenitra izy ireo raha tsy noho ny FANABOKANA ataon’ny mpitondra, mpitantana ary ireo mpampianatra ? Tokony ho tonga saina ary ny isan’ambaratonga fa lasa mandrora mitsilany ihany ny rehetra voakasik’io resaka fampianarana io.
      Na izany na tsy izany, ny ohatra dia avy any ambony hatrany.

  • 20 novembre à 09:05 | lé kopé (#10607)

    Le Député F. Razarapiera a bien commenté ce LFI 2021 , et a bien spécifié les failles . Tout d’abord , les Députés auraient dû avoir la primeur de cette loi et être informés dans les délais impartis ...pour l’examiner convenablement . Quand vous regardez ces élus , feuilletant ces textes comme une bête curieuse , on se demande s’ils savent lire et écrire ... Car vu leur expression, visionnant ce fameux document , on croirait que les Dieux leur sont tombés sur la tête . Je vous prie de bien faire attention à cette remarque , et de confirmer mes dires . Dans ce cas là , peut on espérer une quelconque réflexion valable , et avoir confiance sur la validité des lois qu’ils ont voté ?La dernière en date est la proposition d’un amendement sur la confiscation des bien illicites . Un Député , magistrat de surcroît , et membre de la Haute Cours de Justice ,a fait cette démarche d’une façon cavalière , individuelle et en catimini . Les autres complices n’ont vu que du feu , car en plus ,cette proposition a été annoncée ...le dernier jour de la première session ordinaire . Quel professionnalisme !!!

    • 20 novembre à 09:33 | Maxim (#5960) répond à lé kopé

      Efa fantatra fa tsangatanana sy fanararaotampahefana ihany no hain’ireo député ireo (95%), vao tsy ela akory zao ny député iray nifanao totohondry imasombahoaka. Izany hoe na ny lalàna fototra sy fahalalampomba aza tsy hainy indrindra fa resaka budget de l’État.

    • 20 novembre à 11:14 | Eloim (#8244) répond à lé kopé

      Fomba fiadin’ny fitondrana mba hampandany tsy misy kiana ny teti-bola io tsy fanomezana fotoana handinihana ny texta io. Efa misy ny tsy fanarahan-dalàna @ famolavolana azy dia manampy trotraka koa ny fanararaotana ny @ tsy fahampian’ny fotoana handinihana izany. Marina fa misy ny kaomisiona mikasika izany kanefa mila resy lahatra ny depioté tsirairay mba tsy ho teny sinoa no jereny sy vakiany ao dia roso @ tsangan-tanana. Ady an-kafetsena ary no misy eto @ tanana mba manararotra ny fisian’ny lalana mametrany fandanian-dalàna. Fantatra mantsy fa tsy maintsy ho taolana ny hasetrin’ny sénatera io volavolan-dalàna io ary hisy indray ny pasipasy eo @ roa tonta ary tsy maintsy hiafara @ fandanian’ny Antenimieram-pirenena ihany izany.

  • 20 novembre à 10:29 | Vohitra (#7654)

    Bonjour à tous,

    Le budget est un outil de cadrage utilisé comme instrument dans la gestion des finances publiques. Vous pouvez y inclure autant de hausse d’allocations en fonction de la priorité voulue par un régime au pouvoir, c’est son droit le plus absolu…

    Seulement voilà !

    Puisqu’il a opté pour une hausse des dépenses publiques, comment est-ce que le régime alimentera le niveau de recettes correspondantes ?

    Bien évidemment une hausse des impôts et taxes divers !

    Et le déficit budgétaire, qui va le combler ? Encore des prêts et dons à espérer sûrement, mais là encore, la contrepartie sera inévitablement l’augmentation du taux de pression fiscale…

    A moins que le projet en cours s’accéléra avec une vitesse phénoménale ! Le projet de cession de patrimoines de l’Etat sous couvert de 3P bien évidemment !

    Après les Emiratis, voilà maintenant les Saoudiens qui débarquent ! avec la boucherie en vue comme dans l’affaire Jamal Kashogi (étranglement, démembrement en morceaux, dissolution dans l’acide) …

  • 20 novembre à 11:58 | Besorongola (#10635)

    Eh oui juste un petit coup de pouce à l’Education et pas plus.
    Par contre, à l’instar des Américains avec Trump, un grand coup de pied au Q de Rajoelina n’est pas si mauvais que cela !
    .

  • 20 novembre à 12:55 | Yet another Rabe (#4812)

    Bonjour à tous,

    Est ce qu’il y aurait une petite ligne budgétaire pour déjà soulager ce kere dans le sud à court terme, et à moyen terme et long terme pour définir une vraie politique afin de résoudre cette calamité récurrente ?

    Ce kere récurrent me fait l’effet d’être un phénomène expressément entretenu.
    Le but est de susciter de la pitié afin d’obtenir des subsides de la Communauté Internationale.

    Ce pourrait être comme ces mendiants, parents indignes d’enfants qu’ils mutilent volontairement pour susciter la pitié des passants afin d’obtenir le don de quelques pièces.

    Je m’en veux de cette idée d’un kere qui serait sciemment entretenu. Et je souhaite que cette idée qui m’a traversé l’esprit soit complètement erronée.

    Ce serait d’une inhumanité et d’un cynisme inqualifiable de la part du politique malgache.

    Cordialement
    YaR

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS