Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 27 mai 2020
Antananarivo | 15h35
 

Société

SeFaFi

« Le COVID-19, révélateur de l’injustice sociale »

jeudi 2 avril | Mandimbisoa R.

L’Observatoire de la vie publique (SEFAFI) s’est exprimé pour la première fois sur la gestion de la crise sanitaire due au coronavirus dans le pays. Dans un communiqué en date du 30 mars, il indique que « Le COVID-19 est révélateur de l’injustice sociale » dans le pays. En effet, toutes les mesures annoncées et prises depuis le 23 mars « semblent tomber sous le sens », mais « la réaction d’une partie de la population, notamment dans les centres urbains et leurs périphéries, donne à réfléchir ».

« Au-delà de la crise sanitaire se profile une crise sociale et économique majeure qui risque d’affecter gravement le pays pour les prochaines années », constate le SEFAFI. « Un premier indice en a été perceptible dès la nuit du vendredi 20 mars, lorsque les pharmacies de garde ont été prises d’assaut par des hordes de citoyens en quête du moindre cachet pour se prémunir contre l’attaque du coronavirus. Cette réaction révèle l’énorme fossé social creusé par un système de santé qui ignore les plus démunis ».

Pour le SEFAFI, le « système de santé est défaillant » à Madagascar. « Chacun en connaît les fragilités, qui risquent de handicaper la lutte contre le Covid-19. Une étude récente de Transparency International–Initiative Madagascar (TI-MG) révèle la persistance de diverses formes de corruption dans le monde médical et hospitalier. Une majorité du corps médical, enfermé dans un corporatisme malsain, nie cette évidence en dépit des nombreux témoignages de victimes, ou l’accepte comme une conséquence « normale » de conditions de travail harassantes, du manque de matériel ou du faible taux de rémunération. »

L’observatoire lance néanmoins des fleurs à l’endroit des professionnels de la santé dévoués et intègres « qui ne cessent de se préoccuper des plus faibles ». Malgré tout, il égratigne « l’État de son rôle de garant du bien-être de la population : le budget alloué annuellement au secteur de la santé est notoirement insuffisant, et n’arrive qu’à grand peine à soutenir un secteur vacillant et perfusé, qui survit grâce à l’aide des bailleurs de fonds. Les futures lois de finances devront tirer les conséquences de la crise du coronavirus. »

« Le gouvernement déclare que le pays est prêt à faire face à la crise sanitaire, mais les doutes subsistent. Le citoyen s’interroge sur la réelle capacité d’accueil des hôpitaux, sur le nombre de lits, de médecins, d’infirmiers, etc. Et que l’État prenne en charge les soins des victimes du coronavirus serait une marque de justice et d’humanité à l’égard de tous ceux qui survivent sous le seuil de pauvreté. En bref, la population a le droit de savoir ce qui l’attend, ce qui implique une communication régulière et professionnellement mieux informée. »

Le SEFAFI dénonce également une « précarité sociale au quotidien » en rappelant les razzias sur les rayons des grandes surfaces et les spéculations de tous bords notamment sur les prix des produits de première nécessité dès le début du confinement dans le pays. « Des mesures correctives ont été prises, suite aux dénonciations des consommateurs, et il faut espérer que cette surveillance continue, même hors temps de crise ». Mais il pointe également du doigt l’incompatibilité des mesures de confinement avec les activités informelles de « petites gens ».

« Le plan d’urgence sociale annoncé veut répondre à ce problème, mais sa mise en œuvre tient de la quadrature du cercle. Une simple division permet d’établir que 100.000 personnes bénéficieront de cette aide. Sur quels critères va-t-on désigner les ayant-droits, sachant qu’ils sont des centaines de milliers à pouvoir y prétendre ? La colère des exclus est à craindre. Et si la crise perdure, combien de temps l’État pourrait-il poursuivre cette politique d’assistanat ? Sans doute n’est-il pas trop tard pour trouver des solutions locales, en lien avec la société civile (enseignants, commerçants, fonctionnaires, jeunes, religieux, etc.) : ces concertations permettront à tous de s’impliquer dans des choix qui deviendront les leurs, et non pas ceux d’une autorité lointaine et anonyme. »

En substance, « La crise du coronavirus est devenue un révélateur puissant de la précarité dans laquelle vit la majorité de nos concitoyens », selon le SEFAFI. À la mesure de leur compréhension et de leur niveau d’information, les couches sociales les plus défavorisées en concluent que le virus a été « importé » par les privilégiés alors que la plupart des citoyens « ordinaires » doit sortir pour gagner sa subsistance au jour le jour. Chacun souhaite un dénouement heureux de cette crise, à Madagascar et dans le monde. Mais le réalisme et la prudence sont de mise.

65 commentaires

Vos commentaires

  • 2 avril à 09:09 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Où veut il en venir ?

    • 2 avril à 13:39 | rakoto-neutre (#8588) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Zay lay zara-vilana : aty mahazo ary tsy mahazo. Omena EPP manara-penitra i X fa ny an’i Y EPP tafo lanitra, dabilio tokontany, mahazo ordre de mérite ny BAREA, ny mpampianatra mahazo LATSA SY FANAMBANIANA, zarana vola Antananarivo moa mba mahazo koa ve ny any Beraketa sy Ikongo.

  • 2 avril à 09:54 | lancaster (#10636)

    Exact. Ou veulent-ils en venir par les temps qui courent ?
    Leurs analyses peuvent être exactes mais est-ce le moment ?
    Beaucoup d’autres personnes et entités doivent aussi penser sur d’autres secteurs socio-économiques. Mais ils s’abstiennent de semer la pagaille en publiant leurs analyses et surtout leurs propositions concrètes que Sefafi n’a pas su faire.
    Il y a un temps pour tout. Je suis parmi les premiers à reconnaître l’utilite de revoir nos idées reçues pour proposer des actions réparatrices postcrise.
    Mais réfléchissons bien, étudions bien, préparons nos propositions. On verra tout ça plus tard car aujourd’hui tous les efforts doivent se concentrer sur la lutte anti COVID19.
    Bien cordialement.

  • 2 avril à 10:25 | fredreves (#10916)

    Bonjour à toutes et tous, Manahoana daholo,

    Espérons que ce message vous trouvera en bonne santé vous et vos proches.

    En France, en Italie, en Espagne, aux Etats-Unis,... l’épidémie progresse très rapidement et n’a pas encore atteint son premier pic.
    A Madagascar, nous n’en sommes qu’au début, la contamination progresse très rapidement sans déplorer de décès à ce jour.
    Ce léger répit avant la vague de contamination et de décès doit nous permettre de nous focaliser sur la prévention, sans oublier les tests généralisés puis l’isolement et le traitement ou la prise en charge hospitalière.

    Pour la Prévention, toutes les informations en provenance des différents pays convergent :
    - Le confinement individuel grâce au masque de protection est une barrière efficace ralentissant fortement la propagation du virus
    - Porter un masque nous protège, protège les autres et permet de mener une vie quasi normale en soutenant l’économie de crise
    - Porter un masque c’est aussi protéger le personnel soignant d’un trop grand afflux de malades dans les structures de santé

    Le gouvernement doit lancer sans attendre un programme massif de production locale de tous types de masques afin d’équiper l’ensemble de la population. Le personnel de santé aura besoin de protections beaucoup plus renforcées (masques FFP2 ou N95, sur-blouses, lunettes de protection,...). Le temps de constituer les stocks suffisants, le personnel soignant et les personnes soutenant l’économie de crise doivent en être dotés en priorité pendant que les autres personnes jouent leur rôle et se confinent chez elles avec le strict minimum de sorties.

    De plus, ce virus aérosol se transmet probablement au delà de 1 mètre de distance entre deux personnes, il se transmet aussi d’une personne à une surface puis à une autre personne. Résistant sur divers types de surfaces, de quelques heures à quelques jours, se laver les mains après avoir touché des supports potentiellement contaminés, ne plus porter ses mains à son visage (bouche, lèvres, yeux, nez,...) sont des gestes vitaux.

    Participez en contrôlant et relayant ces informations auprès de TOUS vos contacts à Madagascar pour qu’elles circulent jusqu’au bon niveaux de décision.

    Soyons prévenants et solidaires. Bon courage pour les semaines et mois qui viennent.

    _______________________________

    Sources (Europe & Asie) =

    "Ne pas porter de masque pour se protéger du coronavirus est une « grande erreur », affirme un scientifique chinois haut placé"

    "Contre le coronavirus, le port obligatoire du masque se répand en Europe centrale"

    "Taïwan, un exemple réussi de lutte contre le coronavirus" (Nota = Taïwan a fixé le prix des masques de protection, puis mobilisé fonds gouvernementaux et militaires pour accroître la production. Dès le 20 janvier, Taïwan disposait de 44 millions de masques chirurgicaux, 1,9 million de masques N95)

    "L’Autriche va rendre le port du masque obligatoire dans ses supermarchés"

    "Sortons tous masqués"

    "« Il y a urgence » : la lettre ouverte du virologue Marc Wathelet, qui plaide pour « un lockdown complet de 4 semaines » pour vaincre le coronavirus"

    https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/03/31/ne-pas-porter-de-masque-pour-se-proteger-du-coronavirus-est-une-grande-erreur-affirme-un-haut-scientifique-chinois_6035064_3232.html

    https://www.lemonde.fr/international/article/2020/03/31/contre-le-coronavirus-le-port-du-masque-se-repand-en-europe-centrale_6035077_3210.html

    https://korii.slate.fr/et-caetera/taiwan-strategie-efficace-contre-coronavirus

    https://www.lefigaro.fr/conso/l-autriche-va-rendre-le-port-du-masque-obligatoire-dans-ses-supermarches-20200330

    https://www.liberation.fr/debats/2020/03/28/sortons-tous-masques_1783355

    https://www.sudinfo.be/id175891/article/2020-03-25/il-y-urgence-la-lettre-ouverte-du-virologue-marc-wathelet-qui-plaide-pour-un

    Keep Calm, Take Care

    • 2 avril à 11:55 | Inglewood (#6780) répond à fredreves

      Merci pour votre intervention.

    • 2 avril à 12:13 | Besorongola (#10635) répond à fredreves

      Source( Maisons et Travaux.).
      Le coronavirus se propage vite. Il résiste même plusieurs heures sur certaines surfaces. Après avoir fait ses courses, peut-on contaminer son logement ?
      Durant la période de confinement, nous sommes obligé de se nourrir. Une question inquiète les Français : peut-on contaminer son logement avec ses courses ? De nombreuses études montrent effectivement que le virus peut survivre plusieurs heures sur certaines surfaces. C’est notamment le cas pour les emballages de certains produits alimentaires qu’on retrouve au supermarché (carton, plastique...).
      Comment éviter de contaminer son logement après avoir fait ses courses ? Quelles sont les bonnes précautions à adopter au supermarché ? Quels sont les bons gestes une fois rentré avec ses courses ? La rédaction répond à vos questions.
      Combien de temps le virus survit sur les surfaces ?
      Le virus peut survivre plusieurs heures, voire quelques jours, sur certaines surfaces. C’est effectivement, ce que les chercheurs américains du National Institute of Health (NIH) ont confirmé à travers cette étude.
      Le covid-19 peut tenir 4 heures sur les surfaces en cuivre, 24 heures sur le carton et 2 à 3 jours sur le plastique et l’acier inoxydable. Attention, ces durées de vie dépendent de plusieurs facteurs, précisent les chercheurs : le taux d’humidité, la température et la quantité de virus déposé sur les surfaces. D’une manière générale, il est important d’adopter de bons gestes de propreté chez soi et de procéder à un nettoyage régulier avec un désinfectant.
      Les bons gestes à adopter au supermarché
      Durant le confinement, il est tout à fait possible de continuer à faire ses courses alimentaires que ce soit au supermarché ou en ligne. En plus de se laver les mains régulièrement, de tousser ou d’éternuer dans le pli de son coude, d’autres gestes primordiaux sont à prendre :

      Faire ses courses seul ou à deux maximum ;

      Eviter les heures de pointes si possible, à savoir le midi, le soir ou le week-end ;

      Prendre son propre sac de course ou caddie et éviter de prendre ceux mis à disposition par le supermarché ;

      Eviter de trop toucher les produits et les fruits et légumes ;

      Dans les rayons comme à la caisse, respecter une distance de sécurité d’au moins 1 mètre avec les autres ;

      Ne pas toucher son visage avec ses mains et utiliser régulièrement du gel hydroalcoolique ;

      Eviter au maximum de toucher l’écran de son smartphone durant les courses. Si c’est le cas, voici les gestes à adopter pour bien le désinfecter une fois rentré chez à la maison ;

      Payer si possible avec une carte bancaire, et éviter les pièces ou les billets.

      Bon à savoir : pour prendre le moins de risque possible, plusieurs enseignes de supermarché préconisent les commandes en ligne et livraison des courses à domicile.

      Que dois-je faire en arrivant chez moi ?
      Comme on le sait, le virus peut survivre plusieurs heures sur différentes surfaces. Après des courses, ce serait notamment le cas pour les emballages en carton ou en plastique. En rentrant chez vous, lavez-vous les mains immédiatement. Il est conseillé d’enlever tous les emballages en carton ou en plastique pour limiter les risques avant de les ranger dans le frigo ou le placard. Puis lavez-vous de nouveau les mains une fois le rangement terminé. Découvrez la suite des bons gestes à adopter dans le diaporama.

    • 2 avril à 12:22 | Turping (#1235) répond à fredreves

      fredreves ,
      L’adage : "Mieux vaut prévenir que guérir " en dehors le confinement reste toujours l’arme efficace pour combattre l’ennemi invisible qu’est le covid-19.
      - Par ailleurs ,les désinfections systématiques des emballages ou des produits susceptibles d’être souillés par les touchers dans les grandes surfaces ,aux marchés etc... par les porteurs malades ou sains inconnus sont efficaces permettant de stopper les propagations virales.Le covid-19 reste virulent pendant 3 à 4 heures sur les surfaces contaminées et détruit par la chaleur ( de 65 degrés pendant 4 minutes).
      - Utilisation de gel hydroalcoolique .
      - Port de masque obligatoire comme ce qui se passe dans les pays asiatiques qui s’habituaient déjà au SRAS,MERS .....est une attitude responsable que tout le monde devrait adopter dans l’état actuel des choses même après la sortie du confinement jusqu’à la disparition totale de l’épidémie pendant un certain laps de temps .
      Problématique ;Aux USA ,pays occidentaux pourtant riches ,le port de masque n’est pas exigé individuellement ,et réservé aux personnels soignants uniquement ,situation qui va rendre aussi le côté économique très fragile car ce virus ne pourrait disparaître au -delà des calculs préconisées .

    • 2 avril à 12:27 | Turping (#1235) répond à fredreves

      Lire ; préconisés...

  • 2 avril à 10:55 | betoko (#413)

    Est ce que la SEFAFI voudrait nous comparer aux pays dits avancés ou elle voulait changer le monde avec une baguette . Se référer avec Transparency International Madagascar n’est pas fiable et dire que le monde médical à Madagascar ou du moins à Tana est corrompu reste à vérifier .
    Qu’il est trop facile de carricaturer

    • 2 avril à 12:08 | Vohitra (#7654) répond à betoko

      Betoko,

      Avez-vous lu mon post d’hier soir à votre endroit ?

      Partage-nous ce qui se passe à Ambatomanga actuellement avec ce cas relaté par le président du Conseil Communal de nombreuses personnes (150 on dirait) de contact potentiellement porteurs de Covid-19 après le passage d’un vazaha testé positif dans le coin...

      Ou comment va la vie à la Réunion actuellement sur le plan sanitaire ?

    • 2 avril à 12:27 | lé kopé (#10607) répond à betoko

      Je ne vous souhaite pas d’être hospitalisé car ,vous ferez l’expérience vécue de la corruption à tous les niveaux du système .Vous semblez vivre en dehors du Pays ou un de ces privilégiés à la botte du régime ...CQFD.

  • 2 avril à 11:24 | Vohitra (#7654)

    Aleo tsy hiodinkodina ny resaka ary tsy hisy alaimpanahy hanafina ny zavamisy sy mitranga !

    Efa ela no nisy ny hantsana ara-piarahamonina teto Madagasikara, ary misy izany sy mihanaka na io eny amin’ny tanandehibe na io eny ambanivohitra.

    Nanomboka tany amin’ny 1975 izany no nitranga, ary hatramin’izao mbola misy hatrany, saingy kosa nihitatra ary lasa lalina tokoa ny hantsana ara-piarahamonina nanomboka ny taona 2009.

    Ny 90 % amin’ny Malagasy dia na izy sahirana, na izy mahantra, na izy fadiranovana.

    Ny 94 % amin’ny Malagasy dia tsy manana ary tsy misitraka aro riaka ara-tsosialy.

    Ny maroanisa amin’ny Malagasy dia mbola ny sakafo fitazonana ny aina no tena mbola manahirana azy ny mahita sy mitady izany. Ary tsy mitsahatra mitotongana ny fari-piainany. Sady noana izy, no maloto no marefo ara-pahasalamana, ary tsy manana fidirambola azo antoka.

    Etsy andaniny, misy vitsy anisa, misy mpanao politika sy mpiasampanjakana lasa mpanankarena tampoka sy manankatao tokoa, sakaizan-kolikoly sy mpanararaotra ny fahefana hangoronana harena, no sady tompon’ny fanapahankevitra rehetra eto amin’ny Firenena.

    Tsy mitsahatra mitombo ihany koa ny hantsana lalina eo amin’ny tanandehibe sy ny tontolo ambanivohitra, ary ny fandrosoana sy ny fanapahankevitra politika dia mirona mankany amin’ny tombotsoa ho an’ny tanandehibe foana mazàna.

    Izay no zavamisy eto fa tsy ilaina fihatsarambelatsihy sy resabe intsony, ny vahaolana resahana dia tondroy mazava izay tomponandraikitra mamoafady nanimba sy mbola manimba ny fiarahamonina.

    Tsy resaka « grandes surfaces » sy « pharmacies » izany no olana eto, ho an’ny mavo vava sy ny mafy ady maroanisa dia « épicerie sy dokany » ary irony « dépôt de médicament » irony no iainany sy miantoka ny ainy…

    Ataovy vaky bantsilana tsy misy fiatsarambelatsihy ity resaka ity e ! tokony hofongorina ny fositra, ary rehefa tsy hisy ny fiovana fa mitombo hatrany ny hantsana amin’ny fiarahamonina, azo omena tsiny ve izay miroso sy tonga any amin’ny adintsaranga hikatsahana ny rariny ara-piarahamonina (justice sociale) ?

  • 2 avril à 11:27 | Isandra (#7070)

    C’est vraie, chacun sa priorité, le régime mobilise toutes leurs forces sans compter, quoi qu’il en coute (whatever the cost) pour sauver des vies et protéger les Malagasy Malala, certains ONGS ne font que perdre leur temps à chercher les petites bêtes, qui peuvent attendre, au lieu de consacrer leur temps à appeler la population à suivre et respecter les directives des autorités, les barrières qui sauvent leur vie et limitent cette propagation.

    J’allais dire que le gouvernement applique à la lettre les mesures associés à l’Etat d’urgence.

    • 2 avril à 12:22 | Tsisdinika (#3548) répond à Isandra

      État d’urgence sanitaire ne rime pas avec gabégie, dixit Transparency. Par exemple, beaucoup de véhicules de particuliers sont actuellement loués et dotés en carburant par divers intervenants sur le Covid-19. Ces voitures sont reconnaissables par leurs autocollants oranges. En même temps, le parc automobile de l’Etat reste au parking en raison de la fermeture des ministères. C’est de la bonne gouvernance ça dites-moi ?

      Les ONGs font leurs devoirs en restant vigilants face aux dérives. D’ailleurs, une seule association, sûrement apolitique 😄, trustre les devants de la scène en devenant de facto le bras social de l’État, ne laissant aucune place pour les autres.

    • 2 avril à 12:45 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      Bonjour Tsisdinika,

      Vous venez de crever l’abcès là, oui, c’est la réalité.

      S’il y a un ministère qui dispose de nombreux véhicules, c’est le ministère de la santé qui se trouve en première ligne, beaucoup et très nombreuse…avec l’appui des bailleurs de fonds et autres organisations internationales.

      Juste un petit rappel de la réalité. L’année dernière, à la veille de la formation du premier gouvernement après l’élection présidentielle, je ne sais pas si c’était une cérémonie de présentation de vœux du nouvel an ou bien une fête pour dire adieu à l’ancien titulaire du portefeuille, mais de longues files de voitures tout terrain du ministère de la santé, disons sur plusieurs kilomètres, avaient pris la direction de la RN 1…du jamais vu comme longueur de cortège…

      Alors, est-il vraiment nécessaire et utile de faire de nouvelles acquisitions, voire d’en louer, dans de tel contexte, et eu égard à la situation économique lamentable de notre pays ?

      Quant à l’autre association, ça me rappelle celle de la VAREMA d’antan, la Vehivavy Arema dirigée par Mesdames Céline et Hortense...

    • 2 avril à 13:53 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Tsisdinika,

      La transparence que ces ONGs exigent, peut attendre, et ce n’est pas urgente et pertinente dans cette crise, après si ce virus est éradiqué, ils peuvent la réclamer. Laissons le gouvernement se concentrer sur ce combat, ne faisons pas éparpiller leur efforts.

      La transparence que le peuple veut que nos dirigeants appliquent, c’est la transparente sur l’évolution de la propagation de ce virus et les mesures qu’ils ont prises,...Ils en foutent de transparence sur qui paie quoi, et qui reçoit quoi,...etc

      De toutes façons, quand la guerre est finie, l’Etat doit faire les comptes rendus des toutes leur actions et leur dépenses en détail, d’autant plus, il dispose des organes de contrôle et de vérification, qui pourront contrôler et vérifier si leur actions et leur décisions ne respectent pas les procédures et les lois en vigueur.

      En général, ces ONGS se basent sur des rumeurs, rare sur de faits avérés, dont les conduites de certains membres reflètent un parti pris .

    • 2 avril à 14:46 | FINENGO (#7901) répond à Isandra

      @ Isandra (#7070)

      2 avril à 13:53 | Isandra (#7070) répond à Isandra ^
      Tsisdinika,

      "La transparence que ces ONGs exigent, peut attendre, et ce n’est pas urgente et pertinente dans cette crise"
      ********************************************************************
      Un peu d’honnêteté ne te fera pas un deuxième trou au Q la Vendrana Betsileo.
      Ca peut attendre, ce n’est pas urgente, ni pertinente dis-tu !!!!
      Arrête de prendre tes interlocuteurs pour des Cons.

      La Transparence doit-être quelque chose qui se fait naturellement, ce qui est ni plus ni moins qu’un cahier comptable.
      On sait d’où viennent les aides, et la répartition des aides, qu’ils soient, Matériels ou Pécuniaires doit être répertoriée, et ceci ne serait ce que pour une meilleur répartition au niveau des divers organismes demandeurs, et de savoir, qui a eu quoi et quand, la quantité sortie, la quantité restante.

      Si le minimum de Transparence n’est pas appliqué, comment peut avoir une bonne gestion de la répartition et du suivi des besoins.

      Il va falloir tout de même que tu nous expliques la Vendrana enivrée au Rongony, comment tu pourras nous établir ta Transparence comptable à la fin de la Pandémie, si aucun Cahier Comptable n’a pas été instauré des le Premier jour.
      Vendrana tu es, Vendrana tu resteras.
      Minable !!!

    • 2 avril à 15:04 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Finengo,

      Qui vous a dit qu’il n’y a pas ces livres comptables ?

      Ces ONGS veulent qu’on publie ces livres tous les jours comme on publie l’évolution de cette maladie,...Et ils oublient qu’on est dans un Etat d’urgence.

      Dites mois quel pays au monde le fait.

    • 2 avril à 22:16 | FINENGO (#7901) répond à Isandra

      @ Isandra (#7070)

      2 avril à 15:04 | Isandra (#7070) répond à Isandra ^

      Finengo,
      Qui vous a dit qu’il n’y a pas ces livres comptables ?
      Ces ONGS veulent qu’on publie ces livres tous les jours comme on publie l’évolution de cette maladie,...Et ils oublient qu’on est dans un Etat d’urgence.
      Dites mois quel pays au monde le fait.
      *********************************************************************

      Dans un Pays où la Transparence est un mot vide de sens depuis des décennies, il est tout à fait normal que le SEFAFI dénonce et réclame une transparence totale dans la gestion de la crise par ne serait-ce qu’une publication d’un cahier comptable une fois par semaine, que tous puissent savoir comment ça se passe, et ceci est loin d’être une caprice, c’est un droit absolu.

      Alors de là à se poser la question, de savoir si ailleurs on le fait ou pas, n’est autre qu’une hypocrisie et une manière de vouloir esquiver tout contrôle, car la Transparence n’a jamais fait parti de votre manière de gouverner.
      Point barre !!!

    • 2 avril à 22:33 | FINENGO (#7901) répond à Isandra

      Erratum

      ...............Un caprice ..........

  • 2 avril à 12:10 | kartell (#8302)

    @ Olivier 2

    Il me semble intéressant de porter à la connaissance d’un curieux, ce point de vue résumé parce très long de Gaël Giraud, directeur du centre national de la recherche scientifique ( CNRS), professeur à l’école nationale des ponts Paris Tech’, et jésuite.il travaille actuellement en Italie.

    Il explique que l’Occident est en train de vivre au Moyen-Age et pas seulement d’un point de vue sanitaire !...
    Il insiste en soulignant que la pandémie Covid-19 aurait dû rester une pandémie un peu plus virale et létale que la grippe saisonnière mais au lieu de cela, le démantèlement du système de santé européen et nord-américain commencé depuis plus de dix ans à transformer ce virus en catastrophe inédite qui menace désormais nos systèmes économiques.
    Étant lui-même épidémiologiste, il juge qu’il aurait été relativement aisé de juguler la pandémie en pratiquant un dépistage systématique des personnes infectées dès l’apparition des premiers cas...
    C’est ce qu’on fait la Corée du Sud et Taïwan avec succès puisqu’elles ont enrayé le mal sans aucun confinement !...
    Pourquoi ne l’avons-nous pas fait ?...
    Simplement parce que nous n’avons plus de systèmes de santé publique digne de ce nom mais une industrie médicale en voie de privatisation...
    Cette privation a conduit nos autorités à négliger les avertissements qui avaient été lancées par l’OMS au sujet des marchés d’animaux à Wuhan...
    Il explique ensuite que la prévention d’une pandémie étant non rentable, nous nous sommes démunis des masques et tests là où Séoul et Taipei ont fait le contraire en réduisant à l’étiage nos propres capacités hospitalières au nom d’une idéologie de destruction du service public..
    Au lieu et place d’un dépistage systématique,nous, Occidentaux, ont adopté une stratégie moyen-âgeuse, celle du confinement...
    Il souligne ensuite que le confinement reste la moins mauvaise des stratégies mais qui ne servira à rien simplement parce que le virus sera toujours présent en extérieur...
    Il préconise une sortie précoce en mettant en œuvre la stratégie est-asiatique..
    Le risque étant de voir la pandémie repartir de plus belle en l’absence de dépistage massif et de port du masque ...
    Nous verrons si cette vision des choses est la bonne mais en attendant, l’hexagone contaminé est plongé dans une ambiance de « bal masqué « , mais jusqu’à quand ?.....

    • 2 avril à 12:27 | Vohitra (#7654) répond à kartell

      Kartell, bonjour,

      J’ai beaucoup admiré la prise de position Gaël Giraud à propos des grands défis planétaire, sa franchise et ses points de vue qui s’écartent de ceux des politiciens de tous bords…

      C’était un mathématicien et économiste, ancien trader et ancien haut responsable de l’AFD…mais aussi un prêtre jésuite…

      C’est aussi un spécialiste de la transition énergétique…et une voix très claire et audible quant aux rôles odieux et méfaits des grands groupes financiers multinationaux dans la propagation de l’injustice sociale à travers le monde…

      A propos du coronavirus, il semble que la stratégie de la gestion de la crise sanitaire par la Chine commence à montrer ses failles actuellement, une deuxième vague de forte contamination commence à apparaître en Chine actuellement…

    • 2 avril à 12:44 | kartell (#8302) répond à kartell

      Bonjour Vohitra,

      J’apprécie que vous adhéreriez à cet état des lieux critique de la part d’un scientifique visiblement au cœur du cyclone sanitaire ...
      Effectivement, le cas de la Chine interroge voir agace certains qui n’ont pas reculé en dénonçant » la route de la soie des masques « ...
      « De promoteur en urgentiste « , la Chine semble se sortir mieux que les autres de cette pandémie qui met son rival américain dans d’énormes difficultés ...
      Le nombre de morts en Chine semble avoir été minoré, et certains se posent la question de se demander si un régime autoritaire n’était pas le mieux adapté pour mener à bien la lutte !....
      Il semblerait qu’un certain nombre de chefs d’états en place soient séduits par cette idée ...
      Et si cette pandémie sifflait la fin de la période démocratique, reconstruction économique oblige ?’..

    • 2 avril à 12:53 | Vohitra (#7654) répond à kartell

      Un régime autoritaire dans un pays riche, peut être...mais pas du tout une régime totalitaire dans un pays pauvre truffé de dirigeants corrompus et honnis...

      En tout cas, le capitalisme et le néoliberalisme vont changer de visage et d’approche une fois que la gestion impérative de cette crise sanitaire s’atténue de façon prioritaire...

    • 2 avril à 18:27 | kartell (#8302) répond à kartell

      @ Vohitra

      Nous avons une petite expérience en la matière ...et le plus inquiétant est que ce « montreur d’ours »fait partie du groupe de réflexion du titulaire actuel ...
      Espérons que notre jeune élève ne dépassera pas son maître à penser !....

  • 2 avril à 12:55 | betoko (#413)

    Vohitra
    150 personnes seraient infectées à Ambatomanga donc moi y compris alors ?
    Aucune confirmation jusqu’à maintenant , rien que des rumeurs

    • 2 avril à 13:17 | Jacques (#434) répond à betoko

      Pas de panique, le jomaka, en ces temps si difficiles les rumeurs sont insaisissables, et même les vérités ne semblent pas trouver leurs places. Hier par exemple il y avait 57 cas confirmés et aujourd’hui 54, où sont passés les 3 autres cas ? Guéris miraculeusement ?

      Gardez votre calme, le jomaka, restez chez vous.

  • 2 avril à 13:32 | betoko (#413)

    Jacques
    Officiellement c’est toujours 54
    Vohitra
    Pourquoi vous dites que je suis à l’île de la Reunion et pourquoi pas à Mayotte ou aux îles éparses voir à l’île Maurice ?
    Hier c’était le marché hebdomadaire d’Alarobia Ambatomanga Rien d’anormal à signaler
    Le conseil communal avait utilisé le conditionnel

  • 2 avril à 13:52 | olivier2 (#9829)

    @ Kartell

    Dans un monde de plus en plus concurrentiel, le « marche ou crève » est devenu la norme..
    La tendance est Mondiale, tirée par les USA de Trump, la Chine et la Russie..sous les applaudissements des anciens communistes africains ( et donc malgaches).
    On trouve en embuscade le Brésil, la Hongrie…
    Le petit village Gaulois, devenu aujourd’hui la risée du monde – y compris des binationaux malgaches qui viennent s’y faire soigner – se débat dans un maelstrom de contestations, dont certaines pourraient faire rire, si elles n’étaient pas autant « suivies » par des néo-fachos décomplexés…
    Internet, vecteur d’information, se mue en vecteur de KONNERIE et de complotisme H24…ce site en est la parfaite illustration !
    Mais revenons à la GAULE :
    « On » ne peut pas d’un côté se plaindre du déclin de l’industrie Française, et ne pas acheter « Made in France »..
    « On » ne peut pas mettre un Gilet Jaune pour manifester contre les taxes et les impôts..et exiger des services publiques ultra performants, qui nécessitent JUSTEMENT des hausses d’impôts..
    « On » ne peut pas tenir des discours humanistes, et ensuite pleurer du manque de moyens pour accueillir les migrants.
    « On » ne peut pas imposer des normes sociales pendant que le reste du monde produit moins cher..et que nos propres citoyens s’en réjouissent et en profitent !
    Etc.
    La liste des yakafokon Franco-Français est SANS FIN..
    Oui l’Hôpital Français va mal..
    Oui le Gouvernement aurait pu (dû ?) faire mieux..
    En Gaule comme ailleurs, critiquer est chose aisée, mais l’action politique demande un tel courage, que plus personne ne veut s’y coller .

    Advienne que pourra..

     :)

    • 2 avril à 14:17 | vatomena (#8391) répond à olivier2

      Malheur de malheur ,Voilà les ’néo facho ’’ qui se décomplexent ! Que vont ils devenir eux qui vivaient sous le poids de l’opprobre et de la persécution ?

    • 2 avril à 14:56 | kartell (#8302) répond à olivier2

      @ Olivier 2

      Comme d’autres l’ont mieux dit encore, cette pandémie signe la fin de la partie, « libéralisme sans entrave « et cette crise ne fait que mettre en évidence des insuffisances creusées de mains de maître par les pouvoirs successifs et dont nos dirigeants actuels se faisaient les ardents défenseurs et promoteurs ..
      Le pan sur le bec est retentissant et fait mal au point où certains font mine de virer leur cuti à laquelle je ne crois pas, pourquoi ?’..
      Parce que ces moments de panique d’états donnent encore à certains intérêts privés l’opportunité à se glisser dans l’urgence avec la complicité du pouvoir ...
      Le privé visiblement un acteur non négligeable de l’état des lieux actuels qui tente avec succès de regagner des miettes de marché dans un anonymat qui ne l’est pas resté bien longtemps...
      Ici, il n’est pas question de vanter l’ idéologie morbide d’une quelconque collectivisation mais de préciser que certains secteurs de notre vie sociale doivent le rester, coût que coût !..
      On touche au cœur du sujet avec un discours contradictoire et ambiguë présidentiels qui plongent notre avenir dans un faux-semblant inévitable ...
      Que ce débat soit phagocyté par des idéologies dangereuses est une évidence mais toutes les périodes où la démocratie est en difficulté, la foire aux complots rode et prolifère ...
      Ce passage de témoin forcé restera comme une séquence inédite qui aura permis de dévoiler le visage véritable de nos présidents, très différent de celui, affiché des campagnes présidentielles....
      Reste qu’aujourd’hui, nous ne sommes pas encore arrivés au moment du bilan, sommes-nous à mi-chemin et de quoi au juste ?...

    • 2 avril à 19:09 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à olivier2

      Les FN débarquent à Madà, manquait plus que ça....

  • 2 avril à 14:00 | lé kopé (#10607)

    Nous sommes en train de vivre les sept plaies d’Egypte que la bible a mentionnées pour les croyants .Sans vouloir transposer le débat dans le domaine religieux , les causes de la perte de l’humanité trouvent sa source dans le non respect de la nature , et de l’environnement .Les mentalités qui adoptent les profits immédiats ,au delà du simple bon sens ,ne font qu’accentuer cette descente en enfer .Des scientifiques ont déjà tiré la sonnette d’alarme depuis des décennies, et même avant , sans avoir eu un écho en retour . Le dérèglement du climat actuel , dont le Président D. Trump nie l’évidence ,est l’une des conséquences immédiates de ce bouleversement que nous subissons . Certains spécialistes dans ce domaine affirment que le réchauffement climatique peut provoquer le retour des maladies infectieuses anciennes ou l’apparition de nouvelles , car enfouies sous les glaciers ,ces virus ou bactéries n’attendent que le dégel pour se propager .On connaissait l’effet dramatique du dégel du "Permafrost" ,ces sols gelés ,où sont piégés des virus redoutables depuis des millénaires . Ces sols gelés en profondeur et d’une manière permanente agissent sur les modes de vie et l’écosystème . Ainsi donc , selon ces démonstrations , nous sommes victimes de nos propres turpitudes,à cause de nos comportements irresponsables et vénaux . Si Boris Johnson et D.Trump se sont ravisés sur leurs certitudes ,car rattrapés par la violence de la pandémie , la plupart des dirigeants de ce monde devrait changer de mode opératoire au lieu de se trouver en situation
    d’urgence...Particulièrement dans nos contrées , la déforestation et la pollution de nos villes ,mais aussi de nos fleuves et rivières ,sont des facteurs aggravant notre fragilité . Ne parlons pas des mesures d’hygiène élémentaires que nous négligeons quotidiennement .

    • 2 avril à 14:58 | Turping (#1235) répond à lé kopé

      lé kopé ,
      Je partage vos dires qu’en l’occurrence le dérèglement climatique a engendré beaucoup de dégâts sur l’écosystème ,l’environnemental ,...
      - Force est de constater que ce covid -19 a forcé les êtres à réduire leur consommation en énergies fossiles ( pétrole et dérivées ) permettant de réduire l’émission des gaz à effet de serre ( moins d’émission de dioxyde de carbone ) entraînant également la chute des pollutions ( bonne nouvelle ) .Comme vous l’aviez évoqué ,la fonte des glaces dans les pôles ; nord et sud ou ailleurs permettait aux virus enfouis depuis des millénaires de se propager et la montée des niveaux de la mer également.
      Disons le mode de surconsommation humaine ne respectant pas l’environnemental engendre beaucoup de dégâts et c’est la raison laquelle c’est de côté que l’humanité devrait faire un grand effort .
      N.B // Réduction également de la productivité .Donc hormis les immuno -dépressifs ,diabétiques ;les consommations alimentaires devraient chuter ,car manger beaucoup (alimentations contenant beaucoup de graisses saturés ,de sucres rapides , entraînent l’obésité favorables au covid-19 ) .Allez une marche rapide au moins 30 minutes par jour c’est bien pour la santé qu’on soit riche ou pauvre .

    • 2 avril à 15:01 | Turping (#1235) répond à lé kopé

      Complément : et c’est la raison pour laquelle de ce côté là ....

    • 2 avril à 15:18 | Turping (#1235) répond à lé kopé

      - Surconsommation dans les pays développés.
      - Malnutritions dans les pays pauvres .
      Il faudrait chercher le juste milieu pour équilibrer l’inégalité planétaire entre le Sud et le Nord .
      D’après les faits ,il y a une personne qui meurt de l’infarctus du myocarde et AVC toutes les 4 minutes dans un pays développé pendant toute l’année en faisant plus de ravage que le Covid-19

    • 2 avril à 15:45 | Vohitra (#7654) répond à lé kopé

      Le kope et Turping, bonjour

      Je crois que vous etes en train d aborder des consequences inevitables des choix et pratiques des decideurs...

      Mais les causes principales sont a mon avis l avidite et la cupidite des vrais decideurs, qui sont les detenteurs de capital...

      La gachette, c est la politique, et l arme fatale, ce sont les finances...

      Les mobiles du crime, la cupidite et l avidite...

    • 2 avril à 16:52 | Turping (#1235) répond à lé kopé

      Vohitra ,
      Oui ,avant d’en arriver aux conséquences fatales ,il y a des signes avant coureurs ,un mélange de cocktails molotov ayant des impacts néfastes .Disons que les cupidités ,avidités ,....ont plusieurs facettes et dépendent spécifiquement de la politique menée par un pays envers sa population .Il y a aussi le dénominateur en commun sur la façon de gérer le monde en l’occurrence concernant l’effet des gaz à effet de serre ayant d’impacts négatifs mondialement sur les réchauffements climatiques et les dérèglements y afférent provoquant les inondations ou sécheresse ,.....jetez un coup d’oeil sur la COP 25 allant dans ce sens .
      Bien sûr que le monde des finances joue un rôle prépondérant dans cette affaire ainsi que les gabegies des dirigeants qui n’ont pas de visions positives sur le long terme .
      On parle de covid -19 ; il y a une causalité entre cette maladie et la chauve souris ,le pingolin ,etc...Les cuisines exotiques chinoises nous cachent beaucoup de choses quant aux transmissions virales d’un animal à l’homme et de l’homme à l’homme après ;......

    • 2 avril à 18:09 | Vohitra (#7654) répond à lé kopé

      Turping,

      Avant de lancer des jets de pierre aux autres, ayons le courage de regarder en face ce qui existe aussi chez nous !

      Les primates dans nos forêts étaient aussi mangés et vendus pour leurs viandes chez nous il y a quelques années de cela, non ?

      Combien de gibiers sont chassés et mangés chez nous surtout dans les Régions chaudes de la grande île ? les canards à bosse, les flamants roses, les différentes espèces de reptiles (Do et Menarana…), les potamochères, les hérissons…et même les rats de campagne avant la récolte du riz dans une partie du territoire grenier à riz du pays…

      Je persiste à dire, faisons la lutte contre la cupidité et l’avidité, et l’écosystème s’en trouvera épargné progressivement…

      C’est la cupidité des décideurs politiques qui avaient eu comme conséquences fatales la paupérisation d’une grande partie de la population dans l’hémisphère Sud…

      A chacun ses démons, Bill Gates, Georges Soros, Warren Buffet…n’ont rien à voir avec le déboisement massif de nos bois de rose et palissandre…

    • 2 avril à 19:20 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à lé kopé

      @ lé Kopé
      Pas faux...en tout cas cette période tourmentée nous donne l’occasion de réfléchir sur notre façon de vivre actuel, sur les avertissements qui nous ont été répété inlassablement depuis 40 ans et dont nous n’avons tenu aucun compte. Le virus nous oblige, comme un parent à un petit enfant, de respecter des consignes simples mais efficaces, que nous n’aurions jamais accepté de suivre de notre propre chef.
      Maintenant, l’urgence est au combat, la seule arme de mise est l’entraide et la solidarité.

    • 3 avril à 11:44 | lé kopé (#10607) répond à lé kopé

      Leurs sources...au lieu de sa source . Autres Conséquences du dérèglement du climat ,la sécheresse et les inondations .

  • 2 avril à 14:06 | Isandra (#7070)

    « Le gouvernement déclare que le pays est prêt à faire face à la crise sanitaire, mais les doutes subsistent."

    Ce que cet ONG a oublié de rajouter avec les moyens du bord.

    Qu’est ce que cet ONG que le gouvernement dise pour rassurer la population ? On n’est pas prêt ?

    La vérité, ce gouvernement s’est préparé pour faire face cette maladie, et plusieurs hôpitaux(heureusement, les manara-penitra sont là) sont prêt à accueillir les malades, ont prises des mesures adéquates, etc, mais comme il a dit le PM Français, Édouard Philippe : "Aucun système de santé au monde n’a été construit pour faire face à ce que nous vivons".

    • 2 avril à 14:43 | Maestro (#7313) répond à Isandra

      @ Isandra.

      "Aucun système de santé au monde n’a été construit pour faire face à ce que nous vivons".

      Allemagne 78 000 Porteurs et " seulement " 931 Morts, Rwanda tout le monde à la maison et el Président distribue et fait livrer ce qu’il faut à chaqu’un ...
      Comme dirait la Palisse Gouverner c’est Prévoir n’est ce pas ?

    • 2 avril à 14:51 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Maestro,

      "Le Rwanda recensait mercredi 82 cas confirmés de coronavirus, le nombre le plus élevé en Afrique de l’Est."

    • 2 avril à 15:30 | Shalom (#2831) répond à Isandra

      Le PM français disait : "Aucun système de santé au monde n’a été construit pour faire face à ce que nous vivons", oui et oui et oui !
      C’est pourquoi il faut se montrer plus humble et modeste dans ses dires et non s’en vanter comme quoi "nous sommes prêts etc …".
      Et qu’en conséquence beaucoup de gens se mirent à se moquer du pouvoir actuel ; rappelons-nous de ce qui a été dit par ce pouvoir avant le 19 mars 2020 ; un membre du gouvernement disait même que c’est moindre que la peste et le choléra.
      Et comme certains ont prophétisé, le pouvoir actuel va dire … vous l’avez cité en paraphrasant Edouard Philippe.

    • 2 avril à 15:48 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Shalom,

      Izahay efa niomana no noresahany, fa tsy hoe vonona, efa vonona ireo Hopitaly.

      Se préparer(être préparé) et prêt n’ont pas tout à fait le même sens.

    • 2 avril à 16:04 | Maestro (#7313) répond à Isandra

      @ Isandra

      # 2 avril à 14:51 | Isandra (#7070) répond à Isandra ^

      On en reparlera Isandra, pour l’instant j’ai pas le feedback exact et indépendant de l’Afrique mais ce sera pour le Week End.

    • 2 avril à 16:07 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      Avec ou sans coronavirus, le calife et la mazda sont prets pour l action...

      Avec la 91-011, ils sont prets...en remontant en surface un heritage recu de l Amiral...un outil destiner a opprimer un peuple...

      Et faute d audience et spectateurs, la requisition est brandie...

      Et tous les jours que le bon Dieu a donne, la mazda pasionaria des tropiques occupe les ondes, et le calife envahisse la petite lucarne...

  • 2 avril à 16:52 | Dadabe (#9116)

    La vérité ’’manara-penitra’’

    ’’Isandra le 2 avril à 14h06 : La vérité, ce gouvernement s’est préparé pour faire face cette maladie, et plusieurs hôpitaux (heureusement, les manara-penitra sont là) sont prêt à accueillir les malades, ont prises des mesures adéquates, etc,’’
    Rassurez-vous les fotes d’ortaugraf ne sont pas contagieuses, elles.
    La vérité Isandra ? Vraiment ? Mais le problème n’est pas, jusqu’à la fin des temps, de ’’s’être préparé’’. Le problème est de pouvoir bel et bien faire face, ici et maintenant, si par malheur le nombre des malades en détresse respiratoire augmentait de façon exponentielle. Et c’est bien cela, d’ailleurs, qui menace Madagascar comme tous les pays jusqu’à présent relativement indemnes !
    Où sont les ’’respirateurs’’ ? Où sont les médecins spécialisés en réanimation ? Comment ’’nourrir’’ ces personnes malades généralement plongées dans un coma artificiel durant deux ou trois semaines ? Comment les isoler totalement du reste du monde, dans des chambres stériles équipées ?
    Très bien les tests mais cela ne sert qu’à décompter les personnes touchées par le Covid19, cela ne soigne pas ! Cela sert à les isoler des autres, à les ’’confiner’’ (tout dépend où et comment, d’ailleurs), mais cela ne les guérit pas ! Et puis, attention à l’eau non potable, aux coupures d’électricité, aux ambulances sans essence (ou sans chauffeur !), à la pollution atmosphérique qui n’arrange rien, etc, etc, etc...
    Dans ton permanent radotage, Isandra, tu ne parles que de coques vides en ciment avec leur peinture plus ou moins écaillée et leurs parkings livrés aux herbes folles. C’est cela que tu appelles des ’’hôpitaux’’, qui plus est ’’manara-penitra’’, alors que de simples tentes BIEN EQUIPEES de la Croix Rouge pourraient convenir. Et, bien entendu, saluant les ’’copiés-collés’’ de ton maître qui n’a pas inventé l’eau chaude tu n’as jamais le sentiment de te foutre de la gueule du monde ! De l’Isandra pur jus, quoi.
    J’aurais bien une petite suggestion à faire, pour toi l’infirme du web et tous les autres apprentis-sorciers et commentateurs de mes deux : taisez-vous, donc ! Mais, à la réflexion, j’aurais bien tort de me mêler de ce qui ne me regarde plus trop. Je ne suis qu’un vazaha, qui plus est vivant ’’andafy’’, autant dire peu de chose aux yeux d’Isandra qui n’est pas xénophobe pour rien (le ’’vola’’ de l’étranger, ça, il prend). Allez, vous pouvez donc continuer à baver sur ce forum. Il est fait pour cela et, comme on dit, ça ne bouffe pas de pain ! C’est déjà ça...
    Ps - J’ai bien aimé le billet de 13h52 d’Olivier2 (il ne m’apprécie pas beaucoup, mais tant pis, j’ai bien aimé quand même).

  • 2 avril à 16:53 | ASSISE (#10453)

    Personnellement, en ce qui concerne la lutte contre le COVID19, il ne faut pas se leurrer.

    Même avec un effectif de 100.000 lits, le problème ne se résoudra pas à ce nombre de lits.

    Capacité de test par jour, inférieur à 200 ?
    Laboratoire capable de faire le test, l’Etat n’en a pas.
    Kit test, l’Etat ne s’était pas préparé. En tout cas en quantité suffisante.
    Personnel qualifié à combattre contre la pandémie, car l’épidémie n’est plus à l’ordre du jour, très limité, avec un grand manque d’équipement.
    La faillite de la communication, malgré "le culte" de sensibilisation toute l’après-midi de 13:00 à 18:00.

    Notre réussite pour le moment c’est cette manière de se comparer au passé : du kôlera, de la peste, de la façon de faire d’avant "ces imbéciles".

    Qui s’était manifesté par un certain défi d’un laissé aller jusqu’à soit disant profiter de l’ouverture des frontières pour en faire un peu plus de bénéfices économique.

    Mais pourtant, risque de nous ramener plus en pertes humaines que de bénéfices volabe.

    L’OMS a estimé à 2.000.000 de malagasy contaminés, son pire scénario. Enga anie ho diso io, DISO BE MIHINTSY.

    Sinon c’est du LOZA MIHATRA, ou bien LOZA MIANTONA.

    En tout cas, entre le havonavona et le résultat.

    Qui vivra verra !

  • 2 avril à 17:30 | Krista Kristiaoe (#10737)

    Filoha miavaka hafa kely

    Tena mahazendana sy mahagaga tokoa raha ny zavamitranga eto Madagasikara :
    Ao ny filoha Rajoelina sy ny vadiny miseho ho mpitaritolona mafana fo sy lohalaharana miady amin’ ny coronavirus ka nahatonga ny vazaha ho vaky vava fa na ny filoha Frantsay Emmanuel Macron aza tsy hanao tahaka izao.
    Ao ny jeneraly maro be galona sy be kintana miaraka amin’ ny fiaravy mivoaka masiaka handroaka ny olona hihiboka antrano.
    Ao ny ben’ ny tanana mampilahatra olona ankalamanjana amin’ ny andro fihibohana, mizara vary tapagony hamenoana tapakibo.

    Ho nahafinaritra sy mahatehidera tokoa izao fihetsiky ny filoha izao raha atao maharitra mandavataona amin’ ny faritra rehetra.
    Raha Rajoelina mianakavy tena monina tanteraka eto Madagasikara, ary mazoto mamangy matetika any amin’ ny faritra, eny ambany tanana, ambany tonelina, eny Reunion kely amin’ ny andro andavanandro mba hitsapa ny tena fiainan’ ny vahoaka madinika.
    Raha ireo Jeneraly be galona tena sahy mivoaka tahaka izao any amin’ ny faritra mena ka mandeha mitaritolona miady amin’ ny dahalo.
    Raha ny fihetsiketsehana atao entina mamorona tetikasa maharitra afaka manarina tanteraka ny faripiainan’ ny madinika fa tsy sanatria atao kitolotolotra mandalo fotsiny hamonoana afo isaky ny misy voina toy izao.

    Fa manahy aho sao marina ny filazan’ ny sasany fa misy ambadika politika izao fihetseketsehana be ataon’ ny filoha Andry Rajoelina izao : mba hampatory ny mpanohitra anaty fihibohana, mba hahazoana vola fanampiana avy amin’ ny OMS, mba hanangonana sarimihetsika ho entina hamaboana ny fon’ ny vahoaka amin’ ny fifidianana manaraka.

    Tena mahay serasera tokoa ilay filoha

  • 2 avril à 18:13 | Shalom (#2831)

    Ho an’i DJ sy ny forongony ; hoy ny olona atao hoe "malaza" iray : "on ne spécule pas sur l’avenir, on le construit" (E.d.R : L’audace de bâtir l’avenir).

  • 2 avril à 18:22 | la mite railleuse (#10900)

    radio Pangolin parle aux...

    la République Tchèque saisit des masques destinés à l’ Italie

    la France saisit des masques destinés à l’ Italie et l’Espagne

    les États-Unis saisit des masques destinés à la France

    c’était bien la peine de se foutre de la gueule des gens de peu qui se battent pour du PQ

  • 2 avril à 18:23 | ratiarivelo (#131)

    Raikitra ny LALAO COVID-19**(ankajo : mainty-short:mainty) contre VIRUS-13**(akanjo orange:short orange) !!! CORONAVIRUS-19 :nahazo PENALTY : fotin’ny vody laharana ny VIRUS-13*** !EO indrindra isika IZAO*** Ny Mpiambina ny TSATO-KAZO dia i ra-PRESIDAn’ny VIRUS13 A.N.Rajoelina***miotakotaka ny avant centre tarihan’i NTSAY****samy miandry ny Mpomba ny VIRUS-13****hatreo aloha fa samy miandry*****ny TIC***TAC et qui vivra ***VERRA** !!

    • 2 avril à 19:31 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à ratiarivelo

      @ratiarivelo, malheureusement, tu ne crois pas si bien dire, qui vivra verra, le virus, contrairement à Moïse de la bible, ne fait pas la différence par rapport aux couleurs ou autre chose.

  • 2 avril à 18:48 | kartell (#8302)

    • 2 avril à 19:22 | Vohitra (#7654) répond à kartell

      Pour resumer que si l Afrique est encore epargnee avec 6.500 contamination et 237 cas de deces, c est pour trois raisons :

      - une population relativement jeune

      - la faiblesse du recensement opere ( tests et depistages)

      - contact limite avec la Chine au cours du deux premiers mois de l annee en cours

      Les deux premiers criteres sont valables pour le Gondwana bananier.

      Alors, sur quelles bases sont fondees cette projection de 2.000.000 de possible contamination venant de l OMS ?

  • 2 avril à 19:52 | Isambilo (#4541)

    C’est reparti pour un nouveau tour. Les media occidentaux essaient de mettre en doute l’honnêteté des chiffres chinois.
    L’Europe Occidentale, sauf les chercheurs, n’arrive toujours pas à admettre que d’autres aient des conceptions et des valeurs qui ne sont pas les siennes.

  • 2 avril à 20:03 | Lefona Again (#10319)

    Na masque na tsia, na porteur na tsia, na confinés na tsia, na misy fanafody na tsia, na manan-karena na fahadiranovana, ny tena ilaina voalohany ary tsy mila vola dia...ny espacement 1 metatra raha ivelan’ny ankohonana.
    Ho vitan’ny mponina ve ny hanaja io espacement io ? Sarotra dia sarotra marina.
    Raha mahavita manapetraka io comportement io ny GVT, dia efa goavana be izany mba hanamora ny fiparitahan’ny virus. Mila terena mihitsy aza ny tsirairay raha ilainy izany.

    • 2 avril à 20:16 | Lefona Again (#10319) répond à Lefona Again

      Tsy hanamora manko fa hampiemotra.

  • 2 avril à 20:57 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)

    "La colère des exclus est à craindre".

    Hélas, l’explosion de cette colère latente est imprévisible. C’est la crise dans la crise.

    - Cette crise est elle une crise classique ?
    - Non

    - Cette crise est elle une crise grave ?
    - Non plus !

    - Cette crise est elle une crise grave ?
    - Non plus !

    - Est-ce donc une guerre ?
    - Non et trois fois non car une guerre est une situation conflictuelle entre deux ou plusieurs pays, états, groupes sociaux, individus, avec ou sans lutte armée.

    - De quoi s’agit-il alors ?
    - Nous sommes en face d’uns CRISE GRAVE ET INÉDITE !

    Alors personne n’a la solution, en revanche, chaque pays a ses solutions. Ces remèdes nécessitent une CONCERTATION ULTRA URGENTE de toutes les forces vives sur tous les plans (Médical, Social, Economique, Culturel, Religieux).

    L’HUMILITE est de rigueur.

    "Ny hevitry ny maro no mahataka-davitra"
    "Izay tsy mahay sobika, mahay fatambary"

    AOKA izay ny fitiavan-kely diso tafahoatra Atoa ANR & Co

  • 2 avril à 21:03 | Vohitra (#7654)

    C est grave ce qui vient de se passer dans l Etat de Mahdya Pradesh en Inde, les habitants d un quartier pauvre et confine s etaient attaque et avaient molestes les personnel medicaux venus s enquerir de la situation sanitaire chez eux...

    Tandis que emporte par ses caracteres bouillants, Rodrigo Duterte des Philipines avaient laches des mots violents a l endroit de ceux qui refusent le confinement chez lui : " shot them dead...".

    Le monde est en ebullition...

  • 3 avril à 02:09 | la mite railleuse (#10900)

    radio Pangolin

    Test * de dépistage du Covid-19 "comme un test grossesse"

    Proposé par le Dr ALI AFDJÉI, urgentiste au Centre Hospitalier de Parly-2 dans les Yvelines

    Le docteur Ali Afdjéi a réalisé un test de sérologie hier soir sur le journaliste de LCI.
    Le suspens était à son comble sur LCI. Hier soir, le présentateur Julien Arnaud a reçu sur son plateau le docteur Ali Afdjéi, médecin urgentiste à l’hôpital Parly 2, qui a conçu un test de sérologie permettant de savoir si un individu a été infecté ou non par le coronavirus Covid-19. En cas de tests massifs en France, cette méthode qui prend quelques minutes aura pour but d’estimer à grande échelle le nombre de contaminations de ce virus.

    "J’ai perdu une phalange"
    Au cours de l’émission, le médecin a proposé au journaliste de LCI le fameux test de sérologie afin de révéler à l’antenne et en direct s’il a été exposé ou non au Covid-19. Vers 21h20, le docteur Ali Afdjéi a ainsi sorti un tube sur lequel il a recueilli une goutte de sang de la main de Julien Arnaud. "J’ai perdu une phalange", a lancé le présentateur, avec humour, voyant son doigt compressé par le médecin. Ce dernier a ensuite annoncé que le résultat allait prendre encore quelques minutes avant d’être révélé. "On va laisser monter le suspens !", a glissé Julien Arnaud, lançant la publicité.

    Le présentateur de la tranche du soir de la grille de LCI a ensuite gardé le mystère sur le résultat de son test pendant toute l’émission. Aux alentours de 21h50, avant de rendre l’antenne, Julien Arnaud a demandé à Ali Afdjéi de révéler aux téléspectateurs l’issue de ce test de sérologie. "Vous n’avez pas d’anticorps. Vous n’avez pas été infecté par le virus. Vous n’avez pas produit d’anticorps contre cet intrus", a donc rassuré le médecin. Et de vanter son test : "C’est un moyen simple, vous avez vu tout à l’heure. Bon, j’ai eu du mal à vous faire saigner. Mais enfin, ce n’était pas faute de pousser sur votre majeur".

    * test sérologique inventé par une
    PME bretonne : NG Biotech
    date espérée de production : Avril- Mai 2020
    " ...POUR LE MONDE" dixit le toubib

    PRIX PUBLIC PROBABLE du KIT :
    < 10 €

  • 3 avril à 04:37 | rayyol (#110)

    Vous y croyez au coronavirus bullshit https://www.youtube.com/watch?v=Z5kA6iBpYR4

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS