Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 18 mai 2024
Antananarivo | 04h09
 

Société

Risques et catastrophes

La réunion du comité de pilotage de la COI-UE tenue à Antananarivo

mardi 25 avril 2023 |  1199 visites  | Mandimbisoa R.

La réunion du comité de pilotage du programme de la Commission de l’océan Indien-Union européenne (COI-UE) sur le renforcement de la résilience et gestion de la réponse aux catastrophes de l’océan Indien s’est tenue hier, à Antananarivo. Madagascar, en tant que pays assurant la présidence actuelle de la COI, l’a accueilli, et a été représenté par le Bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC).

Cette réunion a eu pour objectif d’analyser l’état d’avancement global du programme et sa cohérence avec les différentes composantes ainsi que d’examiner la programmation des activités prévues pour l’année 2023 et de proposer des ajustements si nécessaire. Elle permet pour Madagascar, de renforcer sa coopération régionale en matière de gestion des risques et des catastrophes naturelles.

Le projet COI-UE vise à renforcer la résilience des pays membres de la Commission face aux catastrophes naturelles, telles que les cyclones, les inondations et les sécheresses ainsi qu’à améliorer la coordination régionale en matière de gestion des crises. Il est donc crucial que les pays membres examinent l’état d’avancement du programme et qu’ils assurent de sa cohérence avec les différentes composantes pour atteindre leurs objectifs communs.

Lors de cette réunion, les représentants des différents pays membres de la COI et les experts en gestion des risques et catastrophes naturelles ont examiné les progrès réalisés jusqu’à présent. Cela se poursuivra par un atelier d’apprentissage entre pairs qui débute aujourd’hui pour une durée de trois jours, jusqu’au 27 avril. Cet atelier porte sur le renforcement des capacités institutionnelles pour la réduction des risques de catastrophes dans l’océan Indien.

Cet atelier sera également une occasion pour Madagascar, Comores, Maurice et Seychelles d’examiner les priorités régionales avec les priorités du cadre de Sendaï pour la réduction de catastrophes 2015-2030. Ces priorités consistent à comprendre les risques de catastrophe, à renforcer la gouvernance des risques pour mieux les gérer, à investir dans la réduction des risques aux fins de la résilience et à renforcer l’état de préparation aux catastrophes.

Publicité




Newsletter

[ Flux RSS ]

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS