Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 16 décembre 2018
Antananarivo | 02h39
 

Politique

Election

La présidentielle se prépare sur fond de tension

mercredi 11 juillet | Arena R.

Une fois de plus la Commission nationale électorale indépendante (CENI) s’est dit prête pour l’organisation de la présidentielle le 7 novembre, premier tour, et le 19 décembre, deuxième tour. Le gouvernement de Christian Ntsay qui a justement pour mission de préparer une élection transparente et crédible affiche sa bonne volonté d’aller droit au but. Il reste certes près de deux dizaine de milliard d’ariary à trouver pour bien assurer les élections, mais sur le plan technique tout va pour la présidentielle.

Sur le plan politique toutefois, la situation semble être délicate. Contrairement à ce qu’on puisse imaginer, le pays est loin d’une stabilité espérée à l’issue de la mise en place du gouvernement de consensus de Christian Ntsay et à la publication du calendrier électoral. La manifestation sur la place du 13 mai s’est certes arrêtée depuis le début de cette semaine, mais la crise semble encore être loin de toucher à sa fin.

Hetsika hoan’ny Fanarenana Ifotony

D’un côté, des partis politiques regroupés au sein d’une plateforme appelé « Hetsika ho an’ny Fanarenana Ifotony » ont manifesté ces derniers temps leur désaccord par rapport à la tenue de l’élection cette année. Elle regroupe les soi-disant petits partis qui auraient été écartés, donc mécontents, lors de la mise en place d’un gouvernement de consensus et qui n’étaient même pas consultés lors de la fixation de la date de la présidentielle. Ces derniers temps, le fondateur du TIM, l’ancien président Marc Ravalomanana s’est également rapproché de ce mouvement.

Pour les membres de cette plateforme, la tenue de cette élection cette année est loin de résoudre la crise cyclique qui plane sur Madagascar. Ils souhaitent avant tout mettre en place une bonne base politique et juridique afin d’empêcher la déroute des futurs dirigeants. Ils ajoutent également que la situation politique nationale n’est pas l’apanage d’une poignée de partis politique qui auraient décidé la date des élections, un argument soutenu par d’autres grands partis comme le MMM de Hajo Andrianainarivelo ou encore le candidat à déclaré à la présidentielle Omer Beriziky.

D’un autre côté, le durcissement des revendications syndicales qui risquent bien de constituer une grosse épine dans le pied du gouvernement Ntsay. D’une part, il y a la Solidarité des syndicats de Madagascar (SSM) qui considère que le changement réclamé sur la place du 13 mai n’est pas encore effectif car, seuls les politiciens ont eu ce qu’ils voulaient et non les syndicalistes et les Malgaches. Après la descente dans la rue, ils tiennent des sit-in dans différents endroits de la capitale, et dans l’enceinte de leur établissement.

Grèves des syndicats et des étudiants

D’autre part, il y a les syndicats des enseignants qui refusent catégoriquement de reprendre les cours tant que leurs revendications ne sont pas satisfaites. Dans la cour du ministère de l’Education nationale, ils ont déclaré hier ne pas recevoir de l’ordre de qui que ce soit pour cesser cette manifestation suite à l’appel du premier ministre qui les a interpellés sur le sort des élèves. Les écoles publiques de la capitale et dans les provinces sont fermées depuis plus de deux mois, l’Etat de son côté tienne tête. Le ministère de tutelle durcit le ton en affirmant que la date des examens ne seront pas reportés malgré tout.

A elle seule, « cette manifestation des enseignants peut bloquer la tenue des élections à Madagascar, car elle peut susciter un mouvement d’indignation générale, allant des syndicats aux élèves en passant par les parents d’élèves », analyse une enseignante qui a souhaité garder l’anonymat. Pour elle, les revendications des enseignants sont délicats dans la mesure où elles coïncident avec la manifestation politique des députés et les multiples revendications syndicales, mais elles sont essentielles et justes si on considère que les enseignants sont moins bien payés que les autres corps de fonctionnariat alors qu’ils travaillent plus que l’horaire normal en préparant les cours et en corrigeant les copies de leurs élèves.

A tout cela s’ajoute également la manifestation des étudiants réclamant l’amélioration de leur condition et la hausse de leur bourse d’études au sein de l’université d’Ankatso de la semaine dernière et de Vontovorona qui se sont soldés par des échauffourées. Pas plus tard qu’hier, un élément des forces de l’ordre a été blessé, des bombes lacrymogènes ont éclatées. Il y a eu également des jets de pierres et de pneus brûlés. Des signes manifestes de l’omniprésence de l’instabilité à la fois politique et sociale dans le pays.

88 commentaires

Vos commentaires

  • 11 juillet à 09:11 | punchline (#9673)

    Hey les gros : refonder Madagascar, stop aux élucubrations. oublions aussi les élections.
    ceux qui se croient être intelligents doivent adhérer à cette idée. c’est une occasion de montrer vos talents, on vous tend une perche, alors..., alors..., alors...

    oublions PETY et RAzavindravahy, vous êtes plus intelligents et plus honnête qu’eux,

    alors vous adhérez à cette idée, vous en prendrez après les renes

    en tout cas je suis partisan, pas d’election sans refondation dont nous serons les maîtres de cérémonie , les MC disaient les rappeurs.

    mais je suis encore à bruxelles, TRUMP arrive pour imposer sa loi aux europeens, c’est son droit.

    moi je dois filer un tuyau aux gars de Macron et la mère Merkel, il faut Une europe FEDERALe SINON l’europe se fera bouffée par les States Yankees

    .....

    Refonder madagascar, Sinon continuer à baratiner , mes amis baratinologues,

    la critique est aisée , mais l’art est difficile "philippe NERICAULT

    • 11 juillet à 10:47 | Marika (#9389) répond à punchline

      punchline,

      Soit,vous volez trop haut qu’on arrive plus à vous suivre. C’est comme dans un rêve,alors qu’il faut pas trop rêver non plus, où tout simplement arrêtez d’en brûler la moquette.

    • 11 juillet à 10:59 | tanguy37 (#7699) répond à punchline

      Occupez vous de votre pays d’abord !!!!avant de faire des recommandations inutiles et stupides.

    • 11 juillet à 11:01 | rakoto-neutre (#8588) répond à punchline

      Les parents d’élèves n’apprécient pas du tout la grève des profs, ils veulent tout de suite que leurs enfants rentrent à l’école. Au lieu de critiquer fermement les profs le mieux à faire c’est de soutenir ces profs dans leurs revendications et qu’ils descendent aussi dans les rues pour réclamer leur droit et le droit de ces enfants,

    • 11 juillet à 13:13 | Tsix (#10296) répond à punchline

      Le développement d’un pays dépend des efforts produits par chacun mais n’on pas de la provenance d’une seul personne même s’il a déjà fait tous le nécessaire.

    • 11 juillet à 13:15 | Christianna (#10313) répond à punchline

      #punchline pourquoi oublier l"élection alors que ça fait parti du refondation !.Cette élection nous aide à renouveller Madagascar sur des nouvelles valeur !

    • 11 juillet à 13:20 | Christianna (#10313) répond à punchline

      #Rakoto-neutre il devrait avoir une bonne raison si seulement ces parent ont critiqués les enseignants, c’est parce qu"ils ont constatés que la grève des enseignants sont injustices !

    • 11 juillet à 14:12 | jayo (#10317) répond à punchline

      rakoto a, tsy misy fahaolana azo avy @fanakorotanana zany sady mariky ny tsy fisainana izany hoe hanampy grevy izany fa izay ilaminana ihany no tokony atao isian’ny fitoniana

    • 11 juillet à 15:23 | tojo (#10300) répond à punchline

      Pourquoi oublier les élections ? Pour rester dans cette crise ? Notre pays a besoin de cette élection pour avoir un dirigeant digne et sage et pour débarrasser les profiteur comme Andry Rajoelina

    • 11 juillet à 17:12 | punchline (#9673) répond à punchline

      à tous les gros TROLLS du du n°:10295 au 10320, ce que votre chef n’a pas pu refonder depuis 4 ans , quand il était au pouvoir, je ne vois pas ce qu’il serait capable de faire dans 4 ans à venir.

      en fait vous les troll ou les net weenies, vous êtes payés à combien pour squatter et jouer les provocateurs, ici sur le forum ?

    • 11 juillet à 19:59 | Anton (#8594) répond à punchline

      « la critique est aisée , mais l’art est difficile » ..
      C’est le seul point auquel on peut souscrire car « l’art » pour toi semble insurmontable ...

  • 11 juillet à 10:50 | kartell (#8302)

    On n’a pas d’électricité, mais, il y a de la tension, en survoltage, au niveau politique-kermesse !…..
    Difficile de faire l’unanimité, dans ce marasme ambiant, où tout le monde tente de tirer la couverture, déchirée, à soi !….
    Les partis, des ex, tentant de négocier un« vite fait, bien fait ! », tandis que, les partis lilliputiens voudraient, eux, ajouter, du temps au temps, les bougres !….
    Dans cette cacophonie ambiante, qui saura tirer les ficelles du succès ?…..
    A ne pas en douter, les chiots aboient qui n’empêcheront pas, le balai des hélicoptères, de parcourir une province profonde, transportant, les messies, à la rencontre d’idolâtres, sortis de la brousse à dalaho !….
    Le temps est propice aux revendications, tous azimuts, seul moment, idéal, pour se faire entendre, et, surtout, pour se faire remarquer, dans une volonté d’exister, autrement, que, confidentiellement, d’ordinaire !..
    Mais, cela suffira-t-il pour faire plier, quoi que ce soit ?….
    On peut en douter dans la mesure où chacun prêche pour sa chapelle, au lieu de tenter de se fédérer afin d’apparaître plus gros, que la petite mouche du coche !…..
    Aujourd’hui, c’est le temps béni du paraître, pour les uns : plus beaux et plus convaincants, qu’hier, pour les autres : plus gros et plus revendicatifs, qu’à la normale !…
    Certains pourraient y voir une bonne santé de notre démocratie, subitement déniaisée, tandis que d’autres pensent, au contraire, que l’anarchie, entretenue par ce pouvoir débouche, ainsi, sur celle, bâillonnée, d’ordinaire, d’une minorité qui tente, enfin, de prendre le train en marche, pour se faire remarquer !….
    En prenant de la hauteur, on constater que cette société, en subite ébullition, montre, ici, des signes inquiétants, d’un mal-être populaire, évoluant dans un cadre flou, où personne n’est capable d’indiquer la direction à suivre , sinon, celle de retomber, dans les mêmes ornières, qu’hier !….
    La confirmation que la métamorphose et l’émergence sont en panne sèche, les réservoirs, ayant été siphonnés par leurs auteurs !….

    • 11 juillet à 13:17 | Tsix (#10296) répond à kartell

      En effet il y a des groupes de personnes qui ne font que ralentir le développent de notre pays. Par contre les parties au pouvoir essaient toujours de trouver les moyens pour l’évolution.

    • 11 juillet à 13:24 | Christianna (#10313) répond à kartell

      #tsix puisque les oppposants sont jaloux du gouvernement et ils ne seront jamais fière d’un tel succès et c’est la raison pour laquel ils font tout pour gacher !

    • 11 juillet à 14:08 | jayo (#10317) répond à kartell

      izahay dia mankasitraka foana ny gouvernement sy ny fitondrana ankehitriny satria tsy misy antenaina avita ampandroso an’i Madagasikara hafatsy ireo

    • 11 juillet à 15:32 | tojo (#10300) répond à kartell

      Oui, quelque troupe ne font que créer des troubles pour perturber le travail du gouvernement et du CENI

    • 11 juillet à 17:29 | punchline (#9673) répond à kartell

      poète KARTELL, la masturbation intellectuelle et les élucubrations lyriques sont biens, mettre les mains dans le cambouis c’est mieux, alors refondons Madagascar, gros

  • 11 juillet à 11:03 | rakoto-neutre (#8588)

    Les parents d’élèves n’apprécient pas du tout la grève des profs, ils veulent tout de suite que leurs enfants rentrent à l’école. Au lieu de critiquer fermement les profs le mieux à faire c’est de soutenir ces profs dans leurs revendications et qu’ils descendent aussi dans les rues pour réclamer leur droit et le droit de ces enfants,

    • 11 juillet à 13:20 | Tsix (#10296) répond à rakoto-neutre

      Voilà une idée contradictoire. Comment imaginez vous que les parents des élèves vont renforcer les rangs ? c’est tout a fait impossible. D’ailleurs les grèves n’est plus nécessaire.

    • 11 juillet à 13:28 | Christianna (#10313) répond à rakoto-neutre

      #rakoto-neutre la grève ne devrait jamais être apprécié parce que ça entraine beaucoup de chaos et c’est pourquoi les parents ne sont pas d’accord aux enseignants !

    • 11 juillet à 14:05 | jayo (#10317) répond à rakoto-neutre

      tsisy grevy mamaha olana zany ry rakoto fa miteraka tsy filaminana ho an’ny firenena fotsiny izany a, mba mampiasa saina kely e

    • 11 juillet à 15:17 | rakoto-neutre (#8588) répond à rakoto-neutre

      Ianareo tsy tia grevy io.
      Inona ary no vahaolana ? Hatramin’izay anie ka rehefa tsy misy manaitra ny mpitondra dia milamina @ zay rehetra tiany hatao izy, na tsara na ratsy no ataony eo. Adala zany aminareo ny olona rehetra migrevy io, hatrany @ reo firenen-dehibe anie no migrevy ary dia vitan’izy ireo ny maneho izany @ hetsika fampikatsoana ny asa. Mba mijere vaovao avy any ivelany fa rsy io TVM sy RNM mpanafina vaovao ka ny any mpitondra sy ny akamany ihany no araty ao.

    • 11 juillet à 15:38 | tojo (#10300) répond à rakoto-neutre

      Il faut le faire dans le calme mais pas dans les rues. Qui vous dis que ces syndicats se soucis des droits des enfants ? les enfants ont le droit d’étudier alors que ces profs ne font que couper les études.

  • 11 juillet à 11:06 | RAMBO (#7290)

    Une Nation refondée autour d’une forte ambition collective Fisandratana 2030 de Hery Rajaonarimampianina répondra à l’aspiration de la population pour une gouvernance refondée, dans le sens de la cohésion sociale, et de la participation citoyenne à la définition et à la mise en œuvre des politiques publiques. Pour être légitime, cette nouvelle gouvernance sera intimement enracinée dans la culture, tout en étant respectueuse des principes communs, ou universels, tels que les droits humains, la démocratie et l’État de droit. Ainsi, une nouvelle éthique et déontologie de l’action publique sera structurée autour de 7principes cardinaux : l’équité, l’inclusivité, la proximité, la sobriété, la méritocratie, l’exemplarité, l’information.
    La transformation de Madagascar requiert la définition d’un nouveau socle de valeurs, lesquelles occupent une position centrale dans la situation actuelle, et dans sa trajectoire future. Pour réussir sa transformation, la société malgache devra opérer un tri dans le système de valeurs actuel. Par ailleurs, un dialogue national de refondation sera encouragé car l’agenda de la réforme de la gouvernance ne peut être une prérogative exclusive de l’État. En effet, pour qu’un projet de société aussi important que Fisandratana 2030 soit le plus consensuel possible, il est nécessaire d’assurer une participation effective de la population à sa définition et à sa mise en œuvre.

    • 11 juillet à 12:09 | vatomena (#8391) répond à RAMBO

      Avant de parler de refondation ,Rambo ,Exigeons d’abord un grand coup de balai . Tous ceux qui ont nui ,tous ceux qui ont failli ,...à la porte ! et qu’ils rendent gorge .La ruine de Madagascar est impardonnable .Le sauveur ne sortira pas de ces vielles équipes. Ne songez plus à les remettre en selle .Malédiction sur eux tous .

    • 11 juillet à 12:12 | Ketaka (#10164) répond à RAMBO

      2030 pifffffffffffffff manonofy ianao Rambo an !!!!!

    • 11 juillet à 14:16 | jayo (#10317) répond à RAMBO

      ketaka sy vatomena a, masahy milaza @nareo aho fa ny fitondrana @zao fotoana izao ihany no afaka amaha ny olana izay misy eto @firenentsika, ankoatr’izay dia resaka fotsiny no betsaka

    • 11 juillet à 15:23 | rakoto-neutre (#8588) répond à RAMBO

      Rendez-vous en 2030, que Rambo soit encore là pour défendre le régime, vive RAMBO !
      (WAIT AND SEE !!!)

    • 11 juillet à 15:42 | tojo (#10300) répond à RAMBO

      Vatomena, Le président Hery n’a fait que sortir notre pays dans le trou et il nous a promis le développement et la refondation. Et c’est seulement avec lui qu’on va connaitre cela.

    • 11 juillet à 17:55 | vatomena (#8391) répond à RAMBO

      Tojo ----- L’Indépendance était plus qu’une promesse .C’était une certitude de progres,d’avancement ,de grandeur
      On n’a pas trouvé le personnel digne ,capable de réaliser le reve national. Je ne crois pas à 2030 si les hommes au pouvoir ne sont pas changés .

    • 12 juillet à 07:59 | AzaMbaDonJona (#9745) répond à RAMBO

      Emergence 2030 ve ? Efa hita fa tsisy vita afa-tsy ny fandikana lalàna.
      Daka vody no mety amin-dry HVM sy Voahangy votany

  • 11 juillet à 11:28 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum
    Toutes ces idées et ses revendications ne peuvent pas être satisfaites sans argent idem pour l’ élection présidentielle à venir sauf que pour cette dernière, la CI a fait l’indispensable donc soyons des adultes responsables mais pas des bébés-boum.

    • 11 juillet à 14:21 | jayo (#10317) répond à plus qu'hier et moins que demain

      ny tokony ho laharampahamehana amintsika aloha dia ny firesahana ampitoniana sy filaminana satria efa ankatoky ny fanomanana ny fifidianana ny firenena dia tsy tokony ikorotana intsony

    • 11 juillet à 15:46 | tojo (#10300) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Chacun doit prendre ses responsabilités, il faut garder le calme et la paix et contribuer pour une bonne tenue.

  • 11 juillet à 12:23 | LOVAXEL (#10217)

    Kartell
    merci pour cette belle contribution

  • 11 juillet à 12:25 | LOVAXEL (#10217)

    Rambo

    avant tout

    confiance en soi, confiance en les autres, je parle de la population selon vos termes
    celle susceptible ou non de participer à votre vision pour 2030....

    c’est que vous ressentez vous en ce moment ?

    en hausse , en baisse depuis votre arrivée au pouvoir ?

    • 11 juillet à 13:11 | RAMBO (#7290) répond à LOVAXEL

      Lovaxel

      Vos interventions se font rares en ce moment ! On voit bien ici ceux qui soutiennent avec le cœur et ceux qui se défoulent simplement pour tuer les temps de leur retraite...Cela ne vous concerne pas Lovaxel.
      Ce que je fais ici fait partie de mon boulot…
      Pour répondre à vos question...on ne réussit pas sans confiance en ce que l’on fait déjà...depuis notre arrivée au pouvoir, au début c’est vrai que c’était difficile parce que Hery a hérité « la patate chaude »...nous étions vraiment partis de peu de choses il a fallu bosser dur pour remettre de l’ordre dans l’Ecurie d’Augias ..rétablir toutes les institutions de la République...contrer les attaques en règle et permanentes de Rajoelina Ravalo et leur clique… les plus fidèles des amis du Président ne connaissaient pas trop la réalité du pays ( ils vivaient en Europe)...les Bailleurs de Fond qui ont promis au Carlton des aides massives n’ont pas donné signe de vie qu’en Décembre 2016...c’est seulement à partir de cette date de déblocage des premières aides internationales que Hery Rajaonarimampianina a fait « un bond en avant »...tous les projets étaient « dans la boîte » mais l’argent tardait à venir...A partir des promesse au Carlton entre les 2 tours par les Bailleurs par exemple...le Président élu a osé dire que « les délestages seront réglés en 3 mois »... Ce que Hery Rajaonarimampianina fait depuis Décembre 2016 est impressionnant ..c’est un Président bosseur et infatigable que les Gasy ont et c’est un régal de travailler avec un leader comme notre cher Président. Ces derniers temps...le Samedi et Dimanche il était à Aix en Provence avec Christine Lagarde...et hier il était à Tanà pour accueillir le Cardinal...cela fait partie intégrante de son rôle.
      Pour appliquer le FISANDRATANA VINA 2030...il faudrait évidemment que Hery Rajaonarimampianina soit réelu. Le FV2030 est son bébé...ce ne sera pas Rajoelina ni Ravalo qui va « élever » le bébé de Hery aussi bon projet qu’il soit. Rien ne peut remplacer le « papa biologique ». Ce que je veux dire c’est que si par malheur Rajoeline ou Ravalo est élu...ils vont tout faire pour « démolir le FV2030 de Hery...donc nous avons besoin de 5 ans supplémentaires pour »réaliser les impacts réels de cette croissance soutenue de 6% en 2019 dans la vie au quotidien des Gasy.

    • 11 juillet à 13:31 | Isandra (#7070) répond à LOVAXEL

      Rambo,

      "Le FV2030 est son bébé...ce ne sera pas Rajoelina ni Ravalo qui va « élever » le bébé de Hery aussi bon projet qu’il soit. Rien ne peut remplacer le « papa biologique ».

      Bien sur, si Rajoelina est élu, Hery partira avec son programme, il doit mettre en place son programme, l’IEM(les détails seront publié au moment voulu, pour éviter le plagiat spécialité de certains) deux fois plus ambitieux que celui de Hery, pour booster l’économie de notre pays, parce qu’il est élu pour ça, néanmoins, il devra reconduire tous les engagements que ce régime a signé avec les partenaires, la continuité d el’Etat oblige, même si quelques modifications devront se faire.

      Il y aura des véritables politiques de développement adaptées à nos réalités et les réalités internationales, axées sur les dimensions économiques, sociales et environnementales.

    • 11 juillet à 14:39 | jayo (#10317) répond à LOVAXEL

      LOVAXEL a, normal be ra @2030 vo tena voaharina i Madagascar satria be loatra ny lesoka sy ny ratsy nataon’ireo teo aloha ka izay no mahaela ny fandrosoana

    • 11 juillet à 14:48 | Isandra (#7070) répond à LOVAXEL

      Joyao,

      Je vous rectifie un peu, la manière dont l’équipe de Hery gouverne( sokirana vao maneno,) l’émergence de Madagascar ne sera pas en 2030, si par malheur, Hery est réelu.

      "Émergence de Madagascar note une incompréhension flagrante du concept « Émergence » ou « Fisandratana » de la part du régime HVM. Les divers dictionnaires économiques sont unanimes :

      « Sont dit pays Émergents, les pays en développement qui ne font plus partie des PMA (Pays les Moins Avancés), ayant connu une croissance et un rattrapage économique durant la période récente (au moins une décennie). Les pays émergents ont connu une croissance supérieure à la moyenne mondiale ».

      Or si l’on se réfère à la définition de ce qu’on appelle Pays les Moins Avancés ou PMA, il est indiqué que : « est classé parmi les PMA tout pays ayant en moyenne un revenu national brut (RNB) par habitant, avec un seuil de 1035 US$ pour pouvoir être ajoute a la liste, et un seuil de 1242 US$ pour être retire », selon l ’ONU.

      Le Président Hery Rajaonarimampianina, dans sa vision veut faire de Madagascar un pays « émergent » d’ici 2030. Pourtant dans son allocution et dans les divers documents d’explication il est dit que : « d’ici 2030, le RNB sera de 1000 US$ ». C’est donc loin des 1242 US$ exigés pour ne plus faire partie des PMA et par conséquence faire partie des pays émergents en 2030.

      Conclusion : en 2030 Madagascar fera encore partie des Pays les Moins Avancés et non un pays « émergent » comme le décrit le programme FISANDRATANA 2030."

      Holijaona Raboana

    • 11 juillet à 15:50 | tojo (#10300) répond à LOVAXEL

      Pour moi ce que je ressent c’est seulement avec lui qu’on a connue le développement et aussi avec lui qu’on envisage une meilleur avenir du pays.

    • 11 juillet à 18:01 | vatomena (#8391) répond à LOVAXEL

      à mes yeux ,Tojo ,Hery c’est le retour de la peste , la terreur du dahalo , la main mise chinoise .Je ne suis pas preneur .J’attends mieux .

  • 11 juillet à 12:58 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    Comment voudriez-vous qu’ il en soit autrement quand nous avons un calife qui ne veut pas céder la place , et autant que faire se peut empêcher les autres de la lui ravir ?
    Un combat de coqs comme on aime en Indonésie ou les parieurs sont prêts à tout pour leur poulain .
    Hery est sur la rampe de lancement et il le sait commettant bévues / bévues , pour s’ accrocher tel un morpion à ses privilèges.
    devant un tel « bilan » la raison voudrait que l’ on jette l’ éponge, que l’ on démissionne, que nenni persiste & signe, une détermination qui s’ est transformée en obstination , et ne présage naturellement pas une fin sereine ...

    • 11 juillet à 13:23 | RAMBO (#7290) répond à Jipo

      Jipo
      Parlons de « bilan »...abonnez-vous à http://www.presidence.gov.mg/category/actualites/ pour voir tout ce que Hery Rajaonarimampianina a réalisé. Et consultez surtout les partie PDF en haut à droite de la page

      Revues de la Présidence (PDF)
      La Revue de la Présidence N°041
      La Revue de la Présidence N°040
      La Revue de la Présidence N°039
      La Revue de la Présidence N°038
      La Revue de la Présidence N°036 – N°037
      La Revue de la Présidence N°035

      Je vous assure Jipo , en 7 ans de pouvoir , votre Ravalo n’a pas fait mieux.

    • 11 juillet à 13:44 | Isandra (#7070) répond à Jipo

      Rambo,

      Vous(HVM) êtes en train d’abuser les appareils de l’Etat, en publiant, le programme de futur candidat Hery sur le site portant la présidence République de Madagascar qui appartient à l’Etat.

      Certainement, le personnel qui est affecté pour le publier et remplir cette page, est payé par l’Etat.

  • 11 juillet à 13:07 | Toutoun (#10298)

    Toute manifestation que ce soit les partis leader doit immédiatement cesser pour établir la paix total.

    • 11 juillet à 14:27 | jayo (#10317) répond à Toutoun

      marina mintsy izany, ny fampihavana no tokony imasoana fa tsy ny fihetsiketsehana sy korotana lava izao

    • 11 juillet à 14:48 | komi (#10299) répond à Toutoun

      et surtout dans cet préparation d’élection présidentielle qui est notre seul espoir pou sortir de ce crise. Nous sommes confiants dans la sagesse du peuple malgache

    • 11 juillet à 15:34 | RAMBO (#7290) répond à Toutoun

      Isandra

      Études du FMI
      Le FMI prévoit une croissance mondiale modérée et avertit que la stagnation économique pourrait alimenter les appels au protectionnisme
      La croissance mondiale devrait être modérée en 2016, à 3,1 %, avant de rebondir à 3,4 % l’an prochain
      Une stagnation persistante dans les pays avancés pourrait encore alimenter l’hostilité à l’égard du commerce, ce qui freinerait la croissance…
      Le FMI a vu juste parce que Trump a ouvert le bal du protectionnisme en menaçant de taxer les aciers importés d’Europe…

      Madagascar ne fait pas encore partie des pays émergeants mais les efforts sont là… avec 6% de croissance soutenue en 2019, la Croissance économique Gasy est largement au-dessus de la moyenne mondiale, grâce au dynamisme de la Politique Economique de Hery Rajaonarimpianina .

      Quand on parle de FISANDRATANA 2030, il ne faut pas oublier le VINA qui veut dire « cible » ou « but » ou « objectif »...le terme FISANDRATANA décrit en fait le soleil qui monte...il y a une idée de mouvement , de dynamisme… Donc le cible c’est 2030 mais le FV2030 a déjà démarré depuis 2016.

      C’est l’une des raisons qui nous donne l’idée de publier largement le FV2030 sur LRP...La Revue de la Présidence a été créé pour informer les Gasy sur les activités du Chef de l’Etat. Pour soutenir Rajoelina Papy Zano a créé Madagate avant et pendant la Transition... mais ce dernier était plutôt proche d’un Magasine People trash qu’un bulletin d’infos...LRP ce n’est pas au nom de HVM comme vous affirmez...c’est un bulletin conçu en PDF pour faciliter son utilisation pour tout le monde.( PDF veut dire Portable Document Format, est un langage de description de pages présenté par la société Adobe Systems en 1992 et qui est devenu une norme ISO en 2008. La spécificité du PDF est de préserver la mise en forme d’un document – polices de caractère, images, objets graphiques, etc. – telle qu’elle a été définie par son auteur, et cela quels que soient le logiciel, le système d’exploitation et l’ordinateur utilisés pour l’imprimer ou le visualiser…)
      D’ailleurs le sigle que nous avons choisi pour le FV2030 c’est un soleil qui se lève...et qui sera au zénith au plus tard en 2030.

    • 11 juillet à 15:54 | tojo (#10300) répond à Toutoun

      Ces choses ne devraient plus y avoir lieu car ce n’est plus le moment des problèmes. La solution pour notre pays est déjà proposer.

  • 11 juillet à 13:14 | Toutoun (#10298)

    Retour sur la nation, pour accomplir son devoir envers d’autrui, y compris la mise en place de la paix avec les autres entités religieuses.

  • 11 juillet à 13:15 | akam (#7944)

    - Ce pays vit vraiment dans une atmosphere d’insatisfaction chronique et qui ne ressemble a aucune vie politique africaine. L’insularite du peuple y est pour beaucoup. Ce qui explique pourquoi ceux qui sont deja sortis de ce pays ont plutot une vision plus « globaliste » et integrative. D’où cette opposition ridicule de la tenue des elections par ceux qui n’en ont vu que leur nombril.
    - Tu vis en republique, c’est la 4 eme, une mandature est entrain de s’achever et meme si cela ne s’est pas parfaitement realise car la HCC a fait un coup, les elections PRM se feront cette annee.
    - Mais dans quelle galaxie ces politiciens protestataires partisans du foukounoula vivent pour qu’on refasse le monde ! Et qu’ils rejettent le deroulement des elections PRM au cours de cette annee ? he ben qu’ils aboient car la caravane continue sa route.
    - Avoir des idees de restructuration… de reformes…ou de refondation comme ils disent, Y a qu’a postuler avec une nouvelle constitution sous le bras. Comme beaucoup sont naifs ici, la procedure est simple : que ces petits candidats s’allient et proposent « un seul candidat » (ce qui sera illusoire au babakoutoland) avec une constitution bien ficelee a proposer lors des propagandes electorales. Des le lendemain des elections en cas de succes, que ce PRM elu, issu de ce conglomerat, aille soumettre par referendum une nouvelle constitution basee « a la Ratsimandrava », comme ils revent… et basta.
    - Actuellement tu vis en republique , pour la stabilite des institutions, seul le verdict des urnes est legitime. Donc reconnu par la CI. Le reste est inconstitutionnel. N’est-il pas pathetique d’apprendre qu’ en 2018 le candidat malheureux en face de HRM erre encore dans l’idee de recomptage des voix ?

    • 11 juillet à 13:55 | kartell (#8302) répond à akam

      Nous sommes plongés dans un virtuel, total, où chacun promet le miracle, alors, que l’enfer nous tente les bras, comme une luciole, hypnotisante les trottoirs de la capitale !….
      Les idées, les plus saugrenues sont brassées, c’est l’époque des promesses qui tomberont aux premiers jours de l’élection et le demain : on va raser gratis devient tendance, et, pour lequel, seuls, les barbus, encartés, commencent à faire la grimace !…
      La constitution est mise à toutes les sauces, accusée d’être la responsable de tous les maux de la république, en bouc-émissaire de circonstance, orpheline de tous défenseurs !….
      Aujourd’hui, il est de bon ton de jeter à la vindicte populeuse toutes ses frustrations, accumulées, depuis des générations, pour crier à un changement impératif, mais, lequel et surtout avec qui ?…..
      L’objectif populaire est trop flou et vaste pour qu’il puisse trouver chaussure à son pied d’autant que derrière ce tintamarre collectif, tapinent les défenseurs de la continuité, qui avancent, masqués, Zorro sera, une nouvelle fois, plagié !…..

    • 11 juillet à 17:45 | punchline (#9673) répond à akam

      hey gros AKAM, refonder Madagascar, c’est faire appel à tout le monde, mais pas que les politiques, des intellectuels de Madagascar et d’ailleurs

      certains ont de belles idée et veulent refonder , mais pas avec des politiciens

      courir pour faire des élections , puis refaire une manifestation dans 4 ans , d’une manière cyclique n’a pas de sens

      si RAVALO est elu, sa refondation se fera par l’argent, TSAPAO ALOHA NY HERINAO, tu te rappelles.
      si ANDRY, il a déjà son émergence.
      si HERY, il refondera par sa metamor-FOZA

      Ce sont tout cela que tu veux ?

      quant aux autres, cela risquerait d’ être la refondation à la TATANDRAZA, ROLLAND RATSIRAKA, DAMA, ROSSY, SARERAKA, et j’en passe et des meilleurs.....

    • 11 juillet à 19:33 | akam (#7944) répond à akam

      @PUNCH...
      - He maigrichon…t’es en train de m’offenser… es-tu intellectuellement fort pour vouloir m’enroler dans ta fameuse refondation ?
      - Refonder est une option politique « precoloniale » passeiste. Que ceux qui se nourrissent de slogans « terre, mer et peuple » prennent du recul afin de philosopher comment ils pourront inverser le taux de pauvres au babakoutoland. En 2018, il faut regarder devant soi car actuellement, il n’y a plus de places pour les passeistes.
      - Heureusement que ces elections PRM vont avoir lieu car elles vont clore la page HRM qui n’a eu que des derapages a son compte. Surtout numerique car en ayant eu 3PM (Beriziky,Ravelonarivo et Mahafaly), paradoxalement il n’a vraiment pas su les utiliser par manque d’expertise. Ce n’est pas surprenant si pour cause d’inconstitutionnalite, le 4eme PM, Tsay est assis sur sa tete.

  • 11 juillet à 13:22 | Tsix (#10296)

    Marina ary rariny ny fanjakana raha toa ka maka fepetra amin’izay satria efa ela loatra no nisian’ny tolona. Efa iaraha-mahalala fa tsy mitondra makaiza akory izany.

    • 11 juillet à 13:39 | Christianna (#10313) répond à Tsix

      #tsix gaga mihintsy aho hoe maninona isika samy Malagasy indray no mifanenjika ? sarotra be angah le mifampiresaka tsotra ?

    • 11 juillet à 15:58 | tojo (#10300) répond à Tsix

      Efa ela lotra no niainantsika tao anaty crise sy korontana. Efa misy izao ny vahaolana ary efa nalaminatsara daholo ireo momba izany ka aoka mba ho hajain’ny tsirairay amizay ny filaminana.

  • 11 juillet à 13:37 | Christianna (#10313)

    Comment le pays trouvera-t-il la paix alors que les greviste se manifestent toujour ?.Donc jette pas la faute aux gouvernements parce que ce n’est pas à cause d’eux si notre pays n"est pas stable en ce moment, ils cherchent toujours des solutions pour nous liberer de tous ces problèmes !

  • 11 juillet à 14:29 | Lefona Again (#10319)

    Un abces de mauvaise gouvernance qui date de bientôt 60 ans n’est pas encore crevé !
    Dès l’année de l’indépendance de 1960, les idées politiques de nos élites ont toujours été dépendantes de financements. Non seulement en terme de campagne si on voulait se présenter pour la préseidentielle, mais aussi dans le développement, autrement dit pendant le mandat du président en place, qui qu’il fut !

    Or, dès cette décennie (60), il s’est avéré que quiconque était aux manettes, (Tsiranana, Ratsiraka, Zafy, levalo...Rajao), il dépendait toujours..des financeurs qui par un non-hasard n’est rien d’autre que la CI ou une communauté occidentale ! Je ne mets pas ANR dedans, vous le savez tous, il a obtenu...zéro..de la CI, et c’était une bonne chose..symboliquement.

    Aujourd’hui (depuis 3 décénnies en fait) la communauté orientale intervient aussi, et leur concurrence envers les « financeurs » occidentaux est tout sauf minime.

    Posez-vous la question : dans quel intérêt untel qui est oppulent financerait untel, plus ou moins dans une nécessité, pour soi-disant l’accompagner dans son développement ?

    Les coloniaux dans les gènes, vous repprocheront toujours votre « cépamafotisme », et ils auront raison si vous vous targuez d’avoir obtenu par exemple 50 millions de dolls auprès des occidentaux !
    EN passant par là, RAMBO, tu peux te réjouir car ce sont tes descendants qui vont payer les intérets ! La classe , hein !RAMBO, voilà-t-il pas un mec qui a le sens du patrimoine et de l’héritage !

    Bien sûr que la présidentielle est sous-pression !

    Vous avez :
    - un ANR, qui n’attendait que çà après 4 ans de silence, et il avait bien raison, pour pouvoir se représenter en 2018, sans être un jusqu’au-bout-tiste d’une éventuelle destitution du PRM ! Il l’aurait fait, on (dont la CI et vous de MT) aurait qualifié cela de koudeta ! HAHA !

    - une Hanitra Razafimanantsoa, avocate perso de le8 et député TIM, qui en 2009 fustigeait ANR de faiseur de Koudeta et qui en 2018...a découvert les joies du « soulèvement populaire » et qui ne vibrait plus que par « Miala Rajao » !..bref, un koudeta !..donc ?

    - Un le8 qui s’active comme un électron libre, qui de mois en mois, embrasse, ou défecte sur le GVT HVM, alors que lors de son retour suite à son exil, il avait promis de « ne plus faire de la polique, mais seulement du bizness » !
    Pas puni le gonz ! Et il fulmine et s’affiche ! Bravo Rajao !

    - Des opposants - sans l’être, tellement ils sont moux ! - dépassés par la réalité et qui sont obligès de se rallier à d’autres comme eux pour « essayer de donner un poids » à leur revendication....bref...c’est du Cauchemar en cuisine ! RAmsey for président !

    TGV, va gagner cette élection !

    Sauf....vous savez quoi !

    • 11 juillet à 14:54 | olivier2 (#9829) répond à Lefona Again

      Salut mon grand

      Personnellement, je pense que de Gaulle a eu une riche idée de te faire kDO de ton indépendance..

      Fallait se débarrasser d’une telle tare..OUF.

      Après avoir contribué à vaincre les Nazis, De Gaule a compris qu’il était IMPOSSIBLE de te rendre intelligent..

      A l’impossible nul n’est tenu..

      Alors bonne chance à toi dans ta recherche de « financiers »..qu’ils soient « orientaux » ..« moyen orientaux »..

      OU moyennement orientés !!

      Fais comme bon te semble et cesse de geindre...

      Tout génie que tu es...

      Le monde t’observe et t’admire..

       :)

  • 11 juillet à 14:31 | harena (#10295)

    Hetsika ho an’ny Fanarenana Ifotony dia fanakorontanna fotsiny ny saina malagasy ary ireo olona mikambana ao no tena fototrin’ny olana eto amin’ny firenena.

    • 11 juillet à 14:44 | komi (#10299) répond à harena

      Tena marina ny voalazanao fa ireo mihintsy no sakana amin’ny fampandrosoana eto Madagasikara fa tokony atao izay hamongorana ireo. Mbola mitady ho atao sorona hatrany ny vahoaka malagasy.TSIA !!!

  • 11 juillet à 14:41 | komi (#10299)

    Plusieurs initiatives qui surviennent parce que les élections sont assez proches et pour déclencher un gâchis. C’est toujours ça la politique à Madagascar et il faut tous conscient pour cette genre de perturbation

  • 11 juillet à 14:44 | jayo (#10317)

    c’est une bonne réaction de l’Etat actuel car la nation a vraiment besoin du calme et de tranquillité durant la préparation de cet élection

  • 11 juillet à 15:34 | tsirah (#10314)

    fifidianana tena marina sy mangarahara no tsy maintsy tanteraka eto amintsika ka fisaorana mitafotafo no atolotra ho an’ny filohantsika sy ny governemata

  • 11 juillet à 15:40 | sasa (#10303)

    vous les grévistes devriez vous rendre compte que les manifestation que vous envisagez de faire ne sont pas une solution, alors vous devriez chercher une autre solution

  • 11 juillet à 15:58 | jayo (#10317)

    c’est une bonne réaction de l’Etat actuel car la nation a vraiment besoin du calme et de tranquillité durant la préparation de cet élection

    • 11 juillet à 16:55 | Marika (#9389) répond à jayo

      Il y a trop de fourmis sur le sol.
      Il vaut mieux s’abstenir, sitrany tsy magnagno.

  • 11 juillet à 17:46 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090)

    La seule solution viable pour engager Madagascar dans le développement est de rééduquer l’ensemble de la caste dirigeante
    Camps de rééducation par le travail agricole ,voila ce qu’il faut à ces grands messieurs pour comprendre le patriotisme !
    Ce n’est pas une plaisanterie ,c’est ce qu’a fait Mao pour nettoyer la Chine dans les années 60/70.
    Relisez l’histoire de la Chine si vous ne me croyez pas !

  • 11 juillet à 20:35 | Anton (#8594)

    Dixit RAMBO
    « Madagascar ne fait pas encore partie des pays émergeant mais les efforts sont là… avec 6% de croissance soutenue en 2019, la Croissance économique Gasy est largement au-dessus de la moyenne mondiale, grâce au dynamisme (sic..) de la Politique Economique de Hery Rajaonarimpianina »

    Encore faudrait-il que cette prévision se vérifie et non être dans la simple hypothèse ; car les projections les plus optimistes s’accordent entre 4.6 et 4.7 % (accompagné d’un taux d’inflation bien supérieur ; ce qui n’augure rien de bon)
    Sous sa présidence, le taux d’extrême pauvreté, mesuré sur la base de 1,9 dollars (en parité de pouvoir d’achat-PPA) demeure élevé à 76,2 pourcent en 2017.
    L’année 2017 a été aussi marquée par une forte hausse de l’inflation qui a atteint 9 % en décembre, (pour un taux de croissance de 4.1 %) représentant la hausse des prix la plus élevée en sept ans.
    ….Soit -là encore- une perte considérable de pouvoir d’achat !!

    Contexte social
    Madagascar a pris du retard sur plusieurs indicateurs de développement.
    Un enfant sur deux (de moins de 5 ans) souffre d’un retard de croissance et Madagascar est le cinquième pays au monde avec le plus grand nombre d’enfants non scolarisés.
    Par ailleurs, le taux d’accès à l’électricité (quand elle marche) est de 13 %, soit l’un des plus bas de la planète.
    Par ailleurs avec un PIB/habitant famélique - inférieur à 440 $/annuel en 2017- la grande Ile fait toujours partie des 5 pays les plus pauvres de la planète malgré les aides des bailleurs de fond (à ce titre on se demande bien à qui le dynamisme économique du PDR profite-il et où passe l’argent)

  • 12 juillet à 01:08 | rayyol (#110)

    De toute facon les jeux sont faits L ile avait besoin de profondeur comme développement Il semblerait que le superficiel sera de mise Tout fonctionne au ralenti
    Tout les malfats de l ile sont dans l attente du résultats des elections Pour recommencer en toute sécurité a pomper les richesses pour leur compte
    C est du plus haut comique de voir cette situation Le tout va recommencer quand leur arrières sera protéger Je crois que leur malfaisance ne cessera de s accroitre PLus ils ont été eloigner du pouvoir plus ils seront affames Le prresident a venir n aura aucun contole sur la situation Car il est incapable de recruter des gens honnêtes et compétents ou il s en fout Seul l attrait du pouvoir compte Du moins l illusion du pouvoir

  • 12 juillet à 08:01 | AzaMbaDonJona (#9745)

    Bilan 0
    Vols et traffics 2030 entre Voahangy, Claudine et Nicole sans parler des Barre-Jacques
    et autres imbéciles

  • 12 juillet à 08:04 | AzaMbaDonJona (#9745)

    Parlons de choses concrètes :
    - sécurité ZERO
    - climat des affaires ZERO
    - actes sociaux ZERO
    - initiatives ZERO
    - traffics 2030
    - vols 2030
    - écolage 2030
    - biens mal acquis 2030
    - copié-collé 2030
    - bois de rose 2030

    La liste est trop longue

  • 12 juillet à 08:07 | AzaMbaDonJona (#9745)

    Hery c’est promesse sur promesse mais rien de concret !
    La réalité est là, il vole d’abord pour son entourage et pense au pays après.
    Rien qu’à voir les membres du HVM, ça te donne envie de vomir.
    Le pire c’est qu’ils nous endettent, nous et nos enfants sans que rien n’avance.

  • 12 juillet à 08:08 | AzaMbaDonJona (#9745)

    Hery c’est ZERO ZAVA BITA. 5 ans pour ça ? Et on va nous parler de 2030 ?

  • 12 juillet à 08:09 | AzaMbaDonJona (#9745)

    Mots clefs : zava-bita
    Zéro sur toute la ligne.

  • 12 juillet à 08:19 | AzaMbaDonJona (#9745)

    Question simple : sécurité
    Réponse simple : kidnapping, gangs, traffics et Antsakabary
    Cerveau : Hery and co

  • 12 juillet à 08:20 | AzaMbaDonJona (#9745)

    Besoin simple : juste manger à sa faim
    Réponse suprême : prouver moi que les malagasy sont pauvres

  • 12 juillet à 08:21 | AzaMbaDonJona (#9745)

    Chose à faire : travailler pour le pays 5 ans
    Chose faite : RIEN sauf remettre tout à 2030

  • 12 juillet à 13:20 | lysnorine (#9752)

    @ Isandra 11 juillet à 14:48 répond à LOVAXEL ^
    Joyao,
    « 
    « Émergence de Madagascar note une incompréhension flagrante du concept “Émergence” ou “Fisandratana” de la part du régime HVM. Les divers dictionnaires économiques sont unanimes :

    « “Sont dit pays Émergents, les pays en développement qui ne font plus partie des PMA (Pays les Moins Avancés), ayant connu une croissance et un rattrapage économique durant la période récente (au moins une décennie). Les pays émergents ont connu une croissance supérieure à la moyenne mondiale” ».

    « Or si l’on se réfère à la définition de ce qu’on appelle Pays les Moins Avancés ou PMA, il est indiqué que : “est classé parmi les PMA tout pays ayant en moyenne un revenu national brut (RNB) par habitant, avec un seuil de 1035 US$ pour pouvoir être ajoute a la liste, et un seuil de 1242 US$ pour être retire” », selon l ’ONU. »

    Misy famaritana hafa ny hoe “ÉMERGENCE” nataon’i Samir AMIN, directeur du Forum du Tiers monde, tamina lahatsoratra mitondra ny lohateny hoe :
    « Egypte, Turquie, Iran : L’émergence avortée »
    Pambazuka News - 2012-06-16, Numéro 245,
    samedi 23 juin 2012, par Comité Valmy
    http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2592
    [...]

    QU’EST-CE QUE « L’EMERGENCE » ?
    Ce terme fait l’objet d’utilisations par les uns et les autres dans des contextes différents à l’extrême et le plus souvent SANS QUE LA PRÉCAUTION D’EN PRÉCISER LE SENS ait été prise. Je préciserai donc ici le sens que je donnerai à l’ENSEMBLE DES TRANSFORMATIONS économiques, sociales, politiques et culturelles qui permet de parler « d’ÉMERGENCE » d’un ETAT, d’une NATION et d’un PEUPLE qui a été placé dans une SITUATION PÉRIPHÉRIQUE (au sens que j’ai moi-même donné à cette qualification) au sein du système capitaliste mondial.

    « L’émergence NE SE MESURE NI PAR UN TAUX DE CROISSANCE du PIB (OU DES EXPORTATIONS) élevé sur une période longue (plus d’une décennie), , NI par le fait que la société concernée ait atteint un NIVEAU ÉLEVÉ DE SON PIB PER CAPITA . comme le fait la BANQUE MONDIALE, l’ensemble des institutions de la « coopération » des puissances occidentales et les ÉCONOMISTES CONVENTIONNELS .

    L’émergence implique bien DAVANTAGE : une CROISSANCE SOUTENUE DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE dans le pays concerné et une montée en puissance dans la capacité de ces industries d’être COMPÉTITIVES à l’échelle mondiale. Encore faut-il préciser de QUELLES INDUSTRIES il s’agit et ce qu’on entend par COMPÉTITIVITÉ.

    Il faut EXCLURE de l’examen les INDUSTRIES EXTRACTIVES (mines et combustibles) qui peuvent à elles seules, dans des pays BIEN DOTÉS par la nature de ce point de vue, produire une CROISSANCE ACCÉLÉRÉE SANS ENTRAȊNER dans son sillage l’ensemble des activités productives dans le pays concerné. L’exemple extrême de ces situations « NON-ÉMERGENTES » est celui des pays du Golfe, ou du Vénézuéla, du GABONet d’autres.

    Il faut également comprendre la COMPÉTITIVITÉ des activités productives dans l’économie considérée comme CELLE DU SYSTÈME PRODUCTIF PRIS DANS SON ENSEMBLE ET NON D’UN CERTAIN NOMBRE D’UNITÉS DE PRODUCTION envisagées par elles mêmes. Par les biais de la DÉLOCALISATION ou de la SOUS TRAITANCE, des MULTINATIONALES opérant dans les pays du Sud peuvent être à l’origine de la mise en place d’UNITÉS DE PRODUCTION LOCALES (filiales des transnationales ou autonomes) CAPABLES D’EXPORTER sur le marché mondial, ce qui leur vaut la qualification de COMPÉTITIVES dans le LANGAGE DE L’ÉCONOMIE CONVENTIONNELLE. Ce CONCEPT TRONQUÉ de COMPÉTITIVITÉ, qui procède d’une méthode empiriste du premier degré, n’est pas le nôtre. La COMPÉTITIVITÉ est celle du SYSTÈME PRODUCTIF. Encore faut-il que celui-ci EXISTE c’est-à-dire que l’économie concernée soit constituée d’ÈTABLISSEMENTS PRODUCTIFS ET DE BRANCHES DE LA PRODUCTION SUFFISAMMENT INTERDÉPENDANTS pour qu’on puisse parler de SYSTÈME. La COMPÉTITIVITÉ de celui-ci DÉPEND lors de facteurs économiques ET SOCIAUX DIVERS, entre autre des niveaux généraux d’ÉDUCATION et de FORMATION DES TRAVAILLEURS DE TOUS GRADES comme de l’EFFICACITÉ de l’ensemble des INSTITUTIONS qui gèrent la politique économique nationale (fiscalité, droit des affaires, droits du travail, crédit, soutiens publics etc.). A son tour, le SYSTÈME PRODUCTIF en question NE SE RÉDUIT PAS aux seules industries de transformation productives de biens manufacturés de production et de consommation (mais l’absence de celles-ci annule l’existence même d’un système productif digne de ce nom), mais INTÈGRE LA PRODUCTION ALIMENTAIRE ET AGRICOLE comme les SERVICES exigés pour le fonctionnement normal du système (transports et crédit en particulier).
    (Hotohizana)

    • 12 juillet à 14:09 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      @ Isandra 11 juillet à 14:48
      Samir Amin : famaritana hafa ny hoe “ÉMERGENCE”
      Tohiny

      « L’émergence NE SE MESURE NI PAR UN TAUX DE CROISSANCE du PIB (OU DES EXPORTATIONS) élevé sur une période longue (plus d’une décennie), NI par le fait que la société concernée ait atteint un NIVEAU ÉLEVÉ DE SON PIB PER CAPITA . comme le fait la BANQUE MONDIALE, l’ensemble des institutions de la « coopération » des puissances occidentales et les ÉCONOMISTES CONVENTIONNELS »

      Un SYSTÈME PRODUCTIF RÉELLEMENT EXISTANT peut être néanmoins plus ou moins « AVANCÉ ». J’entends par là que l’ensemble de ses activités industrielles doit être qualifié : s’agit-il de productions « banales » ou de productions technologiques de pointe ? Il est IMPORTANT de SITUER LE PAYS ÉMERGENT DE CE POINT DE VUE : dans quelle mesure est-il en voie de remonter dans l’échelle des valeurs produites ?

      Le concept d’émergence implique donc une approche politique et holistique de la question. Un pays n’est émergent que dans la mesure où la LOGIQUE MISE EN ŒUVRE PAR LE POUVOIR s’assigne l’OBJECTIF de CONSTRUIRE et de RENFORCER une ÉCONOMIE AUTOCENTRÉE (fut-elle ouverte sur l’extérieur) et d’AFFIRMER par là même sa SOUVERAINETÉ ÉCONOMIQUE NATIONALE. Cet objectif complexe implique alors que l’affirmation de cette SOUVERAINETÉ concerne TOUS LES ASPECTS de la vie économique. En particulier elle implique une POLITIQUE qui permette de RENFORCER sa SOUVERAINETÉ ALIMENTAIRE, comme également sa SOUVERAINETÉ dans le CONTRÔLE DE SES RESSOURCES NATURELLES et l’accès à celles-ci hors de son territoire. Ces objectifs, multiples et complémentaires, font CONTRASTE avec ceux d’un POUVOIR COMPRADORE* qui se contente d’AJUSTER le modèle de croissance mis en œuvre dans le pays concerné AUX EXIGENCES DU SYSTÈME MONDIAL DOMINANT (« LIBÉRAL-MONDIALISÉ ») et aux possibilités que celui-ci offre.[...]

      L’émergence est souvent accompagnée d’une AGGRAVATION DES INÉGALITÉS . Encore faut-il préciser la nature exacte de celles-ci : inégalités dont les BÉNÉFICIAIRES sont une MINORITÉ infime ou une forte minorité (les classes moyennes) et qui se réalisent dans un CADRE QUI PRODUIT LA PAUPÉRISATION DES MAJORITÉS de travailleurs OU qui, au contraire, s’accompagne d’une AMÉLIORATION DES CONDITIONS DE VIE DE CEUX-CI , quand bien même le taux de croissance de la rémunération du travail serait inférieur à celui des revenus des bénéficiaires du système.

      Autrement dit les POLITIQUES mises en œuvre peuvent ASSOCIER ou pas l’ÉMERGENCE et la PAUPÉRISATION L’émergence ne constitue PAS UN STATUT DÉFINITIF et FIGÉ qui qualifie le pays concerné ; elle est faite d’ÉTAPES SUCCESSIVES, les premières préparant avec succès les suivantes ou au contraire engageant dans l’impasse.

      De la même manière le RAPPORT entre l’ÉCONOMIE ÉMERGENTE et l’ÉCONOMIE MONDIALE est lui-même en TRANSFORMATION CONSTANTE et s’inscrit dans des perspectives générales différentes, soit que celles-ci favorisent le renforcement de la SOUVERAINETÉ ou au contraire l’affaiblissent, soit que celles-ci favorisent le renforcement de la SOLIDARITÉ SOCIALE dans la nation ou au contraire l’affaiblissent. L’ÉMERGENCE N’EST DONC PAS SYNONYME DE CROISSANCE DES EXPORTATIONS et MONTÉE EN PUISSANCE du pays concerné MESURÉ DE CETTE MANIÈRE. Car cette croissance des exportations s’articule sur celle du marché interne à préciser (populaire, des classes moyennes) et la première peut devenir un soutien ou un obstacle à la seconde. La croissance des exportations peut donc AFFAIBLIR ou RENFORCER l’AUTONOMIE relative de l’économie émergente concernée dans ses rapports au système mondial.
      (Hofaranana)

    • 12 juillet à 14:26 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      @ Isandra 11 juillet à 14:48
      Samir Amin : famaritana hafa ny hoe “ÉMERGENCE”
      « On ne peut ...pas parler d’émergence en général, NI MÊME DE MODÈLES... également en général »
      (Tohiny sady farany)

      On ne peut donc pas parler d’émergence en général, NI MÊME DE MODÈLES (chinois, indien, brésilien, coréen) également en général. On doit EXAMINER CONCRÈTEMENT, pour CHAQUE CAS , les ÉTAPES successives de l’ÉVOLUTION ÉMERGENTE CONCERNÉE, identifier leurs points forts et leurs faiblesses, analyser la dynamique du déploiement de leurs contradictions.

      L’ÉMERGENCE est un PROJET POLITIQUE ET PAS SEULEMENT ÉCONOMIQUE. La mesure de son succès est donc donnée par sa capacité à RÉDUIRE les MOYENS par lesquels les CENTRES CAPITALISTES dominants en place PERPÉTUENT leur DOMINATION, en dépit des succès économiques des pays émergents mesurés dans les termes de l’économie conventionnelle. J’ai pour ma part défini ces MOYENS en termes de CONTRÔLE par les puissances dominantes du développement technologique, de l’accès aux ressources naturelles, du système financier et monétaire global, des moyens d’information, de la disposition d’armes de destruction massive. Et j’ai soutenu la thèse de l’existence d’un IMPÉRIALISME COLLECTIF de la triade (Etats Unis, Europe, Japon) qui entend conserver par tous les moyens ses positions privilégiées dans la DOMINATION de la planète et INTERDIRE aux pays émergents DE REMETTRE EN QUESTION CETTE DOMINATION. J’en ai conclu que les AMBITIONS DES PAYS ÉMERGENTS ENTRENT EN CONFLIT AVEC LES OBJECTIFS STRATÉGIQUES DE LA TRIADE IMPÉRIALISTE, et que la mesure de la violence de ce conflit était donnée par le degré de radicalité des remises en cause par chacun par des pays émergents des privilèges du centre énumérés plus haut.

      L’ÉCONOMIE DE L’ÉMERGENCE n’est donc PAS DISSOCIABLE DE LA POLITIQUE INTERNATIONALE DES PAYS CONCERNÉS. S’alignent-ils sur la coalition politico-militaire de la triade ? Acceptent-ils de ce fait les stratégies mises en œuvre par l’OTAN ? Ou au contraire tentent-ils de les contrer ?
      [...]

      EMERGENCE ET LUMPEN DEVELOPPEMENT
      Il n’y a pas d’émergence sans une politique d’Etat, assise sur un bloc social confortable qui lui donne légitimité, capable de mettre en œuvre avec cohérence un PROJET DE CONSTRUCTION D’UN SYSTÈME PRODUCTIF NATIONAL AUTOCENTRÉ et d’en renforcer l’efficacité par des POLITIQUES systématiques ASSURANT à la grande majorité des CLASSES POPULAIRES la PARTICIPATION AUX BÉNÉFICES DE LA CROISSANCE.

      Aux ANTIPODES de l’évolution favorable que dessinerait un projet d’émergence authentique de cette qualité la SOUMISSION UNILATÉRALE aux exigences du déploiement du CAPITALISME MONDIALISÉ des MONOPOLES généralisés ne produit que ce que j’appellerai un « lumpen-développement ». J’emprunte ici librement le vocable par lequel le regretté André Gunder Frank avait analysé une évolution analogue, mais dans d’autres conditions de temps et de lieu. Aujourd’hui le LUMPEN-DÉVELOPPEMENT est le PRODUIT de la DÉSINTÉGRATION social accélérée ASSOCIÉE AU MODÈLE DE « DÉVELOPPEMENT » (qui de ce fait ne mérite pas son nom) IMPOSÉ par les monopoles des centres impérialistes aux sociétés des périphéries qu’ils dominent. Il se manifeste par la croissance vertigineuse des activités de SURVIE (la sphère dite INFORMELLE), autrement dit par la PAUPÉRISATION inhérente à la logique unilatérale de l’accumulation du capital. [...]
      Samir Amin

      * Note sur « COMPRADORE »
      « Les CLASSES DIRIGEANTES dans les pays africains comme dans les pays asiatiques et latino-américains, ont été largement produites et FAÇONNÉES par l’intégration de leurs pays dans le système capitaliste mondial en qualité de PARTENAIRES SUBALTERNES DOMINÉS. J’utilise un terme qui a été employé pour la première fois par les communistes chinois, il y a longtemps, dans les années 1920-1930. C’est le terme de bourgeoisie COMPRADORE. C’est un mot portugais qui veut dire les commerçants, les acheteurs, les INTERMÉDIAIRES entre le monde dominant impérialiste et le monde local notamment de producteurs paysans.

      Nos CLASSES DOMINANTES sont des CLASSES COMPRADORES. Et je pourrai dire même des bureaucraties d’Etat, qui ne sont PAS DES CLASSES D’ENTREPRENEURS et qui ne sont pas toujours des propriétaires au sens capitaliste du terme, qu’elles sont des bureaucratiques largement « compradore ». Donc, l’OBSTACLE, il est chez nous effectivement, il est dans la NATURE DES CLASSES DOMINANTES et du pouvoir politique. »
      S Amin
      « Des projets souverains pour l’Afrique »
      http://samiramin1931.blogspot.com/2016/03/s-amin-des-projets-souverains-pour.html

    • 12 juillet à 15:08 | ETHAN (#9769) répond à lysnorine

      @Lysnorine :

      C’est bien pour cela que je disais depuis plus d’1 an ici, que toutes les croissances dont se félicitaient certains, n’avaient jamais eu d’impact dans l’éradication de la pauvreté à Madagasikara (et même en Afrique en général).
      C’est de l’économie de comptoir qui ne profite qu’à la bourgeoisie COMPRADORE !!

      Merci Lysnorine,
      Respect pour la démonstration macroéconomique et géopolitique.

    • 12 juillet à 15:21 | olivier2 (#9829) répond à lysnorine

      « Il faut également comprendre la COMPÉTITIVITÉ des activités productives dans l’économie considérée comme CELLE DU SYSTÈME PRODUCTIF PRIS DANS SON ENSEMBLE ET NON D’UN CERTAIN NOMBRE D’UNITÉS DE PRODUCTION envisagées par elles mêmes. »

      En résumé, ca ne va pas bien DU TOUT dans la petite grande tête de Lysornine..

      Bien que quelques forumistes improbables lui affirment le contraire..

      Non mais SERIEUSEMENT ?

      Vous êtes tous MABOULES et personne ne dit rien ??

      HE TOI ZANDRALAMBO OU TSIM..

      VAS Y RELIS CE TAS DE M...RDE et dis moi que je suis un fou de vazah qui n’a rien compris !!!

       :)

      LOL MDR

      NON MAIS CA VA BIEN

    • 12 juillet à 15:55 | loulou (#10109) répond à lysnorine

      Moi y en a pas tout compris.... mais ça en jette carrément lysnorine !
      Le summum de la verbosité gasy etnonmoins charabia imbuvable comme on l’aime !

      MAIS.... ce qui me fait encore plus marrer c’est la réponse d’ethan ....l’archétype du cuistre gasy qui lui donne la réplique "comme si qu’y s’croyait sur CNN ! MDR BE !

      Les habits de l’empereur grandeur nature ..... Madagascar et les îles éparses ont un incroyable talent !

  • 12 juillet à 15:34 | olivier2 (#9829)

    « Aux ANTIPODES de l’évolution favorable que dessinerait un projet d’émergence authentique de cette qualité la SOUMISSION UNILATÉRALE aux exigences du déploiement du CAPITALISME MONDIALISÉ des MONOPOLES généralisés ne produit que ce que j’appellerai un « lumpen-développement ». J’emprunte ici librement le vocable par lequel le regretté André Gunder Frank avait analysé une évolution analogue, mais dans d’autres conditions de temps et de lieu. »

    AhAHAHAHAHAHAHAHAHAHAH

    Vous êtes COMPLETEMENT MABOULES !

    St JO tu devrais intervenir pour re cadrer tes camarades...

    Je t’assure, ca fait VRAIMENT DESORDRE....

    AHAHAAHAHAHAHAHAAH

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 103