Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 25 février 2020
Antananarivo | 18h51
 

Politique

22 milliards de Tantely Andrianarivo

La panique au sommet

mardi 8 mai 2007 | Eugène R.

Pourquoi l’ancien Premier ministre Tantely Andrianarivo a-t-il retiré d’une banque suisse ses 22 milliards fmg en cette période où des mouvements de contestation surgissent un peu partout dans l’île ? La question préoccupe sérieusement les dirigeants du pays qui accusent la République hélvétique d’avoir « unilatéralement » brisé l’accord entre les deux gouvernements sur le gel de ses avoirs. A vrai dire, les hautes autorités malgaches s’inquiètent que l’ancien Premier ministre de l’amiral Didier Ratsiraka utiliserait ces fonds pour financer de l’extérieur ces mouvements de contestations. Des mouvements qui font paniquer les gens au pouvoir alors que les meneurs ne peuvent pas aller plus loin faute des moyens financiers suffisants.

D’après nos sources, le régime en place, après avoir été mis au courant de la restitution de ces fonds à son proprietaire (Tantely Andrianarivo), n’a pu que contraindre le ministre des Finances Radavidson Andriamparany à improviser une conférence de presse au cours de laquelle il a martelé que ces 22 milliards fmg sont de l’argent sale. Une affirmation à propos de laquelle l’Etat malagasy n’arrive pas jusqu’à présent à appuyer par des preuves convaincantes.

Bouc-émissaire

Vraiment, c’est la panique au sommet. Qui va payer le pot cassé ? Voilà la question qui se pose en ce moment car il n’est plus à rappeler que le président Marc Ravalomanana cherche toujours des bouc-émissaires en cas d’échec. Plus d’un parlent d’échec avec cette incapacité du régime de faire pression sur le gouvernement suisse pour le maintien du gel sur ces avoirs de l’ancien Premier ministre Tantely Andrianarivo. Le ministre des Finances et du Budget Radavidson Andriamparany serait-il limogé du gouvernement ? On chuchote dans les coulisses que le patron d’Antaninarenina ne ferait plus partie de la prochaine équipe gouvernementale. Mais, il ne serait pas le seul à être « remercié » dans quelques semaines. Le remplacement du Gal Charles Rabemananjara serait probable car des baîleurs de fonds verraient mal un officier général à la tête du gouvernement. En tout cas, le remaniement de l’actuel gouvernement s’avère incontournable pour que le président Marc Ravalomanana puisse réaliser ce qu’il a promis lors de sa visite en Allemagne sur le fameux « un ministre par région ».

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS