Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 13 décembre 2019
Antananarivo | 07h56
 

Culturel

Toamasina - Langue anglaise

La maison de l’Information de la Chambre de Commerce s’y met

lundi 21 mai 2007 | Gilbert R.

Un laboratoire d’enseignement de l’anglais, langue devenue officielle à Madagascar, a été inauguré, le mardi 15 mai 2007 à la Maison de l’Information de la chambre de Commerce de Toamasina.

Ainsi que les responsables l’ont présenté, cette structure de formation enseignera l’anglais à différents niveaux académiques. Il y a six : niveau Basic, niveau Intro, niveau Middle Mastery, niveau Senior Mastery, niveau Master Prononciation, niveau Placement. Mais en plus, cinq modules d’anglais des affaires (business) sont également enseignés au laboratoire : le Business Airport and Transportation, le Business Hôtel, Restauration and Hospitality, le Business Office and social Skills, le Business Contracts and Negociations, le Business Meeting and Discussions.

L’enseignement est entièrement assisté par ordinateur selon la méthode Ellis qui permet de passer des examens aux normes internationales. Bien entendu, un test de niveau jauge les candidats à l’entrée et, en cours de formation, à la fin de chaque niveau, un test d’évaluation sélectionne le passage au niveau supérieur.

Voulu par la mondialisation

Tout le monde sait que la maîtrise de l’anglais constitue de nos jours l’une des clefs d’insertion à l’international, tant du point de vue culturel (maîtrise des sciences et de technologies) que de celui du commerce et des affaires (business). Ce laboratoire représente donc un outil précieux pour contribuer à l’armement des Malgaches, et pas seulement les businessmen, pour une participation avantageuse à la mondialisation incontournable. D’ailleurs le président de la Chambre de Commerce de Toamasina, Levao Nitadiavina, n’a pas raté l’occasion pour rendre compte de ce qu’il a appelé les performances pilotes, au niveau national, de son établissement. Lesquelles performances ont trait à l’appui apporté aux opérateurs privés pour mieux les professionnaliser « des vrais services et de réels appuis du secteur privé » ; dit-il dans son intervention, qui constituent « un dispositif unique à Madagascar » regroupant cinq institutions à savoir le service. Formation et Promotion du secteur privé de la Chambre de Commerce, l’espace Entreprendre, le Guide, le CIDST, le BAMEX et l’Office Régional du Tourisme. Ces institutions sont toutes logées à la Maison de l’Information, 83 bd Joffre, inaugurée en 2004.

Tout cela, a-t-il fait remarquer, malgré les peaux de banane et certains obstacles. Mais, a-t-il poursuivi, « Satan n’est pas plus doué que Dieu, ni Moïse plus prophète qu’Abraham ».

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS