Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 2 décembre 2021
Antananarivo | 12h31
 

Société

Assemblée nationale

La loi sur les successions s’invite à Tsimbazaza

vendredi 29 octobre | Mandimbisoa R.

Après la proposition de loi sur l’Interruption thérapeutique de grossesse (ITG), une autre proposition de loi relative aux successions, modifiant et complétant certaines dispositions de la loi 68-012 du 4 juillet 1968 proposée par la député élue à Antananarivo II, Lanto Rakotomanga, suscite beaucoup de débats et de commentaires. Dans l’article 16 de cette proposition de loi, le conjoint survivant remonte à la troisième place parmi les héritiers en cas d’absence de testament ou dans la mesure où la succession est partiellement testamentaire.

Les modifications auraient pour objectif de renforcer les droits du conjoint survivant en le plaçant plus favorablement dans la hiérarchie successorale sans pour autant lui procurer la qualité d’héritier réservataire. Elle viserait également à moderniser diverses dispositions du droit successoral en consacrant l’égalité de l’homme et de la femme et par la même occasion à rehausser la valeur du mariage.

La vocation successorale du conjoint survivant obéira ainsi aux conditions suivantes : existence d’un mariage valable. Le mariage à titre posthume ne donne aucun droit de succession au profit du conjoint survivant ; non dissolution du mariage ; inexistence de jugement de séparation de corps. Ainsi en l’absence d’enfants et de petits enfants, le droit d’héritage revient directement au conjoint survivant dans cette nouvelle loi et le place avant les ascendants et les collatéraux du défunt.

Jusqu’ici les époux n’héritent pas l’un de l’autre, le conjoint survivant étant relégué au huitième rang sur la liste des héritiers. En l’absence de testament ou si la succession est partiellement testamentaire, les héritiers sont appelés dans l’ordre suivant, sans distinction de sexe ni de primogéniture : enfants ; petits enfants ; père et mère ; frères et sœurs ; enfants des frères et sœurs ; oncles et tantes ; cousines germaines et cousins germains ; conjoint survivant ; l’Etat. Le conjoint, étant quelqu’un sans parenté avec le défunt, était ainsi considéré comme un dernier recours afin que les biens du défunt ne tombent entre les mains de l’Etat.

Dans certains pays, une place particulière est pourtant légalement réservée à son conjoint survivant. En l’absence de descendants, il peut être en concurrence avec les parents du défunt. Il aura la moitié des biens en pleine propriété si les 2 parents sont encore en vie, les ¾ des biens en pleine propriété si un seul des parents est encore vivant. Si le défunt ne laisse ni descendant, ni père, ni mère, le conjoint recueille tout. Dans d’autres sociétés, il faut être parent du défunt par le sang et non par alliance pour hériter.

Un notaire qui a souhaité garder l’anonymat nous confie que le débat soulevé par ce changement proposé existe depuis longtemps et devrait être résolu facilement si la loi en vigueur dans le pays n’est pas bancale. Des précisions doivent être apportées en matière de biens communs si le conjoint survivant est déjà séparé ou divorcé avec le défunt qui menait tout seul sa vie, indique-t-il. Pour ce juriste, la situation restera toujours compliquée si les textes ne sont pas totalement révisés après de profondes études.

47 commentaires

Vos commentaires

  • 29 octobre à 09:48 | MALIBUC (#9345)

    Il y a un Cheick Arabe dans l’assemblée ?

    • 29 octobre à 11:16 | Stomato (#3476) répond à MALIBUC

      Le chèque arabe s’est barré !

    • 29 octobre à 11:57 | Noue (#2427) répond à MALIBUC

      Dia gaga ianao , any Madagasikara ve zao sa aiza marina eee ???

    • 29 octobre à 12:23 | bekily (#9403) répond à MALIBUC

      oui Malibuc , j’ai aussi remarqué .....
      espérant qu’il admettra la nécessité de mieux protéger la conjointe survivante ?
      Un contrat de mariage est une bonne chose....
      Mais , mieux vaudrait inciter à établir un testament en cas d’absence de filiation....
      Traditionnellement , il y avait le "kitay telo an-dalana" , très défavorable à la conjointe survivante , pour l’homme : aucun problème...

    • 29 octobre à 17:51 | bekily (#9403) répond à MALIBUC

      on ne fait pas suffisamment à l’islamisme rampant à Mada !
      comparez le nombre de "déguisés islamistes " ( djellaba , foulard , barbus etc...) aujourd’hui par rapport à Madagascar il y a 20 ans à peine ....
      pas bizarre un hopital réservé aux karazna ? une mosquée si somptueuse à Tana ?
      Pas bizarre à Sainte Marie ( où fut construite la première église catholique de Mada) que l’on voie une dizaine de barbus + femmes à foulard islamique défiler au non de "WALLAH AZBAR" !!!
      pas peur de savoir que Zanzibar n’est pas loin ...la cote arabique ???
      Pas peur de l’expansionnisme de DAECH ?
      Un DEPUTE réputé MALGACHE , coiffé comme Yasser ARAFAT , en pleine session parlementaire MALGACHE : c’est plus qu’une provocation : une INSULTE au peuple malgache qui l’adopte ou l’accepte !
      UN MANQUE DE RESPECT de la part d’un représentant du peuple malgache
      Le DJ a vraiment une poutre dans l’oeil en batifolant avec les karanas par ci et par là !

  • 29 octobre à 10:28 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Le premier précepte qui s’impose comme règle, dès qu’on invoque la question de l’héritage et le droit successoral, est le verset coranique : (sourate IV, « Les Femmes- An-Nisa » verset 11 : « En ce qui concerne vos enfants, Dieu vous prescrit d’attribuer au garçon une part égale à celle de deux filles ».

    • 29 octobre à 11:06 | Stomato (#3476) répond à plus qu’hier et moins que demain

      Encore une preuve flagrante du mépris de l’islam au sujet des femmes...
      Heureusement qu’en France, fille ainée de l’Eglise, il est possible de faire en sorte que le conjoint survivant d’un couple légitime, c’est à dire marié pour l’état-civil, hérite en toute propriété du bien commun.
      Avec comme effet souhaité, que les enfants ne puissent pas virer la mère survivante du logis qu’elle a participé activement à acquérir.
      C’est une des raison de la haine des islamistes vis a vis de la France !

      Et cette sourate IV exclue explicitement l’existence de la femme.
      Merci PQMD d’expliquer en quoi l’islam est nuisible.

    • 29 octobre à 11:54 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu’hier et moins que demain

      Bonjour Stomato
      Ne vous précipitez car voici un extrait plus détaillé pour vous satisfaire :

      CORAN SOURATE IV
      LES FEMMES
      Au nom de Dieu :
      Celui qui fait miséricorde,
      Le miséricordieux.

      1 Ô vous les hommes !
      Craignez votre seigneur
      Qui vous a créés d’un seul être,
      puis, de celui-ci, il a créé son épouse
      et il a fait naître de ce couple
      un grand nombre d’hommes et de femmes.

      11 Quant à vos enfants
      Dieu vous ordonne d’attribuer au garçon
      une part égale à celle de deux filles.
      Si les filles sont plus de deux,
      les deux tiers de l’héritage leur reviendront ;
      s’il n’y en a qu’une, la moitié lui appartiendra.
      Si le défunt a laissé un fils,
      un sixième de l’héritage reviendra à ses père et mère.
      S’il n’a pas d’enfants
      et que ses parents héritent de lui :
      Le tiers reviendra à sa mère.
      S’il a des frères :
      le sixième reviendra à sa mère,
      après que ses legs ou ses dettes auront été acquittés.
      Vous ignorez
      Si ce sont vos ascendants ou vos descendants
      qui vous sont le plus utiles.
      Telle est l’obligation imposée par Dieu :
      Dieu est celui qui sait, il est juste.

      12 Si vos épouses n’ont pas d’enfants,
      la moitié de ce qu’elles vous ont laissé vous revient.
      Si elles ont un enfant,
      le quart de ce qu’elles vous ont laissé vous revient,
      après que leurs legs ou leurs dettes auront été acquittés.
      Si vous n’avez pas d’enfants,
      le quart de ce que vous avez laissé
      reviendra à vos épouses.
      Si vous avez un enfant,
      le huitième de ce que vous avez laissé leur appartient,
      après que vos legs ou vos dettes auront été acquittés.
      Quand un homme ou une femme
      n’ayant ni parents, ni enfants laisse un héritage :
      S’il a un frère ou une sœur :
      Le sixième en reviendra à chacun d’entre eux.
      S’ils sont plusieurs :
      Ils se répartiront le tiers de l’héritage,
      après que ses legs ou ses dettes auront été acquittés,
      sans préjudice pour quiconque.
      Tel est le commandement de Dieu.
      Dieu est celui qui sait et il est plein de mansuétude.

      13 Telles sont les lois de Dieu :
      Celui qui obéit à Dieu et à son prophète
      sera introduit dans des Jardins
      où coulent les ruisseaux ; ils y demeureront immortels :
      Voilà le bonheur sans limites !

      Le titre du sourate même montre l’importance de la femme dans l’Islam sans oublier les différentes précisions car la femme ne se limite pas à l’épouse n’est-ce pas ? Elle peut-être la fille, la sœur, la mère, etc... Idem pour les autres versets coraniques qui encadrent ce sourate (explication du Coran par le Coran propre aux connaisseurs) n’est-ce pas ?

    • 29 octobre à 12:25 | Besorongola (#10635) répond à plus qu’hier et moins que demain

      Bonjour.
      « Il ne faut pas que le fils de cette servante hérite (ytraš) avec mon fils Isaac ». Pour l’auteur des Proverbes (30, 23) « une servante qui hérite (ttraš) de sa maîtresse » est une chose sous laquelle « la terre tremble ».

      À l’époque d’Abraham (père d’Isaac et d’Ismaël), l’héritage était un don du patriarche à ses fils (et parfois à ses filles) pour les honorer et les soutenir. Le but était de pourvoir aux besoins et au statut de la famille. La plupart des références à l’héritage dans la première moitié de l’Ancien Testament parlent de Dieu qui donne la terre promise aux Israélites, du Père céleste qui pourvoit aux besoins de ses enfants. Dieu a donné des terres à chacune des familles du peuple, si bien que les Israélites ne pouvaient y renoncer définitivement : s’ils la vendaient, elle leur revenait à l’année du Jubilé (Lévitique 25.23-38). La Bible contient des directives spécifiques pour l’héritage de la propriété familiale : le fils aîné recevait une double part d’héritage (Deutéronome 21.15-17), en l’absence de fils, les filles pouvaient hériter des terres de leur père (Nombres 27.8), et en l’absence d’un héritier direct, un serviteur fidèle ou un parent plus éloigné pouvait hériter des terres (Genèse 15.2, Nombres 27.9-11). En aucun cas les terres d’un homme ne pouvaient-elles sortir de sa tribu. L’objectif était d’assurer la survie de la famille élargie. L’héritage était naturel et Proverbes 13.22 est le seul passage qui le décrit comme une vertu.

    • 29 octobre à 12:26 | Besorongola (#10635) répond à plus qu’hier et moins que demain

      QUE DIT JÉSUS SUR L’HÉRITAGE ?

      Le Nouveau Testament ne parle pas d’un héritage physique, mais spirituel. En Luc 12.13-21, Jésus minimise même l’importance de l’héritage terrestre et explique qu’il peut mener à la cupidité et à l’amour des richesses. Il vaut bien mieux pour nous amasser des trésors dans le ciel. Notre héritage, comme celui des Israélites, vient de Dieu (Actes 20.32, Éphésiens 1.11, 14, 18). Tout comme Abraham (Hébreux 11.8, 13), nous ne le recevrons pas pendant cette vie (1 Pierre 1.4). De quel héritage s’agit-il ? Le Psaume 37.11 et Matthieu 5.5 parlent de la terre entière, Jacques 2.5 du Royaume de Dieu et Hébreux 11.16 d’une patrie céleste. 1 Corinthiens 2.9 le décrit ainsi : « ce que l’œil n’a pas vu, ce que l’oreille n’a pas entendu, ce qui n’est pas monté au cœur de l’homme, Dieu l’a préparé pour ceux qui l’aiment. » Apocalypse 21 décrit un nouveau ciel et une nouvelle terre, où Dieu demeurera au milieu de son peuple, essuiera leurs larmes, et où il n’y aura plus ni deuil, ni douleur, ni mort.

      En tant que croyants en Christ, nous ne sommes plus sous la Loi de l’Ancien Testament, mais nous sommes appelés à obéir aux deux plus grands commandements : aimer Dieu et les autres (Matthieu 22.34-40). L’Ancien Testament en donne des exemples pratiques. Pour ce qui est de l’héritage, les parents s’assuraient de pourvoir aux besoins de leur famille après leur mort. À l’époque moderne, il ne s’agit pas forcément de terres, ni même de biens matériels en général : nous pouvons aussi léguer un bon caractère, assurer l’éducation de nos enfants ou leur apprendre un métier. Le plus souvent, quand on parle d’héritage, on pense cependant aux biens matériels. La Bible appuie clairement l’idée que les parents doivent laisser leurs biens à leurs enfants après leur mort. En même temps, ils ne doivent pas se sentir obligés de tout garder pour eux, au point de se négliger eux-mêmes. Nous ne devons rien faire par obligation ou sentiment de culpabilité, mais par amour, afin d’exprimer à nos enfants notre affection pour eux. L’important est la responsabilité des parents de s’assurer que leurs enfants soient conscients de leur héritage en tant que disciples de Christ. Nous devons enseigner à nos enfants ce que Dieu attend d’eux (Deutéronome 6.6-7, Éphésiens 6.4) et les mener à Christ (Marc 10.14). C’est le meilleur héritage que nous puissions leur laisser.

    • 29 octobre à 12:38 | bekily (#9403) répond à plus qu’hier et moins que demain

      LES FEMMES QUI TRAVAILLENT ont nettement intérêt à établir un contrat de mariage !
      L’application des lois stricto sensu ...subit même parfois des entorses...
      Avec la CORRUPTION toujours et toujours !
      On se retrouve quelquefois déshérité sans savoir comment , ni pourquoi ........

    • 29 octobre à 17:12 | Stomato (#3476) répond à plus qu’hier et moins que demain

      Commentaire sur la succession selon...
      En 1 il est juste rapellé que Dieu a créé l’homme, puis la femme...
      En 11 il n’est question que des enfants, a défaut des parents de l’homme.
      En 12 c’est bien sûr de la faute de l’épouse : "Si vos épouses n’ont pas d’enfants"

      >>explication du Coran par le Coran propre aux connaisseurs<<
      Allez, avoué clairement qu’un incroyant ne peut pas comprendre...
      Air connu, qui masque le fait que l’incroyant ne mérite pas de connaitre...

    • 29 octobre à 17:16 | Stomato (#3476) répond à plus qu’hier et moins que demain

      29 octobre à 12:26 | Besorongola (#10635) répondait à plus qu’hier et moins que demain

      Je ne vois rien de plus à dire !
      Votre rappel que les chrétiens d’aujourd’hui suivent plus les enseignements de Jésus, c’est à dire le Nouveau Testament. Sans pour autant oublier l’Ancien Testament.
      Je parie que vous passez vos dimanches a expliquer ces choses... Bravo vous êtes très pédagogue.

    • 29 octobre à 17:56 | bekily (#9403) répond à plus qu’hier et moins que demain

      corrige "on ne fait pas suffisamment ATTENTION à l’islamisme rampant !!!

  • 29 octobre à 10:34 | Turping (#1235)

    La loi sur la succession ou de vente etc....devrait se reposer sur l’obligation d’imposer une loi à ce que toutes les transactions légales soient validées par des actes notariaux
    .-Ceci sous entend ,il faut désigner un notaire d’office car il y a beaucoup de fraudes et d’arnaques sans cesse dans cette histoire . Beaucoup de gens achètent un terrain ou des biens immobiliers déjà vendu(s) ou appartenu(s) déjà à quelqu’un d’autre ,sans parler de la guerre d’héritage .
    - Bien sûr en ayant une soeur notaire qui témoigne de la réalité et travaille à Mscar, il faut que les choses changent réellement dans ce domaine .
    N.B// Un notaire peut vérifier auprès du domaine le cadastre ,l’acte domanial ,ainsi qu’à la procédure du bornage et de vérifier réellement l’exactitude des transactions ........Normalement désigner un notaire ,comme un avocat ou un huissier de justice ressort d’un état de DROIT pour que ce soit réellement légal et faire valoir ce que de droit. Un notaire ne travaille pas gratuitement mais au moins c’est sûr.

    • 29 octobre à 10:37 | Turping (#1235) répond à Turping

      Actuellement la désignation d’office d’un notaire n’est pas un acte OBLIGATOIRE .C’est de là que se repose la vraie problématique sus citée sur le fond .

    • 29 octobre à 11:14 | Stomato (#3476) répond à Turping

      Ici, en France, s’il n’y a pas de contrat de mariage signé devant notaire, les biens acquis pendant la durée du mariage sont réputés acquis par les membres du couple marié devant la loi, c’est à dire marié à la mairie.
      M’étant marié à Madagascar, en mairie, avant de donner son accord mon futur beau-père nous a imposé un contrat de mariage, dit de séparation de biens, devant notaire.

      Il ne souhaitait pas que sa fille puisse être accusée de viser mes biens avant mariage...

      Mais de manière habituelle, le machisme des "hommes" malgaches survit contre vents et marées.
      Seul un esprit mal tourné comme le mien est persuadé que c’est une raison de plus qui encourage des filles malgaches a épouser un français...
      Bien entendu je vais récolter un tombereau d’insultes...

    • 29 octobre à 12:13 | Turping (#1235) répond à Turping

      Stomato
      Vous dîtes :
      Ici, en France, s’il n’y a pas de contrat de mariage signé devant notaire, les biens acquis pendant la durée du mariage sont réputés acquis par les membres du couple marié devant la loi, c’est à dire marié à la mairie.
      M’étant marié à Madagascar, en mairie, avant de donner son accord mon futur beau-père nous a imposé un contrat de mariage, dit de séparation de biens, devant notaire.

      -Oui ,c’est vrai l’absence du contrat de mariage signifie que les biens acquis pendant la durée du mariage ne sont pas réputés mais obligatoirement acquis et je souligne partagés par les membres du couple selon la loi française .C’est un fait réel .Par contre la loi malagasy n’est pas la même que la loi française en la matière sauf pour la constitution plagiée à l’outrance .
      - Vu que votre futur beau-père vous a imposé un contrat de mariage ,dit de séparation de biens ,devant le notaire : Ce qui démontre que sur le fond le mariage n’a pas de but lucratif à des fins scrupuleux .Sachez qu’en France ,les mariages concoctés pour toucher les primes "assurances vies " sont très nombreux .On tue même son conjoint ou sa conjointe pour en bénéficier .
      De ce côté là ,vous avez eu de la chance d’avoir épousé une femme malagasy .N’est -ce pas une merina car cela va provoquer un AVC à Anticaste .

      Mais de manière habituelle, le machisme des "hommes" malgaches survit contre vents et marées.
      Seul un esprit mal tourné comme le mien est persuadé que c’est une raison de plus qui encourage des filles malgaches a épouser un français...
      Bien entendu je vais récolter un tombereau d’insultes...
      - Le machisme des "hommes "malagasy .Non il ne faut pas les généraliser car beaucoup de femmes malagasy ne cherchent pas forcément à épouser un français .Un contre exemple ; du genre Olivier 2 ,cela fait longtemps qu’il se faisait botter au c.ul sur la façon dont il parle aux femmes malagasy ,et il n’est pas le seul .
      - Ma soeur notaire en ayant fait ses études de droit à Mscar puis la spécialisation en France s’est mariée à un français .Et ils préfèrent vivre à Mscar qu’en France car ils gagnent beaucoup leur vie là -bas ,son mari s’occupe de l’immobilier .Elle est même la notaire référente à l’ambassade de France .Donc elle gère les affaires avec les français expatriés à Mscar même depuis la France . L’histoire de la bi -national c’est comme une feuille de chou ayant uniquement de l’importance pour passer leurs vacances en France sans tracasseries. On est 6 ,et c’est la seule qui s’est mariée à un français .Un mariage qui dure ,ils ont 4 enfants (l’histoire d’intérêt ne se repose pas dans leur couple ).’
      - Voilà ,le cosmopolitisme n’a pas de frontière car on peut être avec un chinois ou un africain ,etc....pour être heureux ou heureuse dans la stabilité .Donc ,il ne faut pas stigmatiser ni généraliser .Par contre même en ayant vécu à l’étranger depuis une trentaine d’années j’ai choisi plutôt d’être avec une malagasy .

    • 29 octobre à 17:36 | Stomato (#3476) répond à Turping

      Le 29 octobre à 12:13 | Turping (#1235) répond à Stomato
      >>Oui ,c’est vrai l’absence du contrat de mariage signifie que les biens acquis pendant la durée du mariage ne sont pas réputés mais obligatoirement acquis et je souligne partagés par les membres du couple selon la loi française<<

      Dans ma phrase j’utilise la signification légale ou ancienne du mot réputé : qui est honorablement connu de tous.

      >>De ce côté là ,vous avez eu de la chance d’avoir épousé une femme malagasy .N’est -ce pas une merina car cela va provoquer un AVC à Anticaste .<<

      Laissons Anticaste de côté, parlons entre gens intelligents.
      Ma femme n’est pas Merina, et aux dire de beaucoup de malgaches qui ne le connaissent pas, elle n’est pas une vraie malgache puisqu’elle est métisse.
      Vous savez cette catégorie de gens que l’amiral aux mains rouges avait interdit de participations à des concours de miss...

      >>Sachez qu’en France ,les mariages concoctés pour toucher les primes "assurances vies " sont très nombreux .On tue même son conjoint ou sa conjointe pour en bénéficier .<<

      C’est un peu une légende, car si des tentatives ont eu lieu, les enquêtes mettent vite en évidence le pot aux roses... Les français ne sont pas aussi kh*ns que le pensent certaines personnes. En cas de suicide ou de meurtre les compagnies d’assurances ne paient pas. Et les inspecteurs des assurances touchent des primes sur l’argent économisé par l’assurance en en payant pas !

  • 29 octobre à 10:40 | Inglewood (#6780)

    A Madagascar, le Droit c’est du tordu. Sic !

    • 29 octobre à 11:34 | MALIBUC (#9345) répond à Inglewood

      Stomato
      Oui c’est une des raisons, mais la seule et véritable c’est la misère.
      Cette misère noire et sournoise que veulent quitter les jeunes femmes Gasy. Elles cherchent tout simplement la sécurité alors elles la trouvent dans les bras des anciens qu’ils soient Vazaha ou Gasy.
      Et quand le père de leurs enfants les ont quittés, chose fréquente à Madagascar, on voit de jeunes filles Malgaches aux bras de Gasy Bé qui cherchent elles aussi la sécurité auprès d’ anciens fortunés.

    • 29 octobre à 17:23 | Stomato (#3476) répond à Inglewood

      Le 29 octobre à 11:34 | MALIBUC (#9345) répondait à Stomato

      >>Elles cherchent tout simplement la sécurité alors elles la trouvent dans les bras des anciens qu’ils soient Vazaha ou Gasy.<<
      Anciens ou dans la force de l’âge, ce qui importe c’est l’épaisseur du portefeuille.

      >>Et quand le père de leurs enfants les ont quittés, chose fréquente à Madagascar, on voit de jeunes filles Malgaches aux bras de Gasy Bé qui cherchent elles aussi la sécurité auprès d’ anciens fortunés.<<

      Les pères n’ont globalement que peu de conscience : Bonjour Madame, Merci Madame.. et s’il y a une suite cépamafote !

    • 29 octobre à 17:36 | bekily (#9403) répond à Inglewood

      envoyez tous les enfants à l’’école !
      le plus longtemps possible !
      avec une tête formée fille ou garçon saura mieux se défendre dans la vie...
      le manque d’instruction est frère jumeau de la misère....

  • 29 octobre à 11:00 | arsonist (#10169)

    On fait encore et toujours des lois !
    Mais encore faut-il les respecter, ces lois !!!

    Il est de notoriété publique qu’à Madagougou
    1.les lois ne sont respectées qu’à la seule condition où elles vont dans l’intérêt perso des détenteurs des pouvoirs [ceux-là même qui pourtant ont le devoir absolu de les faire appliquer]
    2.les lois sont scandaleusement foulées au pied par ceux qui se croient les plus forts [même contre le pouvoir en place, surtout quand celui-ci est exercé par des couards qui fuient la Grande Île, au lieu d’accepter l’aide effective proposée par le fokonolona pour faire respecter la loi, surtout la plus fondamentale]

    [Attention ! Je n’ai dit "ceux qui sont les plus forts". J’ai dit "ceux qui se croient les plus forts"]

    Ceux qui ne connaissent pas notre Histoire ignorent ce qu’est le fokonolona !
    Le pouvoir inspiré de l’idéologie nord-coréenne avait tenté de faire oublier le fokonolona en lui substituant le fokotany.
    Ce dernier vocable a survécu à ce pouvoir inspiré de l’Etranger.
    Mais il n’est pas sûr que l’idée de fokonolona ait disparu de l’âme des Gasy en général.
    Et surtout pas de l’âme des Merina !

    En 2009, quel gâchis d’avoir refusé l’aide des fokonolona et de les avoir renvoyés chez eux !
    Un vrai et digne leader patriote n’aurait jamais fait cela ! [j’ai dit patriote, et non nationaliste (beurk !)]
    Nous en payons toujours aujourd’hui les terribles conséquences !

    • 29 octobre à 12:27 | lé kopé (#10607) répond à arsonist

      La décision du laitier a sûrement porté préjudice à une frange de la population, acquise à sa cause. Mais auriez vous préféré que des milliers d’innocents soient tués ,sous l’autel d’un fanatisme dédié à une personnalité ? Beaucoup n’ont pas compris que cette volte face du propriétaire de l’Empire Tiko a été motivée par le souci "d’économie" de vies humaines , mais aussi , par la prise de conscience que les grandes puissances avaient dicté leurs choix vers le petit Dictateur ... L’unique erreur de Ra 8 , si erreur il y a, a été de démissionner , et de confier le pouvoir à des Officiers , qui avaient déjà été préparés pour prendre la suite du scénario , à savoir la prise de pouvoir par le Calife . Mais cette initiative a été rendue caduque , car le plus haut gradé de cette époque a dû se cacher, pour cause des représailles , et celui que l’on a présenté comme tel (devenu Ministre après), n’était qu’un usurpateur .Et les différents passages des conciliateurs Internationaux (GIC, SADEC...)n’ont fait qu’entériner ce dossier bien ficelé . La suite on l’a tous vécu dans la douleur , et cela continue .Jusqu’à quand ?
      Salut les Copains .

  • 29 octobre à 11:01 | vatomena (#8391)

    HS — lire dans l’express : ’l’état du parc zoologique de Tsimbazava où meme les tortues ont faim
    Un comble !

    • 29 octobre à 12:07 | Jipo (#4988) répond à vatomena

      Bonjour, c ‘est un scandale de plus et la preuve que ceux qui prétendent diriger sont à condamner et jetés en prison, c ‘est du meme calibre que ceux qui on fermé TIKO et laissé les vaches crever de faim, mais à Dago, les dirigeants laissent crever aussi leur compatriotes, voir roulent dessus avec leurs 4X4, sans le moindre scrupule, une honte , meme chez mes tomba on ne voit pas ça.
      Je connais bien ce parc , j’ y ai habité, du temps de l’ enfer colonial ...
      Quant à la succession, que le rat qui a ravi le siège du calife, commence par montrer l’ exemple ...

    • 29 octobre à 12:34 | Jipo (#4988) répond à vatomena

      MDR encore ducon Plot 🤪

      VOUS ALLEZ AIMER !!! petit commentaire sur AV !
      Étirév 27 octobre 08:05
      « Nouvel ordre mondial » n’est finalement qu’une simple organisation mafieuse composée de banques et de multinationales.
      L’énorme pouvoir des banquiers est lié à la gestion exclusive qu’ils ont de l’économie via le contrôle des monnaies. Ils ont, peu à peu, établi un système de prédation capitalistique qui, à son tour, leur a permis de prendre le contrôle du phénomène politique, par la corruption ou l’intimidation, organisant en conséquence un système législatif qui leur soit de plus en plus favorable. L’exemple de la BRI (Banque des Règlements Internationaux) qui est une institution financière dotée de la totalité des prérogatives diplomatiques d’un État, bénéficie de tout les privilèges, notamment en matière d’immunité de ses membres, et ne rend de compte à personne. La BRI a été créée au tout début des années 1920 par une initiative de Haljmar Schacht (qui était alors un fonctionnaire subalterne auprès de l’autorité bancaire allemande créée par les alliés à l’issue de la 1ère guerre mondiale), Norman Montagu (gouverneur de la banque centrale d’Angleterre), J-P Morgan et leur intermédiaire commun John Foster Dulles. Concrètement, sans la BRI, l’Allemagne nazie n’aurait jamais pu financer ses préparatifs de guerre. La BRI a ainsi été la principale machine ouvrière de la 2ème guerre mondiale. Faire disparaître la prétendue indépendance et intégrité de la BRI, ainsi que de tous les paradis fiscaux de la planète, serait simple à mettre en œuvre : il suffirait qu’un ou plusieurs États envoient des corps militaires à l’assaut de cette forteresse financière pour qu’il n’en reste rien. Nous sommes aujourd’hui arrivés, avec l’avènement des institutions dites européennes, au point culminant qui consiste en l’institutionnalisation du « phénomène économique » en lieu et place du « phénomène politique ». La mise en concurence économique et juridique des États est en réalité une façon judicieuse d’imposer aux États l’intérêt, bien compris, des multinationales. La concurrence est, en réalité, le moyen technique d’imposer la loi du plus fort. En l’occurence, il s’agit du plus fort sous le prisme économique et capitalistique, ce plus fort étant chapeauté par l’anonymat. Peu importe que ce plus fort soit un terroriste, un assassin, un voleur et un menteur, car il est, de toute façon, anonyme. L’histoire démontre largement que les différentes « qualités » que sont l’aptitude au mensonge, l’absence d’état d’âme, l’absence de toute empathie et bienveillance vis-à-vis de la vie, la volonté hégémonique de prédation... sont précisément celles qui définissent le « plus fort économiquement ». Ce que les banquiers oublient vraisemblablement est une autre loi intangible de l’humanité : la loi du talion. Rien ne leur assure, à priori, que les souffrances qu’ils auront infligées aux peuples au travers des âges ne se retourneront pas contre eux, le jour où lesdits peuples les auront identifiés comme leur seul « ennemi » réel. Il n’existe pas de moyen, pour les plus gros détenteurs de capitaux, de s’assurer à l’aide d’un quelconque produit dérivé, contre un éventuel retour de « FLAMMES » que leur outrecuidance et leur violence auront provoqué.

  • 29 octobre à 11:38 | Isandra (#7070)

    On ne doit retenir que ceci :

    "Elle viserait également à moderniser diverses dispositions du droit successoral en consacrant l’égalité de l’homme et de la femme et par la même occasion à rehausser la valeur du mariage."

    De toutes façons, les opposants bontolo critiquent systématiquement tout ce qu’on décide, tout ce qu’on propose, tout ce qu’on fait. Ils ne voient que le coté positif des choses.

    Mais, quelle chose proposée, faite par es humains imparfaits n’a pas de défaut ?

    Les gens sages pèsent le pour et le contre et ne fixent qu’un coté.

    • 29 octobre à 11:46 | ravalitera (#10915) répond à Isandra

      "les opposants bontolo critiquent systématiquement tout ce qu’on décide"
      justement vous décidez des trucs inutiles et qui n’apportent rien à notre pays : dettes, emprunts, téléphériques, rond point de m*rde à ankorondrano, werawera

    • 29 octobre à 12:20 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Ravalitera,

      Inutiles pour vous, bien sur, mais, nécessaires pour les gens concernés. En tout cas, les réacts et les réfractaires au changement n’aiment pas la modernisation, ils luttent qu’on retourne à la vie de moyen âge. Ce mot leur rend nerveux à chaque fois.

      Par contre,

      - Les femmes concernées par cette loi se réjouiront d’avoir de même droit que les hommes.

      - Les tananariviens concernés par cette téléphérique, s’en réjouiront en s’apercevant que leur temps de déplacement réduit pour aller au travail, et qu’ils ne seront plus fatigués à cause des embouteillages,...et les Patrons qui constateront l’efficacité de leur employés, ainsi que nous tous constaterons l’augmentation des richesses.

    • 29 octobre à 14:53 | ravalitera (#10915) répond à Isandra

      @Isandra,
      relisez bien Isandra, vous ne semblez pas avoir compris ce que je voulais dire

    • 29 octobre à 15:19 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Ravalitera,

      C’est plutôt vous qui n’avez rien compris la politique de ce régime, de ce fait, vous jugez inutile leur décisions et leur actions,...

    • 29 octobre à 17:19 | bekily (#9403) répond à Isandra

      isandra
      il est bienvenu de penser à l’égalité H/F...
      Initiative intéressante , mais je ne vois personnellement pas la corrélation avec la "valeur du mariage " ???
      Encore un point de vue isandrienne .....
      Mais il est une tradition NEFASTE à Madagascar :
      ==> le travail et l’EXPLOITATION DES ENFANTS !
      les "mpiasa an trano" volubilement désignés " MPANAMPY " ??? c’est de l’esclavage pur pérennisé
      Et les parents complices doivent être punis par la loi comme les employeurs !
      Les ENFANTS DEVRAIENT AVOIR L’ECOLE OBLIGATOIRE jusqu’à 14 ans au moins !

  • 29 octobre à 11:44 | purgatoire (#11152)

    La plupart des pays asiatiques ont demandé à la France de mettre en place un système similaire à la France à savoir un fichier immobilier tenu par l’administration et des notaires pour alimenter ce fichier ce système marche à merveille (moins de 0,05% des actes sont contestés devant les tribunaux) contrairement au système anglo-saxon … le conseil supérieur du notariat a maintes fois proposé à Madagascar de l’épauler dans la mise en place de ce système … peut être que d’avoir un système français aussi sûr ne convient pas aux dirigeants qui perdront peut être une partie des bénéfices tirés de cette opacité …

  • 29 octobre à 12:03 | arsonist (#10169)

    >> 29 octobre à 11:12 | anticaste (#11264)
    >> Le non règlement par le pouvoir Mérina de cette crise de la famine
    >>sera un des arguments de la vindicte et de la vengeance
    >> des gens du sud quand la prochaine échéance électorale nationale se présentera !


    (i) Imbetsaka manoratra eto ity matin-kambo
    milaza tena fa Frantsay taranaka gaulois (nefa tsy voaporofo)
    dia mikendry mafy ny hiremby harena ankibonin’ny tany
    izay tombatombanany fa any Atsimon’ny Nosy !

    Mitory ny diso mba amborahana aminy izay tena marina,
    toy ny efa fanaony eto ary ve,
    ity l’Anticaste efa mitorin-doha tanteraka
    sady fanahy-anaty-vodin’omby-vavy
    no farasisan’ny fanjanahana ihany koa ity ???

    Lazain’i lery fa fitondran’ny Merina io misy ankehitrio any Madagougou io !
    Hanky va re !
    Amin’ilery izany dia Merina ry Rajoelina !

    (ii) Jamban’ny fankahalana Merina
    sy ny fitadiavana harena ho rembeny any Atsimo
    ity l’ Anticaste farasisan’ny fanjanahana ity.

    Mitady hiremby ny harena tombanany fa ankibon’ny tany any Atsimo aloha
    ity l’Anticaste efa mitorin-doha tanteraka ity !
    No sady mety mikandra eto koa ity l’ Anticaste fanahy-anaty-vodin’omby-vavy ity !

    Dia mandoto rano eto izy io :
    itsirika dia hitati-bolana izay atao eto any amin’izay mpampiasa azy any Ivelany any !

    Bobaka manko ny zavatra jirian’ny mpanani-bohitra sy mpiremby harena eto anivon’ny Nosy.
    Ka izay no ifikiran’ity l’ Anticaste ity eto,
    manovo hevitra sady mandoto rano eto.

    Tahaka ny foza ihany ry lehireo :
    vendram-belona sady tsy mahalala menatra na dia efa oainina be izao aza.

    Barbecue ary ve ? Sa ahoana ?
    Asa ! Ho hita eny ihany e !

    • 29 octobre à 22:37 | lysnorine (#9752) répond à arsonist

      SAO MBA TARANAK’ITONY PADESM ANDEVON’NY MPANJANATANY FRANTSAY ITONY – SAFIOTRA KARANA BORY SATROKA – KOSA AZA FA TSY « FRANTSAY TARANAKA GAULOIS » ?

      Re arsonist 29 octobre 2021 à 12:03
      « Imbetsaka manoratra eto ity matin-kambo milaza tena fa Frantsay taranaka gaulois (nefa tsy voaporofo) »

      Sao mba taranak’itony PADESM ANDEVON’NYMPANJANATANY Frantsay itony kosa aza ity « milaza tena fa FRANTSAY TARANAKA GAULOIS (nefa tsy voaporofo) » - ka miendrika SAFIOTRAN’ny KARANA BORY SATROKA tsy tambo isaina niorim-ponenana tany ATSIMO ?

      Araka ny « Guide annuaire »-n’i Madagasikara tamin’ny 1902 navoakan’ny Fanjakana kôlônialy tany amin’ny Febroary 1903, dia efa nahatra 103 (telo amby zato) ny « Indiens » niorim-ponenana tamin’ny nantsoina hoe « Province de Tuléar » tamin’izany.(pp. 668. 669)

      « Les Indiens surtout servent d’INTERMÉDIAIRES entre les indigènes et les maisons de gros. Des marchandises transportées dans l’intérieur ou sur les différents points de la côte sont échangées contre les produits du pays : POIS DU CAP, BÉTAIL, CAOUTCHOUC, TORTUES VIVANTES, MAÏS, ETC... ». (p.662).

      « Les marchandises que reçoivent ces maisons [de gros] sont, PAR ORDRE D’IMPORTANCE : les TISSUS, denrées alimentaires, VINS, SPIRITUEUX, etc. » (p. 662).

      « RENSEIGNEMENTS ETHNOGRAPHIQUES » (p. 660)

      « Il existe dans la province TROIS races principales : les SAKALAVA, les TANOSY et les BARA ; on peut y ajouter un certain nombre de MAHAFALY dans le Sud.

      « Outre ces races, on trouve encore les MAKOA, pour la plupart anciens esclaves apportés de la côte d’Afrique [par les ARABES qui effectuaient RÉGULIÈREMENT des RAZZIAS] ou métis d’esclaves et de Sakalava, qui habitent certains points de la côte comme TULEAR, MANOMBO et AMBOHIBE...
      « La population de la province se décomposait ainsi au 31 décembre 1902 :
      VEZO...............12,000
      MASIKORO......30,000
      TANALA, BARA IMAMONO, VINDA, KONDRO, BARA-BE........70,000
      TANOSY..........25,000
      MAHAFALY, MAKOA, AMBANIANDRO, HOVA, BETSILEO........4,000
      Total.......141,000 »

  • 29 octobre à 12:27 | Vohitra (#7654)

    Dia mbola mitohy tsy ankiato ny hagegena tsy roa amantany…

    Fanambadiana, tokantrano, ankohonana, izay fiarahamonina Malagasy no resahana, dia tsy amin’ny fiteny Malagasy ofisialy, na koa fitenimparitra, no entina hanolorana ny tolo-dalàna hoentina dinihina…tsy manakana ny fanaovana dikanteny mitovy amin’ny teny frantsay koa nefa izany na kely aza !

    Manarak’izay, misy ny tokantrano mihary fananana, misy ny mitady taranaka, misy ny mampifandrohy fihavanana sy fombandrazana…ary ny tokantrano lavorary, raha ny fisainana sy fijery mifanitsy amin’ny fitaizana tena Malagasy, dia ny tokantrano miorina eo ambony fitaizana iombonana aloha voalohany indrindra…manorina sy mihary, mikolo taranaka iombonana, ary miaina sy mandala ny fifampahatokisana sy fifanajana !

    Mba tokony alaina an’eritreritra hoe « fa maninona no toa io ny endrik’io lalàna misy sy voasoratra ho manakery io hatrany ampiandohana ? »

    Ny elanelantaona mifanalavitra tokoa eo amin’ny lahy sy ny vavy no angamba mety ho isany antony iray eo amin’ny tsirinkevitra nofonosina tao ambadik’io lalàna io…70 taona manambady 20 taona ohatra…izay miteraka ahiahy ara-piarahamonina…

    Mety koa misy olona miteraka etsy sy eroa, manambady maro amin’ny fomba ara-drazana ary nahazoany taranaka daholo…ka noheverina fa mba hiarovana ny zon’ireo zanaka miely patrana…io ilay zanaka ampielezana e !

    Mety eo ihany koa ny fiarovana ny Tanindrazana ilatsahan’ny nofo tsy hivadika ho lasambinanto…fa ho voatahiry ho sahanin’ny taranaka « lahy »…

    Fa izao e : na any amin’ny fahavalo na any amin’ny fahatelo ny laharana amin’ny fandovana, tena olana be ve izany raha toa ka tokantrano lavorary araky ny nambara etsy ambony ka mifototra amin’ny fitaizana tena Malagasy ?

    Rehefa ny fitaizana no motraka sy simba ary tsy omenkasina, na ataonao fahafiry io na fahafiry, tsy mainsy disadisa sy romoromo ary ahiahy foana no aterany !

    Fehiny : tsy fanahy sy fijery Malagasy toavin’ny fiarahamonina velively akory ny fanahy « foza » sy toetra manasongadina ny « kolovody », amin’ny alalan’ny kivadivady sy kividividy, entin’ny foza !

    Kolontsaina no resaka sy fototra ao ambadik’io lalàna io !

    Aleo ho mazava ny resaka !

    • 29 octobre à 12:43 | Isandra (#7070) répond à Vohitra

      Vohitra,

      "Fehiny : tsy fanahy sy fijery Malagasy toavin’ny fiarahamonina velively akory ny fanahy « foza » sy toetra manasongadina ny « kolovody », amin’ny alalan’ny kivadivady sy kividividy, entin’ny foza"

      Foza izany ireny Mpanjaka sy Andriana nanambady maro, ao ny ao ny vady be ao ny vady kely isan-tendrimbohitra ?

      Sao dia hoan’ireo le zatra nataon’ny razany ary ity lalana ity ?

    • 29 octobre à 13:18 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Ry kaondrana taizampanahy vetaveta isandra...

      Mandehana aloha ianao mandingana ny taona voalohany eny amin’ny sampana lalàna eny amin’ny anjerimanontolo dia mba mety hisokatra ny sainao efa torovana sy marefo be io...

      Any amin’ny taona voalohany dia ampianarina ny atao hoe loharanon’ny fanovozan-dalàna atao eto amin’ny Firenena, io no antsoina hoe "source de droit"...

      Izay no ventinkevitra noazaraina etsy ambony amin’ny ampahany...ankoatry ny toetsaina sodomita izay mampiavaka ny foza...

    • 29 octobre à 13:23 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Fanampin’izay ry kaondrana isandra...

      Lalàna sy tolo-dalàna eny anivon’ny Antenimiera ao anaty rafitra Repobilika anie ity resahana fa tsy mahakasika mihintsy ny vanimpotoana faha-mpanjaka velively akory e !

      Atsaharo ny betsabetsa sy ny galeoka fa tena simba be mihintsy ny atidohanao !

  • 29 octobre à 13:15 | Isandra (#7070)

    Pendant ce temps, les actions du gouvernement continuent, le Président est en train d’inaugurer des zava-bita dans la région de SAVA.

    Et tous ces zava-bita ont créé de plusieurs milliers d’emplois, ne serait ce que temporaires, des richesses, etc.

    Du coup, le taux de croissance(la variation de PIB) de ce deuxième trimestre 2021 s’affiche à 12%. Certainement, ça va continuer d’augmenter pour les deux trimestres qui restent, où les activités sont très fortes, surtout, après cette ouverture de frontières.

  • 29 octobre à 13:38 | Shalom (#2831)

    Puisque nous parlons d’homme et de femme :
    Une étude menée par Harvard a montré que les entreprises dirigées par des femmes sont moins corrompues que celles dirigées par des hommes.
    Il est temps que nos "Andriambavilanitra" fasse quelque chose et pour sauver notre pays.
    Vive Angela Merkel !

  • 29 octobre à 15:05 | arsonist (#10169)

    # lé kopé

    https://www.madagascar-tribune.com/La-loi-sur-les-successions-s-invite-a-Tsimbazaza.html#forum486027

    Valiny.

    Salut le Copain ! .
    Aoka hazava tsara fa
    .ny adidy voalohany indrindra an’ny mpitondra firenena dia ny miaro ny ain’ilay firenena manontolo , eny fa na dia ny ain’ny ampahany fotsiny amin’ilay firenena aza !
    .ny adidy manaraka dia ny miaro ny rafim-pitondràna manan-kery eo amin’ilay firenena, indrindra moa fa hoe safidim-bahoaka no nahatonga io rafim-pitondràna io hijoro sy hanan-kery !

    Tanatin’ny ady tena niankinan’ny aim-pirenena mihitsy isika
    [satria tsy mbola voavinany izay hitranga raha toa ka resin’ny fahavalo isika]
    tamin’iny fanonganam-panjakana tamin’ny taona 2009 iny !
    Aza adino fa Frantsay no tao andamosin’ireny fahavalontsika ireny !

    Izay filoham-pirenena amperinasa teo, nandritr’iny ady fanonganam-panjakana iny,
    dia tokony ho nijoro, sy nitarika ny fiarovana ny firenena sy ny fanjakana !

    Na dia ahiany hamoy ny ainy aza izy tenany sy ireo sampam-piarovana matianina natao hiaro ny aim-pirenena sy ny fahefana amperinasa !

    Raha tsy miatrika izay adidy maha matianina azy izay ireo izay nisafidy ho asany ny fiarovana ny aim-pirenena sy ny fahefana amperinasa, dia inona izany no maha matianina azy ireo ka nisafidianany antsitra-po an’ireo andraikitra masina ireo ?

    Raha tsy miatrika ny adidiny masina voalohany indrindra ny filoham-pirerena voafidin’ny vahoaka mpifidy ,
    ka mandao ary mamela ny vahoaka nifidy azy ampahatokisana ho viravirain’ny fahavalo,
    dia inona ary izany no anton’ny nilingilingiany nilatsaka ho fidiana filoham-pirenena azy
    kanefa ny ainy any andymbo ?

    Filoham-pirenena ve dia tsy ho sahy itarika ny fireneny iatrik’ady ???
    Fa dia hitsaoka andaharana fotsiny izao mba hamonjeny ny ain’izy samirery fotsiny izao,
    dia mamela ny herim-pirenena rehetra tsy hisy mpitarika intsony manoloana ny fahavalo ???

    Aiza moa ny vahoaka Gasy no tsy ho araraotin’ny Mpanjanaka sy ny mpiremby fahefana ho andevozina !
    No sady koa araraotiny angalarina daholo io harena rehetra tsy misy avakavaka eto anivon’ny Nosy sy ankibon’ny tany ary andranomasina rehetra io !!!

    Izany no inona ???

  • 29 octobre à 17:05 | arsonist (#10169)

    Fihomehezana kely !

    (i) L’ Anticaste efa mitorin-doha tanteraka sady fanahy-anaty-vodin’omby vavy anie ka nanandrana nandefa post iray izay teto androany e !

    Ka ny tena mahatsikaiky dia izao :
    1.nosoratan’i lery amin’ny teny frantsay aloha ilay ho asehony post eto
    2.dia nampiasa Trad’ Automat’ i lery andikàna ilay izy amin’ny teny gasy
    3. dia nanome izao manaraka izao


    (ii) Arakin’ny daty dia ity aloha no mody nasehon’i l’ Anticaste efa mitorin-doha tanteraka !

    29 octobre à 12:39 | anticaste (#11264)

    Ny atsimo lehibe rahateo tsy mila olona hampandroso !
    Eo ny harena ary tena goavana sy maika ny filan’ny mponina, indrindra ireo tratry ny « kéré » !
    tsy miraharaha ny fahefana foibe fa manana ny olan’ny "stabilité politique" ny tenany ary izao no fotoana tokony hanosehana ny tombotsoany ny mpitondra any atsimo !
    Tsy maintsy atao ny fihetsika mahery vaika amin’ny fananganana parlemanta isam-paritra izay hitondra manokana ny fanavaozana ny fehezan-dalàna momba ny harena ankibon’ny tany amin’ity ambaratongam-pahefana ity !
    Malemy ny hery foibe ary ny tafika manohana azy dia tsy afaka manao hetsika ara-miaramila lavitra raha tsy mamoy ny ainy any amin’ny faritra avo sy any avaratra !
    Koa mankanesa any tompokolahy avy any atsimo, tsy maintsy mitondra ny teboka hody


    (iii) Dia taty aoriana kely dia ity amin’izay no mody nasehon’i lery teto !

    29 octobre à 13:16 | anticaste (#11264)

    Après tout le grand sud n’a besoin de personne pour se développer !
    Les richesses sont là et les besoins des populations, surtout celle qui souffrent du "kéré " ,sont immenses et urgentes !
    le pouvoir central n’en a cure ,il a ses propres problèmes de "stabilité politique" et c’est bien le moment pour le dirigeants du Sud de pousser leurs avantages !
    Un geste fort doit être accompli en créant un parlement régional qui statuera notamment sur la réforme du code minier a ce niveau de juridiction !
    Le pouvoir central est faible et l’armée qui le soutien ne peut se permettre des opérations militaires lointaines sans se dégarnir dangereusement sur les hauts plateaux et au nord !
    Donc allez y messieurs du sud ,il faut enfoncer le clous !


    (iv) Ka izao : ampidiro Trad’ Automat’ anie ity lahatsoratra amin’ny teny frantsay ity e !
    Dia ho hitanao fa iry amin’ny teny gasy rano iray iry mihitsy no hitranga eo !

    Tena efa rain-dahiny amin’ny famitahana mihitsy ity l’Anticaste efa mitorin-doha tanteraka ity !
    Tsy ahagaga mihitsy raha fahazarany azony tany antsekoly izany fahazaran-dratsy izany !
    ka ahagaga ary ve raha tsy lasa lavitra tamin’ny fianarana ity farasisan’ny fanjanahana ’ty !

  • 29 octobre à 23:15 | kartell (#8302)

    Un fossé abyssal sépare un état, qui compte sur le plan international, et, celui qui, par le discours hâbleur de son président, accessoirement promoteur, tout azimut, revendique, sans convaincre, un strapontin sur la scène internationale alors qu’il reste, désespérément isolé, ne recevant personne en visite officielle et surtout sans intention extérieure de le faire avec une diplomatie qui apporte aussi sa contribution par son absence remarquée, hier, pour des raisons politiciennes…
    On voit que ce qui est lourdement mis en scène au niveau local demeure quantité négligeable sur un plan plus large de l’international pour de multiples raisons dont la première est que ce qui est présenté, ici, comme novateur est, ailleurs, du basique et ne fait l’objet d’intérêt que dans une presse très localisée ..
    Bref, ces turbulences présidentielles locales ne suffiront pas à donner à son Excellence une stature internationale faute à lui de convaincre à l’extérieur par son émergence truffée d’incohérences notoires, pimentées de tentative de coup d’état frelaté..
    Il faudra qu’il se contente de conserver son statut ordinaire de président d’un pays en état de dépendance financière permanente…
    Il ne pourra espérer, comme il l’avait laissé entendre, jouer un rôle, même mineur à l’international, que si cette assuétude financière diminuait afin de lui éviter, comme actuellement, d’être le président qui tend la main en continu, tout en jouant au flambeur endémique en local dans un rôle de composition via la transition qui n’est pas prêt d’abandonner, surtout à une encablure d’une prochaine élection qui lui semble acquise d’avance sauf « imprévus ».

  • 1er novembre à 05:25 | Kobbe (#11248)

    JEUNES-AFRO CONSCIENTS ® : LA FRANCE DE MAGOUILLES…MADAGSCAR DE MAGOUILLES
    Une jeunesse consciente est celle qui comprend les realités dans lesquelles elle vis, et agi pour l’éveil national et pour le bien de son pays. C’est en ce terme que cette intervention s’inscrite.
    Pour un État, le choix d’un pays partenaire a des impacts immenses non seulement sur la conduite du pays mais aussi sur la culture de sa societé. Ainsi, des comportements tels escroquerie ou esprit de magouille deviennent des traits de charactere que deux pays différents ont en partage. C’est pourquoi par exemple le comportement comme la corruption ou la malhonneteté serait plus frequente dans les pays francophones tels que la France ou la Belgique par rapport aux pays scandinaves tells que la Finlande ou la Norvége. Donc la culture d’un Etat ou d’une société influence le comprtement de sa classe politique et sa population. Si ce pays ou société a une influence sur d’autres pays, ces entités deviendraient aussi porteurs de ces comportements. Les habitudes se transmettent, mêmes entre Etats.

    Le Madagascar marche main-dans la-main avec la France dépuis des siécles. Ce qui nous touche et nos familles aujourd’hui reflète la réalité du choix, bon ou mauvais, que Madagascar a pris dans le passé. La Françafrique dans laquelle Madagascar se trouve bon gré mal gré a des retombées tellement néfastes qu’il serait impossible de voir un lendemain meilleur. Un bon lendemain serait possible que si ce systeme, toujours présent de nos jours mais sous autres habits, est changé ou démantelé. Comme dit, pour un pays le choix d’un partenaire doit être une sélection minutieuse car il en va du future de la nation.

    Le Madagscar aurait été aujourd’hui différent si le pays avec comme allié principal un autre pays que la France. La culture d’un État, d’une société influence le comprtement de sa classe politique et sa population. Ce qui se passe aujou’dhui au Madagascar n’est pas si différent de ce qui se passe quotidiennement en France. Sur les liens ci-dessous vous découvrirez des patrons escrocs comme de faux chômeurs, des falsificateurs comme des magouilleurs...Ainsi nous comprendrons comment nous sommes arrivés là où nous sommes aujourd’hui.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS