Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 30 octobre 2020
Antananarivo | 01h18
 

Politique

Démocratie

La liberté de la presse au cœur des débats

jeudi 10 janvier 2013 | Rakotoarilala Ninaivo

Le président du Congrès de la Transition (CT), Mamy Rakotoarivelo a épinglé en particulier le ministre de la communication, Harry Laurent Rahajason ce mercredi 9 janvier lors de la cérémonie de présentation de vœux au palais d’État d’Iavoloha. « Le ministre responsable utilise un prétexte d’interdiction de propagation de fausse nouvelle pour empêcher l’opposition d’accéder au média public » a indiqué le chef de délégation de la mouvance Ravalomanana tout en soulevant aussi la nécessité d’une réouverture des radios fermées durant l’actuelle Transition.

Le ministre de la communication n’a pas tardé à réagir. « Je trouve dommage qu’un chef d’institution ne maîtrise pas la loi » a affirmé à la presse Harry Laurent Rahajason en soulignant que les radios fermées jusqu’ici n’avaient pas rempli les conditions exigées par la loi. « Tant que je serai là, ces radios qui ne remplissent pas les conditions exigées par la loi, resteront fermées, c’est mon dernier mot » a indiqué le ministre de la communication au micro de la télévision TVplus.

Le président de la Transition Andry Rajoelina est entré aussi dans la mêlée. « La liberté ne veut pas dire anarchie » a indiqué le patron d’Ambohitsorohitra tout en indiquant qu’« il y avait des médias qui incitent à la division et à la rébellion ».

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS