Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 3 août 2021
Antananarivo | 22h47
 

Société

Comité pour la sauvegarde de l’intégrité

La corruption porte atteinte aux droits de l’homme

mercredi 23 juin | Mandimbisoa R.

« La corruption est la cause majeure de nombreuses atteintes aux droits de l’homme ». Les intervenants au séminaire sur le « projet prévention et lutte contre la corruption basée sur les droits de l’homme » s’accordent à le dire. Cette concertation multi-acteurs s’est déroulée à l’hôtel Ibis à Ankorondrano sous la houlette du Comité pour la sauvegarde de l’intégrité, en présence du ministère de la justice et de l’ambassade de France à Madagascar et des organisations de la société civile.

Il s’agit d’un projet de l’Organisation internationale de la Francophonie pour permettre de « replacer les victimes au centre des réflexions » et de « mener des actions qui viennent compléter et renforcer l’approche répressive de la lutte contre la corruption ». Le projet « vise à faciliter l’interaction et les synergies entre les acteurs institutionnels de lutte contre la corruption, de défense des droits de l’Homme et de consolidation de l’Etat de droit » et aussi à « appuyer le processus législatif visant à renforcer le cadre juridique » en la matière.

« L’objectif global est de consolider les rôles et mandats respectifs des acteurs de la lutte contre la corruption et ceux oeuvrant dans la défense des droits de l’homme en vue de mettre en place un cadre de concertations pluri-acteurs et interdisciplinaires. Ce cadre sera une plateforme d’échanges pour les acteurs afin de mieux coordonner leurs actions respectives », indique le CSI dans son communiqué.

Le CSI indique que « Le choix de l’OIF s’est porté sur Madagascar pour la mise en œuvre de ce projet grâce aux acquis considérables du pays en matière de lutte contre la corruption, à savoir l’existence de la politique de lutte contre la corruption claire et d’une stratégie décennale de lutte contre la corruption ». Le pays dispose en effet de plusieurs mécanismes et organes en matière de prévention et de lutte contre la corruption et de promotion ainsi que la promotion des droits de l’homme à l’instar du CSI, du BIANCO, du Samifin ou encore du PAC.

Madagascar est l’un des premiers pays à ratifier la convention des Nations Unies contre la corruption et actuellement le pays figure parmi ceux qui disposent les instruments juridiques nécessaires pour lutter efficacement contre la corruption et donc protéger davantage les droits de l’homme.

12 commentaires

Vos commentaires

  • 23 juin à 11:08 | Shalom (#2831)

    La belle litanie :

    "qui disposent les instruments juridiques nécessaires pour lutter efficacement contre la corruption ".

    O ! Mon beau pays, que tu es beau et vertueux, mais alors pourquoi ne progresses-tu pas ?
    C’est "mystère mon fils" ...

    • 23 juin à 15:55 | Stomato (#3476) répond à Shalom

      >>"qui disposent les instruments juridiques nécessaires pour lutter efficacement contre la corruption ".<<

      Mais le pays manque d’hommes politiques qui ont une vision susceptible d’appliquer ces instruments juridiques.
      Phrase que l’on pourrait formuler de façon moins policée en utilisant un autre mot que vision.

  • 23 juin à 14:40 | Turping (#1235)

    Il n’y a pas photo quant à la causalité et le lien entre : "la corruption et l’atteinte aux droits de l’Homme " .
    - Le sous développement et le non avancement collectif ne sont pas le fruit du hasard .
    - Quand la justice à deux vitesses (celle des riches et des pauvres ) est réservée aux plus corrompus dans l’impunité totale où l’argent est le maître indiscutable sans défendre la vérité et les plus faibles ,il y a encore du grand chemin à parcourir pour sortir chemin battu .
    - Quand les droits de l’Homme sont atteints misérablement ,cela sous entend la fragilité de maintenir l’Etat de droit ,dont beaucoup de zones et d’endroits sont de "non droit " .
    - Les citoyens ne peuvent être libres que s’ils ne sont pas soumis à l’arbitraire des hommes ,mais qu’ils obéissent seulement à la règle des lois . Etat et loi sont intimement liés ,et personne n’est au dessus de la loi ,dans un pays qui fonctionne correctement . Logiquement on ne corrompt pas la loi au profit de quiconque y compris la président de la République .
    On parle souvent de l’impunité comme le premier ennemis du commun des mortel .C’est un fléau !

  • 23 juin à 14:42 | Turping (#1235)

    Pour sortir du chemin battu .

    • 23 juin à 14:49 | Turping (#1235) répond à Turping

      Y compris le président de la République et ses acolytes qui gravitent autour du pouvoir.

  • 23 juin à 18:32 | Ra-Jao (#282)

    L’atteinte au droit de propriété est une facette des atteintes au droit de l’homme. Comment se fait que le transfert illégal qui tombe sous le coup de la lutte contre la corruption ne soit pas protégé . Personne n’est à l’abri de ce vol impuni si votre bien intéresse les étrangers. Auprès de qui doit-on porter cette affaire : PAC ou Tribunal ?

  • 23 juin à 18:36 | olivier2 (#9829)

    heureusement qu’il n’y a jamais d’atteinte au droit des gasy a raconter des konneries perpétuellement..et sans jamais être sanctionnés..

    sinon ils ne seraient pas des gasy

  • 23 juin à 18:50 | Vohitra (#7654)

    "replacer les victimes au centre des réflexions" selon l’article...

    Le CSI devrait rectifier en " replacer les victimes au centre des répressions...politiques"

    Quel bobard !

    Il est loin déjà le temps où la réflexion à partir des réalités a fait les beaux jours de la SEFAFI, n’est-ce pas Mme Rabenarivo Sahondra ?

  • 23 juin à 19:20 | Vohitra (#7654)

    CSI, c’est un Comité pour la Sauvegarde de l’Intégrité…

    Mais quelle intégrité à sauver dans la mesure où même au sommet de l’Etat on trouve un acteur déjà condamné pour un acte dangereux aux mains duquel passent l’argent public, et encore la priorité d’un régime aux abois dans l’usage des finances publiques ?

    https://lachasseinfo.wordpress.com/2018/06/06/concours-enam-et-ceds-tinoka-roberto-a-utilise-un-faux-diplome-de-magistere-en-etudes-juridiques/
    • 30 juin à 14:35 | bekily (#9403) répond à Vohitra

      GLACANT !!!

    • 30 juin à 14:51 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Bonjour Bekily,

      Au cours du siecle dernier, on n a jamais entendu la participation de Lucky Luciano dans le cabinet de Franklin Delano Roosevelt...

      Mais ici, le syndicat du crime est considere comme un think tank dans un complot contre l Etat...

  • 30 juin à 14:34 | bekily (#9403)

    C’est patent !
    la CORRUPTION attaque les droits de l’homme !!!
    C’est un délit manifeste au sens de n’importe code pénal , de droit écrit ou de droit coutumier !!!
    A Mada , comme à Haïti les corrompus se succèdent au gouvernement .
    avec assurance de ne pas être poursuivis , comme Rajaonarimampianina : ON SE TIENT PAR LA BARBICHETTE !!!!!!!!!!!!!!!!!
    Les ENRICHISSEMENTS SANS CAUSE sont MANIFESTES (Rajaonarimampianina ou Rajoelina ) Les Africains mettent un peu plus d’ardeur à poursuivre ses ex dirigeants corrompus !!!
    Tous des karana CORRUPTEURS , VAZAHA TARATASY de MADA ne sont jamais éclaboussés
    A Mada , on élit un AL CAPONE à la tête de l’Etat et tout baigne comme à Medelin !!!!
    Il y a diarrhée de paroles , de projets de façade ....
    L’enfer est pavé de bonnes intentions.
    Je croirais aux projets lorsque je rencontrerais à Mada un vrai homme d’ETAT digne de l’être qui , lui , s’engage à SERVIR ...
    au lieu d’un vulgaire POLITICIEN ( ou politicard) qui , lui , ne pense qu’à SE SERVIR ou à penser intensément à la prochaine élection !!!

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS