Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 28 janvier 2023
Antananarivo | 21h59
 

Economie

Energie

La centrale hydroélectrique de Farahantsana inaugurée

vendredi 2 décembre 2022 | Mandimbisoa R.

La centrale hydroélectrique de Farahantsana construite et appartenant à la holding italienne Tozzi Green a été inaugurée hier par le président Andry Rajoelina. Elle dispose d’une capacité de production de 28MW, pouvant alimenter le Réseau interconnecté d’Antananarivo de la Jirama pour la région Analamanga.

Actuellement opérationnelle après trois mois de rodage, c’est l’entreprise Mahitsy Hydro, du groupe Tozzi Green Madagascar (TGM) qui développe la centrale hydroélectrique de Farahantsana sur la base d’une concession accordée par le Ministère de l’Energie et des Hydrocarbures (MEH) pour établir, détenir, exploiter et maintenir des installations d’une ligne d’évacuation d’énergie électrique (T-line) d’une capacité de 28MW. La centrale prélève 66 m3 d’eau par seconde dans l’Ikopa sur une hauteur d’élévation nominale d’environ 42 m et elle produit 135 GWh d’électricité par an, de quoi satisfaire la consommation moyenne d’environ de 2 750 000 habitants, soit 65 % de la population d’Antananarivo selon les estimations. Le centrale devrait ainsi pallier au gap de l’électricité dans la capitale.

Les premières ébauches du projet ont été tracées il y a dix ans. En 2018, les travaux de construction ont commencé, auxquels ont pris part des entreprises malgaches, italiennes et philippines.

« Cette nouvelle infrastructure marque une nouvelle étape dans le cheminement vers l’émergence de Madagascar à travers la transition énergétique et la capacité de production énergétique du pays », a déclaré Andry Rajoelina lors de son allocution hier.

Doubler la production énergétique à Madagascar via les énergies renouvelables. C’est le défi auquel l’Etat se lance depuis plusieurs années mais la marche vers la transition énergétique reste encore lente. Depuis 2015, l’Etat a initié un programme hydroélectrique prioritaire qui prévoit l’aménagement de plusieurs sites hydroélectriques potentiels dont Sahofika (Eiffage, 200MW, environ 650 M d’investissement, à réaliser en partenariat public privé ; Antetezambato (Vinci/Sogea-Satom, de 140 à 180MW, 315 M, à réaliser en Engineering, Procurement and construction) et Volobe (Jovenna et Colas, 90MW, 500M, à réaliser en Partenariat public privé).

50 commentaires

Vos commentaires

  • 2 décembre 2022 à 10:44 | vatolahy (#11348)

    Cette centrale encore une fois n’est pas de la propriété malgache .que vaut notre indépendance

    • 2 décembre 2022 à 11:22 | MALIBUC (#9345) répond à vatolahy

      L’autoroute sera aux mains des Égyptiens qui moduleront le prix des péages à leur gré.
      Et qui paiera, ben toujours et encore le petit peuple.
      Gros bordel en perspective.

  • 2 décembre 2022 à 10:48 | MALIBUC (#9345)

    Ah parce qu’elle ne nous appartient pas !
    Si elle est en concession alors la Jiramaty devra acheter les MW à Mahitsy Hydro et comme tout le monde sait que Jiramaty paie rubis sur ongle, il n’y à aucun souci à se faire.

  • 2 décembre 2022 à 12:02 | Isandra (#7070)

    C’est velirano se réalise en plus.

    A ce moment où les Européens sont menacés par les délestages, Madagascar se dote des moyens pour le supprimer.

    • 2 décembre 2022 à 12:59 | MALIBUC (#9345) répond à Isandra

      Isandra,
      Puisque tu aimes les comparaisons, as tu vu la prestation de MACRON avec BIDEN ?
      C’est autre chose que ton rigolo de DJ et sa fo.za....hihihihihihi

    • 7 décembre 2022 à 11:40 | umberto (#10893) répond à Isandra

      Les Européens sont " menacées " tandis que les Malagasy y sont dedans depuis longtemps et sans sortie pour le moments !

  • 2 décembre 2022 à 12:11 | Isandra (#7070)

    « Une bonne nouvelle pour les usagers du réseau interconnecté d’Antananarivo (RIA). Le régime a lancé le défi de doubler la production d’électricité à Madagascar en ayant recours aux énergies renouvelables. Un défi qui s’aligne avec le « Velirano » numéro deux du Président Andry Rajoelina visant à offrir une électricité pour tous et à moindre coût. En vue d’une concrétisation de cette vision ambitieuse, le Chef de l’Etat a inauguré hier la centrale hydroélectrique de Farahantsana, du côté de Mahitsy. Une centrale sur laquelle repose tous les espoirs de la population de voir enfin la lumière revenir dans les foyers et ce de manière permanente, sans la moindre coupure.
    Avec une capacité de production de 28 mégawatts, soit 136 gigawatts par an, cette centrale est le fruit de la collaboration entre l’Etat et l’entreprise italienne Tozzy Green. L’électricité produite à Farahantsana profitera à 150 000 ménages qui sont approvisionnés via le Réseau interconnecté d’Antananarivo (RIA). »

    C’est une manière de demonopoliser ce secteur comme dans tous les pays modernes et libéraux. Le plus important, c’est que les usagers soient satisfaits et multipliés.

    • 2 décembre 2022 à 12:26 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Andry Rajoelina doté de sens d’affaires et de sens de leadership(il est possible que certains supers diplômés n’en ont pas)a compris que pour attirer des investisseurs, il faut mettre en place, au moins quatre choses :

      - l’énergie stable et fiable, doubler la production,
      - La sécurité assurée, d’où l’augmentation des budgets, surtout pour le renouvellement des équipements et formations des agents,
      - Aménagement de territoires, des nouvelles villes,
      - La stabilité politique, contenir les faiseurs de troubles,

    • 2 décembre 2022 à 12:41 | dupenard (#11227) répond à Isandra

      eh ben, c’est pas gagné, toujours "y’a qu’a, faut qu’ont"

    • 2 décembre 2022 à 12:46 | lé kopé (#10607) répond à Isandra

      Comme tout Malagasy qui se respecte , je ne peux que féliciter tous ceux qui ont contribué de près ou de loin, à la concrétisation de ce projet . Car , contrairement à vos délires , l’objet de nos critiques sur ce forum , est de faire profiter à la majorité silencieuse , les moyens pour vivre décemment , comme tous les citoyens du Monde ...avec dignité . Ce qui est loin d’être le cas , car le pillage de nos ressources naturelles , est l’un des fléaux qui appauvrit la Patrie , et qui l’entraîne dans une misère profonde . Selon les déclarations citées par l’Editorialiste, cette nouvelle plateforme ne sera au plus tôt possible, opérationnelle que dans trois mois ( trois mois c’est rien à côté des souffrances que nous avons endurées durant des décennies), et que son exploitation revient totalement à Tozzi Green . Dans ce cas là , quelle sera le coût réel de sa distribution pour les usagers , et ce coût sera -t-il à la portée de nos bourses ? Encore une fois , je réitère mes Félicitations aux vrais acteurs de cette réussite , et non à ceux qui profitent de cette notoriété , comme le cas de la réussite de la CAN en 2019 par les Barea , ou des Chanteuses Malagasy Marghe et Anisha . En tout cas , pour le moment le peuple vit sous les délestages permanents, et la pénurie de l’eau. Salut Les Copains .

    • 2 décembre 2022 à 16:36 | dahalo (#8794) répond à Isandra

      Isandra,
      Un peu de décence nom de dieu. Ce projet avec sahofika et volobe ont été initiés par Rajao . Comme d’habitude incapable d’initier quoi que ce soit à part faire la manche, on s’approprie le projet de ses prédécesseurs toute honte bue.

    • 2 décembre 2022 à 17:05 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      « Les premières ébauches du projet ont été tracées il y a dix ans. En 2018, les travaux de construction ont commencé, auxquels ont pris part des entreprises malgaches, italiennes et philippines. »

      C’est comme la rocade et la RN5A, etc les mises de première pierre se sont fait pendant de mandat de Rajao, mais, les projets avaient été conçus avant, er la réalisation et la suivie, ainsi que la réception sont assurées par ce régime.

    • 7 décembre 2022 à 11:52 | Ibalitakely (#9342) répond à Isandra

      Hono hoy aho Isanja mba azonao fenoina tsara ve, satria tsinona be loatra mantsy ny mpanaratsy izao fitondrana izao, io tabilao ambany io amin’izay tampona ny daomy ho an’ireo mpanenjika ny fitondrana (izay 4/5 taona nitondrana) ireo, & misaotra mialoha :
      • asio X amin’izay valiny mifanandrify aminy.
      Isan’ny velirano Anarany Ny vita (X) Ny tsy vita (X) Isan-jaton’ny fahavitana
      - velirano 01 - - - -
      - velirano 02 - - - -
      - velirano 03 - - - -
      - velirano 04 - - - -
      - velirano 05 - - - -
      - velirano 06 - - - -
      - velirano 07 - - - -
      - velirano 08 - - - -
      - velirano 09 - - - -
      - velirano 10 - - - -
      - velirano 11 - - - -
      - velirano 12 - - - -
      - velirano 13 - - - -


  • 2 décembre 2022 à 12:36 | kartell (#8302)

    L’usage de l’hydroélectricité n’est pas adapté au climat du pays pour être rentable, trop longue période de sécheresse et pluies torrentielles qui empêchent elles aussi de turbiner ( baisse de 30% de la production sur une installation du même type sur le Rhône à cause des conditions climatiques 2022 !)..
    D’autant plus que l’entretien doit être permanent en nécessitant des arrêts de production..
    Visiblement, celle-ci est du type « fil de l’eau » donc qui ne dispose pas de réserves de barrage pour turbiner en période d’étiage du cours d’eau ..
    Curieux de connaître avec précision l’action abrasive de cette eau, très chargée, qui endommage les pales des turbines qui doivent être changées très régulièrement !..
    Bref, un beau jouet mais qui fait sourire les spécialistes, que je ne suis pas, et qui attendent de voir la production après plusieurs mois de fonctionnement de ce petit bijou, présenté comme l’antidote, voir même la panacée des délestages !..

    • 2 décembre 2022 à 12:56 | lé kopé (#10607) répond à kartell

      En effet , vous venez dénoncer si les prestations du service après vente , ni l’entretien , seront au rendez vous , qui avouons le , ne sont pas les spécialités de nos Dirigeants successifs . Pour le moment , attendons d’abord si le peuple pourra bientôt bénéficier de ce cadeau de Noël avant l’heure , et constater si les délestages persisteront . C’est tout le bien qu’on souhaite , vivre enfin dans la Lumière , mais pas dans l’Obscurantisme .

    • 2 décembre 2022 à 13:19 | Isandra (#7070) répond à kartell

      Kartell,

      A force d’être dans le négativisme , on finit par se croire plus intelligent et apte que les spécialistes en la matière. C’est une présomption.

      Il est bien de vous rappeler que ce projet appartient à Tozzi Green, https://www.tozzigreen.com/fr/qui-sommes-nous/ dans le cadre de 3P. Comme, ce groupe est spécialiste en la matière, et sérieux, je ne pense pas qu’il s’est lancé dans ce projet sans analyser sa faisabilité et sa rentabilité , et prêt à jeter par la fenêtre leur argent juste pour plaire nôtre Président.

      Il

    • 2 décembre 2022 à 13:25 | MALIBUC (#9345) répond à kartell

      Isandra,
      Le problème c’est que l’argent des péages va servir à rembourser le côut de construction mais pas l’entretien.
      Quand il y aura des travaux, c’es l’Etat qui paiera. Mais comme on sait que l’ETAT ne paie pas ses fournisseurs, bonjour les nids de poules, les barrières endommagées etc...sans compter sur les vols comme sur la nouvelle rocade. (adieu éclairages, barricades des ponts, panneaux solaires, même les chiottes des aires de repos vont y passer.

    • 2 décembre 2022 à 17:55 | Stomato (#3476) répond à kartell

      >>Curieux de connaître avec précision l’action abrasive de cette eau, très chargée, qui endommage les pales des turbines qui doivent être changées très régulièrement !..<<

      C’est ma première réaction au vu de la photo. Les turbines vous beaucoup souffrir.
      La deuxième réaction c’est que je donnerait ma première chemise s’il était d’ores et déjà prévu un budget de remplacement des turbines, et si la conception du barrage permet l’arret d’une turbine sans déranger les autres...

    • 2 décembre 2022 à 18:17 | Isandra (#7070) répond à kartell

      Stomato,

      Parce que ce n’est pas EDF ? C’est toujours l’arrogance française !

      Doutez-vous le professionnalisme des italiens ?

    • 2 décembre 2022 à 19:28 | kartell (#8302) répond à kartell

      @ Stomato,

      Il est évident que ce projet, à ses débuts, datant, d’au moins quinze ans, si ce n’est plus, ne serait plus envisagé, aujourd’hui, compte tenu des connaissances sur le réchauffement climatique et ses effets collatéraux, touchant à l’hydraulique, en particulier….
      De conception, désormais, archaïque, cette installation ne produira pas la pleine puissance annoncée, à l’image d’un compteur de voiture indiquant des vitesses extrêmes sur son tableau de bord que le véhicule n’atteindra jamais !..
      L’ouvrage aurait-il une rentabilité à la hauteur de son investissement ?, on peut en douter, dès, aujourd’hui !…

    • 2 décembre 2022 à 20:20 | lé dezertera (#11352) répond à kartell

      2 décembre à 12:36 | kartell (#8302)

      L’usage de l’hydroélectricité n’est pas adapté au climat du pays pour être rentable, ...


      Dans les années60-70, un ingénieur du nom de Ratsimbazafy a émis des réserves quant à l’utilisation de Ifarahantsana.
      En continuant sur son raisonnement, j’ai l’impression que les ingénieurs actuels ne lisent pas pas les archives et n’apprennent pas l’histoire.
      En plus de la remarque de kartell, il ne faut pas oublier que les zones de l’Ikopa sont des zones ferralitiques et ferreux avec beaucoup de "tany mena" (voyez vous même sur la photo), ce qui risque de nuire au bon fonctionnement des équipements du barrage.
      Souvenons-nous du principal problème de Mandrare il y a plusieurs années, exactement la même chose.

      Ce n’est pas parce qu’on l’a innauguré que ce barrage va fonctionner correctement. Son entretien est-il prévu par exemple dans la LFI 2023 ?

    • 3 décembre 2022 à 13:17 | FAUVY Bertrand (#9518) répond à kartell

      Faire venir les investisseurs, mais il faudrait aussi que la Jirama fonctionne, sans corruption... Je suis français, ma femme est malgache, nous avons fait construire une maison magnifique pour 45000 €, dans la banlieue de Tana, l’électricité a été installé par un gasy pour 400 € (travail excellent), la Jirama ne pouvait pas nous raccorder au réseau avant 18 mois (15 m de câble et un compteur), mais avec 750 €, 30 jours ont suffit.... combien dans les caisses de Jirama, et les poches des agents ?

  • 2 décembre 2022 à 13:01 | MALIBUC (#9345)

    Isandra,
    Puisque tu aimes les comparaisons, as tu vu la prestation de MACRON avec BIDEN ?
    C’est autre chose que ton rigolo de DJ et sa fo.za....hihihihihihi

  • 2 décembre 2022 à 13:19 | MALIBUC (#9345)

    Isandra,
    Idem puisque tu aimes les comparaisons, en France ils font de l’électricité avec des déchets et de la merde.

    "A Rambervillers (Grand Est), Évodia et SUEZ ont inauguré FENIIX, une UVE (unité de valorisation énergétique) qui a été entièrement modernisée.
    Son rôle : valoriser les déchets ménagers des Vosges qui n’ont pas pu être recyclés, pour être transformés :
    - en énergie électrique ⚡ 🔌 (soit l’équivalent de la consommation électrique annuelle de 60 000 habitants)
    - en énergie thermique 🌡️ (pour 20 bâtiments publics de Rambervillers connectés à un réseau de chaleur)"
    https://fb.watch/h9yH26QtvP/

  • 2 décembre 2022 à 13:35 | Isandra (#7070)

    Quand j’ai entendu les opposants français critiquent Macron sur la pertinence de sa réforme de retraite à ce moment où le pouvoir d’achat s’effrite, elles me rappellent les détracteurs de Rajoelina, qui le critiquent sur ces projets qu’il est en train de réaliser ici et là, malgré, le kere dans le sud.

    C’est simple, tous les deux ont compris qu’ils ont promis quelques choses au peuple, il faut les réaliser, et en même temps, s’occupant les problèmes quotidiens, car s’ils n’y arrivent pas, ce sont ces détracteurs qui seront le premier, qui les réclameront comme fait le déserteur notoire du forum tous les jours ici avec sa liste brute sans tenir compte les réalisées, figé en 2018.

    • 2 décembre 2022 à 13:51 | kartell (#8302) répond à Isandra

      Laisser le peuple tranquille, il ne vous a rien demandé , cessez de parler à sa place, vous, comme votre gourou qui n’ont aucune légitimité de parler à sa place !..
      D’ailleurs, c’est à cela que l’on reconnaît les usurpateurs et les imposteurs qui volent la voix de ceux qui n’ont pas la parole dans une société endémique où ils servent à un usage, unique comme les Kleenex, puis sont jetés : voter pour un teeshirt et puis, c’est tout !..

    • 2 décembre 2022 à 14:13 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Kartell,

      Laissez le peuple tranquille ?

      Comme vous êtes spécialiste de tout, dites nous qui a droit de parler au nom du peuple, actuellement ?

      Cette histoire de vol de voix n’existe que dans l’imaginaire de ZD pour dissimuler l’échec de leur stratégie pendant les campagnes et éviter d’admettre la défaite de leur Dada face à Rajoelina. Pourtant, celui-là avait reconnu la victoire de ce dernier et assisté la cérémonie d’investiture.

    • 2 décembre 2022 à 18:00 | Stomato (#3476) répond à Isandra

      >>C’est simple, tous les deux ont compris<<

      Qu’après eux ce sont d’autres qui prendront leur place et les ennuis crées par leur minable présidence ne les concernera pas !
      La retraite selon macron est bien la copie de ce qu’il n’aura pas a supporter.
      Et n’ayant jamais travaillé il ne sait pas ce que c’est que le travail.
      Comme votre roitelet, il n’a jamais travaillé dans une rizière ou sur un chemin boueux pour transporter des produits cultivés pour aller les vendre.
      Chose que font journellement les VRAIS malgaches.

    • 2 décembre 2022 à 19:35 | lé dezertera (#11352) répond à Isandra

      C’est lequel du régiment des (#7070) qui écrit là ?
      Mba mahalala menatra e !

      Ce qui est impressionnant dans leur discours c’est toujours de "classer" de détracteurs tout critique passanr sur ce site.
      Ces détracteurs, ils les appellent les Andafy ou tous ceux qui ne sont pas de même avis qu’eux ; sans oublier aussi que dès qu’il y a une situation qui les embarasse ils vont citer Ravalomanana, Rajaonarimampianina, molotov etc ... et maintenant je fais partie aussi de la liste : "lé dezertera" comme dans le post ci-dessus.

      arsonist a pourtant bien résumé la situation : quand j’émets des écrits sur ce site, je n’oblige personne à les lire, mais ça irrite quand même les "phooza" (#7070) - et c’est ce qu’on veut non ?

      Comme je l’ai dit auparavant, je suis actuellement au pays pour à peu près 1 mois, non pas pour faire du tourisme mais pour travailler.
      J’aurais bien aimé rencontrer même pour quelques heures ces (#7070) mais comme d’habitude, on n’attend rien des "alika mifori-drambo".

  • 2 décembre 2022 à 15:53 | pisokely (#9950)

    qui a promis quoi ????

    debut des travaux barrage farahantsana 17 novembre 2017... ref agenceecofin... texte glawdys Johnson

  • 2 décembre 2022 à 15:55 | Besorongola (#10635)

    FARAHANTSANA :

    PROJET DEPUIS 2012, POSE DE LA PREMIÈRE PIERRE NOVEMBRE 2014, DÉBUT DES TRAVAUX 2018, INAUGURATION 2022... JAMAIS LE PRESIDENT DE L’ÉPOQUE N’A DIT "CE SERA FINI AVANT LA FIN DE L’ANNÉE" .

    https://www.madagascar-tribune.com/La-Jirama-sombre-encore-et,20471.html

  • 2 décembre 2022 à 16:18 | Albatros (#234)

    « A ce moment où les Européens sont menacés par les délestages » (en français dans le texte !).
    Post de 12:02 de la « petite main » du jour !.

    🤣😂😂

    J’ai failli renverser mon café (c’est ma pause du même nom !) !. 😜

    Encore une « comparaison » à la « .on » !.

    En ce qui concerne les « délestages » en Europe, il s’agit, pour l’instant, de prévisions liées à la guerre en Ukraine.
    De ….. prévisions !, la « petite main ». Seulement de prévisions !.

    À Madagascar, il ne s’agit pas de « prévisions » mais de délestages bien réels et quotidiens !.

    Et ce n’est pas en bradant la production électrique aux étrangers, que les risques de « délestages » vont disparaître !.

    Le post de Lé Kopé (12:46) nous « éclaire » bien sûr les coûts futurs (et les éventuelles coupures !), que le contrat passé avec Tozzi Green, fait planer sur la production et la distribution de l’électricité de cette centrale. Dont le projet lui-même n’est pas à remettre en cause sur le fond !.
    Contrairement au Colisée du Rova !.

    @ Kartell (post de 12:36)
    J’ai noté vos réserves mais je pense (en dehors des problèmes d’entretien) que ce type de barrage peut avoir une certaine utilité et des risques écologiques limités par rapport à des barrages comme celui de Malpasset !.

    • 2 décembre 2022 à 20:12 | kartell (#8302) répond à Albatros

      @ Albatros,
      Une précision s’impose sur ces futurs, possibles délestages qui n’auront rien à voir avec les endémiques, n’en déplaise à la petite voix de son maître…
      La circulaire adressée aux préfectures par le gouvernement le 1er décembre précise les conditions dans lesquelles les délestages électriques seront organisés, au besoin, durant l’hiver. L’exécutif assure que les coupures ne seront pas inopinées puisque le signal Ecowatt permettra d’anticiper les besoins. Le risque de délestage sera donc annoncé trois jours à l’avance en cas de signal rouge et une coupure effective du courant sera confirmée la veille à 17 heures au plus tard.
      L’annonce du délestage électrique précisera l’étendue de la zone privée de courant, laquelle sera toujours minoritaire dans un département. La plage horaire de délestage sera également indiquée : la coupure interviendra aux heures de pointe soit le matin entre 8h et 13h ou le soir entre 18h et 20h. RTE rappelle aussi que les délestages seront "répartis" et "lissés" sur l’ensemble de territoire français - à l’exception de la Corse qui dépend du réseau électrique italien et de sa propre production d’énergie - de sorte à ne jamais délester deux fois une même zone.
      Source : internaute.com

    • 2 décembre 2022 à 20:36 | Albatros (#234) répond à Albatros

      @ Kartell !.

      Merci pour votre réponse qui prouve, une fois de plus (s’il en était besoin !), que les incessantes comparaisons des "petites mains" sont toujours à côté de la plaque !.

  • 2 décembre 2022 à 16:50 | Besorongola (#10635)

    MR HO L’INCORRIGIBLE !

    Andry Rajoelina : « Une production de 500 MW d’électricité dans cinq ans »

    La cérémonie d’inauguration de la nouvelle centrale hydroélectrique de Farahantsana a eu lieu hier.

    « Je veux faire mieux que mes prédécesseurs ». C’est ce qu’a déclaré, hier, le président Andry Rajoelina durant la cérémonie d’inauguration de la nouvelle centrale hydroélectrique de Farahantsana à Mahitsy. Face aux problèmes de délestage et aux scandales au niveau de la société Jirama, le Chef de l’Etat a tenu à rassurer l’opinion. « C’est un véritable défi qui me tient particulièrement à cœur quand on parle d’énergie », a-t-il annoncé. Conscient de la souffrance à laquelle la population fait face actuellement par rapport au délestage, et admettant que la production de la Jirama est loin d’être suffisante pour satisfaire les demandes, le président de soutenir que « l’Exécutif ne cesse de chercher tous les jours des solutions pour résoudre le problème d’approvisionnement en électricité ». Hier, devant un parterre d’invités composés entre autres des représentants du Corps diplomatique et consulaire, des sénateurs, des députés et autres invités de marque, Andry Rajoelina a lancé un nouveau défi. Celui de réussir à installer 500 mégawatts d’électricité dans les 5 prochaines années. Et lui de marteler qu’« il ne s’agit pas d’une palabre. Pour nous, c’est l’action ». Pour prouver son ambition, le Chef de l’Etat a apporté des éléments d’explications sur les différents projets qui vont être mis en œuvre pour atteindre cet objectif. Et lui de citer la centrale hydroélectrique de Sahofika (192 MW) dont le contrat de concession et d’achat d’énergie a été signé le 15 novembre 2021 au Palais d’Iavoloha avec la société NEHO et la Banque Africaine de Développement ; la centrale hydroélectrique Mandraka III (6 MW) qui a également été signée au mois de septembre 2021 ; le projet VOLOBE (120 MW) dont les négociations sont en phase de clôture ; ainsi que la centrale d’Antetezambato qui produira 120 MW. À entendre le président, Sahofika sera complètement opérationnel dans trois ans et demi.

    COMMENTAIRE :
    raoera 2 décembre 2022 À 11h10
    Salama namako ô, Angaha tsy hain’i Prezida ilay fiteny hoe : TSY NY NAMANAO NO HIFANINANANAO FA NY TSARA IZAY VITANAO ! Izao teninao izao mantsy dia tsy msy heviny mafonja loatra fa tena miendrika fidedahana. Sady tsy mitovy mihitsy ny « contextes » misy. Fa raha izany no asiandresaka, aminay hatreto tsy nisy nahavita izay vitan’i Amiraly sy Ra8. Ity farany ity anie no niteny hoe amboary ny lalana hivoahan’ny vokatra e dia nijapy izay nijapy, ary tsapa sy tsy azo kihanina ny maha zava dehibe ny lalana. Manaova aloha fa aza be wawawawa ! Ary tandremo hoy ny Ntaolo : ny teny no tsy atao be fa manahirana ny mamerian azy !
    Hanao ahoana re zao ny jiro e ? Tena hihena ve ny delestage sa vao maika koa hanirina ?

    • 2 décembre 2022 à 16:52 | Besorongola (#10635) répond à Besorongola

      100 millions d’euros
      Le régime entend prioriser la production d’énergies renouvelables. D’ailleurs, Andry Rajoelina ambitionne de faire de Madagascar une vitrine de la transition énergétique dans l’océan Indien. « Nous avons la vision et la volonté politique pour parvenir au développement de Madagascar », a-t-il martelé. Reste à savoir si avec cette cacophonie au sein du ministère de l’Energie et des Hydrocarbures et au niveau de la Jirama, il atteindra cet objectif. Dans son discours, le Chef de l’Etat n’a pas manqué de faire l’éloge de l’ancien président, feu Didier Ratsiraka qui a installé 58 MW à Andekaleka. Et lui de rappeler qu’actuellement, Andekaleka fournit 122 MW grâce au quatrième groupe qu’il a mis en place récemment et le troisième groupe installé durant la période transitoire. En ce qui concerne la centrale hydroélectrique de Farahantsana inaugurée hier, il s’agit d’un investissement totalement privé dont le coût est de 100 millions d’euros selon le PDG de la société Tozzi green. Actuellement, cette société est en pleine étude pour installer d’autres infrastructures pouvant produire jusqu’à 200 MW. La deuxième phase de ce projet consiste à l’installation d’une centrale de 15 MW avec comme objectif de produire de l’énergie à moindre coût, a-t-on laissé entendre. En plein régime, Farahantsana produira 28 MW destiné à l’approvisionnement du réseau interconnecté d’Antananarivo (RIA). Selon le président Andry Rajoelina, 150 000 ménages vont bénéficier de ce projet. Solo Andriamanampisoa, PCA de la Jirama, a déclaré que cette centrale va contribuer significativement au redressement financier et opérationnel de la Société nationale d’eau et d’électricité de Madagascar. Andry Ramaroson, ministre de l’Energie a quant lui souligné la relation de confiance existant entre l’Etat et le secteur privé.

      Davis R/Midi Madagasikara.

  • 2 décembre 2022 à 17:09 | Besorongola (#10635)

    MR HO : "RE ÉLISEZ MOI, LES DELESTAGES DISPARAÎTRONT EN 2028." !

    JIRAMA : Amplification des délestages fréquents dans de nombreux quartiers de la capitale
    Aucune amélioration des services publics fournis par la Jirama depuis des années !

    De nombreux abonnés de cette société d’Etat en charge de la production nationale de l’eau et de l’électricité, qu’est la Jirama, en témoignent. Il y a toujours des problèmes techniques à gérer au sein de cette entreprise. Et comme par hasard, lors de l’inauguration de la nouvelle centrale hydro-électrique de Farahantsana hier, des délestages fréquents s’amplifient, et ce, dans de nombreux quartiers de la capitale. La Jirama a pourtant annoncé, hier, des prévisions de coupures dans certains quartiers comme à Ampandrana jusqu’à Faravohitra, à Anosy et une partie de l’hôpital HJRA, jusqu’à Soanierana et 67ha, à Anosizato ainsi qu’ Andavamamba et ses environs ainsi qu’à Tsiadana jusqu’à Ambatoroka et Andrainarivo. La durée des coupures était prévue entre 16 heures et 18 heures et demi, dans son communiqué publié sur les réseaux sociaux.

    Pertes non négligeables
    Cependant, de nombreux autres quartiers ont été touchés par ces délestages fréquents, hier. Les abonnés dans le quartier d’Andoharanofotsy ont signalé entre autres qu’ils ont subi des coupures de courant qui ont duré plus de huit heures. Ceux habitant à Sabotsy Namehana se plaignent également. Du côté d’Ankaraobato sur l’axe Atsimondrano, cela fait longtemps que les abonnés ont fait des réclamations au niveau de la Jirama mais c’est toujours sans suite. Dans le quartier d’Ampandrana et ses environs, « le délestage a duré plus de trois heures dans la matinée. Et dans l’après-midi, nous avons été dépourvus d’électricité pendant six heures d’affilé », ont témoigné des abonnés. Il en est de même dans le quartier d’Ambohimanarina, les coupures de courant ont également duré plus de quatre heures.

    Par ailleurs, de nombreux abonnés grognent en raison des dégâts matériels causés par ces délestages fréquents qui se manifestent comme des jeux de lumière. Toutes les activités liées à l’approvisionnement en électricité, comme les poissonneries, les coiffures, les soudures, les cyber-cafés, les épiceries vendant des produits laitiers, sont pénalisées. Les pertes et les dommages y afférents ne sont pas négligeables. Mais apparemment, les dirigeants de la Jirama ne s’en soucient pas du tout !

    Navalona R. Midi Madagasikara

  • 2 décembre 2022 à 17:17 | Besorongola (#10635)

    MR HO A RATÉ SON QUINQUENNAT ! VIRONS LE.

    Enquête de l’Afrobarometer à Madagascar : Les conditions économiques du pays ont empiré

    Léa Razafindrazaka du COEF-Ressources expliquant l’enquête de l’Afrobarometer à Madagascar. (Photo fournie)
    C’est un réseau panafricain et indépendant à but non lucratif de recherche par sondage sur les expériences et appréciations des Africains relatives à la démocratie, à la gouvernance et à la qualité de vie.

    L’Afrobarometer à Madagascar a procédé à la présentation des résultats de l’enquête « Afrobarometer Round 9 » qui s’est tenue, hier, au siège de COEF-Ressources à Ambaranjana Ampahibe. Trois points ont été abordés lors de cette présentation. Il s’agit, notamment, de la perception des Malgaches sur les changements climatiques, les conditions économiques et l’accès à l’information et à la liberté de la presse. L’équipe d’Afrobarometer à Madagascar, représenté par le cabinet COEF Ressources, a interviewé 1 200 personnes. L’enquête a été effectuée entre le 26 avril et le 20 mai 2022 avec un questionnaire standard. Concernant les changements climatiques, la majorité des citoyens malgaches sont au courant du phénomène des changements climatiques. Une forte majorité de ceux qui sont informés sur les changements climatiques pensent qu’ils rendent la vie difficile dans le pays, que la lutte pour la limite de ses effets incombe aux citoyens ordinaires ainsi qu’au gouvernement, et que chacun des différents acteurs doit en faire davantage dans cette lutte. Par ailleurs, plus de la moitié des répondants désapprouvent les performances du gouvernement dans la gestion du problème des changements climatiques.

    Conditions de vie
    Pour ce qui est des conditions économiques, les Malgaches estiment que leur pays va dans la mauvaise direction d’après les résultats de la plus récente version d’Afrobarometer à Madagascar. En effet, la majorité des citoyens pensent que les conditions économiques du pays ont empiré par rapport au passé et qu’ils n’apprécient pas leurs propres conditions de vie. Au moins, la moitié des citoyens déclarent avoir souvent manqué de besoins de première nécessité tels que l’eau potable, la nourriture, les soins médicaux et de revenus en espèces au cours des 12 derniers mois qui ont précédé l’étude. Si on se réfère aux chiffres et à l’enquête menée par Afrobarometer à Madagascar, le tableau est plutôt sombre. La majorité des Malgaches ont manqué de revenus en espèces (96%), de nourriture (67%), de soins médicaux (60%), et d’eau potable (50%) au cours des 12 derniers mois. Et toujours sur cette lancée, la majorité des répondants sont insatisfaits de la performance du gouvernement dans la gestion de la stabilité des prix (94%), la réduction du fossé entre riches et pauvres (85%), l’amélioration des conditions de vie des pauvres (76%), la création d’emplois (76%) et la gestion de l’économie (70%).

    • 2 décembre 2022 à 17:18 | Besorongola (#10635) répond à Besorongola

      Médias
      Quant au troisième point, la grande majorité des Malgaches estiment que les médias doivent être libres de publier n’importe quelle opinion ou idée sans le contrôle du gouvernement. Toutefois, plus de 6 Malgaches sur 10 (63%) affirment qu’à Madagascar, les médias sont assez libres ou entièrement libres de diffuser ou de commenter l’actualité sans censure ni ingérence du gouvernement. Toujours d’après cette ONG, les populations demandent également que les médias enquêtent et publient sur la corruption et les erreurs du gouvernement. La radio demeure le principal outil d’information, selon l’enquête. En revanche, la majorité des citoyens accèdent, rarement ou jamais, à l’information via les médias tels que la télévision, les réseaux sociaux, la presse écrite et l’internet.

      Dominique R./Midi Madagasikara.

      COMMENTAIRE :
      CAROLE 1 décembre 2022 À 13h29
      Il est où l’autre bouffon DOUGLAS pour voir la réalité du pays avec un autocrate mégalomane , paranoïaque , mythomane et incompétent à sa tête !

    • 2 décembre 2022 à 18:05 | Isandra (#7070) répond à Besorongola

      Besorongola,

      Méfiez vous de ce genre de sondages, car insatisfaction ne veut pas dire rejet du régime, d’autant plus, dans cette période de crises.

      Presque 70% des français ont été insatisfaits des actions de Macron, avant les élections, mais, nous savons tous, cela n’a pas suffit pour empêcher sa réélection.

      Pareil, pour Biden, qui était très bas dans les sondages de satisfaction, mais, cela non plus, n’a pas suffit pour que la vague bleue de Trump inonde l’Amerique lors de midterm.

  • 2 décembre 2022 à 18:57 | MALIBUC (#9345)

    Iandra,
    En 2023 ce sera pareil, cela ne suffira pas pour que la vague Orange inonde le pays ! 🤣🤣

  • 2 décembre 2022 à 19:17 | Jacques (#434)

    Le Rainilainga ne laisse rien trainer, il inaugure tout ce qu’on lui offre pour ce faire, le vahoaka en sera tout content.

    Par ailleurs ce faikamboto bac-3 est parti aux States pour le sommet USA-Afrique qui n’aura pourtant lieu que du 13 au 15 décembre (http://www.lagazette-dgi.com/?p=87442), d’ici là où se trouvera-t-il donc ? En Suisse ? En tout cas il semble ne pas vouloir honorer de sa présence l’autre sommet de l’OEACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique) qui se tiendra à Luanda (Angola) du 6 au 10 décembre. Il n’y a pas photo bien sûr entre Washington où il aurait les selfies qu’il veut avec Joe et ainsi qu’un possible arôme de dollar et Luanda où il n’y aura que des palabres à dormir debout.

    • 2 décembre 2022 à 20:06 | Albatros (#234) répond à Jacques

      Bonsoir Jacques !.

      Je ne suis pas certain que le choix du "révolutionnaire orange" de "prioriser" le Sommet USA-Afrique, soit un choix judicieux. En dehors des selfies dont vous parlez !.

      En effet, au vu des informations glanées dans la Presse africaine, je ne pense pas que Madagascar soit une priorité pour les USA !.
      En dehors, peut-être du port de Diégo !.

      Bien sûr, il y aura un peu de "vola" réservé pour la Grande Ile, mais sans commune mesure avec ce qui sera consacré par les USA à certains pays africains.
      Ne serait-ce que pour contrecarrer l’implantation de la Chine sur le Continent Noir !.

      Il est possible que la réunion de Luanda soit un peu "soporifique", mais il est possible, également, que les pays africains qui y participent, trouve l’occasion de comprendre, qu’au vu des événements qui bouleversent le Monde, il serait peut être temps de s’organiser.

      Depuis 1884, les choses ont bien changées !. Les rapports de Force également.
      Du moins dans certains endroits !.

      Pour en revenir au sujet du jour, regardons du côté du barrage de la Renaissance en Ethiopie !.
      Sa réalisation au début du 20ème siècle aurait déclenchée une guerre, au moins régionale !.
      Pour l’instant cette dernière semble écartée !.

  • 2 décembre 2022 à 19:58 | lé dezertera (#11352)

    C’est comme ça qu’on reconnnaît les "phooza" :


    2 décembre à 13:35 | Isandra (#7070)
    ...
    tous les jours ici avec sa liste brute sans tenir compte les réalisées, figé en 2018.


    sans tenir compte des fautes de français et du malgachisme dans l’organisation des phrases, cet extrait montre à quel point ce (#7070) est nul, ne réalisant même pas que ce qu’il écrit enfonce encore plus son DJ tsy ampy solaitra Trosa à Grande Vitesse :

    LISTE BRUTE..., FIGÉ EN 2018.

    J’ai bien écrit l’autre jour que si les "phooza" sont honnêtes, que les (#7070) prennent cette liste et font mention à chaque ligne si la promesse a été réalisée ou non.
    Après, on fera ensemble le bilan et on verra qui est "kaondrana" et qui est "dupe" tsy ampy solaitra mpamahan-dalitra ny Ambanilanitra.

    Mais comme écrit ci-haut, les kaondrana malhonnêtes n’oseront JAMAIS faire cet exercice.

  • 2 décembre 2022 à 21:51 | lé dezertera (#11352)

    2 décembre à 16:50 | Besorongola (#10635)

    MR HO L’INCORRIGIBLE !
    Andry Rajoelina : ... hier.
    ...
    « Je veux faire mieux que mes prédécesseurs ». ...
    « l’Exécutif ne cesse de chercher tous les jours des solutions pour résoudre le problème d’approvisionnement en électricité »


    Pour la dernière phrase, quelle est la différence si l’exécutif ne fait rien ?
    Rien ! Il n’y a aucun résultat constaté dans les deux cas.

  • 3 décembre 2022 à 16:28 | elser eric (#10302)

    Bonjour Monsieur, Madame, j’espère que vous allez bien ainsi que vos familles et que vous êtes en bonne santé. Nous vous souhaitons nos meilleurs vœux et bonne fin année 2022. Pour vous qui êtes fichés, interdits bancaires et si vous n’avez pas la faveur des banques et vous avez besoin d’emprunter de l’argent entre particulier, nous aidons les personnes sérieuses et honnêtes. Nous accordons des crédits avec un TAEG (taux annuel effectif global) de 3 % et nos capacités de financement sont comprises entre 5.000 € et 5.000.000 € sur cinq à trente ans maximum, c’est à vous de voir pour les mensualités, des conditions très simples et sans problème. Pourquoi attendre alors, Écrivez-nous, nous sommes entièrement à votre disposition, veuillez nous confirmer votre demande en précisant le montant que vous souhaitez emprunter et la durée du remboursement à notre courriel : elserericerwin@gmail.com au plus vite possible afin qu’on puisse vite donner une suite favorable à votre demande et vous satisfait.

    NB : nos prêts sont bien assurés par une sécurité maximale, confirmer votre demande par mail ou TEL 07 56 81 92 35, pour cette fin d’année une offre spéciale qui saura redonner le sourire et la joie sur tous les visages.

    • 3 décembre 2022 à 22:32 | Albatros (#234) répond à elser eric

      Les « petites mains » du (#7070) ne manqueront pas de transmettre vos coordonnées au locataire d’Ihavoloa !.
      😏

    • 4 décembre 2022 à 01:50 | Zora (#10982) répond à elser eric

      Yes ! Notre président sucré du peuple sera ravi de votre offre. Il vous contactera certainement sous peu😜

  • 5 décembre 2022 à 18:13 | elser eric (#10302)

    Bonjour Monsieur, Madame, j’espère que vous allez bien ainsi que vos familles et que vous êtes en bonne santé. Nous vous souhaitons nos meilleurs vœux et bonne fin année 2022. Pour vous qui êtes fichés, interdits bancaires et si vous n’avez pas la faveur des banques et vous avez besoin d’emprunter de l’argent entre particulier, nous aidons les personnes sérieuses et honnêtes. Nous accordons des crédits avec un TAEG (taux annuel effectif global) de 3 % et nos capacités de financement sont comprises entre 5.000 € et 5.000.000 € sur cinq à trente ans maximum, c’est à vous de voir pour les mensualités, des conditions très simples et sans problème. Pourquoi attendre alors, Écrivez-nous, nous sommes entièrement à votre disposition, veuillez nous confirmer votre demande en précisant le montant que vous souhaitez emprunter et la durée du remboursement à notre courriel : elserericerwin@gmail.com au plus vite possible afin qu’on puisse vite donner une suite favorable à votre demande et vous satisfait.

    NB : nos prêts sont bien assurés par une sécurité maximale, confirmer votre demande par mail ou TEL 07 56 81 92 35, nous sommes faciles et rapides tout en étant totalement en sécurité.

Publicité




Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS