Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 28 février 2021
Antananarivo | 09h36
 

Développement

Monde rural

La « Révolution verte » doit commencer cette année

mardi 5 juin 2007 | Volana R.

« Mpiasam-bahoaka am-perinasa » ! L’Assemblée générale du personnel du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, la première du genre, à l’Auditorium du MAGRO à Ankorondrano, a été le théâtre des défis en matière de développement du monde rural.

Le ministre Marius Ratolojanahary a proclamé le lancement de la « Révolution Verte » qui doit commencer dès cette année 2007, conformément à l’Engagement N°4 du « Madagascar Action Plan », et comportant six défis. La « Révolution Verte » figure en quatrième position mais n’en est pas moins la plus importante, car elle résume toutes les activités à entreprendre.

L’environnement n’est qu’une infime partie…

L’idée à comprendre est que la couleur verte, non seulement représente l’espoir, mais aussi et surtout une durabilité de la suffisance. Alimentaire et sur le marché international.

L’environnement, certes, recouvre une partie de l’objectif. Avec une flore luxuriante et une faune en vie, avec la culture abondante et l’autosuffisance alimentaire, la population malgache s’engage déjà dans un grand pas vers l’exportation.

Quitter l’économie de subsistance pour une économie de marché. La Révolution invite, d’autre part, les fonctionnaires du ministère à faire en sorte que les industries de transformation aient leurs mots à dire, dans cet engagement. Jusqu’à aujourd’hui, Madagascar ne peut encore satisfaire le marché mauricien de la culture de pommes
de terre.

Que faire ?

Le personnel du ministère se doit de fournir et d’appuyer le monde rural sur plusieurs fronts. Les agriculteurs, nonobstant le manque d’argent liquide pour la bonne marche de leur production, ont besoin de semences améliorées, d’engrais appropriés à leurs champs, d’irrigation ou de drainage pour la maîtrise de l’eau, et de la formation et utilisation de la technologie moderne.

En fait, l’Engagement N°4 du MAP spécifie six objectifs que le personnel du monde agricole a examiné avec le ministre et le vice-ministre ainsi que le staff du département : l’amélioration du Service des Domaines et la sécurisation foncière, l’amélioration de l’accès aux finances, la « Révolution Verte », la production vers le marché, la diversification de l’emploi dans le monde rural et l’amélioration de la Fonction publique et de l’agri-business.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS