Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 22 janvier 2021
Antananarivo | 10h11
 

Evènement

« 231st Independence Day »

La Fête d’une Déclaration

jeudi 5 juillet 2007 | Volana R.
Le toast de l’amitié et du partenariat sans failles entre les deux Nations.

« La fête nationale de l’Amérique se distingue du fait que nous célébrons une « déclaration » et non une quelconque bataille glorieuse dans notre lutte pour la liberté ». Le chargé d’affaires a. i. de l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique, George N. Sibley, a été très explicite. Il y a 231 ans de cela, Thomas Jefferson a établi la base de la démocratie américaine, en ces termes (écrits) : « Nous tenons pour évidentes par elles-mêmes les vérités suivantes : tous les hommes sont créés égaux ; ils sont doués par leur Créateur de certains droits inaliénables : parmi ces droits se trouvent la vie, la liberté et la recherche du bonheur. Les gouvernements sont établis par les hommes pour garantir ces droits, et leur juste pouvoir émane du consentement des gouvernés. »

Le changement est possible !

Le 231e anniversaire de l’« Independence Day » a révélé, une fois de plus, que l’histoire se répète, universelle, et que chacun, gouvernants ou gouvernés, se doit de participer et de s’activer au développement de leur pays, qui qu’il soit, pour le simple bonheur de la génération future.

Frederick Douglas, né esclave en Amérique, a prononcé, en 1852, au moment où l’esclavage était encore en vigueur dans le pays : « Nous ne devions nous soucier du passé que dans la mesure où nous pouvons le rendre utile pour le présent et pour le futur. Nous sommes ouverts à toute motivation pleine d’inspiration, à tout acte noble que l’on peut tirer du passé. Mais l’heure est venue, l’heure importante. Vos ancêtres ont vécu, décédé, ont fait leur travail, et ont réussi dans la plupart des cas. Vous vivez et devrez mourir un jour, et vous devez effecteur votre travail. Vous n’avez aucun droit de jouir de la part qui revient à vos enfants dans le labeur de vos ancêtres, sauf si lesdits enfant seront bénis par vos propres labeurs ». Cela n’est possible qu’avec une auto-évaluation honnête et d’immenses efforts.

Un soutien au MAPavec… conditions

Le Chargé d’Affaires George Sibley n’a pas oublié de mentionner que « Madagascar est un pays ami et partenaire » des USA, d’autant plus que la Grande Ile vient de fêter le jour de son indépendance. « En ce jour où nous célébrons notre indépendance, nous promettons de vous aider à atteindre les objectifs du « Madagascar Action Plan » (…) J’espère que le processus destiné à garantir le consentement des gouvernés puisse être amélioré au cours des mois à venir ». Et lui d’ajouter que « l’heure est maintenant venue pour apporter les réformes politiques, considérer la mise en place d’une Commission électorale plus puissante et le système de bulletin unique qui est en train de devenir la norme dans le monde entier ».

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS