Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 17 novembre 2018
Antananarivo | 06h02
 

Politique

Election présidentielle 2018

La CENI nie l’existence de bulletin unique officiel pré-coché

mercredi 24 octobre | Arena R.

« Personne n’a encore vu jusqu’ici le bulletin unique officiel à utiliser lors du scrutin du 7 novembre », a déclaré Thierry Rakotonarivo, vice-président de la CENI, hier. Ce responsable répond ainsi aux accusations selon lesquelles des bulletins uniques pré-cochés seraient déjà en train de circuler. Le bulletin unique officiel serait encore actuellement en Afrique du Sud, bien emballé et prêt à servir pour le premier tour de la présidentielle. Il est muni de deux signes distinctives qui confirment son originalité. Il ne serait pas falsifiable et ne peut être photocopié selon toujours la CENI.

Le bulletin unique utilisé lors du scrutin doit comporter la signature de deux membres du bureau de vote avant qu’on l’introduit dans l’urne. Sans ses signatures, il ne sera effectivement pas valide, selon les explications de Thierry Rakotonarivo.

Concernant les doublons chiffrés à 120 000 personnes dans la liste électorale, la CENI se défend que cette marge d’erreur est déjà très faible et qu’une mesure particulière aurait été prise pour dissiper le doute des candidats et de leurs partisans. Une liste rouge serait envoyée auprès des bureaux de vote pour que les responsables puissent identifier les doublons et les éliminer au fur et à mesure.

57 commentaires

Vos commentaires

  • 24 octobre à 11:06 | RAMBO (#7290)

    INTERVIEW EXCLUSIF DE HERY RAJAONARIMAMPIANINA.
    LA VERITE RIEN QUE LA VERITE !

    23 Octobre 2018 / Hery Rajaonarimampianina en couverture et en entretien exclusif dans le magazine L’Essentiel des Relations Internationales !

    Hery Rajaonarimampianina, Président de la République sortant, est en première page de L’Essentiel des Relations Internationales. Dans son dernier numéro de Septembre 2018 (N°72), le magazine mensuel a conscré un dossier spécial à la situation politique de Madagascar. Dans un pays où tout est urgence, Hery Rajaoanarimampianina a livré son expérience à la tête de l’État malgache et expliqué sa stratégie sur le long-terme. Voici son interview (à retrouver également ici).

    PROPOS RECUEILLIS PAR LAURENT BOUANICH - © Laurent Bouanich

    L’Essentiel des relations internationales : Monsieur Rajaonarimampianina, le pays a récemment traversé une crise politique majeure. Quelles leçons faut-il tirer de cet épisode ayant débouché sur un gouvernement d’ouverture ?

    Hery Rajaonarimampianina : La logique de cette ouverture, ce n’est pas une nouvelle transition. Le président élu est là, avec toutes les institutions, mais le président a accepté l’ouverture pour que l’on puisse avoir un processus électoral crédible et apaisé. Je pense que c’est par le biais d’un processus de consensus, d’apaisement, de négociations que l’on peut faire avancer un pays. Je n’ai pas répondu à la violence par la violence. Je ne réponds pas aux armes par des armes. Je pense qu’il est important de négocier autour d’une table. Il faut aujourd’hui une nouvelle pédagogie pour faire de la politique et pour faire avancer ce pays.

    J’ai dit que ce n’était pas terminé car c’est tout un processus que l’on doit gérer. Chacun a ses responsabilités. Chacun doit œuvrer de manière honnête et patriote pour atteindre les objectifs.

    Je sors d’un processus électoral en 2013 qui était crédible, transparent et accepté par tous. Mon défi, c’est de rééditer, voire améliorer pour cette élection la qualité du processus électoral. C’est la raison de l’intégration de ces nouvelles forces dans le gouvernement, afin que tout le monde s’engage de manière positive.

    Il faut une volonté et une sincérité des actions des uns et des autres. Le consensus est nécessaire pour que les élections se fassent dans des conditions transparentes et crédibles. La nomination d’un ministre d’ouverture fait partie descontraintes de l’environnement politique. Chaque institution joue son rôle. Le mien était d’apaiser les tensions. Dieu merci, à ce jour, nous avons pu dépasser les conflits.

    Ce genre de crise politique vous gêne-t-il dans votre gouvernance ?

    Bien évidemment, une crise impacte la gouvernance. Mais sur le plan économique, nous avons fait une évaluation. L’impact n’est pas aussi dramatique qu’on pouvait se l’imaginer. Les objectifs chiffrés au niveau de notre programme avec le FMI ont été atteints pour 2017 et pour le premier semestre 2018.

    C’est ce qui nous a permis d’aborder avec un résultat satisfaisant la troisième évaluation du FMI, parce que les prévisions étaient atteintes en termes de recettes fiscales et douanières, par exemple. Les performances sont là, et il faut qu’on arrive à les maintenir jusqu’à la fin de l’année.

    Quelles relations entretenez-vous avec l’opposition ? Que pensez-vous des actions de la Haute Cour constitutionnelle ?

    Je me demande s’il y a une opposition ou des opposants ? Nous n’avons pas une opposition digne de ce nom dans le pays. Comme je le dis et le répète, depuis notre indépendance, sur les treize chefs d’État que nous avons eus, cinq ou six seulement sont arrivés à cette fonction par la voie des urnes. Il y a toujours des politiciens pour penser que l’on peut arriver à la magistrature suprême sans passer par les urnes. C’est une culture qui reste ancrée dans l’esprit de certains.

    Mon rôle, c’est d’encadrer cela en respectant la Constitution et la légalité, tout en maintenant mon cap vers le développement. Je suis convaincu que la population malgache ne veut plus d’une nouvelle crise politique. Il appartient au président de veiller à ce que les lois fondamentales soient appliquées dans ce pays.

    D’autre part, il ne m’appartient pas de juger du rôle et de la légitimité de la Haute Cour constitutionnelle. Comme toutes les constitutions du monde, la nôtre est là pour garantir la stabilité politique, économique et la paix sociale.

    • 24 octobre à 12:38 | vatomena (#8391) répond à RAMBO

      C’est par un processus électoral loyal que Hery sera chassé ;Si ,des faux électeurs le portent encore au pouvoir ce sont les sept plaies d’Egypte qui vont frapper encore une fois les bonnes gens de Madagascar . O ,toi ,Jéhovah , protège nous...

    • 24 octobre à 14:02 | jayo (#10317) répond à RAMBO

      tsy misy hatahorana ny @izany ka, ny fifidianana dia mandeha @fahamarianana ary tsy misy ahiana ho isy hangalatra sy hanao osoka hafatsy ry rajoelina reo indray angaha

    • 24 octobre à 15:33 | tsirah (#10456) répond à RAMBO

      Marina mintsy ilay fanamarihana nataon’ny CENI .Ampio fanentanana ho amin’ny fitoniana ihany amin’ny aino aman-jery ry CENI fa hanahirana ny aorian’ny fifidianana raha izao no mitohy.

    • 24 octobre à 16:32 | tojo (#10300) répond à RAMBO

      Ny sainareo mihitsy no tsy mahazaka an’ilay izy hoe mamim-bahoaka i Hery satria nahavita fa tsy ohatran’ny anareo mampanantena tsy misy rehefa fampielezan-kevitra sady amin’io fotoana io ihany vao hita.

  • 24 octobre à 11:08 | RAMBO (#7290)

    LA VERITE RIEN QUE LA VERITE…
    Vous avez officiellement démissionné de votre poste de Président de la République, en vertu de l’article 46 de la Constitution, et êtes candidat à votre réélection.
    Quel bilan tirez-vous de votre premier mandat ?

    Pour pouvoir bien apprécier le bilan, il faut d’abord savoir d’où on est parti. En janvier 2014, lorsque je suis arrivé au pouvoir, Madagascar était un pays sanctionné financièrement, économiquement et diplomatiquement, avec des taux de pauvreté et d’extrême pauvreté de 92 %. Les défis étaient énormes après 55 ans de pauvreté. Tout était urgence. Il a fallu donner la priorité aux secteurs sociaux, en même temps qu’aux secteurs économiques. Nous avons réduit la pauvreté et l’extrême pauvreté de 92 % à environ 70 % aujourd’hui.

    Dans les secteurs sociaux, j’ai travaillé sur la santé, en mettant l’accent sur la santé de proximité. Les centres de santé de base, dans les régions, dans les districts et même dans les communes, ont été privilégiés. J’ai mis en place presque une trentaine de blocs opératoires. Ce sont de vraies structures médicales permanentes. Les bienfaits sont énormes pour la population. De nombreuses vies ont pu être sauvées, notamment celles de femmes qui accouchaient avec des difficultés et qui auparavant étaient obligées de faire des centaines de kilomètres pour accéder à des services de santé.

    J’ai ouvert environ 250 centres de santé en trois à quatre ans, proches de la population, qui avaient été fermés pendant la période de transition. Des médecins, des personnels paramédicaux ont été recrutés. Nous avons apporté l’eau et l’électricité là où il n’y en avait pas, dans le cadre de ces centres médicaux.

    Je crois vraiment en la renaissance du pays par la voie de l’éducation. Après plus de 50 ans de pauvreté, on assiste à une pauvreté économique, mais aussi de culture, d’état d’esprit, à une perte de repères des personnes, et il faudrait du temps pour corriger cela. C’est pourquoi la corruption était importante dans le pays.

    C’est pour cela que j’ai mis l’accent sur l’éducation de base, pour laquelle j’ai recruté environ 45 000 enseignants. Auparavant, les parents d’élèves la payaient. Aujourd’hui, afin d’assurer une meilleure qualité de recrutement et de décharger les familles de cet effort financier, nous avons recruté les personnels éducatifs comme fonctionnaires. Imaginez, un recrutement de 10 000 personnels éducatifs par an : c’est du jamais-vu dans ce pays ! C’est l’équivalent des emplois perdus dans les zones franches pendant la crise.

    Mais il faut des années, voire des générations pour modifier les mentalités et les cultures. On parle de Fisandratana. Le Fisandratana malgache englobe l’émergence au niveau économique et la renaissance au niveau culturel, et en termes de comportements, d’attitudes.
    Peut-on aujourd’hui parler à Madagascar d’autosuffisance alimentaire ?

    C’est l’objectif. Malheureusement, pour cette année, en dépit de la très bonne récolte, je ne pense pas que l’on puisse atteindre l’autosuffisance. Les aléas climatiques tels que les inondations et la sécheresse sont imprévisibles.

    Mais le développement du secteur agricole permet également de lutter contre la pauvreté ; 80 % de la population travaille dans ce secteur : si on arrivait à améliorer les conditions de vie de ces populations, in fine, nous pourrions améliorer les conditions économiques de l’ensemble des habitants de la Grande Île.

    Nous avons beaucoup travaillé sur l’agriculture et l’élevage. Ce secteur était très arriéré, paysan. La productivité y était très faible. Il a fallu appuyer les producteurs en termes de semences adaptées, de techniques, de fertilisants, de petit matériel. L’État a aussi réalisé une réforme du foncier. Les efforts engagés ont été conséquents pour attribuer des titres fonciers aux propriétaires. Les terrains sont un capital et certaines personnes ne pouvaient même pas ouvrir de compte en banque parce qu’elles ne possédaient pas de documents justifiant de leur propriété.

    L’agriculture connaît d’importantes mutations avec le lancement d’une agriculture extensive. Des créneaux existent pour l’agriculture d’exportation. Pour preuve, des sociétés exportent aujourd’hui des haricots, des haricots verts ou des cornichons. La reprise de l’AGOA (African Growth and Opportunity Act, ndlr)avec les Américains nous a permis de relancer les exportations de produits, notamment à destination des États-Unis.

    • 24 octobre à 14:39 | reglisse (#6117) répond à RAMBO

      Merci pour cette perle que vous nous servez dans la joie et la bonne humeur, hypocrite, fjkm, etc etc etc

      « Nous avons beaucoup travaillé sur l’agriculture et l’élevage. Ce secteur était très arriéré, paysan. »

      Chacun peut apprécier, à sa juste valeur, que 1 + 1 = quelque chose, dont vous ne dévoilez pas le résultat.

      Si nos paysans sont arriérés d’après Hery HVM, que sont donc nos pêcheurs, dont vous souhaitez vendre les espaces maritimes malagasy aux chinois ?

    • 24 octobre à 15:36 | tsirah (#10456) répond à RAMBO

      Soa fa teo ianao President tsy nikely soroka mba hampandroso ny firenena ,ary nahatsapa tanteraka ny tsirairay avy fa nandroso tokoa ny toe-karentsika teto amintsika ,raha ny safidiko manokana aloha dia tsy miala amin’ny kandidà laharana faha 12 ihany no manana fomba fiasa mahomby sy mampandroso an’ity Madagasikara ity.Asa fa tsy kabary.Andriamatoa Hery Rajaonarimampianina ihany ary numero 12 hatrany hatrany 12 12 12

    • 24 octobre à 16:35 | tojo (#10300) répond à RAMBO

      Olona manam-pahaizana sy maam-pahendrena tahaka azy mihitsy no ilaina ary olona tena mitazona ny teny nomeny fa tena hiady ho a n’ny firenena fa tsy manao ny fikan’ny sasany mampanantena zavatra tsy ho tanteraka mihitsy .

  • 24 octobre à 11:10 | RAMBO (#7290)

    LA VERITE RIEN QUE LA VERITE… SUITE
    Comment se porte l’économie malgache ?

    L’économie se porte mieux par rapport au passé. Je comprends l’impatience de la population qui estime que cette embellie de l’économie ne se reflète pas encore dans le panier de la ménagère, mais il faut de la patience.

    Le taux de croissance prévu cette année est de 5 %. Mes objectifs sont beaucoup plus ambitieux : je souhaite atteindre un taux de croissance de l’économie à deux chiffres, pour permettre en 2030 un doublement du PIB par habitant. Ce sont des défis majeurs que nous sommes en train de mener, mais c’est dans le domaine du réalisable. Nous poursuivons nos efforts dans toutes les régions de Madagascar et ça ne s’arrêtera pas.

    La croissance avérée atteste d’une stabilité de l’économie. La confiance des bailleurs de fonds et des investisseurs est très importante. Nous ne pourrons développer ce pays sans qu’il y ait des investissements et des flux financiers. C’est une garantie importante, et les partenariats public-privé mis en place, tels les grands barrages hydroélectriques, la construction du nouveau terminal aéroportuaire, les projets solaires, la construction de ports et bien d’autres projets du secteur privé, attestent d’une confiance retrouvée dans le pays et qui sera le gage d’un développement plus important encore.

    L’énergie est primordiale pour le développement du pays. Quelles ont été les avancées dans ce secteur au cours de votre mandat ?

    Les avancées sont conséquentes. La transition énergétique a pour moi commencé dès le premier jour où je suis arrivé au pouvoir. On est conscients que l’électricité fait défaut. Seulement 15 % de la population malgache bénéficie de l’électricité. En ville, c’est beaucoup plus, à la campagne, c’est beaucoup moins, alors que c’est un secteur fortement subventionné par l’État. En 2017, cette subvention a atteint 150 millions de dollars. Une forte proportion de l’électricité reste produite par du thermique, alors que nous avons du vent, des cours d’eau, du soleil.

    En 2014, j’ai lancé de grands projets de barrages hydroélectriques. Quatre ou cinq projets sont aujourd’hui bien avancés au niveau de leur structuration technique et financière. Ils vont permettre de réduire énormément le coût de production d’énergie dans le pays. Nous avons déjà lancé des projets de production d’énergie solaire. Le pays est très grand et les villages sont très éparpillés. Le solaire apparaît comme une solution appropriée.

    Il y a un mois, nous avons lancé la plus grande ferme solaire du pays, produisant 20 MW. C’est le fruit d’un partenariat public-privé. À terme, cela va entraîner un retour de la Jarama (société nationale d’eau et d’électricité, ndlr)à des conditions bénéficiaires, et va améliorer les conditions de développement de l’électricité à Madagascar.

    D’autre part, les mines sont également en développement. Le grand projet d’exploitation de nickel et de cobalt, à Ambatovy, est le plus important investissement de Madagascar, avec 7 milliards de dollars d’investissements privés. C’est l’un des plus grands, sinon le plus grand projet en Afrique dans le domaine minier. Cela apporte une contribution substantielle au niveau des rentrées de devises en matière d’exportations. Il y a aussi les retombées en termes sociaux, et qui bénéficient aux communes. Et puis, il ne faut pas oublier le plus grand investissement public depuis l’indépendance, à savoir l’extension du port de Toamasina, situé à l’est du pays. Cet investissement de 650 millions de dollars va engendrer à la fois une émulation économique et une contribution au développement. Tous ces exemples vous montrent que nous sommes sur la voie de l’émergence.

    On vous a accusé de vendre le pays aux compagnies et groupes internationaux. Que répondez-vous à vos détracteurs ?

    Je suis très clair sur ce point. L’État n’a jamais vendu de terrains à des étrangers, quels qu’ils soient. Je pense que c’est une mauvaise interprétation de la réalité. Lorsque vous accordez une concession minière à une entreprise, elle obtient le droit d’exploiter les mines dans le sous-sol. Tout le monde s’imagine que l’on a vendu le terrain situé au-dessus, ce qui est faux. La propriété du terrain reste au propriétaire malgache. Nous n’avons jamais, je le répète, vendu de terrains aux étrangers.

    Quelles relations entretenez-vous avec les bailleurs de fonds ? Et quels sont les bénéfices pour Madagascar de ces appuis financiers majeurs ?

    Le FMI est la porte d’entrée des autres bailleurs, et une garantie pour les investisseurs. Cela atteste de grands équilibres macroéconomiques. Le résultat, ce sont ces concours financiers qui sont apportés par tous les bailleurs, comme la Banque mondiale, la Banque africaine de développement, l’UE, la Banque européenne d’investissement et bien d’autres encore... Cette liste n’est pas exhaustive. Il y a aussi des investisseurs de tous horizons, qu’ils soient asiatiques, indiens ou européens.

    Pour moi, les bonnes relations que l’on a avec les bailleurs nous ouvrent toutes les opportunités de bailleurs multilatéraux, les investisseurs privés accompagnés par les bailleurs de fonds institutionnels.

    Il faut pousser et conscientiser le secteur privé à œuvrer davantage dans le sens du développement. C’est lui qui crée des emplois, qui crée la valeur, et permet de réduire le chômage, même si nous avons dans le secteur public créé beaucoup d’emplois. Dans la capitale, dans le secteur des nouvelles technologies, de nombreux emplois pour les jeunes se créent. Je voudrais insister sur le fait que les call centers, le textile créent des emplois.

    • 24 octobre à 12:58 | akam (#7944) répond à RAMBO

      - Comme t’as fait Sciences-po a Aix, pourquoi t’as pas souffle aux zorey de ton cheval des le debut de sa mandature qu’il faisait fausse route !!!le resultat est la !
      - 35 opposants au starting-block ! rerspect ou pas de la constitution : c’est fini...la fin de la recreation a sonne.
      - Ton boss a mis en place la CENI : revois les problemes souleves ? bulletins precoches ou pas ? c’etait sa mandature !
      - En chiffre, ton boss a mieux fait que l’etat HAT mais t’as quand meme coule 92% de la population a etre tres… tres pauvre. 70% c’est faux car ce fut l’union europeenne qui a soutenue cela. As-tu conscience du panier alimentaire des menageres gasy ? en zones urbaines, ca recupere les restes invendables des camions transporteurs alors qu’en zones rurales, c’est une survie dependante de la cueillette ou de la peche ? et n’en parlons pas de ceux qui vivent de la recuperation de poubelles ! si ton boss avait compris cela ce pays ne serait pas tombe dans cet etat desastreux. Inutile de parler de « marche » ni de « qualite alimentaire » car evoquer le « calibrage » d’un produit n’a aucun sens dans une economie vivriere autarcique ou les regions (oui les 22) n’exhibent vraiment pas de vitrines symboliques ou la « productivite » des travaux agricoles est invisible. Blablater a 5 euros (c’est le cout du torchon en pdf) de son programme n’a aucun interet pour les 92% de la population qu’il a ignores durant 5 ans !

    • 24 octobre à 15:38 | reglisse (#6117) répond à RAMBO

      « On vous a accusé de vendre le pays aux compagnies et groupes internationaux. Que répondez-vous à vos détracteurs ? »

      Pourquoi vendez vous les eaux maritimes malagasy à vos amis chinois ?

      Les eaux malagasy ne font elles pas partie de Madagasykara ?

    • 24 octobre à 17:25 | rakoto-neutre (#8588) répond à RAMBO

      Rambo, le fou amoureux de Rajao, embrasse bien son cul car vos jours sont comptés.
      Epargne-nous tes longs commentaires inutiles qui font vomir

  • 24 octobre à 11:11 | RAMBO (#7290)

    LA VERITE RIEN QUE LA VERITE suite et fin.
    Quel rôle doit selon vous jouer le tourisme dans le développement du pays ?

    Je crois vraiment à l’essor du tourisme parce que Madagascar représente 5 % de la biodiversité mondiale ; 85 % de nos espèces végétales et animales sont endémiques. Ce sont, entre guillemets, de magnifiques produits d’appel en matière touristique.

    Nous mettons tout en œuvre pour que le tourisme décolle. Des projets d’amélioration et de construction d’aéroports ont été engagés, à Ivato et dans la capitale. Un nouveau terminal sera prêt dans un an et demi environ. En province, on a également commencé à construire et réhabiliter les aéroports. On voit le résultat aujourd’hui, car l’hôtellerie se développe.

    Par ailleurs, l’ouverture progressive du ciel est majeure pour le tourisme. Je pense qu’il faut souligner l’entrée ces derniers mois d’Air Austral dans le capital d’Air Madagascar, ce qui va favoriser le développement des trafics aériens local et international.

    Mais aussi, en améliorant la sécurité et en préservant l’environnement, on peut développer le tourisme. On voit déjà la tendance à la croissance du secteur, qui va être supérieure à celle du tourisme mondial.

    La sécurité est un défi. Comment rassurer les touristes et la communauté d’affaires – notamment les Indiens, victimes de kidnappings ?

    Je peux juste vous dire que l’État sensibilise à cela et fait le maximum de ce qu’il peut faire. La sécurité est le travail de tout un chacun. L’État n’a pas tous les moyens qu’il faut pour combattre l’insécurité. Le problème n’est pas nouveau. Je suis de tout cœur avec ceux qui souffrent.

    Vous avez évoqué votre bilan. Que comptez-vous faire pour que le peuple malgache maintienne sa confiance en vous lors de cette prochaine élection présidentielle ?

    En premier lieu, il faut faire preuve de pédagogie. Il était de mon devoir, en tant que Président de la République, de mettre en place une vision à long terme. C’est ce qui manquait. C’est pourquoi je me suis permis de donner l’échéance de 2030. Il faut voir loin et accompagner cette vision avec toute une stratégie en termes d’activités, de moteurs de croissance, en définissant des pôles de croissance géographiques et en se fixant des objectifs quantitatifs. Je dis par exemple qu’il faut augmenter de deux fois et demie le PIB par tête de 2014, il faut créer 32 millions d’emplois sur les douze années à venir, il faut construire tant de kilomètres de routes, il faut refaire les aéroports, etc. Cette vision n’est pas un rêve. Ce sont des plans à court, moyen et long termes, avec des objectifs et des critères quantitatifs.

    On ne reconstruit pas le pays en un jour ou en un an. C’est par le travail qu’on va convaincre les gens qu’on avance. Ce travail, c’est celui des projets structurants. Les études techniques prennent du temps et il faut convaincre les bailleurs de fonds ou les investisseurs de venir. Il faut convaincre les gens qu’il faut du temps pour réhabiliter ce pays. Mais il faut le faire en ne négligeant pas les urgences. C’est toute la difficulté.

    J’œuvre pour que les Malgaches maintiennent leur confiance en moi, mais c’est un travail de tous les jours.

    • 24 octobre à 11:41 | Behantra (#9165) répond à RAMBO

      Rien que la vérité

      Hery aux oubliettes dès le premier tour ... snif snif !!!

    • 24 octobre à 11:57 | RAMBO (#7290) répond à RAMBO

      LE TUBE GASY CHANTE PARTOUT EN CE MOMENT !

      AIZA DAHOLO BONHOMMES A ! MANGAMANGA NY SARY !
      AIZA DHOLO RY MAINTY A ! MANGAMANGA NY SARY !
      AIZA DAHOLO RY WHITE A ! MANGAMANGA NY SARY !
      MAGAMANGA NY SARY OAH !MAGAMANGA NY SARY OAH !
      MAGAMANGA NY SARY OAH !MAGAMANGA NY SARY OAH !
      Consultez :
      Voromahery - Manga Ny Sary (Mijah & Bolo Pixx)
      111 954 vues ce jour YouTube.

    • 24 octobre à 12:43 | vatomena (#8391) répond à RAMBO

      « Il faut ,il faut .. »" comme une ritournelle .! Non ,Mr Hery ,il fallait .. Vous n’avez rien fait .Votre tour est passé . Au suivant ...

    • 24 octobre à 13:21 | tiryco (#9153) répond à RAMBO

      tu perd ton temps , plus personne n a la patience de lire tes commentaires pourris

    • 24 octobre à 15:49 | Jacques (#434) répond à RAMBO

      Rambo, vous perdez votre temps à encenser ici votre patron, nous les Andafy (c’est votre vocable) ne votons pas. On s’en contrefiche.

    • 24 octobre à 17:19 | rakoto-neutre (#8588) répond à RAMBO

      Rambo, le fou amoureux de Rajao, embrasse bien son cul car vos jours sont comptés

    • 24 octobre à 19:06 | Maestro (#7313) répond à RAMBO

      @ Rambo

      Voromahery - Manga Ny Sary (Mijah & Bolo Pixx)
      111 954 vues ce jour YouTube.

      Forcément Vous avez regardé 111000 fois la vidéo depuis le Mois d’Août donc forcément !!! On peut constater en tout cas la virtualité de votre Pensée à l’image de votre Tocard de Cheval N°12. Mais méfiez vous quand même car à force de continuer comme ça au lendemain du 1er tour, comme vous vous doutez qu’il va perdre, beaucoup de Monde va vouloir votre peau et votre Rambo, Lol.

  • 24 octobre à 12:15 | FINENGO (#7901)

    @ RAMBO (#7290)
    Imbu Personnage que tu es, on s’en fout de tes versées de Propagandes pour ton Nasique de Hery Rajaonarimampianina, qui n’est qu’un inapte en réalité. Hier on ne t’a pas vu sur le forum et pas un mot sur l’esclavage des enfants Malgaches, à croire que c’est une affaire qui ne concerne nullement le Pouvoir, ni de loin, ni de près, y compris la situation des Prisons Malgaches. Et tu nous viens ici pour faire ta Propagande, sous un article qui n’a rien à voir ton Pipo d’élection Présidentielle.
    Mais va te faire mettre chez les Papous Monsieur RAMBO.
    Tu n’es qu’un Minable.

    J’ai publié également ce qui a été dit par les jeune KARANA de Madagascar qui dénoncent les KARANA assassins qui ont soutenu ton Nasique de Hery pour l’accession au Pouvoir, ne voulant plus de la Présence de Ravalomanana à Ivoloha, tu n’as dit mot non plus.

    Vu les sommes faramineuses que vous usiez pour cette élection Frelatée et Puante dans le bon sens du terme, démontrent bien votre arogence vis à vis d’un Peuple en plein déboire.
    Et par dessus de tout ça, tu nous déverses ici des versées Bibliques, pour nous faire avaler quoi..? ? ? Que tu es un Bon Chrétien.. ? ? Que tu es exemplaire. ? ? Ou tout simplement pour masquer ta Puanteur et tes actes imondes, Barbares, d’un autre Monde.

    Je te le dis RAMBO.
    Que ton Hery Passe ou ne passe pas, ses jours sont comptés et les tiens avec. Tu Peux me croire.

    • 24 octobre à 19:45 | RAMBO (#7290) répond à FINENGO

      AIZA DAHOLO RY ANDAFY A ! MANGAMANGA NY SARY OAH !
      Face à la population du district de Marovoay, du district de Maevatanana, puis du district de Manjakandriana, ce Mardi 23 Octobre, le candidat N°12 Hery Rajaonarimampianina a rappelé les projets de développement initiés sous son mandat : respectivement, la construction d’un barrage d’irrigation à Marovoay et la réhabilitation de la RN4, aux côtés de plusieurs autres infrastructures à Maevatanana et à Manjakandriana.
      MAROVOAY
      Dans le cadre de sa seizième journée de campagne, Hery Rajaonarimampianina s’est rendu à Marovoay où la construction de près de 1000 km de barrage d’irrigation a été lancée. Il s’agit en effet de conduire ce district vers l’autosuffisance alimentaire et de le transformer en grenier rizicole, comme le prévoit la Vision Fisandratana.
      « Dès que l’on évoque Marovoay, on songe immédiatement à son potentiel de grenier à riz de Madagascar. Des actions en ce sens ont été entamées et je suis convaincu de la détermination de tout le peuple de Marovoay à les mener jusqu’au bout. Je suis à vos côtés et on poursuivra ensemble ces actions », a déclaré le candidat N°12.
      Réhabilitation des ponts, des passerelles, des canaux : Hery Rajaonarimampianina entend poursuivre ses réalisations et a remercié le peuple, ainsi que les élus locaux et les représentants de Marovoay de lui avoir renouvelé leur confiance.
      Avant de quitter le district, le candidat Hery RAJAONARIMAMPIANINA n’a pas manqué de se rendre au chevet des blessés de l’accident fluvial qui s’est produit à l’estuaire de Betsiboka et Manaratsandry (Marovoay). Il a ainsi présenté ses condoléances aux familles des victimes dans le naufrage de l’embarcation Sambo Anjara.

      MAEVATANANA
      Maevatanana compte parmi les localités qui ont été dotées de branchements en électricité et d’infrastructures en adduction d’eau potable sous le mandat de Hery Rajaonarimampianina. De même, la RN4 a été réhabilitée : cette route nationale relie la capitale à Mahajanga, en passant par le district de Maevatanana.
      Parmi les autres réalisations qui se sont concrétisées au cours de ces cinq dernières années, figurent la construction de neuf universités régionales, la mise en place d’une trentaine de blocs opératoires, l’achèvement d’écoles primaires publiques, la distribution de kits scolaires, ou encore l’installation de quatre centres de pesage de poids lourds sur la RN4.
      Pour clore son déplacement, le candidat N°12 a annoncé que de nouvelles mesures en matière de sécurité publique seraient mises en œuvre dans le district et dans toute la région de Betsiboka. Hery Rajaonarimampianina a ainsi livré à ses soutiens sa volonté d’apaisement et son souhait de continuer les efforts entrepris en faveur d’un développement inclusif.

      MANJAKANDRIANA
      Hery Rajaonarimampianina a tenu à rappeler ses projets-phares dans le district de Manjakandriana, à savoir la construction de dix entrepôts privés-particuliers, de deux lycées, du Centre de Santé de Base II (CSB-II), la modernisation des techniques agricoles, la distribution de titres fonciers, ainsi que l’amélioration des services de santé publique par la mise en place du centre de Campagne pour l’Accélération de la Réduction de la Mortalité Maternelle (CARMMA). Par ailleurs, les travaux de réfection des routes et des pistes du districts ont été entamés pendant son mandat, dans le but de faciliter la circulation et l’acheminement des produits agricoles.
      Durant sa prise de parole, le candidat Hery Rajaonarimampianina a soutenu que la continuité des actions de développement ne peut et ne pourra se faire dans la violence, ni dans les rivalités. « Nous aspirons plus que jamais à l’apaisement et à la solidarité, notamment en cette campagne électorale. Il faut permettre au peuple de voter en toute sérénité pour celui qu’il estime être en mesure de répondre à ses attentes. Ainsi, agissons ensemble, je compte sur vous pour m’accorder une fois de plus votre confiance, dans l’intérêt de notre pays et de tout son peuple. Préservons les acquis et exprimons notre véritable amour pour notre patrie ».

  • 24 octobre à 12:19 | RAMBO (#7290)

    QUAND RIVO, BARINJAKA et NTSAY travaillent ensemble… çà donne ceci :

    Première édition de la Foire Internationale des « Gemmes et Bijoux de Madagascar »

    La première édition de la Foire Internationale des Gemmes et Bijoux de Madagascar a ouvert ses portes ce 23 octobre, et ce jusqu’au 27, au Mining Business Center, à Mamory, Ivato. Elle est organisée conjointement par le Ministère des mines et du pétrole, le Bureau du Cadastre Minier de Madagascar (BCMM) et l’Institut de Gemmologie de Madagascar, afin de contribuer à la promotion du secteur minier, tant au niveau national qu’international. Le Chef de l’Etat, Rivo Rakotovao, le Premier Ministre Ntsay Christian, et des membres du Gouvernement, dont le ministre des Mines et du Pétrole, Henry Rabary-Njaka étaient présents lors de l’ouverture de la foire.

    Pour le Chef de l’Etat, il s’agit d’un grand rendez-vous pour parler, pour voir, comment faire, comment échanger par rapport à cette potentialité, qui n’est pas une chose nouvelle, car il a toujours été dit que le sous-sol de Madagascar regorge de richesses qui ne demandent qu’à être exploitées, avec responsabilité. A l’attention des partenaires étrangers, il a notamment mis en relief ce concept de responsabilité partagée, par rapport à une richesse non-renouvelable. Il a souligné, en particulier, que Madagascar accepte la venue de partenaires étrangers, pour exploiter les opportunités offertes, mais, au-delà des profits, a-t-il dit, le côté professionnel suppose aussi un échange de savoir-faire, pour ce souci de développement durable, et l’exploitation de richesses non-renouvelables. « Il faut tenir compte de cet aspect, et accepter les règles qui régissent nos professions par rapport à cet objectif commun. Pour vous les professionnels, grands et petits exploitants, ou revendeurs, je pense que l’avenir de nos professions, celui de ce pays, et du monde, implique une exploitation responsable, dans le plein respect de l’environnement », a déclaré le Chef de l’Etat ; il a souligné, par la suite, que « Madagascar est un pays à potentiel très riche, mais malheureusement, sa population reste pauvre ; c’est une spirale qu’aucun responsable ne doit plus accepter, il faut changer. Les acteurs doivent rentrer dans le secteur formel, et accepter les règles, car le secteur extractif est un des piliers de la croissance soutenue de Madagascar. »

    Auparavant, le Ministre des mines et du pétrole, Henry Rabary-Njaka, a expliqué l’importance de la « Foire internationale des Gemmes et Bijoux de Madagascar », organisée par son département, le BCMM et l’IGM, dédiée aussi aux professionnels des petites mines, une occasion pour exposer et vendre, mais également de connaître le Guichet unique minier de Madagascar.
    Dorénavant, la Foire Internationale des Gemmes et Bijoux de Madagascar se tiendra chaque année, au mois d’octobre. Les objectifs sont, entre autres, de faire connaitre la diversité des produits qui illustrent l’appellation « Madagascar, pays des minéraux », de lancer le « Label Madagascar », d’interconnecter le marché de pierres malgaches aux grands internationaux, et enfin de mettre en œuvre un système d’amélioration de la traçabilité des produits.

    Les photos sont vues sur presidence.gov.mg/premiere-edition-de-la-foire-internationale-des-gemmes-et-bijoux-de-madagascar/

    • 24 octobre à 21:57 | FINENGO (#7901) répond à RAMBO

      @ RAMBO (#7290)
      A titre info pour toi RAMBO.
      Je n’ai pas de temps à perdre à lire tes Propagandes.
      Quand je vois l’ Etat du Pays, to Nasique de Hery, n’est pas mieux que Ravalomanana, ni Rajoelina, ni Ratsiraka.
      Tous trois, ainsi que leurs Soutiens ne méritent que la Peine Capitale et une Fosse septique en guise de tombe.

  • 24 octobre à 12:37 | zanadralambo (#7305)

    11000 personnes, les chiffres (présumés) parlent d’eux-mêmes. Combien d’innocents dans le lot, ne dit-on pas, de toute manière, qu’avant d’être reconnu formellement coupable, tout prévenu est présumé innocent ? Des innocents qui pourrissent en prison, des femmes enceintes, des mineurs qui ne savent même pas souvent pourquoi ils y sont ; et quand on connait la situation inhumaine du milieu carcéral malgache, il y a de quoi se révolter. Pendant ce temps, nos braves magistrats (un des corps les plus corrompus du pays avec celui des gendarmes, des policiers et des douaniers) s’adonnent aux joies de la politique politicienne, vendent leurs charmes aux puissants…Claudine, Houcine, pour ne citer que les 2 gangsters les plus connus… sont libres comme l’air parce que des juges l’ont bien voulu. Des copains que j’ai connus à la fac de droit à Ankatso ont réussi à construire des villas cossues dans des quartiers huppés de Tana, roulent dans des voitures qu’ils ont payées cash… je l’ai vu. Comment ont-ils fait, ce n’est pas avec leur solde quand même qu’ils arrivent à vivre comme des nababs.
    Et les bonimenteurs de continuer à promettre la lune dans des élections dont l’issue ne fait guère de doute. Et dont on sait que le vainqueur le sera par la seule triche et qu’il continuera, quel qu’il soit du reste ( avec l’ aval des ses concurrents qui auront leur part du gâteau), son entreprise de vol du pays. Un hold-up en bande organisée est en train de se dérouler sous nos yeux, et nous, pauvres de nous, nous assistons, sinon complices, au moins complaisants. Un tee-shirt, une casquette, 10000 ariary, des artistes félons…le prix de sa présence… Je ne vais pas insulter ces pauvres hères qui assistent au cirque médiatique des 3 bâtards de mon Imerina. Dignes successeurs d’un officier de marine côtier qui a mis le pays sur la paille. La bande des quatre a volé les espoirs de tout un peuple, j’ai bien peur qu’ils finissent par avoir son âme.

    • 24 octobre à 12:58 | Isambilo (#4541) répond à zanadralambo

      Comme ça, on snobe La Queue ? Il se fatigue à mettre en relief les succès de Rajaonarimampianina et vous vous préoccupez des prisonniers ?
      Quant à vos copains de la fac de droit, ils n’allaient quand même pas regarder les trains passer, d’autant plus que leurs parents étaient à bord.
      L’adjectif suivant « l’officier de marine » est de trop, à mon humble avis. Il n’était pas seul sur le bateau, quelques éléments de l’Avaradrano y étaient bien embarqués. Non ? L’Atsimondrano se contentait des miettes, comme d’habitude.
      A la prochaine, vous êtes un des rares à avoir de la mémoire.

    • 24 octobre à 13:56 | jayo (#10317) répond à zanadralambo

      na inona fanakihanana hataonareo eo na inona dia efa hain’ny malagasy fa ny filoha hery hatrany no mahavita manarina ny tsy mety sy mampilaminany fiainan’ny vahoaka, raha mbola ankoatra azy dia ny haka ny harempirenena ihany sy hanao izay hazoany tompotsoa ho an’ny tenany

    • 24 octobre à 14:22 | zanadralambo (#7305) répond à zanadralambo

      Cher Isambilo, des Atsimondrano étaient aussi attablés à la table des voleurs. Aucun clan n’a été épargné, personne n’ a regardé le train passer, comme vous dites si bien. Tous ont essayé de l’attraper, peu ont réussi. Mais ceux-là ont bien réussi. A nos dépens.
      Et vous faites partie des rares qui ont de la mémoire. Veloma.

    • 24 octobre à 14:35 | kartell (#8302) répond à zanadralambo

      Ces prisons ne sont, en réalité, que des mouroirs, destinés à une petite délinquance, la seule, à payer en nature, une dérive, ascendante, d’une société, qui, en exempte, merveilleusement, ses têtes de gondoles…
      Le pire, voir, l’inacceptable, c’est cette double peine que subit les sans-grades, pauvres dans la vie, mais, aussi, corvéables jusqu’à la mort, pour une justice de classes, et, de clans !…
      Quelle tragique parallèle, avec cette ambiance de kermesse qui anime notre province profonde, devenue, comme par miracle, l’éphémère espace d’un moment, l’attention préférée de nos compétiteurs !…
      Et dire, que nos nécromants rivalisent de promesses en allant jusqu’à promettre, pour l’un deux, la construction de villes nouvelles, tout en paradant, revêtu, du haut en bas, de la couleur qui précède le feu rouge, subliminal, non ?...
      Le coucou politique vient d’éclore, celui qui pond ses promesses dans le nid des autres, chinois, peut-être ?….
      Le temps de se ressaisir n’est pas encore venu, il faudra, tout d’abord, revenir les pieds sur terre, pour s’apercevoir que la magie des mots ne pourra rien, face à l’incurie ambiante et à l’insécurité galopante, mais, le mal sera fait, comme le holdup, qui, une fois, tous les cinq ans, anime notre société !…

    • 24 octobre à 16:37 | tojo (#10300) répond à zanadralambo

      Nitondra fahombiazanaa tokoa ny ezaka nataon’ny filoha teo aloha ka. Nanangana zavatra maro izy ary tena nanampy ny vahoaka fa tsy voatery ho deraderaina erak’izao tontonlo izao anie izany ee. Ny safidin’ny vahoaka dia afaka manambara izany hoe tena ilain’ny firenena izy ary tena mamim-bahoaka

    • 24 octobre à 17:14 | Toutoun (#10298) répond à zanadralambo

      Ireo zatra mpanao tanana mitsotra ihany no azo antoka fa hahavita hosoka tahak’izao ! Tamana ny fanaovana hosoka t@ tetezamita dia tsy menatra fa mbola mitady hanohy ny asa fanaony ihany, izay efa hita fa vakiana fotsiny

    • 24 octobre à 23:43 | zanadralambo (#7305) répond à zanadralambo

      Bonsoir, Kartell. Vous avez raison, nos prisons sont des mouroirs… Et entre nous, pour les malheureux qui y croupissent alors qu’ils n’ont rien à y faire, qui subissent la double peine que vous évoquez, il vaut mieux peut-être ne pas en sortir. Il n’y a rien de cynique dans ce que je dis, juste un rappel à la réalité sordide d’un pays pour qui, hélas, le sort de ces prisonniers sera forcément le cadet de ses soucis. On n’aura rien fait pour leur réinsertion, ce sont des bêtes blessées, à la limite, qu’on risque de jeter sur la route. La faute à une société qui s’est perdue elle-même depuis qu’on lui a volé son âme..

  • 24 octobre à 13:47 | Mihaino (#1437)

    La campagne électorale : l’argent biaise le jeu démocratique , écrit la journaliste Lova Rabary qui a présenté son livre « policy paper » hier ; candidats présentés comme des produits commerciaux et non comme des porteurs d’idées ,Marketing politique car candidat-produit ou biens de consommation à vendre aux électeurs !
    « On est dans la corruption des électeurs , on achète leur voix » commente Midi Mcar à propos de l’étude menée par Lova Rabary !
    Enfin , on voit nettement la différence de style entre Papy Jeannot qui soutient son patron Andry et Lova Rabary qui ose décrire la réalité de cette campagne présidentielle !

    • 24 octobre à 14:21 | RAMBO (#7290) répond à Mihaino

      Lova Rabary
      Rédacteur en chef, L’Express de Madagascar ?
      Un journaliste neutre n’existe pas.
      Mais la position d’Edgard Razafindravahy patron de l’Express beau frère par alliance de Rajoelina ne nous dérange pas contrairement à celle de Midi Madagascar.
      En matière de com’ Rajaoelina atteint visiblement plus de gens que Hery...Viva , TV plus , Midi Madagascar, Kolo tv, Free FM etc. sont des pro Rajoelina... c’est juste une question de moyen. Rajoelina et Ravatomanga ont beaucoup d’argents, certes énormes... et se positionnent en plus offrant dans les médias mais pour ce qui est vraiment adhésion du public il faut voir...l’homme est de nature curieux… ceux qui viennent dans les meetings sont plus attirés par les artistes, les feux d’artifices et les petits cadeaux que pour les promesses et les matraquages électorales. Ceux qui sont devant la scène du candidat sont des vrais supporters mais la majorité qui se trouve au fond sont des simples curieux...c’est la raison pour laquelle le discours de candidat est quand même important pour les indécis. Et à Rajao de prévenir les gens de faire attention à l’argent éphémère que Rajoelina donne lors de ses déplacements.

    • 24 octobre à 15:10 | saint-augustin (#9524) répond à Mihaino

      Bonjour,
      A propos de l’argent distribué et les tee-shirt j’ai demandé à mon cousin qu’en est-il vraiment ?
      il m’a dit que ça a toujours existé et surtout la distribution de tee-shirt.il me dit que les gens sont pauvres :ne s’habille pas ,torse nu toute l’année, ne mange pas 3 fois par jour donc c’est normal.Mets toi à leur place.
      Mais c’est qui est positif c’est la première fois que le résultat sera indécis dit-il.

    • 24 octobre à 16:29 | Mihaino (#1437) répond à Mihaino

      Il est vrai Rambo que nous assistons non pas à la guerre des étoiles mais à la guerre des médias !
      A mon avis le lien de parenté entre Razafindravahy, patron de l’Express et de Andry , patron de Viva relayé par Madagate ,Free fm etc, etc n’aura pas d’impact sur le vote des électeurs !Dans une même famille , deux époux , les frères et soeurs ne votent pas forcément pour le même candidat ! Chacun choisira en son âme et conscience son président dans l’isoloir !Secret de vote oblige !
      Je suis convaincu que l’assistance préfère écouter les artistes engagés dans les meetings que d’entendre les discours démagogiques des candidats organisateurs malgré les dons divers et variés que nous connaissons tous ( T-shirt, casquette, fric et que sais-je ??).
      Enfin , je persiste et signe que Hery sera au 2è tour dans cette élection dure , fratricide et transparente malgré les agissements et la haine de certains fanatiques .

    • 25 octobre à 15:38 | sasa (#10303) répond à Mihaino

      Misy tokoa ny kandida mampiasa volabe mba ahazaoana fahefana ka tsy fantany intsony ny atao hoe Demokrasia ,ny fantany dia izy tsy maintsy mahazo fahefana na dia hitan’izao aza fa tsy mety ny ataony,fehiny dia hoe mbola tsy vohaja ny demokasia eto amin-tsika.

  • 24 octobre à 13:53 | jayo (#10317)

    il faut bien vérifier et surveiller car certain d’entre ces candidats pensent de dépenser des fortunes pour tricher à cet élection, il faut toujours être prudent car les malfaiteurs sont capable de tous faire pour atteindre au pouvoir

  • 24 octobre à 15:01 | komi (#10299)

    Tena marina ary tena mitombona izany voalazan’ny CENI izany fa sarotra be no hisian’izany« bulletin pré-coché » izany fa tsy izy ireo mihintsy no anao tandrevaka amin’izany asa nampanaovina azy izany. Hatreto dia mbola mahapo tsara ny asa vitan’ireto CENI ireto ary tsisy mampiahiahy mihintsy

    • 24 octobre à 15:24 | Christianna (#10313) répond à komi

      Efa hiaraha-mahita anie ny ezaka ataon’ny CENI saingy maro moa izany ireo tsy mankasitraka ny fanatanterahana ity fifidianana ity ka ny hanenjika ny CENI no ataon’izy ireo vaindohan-draharaha satria raha tsy teo ny CENI tsy tontosa ny fifidianana.

    • 24 octobre à 16:16 | sasa (#10303) répond à komi

      Mazava angie ny tanjon’ireo mpanakorotana fa ny tsy hisin’ny fifidianana mihitsy e,any ka mitady ny fomba rehetra mba tsy hisian’ny ny fifidianana,mila mandray fanampahan-kevitra hentitra ny CENI fa misy amin’ireo kandida ireo no mampiahiahy.

    • 24 octobre à 16:42 | tojo (#10300) répond à komi

      endrika fanakorontanana ataon’ireo matahoatra hiatrika fifidianana izany fa tsy mitombona. Maro ireo mpitaty ran-kena manantena fotsiny ny hisalovana an’io fifidianana io mba ahitany tombotsoany manokana ka mila mailo isika amin’ireny

  • 24 octobre à 15:20 | Christianna (#10313)

    Vu la résponsabilité prise par La CENI ,personne ne doute plus rien en ce qui concerne l’anomalie électorale,il est inutile de croire à toutes ces rumeurs diffusés par les candidats qui ont peur de l’élection.

  • 24 octobre à 15:25 | betoko (#413)

    Je disais avant hier qu’un coup d’État est en préparation Suis un oiseau de mauvaise augure car ce matin 3 journaux ont ecrit la même chose du genre Un coup d’État en gestation ou un coup d’État en préparation par les 22 candidats à l’élection présidentielle
    A suivre de très près

    • 24 octobre à 16:12 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090) répond à betoko

      Betoko,
      Un coup d’état de plus ou de moins ,rien de nouveau en ce pays !
      S’il a vraiment lieu,ils pourront dire que c’est une révolution populaire comme en 2009 !
      Qu’est qu’on rigole bien en ce pays ,alors que 78 % de la population crève de faim !
      Quelle belle civilisation des hauts plateaux !

  • 24 octobre à 15:46 | Tsix (#10296)

    Mba hentin’i Andry hanakorontanana ny fifidianana dia nataony mihitsy ireny fihetsika ireny. Nikorontana ny rehetra ka nahazo tombony izy tamin’ny fampihelezan-kevitra.

  • 24 octobre à 16:07 | sasa (#10303)

    HIta manao adidiny ny CENI amin’ny fitadiavana vahaolana mba hisin’ny fifidianana kanefa misy foana ny mpanakorotana ,tokony tsy atao ahasakana anefa izany fa tsy maitsy misy foana ny mpanakorotana.

  • 24 octobre à 17:03 | Toutoun (#10298)

    Sarotra be ny hahafahana mangalatra ireo bulletin unique ireo fa raha misy miparitaka any dia hosoka namboarin’ireo kandidà zany ka tokony ho mailo ny rehetra !

  • 24 octobre à 17:56 | benantsa (#10178)

    RAMBO MBOLA, un des plus gros menteurs et pour..ris de Mada. En vérité je vous le dis, la vérité concernant ce sbire et son nasique sautillant éclatera ! La vérité, rien que la vérité.

  • 24 octobre à 21:00 | diego (#531)

    Bonjour,

    Le bulletin officiel, serait encore en Afrique du Sud !

    C’est une honte pour les dirigeants, les gouvernants, pour les autorités politiques et judiciaires et pour le pays et son peuple.

    Mais cela semble convenir aux candidats qui sont pour la tenue des élections, même pas de méfiance, pas l’ombre d’un doute :

    - tsy manakambo, même pas honte....

    Et ils continuent à penser que les solutions pour sortir leur pays de la pauvreté et l’instabilté sont les élections.

    Et maintenant, de bulletin pré coché. Vrai ou rumeur, peu importe, un soupçon qui aggrave l’ambiance électorale déjà délétère et les listes électorales qui sont truffées d’erreurs.

    Pour conduire un pays dans une élection Tompoko, il faut être sûr de trois choses, un, de ses financements, deux, de ses légitimités et trois, de ses fiabilitées :

    - le pays n’en a aucune !

  • 25 octobre à 22:15 | lysnorine (#9752)

    « Le bulletin unique utilisé lors du scrutin doit comporter la signature de deux membres du bureau de vote AVANTqu’on l’introduit [l’introduise] dans l’urne. Sans ses signatures, il ne sera effectivement pas valide, selon les explications de Thierry Rakotonarivo. »

    Izay vao voavaly izany ilay fanontanianay tao amin’ny « lysnorine 20 septembre (2018) à 20:20 répond à lysnorine, « Processus électoral : Les délégués des candidats à la présidentielle en formation »

    Hoy izahay hoe :

    « Ny MAMPISALASALA kely anay eto dia : ny FOTOANA marina fanaovan’ny mpiandraikitra ny biraom-pifidianana SONIA ilay bileta tokana :

    « ALOHA sa AORIANAN’ny NANAMARIHAN’ ilay mpifidy azy tao amin’ny TOERAM-PISAINANA (isoloir) hanehoany ny SAFIDINY ?....

    « [arak’io fanazana io izany dia : « ilay bileta EFA VOAMARINY tao amin’ny toeram-pisainana no ENTIN’ilay MPIFIDY HO asian’ny mpitana birao [ROA izany eto] SONIA ALOHAN’ny HANDATSAHANY azy ao amin’ny vata mandray ny latsa-bato ?

    Momba « ny fizotran’ny fifidianana any amin’ny tany mampiasa ’’bileta tokana’’
    [lysnorine 9 octobre à 10:35 répond à Marika ^ , ao amin’ny « La réouverture de la liste électorale est impossible » selon Thierry Rakotonarivo, mardi 9 octobre ] :

    Tsy voalazanay fa : Ny hanamarihan’ilay mpifidy ny safidiny dia FANORATANA MANOKANA avy amin’ilay mpitana birao « (1) nanamarina ny porofon’ny maha-izy azy (« identité ») ilay tonga hifidy dia (2) [ nanolotra azy] ilay bileta tokana homarihiny ao amin’ny toeram-pisainana (« isoloir »). AVERIN’ilay mpifidy eny amin’ilay birao io fanoratana io miaraka amin’ilay bileta tokana ho asian’ilay mpitana birao roa sonia izany, alohan’ny handatsahan’ilay mpifidy azy ao amin’ny vata fandatsaham-bato.

    Fa ny zava-dehibe toa tsy nahitanay valiny dia ny momba ny TSI-FISIANA FARITRA MANOKANA amin’ilay bileta tokana hahazoan’ny mpifidy MANDROTSAKA VATO FOTSY (« vote blanc »), izany hoe : hanehoany mazava tsara fa TSY MISY LANINY NA IRAY AZA ireo kandidà 36 nirotsaka hofidina ! Efa nomarihinay teto fa « ny ISANY dia TSY AZO AMPIFANGAROINA mihitsy sy atao safo be mantsina amin’ny [ny isan’ny] LATSA-BATO MATY noho ny antony isan-karazany na [amin’ny isan’]ny mpifidy TSY TONGA NIFIDY, ny tsy nandray anjara tamin’ny fifidianana (Abstentionniste). » [zahao : lysnorine 18 septembre 2018 à 19:22 ao amin’ny « Un manque d’un million de dollars dans le budget électoral
    mardi 18 septembre 2018 » ].

    FANOSIHOSENA ankitsirano izao ny « DEMÔKRASIA » ny TSI-FISIAN’ io FARITRA MANOKANA io : fanampenam-bava ny mpifidy tsy avela hanambara fa tsy misy na iray aza ka sitrany amin’ireo mirotsaka ho fidiny ho prezidàn’i Madagasikara ireo.

    • 25 octobre à 23:06 | Mihaino (#1437) répond à lysnorine

      Mitovy hevitra aminao ny tenako mikasika ny VATO FOTSY ary tsy tokony afangaro amin’ny VATO MATY noho ny antony samihafa ! Hivandravandra eo koa ny isan’ny olona tsy nifidy ( abstention)rehefa hivaoka ny valiny ny fifidianana izay mety ho betsaka amin’ny 07 novambra fa leo ny vahaoka satria toa samy bé resaka daholo ireto kandida ireto !
      Amiko manokana dia tsy maintsy hisy ny 2è tour ka i Hery n° 12 hiatrika an’izany fa tsy misy 1 er tour dia vita araky ny nofinofy ny MAPAR !

    • 26 octobre à 08:10 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      @ Mihaino 25 octobre à 23:06 répond à lysnorine

      Mety tsy dia « nofinofin’ ny MAPAR » loatra izany hoe « 1er tour dia vita izany » fa tarigetra kendren’i Frantsa sy ny longony ao amin’ny « communauté internationale » mafy dia mafy hotratratrany NA AMIN’NY FOMBA AHOANA NA AMIN’NY FOMBA AHOANA. Efa nisinsy ihany ny « FAMANTARANA » azo hanamarinana izany ka tsara HAMPAHATSIAHIVINA eto :

      1) Ny fihetsiketsehana nataon’ny « solombavam-bahoaka tetsy aminny Kianja 13 Mey :

      i) Zoma 20 Aprily : Naka TOKY sy SITRAKA tany amin’ny AMBASADY « TANDREFANA » aloha ireto mpanetsiketsika ny fanozongozonana ny mpitondra fanjakana ara-dalàna hahatongavana amin’ny FANONGANANA azy sy ny FANANGANANA governemantan’ny « marimaritra iraisan’ » ny antsoinay hoe « andry faha-dimin’i Frantsa sy ny longony ao amin’ny hoe ’’communauté internationale ’’ », ampian’ ny miaramila sy ny herim-pamoretana hafa ambany « fileovany » :

      « Les députés MAPAR, TIM, MMM ont approché hier [jeudi 19 avril 2018] la Communauté Internationale notamment l’Union Européenne, l’ambassade des Etats-Unis, et l’ambassade de France. » [Madagascar Tribune,vendredi 20 avril 2018, « Les députés de l’opposition font le tour des chancelleries occidentales » ].

      ii) Sabotsy 21 Aprily :
      - Nidiny eny an-dalambe ireo hoe mpanohitra ny Lalàm-pifidianana, nifandona tamin’ny mpitandro filaminana ka nahafatesana olona TELO tamin’ny FOMBA TSY MAZAVA LOATRA. Tsy mazava tsara loatra koa (aminay aloha !) ny amin’ny ao anatin’ilay lalàna toherin’ireo mpanohitra ireo :
      « 21 avril 2018 – Madagascar. Des milliers d’opposants bravent l’interdiction de manifester et descendent dans les rues de la capitale pour DÉNONCER LES NOUVELLES LOIS ÉLECTORALES . Les forces de l’ordre, submergées par la foule, se retirent mais le bilan est de trois morts parmi les manifestants, selon les informations de Radio France Internationale (RFI).

      - « Manifestation à Antananarivo : la population déterminée à avancer vers l’hôtel de ville
      LINFO.RE – créé le 21.04.2018 à 15h21 »
      « Les députés et la population n’ont pas reculé devant les BARRAGES HUMAINS placés par les forces de l’ordre. Ils sont plus que déterminés à accéder à la place de l’indépendance...Le but était de leur rapporter les détails de la nouvelle loi électorale votée lors de l’Assemblée nationale...des forces de l’ordre ont dû être placées pour quadriller l’hôtel de ville et empêcher tous ceux qui comptent y accéder...les forces de l’ordre ont fait des TIRS DE SOMMATION pour dissuader les manifestants et procédé à des JETS DE GAZ LACRYMOGÈNES afin de les disperser. Les manifestants, quant à eux, ont répondu par des JETS DE PIERRE et CONTINUÉ À AVANCER. . Des PETITS REPLIS DES FORCES DE L’ORDRE ont été remarqués. »

      - « [...] une partie des manifestants et quelques députés précédés des “MPIANDRY” parviennent à entrer sur la place du 13 mai. Les grenades lacrymogènes continuent d’exploser. Les quelques personnes qui sont parvenues à entrer sur le parvis de l’Hôtel de Ville, dont le député ROSSY, ont encore été dispersées par les forces de l’ordre. Rossy fera une DÉCLARATION DEMANDANT LA DÉMISSION DU PRÉSIDENT de la République par la suite....

      « Ce n’est qu’en fin d’après midi que les députés, après s’être concertés, annoncent qu’IL N’Y AURA PAS DE RAPPORT D’ACTIVITÉS . Par contre, il s’agit dorénavant de manifester chaque jour JUSQU’À CE QUE LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE DÉMISSIONNE , clame le porte-parole de ces élus.

      (« Rapport d’activités des députés : Retour sur une journée sanglante », Par N. Randria le 22 avril 2018, L’Actualité).

      - Zahao koa : lysnorine 22 avril à 14:39, sy 23 avril à 19:16, 19:28 & 19:44, ary 24 avril à 17:20, 17:32 & 17:41 répond à lysnorine ao amin’ny « A la place du 13 mai, là où s’écrit l’histoire », Madagascar Tribune, samedi 21 avril 2018.

      (Hotohizana)

    • 26 octobre à 08:20 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      « tsy dia ’’nofinofin’ ny MAPAR’’ » ?
      (Tohiny)

      iii) Alahady 22 Aprily :
      - Fanambaran’ny « Ambasadaôro Eôrôpeanina » eto Madagasikara manosika ny fitadiavana « marimaritra iraisana » amin’ireo HITA MIHARIHARY fa mitady HANONGAM-PANJAKANA mba hananganana governemanta vaovao izany :

      « Les Ambassadeurs européens appellent tous les acteurs politiques à faire preuve de responsabilité et de retenue, et à privilégier le DIALOGUE (?). Ils déplorent l’utilisation de la violence. »

      - TORAK’IZANY IHANY KOA ny fanambaran’izany hoe « Système des Nations-Unies » eto Madagasikara izany, mitsabaka amin’ny raharahan-tokatrano-na Fanjakana mahaleo tena :

      « Nous appelons en conséquence tous les acteurs politiques à privilégier en toute circonstance le DIALOGUE [amin’ny mpikatsaka ampahibemaso fanonganam-panjakana] pour résoudre les DÉSACCORDS (?) » [Déclaration du Système des Nations Unies à Madagascar sur les évènements du 21 avril 2018 à Antananarivo
      Antananarivo, 22 avril 2018]

      iv) « Général Fidy : Pour l’instauration d’un Gouvernement INSURRECTIONNEL i
      « Triatra », Published On:25-Apr-18

      « L’idée de créer un Gouvernement PARALLÈLE à celui déjà en place, titille au plus haut point l’opposition en ce moment...Hier, le Général Andrianafidisoa, dit Général Fidy a relancé l’idée sur les ondes radio de l’opposition...a parlé d’une nécessité d’instituer un « Gouvernement d’union nationale ». Le terme le plus approprié serait plutôt un Gouvernement insurrectionnel, étant donné que la PROPOSITION DE NOMS DE PREMIER-MINISTRABLE DEVRAIT ÉMANER DE [la majorité des membres composant] L’ASSEMBLÉE NATIONALE dans son intégralité et pas seulement des députés de l’opposition [na koa andraikitry ny HCC sy ny prezidàny !].

      v) jeudi 26 avril 2018 « La SADC envoie Joaquim CHISSANO », Madagascar Tribune.

      « L’objet de sa mission serait de « faciliter le DIALOGUE national en vue de DÉCRISPER les tensions politiques et à DÉGAGER le CONSENSUS autour du processus électoral » selon un communiqué du SADC. [Izany hoe ny FANONGANANA NY FANJAKANA sy ny GOVERNEMANTA ARA-DALÀNA sy ny fananganana « governemantan’ny marimaritra iraisana », anjakan’ny ’’andry fahadimin’i Frantsa sy ny longony ao amin’ny CI’’]...

      « les députés de l’opposition réclament maintenant la DÉMISSION de tout [TOUS] les RESPONSABLES ÉTATIQUES à commencer par le président de la République, le chef du Gouvernement et les deux présidents des deux chambres du parlement. Le CORPS DIPLOMATIQUE à Madagascar avait entamé un travail de RAPPROCHEMENT depuis mardi dernier, rencontrant le président de la République, Hery Rajaonarimampianina en premier à Iavoloha. Ces derniers auraient également eu des entretiens avec Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana ... »

      (Hofaranana)

    • 26 octobre à 08:35 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      « tsy dia ’’nofinofin’ ny MAPAR’’ » ?
      (Tohiny sady farany)

      2) Ny FANOSIHOSENA ny FAHANDRIANAN’ny Vahoaka Malagasy (« souveraineté du PEUPLE Malgache ») sy ny Lalàm-panorenana nataon’ny prezidàn’ny HCC nomban’ny FISAZOANA ny FAHEFAN’ny lehiben’ny fitondram-panjakana (Chef de l’Exécutif) sy ny an’ny Solombavam-bahoaka (Pouvoir Législatif) — izay HANY nametrahan’ny Vahoaka ny FAHEFANY handidy sy hanapaka amin’ny fitondrana ny Tany sy ny Fanjakana sy HANEFY ny LALÀNA mifehy azy tamin’ny alàlan’ny ny FIFIDIANANA ! — dia :

      ny « DIDYJADONA » tsy ara-dalàna ary TSY ANDRAIKINY velively rahateo nanome fara-teny ny Lehiben’ny fitondram-panjakana ny tsy maintsy :

      (i) hialàn’ny PM voatendry ara-dalàna (Ingahy Solonandrasana Mahafaly ) ;

      (ii) hanendrena PM saribakoly (Ingahy Ntsaye Christian), fanendrena izay nampibitaka ny ambasadin’i Etazonia ohatra :
      « Etats-Unis : Pour la SOUMISSION aux décisions [ANTICONSTITUTIONNELLES !] de la HCC
      « Redaction Midi Madagasikara 8 juin 2018
      « Les Etats-Unis ne sont pas en reste quant à la nomination du nouveau Premier ministre. A cet effet, l’ambassade des Etats-Unis à Antananarivo, félicite le Premier Ministre Ntsay Christian pour sa nomination du 4 juin dernier. » ;

      (III) Fananganana governemantan’ny hoe « marinaritra iraisana » anjakan’ny « andry fahadimin’i Frantsa sy ny longony ao amin’ny ’’CI’’ ».

      3) Ny fametrahana an’Ingahy Benjamina Ramarcel Ramanantsoa ho direketran’ny kabinetran’ny prezidàn’ny Repoblika misolo toerana vonjy maika izay azo raisina ho toy ny
      - Tandidon’ilay ampahan’ny amin’ny FJKM HANITSANA an’Ingahy Ravalomanana sy/na Rajaonarimampianina etsy an-daniny ; [zahao : lysnorine 23 octobre 2018 à 08:03, @ arsonist 22 octobre (2018) à 10:24, ao amin’ny « Culte à Mahamasina-Marc Ravalomanana vole la vedette à la FJKM et au président par intérim » lundi 22 octobre (2018) ]

      - sy matotoan’ny AREMA hanaparitaka ny latsa-bato mety ho azon’Ingahy Ratsiraka mianaka ka hotatazan’ny kandidà Rajoelina.

      Tahaka izany no heverinay fa faminavinan’ny vahiny mpanohana ny MAPAR mikendry ny hahavoafidy ny saribakoliny dieny amin’ny fihodinana voalohany.

    • 26 octobre à 09:51 | Mihaino (#1437) répond à lysnorine

      Miarahaba anao Lysnorine ,
      Misaotra mampatsiahy sy manazava ny zavamisy araky ny hevitrao !
      Ireto tena misy zavatra tsy azoko hatramizao ka ho lazaiko :
      - 1) Manomé vola ny any ivelany (CI sns sns) anaovana ity fifidianana ity ny 7 novambra izao ka tena milamina tsara vé ny fampiasàna an’ireo vola ireo ankehitriny ???
      - 2) Milaza tsy manam-bola na hoe tsy ampy vola isika hanaovana ny fifidianana kanefa hita mibaribary ny vola miparitaka sy ampiasaina amin’ny « propagande » ! Toa maika dia maika ireo kandida telo efa nitondra handray ny fahefana ary samy mahay mandresy lahatra ny vahaoka mikasika ny programany !Ny hélico moa dia mahasorena fa mitabataba mankarary sofina !
      - 3) Raha marina ny eritreritrao fa i Lafrantsa no miaro sy nametraka an’i PM vaovao mikarakara mafy ity fifidianana ity dia Andry & Mapar izany no mety ho lany !Raha izaho manokana anefa dia kely finoana amizany tetika politika izany satria tsy adala akory ny mpifidy malagasy ! Mijery sy mahita ny ASA vita izy fa tsy mihaino ny FIKASANA vohizin’i Andry etsy sy eroa momba ny IEM ! Torak’izany koa ny MANIFESTO n’i Ra8 izay milaza ny programany rehefa ho lany eo indray izy .
      - 4) Rehefa mijery ny vidéos samihafa izaho dia hitako fa i Hery no hiditra 2 ème tour satria hainy tsara ny milaza ny zavabitany sy ny zavatra mbola hotohizany ! Izy vé no namono ny voay dia ny hafa no hisalotra ny hodiny ???Tsy hiresaka diplaoma izaho fa izy amiko no mahay indrindra raha oharina amin’i Andry na i Ra8 !
      Farany , raha vao be baiko sy mitsabaka ny fifidianana eo ny vahiny dia manahy izaho fa hisy « crise post-électorale »araky ny filazan’ny kandida tsy ho lany eo !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 149