Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 13 avril 2024
Antananarivo | 06h58
 

Politique

Conjoncture politique

La CENI et le PNUD renforcent les capacités des journalistes

lundi 30 octobre 2023 | Mandimbisoa R.

Dans un contexte électoral délicat à Madagascar, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) organisent des sessions de partage avec les journalistes malgaches. Les journalistes en tant que quatrième pouvoir, ont en effet un rôle important à jouer dans la situation politique actuelle traversée par le pays d’où cette initiative qui rejoint celle de nombreuses autres instances auparavant.

L’objectif est de mobiliser les journalistes, de les encourager et de les sensibiliser à adopter une approche responsable dans leur mission d’informer. Il est essentiel d’encourager les journalistes à partager et rapporter les informations de manière responsable, afin de ne pas aggraver une situation déjà fragile.

Ces sessions de partage incitent les journalistes à réfléchir et à exercer leur discernement avant de traiter et partager les informations. Il est important de discerner si l’information doit être partagée ou si elle doit être évitée en fonction du contexte et de la situation, tout en préservant l’intégrité, l’éthique et la déontologie de la profession.

Différents experts locaux et internationaux en journalisme, ayant une expérience des périodes électorales tendues (pré, pendant et post-électorales), sont invités à partager leurs connaissances lors de ces sessions. Des cas pratiques basés sur des faits réels survenus dans plusieurs pays africains sont utilisés pour éclairer les journalistes sur la manière dont ils doivent se comporter avant la diffusion de l’information, notamment en cas d’irrégularités, de suspicions de fraude ou de comportements inappropriés et malveillants.

-----

6 commentaires

Vos commentaires

  • 30 octobre 2023 à 10:58 | Gérard (#5118)

    Enlever aux journaleux leurs choux gras n’est pas d’actualité actuellement où n’importe quel pet est interprété de façon à attirer le regard des curieux. Si les journaleux n’arrivent plus à vendre leur feuille de choux ils n’ont plus qu’à aller planter des choux à la mode de chez nous.
    Et naturellement, les politicards véreux en profitent pour raconter n’importe quel bobard qui est pris pour argent comptant.

  • 30 octobre 2023 à 11:25 | Albatros (#234)

    • 30 octobre 2023 à 11:26 | Albatros (#234) répond à Albatros

      C’était il y a ....... 10 (dix) ans !.🤔

  • 30 octobre 2023 à 12:28 | kartell (#8302)

    Visiblement, par l’intermédiaire d’une PNUD, véritable, caution, alibi, et de la CENI, loin d’être d’une impartialité, recommandable, le régime tente de s’occuper de l’éducation, urgente, du journaliste de base, celui qui va au charbon, contrairement, aux autres qui aiment copiner avec l’élite politique qui leur rend bien !..
    Un quatrième pouvoir qui, aujourd’hui, marche dans les pas du premier pouvoir pour n’en faire, plus, qu’un, et, qui aura vite compris qu’une presse acquise à sa cause est un plus, incontestable, dans cette campagne électorale, où, info et intox joueront les premiers rôles.
    Donner des prétextes et autres alibis pour recadrer, voir encarter des informateurs du quotidien sont, clairement, une volonté d’un pouvoir, peu enclin, à une liberté d’expression, dans sa diversité..
    En fait, le seul domaine, dans lequel ce régime domine son sujet est, effectivement, l’information dans la propagande, et, en imposant un cadre, caporaliste, pour une presse, pourtant, déjà, bien aux ordres, cela complétera son emprise, totale, sur les médias locaux..
    Le volet, incongru, de cette démarche résulte dans le fait que sa mise en œuvre émane de la volonté d’un seul candidat qui utilise, sans surprise, les institutions de l’état comme étant ses propres relais d’exigence !.
    Avec cette nouvelle dégradation d’une démocratie, de moins en moins, audible, ce régime tente de verrouiller toute forme de contestations ou de critiques à l’égard de son candidat : avant et pendant, voir, après, cette élection, couperet..
    Le journalisme deviendrait-il, donc, dans ce proche avenir, un métier qu’un régime ou qu’un candidat utiliserait pour être flatté, tout, en censurant, toutes, mauvaises, nouvelles ce que l’on appelle dans le jargon de cette profession : « faire des ménages » ?…
    Avec cette initiative, « spontanée », on en prend, plutôt, le chemin ou voir l’autoroute !..

    • 30 octobre 2023 à 13:08 | bekily (#9403) répond à kartell

      La CI se contente des « apparences » tant que ses intérêts majeurs ne sont pas mis en jeu

  • 30 octobre 2023 à 14:46 | Jipo (#4988)

    La CI ?
    c ‘est la clique du rat zoel en 10X pire !
    lui est un apprenti enfant de coeur en culotte courte, comparativement ...

Publicité




Newsletter

[ Flux RSS ]

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS