Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 9 août 2022
Antananarivo | 08h17
 

Politique

Communales : Andry Tgv au Cavec

L’opérateur franchit le Rubicon

jeudi 8 novembre 2007 | Manou

Entouré de son comité de soutien majoritairement jeune, Andry Rajoelina dit Andry Tgv du « Tanora Malagasy Vonona » s’est rendu au bureau du Cavec sis au gymnase couvert de Mahamasina dans l’après-midi d’hier pour procéder au traditionnel dépôt de dossier de candidature nécessaire au poste qu’il a postulé à la tête de la mairie d’Antananarivo - Renivohitra.

Après examen des dossiers par le bureau, le président de la commission a déclaré n’avoir rien à reprocher sur les paperasses présentées avant de délivrer à Andry Tgv et son mandataire un récepissé provisoire. Il a pourtant souligné que rien ne sera officiel qu’après contrôle minutieu des pièces par tous les membres du Cavec devant aboutir à la délivrance d’un certificat d’enregistrement de la candidature, signifiant par la même occasion que son titulaire n’aura plus droit au désistement à partir de cette date qui échoit généralement 5 jours après la date de dépôt...

Ouvert et indépendant

Le candidat du « Tanora Malagasy Vonona » a alors tenu un point de presse à l’issue de son dépôt de candidature où il a annoncé qu’il ne sera jamais ni candidat de l’opposition ni celui de la mouvance. Cette tendance n’exclut point toute forme de partenariat ou de collaboration tous azimuts, a-t-il souligné.

Andry Tgv a dévoilé aussi que des partis politiques ont déjà frappé à sa porte pour négocier mais il les a prévenus qu’il n’est pas influençable et ceux qui veulent travailler avec lui doivent se conformer à ses directives.
Pour ce jeune candidat de la capitale, on peut toujours aller loin en étant libre et indépendant.

Prêt à tenir les rênes de la mairie d’Antananarivo, il ira jusqu’au bout du projet qu’il a mûri, a-t-il déclaré à la presse puisque cette candidature n’a pas été le fruit du hasard.

A voir cette détermination, les observateurs estiment que les démêlés de sa société de publicité avec la commune d’Antananarivo n’ont pas été le fait d’un hasard mais des manœuvres d’intimidations pour lui couper l’herbe sous les pieds...

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS