Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 8 août 2022
Antananarivo | 23h56
 

Opinions

L’interview interdite

samedi 15 août 2009 | Ndimby A.

Soirée politique intéressante sur l’audiovisuel malgache hier soir. Mais l’évènement le plus intéressant n’aura pas été le show de Andry Rajoelina sur la TV Nationale. Face à trois journalistes que nous qualifierons sobrement d’acquis à sa cause pour respecter le pacte tacite de non-agression entre journalistes, le Président de la Haute autorité de transition a donné une interview sans couleur, sans saveur, sans nouvelles fraîches. Donc sans intérêt. Il n’a fait que répéter ce que ses griots racontent depuis une semaine sur les Accords de Maputo, tout en habillant son argumentation des habituels relents de fitiavan-tanindrazana (patriotisme), qui ne semblent pas convaincre grand monde, même dans son propre camp. La seule chose qui nous a amusés fut un lapsus de Monsieur Rajoelina, qui en parlant du côté inclusif de la gestion de la transition, avait dit « iaraha-tatahana », avant de corriger tout de suite par « iaraha-tantanana ». Nuance importante, mais les férus de psychologie qui disent que les lapsus sont révélateurs, apprécieront.

Beaucoup plus intéressante fut par contre la soirée « Resabe » sur MA-TV, avec J.E. Radavidson. D’abord, c’était un débat contradictoire entre deux personnes de camp opposé. Ensuite notre confrère Radavidson a savamment mené le jeu pour ne pas tomber dans le cirage de pompes comme sur TVM, et laisser la part belle aux débatteurs. Et enfin, on a pu découvrir publiquement les qualités de Fetison Andrianirina, qui représentait la mouvance Ravalomanana. On s’était toujours demandé comment cet homme discret et peu connu du public avait été désigné chef de la délégation Ravalomanana aux négociations du Carlton. Il a démontré son envergure hier sur MA-TV. Toujours d’un calme souverain, maîtrisant son argumentation, posé mais efficace, il fut impérial face à Augustin Andriamananoro, Ministre des Postes et Télécommunications de son état.

Celui-ci, à un certain moment énervé d’être ainsi dominé, pris la mouche et se laissa aller à des évocations curieuses dans une période de recherche d’apaisement, accusant ainsi à mots à peine voilés la mouvance Ravalomanana d’en être contrainte à poser des bombes, faute de pouvoir s’imposer dans le débat d’idées. Fetison Andrianirina ne releva même pas l’allusion. Pour notre part, dans le souci de contribuer à relever le niveau de la politique par des suggestions constructives, nous rappelons qu’il est impoli entre gens se voulant bien éduqués de s’appeler par le prénom précédé d’un « Monsieur » ou d’un « Madame ». Ainsi, alors que M. Andrianirina avait toujours appelé son contradicteur « Monsieur Andriamananoro », ce dernier n’a pas arrêté avec les « Monsieur Fetison ». Mais bon, passons ce détail.

Pour en revenir à Monsieur Rajoelina sur TVM, on note que le Président de la HAT prend soin de choisir des journalistes qui sont sans aucun doute de grands professionnels expérimentés, mais qui ne vont certainement pas lui poser des questions dérangeantes. Par conséquent, les éditorialistes de Tribune.com ne seront jamais invités à de telles rencontres, étant trop indépendants d’esprit pour pouvoir être malléables, prévisibles ou même seulement « dirigés » sur les thèmes qui intéressent le show-man.

Par conséquent, nous listons ici quelques questions que nous aurions aimé poser à Monsieur Rajoelina, et qui tomberont sous ses yeux d’une manière ou d’une autre.

La mouvance Rajoelina :
- Se sent-il véritablement libre dans ses actions et ses décisions par rapport aux éléments disparates de son entourage ?
- Comme a-t-il motivé les mutins à le suivre ?

Marc Ravalomanana :
- Le thème du patriotisme ne nous convainquant pas, quelles sont les raisons personnelles qui l’ont poussé à s’attaquer ainsi à l’homme et à ses biens, jusqu’à exiger son exil ?

Les dérapages :
- Qu’en est-il des enquêtes sur les actes contre les droits de l’homme perpétrés après le 17 mars ?
- Comment évalue-t-il sa part de responsabilité directe dans les événements du 7 février ?
- Y a-t-il eu enquête et sanction sur les abus ? On parle de viols, rackets, usage inconsidéré d’armes à feu…

La vision :
- Par quelle vision le MAP sera-t-il remplacé, sachant que c’était le document qui cadrait les assistances des bailleurs de fonds ?

L’avenir :
- Quelle image veut-il laisser aux générations futures ?

57 commentaires

Vos commentaires

  • 15 août 2009 à 07:15 | ragasy (#416)

    Hoy aho o:aly hoe :
    Ho anareo « journalistes » hampiresaka an-Rajoelina :

    - Ianareo dia milaza tena foana ombieny ombieny fa « 4ème pouvoir », tsy vidiam-bola. Tsy kabariana izany fa « mérite ». Ho hita eo izany raha mendrika ny antsoina hoe Mpanao gazety marina ianareo.

    - Ho sahy hametraka ny fanontaniana tena ilain’ny olona ve sa mbola hanasohaso foana ?

    - Fanontaniana tena anareo marina ve sa « namidinareo » no apetraka sns... ?

    - Betsaka izao ny savorovoro momba ireo « interprétations » maro samihafa, koa ataovy izay hampazava izany androany fa tompo-marika tamin’ny fanaovana sonia ny charte ny vahininareo.


    Dia tena tonga ilay nahiako.

    "Journaleux no tao".

    Nady nanangam-bovona aza i James Ramarosaona dia diso fanantenana satria dia resaka famerenana ny HAT "à la raison" fotsiny no resy tgv.

    Tsy maintsy miroso amin’iny Charte voasonia iny ry zareo.

    Tsy ny zavatra nolazainy no zava-dehibe tao fa ny tsy nolazainy : Tsy nisy resaka momba an’i Roindefo ohatra.

    Nazava be araka izany ny resaka.

  • 15 août 2009 à 07:22 | rakoto09 (#1735)

    A monsieur Ndimby, je veux bien comprendre l’indépendance d’esprit des journalistes mais à lire vos éditoriaux je constate bien fort que Trbune est quand même un journal anti HAT voire même à la solde d’un ancien camp déchu. On peut accepter la critique mais quand elle est destructive c’est nuisible.

    • 15 août 2009 à 08:46 | rabri (#2507) répond à rakoto09

      C’est sûr que si on démontre un jour qu’il y a une CORRELATION TRES FORTE entre l’écrit et l’oral, NDIMBY, s’il se lance dans la politique un jour, pourrait être Premier Ministre de RAVALOMANANA mais en .... 2010 +5 = 2015 +5 =2020 +5 =2025 +5 =2030 +5 =2040 +5 =2045 + 5 =2050.

      Serions-nous alors encore de ce monde à l’époque ????

    • 15 août 2009 à 09:17 | NOFY (#2225) répond à rakoto09

      Efa nampoiziko soa ihany aho fa tsy nijery,mankado ny mijery azy.

    • 15 août 2009 à 11:37 | Ndimby A. (#444) répond à rabri

      @Rabri

      Merci bien, mais je ne suis pas intéressé. Ni en 2050 ni même 200 ans plus tard. Je n’ai ni la mégalomanie ni l’art de mentir nécessaires à cette fonction, et me faire appeler "Monsieur le Président" n’éveille pas ma libido.
      Je ne vous parle même pas de mon enthousiasme plus que limité à devoir séduire des foules, fussent-elles d’humains ou d’écrevisses marbrées.

    • 15 août 2009 à 12:31 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Ndimby A.

      Ndimby A. "SI VOUS ETES A PARIS,VENEZ DISCUTER FACE à FACE au foyer universitaire malgache de CACHAN ce 15 Août 2009 à 16heures.Trèe heureux de discuter avec vous en tant qu’éditorialiste de TRIBUNE.com

      Basile R.(2)22ramahefarisoa

      Nota:Soit disant,cette réunion est organisée par les fans de Monsieur le Professeur ZAFY Albert.

    • 15 août 2009 à 12:40 | havana (#623) répond à Ndimby A.

      Je me dis bien qu’hélas Ndimby n’avait pas cette ambition politique. Ca crée un grand manque dans le pays, on ne doit pas négliger un talent comme ça. Si TGV ou - pourquoi pas - Ravalo avait ne serait-ce qu’UN CENTIEME de son intelligence (à Ndimby), le pays ne se trouverait pas dans ce trou, abîme sans fond, où il est maintenant.

      Mais bon, le sort en a décidé autrement. Et là où il est maintenant - journaliste intègre et incorruptible - Ndimby apporte qd même ce qui manque cruellement au débat politique actuel et au renouvellement des idées nécessaire pour avancer.

      Je n’ai rien d’autre à ajouter. Continue man !

    • 15 août 2009 à 12:58 | havana (#623) répond à havana

      @ Basile,

      Je me demande bien si ça vaut le coup de débattre avec Basile (vingt deux) : tout le monde connaît (trop) bien vos idées.

      Merci bien, gardez-les pour vous. Ca ne manquera nullement aux débats d’idées actuels qui peuvent bien s’en passer sans perte.

    • 15 août 2009 à 13:44 | Citoyenne Malgache (#599) répond à havana

      J’ai beau essayé, mais je n’arriverais jamais à comprendre le raisonnement de Basile.

      Alors qu’il disait ne plus s’intéresser à ce que dit Ndimby, voilà qu’il veut débattre avec lui... Et malgré les nombreuses précisions de Patrick A., il n’a toujours pas saisi que Ndimby n’est pas à Paris.

      Un débat avec Basile, cela promet...

    • 15 août 2009 à 16:35 | Hajabe (#2600) répond à Citoyenne Malgache

      Voici un commentaire que j’avais fait à Mr RAMAHEFARISOA en juillet 2009 .

      Comme tous les malagasy, je respecte nos aînés 300709

      Mais certains ne méritent pas ce respect qui fait partie de notre culture. Basile fait partie de ces gens.

      En effet Basile , vous avez le droit d’avoir votre opinion comme les autres. Cependant vos appels réitérés à la délation déguisée du type :"Quel est le véritable nom de Ndimby ou de Patrick ou de je ne sais qui, qui vous dérange" sentent le "collabo-vichyciste" de la 1ère heure.
      De même : le pointage du doigt des habitants du foyer Arago,la recherche et divulgation des visages et noms des manifestants en Europe (qui ne se cachent pas d’ailleurs). Tout celà sent le fliquage à plein nez : déformation professionnelle d’un retraité qui s’ennuie ?

      Etes-vous si déçu de votre vie en France où vous ne vous sentez pas reconnu à votre juste valeur ? Avez-vous postulé pour la place de « 1er gestapiste malagasy au service de la hat » et votre candidature n’a pas été retenue ?

      En clair , sachez que sur tout forum : de la retenue , un certain savoir-vivre , le respect des opinions qui ne sont pas les vôtres élèvent le débat des idées que vous vous complaisez à rabaisser .

      Pour votre gouverne, je ne suis ni pro-Ravalomanana, ni pro-Rajoelina.

    • 15 août 2009 à 22:57 | thubert (#459) répond à Ndimby A.

      Bonsoir Dimby A.
      Je vois en vous un sophiste qui est avide de pouvoir (soit disant le 4eme pouvoir) mais qui n’arrive pas à le concrêtiser. Ayant toujours un esprit "de critique" mais non pas un esprit "critique", cela mène souvant ,pour ne pas dire toujours, à la haine envers l’autrui. C’est toujours destructeur car n’arrivant jamais à trouver un compromis.
      Et cela reste toujours dans le domaine du fantasme, mais jamais un fait réel.

    • 16 août 2009 à 00:53 | rabri (#2507) répond à havana

      Havana,

      Détrompez-vous car dès 1972, nous avions déjà un certain Didier R., très éloquent et maniait très bien aussi les "sujet-verbe-complément"

      Pompidou disait même à l’époque (quand Didier R. s’occupait encore des affaires étrangères)que s’il était français, il lui aurait fait son premier ministre.

      Regardez dans quel état il a laissé la nation et le peuple malgaches !!!

      Moral de l’histoire : NY ASA VITA IHANY NO TENA ITSARANA ANAO, FA TSY NY SORATRA SY NY KABARY FOTSINY AKORY !!!

    • 16 août 2009 à 16:38 | Albatros (#234) répond à rabri

      Mr Ratsiraka Didier n’est-il pas en possession d’un passeport français à son nom ?.

  • 15 août 2009 à 08:23 | Noue (#2427)

    Pour "rakoto09"

    Qu’est-ce qui vous dérange dans les dires de Ndimby ? les vérités ? sachez qu’il n’y a que la vérité qui fait mal.

    - "le Président de la HAT prend soin de choisir des journalistes qui sont sans aucun doute de grands professionnels expérimentés, mais qui ne vont certainement pas lui poser des questions dérangeantes."

    Vous pensez bien que Rajoelina na va tout de même pas commettre l’irréparable en salissant encore son image d’où je suppose que ces journalistes devraient faire bonne image aussi pour sauver Rajoelina qui d’ors et déjà très en baisse que ce soit au niveau de la HAT et le peuple Malgache sa popularité.

    On sait d’avance que cet interview n’est que pour montrer encore une fois son arrogance mais qu’on ne dupe pas les Malgaches.

    • 15 août 2009 à 11:35 | jack-no (#1477) répond à Noue

      " le Président de la HAT prend soin de choisir des journalistes qui sont sans aucun doute de grands professionnels"

      bonjour,

      d’accord avec vous, sauf sur ce paragraphe. un journaliste servile ne peut être un grand professionnel.

      certe, le monde audio-visuel, comme les autres, serrent les fesses pour conserver leur emploi.

      jacques

  • 15 août 2009 à 09:21 | hary (#2672)

    misaotra any Ndimby amin’ny fanontaniana mila valiny ary fanazavana,rehefa mametraka fanontaniana na mandroso ny hevitra toy itony mantsy aho eto dia tsy avoakan’ny Tribune.com mihintsy ny diniko,asa re nahoana !fa miverina amin’ny resabe fampihesonana fanaon’ny HAT sy andry:hiroso ny transition raha avy dia navoaka ny olona migadra amin’ny tsy rariny,tsy tokony hisy condition indrindra indrindra "menace", tsy tokony hatahotra fifidiana andry satria tsy hirotsaka izy matoa mihevitra ny ho prezidà-ny transition,inona marina aza ny hizingizinginan’ny HAT hijanona eo ???

    • 15 août 2009 à 11:54 | Rakoto (#3061) répond à hary

      Efa izy ihany no namaly ny hizingizinany hijanona eo :"iaraha-tatahana".

  • 15 août 2009 à 10:06 | Bestan (#2456)

    Autant je veux croire que vous êtes vraiment indépendant Mr Ndimby (désolé je ne sais pas à quoi correspond le A.), autant chaque fois que je lis un de vos article je le trouve trop partisan. Je me trompe sans doute pourtant les autres rédacteurs me semble plus pertinents dans leur article mais vous vous encensez a 100% le camp Ravalomanana et discréditer complètement l’autre. Relisez votre article si vous ne me croyez pas.

    • 15 août 2009 à 12:59 | Feno (#2238) répond à Bestan

      Bestan,

      Vous vous trompez. Je pense que vous n’avez pas lu tous les articles de Mr Ndimby. Il n’encense pas à 100% le camp Ravalomanana. Il a déjà dénoncé un certain nombre de ses erreurs (à M. Ravalomanana). Qu’elles datent d’avant le 26 janvier, ou d’après.
      Il se trouve juste que cet article s’attache à dénoncer les erreurs de Rajoelina. Dénoncer Rajoelina ne signifie pas forcément adhérer à 100% au camp d’en face.

  • 15 août 2009 à 10:27 | racynt (#1557)

    Bonjour Ndimby , vous avez posez les bonnes questions qui seront certainement dérangeant pour Rajoelina et sa clic.

    Pour ce qui est du lapsus, tsy hita fa zatra manataka e !

    Bon week-end à tous !

  • 15 août 2009 à 11:28 | Fanoro (#1962)

    Le comportement de Monsieur Andriamananoro, toujours aussi suffisant (que celui de Rajoelina d’ailleurs) ne nous étonne pas. Ces 2 là, des arrivistes psychopathes, rien de plus...pas d’instruction politique (pas d’instruction tout court d’ailleurs), pas de culture et une grande opinion de soi-même...que voulez-vous qui en sorte ?

  • 15 août 2009 à 11:42 | jack-no (#1477)

    bonjour,

    la question la plus importante est la dernière :

    - Quelle image veut-il laisser aux générations futures ?

    notre devoir sur terre doit être de construire et améliorer la vie de nos descendants.

    je me bats pour l’avenir de mes filles.

    jacques

  • 15 août 2009 à 11:45 | Citoyenne Malgache (#599)

    Même énervé, Ndimby pose toujours les bonnes questions mais qui n’auront jamais les bonnes réponses. La première chose à apprendre en politique c’est de savoir mentir et tromper. Mais il y a des langages qui ne trompent pas, comme l’air égaré, voire apeuré de Rajoelina, sur les photos de Maputo.

    Est-il vrai que pendant les négociations, lors des séances à huis clos entre les 4, Rajoelina n’arrêtait pas de quitter la salle (parait-il pour consulter "maman" Ratsirahonana ?)

    Est-il vrai que Ratsirahonana voulait être présent à ces séances à huis clos entre les 4 ?

    Quand à la vision, on a vu ce que Rajoelina a fait de Tana. Horrible et clinquant. DJ il a été, DJ il restera. Alors il ne faudrait pas trop lui demander de voir plus large que Tana.

    Je serais d’ailleurs curieuse de voir les résultats si on demandait à chaque ministre de la troupe thé-HAT-trale, de décrire leur vision en 15 lignes écrites correctement, comme au BEPC. Ou 15 lignes c’est trop dur ?

  • 15 août 2009 à 11:55 | Citoyenne Malgache (#599)

    Et bravo aussi à Fetison.

    Si je n’avais pas encore choisi mon camp, c’est maintenant que je le ferais, par rapport aux réactions sur les Accords de Maputo.

    On voit bien maintenant ceux qui se soucient de l’état dans lequel le pays se trouve (prêts à pardonner l’impardonnable) et ceux qui se soucient d’autres choses.

  • 15 août 2009 à 12:22 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    Il y a une réunion "malgache" au foyer universitaire malgache de CACHAN,Val de Marne 94 ,en FRANCE,à...16heiures ce vendredi 15 Août 2009 .

    Espérons rencontrer en chair et en os un de ces talentueux éditorialistes de TRIBUNE.com

    Basile R.(2)22ramahefarisoa

    • 15 août 2009 à 14:54 | havana (#623) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      J’ai bien regardé mon calendrier mais le 15 août c’est bien un SAMEDI cette année !

      Basile se serait-il trompé d’année ? Ou de siècle ?

      Ca ne m’étonne pas du tout venant de lui !

      Avec ça le pays va bien avancer, hein !!!...

  • 15 août 2009 à 13:50 | rabri (#2507)

    @ NDIMBY,

    Tous vos éditos depuis le début de cette crise sont tellement percutants et séduisants pour le camp des proRavalo que je me suis dit qu’après le "Minoa fotsiny ihany" de Ravalomanana, la relève a été assurée par Ndimby vus l’adoration et l’émerveillement SYSTEMATIQUES des forumistes légalistes sur ce site.

    Votre intelligence que je loue pourrait être un ELEMENT MOTEUR d’un groupe pour le tirer vers le CONSTRUCTIF au lieu de rendre VIF l’esprit partisan et même fanatique chez certains

    Bref, Madagascar a besoin d’une "éminence grise" comme vous pour être un LEADER/ANIMATEUR mais dans le domaine du REEL CONSTRUCTEUR et non DESTRUCTEUR

    • 15 août 2009 à 14:42 | Ranabavy (#3062) répond à rabri

      Je suis de l’avis objectif de rabri, bestan et autres lecteurs qui ont déjà pris le temps d’emettre leurs avis sur ce forum : je vous avoue être écoeurée de lire les articles de M. Ndimby A. (au fait, pourquoi ne met-il que son prénom mais pas son nom afin que nous puissions le respecter, un des sujets de ses griefs envers M. Rabemananoro dans son article car ce dernier s’est adressé à son interlocuteur en l’appelant M. Fetison, fait qui est pourtant très courant à Madagascar, soit dit en passant). En cette période importante de reprise que connait Madagascar et pendant laquelle tout le monde devrait se donner la main pour oeuvrer ensemble pour le redressement du pays, Monsieur Ndimby continue à faire l’intéressant à dresser les malgaches contre les malgaches (risquant même l’éclatement d’une guerre civile ???). En résumé : RIEN DE CONSTRUCTIF DANS SES PROPOS, UNIQUEMENT DES NEGATIFS ET DESTRUCTIFS INUTILES. Sauf pour dorer son blason personnel ?!?.....

    • 15 août 2009 à 17:25 | elena (#3066) répond à Ranabavy

      et ben,moi,je n’ai regardé ni TVM,ni MATV mais j’ai attendu les commentaires des journalistes,et j’ai bien fait,ce n’était pas la peine de perdre son temps devant la télé et encore une fois c’est avec délices que j’ai lu l’éditorial de Ndimby. Continue à nous ravir Ndimby !!

    • 15 août 2009 à 23:09 | thubert (#459) répond à rabri

      je lui dis cela souvent ! mais...ça continue toujours

    • 16 août 2009 à 00:43 | rabri (#2507) répond à elena

      En voilà une SUPER FANATIQUE dont j’ai parlé un peu plus haut.

      Je la vois en image en train d’ouvrir sa bouche et prête à INGURGITER ce qu’ont MACHE les autres dont son "AYATOLLAH" Ndimby.

      Je n’ai rien ici contre Ndimby mais contre ces gens (type elena) qui n’ont AUCUNE CULTURE SCIENTIFIQUE, qui se permettent de donner leurs avis (NEGATIF) à partir de ce que les autres ont vu et écouté = UN VRAI MOUTON DE PANURGE (BREBIS si c’est du genre féminin !!!!.

      Car quand on a un peu de culture scientifique, on prend la peine de vérifier soi-même et d’en ressortir UNE INTERPRETATION PERSONNELLE !!

    • 16 août 2009 à 12:19 | Citoyenne Malgache (#599) répond à rabri

      Rabri,

      Pourquoi toujours porter un jugement envers les autres ? Dans la vie, nous avons tous nos références et les personnes qui trouvent les mots pour nous. Si Elena se retrouve en Ndimby, c’est son droit et cela ne fait pas d’elle une super fanatique. D’ailleurs, je suppose qu’auparavant elle a dû lire d’autres auteurs avant de porter son choix sur Ndimby.

      Le fait que vous preniez (très) régulièrement de votre temps pour réagir aux articles de Ndimby (même quand l’article n’occupe pas la place phare de l’éditorial), prouve qu’il y a tout de même quelque chose à prendre dans les analyses de Ndimby.

      Et à part cela, le scientifique devrait admettre un comportement assez constant chez l’être humain. La preuve : les réactions de Basile, Xena, Rabri, Rasoa ...et de Citoyenne :) sont toujours assez prévisibles sur ce site. Ce qui fait que sans avoir vu ce fameux show TV, on peut prévoir ce qui allait être dit, et que lire Ndimby sur le sujet est nettement plus agréable que d’avoir passé du temps devant sa télé.

    • 16 août 2009 à 14:20 | elena (#3066) répond à rabri

      eh oui Rabri, je suis une fan de Ndimby,j’adôore !!Il y a des gens qui ont du talent:objectif et pertinent.Autrefois,on parlait du rôle des intellectuels:il fait partie de ceux là ;il y a des ecrivains dont les oeuvres sont impérissables:j’espère que Ndimby est bien en train d’en écrire un.Je veux une dédicace. Je suis verte de jalousie de ne pas savoir écrire comme lui ;c’est toujours varié et créatif.Quant à mon interprétation personnelle,bêêê, quelle importance ?il y a 2 camps,je ne fais pas partie du vôtre,ça c’est sûr,quand on méprise les moutons et les femmes de moutons,bêêê !!!Vive la liberté d’expression.Il faut absolument une culture scientifique pour réfléchir,penser et raisonner ?oups !J’ai pas ça en magasin,je suis condamnée à errer avec mon troupeau.Au secours,Ndimby,Patrick,NJ,Lalatiana pitchboule,Sammy et tous les autres...Tiens au fait où sont les femmes,je vous ai oublié dans ce machisme ambiant.Pour s’exprimer,il faut être un homme et avoir une culture scientifique comme Rabri. Sinon,on se la ferme.Bottes et kalach !

    • 16 août 2009 à 14:26 | elena (#3066) répond à Citoyenne Malgache

      merci citoyenne. J’adôore aussi:les femmes sont bien présentes !!!

    • 16 août 2009 à 14:53 | Citoyenne Malgache (#599) répond à elena

      Bien dit, Elena :D

    • 16 août 2009 à 15:25 | rabri (#2507) répond à Citoyenne Malgache

      Mon dernier mot !

      Hoy "Pasitera" RAVALOMANANA, "olon’Andriamanitra" visy prezidà-n’ny FJKM hoe : "Sambatra izay tsy mahita ka mino ary Minoa ahy fotsiny ihany"

    • 16 août 2009 à 15:56 | elena (#3066) répond à rabri

      oui,et alors ?Ce que Ravalo a dit fait partie du passé maintenant !exit Ravalo,du moins pour le moment ! L’actualité c’est comment Madagascar va sortir de ce bourbier. Les choses peuvent aller vite,si et seulement si le camp Rajoelina arrive à régler ses dissensions internes.Peu importe que Rajoelina soit président de la transition ou pas,ce qu’il faut c’est redémarrer le plus vite possible.Et tant qu’il y aura des freins !

    • 16 août 2009 à 16:50 | Albatros (#234) répond à elena

      Tout le problème est là. Finalement il n’y a pas 2 clans (comme dans votre post) mais plusieurs centaines d’affamés de pouvoir qui vont de droite à gauche pour asseoir leur postérieur sur le meilleur fauteuil.

      Il en sera ainsi jusqu’aux élections. C’est seulement après ces dernières que le calme reviendra un peu ( et je l’espère pour longtemps) à Madagascar.

    • 16 août 2009 à 20:55 | elena (#3066) répond à Albatros

      exact,tant qu’il n’y avait qu’un homme à abattre,les choses étaient claires. L’ennemi n°1 s’étant effacé,tous les loups sortent du bois,Rajoelina devra s’expliquer avec "ses amis".Maputo a soulagé beaucoup de monde,si Maputo II est un échec,la route risque encore d’être longue jusqu’aux élections.

    • 17 août 2009 à 11:09 | da fily (#2745) répond à elena

      Je suis conquis, et j’aime pas les scientifiques de toutes façons...Je préfère les femmes !! (ça n’a rien à voir, je sais).

      Viva Elena, Citoyenne, Rasoa, Racyn, Rota et toutes les walkyries qui ne se taisent ici et ailleurs.

      Da fily.

    • 17 août 2009 à 17:54 | rota rakotomalala (#2628) répond à da fily

      Da fily veut faire le coq !!!

      Merci de m’avoir citée dans votre harem mais m’avez vous demandé mon avis ?

      J’rigole !

      Je dis tout simplement : vive les femmes, MALAGASY, de surcroit !

      Bien cordialement

    • 18 août 2009 à 16:09 | da fily (#2745) répond à rota rakotomalala

      Pourquoi vous inquiétez-vous ? Les walkyries n’ont jamais fait partie d’aucuns harems !

      Pfff, j’me gausse...

      Vive Rota pour sa perpétuelle connivence ! Et vive les femmes malagasy !(voila, c’est lâché ! )

  • 15 août 2009 à 15:48 | mpitazana (#2017)

    Le show de tgv a bien eu lieu, le publique a suivit le déroulement,Mr Dimby a fait son devoir de donner son opinion en tant qu ’un éditoriste différent d’un journaliste !.

  • 15 août 2009 à 16:09 | Rebel (#1851)

    Pour ceux qui ont encore la faculté de réflechir sauront bien que SEUL L’INTERPRETATION du GCI est valable et cela a été bien affirmé haut et fort lors de leur passage cette semaine.
    Avez vous constaté son geste quand ce fozaorana a dit qu’il ouvre la porte aux autres, on dirait qu’il ouvre une toute petite fenêtre d’une cabane.
    Cramponner a son siège avec le ’tsy hiala za" et se dire homme d’état est un peu contradictoire non ?le pauvre ! il dit n’importe quoi
    Enfin ce fameux James Ramarosoana, désormais je vais vois les catégories de gens qui achètent encore son journal avec ses subjectivités et partialités !!!!

  • 15 août 2009 à 17:20 | Lucie (#101)

    Ce billet est une réflexion générale . Que personne ne se sente visé .

    - 1)Un prénom est « anonyme »

    Dans la mesure où plusieurs personnes se le partagent,on pourrait presque dire d’un prénom est finalement anonyme . Un nom aussi, me direz-vous , peut être partagé par plusieurs individus . Mais un prénom et un nom accolés ensemble donnent une identité plus précise .
    Ce n’est pas qu’à Madagascar que le « tetiarana » est un corollaire à une présentation entre personnes . Situer précisément un individu , permet de mieux l’appréhender dans l’échange .

    - 2)Un fait frappant et dérangeant : perte d’identité

    Lors de mes déplacements dans différents ministères, mais aussi dans les commerces , j’ai été désagréablement surprise et frappée par l’usage presque « naturel » des prénoms dans les échanges depuis quelques années . Comme si pour nous-mêmes malagasy , il devenait difficile , inutile ,ennuyeux d’y accoler le nom de famille .
    Une certitude me vient à l’esprit : perte d’identité et de repères . Choix volontaire ou dicté par l’insécurité de l’environnement ?
    Plusieurs théories .
    - La première : il vaut mieux être anonyme et ne pas laisser de traces en cas de poursuites , car on ne peut faire confiance en personne.
    - La seconde : c’est tellement plus facile, rapide. Si on y ajoute le nom , çà devient long et rébarbatif .
    - La troisième : sous des dehors amicaux et familiers , se cache le mépris et la condescendance.
    - La quatrième : nous sommes tous dans un grand jardin d’enfants , infantilisés impuissants ,et irresponsables .
    Ces 4 théories ne sont pas exhaustives , mais elles se rejoignent toutes , prenant naissance dans un terreau d’où sont exclues : transparence , droit à l’information , justice équitable , libertés individuelles et publiques ,Etat de Droit etc…

    - 3)Garder prénom et nom accolés : signe de responsabilité individuelle

    Se présenter toujours avec son nom et prénom accolés est un signe de politesse . C’est aussi le signe que l’on assume son identité et donc ses responsabilités . Des personnages publics ; l’on n’attend pas moins .
    Dans les forums et les blogs postés à titre d’opinions ou de réflexion , chacun est libre de prendre un pseudo ou non . C’est un fait établi que personne ne conteste . Et pourtant … même en France , pays dit démocratique , une française sous pseudo a été poursuivie pour avoir posté un commentaire sur Nadine Moreno (Secrétaire d’Etat à la famille de Sarkozy)

    http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/libertes_sous_pression/20090605.OBS9371/hou_la_menteuse__morano_choquee_par_la_convocation_au_p.html

    Gageons que par les temps troublés que vit encore Madagascar , la prudence et la méfiance restent la ligne de conduite générale de la population
    Malagasy .

    Pour le malagasy de la rue : il faut restaurer un vrai climat de confiance en ses gouvernants et en ses Institutions pour qu’il retrouve pleinement son identité .

  • 15 août 2009 à 18:47 | rasta (#213)

    L’interview n’était pas interdite mais inattendue. Après la frustration du premier, le deuxième m’a soulagé car toutes mes questions et explications ont été sorties par Monsieur l’invité...et avec une humilité et sincérité, frappante et surprenante.OUF

  • 15 août 2009 à 19:59 | réveille-toi jeunes Malagasy (#2446)

    - Je remercie Bemasobe de nous avoir transmis cet interview assez dur à écouter sur le site de TIM.
    - Dur à écouter car les questions étaient préparées d’avance par les "journalistes" et TGV, un interview différé. Comme Ndimby, j’attends des débats en direct avec des vrais journalistes neutres qui ne se laissent pas intimider et des questions venant directement par téléphone du peuple sans censure.

    - Pourquoi TGV parle-t-il toujours de lui à la 3è personne ?

    • 15 août 2009 à 20:22 | anafets (#3068) répond à réveille-toi jeunes Malagasy

      Misaotra ry Mpanao gazety eto @ Madagascar Tribune. Izany ka andian-dahatsoratra mazava sy milaza ny marina.
      Na heverina ho tsy rariny toy inona aza ny zava-mitranga ka tahaka ny efa tsy misy hoantenaina intsony, tsy maintsy misy ireo mijoro sy mitazona ny tokony ho izy. Hisaorako anareo bdb izany.
      Izaho manokana d mpamaky matetika ity gazety ity. Manohaa tanteraka ny mpanao gazety ao aminy, fa indrindra ireo mpanao matoan-dahatsoratra.

  • 15 août 2009 à 22:37 | ZANAKANTITRA (#3046)

    Les questions posées sont très intéressantes et pertinentes. Je suggère à notre illustre Ndimby de les faire passer pour la prochaine émission questions /réponses avec Andry. Notre patrie mérite que des réponses y soient apportés.
    Sans présumer de ce que Andry pourrait ou pas répondre, juste quelques réflexion :
    1) Liberté d’action : je pense qu’il doit l’avoir mais un vrai chef avant de prendre sa décision doit d’abord consulter sa base. La base HAT est disparate : c’est un euphémisme de le constater. Contrairement à une mouvance qui se plie et ne doit se plier qu’ à une seule ligne de conduite, celle du chef, la révolution orange est issue d’une aspiration populaire. Qui dit peuple, dit diversité. Ceux qui ont soutenu Andry, tout au moins à ses débuts, viennent d’horizons diverses, de classes sociales différentes pour des objectifs et des visées différents eux aussi. La palette est tellement large, cela va du trop plein de misère et de désespoir, à ceux qui aspirent à une nouvelle mode de gouvernance, il y a ceux qui ne voulaient plus que leur tanindrazana soit ainsi bradé aux étrangers et y mettre le holà et puis il y aussi, que Andry ne se leurre pas, ceux qui ne sont mus que par soif de vengeance ou pire pour leur propre profit personnel.

    Comment a-t-il motivé les mutins ? c’est une communauté d’intérêt : les militaires non seulement ont dû subir la revanche d’un homme qui leur ont fait payer cher leur neutralité en 2002 mais ont dû se soumettre aux ordres de « tacticiens » étrangers, lors de la tentative de maintien de la sécurité après le 26 janvier 2009. Tous, nous avons vu, ces « tacticiens » aboyer des ordres pour remettre au pas ce peuple indiscipliné. Que ceux qui doutent de mes dires n’ont qu’à s’abreuver auprès de sites comme you tu be ou da ily mo tion, ils seront édifiés. Puis, il y a eu le 07 février et les jours suivants.

    2) Le thème du patriotisme ne convainquant pas, quelles sont les motivations personnelles qui l’ont poussé à attaquer ainsi l’ancien chef de l’état ? Ndimby aurait dû dire : à part le patriotisme, quelles sont…. Car les GTT et les « légalistes » ne peuvent seuls s’arroger le droit d’être patriote.
    Justement, dans cette affaire qu’a-t-il donc à gagner Andry ? que des ennuis, des insomnies, des insultes et des humiliations. Qu’a-t-il à perdre ? beaucoup à commencer par sa vie de famille Vous pouvez ne pas me croire, mais c’est un jeune homme, novice et maladroit certes, mais véritablement mû par l’amour de sa patrie. S’il n’y avait pas cette flamme, cela ferait longtemps qu’il aurait accepté les dessous mirobolants que certains n’ont cessé de lui soumettre pour partir.
    Bien évidemment, il y aussi la passion, le désir de déboulonner celui qui l’a tant humilié, celui qui brandit les textes pour perpétrer des actes qui anéantiront des générations entières : hold up légal au niveau de la banque centrale et des sociétés d’état, monopole économique dans tous les secteurs clés et notamment sur les produits de première nécessité, mélange deniers publics et fortune personnelle, véritable braderie des richesses naturelles et minières malgaches au profit de capitaux étrangers, multiplication de nos dettes jumelée à un appauvrissement du simple quidam…..

    3) Enquête sur les actes……N’étant pas dans la sphère de la HAT, je ne pourrais répondre là-dessus, tout ce que je sais c’est que l’ordre a été donné de réprimer tout abus, d’où qu’elles viennent. La mise en arrêt du chef de l’av7 en est un parfait exemple. Mais les enquêtes conduites par les instances nationales et internationales sur ce qui s’est passé pendant cette crise seront longues et doivent être minutieuses pour répartir la part de responsabilité de chacun. Ce n’est pas en 5 mois que l’on pourra prendre des conclusions. Concernant la part de responsabilité de la HAT pour le 07 février, je rappelle à ceux qui ont une mémoire sélective ce qui s’est passé lors de l’assaut du palais de Mahazoarivo en mars 2002. Ra8 a annoncé et encouragé une marche de ses partisans pour prendre d’assaut les locaux du palais du premier ministre (celui-ci était présent dans les locaux contrairement au 07 février où il n’y avait personne). Mais Ravalo n’a pas été présent pour la marche. Ratsiraka le vil xxxxxx du 10 août 1991, s’est abstenu de tirer sur la foule qui avait franchi les grilles du palais malgré les sommations d’usage. Comptant sur la qualité chrétienne et la foi (maintes et maintes fois affichée) de notre président, les gens étaient en confiance le 07 février. Résultat, ordre a été donné de canarder la foule, sans alerte ni sommation d’usage. Et ce n’était pas des tirs de panique, car une deuxième salve a accueilli ceux qui voulaient revenir sur leur pas et secourir les premiers blessés. Oui, il faudra des enquêtes et une justice indépendante pour définir les responsabilités de chacun. Il ne faut non plus oublier, les morts parmi ceux qui ont voulu faire le andrimasom-pokonolona après la première tentative de prise des locaux des ministères sises à Ampefiloha. Après la reprise des locaux au petit matin par les éléments de Ra8, des équipes sont venues faire un nettoyage des lieux (au karcher s’il vous plait) et les personnes disparues ce soir là, ont réapparues dans les décombres des incendies sensées se passer fin janvier. Autre bizarrerie : seules leurs cartes d’identité n’ont pas été brûlées lors des incendies qui les ont calcinées et rendus méconnaissables.

    4) La vision : le Map est un programme de gouvernance, avec une vision à moyens termes (non chiffré ceci dit). La transition n’est là que pour gérer les affaires quotidiennes, mettre au point la nouvelle constitution ; remettre à jour les listes électorales, préparer les élections et les organiser sous l’œil attentif des instances internationales. Bref accompagner le passage de notre pays à la quatrième république. Le document qui régira cette transition sera, sans aucun doute, la charte de la transition. Ceci dit, il est inconcevable que ce soit les organismes internationaux qui puissent trancher sur la recevabilité, ou non, d’une candidature pour les institutions qui figurent dans cette charte. Tous « tia tanindrazana » du moins ceux qui le sont vraiment, devraient élever et unir leurs voix devant cette ingérence intolérable. Ceux qui ont perdu leur vie pour l’indépendance de leur nation ne l’auront pas perdu pour rien.

    5) Quelle image garderons-nous ? cela dépend du camp auquel on appartient et de l’objectif qui nous anime. Pour ma part, je dirai humblement que je garderai l’image d’un jeune homme extrêmement courageux, patriote et animé par la volonté d’aider son pays, mais novice et terriblement naïf. Si je pense que pour la période de transition, juste par honnêteté morale, la place de président doit lui revenir (il est immoral que ce soit lui qui soit allé aux charbons et que ce soient les autres qui ramassent les marrons du feu), en revanche je lui conseille de s’abstenir de se présenter aux prochaines élections présidentielles. Un, pour prendre du recul et mûrir, deux pour prendre le temps de se préparer s’il veut briguer cette charge ultime, trois et pas le moindre : pour respecter la parole donnée. On a bien vu que depuis 1975, nos différents chefs d’état sont arrivés aux commandes sans préparation, après une révolte populaire, sans une équipe soudée ni de programme bien ficelé. C’est pour cela que çà ne marche pas, on doit sans cesse composer avec un conglomérat de personnages mus par des objectifs différents, on doit sans cesse réajuster nos décisions car par manque de préparation et d’étude préalable, les effets sont catastrophiques pour la nation (le décret de détaxation par ex).

    Si Andry veut réellement se mettre au service de son pays, il doit s’abstenir de se présenter aux prochaines élections et soutenir un candidat, neuf, sans casseroles ni actes malveillants à son compte, véritablement patriote et compétent.

    Puisque l’on est dans la volonté d’instaurer l’optique réconciliation/vérité : certaines personnes doivent aussi se poser certaines questions :

    Pourquoi devant les actes perpétrés par Ra8, personne parmi ceux qui se drapent derrière la toge de la légalité et du patriotisme n’ont élevé la voix. Seule l’opposition a signifié son refus, mais cette voix était d’avance inaudible car émanant d’anciens politiciens véreux eux aussi.

    Pourquoi, les bonnes âmes se sont tues devant l’appauvrissement programmé de plusieurs générations futures, devant la braderie de la patrie au profit d’étrangers ?

    Le varotra tanindrazana (je ne parle pas de daewwo mais de pencari-mining, majescor, pan african mining, des contrats avec de beers, des contrats d’exploitation pétrolière…), l’image qu’il a volontairement voulu donner sur la prééminence systématique des zanak’Iarivo aux hauts postes de l’état puis la tuerie du 07 février et des jours suivants sont pour moi les crimes qui méritent qu’il ne soit plus jamais, plus jamais aux commandes de ma patrie.

    • 16 août 2009 à 00:03 | zaka (#1418) répond à ZANAKANTITRA

      Quelque part, Rajoelina devait regretter d’être allé à Maputo,, il essaie de se ratrapper par des conférences de réajustement,, mais la machine est en marche, et c’est difficile de revenir en arrière :
      - Il a donné son accord avec les trois autres mouvances.
      - Et c’est normal qu’Andry rajoelina réagit de cette façon. Il se sent lésé de sa « victoire » par les accords de Maputo. De toutes façons, il eut été plus logique pour lui de n’être pas allé du tout à Maputo, car le but de cette réunion, c’était le retour à la paix civile à Madagascar, et pour cela il fallait que les 4 mouvances politiques se mettent d’accord ; il fallait donc "négotier" ; Les points sur lesquels Andry Rajoelina ne voulait pas du tout négotier étaient :
      - retour à l’ordre , car cela remettrait en question la HAT
      - possibilité de retour de Ravalomanana, car le but du coup d’état était d’évincer Ravalomanana et l’empècher de retourner à Madagascar.
      - Le comble : Maputo2 doit mettre en place les futurs gouvernants de Madagascar,, c’est à dire les anciens de la HAT risquent de ne plus faire partie des décideurs,, ce sera un partage équitable où il n’y aura plus de parti pris. Rajoelina en est conscient. Je vois mal Ravalomanana et sa mouvance accepter la « réinstallation » de l’ancienne équipe, qui signifierait la légitimation de la HAT, car ce ne sera pas l’objectif de cette réunion. N’oublions pas que la Communauté Internationale veut un retour à l’Ordre constitutionnel,, et à défaut, un « consensus » des 4 mouvances politiques représentatives.
      Rajoelina est pris au piège,, il ne pourra pas réinstaller son équipe au risque d’être désavpué par les autres mouvances politiques,, et en particulier celle de Ravalomanana. N’oublions pas qu’il y a eu déjà un accord Maputo1,, et l’essentiel reste à faire « Maputo2.. Une bagarre en perspective,, dont les malgaches de Madagascar vont payer les frais

  • 16 août 2009 à 00:58 | RAVOLA (#1201)

    Tsara be ilay " IARAHA-TATAHANA" fa tohizo monsieur"PRESIDA"

    mon dieu mon pauvre pays !

  • 16 août 2009 à 07:44 | joba (#1217)

    Je me rappelle les promesses de l’équipe de TVM lors de la reprise de service :
    travailler en professionnel de l’info, ...
    Dans les années 70 et 80, quand on n’avait que la radio nationale, pour ne pas mourir idiot, on était obligé de capter les stations radios internationales en onde courte, BBC, RSA, Mozambique d’ailleurs pour la musique, la voix de l’Amérique étant assez spéciale car elle avait une vocation de propagande pendant la guerre froide et d’ailleurs, elle ne pouvait en aucun cas émettre sur le territoire US. Cette diversité m’a beaucoup aider à améliorer la langue de Shakespeare, merci Deba ;-)
    Pour remercier Mr Joaquim CHISSANO, Maputo se lit avec l’accent sur la deuxième syllabe,
    Une chanson malgache qui était populaire au Mozanbique était :
    Malagasy eh vahoaka tsy resy e ! Mafy be ! qu’ils traduisaient en "Populaçao Solida !
    et nous de notre côté avions :
    Mozambika, tabataba lalandava e !
    Le kodiaran-tsarety a tourné depuis.

    Avec la manière de travailler de nos fonctionnaires de la radio et télé, je serai enclin d’emprunter un terme cher à nos hommes/femmes de loi :
    "outrage à contribuable", j’espère que mes petits enfants auront le plaisir de vivre mes rêves de liberté de presse, de pensée ou liberté tout court, car ceci ne se fera pas aussi facilement, nous devons penser à l’éducation de nos compatriotes pour qu’ils ne tombent plus dans les pièges des lainga tsara lahatra de nos politiciens, pour cette éducation, l’unité de temps étant la "génération".

    Revenons au contexte des négociations, en particulier celles du Hintsy sous l’égide de la FFKM, il a été demandé à chaque partie d’arrêter les provocations par média interposé, ce qui n’a pas été le cas pour Viva qui a indiqué clairement que ça ne les concernait pas, ce fait a été relevé par TV Plus.

    Actuellement, les éléments de la HAT se succèdent à la TVM pour expliquer leur point de vue, avec des interprétations aussi originales des accords de Maputo, merci aux Forces du changement ou plutôt d’Inertie.

  • 16 août 2009 à 08:23 | rabri (#2507)

    Pourquoi le site internet de TRIBUNE fonctionnait le 15 août alors que c’était un jour férié à Madagascar et en France ???

    Mot-clé important aidant à trouver la réponse : noyade

  • 16 août 2009 à 11:18 | rabri (#2507)

    En ce temps de RECONCILIATION et de RECONSTRUCTION du pays, l’article cité ci-dessous publié par le journal LA VERITE est un bon exemple à suivre pour toutes presses et journalistes qui veulent vraiment jouer le rôle de BON INFORMATEUR du grand public et par conséquent de CATALYSEUR dans la stimulation de la bonne hormone du cerveau des citoyens pour CONVERGER ENSEMBLE vers le POSITIF et le CONSTRUCTIF

    Car une presse ou un journaliste qui « a toujours un esprit « de critique » mais non pas un esprit « critique », mène souvent ,pour ne pas dire toujours, à la haine envers l’autrui. C’est toujours destructeur car n’arrivant jamais à trouver un compromis. Et cela reste toujours dans le domaine du fantasme, mais jamais un fait réel » dixit THUBERT, un forumiste fin analyste (BRAVO !!)

    En plus, la méthode d’investigation pour trouver la vérité dans l’affaire citée dans cet article, et par conséquent pour FAIRE TAIRE LES RUMEURS, a été menée selon une méthodologie scientifique SIMPLE que je prône souvent sur ce forum : 1) j’ai lu ou entendu 2) je vais au charbon pour vérifier 3) j’interprète personnellement et je conclus

    Vendredi, 14 Août 2009 00:30 La Vérité par Rolly Mercia
    « Nouvelle brasserie de Madagascar » - Exploitation forcée…

    Les polémiques ne cessent de s’enfler sur le cas de la « Nouvelle brasserie de Madagascar » (Nbm), une nouvelle brasserie qui compte s’établir dans le pays pour produire une nouvelle marque de bière, dite « Skol international beer ».
    (1° partie)

    De mauvaises langues ont accusé le régime transitoire de vouloir abuser de son autorité pour interdire cette nouvelle unité industrielle d’entamer son exploitation. D’autres y ont tout simplement évoqué des suspicions de corruption. En tout cas, LES PROFONDES INVESTIGATIONS, que nous avons menées, ont fait établir que, tout au contraire, la Nbm a voulu faire un forcing pour produire et commercialiser sa bière. Ceci, en ayant fait fi de certaines dispositions légales réglementant son secteur d’activité. Ces derniers temps, de mauvaises langues ont accusé le pourvoir de Transition de vouloir abuser de son autorité pour interdire une nouvelle brasserie, d’ailleurs « Nouvelle brasserie de Madagascar » ou Nbm de son nom, de s’installer et de produire dans le pays. Plus grave encore, les mêmes mauvaises langues ont supputé des suspicions de corruption dans cette affaire. En tout cas, des polémiques, déjà enflammées, ne cessent de s’enfler sur ce dossier. Ce qui nous a amené à entreprendre de profondes investigations sur cette affaire.

    Ainsi, il a été établi que certaines dispositions, régissant ce secteur d’activité, ont sciemment été ignorées par la Nbm. En effet, selon la lettre ( n°112-09/Mei/Sg/Dgi/Dadii en date du 3 juillet dernier ) du ministère de l’Economie et de l’Industrie, qui a été adressée au directeur général de cette nouvelle unité industrielle, cette dernière est implantée sur la parcelle dite « Domaine forestier IX », titre foncier n°1519-S sis à Ambatolampy, inscrit au nom de l’Etat malagasy mais affecté au Service des Eaux et Forêts, sur lequel, de par les textes fonciers, ne peut faire l’objet d’aménagement, ni de construction sans qu’il y ait eu délivrance d’un titre d’occupation régulier. ET D’UN.

    • 16 août 2009 à 11:20 | rabri (#2507) répond à rabri

      Vendredi, 14 Août 2009 00:30 La Vérité par Rolly Mercia
      « Nouvelle brasserie de Madagascar » - Exploitation forcée…

      Les polémiques ne cessent de s’enfler sur le cas de la « Nouvelle brasserie de Madagascar » (Nbm), une nouvelle brasserie qui compte s’établir dans le pays pour produire une nouvelle marque de bière, dite « Skol international beer ».
      (2° partie)

      Par ailleurs, l’Office national de l’environnement (One) a délivré, le 29 juin 2007, un permis environnemental sous certaines charges, comme le respect du Plan de gestion environnementale du projet (Pgep), la régularisation de la situation juridique du terrain et le plan de compensation des personnes affectées par le projet ainsi que ses réalisations avant le commencement des travaux. Or, entre temps, certaines des spécifications techniques du projet d’investissement ont été modifiées par la Nbm, ce qui doit l’obliger à soumettre au ministère concerné une nouvelle étude d’impact environnemental (Eie) et à établir un nouveau Cahier de charges. En tout cas, il a été spécifié à la Nbm que la violation de ces dispositions de la Charte environnementale et de ses textes d’application entraîne la suspension d’activité et, en cas de persistance des infractions, la fermeture définitive de l’établissement. ET DE DEUX.

      Voies à suivre…
      De même et selon les textes en vigueur, la Nbm n’est point régulière par rapport à la loi sur la gestion et le contrôle des pollutions industrielles. Textes qui, en cas de violation de leurs clauses, donnent droit au ministère concerné de prendre des mesures de sanctions. ET DE TROIS.

      En outre, la même usine est implantée dans une zone critique, en ce sens que la réserve de Manjakatompo se trouve à proximité et que, de surcroît, elle entend y pomper directement les eaux destinées à son exploitation. Or, ce domaine de Manjakatompo est régi par la loi forestière et une convention de location gérance de ladite station forestière devrait ainsi être signée par la Nbm avec le ministère concerné. ET DE QUATRE.

    • 16 août 2009 à 11:22 | rabri (#2507) répond à rabri

      Vendredi, 14 Août 2009 00:30 La Vérité par Rolly Mercia
      « Nouvelle brasserie de Madagascar » - Exploitation forcée…

      Les polémiques ne cessent de s’enfler sur le cas de la « Nouvelle brasserie de Madagascar » (Nbm), une nouvelle brasserie qui compte s’établir dans le pays pour produire une nouvelle marque de bière, dite « Skol international beer ».
      (3° partie)

      Quoi qu’il en soit, dans le dessein de contribuer activement aux démarches de régularisation que cette nouvelle unité industrielle devrait entreprendre, le ministère de l’Economie et de l’Industrie a indiqué à son directeur général les voies à suivre et les pièces à fournir : les clauses du Cahier des charges élaboré par le ministère chargé de l’administration des eaux et forêts ; les attestations sur la réalisation des études d’impact environnemental, l’obtention du permis environnemental, la délivrance d’un Plan de gestion environnementale du projet conformément aux nouvelles dispositions dudit projet, dans la mesure où le système d’approvisionnement en eau a été modifié ; le dossier transmis à l’One, accusé de réception à l’appui, en ce qui concerne le plan de compensation des personnes affectées par ledit projet et ses réalisations avant le commencement des travaux ; la régularisation de la situation juridique du site d’implantation de l’usine, avant le commencement de tous travaux d’aménagement du projet ainsi que l’autorisation d’opération émise par le ministère de l’Economie et de l’Industrie.

      Boulevard de privilèges
      Comme la Nbm a déjà entrepris de forts tapages publicitaires sur l’imminence de la présence de sa bière « Skol » sur le marché, le ministère dont il s’agit lui a donné un délai de huit jours pour lui faire parvenir toutes ces pièces requises. Ce qui n’a pas été fait, d’ailleurs jusqu’à ce jour. ET DE CINQ.

      Alors que, dans le dessein de faire valoir que son département tient à œuvrer pour le développement du secteur privé, qui relève de sa compétence, et encourage toutes les initiatives allant dans ce sens, génératrices de valeurs ajoutées, le ministre, Richard Fienena, a déjà saisi ses collègues du Gouvernement concernés par toutes ces procédures de régularisation pour contribuer et aider la Nbm dans ses démarches de régularisation, cette dernière n’ayant pas jugé utile et nécessaire de donner suite à sa missive. Plus grave encore pour elle, l’administration fiscale a également saisi, par lettre, son directeur général pour lui faire valoir que, outre l’absence d’autorisation d’exploitation, elle n’a de même pas jugé nécessaire de s’acquitter de ses droits d’accises, autres taxes et prélèvements. ET DE SIX.

      Tout comme le ministère de la Communication a tout bonnement décidé de porter plainte auprès du Procureur de la République, contre cette même nouvelle brasserie pour publicité de boissons alcoolisées du 4è groupe, pourtant prohibée par les textes en vigueur. ET DE SEPT.

      Bref, contrairement à des allégations mensongères qui n’ont eu pour objet que de nuire à l’image du régime transitoire, ce fut la Nbm qui a voulu faire déverser sa bière sur le marché national, en ayant superbement ignoré les textes en vigueur. Une exploitation forcée qui laisse plus d’un songeur. En effet, son projet ayant été initié durant l’ère Ravalomanana, la Nbm pourrait encore amener à croire qu’un grand boulevard de privilèges, large et à sens unique, lui serait encore grandement ouvert en cette période de grand changement sur tous les plans…

      Recueillis par Rolly Mercia

  • 16 août 2009 à 16:42 | RADAGIL (#127)

    Je ne nie pas le talent ni l’intelligence de Mr Ndimby mais il fait trop preuve d’esprit partisan.Ce n’est pas parce que qq’un manie très bien la langue de Molière qu’on doit le mettre au gouvernement.Regardez ou ça nous a amené les 20 ans de Ratsiraka et oui il avait un français très chatié.On se moque de TGV mais relisez ce qu’a écrit Zanankantitra.Dans ce forum il n’ y a que pour Ra8 mais faites donc un peu d’esprit critique et ne sortez pas tout le temps votre broche à reluire pour lui

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS