Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 5 juillet 2020
Antananarivo | 00h50
 

Scanner

L’image en jeu

samedi 22 novembre 2008 | RaJean

La semaine passée a été riche en événements. A part les dialogues présidentiels qui continuent sous la supervision du chef de l’Etat, il y a eu cette mise à la disposition de l’avion présidentiel "Force One" à Air Madagascar pour étoffer sa flotte. Il est vrai que cette compagnie nationale connaît des difficultés actuellement. C’est un bon geste de la part du président de la République d’avoir cédé "son" avion". C’est mieux que rien. Toutefois, il y a des zones d’ombre, et à l’heure nous écrivons, on n’est pas encore fixé si c’est "offert à titre de don" ou à titre de "prêt"...
Quoiqu’il en soit, Air Mad’ bénéficiera aussi d’un financement de Ar. 16 milliards pour son plan de redressement. Il reste à espérer qu’il pourra enfin voler plus haut et plus vite. Air Madagascar a une image à redorer.

Autre fait marquant, "La journée de l’industrialisation de l’Afrique" au cours de laquelle l’Exécutif conduit par le Premier ministre lui-même, et le président du Sénat ont fait des visites d’usines pour constater de visu les milieux et dialoguer avec nos industriels. Ces derniers n’ont pas manqué de réitérer leurs doléances, concernant la fiscalité et le prix de l’électricité. Sans parler de ces produits importés qui leur font de la concurrence déloyale. Le cas de la Savonnerie Tropicale, une victime, est très manifeste. D’ailleurs, Son PDG, André Ramaroson n’a pas mâché ses mots pour la dénoncer tout en réclamant davantage de protection et de soutien pour les industries malgaches de la part de l’Etat... Est-il besoin de souligner que "journée africaine" ou non, ces problèmes des industriels sont archi-connus, mais semblent ignorés quelque part ?

A quand une "Journée malgache des travailleurs" pour voir les autorités étatiques débattre de ces chômages techniques, du salaire minimum et des conditions des travailleurs ?...

Pour terminer avec cette rétrospective de la semaine, on ne peut pas se taire devant la saisie de ces 10kg de cocaïne et d’héroïne par la Douane malgache, drogues découvertes dans le conteneur d’un homme d’affaires pakistanais. Attention, la mafia est là ! Ces stupéfiants sont-ils à revendeur ? On voit mal nos "mpidaina" (amateur de chanvre), en faire usage vu son prix exorbitant -dans le 300 000 Ar le gramme !.

Si avec l’insécurité régnante, où les armes à feu sont utilisées par les bandits de tout acabit, la mafia s’en mêle avec son trafic de drogue dure, on peut imaginer les conséquences sur l’image de Madagascar.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS