Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 26 septembre 2022
Antananarivo | 00h37
 

Economie

Energie

« L’Etat ne subventionnera plus la JIRAMA »

samedi 16 juillet | Mandimbisoa R.

Après le carburant, le président de la République annonce qu’il va prendre en main la situation de la société d’eau et d’électricité malgache (JIRAMA). Lors de son déplacement à Mandoto, il a révélé la tenue d’une réunion avec les employés de cette société d’Etat à partir de la semaine prochaine pour pouvoir résoudre les problèmes de celle-ci. « Ils doivent s’engager à trouver des solutions à court terme et à long terme aux problèmes rencontrés par cette société » et qui impactent lourdement les consommateurs.

Sous un air de propagande, le chef de l’Etat a déclaré qu’il ne va plus subvenir la JIRAMA qui ne fournit que de l’électricité à 15% de la population. « Nous allons renverser la situation et subvenir la population, les 85% de la population qui n’ont pas accès à l’électricité en fournissant des kits d’éclairage à plus de 50% du peuple », a-t-il précisé. Selon Andry Rajoelina, la subvention allouée à la JIRAMA correspond à plusieurs milliards d’ariary alors que cela ne concerne que cette minorité de la population.

« Je ne vais plus subventionner la JIRAMA », a solennellement déclaré Andry Rajoelina. Il s’est même tournée la représentante de la Banque mondiale à Madagascar pour demander à celle-ci de laisser gérer les 50 millions de dollars de financement de la banque pour en allouer 30 millions de dollars au projet de fourniture de kits solaires à plus de la moitié de la population, ceux qui ne bénéficient pas encore de l’électricité fournie par la JIRAMA.

La semaine dernière, lors d’une interview accordée aux médias proches du régime, la directrice de cabinet civil de la présidence, Baomiavotse Vahinala Raharinirina, a indiqué que le président de la République aurait déjà demandé les responsables de la JIRAMA pour leur inciter à trouver des solutions aux problèmes de gestion de cette société et à ses difficultés liées aux multiples vols.

9 commentaires

Vos commentaires

  • 16 juillet à 10:43 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum
    Quel est ce revirement à 180% ?
    Sait-il au moins le poids de ces 15 voire 17% de consommateurs d’énergie de la Jirama sur notre économie nationales voire PIB ( recettes fiscales et douanières, rentrée en devises, etc...) ?
    Avec de telle vision et pour faire court : Croyez-vous que notre PRM actuel est encore l’homme de la situation ? Qu’en pensent les élites, les derniers remparts et nos institutions de cette ignorance affichée au grand jour de l’homme à la tête de notre pays ? Il faut l’EMPECHER sinon on risque de tomber tous dans les précipices avec un tel conducteur au volant n’est-ce pas ?
    Les données statistiques se manient avec des pincettes sinon on véhicule de gros mensonges à force de penser à la prochaine élection n’est-ce pas ?

    • 18 juillet à 11:08 | saint-augustin (#9524) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Bonjour plus qu’hier moins que demain:c’est dire que votre pseudo en dit long sur la situation des malgaches .Vous dites qu’en pensent les élites de ce pays :les élites :ils pillent, ils volent, exportent illégalement la richesse de ce pays ;privatisent les aéroports pour voler le pays.
      Ils viennent à Mcar les élites que les malgaches espèrent les sauver , mais hélas les voler ,CNAPS entre autres puis repartir les poches pleines ,la caisse malgache vide avec les mêmes complicités de ces élites que vous appelez de vos voeux.
      AH les élites malgaches dites vous ?les fossoyeurs oui.

  • 16 juillet à 11:00 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    On va passer outre la LFI et la LFR 2022 votée récemment dans ce genre de décision n’est-ce pas ?
    Prenez vos responsabilités car on va à la catastrophe n’est-ce pas ?

  • 16 juillet à 11:30 | arsonist (#10169)

    Subvention ou pas , là n’est pas le noeud du problème !
    L’état gasy doit fournir de l’eau potable aux populations gasy.
    Et gratuitement pour le public !

    Les bornes fontaines publiques dont l’eau est gratuite ont toujours existé à Mada au temps des colonies.

    Avant la période coloniale il existait des points d’eau gratuite pour le bon peuple.
    Les endroits où on les trouvait s’appellent encore de nos jours : Ampatsakàna, Andranomadio, Andoharano (suivi de "manga" ou "maitso" ou "fotsy") ...

    Donc eau potable gratuite pour le grand public !
    Et ceux des Gasy qui ont les moyens ont le droit de se fournir dans leurs fontaines privées de l’eau potable.
    Dont le prix est à la discrétion du client et du fournisseur.

    • 16 juillet à 13:12 | vatolahy (#11348) répond à arsonist

      ""Au temps des colonies"" OUI mais on n’est plus au temps des Colonies !
      cela finira par se savoir

    • 16 juillet à 17:36 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      On est au temps des ratonnades ?
      Au temps bien gardé dans la mémoire de vatocolonialiste !
      Est-ce que pendant les ratonnades le vatocolonialiste aimait courser les ratons pour leur faire expier leur crime d’être ratons ?
      D’être comme moi, quoi !

  • 16 juillet à 15:10 | Besorongola (#10635)

    MR HO ET LA JIRAMA :VAZAHA MODY MIADY !
    Mr Ho pretend pouvoir trouver la solution tout en lâchant la main à la Jirama. Mais qu’est ce qui l’empêche de limoger les dirigeant de cette société s’il les trouve incapable de résoudre le problème ?
    Mr Ho a décidé de fustiger la Jirama comme seule responsabilité de manque d’électricité et de délestage comme s’il était dans l’opposition alors que la Jirama est une société d’Etat et le chef de l’Etat n’est autre que Mr Ho lui-même.

    Depuis 1999 et la libéralisation du secteur de l’électricité, la Jirama n’est plus seule dans la production électrique mais elle conserve toutefois le monopole du transport et de la distribution et est appelée à rester le relais de l’Etat malgache dans la mise en place des infrastructures électriques du pays. La Jirama, dont le capital est d’environ 17,53 milliards d’Ariary ou bien 4 119 586,89 Euro est détenue entièrement par l’Etat Malagasy, tout en étant régie par le droit commun des sociétés anonymes.

    Selon Midi Madagasikara, 310 milliards d’ariary ! C’est ce que la Jirama compte gagner en menant des actions contre les pertes liées aux vols, aux fraudes et aux factures impayées. Les dirigeants de la société d’État ont exposé aux médias, hier, les nouveaux dispositifs adoptés, suivant la mise en place d’une direction spécialisée dans la lutte contre les fraudes et vols. D’après les informations, deux tasks forces viennent d’être créées. « Le premier est le Task Force Recouvrement qui réunit toutes les branches de la direction Commerciale. C’est à lui qu’est confié le recouvrement de 210 milliards d’ariary auprès de toutes les catégories des clients de la Jirama. Le second est le Task Force Ratissage, notamment auprès des clients MT (Moyenne Tension). Celui-ci regroupe l’Inspection and Fight Against Fraud, la direction Commerciale et celles Techniques Électricité », ont indiqué les responsables auprès de la Jirama. Selon eux, les vols et fraudes occasionnent une énorme perte à la société d’État, notamment un manque à gagner qui s’élève à 100 milliards d’ariary par an. Une situation qui réduit la performance de la Jirama et présente d’importants impacts sur la qualité de service, selon les dirigeants de la société, qui invitent les usagers à dénoncer les cas d’infractions.

    Visiblement, Mr Ho et la Jirama ont adopté la stratégie du "bouc émissaire" pour masquer leurs carences.Résoudre’ le problème de délestage fait partie des situations vitales pour sa réélection à Mr Ho d’où ce retour en force des promesses mirobolantes qui ont endormi le peuple en 2018. Mais cette fois-ci, cette stratégie aura-t-elle une chance de réussir ?

    • 20 juillet à 11:21 | bekily (#9403) répond à Besorongola

      DEBAT DE FAUX CULS SUR LA JIRAMA !!!
      ==> que toutes les administrations , toutes les collectivités territoriales , tous les ministères (voire le gouvernement) PAIENT TOUTES LEURS FACTURES à la Jirama : et ce depuis des lustres !!!
      ==> que toutes les poursuites sur les BRANCHEMENTS SAUVAGES soient suivies d’effet !!!! et cela pour ne pas effaroucher les électeurs potentiels !!! il suffit d’intervenir et PFFFF
      ==> sans compter les INGERENCES PERMANENTES DE L’ETAT sur la gestion de l’entreprise , les représentants du GVT s’érigent en patrons au sein du conseil d’administration et sur la moindre décision de la direction de la jirama ...
      Facile de tirer sur la jirama , finalement VICTIME de toute la gabegie de gouvernement corrompus
      Il en est de même pour l’ex AIR MADAGASCAR ou même les employés imposés tels les maitresses des ministres faisaient la loi !
      Tout cela est la résultante de l’ABSENCE D’ETAT DE DROIT , de la CORRUPTION et absence de respect élémentaire des règles de management d’entreprise....

  • 16 juillet à 18:16 | vatolahy (#11348)

    Arsoniste .?La révolte de 1947 ,était ce comme une ratonnade ? et le massace d’El Halia ? et celui D’Oran
    White lives matter ! n’est ce pas

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS