Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 25 mai 2024
Antananarivo | 16h43
 

Economie

Développement

L’Etat mise sur l’industrialisation de Fianarantsoa

samedi 28 janvier 2023 |  2715 visites  | Mandimbisoa R.

Après Ambositra la semaine dernière, c’est au tour de Fianarantsoa hier, le vendredi 27 janvier, de bénéficier de l’usine de transformation en miellerie. Ces unités figurent parmi les 75 lignes de production importées et arrivées récemment. « Désormais, l’installation de 75 unités ne s’arrêtera pas. Chaque semaine, nous installerons une unité de transformation dans chaque district », a déclaré le ministre de l’industrialisation du Commerce et de la Consommation, Edgard Razafindravahy.

« Pour atteindre l’autosuffisance alimentaire, nous devons produire. Ensuite, nous devons entamer la transformation des produits localement », poursuit le membre du gouvernement, en rappelant les propos du président de la République Andry Rajoelina lors du Sommet pour l’autosuffisance alimentaire au Sénégal mercredi 25 janvier dernier. Et justement, ces unités industrielles serviront d’outil pour y parvenir.

« Ce que nous faisons ne se limite pas à une grande industrie. Nous nous rapprochons des producteurs et proposons des solutions à la source », a déclaré le ministre, devant les autorités locales, dont le député élu à Fianarantsoa, le gouverneur régional, le maire de la commune urbaine de Fianarantsoa, les représentants du secteur privé, les représentants des coopératives et associations d’apiculteurs ainsi que des jeunes étudiants de l’Université.

-----

Le membre du gouvernement a mentionné qu’autrefois, les entreprises construites étaient sous l’égide des dirigeants. Par contre la politique du président de la République actuelle est que la gestion revient à la population. Les unités de transformation ne seront pas gérées par le gouvernement mais par le secteur privé prêt à travailler avec les agriculteurs et les coopératives locaux.

L’appel à projets a également été officiellement lancé dans le cadre de cette cérémonie pour les entrepreneurs souhaitant gérer la filière artisanale de transformation du miel à Fianarantsoa. Une commission sera mise en place pour examiner les documents et sélectionner l’entrepreneur qui se verra confier la gestion. Il sera répondu dans les trois semaines à venir. La convention tripartite sur la gestion de l’unité sera signée par la suite, à savoir le ministère de l’Industrialisation, du Commerce et de la Consommation (MICC), les coopératives et l’entrepreneur sélectionné.

12 commentaires

Vos commentaires

  • 28 janvier 2023 à 11:53 | Isandra (#7070)

    Le projet « One District One Factory » se réalise. Ce régime rattrape le retard de deux ans par suite à cette crise sanitaire.

    Au moment des élections, ils ne rougiront pas pour présenter au peuple leur bilan.

    • 28 janvier 2023 à 12:27 | Stomato (#3476) répond à Isandra

      Bon, il n’est pas sain de passer son temps à critiquer ces amorces de solutions.
      Cependant le processus utilisé est défaillant :
      >>Une commission sera mise en place pour examiner les documents et sélectionner l’entrepreneur qui se verra confier la gestion<<

      « Une commission SERA !!! mise en place, » il serait souhaitable qu’elle existe déjà et soit déjà active dans les districts visés.
      Il n’est pas logique d’installer une structure dite industrielle avant de connaitre les artisans qui la feront fonctionner. Passons !
      Et ceux qui auront à assurer la gestion seront-ils capables et autorisés à en réaliser la commercialisation ?
      Nulle part il n’est fait allusion POUR QUI le miel sera élaboré ?
      Le régime très pénalisé par les aléas sanitaires espère-t-il que sans riz et sans eau les malagasy se nourriront de miel ? Pourquoi pas, une promesse de plus ne mange pas de pain !

      Il serait grand temps de ne pas confondre désirs et réalités.
      Diriger et gouverner sont deux choses très différentes.
      Ceci est-il réalisé, voire compris, par le dieu des #7070 ?

  • 28 janvier 2023 à 13:34 | arsonist (#10169)

    Ben !
    Moi, je critique ce que fait Brosse-Li DJ bac-3 Rajoelina faikam-boto.

    Parce que je tiens compte en tout premier lieu des résultats !
    Je ne m’occupe pas du reste.

    Le monde entier constate que
    les résultats obtenus par Brosse-Li DJ bac-3 Rajoelina faikam-boto
    sont des désastres catastrophiques
    sur tout le territoire
    et sur tout ce qui concerne le quotidien de la vie des dizaines de millions de populations gasy
    réduites et maintenues dans cet état de misère déjà très sévère
    mais qui ne cesse quand même pas de s’aggraver encore et toujours !

  • 28 janvier 2023 à 13:44 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    Juste de préciser qu’ il faut à minima 500 ruches pour que la moindre entreprise soit viable .
    Que gérer 500 ruches demande toute une infrastructure tant logistique que financière, qui n’ est pas à la portée de tous .
    J’ avais dans ma tendre jeunesse étudié cette possibilité, que j’ ai à regret été obligé d’ abandonner,
    Il faut savoir que pour récolter la gelée royale, si ce n’ est hélico, ou Piper, il faut au moins des véhicules rapides pour la transformer et stocker, avec chambres froides.
    Je ne vous parle pas de commercialisation , rappelant que le Père Théodore qui produisait le meilleur miel de Madagascar (eucalyptus) s’ est fait emprisonné par le brillantissime ratsyraka qui lui avait imposé une nullité comme associé qui a coulé la boite, et de condamner le Père Théodore pour sabordage !
    Une autre chose à savoir que pour implanter des ruches, cela demande de grandes superficies, meme en foret ou les fleurs sont rares, et que s’ il n’ y a pas assez de fleurs pour nos travailleuses acharnées, elles quittent tout simplement la ruche (et contrairement aux humains) vont s’ installer ailleurs !
    Ce qui revient à dire que si vous investissez dans des dizaines de ruches et que vous les disposez de manière inconsidérée , vous risquez de perdre une partie de votre « cheptel » si ce n’ est investissement !
    Alors s’ enthousiasmer de mettre la charrue avant les omby, sans étude de marché, et la constitution d’ infrastructures ad hoc , voir de coopératives avec des fonkontany investis dans le projet, risque comme beaucoup d’ entreprises de capoter, mettant avant d’ avoir commencé le résultat final en péril latent de par le nombre de prétendants pour ne pas dire morpions, déjà sur la liste d’ attente du premier retour sur investissement, un peu à l’ image de la zirama ou Air mad .
    l’ idée est initialement recevable, mais le process de mise en place voue d’ emblée le résultat à l’ échec .
    Problème d’ organisation toute une éducation à refaire si ce n’ est à imposer ...

    • 28 janvier 2023 à 14:31 | Isandra (#7070) répond à Jipo

      GJipo,

      Il ne faut pas comparer l’installation des usines faite par un marin avec celle des capitaines renommés d’industrie et d’entreprise.

      Edgard R en tant que capitaine d’industrie maitrise bien qu’est ce que c’est un business plan avant d’implanter une unité industrie,...
      - La manière et les conditions de la mise en œuvre du projet,...
      - Le marché,

      Si je ne cite que ces deux points,...

    • 28 janvier 2023 à 20:13 | Stomato (#3476) répond à Jipo

      Ce28 janvier à 14:31 | L’inénarrable Isandra (#7070) répondait à Jipo ^

      >>Il ne faut pas comparer l’installation des usines faite par un marin avec celle des capitaines renommés d’industrie et d’entreprise.<<

      Amusant que le célébrissime capitaine d’industrie ne soit pas cité dans l’article !
      Au fait était-il ou est-il capitaine de la ;même trempe que l’était le célébrissime amiral ??

      >>Edgard R en tant que capitaine d’industrie maitrise bien qu’est ce que c’est un business plan avant d’implanter une unité industrie,...
      - La manière et les conditions de la mise en œuvre du projet,...
      - Le marché,<<

      Et bien entendu le business plan n’est pas cité car absent !
      Et le marché n’est pas cité...
      C’est de l’enfumage une fois de plus !

      >>Si je ne cite que ces deux points,...<< C’est que vous êtes incapables (les #7070) d’en citer d’autres, parce qu’ils sont inexistants...

  • 29 janvier 2023 à 08:23 | Ngeda (#10235)

    Mahavariana- Mahazendana ary tena Mahasorena mampiseho faha Manao : Industrialisation à outrance ny Fanjakana ! Asa Vitan’olona Iray naha Roa ny Fampiroborobohana sy ny Famokarana Rano-Tantely nefa dia io Hita Mizahozaho ny Fanjakana ( Goavernemanta - R. Edgar ) faha Mihiditra Asa naha Secteur Privé dia Mahavita izany. MAIVANA ary MAHONENA ny Toerana misy ity Fanjakana ity raha izao noho Mitohy.

  • 29 janvier 2023 à 11:57 | Albatros (#234)

    • 29 janvier 2023 à 19:13 | Jipo (#4988) répond à Albatros

      Merci pour ce vaccin, ça ne nous rajeunit pas !
      Je serai pour planter des arbres qui servent à nourrir, das le genre, fruits à Pain, jacques, agrumes que cela profite à tous ! avant de penser à en faire du charbon , comme le chasseur cueilleur .
      Il serait temps d’ évoluer, et envahir de fours solaire tout le Pays !

  • 29 janvier 2023 à 19:46 | Jipo (#4988)

    Fianarantsoa, dernière ville des Ht Plateaux, avant la traversée du désert a toujours été une grande ville autonome et économiquement très active, géographiquement stratégique, entourée d’ un milieu plus que favorable, avec des travailleurs dynamiques exemplaires .
    Industrialiser cette ville qui est entièrement autonome, quand d’ autres sont dans le besoin le plus absolu, encore une lumineuse idée de l’ entourage de la lumière qui prétend diriger ce Pays et faire mieux (c ‘est à dire le contraire) que ses prédécesseurs, à commencer par importer des girafes, en attendant d’ importer des kombas ...

  • 30 janvier 2023 à 10:22 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum
    C’est de la manufacture mais pas de l’industrie n’est-ce pas ?
    Avec la manière dont le régime le fait, : C’est de l’argent jeter par les fenêtres n’est-ce pas ? En amont cela fait gagner des commissions ce marché public hors-la-loi et en aval sans étude de faisabilité digne de ce nom, ces investissements seraient voués a l’échec comme l’a écrit notre ami Jipo n’est-ce pas ? Quid du sort de la ligne ferroviaire FCE ?
    Dans une guerre les parties en conflit direct sont des perdants et c’est en faisant la paix qu’ils peuvent faire retourner la situation n’est-ce pas ? Allemagne-Chine-Vetnam etc..
    La guerre sans fin comme au Moyen-Orient en est le contre ;exemple n’est ;ce pas ?

  • 31 janvier 2023 à 14:12 | Nemo34 (#11408)

    On installe une usine avant même de savoir à qui elle appartient, sans business plan, sans étude de marché ni reseau de fournisseur. Je rappelle que Madagascar ne peut pas exporter son miel à cause de l’embargo européen sur les produits animaux.

    ODOF est une belle idée mais sa mise en œuvre est une fumisterie de plus.

Publicité




Newsletter

[ Flux RSS ]

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS