Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 17 septembre 2021
Antananarivo | 18h30
 

Développement

Elevage

L’Etat importe des vaches laitières de France

jeudi 12 août | Mandimbisoa R.

Après les vaches Holstein, les vaches normande et montbéliarde seront introduites à Madagascar. Le marché de l’importation de vaches laitières de la race normande et montbéliarde envisagé par le ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche a été attribué à la société Union Coop Export Commerce animaux Montb, une société coopérative agricole dans le Doubs en France selon le conseil des ministères hier à Iavoloha.

La société Evolution international, un exportateur français de génétique bovine et caprine désignée lors du conseil des ministres de la semaine dernière n’aurait finalement pas rempli les conditions exigées par le gouvernement. Ainsi le premier lot du marché composé de 165 vaches laitières a été attribué à une autre société. L’importation de ces vaches laitières entre dans le cadre du développement de la filière lait dans le pays. En 2020, le ministère de l’Agriculture et de l’élevage a annoncé qu’il va importer 1000 vaches laitières. L’objectif est de combler le manque en matière de production laitière dans le pays ainsi que les difficultés rencontrées en matière d’agroalimentaire. Le ministère espère soutenir ainsi la production de lait dans les régions comme Vakinankaratra, Analamanga et Itasy et pouvoir booster ce secteur d’activité.

La production laitière nationale s’élève en 2019 à 100 millions de litres, selon le réseau Madagascar Dairy Broad qui évaluait également à 90.000 le nombre de bovins de race laitière dans le pays. Les besoins en la matière seraient estimés à plus de 140 millions de litres par an.

L’attribution de ces vaches laitières n’est pas encore connue mais les éleveurs sont-ils prêts à acquérir ces vaches laitières importées ? On se rappelle en effet de l’introduction des vaches Holstein néozélandaises par Marc Ravalomanana il y a quelques années. Souvent les grands éleveurs sont partants tandis que les petits éleveurs restent réticents. La principale difficulté réside dans l’alimentation et le soin des vaches laitières car souvent les éleveurs ont l’habitude des vaches Pie Rouge qui sont plus faciles à élever que les vaches laitières. La majorité des petits éleveurs ne veulent pas sacrifier leur terrain pour des fourrages, ils n’y voient pas la nécessité. Ils préfèrent utiliser leurs champs pour des productions vivrières comme le maïs ou la pomme de terre. De même des mesures d’accompagnement et de technique d’élevage doivent impérativement être mise en place pour les acquéreurs de ces vaches importées pour éviter les échecs.

43 commentaires

Vos commentaires

  • 12 août à 10:07 | Besorongola (#10635)

    • 12 août à 10:29 | kunto (#7668) répond à Besorongola

      KUNTO ny Patriote Malagasy d’Antananarivo

      - Quand on sabote la campagne électoral de son ex 1er Ministre il ne faut pas s’étonné qu’on a des ennemis ( souvenez vous 2013 ... )

      - Arrêtons les sabotages Malgache / Malgache , changeons notre mentalité - notre façon de faire les choses - changeons le système pourri . ( NB : pas besoin d’être au pouvoir pour changer les choses ) .

      - NB : Gasy le savez vous ? UNIS on est plus forts contre notre seul ennemi LA PAUVRETE

  • 12 août à 10:22 | kunto (#7668)

    KUNTO ny Patriote Malagasy d’Antananarivo

    - Pourtant on a beaucoup de vaches et du lait à Madagascar , c’est une vrai filière de traitement qui nous manque Monsieur le Président ( combien coûte une vache importé ? SVP )

    NB : Malagasy unis on est plus forts contre notre seul ennemi = LA PAUVRETE

    • 12 août à 11:23 | Stomato (#3476) répond à kunto

      En bon patriote malgacho-malagasy vous n’allez pas tarder à dire que cela va être une vacherie de plus venant de France ? MDR, PTDR ....
      Il est vrai que d’importer des outils qui nécessitent un mode d’emploi inhabituel à Madagascar est source d’échec ou d’échecs.
      Pourtant il y a eu des précédents très nombreux dans le passé ! Importations hasardeuses de systèmes au fonctionnement non enseigné, formations a l’étranger impraticable à Madagascar par manque d’environnement technique approprié...

      Pourtant il ne manque pas de bonnes volontés, mais elles sont systématiquement brimées par des autorités jalouses de leurs prérogatives qui sont basées sur leur ignorance et leur orgueil.

  • 12 août à 10:23 | Besorongola (#10635)

    • 12 août à 12:52 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à Besorongola

      La justice sur terre peut être longue mais personne n’échappe à la justice divine !

  • 12 août à 10:34 | Besorongola (#10635)

    « Une Normande coûte entre 1500 et 1600 euros quand on peut avoir une Prim’Holstein pour 1100 euros...
    RAVALO A PRIS CETTE DERNIÈRE OPTION QUI VIENT DU PAYS BAS !

    https://www.lefigaro.fr/conjoncture/en-normandie-le-retour-en-grace-de-la-vache-normande-20190514

    • 12 août à 10:48 | poiuyt (#584) répond à Besorongola

      Tsy menatra ny vahoaka ilay rajoelina ity ; tapa kevitra ny haka tahaka an’i RAVALOMANANA ihany, kanefa dia efa 2ans et demi vao manao. Tsy alehany ; Tsy fantany angamba fa manao copier coller izy, fa raha fantany dia tsy nataony. Sa mamo tami ny naka io décision io ? Raha izany dia hiova hevitra izy rahampiso.
      Aiza izao izay vidin’entana niova androany ? Tsy dia misy antenaina io tsy-ampy-solaitra io ray vahoaka fa sauve qui peut no tokony atao, mandra piandry ny Ndao !!!
      Tsy alehany !!!

    • 12 août à 12:04 | Isandra (#7070) répond à Besorongola

      poiuyt,

      Tsy hitako ny olana raha tena maka tahaka izy, kanefa ny zavatra tsara, raha izay no hampandroso ny firenena. Ny tombontsoam-pirenena ambony nohon’ny hambom-po diso toerana.

      Fa raha ny fangalana tahaka ny fanaovana ampihimamba ny fiariana sy ny fitsoahana hetra no nataon-dRajoelina, dia tena diso izy.

  • 12 août à 10:35 | purgatoire (#11152)

    "Cette suspension intervient dans un contexte d’inflation préoccupante" ... sans commentaire n’est ce pas ISANDRA .... Il va falloir que le pompier change de lance car sa flambe de partout ...

    • 12 août à 10:39 | vatomena (#8391) répond à purgatoire

      Besorongolo __Un chef de guerre est là pour tuer alors il tue .!Quand il se fait prendre il mérite la mort à son tour

  • 12 août à 10:40 | kartell (#8302)

    Lorsque l’on connaît le martyr que subisse ces pauvres animaux en période sèche où l’on les nourrit à coups de lance-pierres, maigres, décharnées, beuglant pour réclamer de l’herbage, mais chut, l’objectif est ailleurs produire sans entrave, un véritable scandale mais personne en parle, évidemment !…
    Voilà, c’est fait, dénoncer l’enfer du décor !…

    • 12 août à 12:58 | mamuli (#11224) répond à kartell

      mais comme vous avez raison. Le respect de la nature et des animaux : encore beaucoup de chemin à parcourir dans ce magnifique pays

  • 12 août à 10:41 | purgatoire (#11152)

    En tous cas on est vraiment dépendant de la France ... même pour des vaches ... c’est en contradiction avec ses discours nationalistes ... "Faites ce que je dis ne faites pas ce que je fais"

  • 12 août à 10:48 | Tiaray (#7876)

    Kay moa azo hoanina ny omby sy ny ronono ? Ela fiainga be ilay TGV. Sa ve dia diso lalana lava ? Tara ô, tara loatra ianao akia !

  • 12 août à 10:59 | Yet another Rabe (#4812)

    Bonjour à tous,

    Bah pourquoi pas !

    En tout cas, comme c’est un velirano de plus, un "on va faire", sans précision sur le financement, ce n’est tout simplement pas crédible.

    Vu que la trésorerie de l’État madagougouesque est dans un Kere absolu, avec tout ces créanciers auxquels l’ État doit des sous (Paramédicaux, Entreprises de TP, Enseignants, Étudiants aux bourses impayées .....), je ne croirais cette déclaration d’intention que quand la réalisation sera effective et bien achevée.

    Et surtout, après un achat effectif, il faut surtout voir si la destination finale sera respectée, à savoir augmenter la production laitière, et que ces vaches ne finissent par engraisser un ou des ponte(s) gravitant autour du pouvoir, en laissant la peau et le cuir à manger pour le peuple.

    Sinon, SAR DJ Lapin Crétin est donc en train de faire le jeu des chaises musicales à ses ministres, qui sera le "tratra farany" sans chaise et qui sera éjecté du jeu ?

    A moins que ce soit un autre jeu où l’ on rajoute des chaises mais aussi d’autres participants.

    Dans tous les cas, le scénario de ce "Tournez manège" est bien rodé, certains ministres seront toujours recasés ou retrouveront la même place ou même promus.

    Ce seront ceux qui jouent à un autre type de jeu avec le meneur de la partie DJ Lapin Crétin, le jeu de "je te tiens et tu me tiens par les coucougnettes".

    Cordialement

    • 12 août à 11:25 | Yet another Rabe (#4812) répond à Yet another Rabe

      Bon, on imite le laitier,

      Mais je suppose qu’on a pensé suffisamment loin pour savoir :

      - avec quels moyens matériels (financier notamment ) nourrir et soigner ces animaux.
      - quel est le public avec du pouvoir d’achat susceptible d’acheter le lait vendu.

      Sinon, il est toujours préférable que ce soit le privé qui fasse ce type d’acquisition avec son argent au lieu de l’ État, un État n’a pas vocation à élever des vaches laitières.

    • 12 août à 11:29 | Stomato (#3476) répond à Yet another Rabe

      >>A moins que ce soit un autre jeu où l’ on rajoute des chaises mais aussi d’autres participants.<<

      Cela sent plutôt la prise de contrôle de tout avec un minimum minimorum de ministres.
      Une sorte de dictature spéciale malagasy version originale fortement teintée de génie séculaire.

    • 12 août à 13:06 | Shalom (#2831) répond à Yet another Rabe

      12 août à 11:25 | Yet another Rabe (#4812) répond à Yet another Rabe ^
      ..., un État n’a pas vocation à élever des vaches laitières.


      ah ! ah ! ah ! ah ! ah ! Quand on est habitué à faire du copier/coller, humm ! mais il faut bien savoir et bien analyser qu’est-ce qu’on copie ...
      Le comble d’un "tsy ampy solaitra", il n’y a rien à espérer ?
      La preuve : ces "kaondrana mpisolelaka mpilelaka" sur ce forum, l’image parfaite de leur idole avec des arguments de niveau "vovoka tsofin-drivotra, tsy mahay afa-tsy ny manditsoka" !

  • 12 août à 11:05 | Ra-Jao (#282)

    Soa fianatsa, hoy ny betsileo. Tokony haneo fankasitrahana @ ilay laitier ianao rajoely fa tsapanao ny filan’ny malagasy ny ronono. Mieux vaut tard que jamais ka mbola maro angamba ny lalana nosoritan-dRavalo mbola azonao alaina tahaka, tsy maha-menatra izany e . Prov 18.12 Avant la ruine le coeur de l’homme s’eleve. Mais l’ humilite precede la gloire.

  • 12 août à 11:39 | MALIBUC (#9345)

    Chouette.....Il va reconstruire Magro avec ses excédent de lait les Gasy vont pouvoir se goinfrer de yaourt achetés chez Tiko.....
    Ah non ? ah ce n’était qu’un rêve....dommage....alors on va se contenter du cuir de ces vaches qui ne tarderont pas à mourir de faim tout comme le peuple......

  • 12 août à 12:09 | Isandra (#7070)

    Une bonne méthode pour résoudre les problèmes :

    - Constat :

    "La production laitière nationale s’élève en 2019 à 100 millions de litres, selon le réseau Madagascar Dairy Broad qui évaluait également à 90.000 le nombre de bovins de race laitière dans le pays. Les besoins en la matière seraient estimés à plus de 140 millions de litres par an."

    - Solution :

    "L’importation de ces vaches laitières entre dans le cadre du développement de la filière lait dans le pays. En 2020, le ministère de l’Agriculture et de l’élevage a annoncé qu’il va importer 1000 vaches laitières."

    • 12 août à 13:28 | purgatoire (#11152) répond à Isandra

      C’est faux de dire qu’il n’y a plus de collecteurs et que les éleveurs n’arrivent plus à écouler leurs marchandises », a-t-il déclaré pour répondre aux éleveurs d’Antsirabe et de Betafo qui ont décidé, la semaine dernière, de déverser des centaines de litre de lait dans les rues pour manifester leur colère à la suite de la fermeture par l’administration fiscale de la société AAA dans plusieurs villes de Madagascar qui distribuent des produits laitiers. Cette société appartient au groupe agroalimentaire de l’ancien président Marc Ravalomanana.
      « C’était une manifestation politique », entérine le ministre de l’Agriculture et de l’élevage. « Il y a des sociétés qui peuvent recevoir leurs productions laitières à Faratsiho et dans les environs d’Antsirabe », ajoute-t-il. Ce membre du gouvernement indique que « la véritable action d’industrialisation est le soutien aux agriculteurs et éleveurs » comme le ministère l’a effectué hier puisqu’il a distribué des kits composés de bicyclettes, de ruban zoo-métrique et des combinaisons. A cela s’ajoutent également des bidons d’une capacité de 30 litres à 750 autres agriculteurs et éleveurs.
      Joints par téléphone, des éleveurs et des agriculteurs de la région Vakinankaratra, qui faisaient partie de ceux qui ont manifesté la semaine dernière dans la capitale de Vakinankaratra indiquent que cette déclaration du ministre, tout comme la manifestation organisée hier par le département ministériel, est une véritable provocation à leur endroit. « Certes, la production est insuffisante, et pourquoi fermer les sociétés qui existent et qui aident beaucoup les agriculteurs et les éleveurs », s’indignent-ils.
      Il s’agit pour ces éleveurs de déshabiller Pierre pour habiller Paul. « Fermer les entreprises nationales pour importer par la suite des vaches laitières n’a pas de sens. Qui est-ce qui met en avant la politique actuellement, nous les producteurs mécontents ou le ministère qui nous ignore et nos problèmes à cause des règlements de compte politique dont nous subissons les conséquences ? », soulignent-ils.

    • 12 août à 14:45 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      purgatoire,

      Vous voyez, il ne suffit pas de recopier/coller tout ce que vous pouvez lire ici et là, mais, il faut savoir le contexte et connaître aussi les réalités.

      Les litres de lait versés sur les rues par ces producteurs avaient été déjà remboursés, derrière par quelqu’un et une fois le contrat est fini, ils n’ont plus reproduit, alors que jusqu’à ce jour le Triple A est fermée, en attendant le paiement de ses arriérés.

      Sur le terrain, les collecteurs de lait se disputent, les producteurs n’arrivent plus à les satisfaire.

    • 12 août à 15:56 | purgatoire (#11152) répond à Isandra

      Le ridicule ne tue plus ou presque plus à Madagascar :
      15:00 - VACHES LAITIERES
      Dans le cadre des préparatifs pour l’arrivée des 165 vaches laitières importées, le projet Fihariana a effectué une visite des lieux où les animaux devront passer leur quarantaine. Les vaches laitières de race normande et montbéliarde. D’après les explications des responsables du Fihariana, cette importation de vaches laitières entre dans le cadre du projet Titre Vert dans la région Vakinankaratra où chaque bénéficiaire sera doté d’une vache …..

    • 12 août à 16:06 | lé kopé (#10607) répond à Isandra

      Après douze années de recul , et de retard ,on prend les mêmes et on recommence .Retour des vaches laitières , reconstruction des routes , rénovation des CSBII , construction des écoles manarampenitra..., distribution des Kits scolaires ,implantation des bases militaires pour la sécurité , et la liste n’est pas exhaustive . Mais pourquoi détruire tout ce qui a été fait , pour refaire la même chose 12 Années plus tard . Cela s’appelle de l’Incompétence .

    • 13 août à 01:17 | umberto (#10893) répond à Isandra

      Et la sauvegarde des espèces endémiques ??

    • 13 août à 09:14 | Stomato (#3476) répond à Isandra

      Encore un plan qui semble mal fichu dès le départ !
      Combien de formations de vétérinaires ont-elles été prévues pour soigner ces vaches importées ?
      Si l’on estimait en France environ 8€ de frais vétérinaires annuels pour produire 1000 litres de lait (en 2018) quelle somme a été prévue dans le cadre de ce plan ?

      Importer c’est bien, accompagner c’est indispensable ! Et bizarrement on n’en parle pas.
      Peut-on soigner, entretenir et élever de la même manière un Coton de Tuléar et un berger Belge ou Allemand ?
      Peut-on élever et entretenir de la même manière et avec les mêmes habitudes des zébus endémiques et des vaches normandes ? Que ce soit au niveau des éleveurs et des vétérinaires ?

      Peut-être que le génie Isandrien fera que tout se passera bien, mais j’ai des doutes.
      Il n’est que de voir l’enthousiasme des structures gouvernementales malagasy au soin apporté à l’entretien de tout ce qui est importé dans tous les domaines !

    • 13 août à 09:28 | kartell (#8302) répond à Isandra

      @ Stomato

      Une vache adulte pèse entre 500 et 900 kg. Elle mange entre 60 à 80 kg de fourrage par jour et boit entre 50 à 100 litres d’eau voire 150 litres lors d’été caniculaire. Une vache « en bonne santé » qui consomme cette ration quotidienne fournit entre 25 à 30 litres de lait par jour.
      Pour produire du lait, les vaches mangent encore et toujours de l’herbe. La base de la ration journalière d’une vache laitière est constituée d’herbe fraîche, à la belle saison, et de foin et d’ensilage pendant l’hiver.

  • 12 août à 12:20 | ravalitera (#10915)

    du omby vavy be ronono MORA pour bientôt
    Déjà qu’on réduit la forêt d’Antanimena Menabe en cendre pour le maïs, importer des vaches laitières alors qu’on n’a pratiquement pas une production de provende adéquate.

    L’inflation touche même le prix des provendes actuellement (je suis éleveur)

    C’est mettre les vaches avant la charrue

  • 12 août à 13:08 | Marco (#11210)

    Vive la France !

  • 12 août à 13:19 | Shalom (#2831)

    Misy dokotera veterinera malagasy (Dr Souvenir), mpianatra fahiny tao amin’ny SEMIPI izay hinoko fa fantatr’i "lé kopé" tsara satria promotion niaraka taminy tao amin’ny Lycée Raherivelo.

    Inona no tsy hiantsoan’ny fanjakana an’io olona io, kanefa izy dia nanao ny thèse momba ny fanakambanana omby gasy (zébu) amin’ireny omby be ronono sy be nofosana ireny.
    Nanjary "référence"-n’ny ministeran’ny kaoperasiona frantsay io thèse io.

    Tsy neken’ilay amiralin-dranompotaka milomano any amin’ny afobe ankehitriny moa ny asan’io ranamana io ka dia tsy niverina tao Madagasikara intsony izy ary dia noararaotin’ny ministeran’ny kaoperasiona frantsay ka nirahiny hampivoatra ny fiompina omby any Afrika.

    Ny asan’io Ranamana io dia tena ilaina raha ny hampivaotra ny fiompiana no tanjona.
    Saingy io Ranamana io indray dia mafy loha (Betsileon’i Mahasoabe) sarotra hanaovana kolikoly ka asa raha ny toa izany no tena ilaina na tsia.

    • 12 août à 16:15 | lé kopé (#10607) répond à Shalom

      Je connais très bien l’ami Souvenir , un Sprinter de Haut niveau , et qui a fait des Etudes brillantes en France . Malheureusement , nos Dirigeants n’aiment pas les personnalités qui leur font de l’ombre , et c’est pourquoi , nous sommes exilés à l’Etranger , où nous sommes reconnus à notre juste valeur , et avec la dignité qui y correspond . Quand un individu est reconnu dans sa juste valeur , et que son travail est rémunéré à la hauteur de ses ambitions , le résultat ne se fait pas attendre , car il est ...productif .Est ce la cas au Pays ???

    • 12 août à 16:19 | Isandra (#7070) répond à Shalom

      Lékopé,

      N’essayez pas de vous justifier,...

      Dites franchement que vous préférez rester à l’étranger, parce que ce mieux pour votre vos intérêts personnels.

      Nos dirigeants successifs ne sont que bouc émissaires,...

  • 12 août à 13:29 | purgatoire (#11152)

    C’est faux de dire qu’il n’y a plus de collecteurs et que les éleveurs n’arrivent plus à écouler leurs marchandises », a-t-il déclaré pour répondre aux éleveurs d’Antsirabe et de Betafo qui ont décidé, la semaine dernière, de déverser des centaines de litre de lait dans les rues pour manifester leur colère à la suite de la fermeture par l’administration fiscale de la société AAA dans plusieurs villes de Madagascar qui distribuent des produits laitiers. Cette société appartient au groupe agroalimentaire de l’ancien président Marc Ravalomanana.
    « C’était une manifestation politique », entérine le ministre de l’Agriculture et de l’élevage. « Il y a des sociétés qui peuvent recevoir leurs productions laitières à Faratsiho et dans les environs d’Antsirabe », ajoute-t-il. Ce membre du gouvernement indique que « la véritable action d’industrialisation est le soutien aux agriculteurs et éleveurs » comme le ministère l’a effectué hier puisqu’il a distribué des kits composés de bicyclettes, de ruban zoo-métrique et des combinaisons. A cela s’ajoutent également des bidons d’une capacité de 30 litres à 750 autres agriculteurs et éleveurs.
    Joints par téléphone, des éleveurs et des agriculteurs de la région Vakinankaratra, qui faisaient partie de ceux qui ont manifesté la semaine dernière dans la capitale de Vakinankaratra indiquent que cette déclaration du ministre, tout comme la manifestation organisée hier par le département ministériel, est une véritable provocation à leur endroit. « Certes, la production est insuffisante, et pourquoi fermer les sociétés qui existent et qui aident beaucoup les agriculteurs et les éleveurs », s’indignent-ils.
    Il s’agit pour ces éleveurs de déshabiller Pierre pour habiller Paul. « Fermer les entreprises nationales pour importer par la suite des vaches laitières n’a pas de sens. Qui est-ce qui met en avant la politique actuellement, nous les producteurs mécontents ou le ministère qui nous ignore et nos problèmes à cause des règlements de compte politique dont nous subissons les conséquences ? », soulignent-ils.

  • 12 août à 14:39 | Isandra (#7070)

    J’avoue que Rajoelina ne pourra jamais rivaliser Ravalo sur la question de filière de lait, c’est son domaine de prédilection. Là-dessus, il est à copier et exemplaire( je parle de technique, mais non pas de la gestion).

    Mais, pour les autres questions, attendons la fin de mandat pour faire la comparaison. Qui est le plus nul ?

    • 12 août à 19:26 | Zora (#10982) répond à Isandra

      Bonsoir à tous
      "Le Kope, n’essayez pas de vous justifier" dit la vendrana. Qui essaie de se justifier devant une conne.

    • 12 août à 23:24 | Shalom (#2831) répond à Isandra

      Zora,

      👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍

  • 12 août à 16:16 | lé kopé (#10607)

    Enfin , un peu de lucidité , dans ce monde de Brutes ...

  • 12 août à 18:02 | Besorongola (#10635)

    ISANDRA, ! : C’EST LE MOMENT OU JAMAIS.
    Isandra.
    Vous êtes pitoyable ! ... je n’ai pas l’habitude de parler de vous comme responsable en soutenant Rajoelina mais là où je me pose une question c’est de vous voir soutenir sans faille depuis plus de 10 ans et vous êtes toujours là entrain de commenter les événements politiques comme nous autres... Depuis son arrivée au pouvoir Rajoelina à mainte reprises a changé de gouvernement et vous êtes toujours là entrain de contempler le TGV qui passe comme les vaches ’normandes ou montbéliardes ... Ou vous êtes incompétente ou vous n’ êtes pas à Madagascar ou les 2 !

    J’attends de vous de moins passer du temps ici sur ce forum parceque enfin vous êtes nommé ministre ou appelé à une haute responsabilité de l’Etat

    Je connais plusieurs soutiens indéfectibles de Rajoelina qui sont au chômage de longue date ou qui vivent dans la misère alors que même être femme de ménage ou jardinier à Iavoloha suffirait pour changer leur vie. Vous en êtes où par rapport au prochain train ?

  • 12 août à 18:16 | papangue (#9623)

    Il y en a qui écrivent n’importe quoi, ce qu’ils crachent ne les convainc même pas :

    NON, il ne faut pas attendre 2 ans de plus, de trop pour les Malgaches pour voir que ARA est le plus nul de tous les présidents de Mada depuis l’indépendance, certainement un des plus nuls de tous les présidents du monde.

    Quelle est la situation que cet imbécile a récupérée en 2009 et en 2018 et où est Mada aujourd‘hui.
    Il a abêti toute une génération de malgache, il n’y a plus que 16 % des malgaches de moins de 12 ans qui savent lire et écrire correctement.
    L’insécurité est totale et omniprésente et ultra pesante.

    Les malgaches ont volontairement maintenu dans une misère totale, 1,5 millions de citoyens malgaches sont dans l’insuffisance nutritive la plus basique ! Vous ne verrez aucun pays, où il n’y a aucune guerre ou 1,5 /27 est souffre de famine.
    92 % des Malgaches vivent avec moins de 2 EUR par jour, avant la COVID.

    A comparer avec la fortune de Ravatomanga.
    Qui a récupérer la gestion des aéroports ?
    Au fait Air Mad est en faillite ?? ou elle n’a juste plus d’avions de ligne , ce qui revient au même , cela dit en passant…

    Concernant la vanille, un opérateur français a été menacé car il a ouvertement critiqué la mainmise de Ravatomanga sur la vanille, même le Cardinal s’en est offusqué.

  • 13 août à 09:48 | Shalom (#2831)

    13 août à 09:28 | kartell (#8302) répond à Isandra ^
    ...
    La base de la ration journalière d’une vache laitière est constituée d’herbe fraîche, à la belle saison, et de foin et d’ensilage pendant l’hiver.


    1) les vaches mangent de l’herbe, mais ce n’est pas n’importe quelle herbe.
    Par exemple, pour un pays comme Madagasikara, il est à éviter que les vaches mangent du colza ou du tournesol (tanamasoandro) car ces plantes rendent les produits dérivés du lait plus tendre, ce qui n’est pas bon pour une conservation sans réfrigération (la majorité de la population n’a pas ces moyens).
    2) l’ensilage n’est pas de bonne augure pour les vaches laitières, l’acidité de l’ensilage (maïs par exemple) impacte fortement sur le lait. En revanche pour les races à viande c’est mieux (cas des charolais, salers ou limousins en France).
    3) la race Pri’m Holstein est une race très délicate car elle a du mal à s’adapter quand elle change de région et de climat. Cette situation de "stress" fait que le lait peut provoquer une certaine allergie pour la consommation.
    On peut "dire" que les malagasy s’en foutent et que l’essentiel pour eux c’est de consommer ; pourtant ce sont des points à voir pour de bon processus : l’élevage est un métier et non de la distraction.

  • 13 août à 21:19 | Patrick le lyonnais (#1439)

    Pour illustrer cet article, encore faudrait-il mettre une photo correspondante. On parle de vaches montbéliardes et normandes, alors que la photo montre des vaches abondances.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS