Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 28 mai 2022
Antananarivo | 21h29
 

Politique

Disparition de Cécilien Aurélien

« Kidnapping politique », persiste sa famille

jeudi 18 octobre 2007 | Eugène R.

Jules Antoine Cécilien Aurélien, administrateur civil de classe exceptionnelle et directeur de l’Inspection administrative et territorial au ministère de l’Intérieur a disparu depuis mercredi 10 octobre à 23h. Au niveau du ministère de l’Intérieur, l’absence de ce haut fonctionnaire était constatée le jeudi 11 octobre. « On n’a plus trouvé Cécilien à son bureau depuis jeudi », a fait remarquer un de ses collaborateurs. Le vendredi 12, alors que le ministère de l’Intérieur organisait une excursion au Parc Analamanga sis sur la RN 7, le Premier ministre Charles Rabemananjara a senti l’absence, parmi les directeurs du ministère, de l’organisateur Cécilien Aurélien. Hier à Anosy, le Premier ministre Charles Rabemananjara a convoqué une réunion de tous les responsables du ministère pour se pencher sur cette disparition suspecte. Un ordre aurait été donné par le chef du gouvernement pour rechercher la vérité sur cette affaire.

Un ministrable

Du côté de sa famille, c’est la consternation. Hier, l’épouse du disparu a déposé une plainte auprès de la Brigade criminelle. Apparemment, d’autres membres de la famille ne sont pas prêts à baisser les bras. Pour Rabemanankata Tika Adonis, il s’agit d’un kidnapping politique. « Cet administrateur civil fort d’une longue expérience en matière d’administration publique et du Territoire qu’est Cécilien Aurélien constitue un concurrent potentiel pour certains qui briguent le poste du ministre de l’Intérieur, un poste qui reste vacant depuis la nomination du gal Charles Rabemananjara à la Primature. », devait indiquer notre interlocuteur. A noter que Jules Antoine Cécilien Aurélien occupait des postes de responsabilité au sein du ministère de l’Intérieur depuis la IIème République, c’est à dire depuis l’ère Portos. Et s’il est jusqu’à présent maintenu à ces postes de responsabilité malgré le changement des régimes, c’est parce que sa compétence et son expérience sont toujours reconnues par ses patrons successifs.

A signaler que cette disparition s’est produite au moment où les supputations sur la composition de la prochaine équipe gouvernementale vont bon train.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS