Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 30 novembre 2020
Antananarivo | 08h29
 

Politique

Conseil des ministres

Journalistes bâillonnés

vendredi 30 janvier 2009 | Rakotoarilala Ninaivo
Les journalistes voulaient particulièrement savoir si la TVM et la RNM auraient désormais le droit à l’indépendance et à l’impartialité vis-à-vis du régime.

« Non, je tiendrais un autre conseil des ministres demain (aujourd’hui) ». Telle a été la réponse du président de la République Marc Ravalomanana hier, au palais d’Etat d’Ambohitsirohitra, lorsqu’un journaliste malgache lui a demandé une autorisation de poser des questions.

La présidence de la République avait convoqué la presse pour couvrir le conseil des ministres tenu à Ambohitsirohitra hier. Avant la tenue du conseil, le président de la République a fait une déclaration à l’attention de la presse, lui demandant une franche collaboration. Une collaboration pour l’éducation de la population selon les dires du locataire d’Ambohitsirohitra.

Après avoir dit ce qu’il avait à dire, le Chef de l’Etat a demandé à la presse de quitter les lieux. Un des journalistes a cependant levé la main, pour demander une autorisation de poser des questions. Le président Marc Ravalomanana a refusé la demande en annonçant que demain, il y aurait un autre communiqué à transmettre. Le journaliste qui avait fait la demande est un journaliste malgache travaillant pour une société de presse étrangère. Il quittera Madagascar aujourd’hui pour rejoindre son lieu de travail habituel, et n’aura donc pas d’autre occasion pour interroger le président de la République.

Les journalistes venus à Ambohitsirohitra ont été très déçus de ce refus du locataire d’Ambohitsirohitra de répondre à toute question. Les journalistes voulaient particulièrement savoir si la TVM et la RNM auraient désormais le droit à l’indépendance et à l’impartialité vis-à-vis du régime.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS