Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 15 décembre 2019
Antananarivo | 02h35
 

Justice

Bianco

Jean-Louis Andriamifidy en fin de mandat

jeudi 4 avril | Arena R.

Le mandat du Directeur général du Bureau indépendant anti-corruption (Bianco) expirera le 24 juin prochain. Jean-Louis Andriamifidy devrait ainsi quitter cet organe à partir de cette date. Mais il a indiqué dans un communiqué qu’ « il continuera toujours d’œuvrer dans la lutte contre la Corruption dans le cadre d’une nouvelle mission ».

Jean Louis Andriamifidy, a été élu membre du Conseil consultatif de l’Union africaine sur la corruption pour le compte de l’Afrique de l’Est le 8 février dernier, lors de la 32ème session ordinaire de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de l’Union africaine, à Addis-Abeba, en Ethiopie. Il a prêté serment devant le président de la Commission de l’Union Africaine hier, avant sa prise de fonction, au cours de la 29ème session ordinaire du Conseil consultatif de l’Union africaine.

Le comité consultatif sur la corruption est une Institution au sein de l’Union africaine. Il est composé de onze (11) membres élus pour un mandat de deux (2) ans renouvelable une fois, par le Comité exécutif de l’Union Africaine à partir d’une liste d’experts réputés pour leur grande intégrité, leur impartialité et leur haute compétence dans les questions relatives à la prévention et à la lutte contre la corruption et les infractions assimilées (article 22 de la Convention de l’Union Africaine sur la prévention de la corruption).

Ce conseil a pour missions principales de promouvoir et d’encourager l’adoption et l’application de mesures de lutte contre la corruption sur le continent africain, de conseiller les gouvernements sur la manière de lutter contre le fléau de la corruption et des infractions assimilées au niveau national et de faire régulièrement rapport au Conseil exécutif de l’Union Africaine sur les progrès réalisés par chaque Etat partie dans l’application des dispositions de la Convention de l’Union Africaine sur la prévention de la corruption.

Un des défis du Conseil Consultatif est d’amener tous les 55 Etats membres de l’UA à adhérer à la Convention de l’Union Africaine sur la prévention de la corruption alors que jusqu’ici, seulement 40 états membres l’ont signé. Madagascar a ratifié cette Convention en 2004.

Depuis l’arrivée de Jean Louis Andriamifidy à la tête du Bianco, la lutte contre la corruption s’est renforcée ces dernières années, d’autant plus qu’auparavant la situation de Madagascar en la matière s’est fortement dégradée. La mise en place du Pôle anti-corruption (PAC), le tribunal spécial pour juger les affaires liées à la corruption, l’année dernière, est considérée comme étant un facteur de cette persévérance du Bianco.

Ces dernières années, plus d’une dizaine de personnes, hauts fonctionnaires, hommes et femmes d’affaires ont été incarcérés suite à des affaires de corruption. La très médiatisée affaire de Claudine Razaimamonjy, ancienne conseillère technique de l’ancien président de la République Hery Rajaonarimampianina, reste jusqu’ici la plus grande prise de la Bianco.

2 commentaires

Vos commentaires

  • 4 avril à 10:54 | Vohitra (#7654)

    Deja, il a du mal a realiser sa mission dans son propre pays, et je doute fort qu il pourrait mieux faire dans la promotion et l appui dans la mise en oeuvre de la lutte contre la corruption au niveau du grand continent.

    C est la notion et etendue de l independance attribuee au Bianco qui laisse planer le doute sur ses capacites reelles a realiser sa mission.

    Des fois, ses actions sont percues comme ayant des connotations de repressions politiques

  • 5 avril à 10:58 | Ibalitakely (#9342)

    Tokony avoaka tsra ny vokatra na bilan ho an’ny tahaka itony BIANCO itony, izany hoe ao anaty ny tatitra dia asiana tabilao iray milaza, nanomboka ny andro nisokafany ka hatramin’ny izao fotoana, firy isan-taona na isam-bolana ny raharaha nadalo tao aminy & inona avy ny vokany. Amin’izany dia tsy faly fotsiny mitanisa hoe « izao & izao no efa nalefanay any @ fitsara sns » fa kosa hoe ny nahitana vokan-tsoa ho an’ny firenena. & rehefa tsy misy valiny mahafa-po avy t@ fitsarana mahefa dia IO FITSARANA IO MIHINTSY izany no tokony anaovan’ny Birao MAHALEOTENA fanadiadina. Mampahatsiaro olona iray tsy namokatra mihintsy teto @ firenena raha baolona kitra notatanany (FMF) no resahina nefa dia lasa lehiben’ny CAF ledada.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS