Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 30 juin 2022
Antananarivo | 02h44
 

Energie

Energie

JIRAMA : importation directe de carburant pour réduire les dépenses

samedi 18 juin | Mandimbisoa R.

Le problème de la société d’Etat d’eau et d’électricité (JIRAMA) reste toujours la gestion et les dépenses excessives. Une situation délicate qui ne lui permet pas d’effectuer de gros investissements matériels et provoque par la suite une défaillance manifeste de ses offres : le délestage. Pour y remédier, la direction générale envisage de procéder à l’importation directe de carburant pour éviter les dépenses.

L’importation directe de carburant permettrait à la JIRAMA d’acheter moins cher ses besoins, auprès des fournisseurs directs, sans passer par les compagnies pétrolières installées dans le pays. Cette démarche n’est pourtant pas une mince affaire. Il faudra une réquisition pour cela. Une procédure longue et compliquée qui nécessite toujours des pourparlers avec le fournisseur en question. Les démarches y afférentes seraient en cours.

La hausse du prix des carburants annoncée dans le pays et qui devrait intervenir dans les semaines à venir risque beaucoup de compliquer la situation de la JIRAMA. C’est la raison pour laquelle la direction de cette société d’Etat cherche à tirer son épingle du jeu. Et pour rejoindre tout cela aux premiers soucis des consommateurs, cette direction explique que cette disposition pourrait avoir des impacts positifs sur la production. Et pourquoi pas au délestage.

En attendant, le calvaire continue pour les consommateurs. Deux heures de coupure par jour minimum, dans le cadre de ce que la direction appelle coupure tournante affectant particulièrement la capitale et ses environs. Une situation que les consommateurs ne supportent plus, raison pour laquelle des habitants d’Itaosy ont déjà manifesté leur mécontentement depuis quelques jours.

6 commentaires

Vos commentaires

  • 18 juin à 10:00 | MALIBUC (#9345)

    Encore quelques mois, laisser moi quelques moi crie le DG !
    Mais ces quelques mois font déjà des années car ces délestages ne datent pas d’aujourd’hui et ont augmentés depuis 2019.
    Ce que Mr HO ne sait pas c’est que les producteurs et fournisseurs sont comme les doigts de la main, tant que les dettes aux fournisseurs ne sont pas apurées il n’y aura pas de compromis.
    Je crois que le délestage à encore de beaux jours devant lui hihi.

    • 20 juin à 08:51 | Ibalitakely (#9342) répond à MALIBUC

      DIA HIASA BETSAKA KOKOA INDRAY IZANY NY ... Sodiat-pétro ??

    • 20 juin à 09:09 | Ibalitakely (#9342) répond à MALIBUC

      Sa hividy camions citerne ho azy manokana ny jirama hitaterana izany manerana ny nosy ??
      * Misy olona akaiky izay, mpiasa tao @ jirama efa misotro ronon no nilaza indray andro, fa any @ (tena) sisiny any tahaka ny any Morondava sns ohatra, izay sambo kely no manatitra ny soliky ny jirama amoron-tsiraka, ka eo amin’ilay moron-tsiraka dia misy pipe line tokony mitondra mivantana ny solika mankany @ toby misy ilay groupe ampiasain’ny jirama, fa saingy misy (ngetroka) mametraka "dérivation" anelanelan’izany ka misy camion citerne mitroka "ny anjarany". Dia samy mieritreritra itsika hoe ahoana ny tohiny & raoviana no ifarana io fomba ratsy io !!

  • 18 juin à 10:30 | Yet another Rabe (#4812)

    Re-,

    Simple question, sachant que ce n’est pas le métier de la JIRAMA d’importer du carburant, la JIRAMA dispose t-elle déjà de toute la logistique nécessaire, comme pour celle d’une compagnie pétrolière ?

    - Et si oui, pourquoi ne l’avoir déjà pas fait auparavant, au lieu d’ acheter plus cher chez les pétroliers ?

    - Et si non, pour mettre en œuvre cette "lumineuse" idée, c’est juste vendre du rêve pour enfants, afin endormir la population.

    • 18 juin à 10:39 | Yet another Rabe (#4812) répond à Yet another Rabe

      PS :

      Quand je parle de manière générale de "logistique", il faut comprendre que dans ce terme générique, il y a aussi la notion de "finances".

      Eh oui, il ne faut pas oublier le nerf de la guerre, l’ argent.

    • 18 juin à 17:04 | Houpert Claude (#10595) répond à Yet another Rabe

      Comment faire pour améliorer la situation ?
      - Cela fait des années que la Jirama est à bout de souffle .
      Je me pose toujours cette question : comment voulez-vous demander à des investisseurs de venir s’installer dans le pays alors que l’on est pas capable de fournir l’électricité de manière continuelle ? On va continuer de changer de directeur tous les six mois alors qu’ils n’ont pas les moyens de changer quoique ce soit ! Il y a le nucléaire ou l’énergie solaire qui serait en mesure de régler ce problème . Mais il faut prendre les bonnes décisions et avoir le courage de vouloir régler en priorité ce manque d’électricité dans tout le pays . Les PME, les particuliers, les entreprises doivent réduire leur activité, renvoyer leur personnel à cause d’un manque d’électricité pour faire tourner la machine .
      Monsieur le Président, ce grave problème devrait être inscrit cause nationale et devrait être une priorité impérative . Il faut mettre l’argent la ou il faut et non pas dans des dépenses de prestiges
      Il faut prendre des décisions fortes pour , que dans cinq ans , ce problème soit définitivement réglé .
      - Même problème avec Mada Air Lines ! Si on ne peut pas redresser cette compagnie nationale
      alors il faut sous traiter et confier la gestion à une entreprise privée . Evidemment on ne pourra plus obliger la direction d’embaucher du personnel inutile ! C’est en partie l’origine de la faillite !
      Comment peut -on laisser le Pays dans un tel état de délabrement ? Comment vouloir faire venir des touristes alors qu’il n’y a même pas l’essentiel ! Le peuple Malgache souffre de cette incurie et les responsables tergiversent sur les mesures à prendre ! On laisse le travail à ceux qui vont venir ! Mais quand ? Je dirais : à la Saint " Glin glin "

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS