Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 23 janvier 2022
Antananarivo | 21h44
 

Opinions

Tourisme

J’y vais ou j’y vais pas…

mercredi 10 juin 2009 | rom1

Après un énième séjour dans la grande île en décembre 2008, je comptais, avec ma petite famille revenir en juillet, août afin de découvrir une nouvelle région de Madagascar… Diégo, Sainte-Marie, Mahajanga… Que sais je…

Les « zévénements » ont eu lieu, don’t act, je m’arme de patience, et je regarde l’évolution de la situation grâce à internet, en effet les médias français ont brusquement cesser d’émettre vers le 20 mars environ… un grand mystère !!!

En bon vazaha que je suis, et toujours « connecting people » je vais voir les « conseils aux voyageurs » sur le site de la diplomatie Française. (diplomatie.gouv.fr)

Quelques morceaux choisis afin de bien me motiver pour venir re-visiter ce merveilleux pays et revoir mes amis Malgaches…

« 1) La situation politique est toujours évolutive. Les affrontements entre forces de l’ordre et manifestants sont devenues rares mais restent toujours possibles. »

Petit 1, éviter les forces de l’ordre et les manifestants… facile !!

« 2) Un voyage dans la capitale peut toutefois être envisagé pour des raisons professionnelles. Des déplacements pour raisons touristiques sont également possibles mais de préférence en province, où la situation est plus calme que dans la capitale. »
« Il convient toutefois de rester prudent et vigilant, en particulier dans le centre-ville de Tananarive. Il est par ailleurs recommandé de se signaler auprès des consulats français et d’y laisser ses coordonnées. »
« Les déplacements de nuit restent fortement déconseillés. »

En gros, éviter le tourisme à Tana, notez bien, il n’y a pas grand-chose à voir ! et donc visiter les provinces MAIS de jour… si la nuit tombe à 17h il va falloir speeder…

« 3) Délinquance : Les risques liés à la criminalité de droit commun sont non négligeables à Madagascar. Les zones inhabitées (y compris les parcs nationaux : parc national de la montagne d’ambre...) ou les plages, sont propices aux agressions par des bandes armées, parfois d’une grande violence, de touristes de passage afin de les détrousser. »
« En outre, les conditions de sécurité suscitent des inquiétudes dans les principales agglomérations en raison de la délinquance sur la voie publique (vols à la tire, vols dans les véhicules) et des cambriolages de résidences. »

Donc : pas de parc, pas de plage et peu de voies publiques… c’est noté… mais ça va pas être simple.

« 4) dans le centre ville et la ville haute de Tananarive, éviter les quartiers d’Ambondrona, Ambohijatovo, Anpasama, la partie supérieure de l’Avenue de l’Indépendance et le marché d’Analakely, surtout en début de soirée et la nuit. »
« - à Diego Suarez et notamment sur la montagne des Français, faire systématiquement appel à un guide malgache employé par une agence touristique locale en cas de tourisme individuel. »
« - L’île de
Nosy Be n’étant plus sujette à des agressions , elle peut être de nouveau conseillée mais la prudence sera de mise pour des endroits tels que Mont Passot, Cascade, Arbre Sacré, et certaines rues du centre ville. »

Bon pour Tana, c’est râpé, Diégo et Nosy Be ce n’est pas mieux…

Dans sa grande sagesse, le site Français nous donne quelques conseils, je vous laisse juge !!!

« En conséquence, les voyageurs sont instamment invités à observer les recommandations suivantes : »
« Certaines précautions peuvent parfois permettre de prévenir les agressions : »
« 1) circuler portes fermées lors des déplacement en ville, notamment à Tananarive »

sous 30° , le séjour va être agréable

« 2) éviter de se promener la nuit dans les quartiers périphériques des cités ; »
C’est dommage, je voulais emmener mon fils de 8 ans au 67ha vers 22h.

« 3) ne pas circuler sur les routes la nuit ;  »
Le jour, il y a moins d’accident !

« 4) conserver sur soi des photocopies des papiers d’identité, du permis de conduire et du visa de séjour.
- éviter de transporter sur vous des objets de valeur tels que bijoux, liquidités importantes. »

Prévoir un coffre fort ou un fourgon blindé…

« 5) n’opposer aucune résistance à ses agresseurs lors d’une tentative de vol.
- En cas d’agression, adopter une attitude exempte de tout geste brusque, de cris et de paroles inutiles (il vaut mieux être toujours muni d’une petite somme d’argent pour éviter une réaction de frustration de la part des voleurs). Anticiper au mieux les exigences des agresseurs pour que l’agression soit la plus brève possible. »

Dix années de karaté inutiles, prévoir des billets de 5000 afin de faire plaisir à mes agresseurs, et surtout chers touristes évitez de sympathiser avec les délinquants…

« 6) après une agression, porter plainte auprès du commissariat de police ou de la brigade de gendarmerie, noter le numéro de la plainte, déclarer les objets et les documents volés et se rendre au consulat. »
Prévoir aussi une petite somme d’argent… non là c’est méchant et gratuit… je retire !

En résumé, après 24 h de vol Paris- Dakar- Antananarivo, je reprends une ligne intérieure (sans quitter Ivato) pour atterrir à Ambalavao où je passerai de merveilleuses vacances, enfermées dans ma voiture, de jour bien sûr, à contempler les zébus !!!

J’en rêve déjà… Merci « la diplomatie Française »…

13 commentaires

Vos commentaires

  • 10 juin 2009 à 06:58 | maso (#2264)

    Il est clair que le site de l’ambassade de France sur la sécurité à Madagascar est fait par des personnes peu apte à évalué la situation sur l’ile.

    Durant les évènements du début de l’année il était justifé de déconseiller la capital, mais il y a d’autre aéroport international comme celui de Nosy be ou il ne s’est pas produit le moindre évènement digne d’en etre un.

    L’insécurité qui y est fréquament décrit ne pèserait pas lourd si il elle était accompagné de chiffre en pourcentage.

    Car il faut savoir que la violence à Madagascar est très mal vécu et que du coup tout le monde en parle beaucoup, contrairement à Mayotte ou la Réunion ou elle est réellement existante en terme de chiffre mais ou on en parle trés peu.

    Si les diplomates français en poste à Madagascar oeuvraient dans leurs iles ils les interdiraient au touriste.

    • 10 juin 2009 à 07:31 | Vontaka (#2668) répond à maso

      C’est tout le problème des statistiques. Pour bien connaître Mayotte, la violence, si elle existe clairement, comme partout ailleurs, ni est pas plus prononcée que ça. Elle y est même bien loin de celle de la métropole.

      Après, tout est questions de comportements et de connaissance des eus et coutumes. Commencer par s’informer et se respecter les uns les autres est déjà un grand pas vers un voyage plus sûr, et c’est valable n’importe où.

  • 10 juin 2009 à 07:24 | Vontaka (#2668)

    Certes. Le site de la diplomatie française est bien au fait du politiquement correct, du "le taux zéro n’existe pas" et autres principes de précautions. Bon, en même temps, c’est de la diplomatie non ? Il n’ont pas envie d’être accusé de pousser leurs ressortissants dans des traquenards…

    Ceci dit, voyageur moi même et amoureux de Madagasikara entres-autres, le site diplomatie.fr ne m’a jamais découragé d’aller dans un endroit qu’ils déconseillaient. Il me sert plutôt à répertorier les adresses utiles et m’informer sur les formalités administratives.

    Néanmoins je comprends que les gens puissent ne pas avoir envie de venir ici en ce moment. Pas plus qu’à la tenue prochaine d’élections, dont on sait qu’elle paralysent souvent le pays pendant longtemps, mais nous n’en sommes pas là !

  • 10 juin 2009 à 08:53 | jack-no (#1477)

    bonjour,

    actuellement, vous risquez d’être fouillés au corps à l’arrivée. ce qui peut être traumatisant pour un enfant.

    au retour, vous risquez de transiter par une destination inconnue imposée par un putchiste, avec des menaces physiques de la part d’un commandant de bord toto, fervant tgviste.

    le pays sera libéré ce mois-ci. ce sera long de remettre Mada en état.

    pour juillet-aout, des dahalos risquent de sévir encore, car ils avaient été protégés par tgv et l’argent facile leur manquera.

    mes filles ne descendront pas cette année.

    jacques

    • 10 juin 2009 à 09:18 | rafol (#415) répond à jack-no

      J’ai assistée au SAMEDI NOIR en Février à Tana, ou l’ambassade de France ne voulait pas connaître l’adresse de mon petit hôtel, mais me conseillait de ne pas sortir et de me débrouiller pour manger.
      Lors d’un précédent séjour , j’ai vu dans les hauts plateaux, un village
      traumatisé par le vol des 15 Zébus et d’un paysan blessé par les DAHALOS qui n’ont jamais été retrouvés.

      C’était sous le règne de RA8.

      Courage au Peuple Malgache.

    • 10 juin 2009 à 13:51 | nivojoe (#411) répond à rafol

      Les dahalos ont éxisté et existeront toujours car c’est une question de culture.

      Il n’y aurait pas eu de SAMEDI NOIR s’il n’y avait pas de TGV NOIR qui payait le PETIT PEUPLE NOIR dans une zone enfin ROUGE.

      Alors, n’exagérons pas s’il vous plaît. L’insécurité règne et règnera encore plus car il y avait aussi un LUNDI NOIR où le TGV NOIR a fait brûler plusieurs sociétés qui a fait des milliers de pertes d’emploi.

  • 10 juin 2009 à 10:14 | Bestan (#2456)

    Je ne pense pas que Madagascar soit moins sur que n’importe quel pays. Toutefois je déconseille fortement Tana car je connais pas mal de personnes malgaches qui se sont fait arnaquer et dépouiller dans la capitale. Je viens de Nosy Be et là aussi je recommande surtout de ne pas sortir seul dans les endroits isolés, à partir de 6 personnes ça va. Avant ce n’était pas comme ça, mais il faut croire que les gens s’appauvrissent…

  • 10 juin 2009 à 10:46 | tsisy bleme io mandeha tsara (#1898)

    Vous avez oublie les plus grands problemes du Tourisme a Mcar : les billets d`avions trop chers du au monople de AF/MD, en periode de stabilite c`est 300 mille touristes et pendant la crise c`est dans le 200 Mille, alors qu`ailleurs Kenya (5 Millions) l`Egypte 10 Millions ou L`Afrqiue du Sud, le Maroc ou la Tunisie avec 3 millions de touriste par an, soit dix fois plus que Mcar, a distance egale, on peut trouver un billet de 700$ pour l`Afrique du Sud, Australie ou Thailande alors que Paris-Tana est toujours au dessus de 1500$, certes la crise a attenue le toursime, mais le fond du probleme est ailleurs ! voyez paris-montreal ou washington dans le 500-600$. Il faut que Mcar soit plus competitif car il y a des jolies plages, mais c`est pas le seul, pour une vacances de d`une semaine, avec 300$ de billets , je prefere Europe-Afrique du Nord comme Maroc, Tunisie ou L`algerie, les restes je peux acheter des souvenirs, tandis que si je vais a Mcar, les 1500$/personne est bouffee par AF/MD et il ne reste meme plus de sous pour aider la famille a Tana, c`est du n`importe quoi, baisser le Tarif a 700$ Aller/retour et vous verrez les touristes en Millions au lieu de grapiller les centaines !

  • 10 juin 2009 à 11:10 | akama (#2045)

    Dites vous bien que si RFI n’en parle plus, c’est que sa mission était terminée : Andry est au pouvoir et>...on n’entends plus les nouvelles de Mada. La lutte continue monsieur, et en vous indiquant de ne point sous estimer la situation à Mada.
    Passez tout de même de bonnes vacances, attention aux capsat.

  • 10 juin 2009 à 12:18 | Andriambavilanitra (#1698)

    Lol rom1

    Votre humour au 2nd degré n’a pas été compris par tout le monde je pense !!

    La HAT a demandé expressément au quai d’Orsay d’enlever Madagascar de la liste noire le 11 Mai. Vous vous souvenez de la réunion de tous les opérateurs du Tourisme mi avril, avec une promesse d’investissement de 600 000 euros pour la relance... donc le Quai d’Orsay essayent de persuader les français d’aller à Madagascar tout en prenant "une assurance ou un coussin" car si par malheur un touriste français se fait kidnapper ou tuer...nous pouvons dire adieu au marché français pendant un long moment...

  • 10 juin 2009 à 13:28 | Jeanmi (#838)

    Je suis comme beaucoup d’autres qui ont dû boire l’eau de la rivière qui envoûte !

    Je n’ai pas spécialement peur, pour avoir déjà eut quelques aventures et mésaventures.

    Je connaîs déjà les moeurs des acteurs clés de la sécurité et ceux des "délinquants".

    Non, moi ce qui m’inquiète, c’est que mon séjour se déroulerait le cul posé dans un fauteuil roulant ! (ce n’est pas une blague).

    Serai-je plus vulnérable (cible facile) ou intouchable (par compassion).

    Mada, je connaissais debout.

    Maintenant que je suis assis à vie, je ne sais pas trop ce qui peut se passer de spécial (les emmerdements quotidiens que je vis en France, je connais !).

    Mais je tiens absolument à venir !

    Des idées ?
    Merci à vous.

  • 10 juin 2009 à 19:18 | ADEM (#208)

    Je suis vahaza (nul n’est parfait) marié à une gasy nous avons deux enfants. Toute ma petite famille vit à Tana. Mon travail hélas me tient éloigné d’eux, mais je retourne chez nous avec joie et sans crainte. Mais peut être parce que comme le dit "la lumière de mes jours", mère de mes enfants, "je suis un "vahazagasy"... Ou peut être parce que je respecte ce pays et ses habitants ! Comme d’ailleurs j’ai beaucoup de respect pour notre planète... Je me sens davantage citoyen du monde.
    Votre article est très humoristique et il démontre si cela était nécessaire, que le mécanisme de la peur est entraîné par le moteur de l’ignorance.
    Je veux bien partager votre contemplation des zébus... ! Si vous m’acceptez !

    • 10 juin 2009 à 19:25 | rom1 (#1140) répond à ADEM

      Avec joie pour Ambalavao...en plus c’est une petite ville que j’aime beaucoup....j’y ai énormément d’amis (es)

      l’article se voulait humoristique et je souhaitais démontrer l’hypocrisie de la diplomatie Française....

      A très bientôt sur mada...

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS