Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 27 septembre 2021
Antananarivo | 20h02
 

Environnement

Environnement

Incendie à Ankarafantsika : Les feux éteints après six jours

mardi 14 septembre | Mandimbisoa R.

« Les feux sont éteints », a déclaré hier soir la ministre de l’Environnement et du Développement durable, Baomiavotse Vahinala Raharina. Cinq jours après l’incendie du parc national d’Ankarafantsika et de lutte acharnée contre les flammes, les 600 personnes mobilisés sur les lieux, sont parvenues à circonscrire l’incendie. Les dégâts sont visiblement importants.

Le directeur régional de l’Environnement de Boeny-Betsiboka précise que les feux ont été totalement éteints dans l’après-midi du lundi, vers 15h. Environ 400 patrouilleurs ont quand même été mobilisés hier, et ce mardi matin. « Le rapport que nous avons reçu vers 7h du matin indique qu’il n’y a plus rien, même les grosses fumées sur la route nationale se sont dissipées », confie-t-il.

Pour l’instant, la présence de grosses fumées ne permettent pas encore de traiter les images satellitaires, il faudrait ainsi attendre pour avoir un bilan de l’étendue des dégâts. Les responsables prévoit de faire un compte-rendu public de la situation cet l’après-midi. On estime à plus de 100 hectares la superficie de forêt réduite en cendres et ravagé la faune et la flore de ce parc national.

La pratique des cultures sur brûlis par des migrants climatiques en provenance du Sud de Madagascar est pointé du doigt comme à l’origine de ce gros incendie dans le parc national d’Ankarafantsika. Dans la matinée, lors d’une conférence de presse, la ministre de tutelle a lancé un appel à la mobilisation générale pour protéger la forêt et l’environnement à Madagascar. « Protégeons nos forêts comme nous protégeons nos vies », a déclaré la ministre.

Pour prévenir les incendies de ce genre, la ministre de l’Environnement a demandé au président de la République et au Premier ministre d’augmenter les moyens à disposition pour lutter efficacement contre les incendies et assurer la protection de l’environnement. L’achat des bombardiers d’eau voire des hélicoptères munis de moyens pour lutter contre les incendies figure ainsi dans le projet de son département. « Ce n’est plus soutenable qu’on mène cette lutte avec des branches », soutient Baomiavotse Vahinala Raharinirina.

15 commentaires

Vos commentaires

  • 14 septembre à 10:03 | arsonist (#10169)

    Maty iny afo iny .
    Fa ahoana ny hisorohana ny doro tanety tsy maintsy mbola ho avy ?

    Ny fampianarana sy ny fampisokafana ny sain’ny vahoaka ihany no lalana tsy maintsy hombana mankany ny amin’ny fitandroana ny tontolo iainana .

    Tsy i Disc Jockey Rajoelina bac-3 mihitsy akory no hisy saina ahatakatra izany .
    Dihy v.ody sy v.odyville ihany no adin’ireto foza ireto.

    Vahoaka tsy mahity akory izay ho hanina anio no sady tsy ampy fahalalàna akory ve dia hihevitra izay fitandroana ny tontolo iainana e !

    Rehefa noana ny kibo, mivenjivenjy ny fanahy, hoy ny Ntaolo !

    • 14 septembre à 10:34 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Notapahina izany ny lela tao amin’ny Cnews n’ilay Jiosy sefarade Zemmour,
      mpankahala izay rehetra mpiavy avy any Maghreb sy Afrika atsimon’i Sahara sy Moyen-Orient sy Azia.

      Hikamenona indray izany ireo anti-dahy farany ankavanana eto mihambo ho vozongo mpanani-bohitra taloha sy ankehitrio eto amin’ny tanàna.

      Izaho arsonist moa dia tondroin-dry lerony ho Jiosy ashkenaze Merina ka halany bika sy tsy tiany tarehy mihitsy.

      Dia inona tokoa ary fa i Dreyfus Jiosy manam-boninahitra tao amin’ny tafika frantsay no fidiako ho raiko.
      Nalaza be ny fanenjehana nataon’ny Vazaha azy io.
      Marobe ny boky sy ny haisoratra momba ny habibiana nataon-dry lerony an’io Dreyfus Jiosy ashkenaze io.
      Ka izay no anton’ny ifidianako azy io ho raiko, manoloana an’ireto anti-dahy farany ankavanana miray tendro amin’i Zemmour Jiosy sefarade izay tsy maty voalavo ankibo amin’ny faharesen’ny mpanjana-tany tamin’ny Guerre d’Algérie.

      Ilay anti-dahy iray moa dia antikasitra marary efa in-droa hono no nilatsahan’ny antsy maranitra ny fon’ilery.

      Ilay anti-dahy iray hafa hono dia olona tsy dia nahita fianarana firy, no sady niovaova fifidy isak’izay fifidianana izao. Fa dia hifidy an’ilay Jiosy sefarade Zemmour hono lery izao .

  • 14 septembre à 10:58 | vatomena (#8391)

    Pour les Juifs sépharades ou pas : .respect . Ils nous ont enseigné qu"ils étaient le sel de la terre.Et c’est confirmé

  • 14 septembre à 12:46 | gaston (#8335)

    L’achat des bombardiers d’eau voire des hélicoptères munis de moyens pour lutter contre les incendies figure ainsi dans le projet de son département.
    Soyons et restons sérieux, il est facile pour un "ministre" de faire un aller retour à Paris pour s’acheter un costume chez YSL avenue Montaigne, il ira bien sur n’importe qui, quoi que ... Mais penser que l’on peut équiper Madagascar d’un seul même vieux Canadair relève de l’utopie, faut pour cela pouvoir écoper sur un lac (bankable) de proximité, avoir des gens compétants pour une maintenance de la machine rigoureuse, des pilotes expérimentés avec un minimum de 4 à 6000 heures de vols à leur actifs, plus simplement préparer le terrain. Non prézida doit oublier ce genre d’idées farfelues !! Surtout pour éteindre 100 hectares ce qui n’est vraiment pas grand chose, il s’agirait simplement d’avoir des camions citernes avec un personnel qualifié et cela dans toutes les zones à risques, et là Madagascar deviendrait crédible...

    • 14 septembre à 13:04 | bekily (#9403) répond à gaston

      dans ce type de démarche,
      je crains fort que le DJ soit malheureusement un coutumier du genre ...
      I ne faut pas trop espérer qu’il augmente son Q.I.

  • 14 septembre à 12:58 | tiryco (#9153)

    Respect monsieur Gaston
    La ministre n est pas crédible
    Tout ça es trop compliqué pour leurs p’tit tetes

  • 14 septembre à 17:01 | Stomato (#3476)

    Internet sert aussi à s’informer, pas seulement s’insulter !

    Comment devenir pilote de bombardier d’eau ?

    Pilote d’avions de classe A, "pilote bombardier d’eau ayant vocation à être commandant de bord"

    posséder un brevet et une licence validée de pilote professionnel d’avion complétée par les qualifications IFR (CPL IR), MCC et de l’ATPL théorique ;
    détenir au moins le niveau opérationnel (niveau 4) de l’examen d’anglais aéronautique FCL 055 ;
    justifier de l’accomplissement de 2400 heures de vol dans l’exercice de la profession en tant que commandant de bord avec des activités autres que la ligne ou les liaisons ;
    justifier de douze années d’activité, période de formation incluse, comme pilote professionnel d’avions.

    Pilote d’avions de classe D, "pilote bombardier d’eau ayant vocation à être copilote"

    posséder un brevet et une licence validée de pilote professionnel d’avion complétée par les qualifications IFR (CPL IR), MCC et de l’ATPL théorique ;
    détenir au moins le niveau opérationnel (niveau 4) de l’examen d’anglais aéronautique FCL055 ;
    justifier de l’accomplissement de 1500 heures de vol dans l’exercice de la profession dont 500 heures d’IFR ;
    justifier de deux années d’activité, période de formation incluse, comme pilote professionnel d’avions.

  • 14 septembre à 17:17 | Stomato (#3476)

    Un poste inconnu à Madagascar !

    LA MAINTENANCE DES AÉRONEFS DE LA SÉCURITÉ CIVILE
    - Canadairs, trackers et avions de liaison -

    La maintenance des 25 avions est entièrement externalisée et fait l’objet d’un contrat en trois lots (moteurs 20 %, cellules canadair et tracker 75 %, cellules avions de liaison 5 %).
    Le coût annuel de la maintenance est de l’ordre de 30 M€ et près de 50% du coût complet des avions.

    Le coût de l’heure de vol d’un Canadair évalué à près de 16.000 euros

    Symbole de la lutte aérienne contre les feux de forêt, le Canadair, notamment parce qu’il évolue en milieu maritime particulièrement corrosif, coûte cher. Un rapport d’information parlementaire signé par le député PS du Vaucluse Claude Haut en évalue le coût de l’heure de vol à 15.800 euros, soit largement trois fois plus que celui d’un Airbus A320. Pour autant, il n’est pas question de remettre en question le dispositif dans lequel s’inscrit une flotte de 11 Canadair, 10 Tracker, 2 Dash et 3 Beechcraft ainsi que de 40 hélicoptères, dont 30 EC145, qui assurent aussi d’autres missions et sont considérés comme une force d’appoint.

    J’attend la comparaison d’Isandra...

  • 14 septembre à 20:57 | Rabarivony (#10708)

    Mahagaga fa ny MPONINA no hita fa maro no nandray anjara tamin’ny famonoana afo.

    Fa ireo VERY VONINAHITRA( lazaina ho manamboninahitra) , taiza ny miaramilany ???? sa mbola nanenjika vola sy fambotriana ny vahoaka amin’ny tsindri-botry ?

    Na inona na inona aloha, dia ireo " VERY VONINAHITRA" tarihin’i Richard Baomba ireo no tena MPAMBOTRY SY MPAPIJALY NY MADINIKA ka mitarika ny Firenena ho amin’izao fahoriana miseho rehetra izao.
    Misy ny Mpangalatra ? - ny Mpamono olona ? - ny Dahalo ? ny Mpiasa-panjakana manao TSOLOTRA ? sy ny sisa ...sy ny sisa

    Tsy iza fa ny VERY VONINAHITRA (miaramila sy zandary ary polisy) tsy azo hatokisana no antony.

  • 15 septembre à 09:02 | vohitsara (#8896)

    Izay tratra mamboly eo amin’ ny faritra voadoro dia saziana hiasa an-terivozona mamboly hazo mandra-pahafatiny.

  • 15 septembre à 09:29 | Yet another Rabe (#4812)

    Re-,

    Ce qui se passe à Madagascar :

    https://www.actutana.com/covid19-a-definitivement-acheve-madagougou/

    Et pour ce qu’ il en restera bientôt de ce pays :

    https://www.actutana.com/depeche/tout-va-bientot-disparaitre-a-madagougou/

    Les perspectives ne sont pas vraiment réjouissantes, d’autant que les vautours après avoir bien dépecer la carcasse iront jouir de leurs biens mal acquis ailleurs.

    Madagougou, une belle terre rouge, bien brûlée par la flamme 🍊 du feu et surtout la mentalité sans aucune éthique orangée du foza 🦀 qui à déjà bien déteint sur le peuple.

    Cordialement

    • 15 septembre à 09:35 | Yet another Rabe (#4812) répond à Yet another Rabe

      Correction :

      "🦀, qui a déjà bien" au lieu de "🦀 qui à déjà bien"

    • 15 septembre à 09:38 | Stomato (#3476) répond à Yet another Rabe

      >>Oui oui, d’après une récente littérature, forêts, baobabs et lemuriens vont bientôt disparaître à Madagougou.
      Il restera donc une belle terre rouge brûlée et une seule espèce endémique unique au monde : le Malgache.<<

      Restera t il assez de terre à manger ?

    • 15 septembre à 09:50 | Yet another Rabe (#4812) répond à Yet another Rabe

      @ Stomato,

      Bof, bof !

      Quand le malgache en aura marre de manger des lacets de cuir, il deviendra d’abord nécrophage comme les vautours humains qui ont dépossédé son peuple, et anthropophage tout court.

      Le cannibalisme deviendra la norme.

  • 15 septembre à 09:47 | vatomena (#8391)

    Stomato __ Vous tenez là le thème d’une super fiction. à Hollywwod de s’ emparer du sujet et de le mettre en images

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS