Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 23 janvier 2022
Antananarivo | 20h17
 

Société

Le ministre de l’Intérieur, Florent Rakotoarisoa

« Il faut exterminer les dahalo ; ils sont des terroristes »

vendredi 2 août 2013 | Valis

L’insécurité se poursuit dans plusieurs villes et villages de l’île. C’est la « terreur Foroches » à Antsiranana lit-on dans quelque presse online. Dans la ville de Morondava, c’est toujours l’insécurité malgré le couvre-feu depuis 2 semaines et en dépit des mesures prises par les fokontany qui veillent la nuit. Les dahalo et les bandits font parler d’eux. Lundi 29 juillet dernier le fokontany d’Ampasy dans la commune de Morondava, a été pris d’assaut par les dahalo qui ont raflé 33 zébus. La veille, à 7 km de Morondava, les bandits ont dérobé plusieurs millions d’ariary et blessé un père de famille. Puis à Amboasary où des dizaines de dahalo ont assailli les populations de plusieurs localités, tel à Esira où ils ont emporté 800 zébus et 500 autres à Ranomafana (Taolanaro).

Réagissant par rapport à cette insécurité chronique et qui s’intensifie ces derniers temps dans le sud, le ministre de l’Intérieur a félicité les forces de l’ordre et le fokonolona de Bevoay dans le district de Taolanaro qui les ont combattu et ont tué plus d’une trentaine de dahalo. Ce sont des terroristes, dit-il, et il faut les exterminer (« fongorana hatrany amin’ny fotony ireo malaso »). Les forces de l’ordre et le fokonolona étaient en situation de légitime défense. Il a même encouragé les fokonolona et les forces de l’ordre dans leur entreprise tout en précisant que ces dahalo ont opposé de la résistance et que ceux d’en face étaient en droit de riposter, de se défendre et de tuer. Le ministre Florent Rakotoarisoa déclare ce jeudi 1er août que son ministère envisage des textes de loi qui qualifieraient les dahalo de terroristes et en conséquence les peines qu’ils encourent devraient être modifiées dans ce sens pour éradiquer le phénomène.

On veut bien admettre sinon qu’on est convaincu que ces dahalo sont des brigands de grand chemin sans foi ni loi et qu’ils sont capables des pires actes de barbarie. Mais une fois encore, et malgré les explications du ministre de l’Intérieur, on se demande si les poursuivants, entre autres les forces de l’ordre et le fokonolona n’étaient pas encouragé dans leur riposte à des actes de tuerie eux aussi. Ne sont-ils pas réduits à des actes volontaires de sauvagerie ou de massacre dans leur riposte. En tout cas les forces de l’ordre ne pouvaient-elles pas leur tirer dans les jambes pour les immobiliser et les mettre en état d’incapacité de fuir au lieu de les abattre comme des animaux ?

76 commentaires

Vos commentaires

  • 2 août 2013 à 08:40 | Rablue2 (#6225)

    Si les dahalo sont des terroristes, les militaires qui terrorisent les manifestants c’est quoi alors ????....Et avant de promulguer une loi, qu’il capture d’abord le fameux "Remenabila" car on dirait que c’était juste une histoire montée de toutes pièces pour noyer les différentes grèves !!!!

    • 3 août 2013 à 13:51 | australe (#4568) répond à Rablue2

      Et pourquoi ce ministre ne parle pas de l’extermination des DAHALO qui sont dans le gouvernement comme ANDRIAMISEZA ALAIN ???
      Ce monsieur ferait mieux de commencer par un nettoyage de l’intérieur, et je suis convaincu que le reste suivrait IL FAUT PEUT ETRE MONTRER L’EXEMPLE MONSIEUR LE MINISTRE EST ARRETER DE VOUS ACOQUINER AVEC DES BANDITS.
      JUSTE UN PEU DE JUSTICE POUR LE PEUPLE, cela pour nous garantir un peu de sécurité et tout rentrera dans l’ordre, il faut nettoyer devant votre porte en finir avec les sales types affameurs du Peuple.
      LA JUSTICE EST COMPLETEMENT CORROMPU, comment espérer arrêter les bandits ???

      Anitra

  • 2 août 2013 à 08:44 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    Les DAHALO progressent (-de-)à et régnent (-à-) :
    - ANOSY,
    - ANDROY,
    - ATSIMO ANDREFANA,
    - IHOROMBE,
    - HAUTE MAHATSIARA,
    - MENABE,
    - AMORON’I MANIA,
    — VAKINANKARATRA,
    - BONGOLAVA,
    - MELAKY,
    - BETSIBOKA,
    - BOENY..
    Monsieur le Ministre de L’Intérieur,il faut revoir la compétence et l’autorité des CHEFS DE REGIONS qui sont en contact permanent avec la POPULATION VICTIME DES DAHALO.

    ==NOUS NE POUVONS PAS LUTTER CONTRE LES DAHALO/TERRORISTES QU’AVEC LA COOPERATION/PARTICIPATION EFFECTIVE DE LA POPULATION==Point barre !

    A qui profite dahalo/terrorisme ??

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 2 août 2013 à 11:32 | sorajavona (#1134) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Dans beaucoup de ces régions que vous citez, les chefs de région sont complices des dahalos sinon leurs commanditaires

    • 2 août 2013 à 12:09 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à sorajavona

      Je n’ai pas de détails :
      - 08 chefs de Régions sont en attente de décret d’abrogation de leur nomination.
      Une des raisons données :
      - "Proche de HAJO".Point barre !
      Basile RAMAHEFARISOA 1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 2 août 2013 à 20:00 | HARUNA BIS (#7218) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      La faute n’appartient qu’a la bande qui essaye de gérer un état mais qui n’ont aucune des qualités requises pour cela .
      Car si l’état Malagasy était plus présent dans la brousse ce problème n’existerait plus et depuis longtemps .
      Et nos chers militaires qui coûte des milliards par mois qu’ont-ils fait dans le sud par exemple ?
      Et bien ces gens la habillés de treillis tous neuf ont brûles quelques villages ,tuer des innocents ,violés des filles ,rackettés tous ce qu’ils pouvaient,pris les grigris du soit disant dahalo en chef et puis comme ils en avaient marre du sud et de la brousse ,ils sont rentré chez bobonne a Tana.
      Quelle belle démonstration d’incompétence, mais a Mada bien sur ont ne critiquent pas les gens armés de kalach qu’ils sont prompt a se servir contre des civiles désarmés,quelle courage !!
      Cette armée ne sert a rien si ce n’est qu’a terroriser son propre peuple (belle mentalité)
      Cette armée qui est incapable d’assurer les missions qui lui sont confiées et notamment le contrôle et la sécurisation de l’espace terrestre ,maritime et aériens de notre pays.
      Seul la première de ces missions (contrôle du territoire terrestre et donc lutte contre les dahalos) lui incombe car pour le reste c’est une puissance étrangère qui les effectuent .
      Poser leur la question vous verrez que c’est vraiment le genre de chose dont-il n’osent pas parler.
      Bien sur ils vous dirons tsi misy vola ,mais justement comme ils sont tres présents dans les rouages de l’état en faisant et défaisant les présidents depuis 50 ans qu’attendes t-ils pour améliorer les conditions économiques et ainsi augmenter les recettes fiscales qui serviraient à l’achat de matériels adéquat pour leurs missions .
      Mais bon les calots sont étroits et les têtes de militaires le sont aussi !

    • 3 août 2013 à 09:31 | Mate (#3107) répond à sorajavona

      Dans la liste on a oublié Nosy be ou 3 touristes françaises ont été attaqué avec un coupe coupe par 3 individus dont le gardien de l’hotel. L’une d’elle à été évasanée sur la Réunion. Celà c’est passé cette semaine. Bienvenue aux touristes !!

    • 3 août 2013 à 13:57 | australe (#4568) répond à HARUNA BIS

      Bravo pour votre commentaire, digne d’un journaliste.
      L’armée est tout aussi corrompu que le reste du gouvernement, nous ne pouvons absolument pas leur faire confiance au contraire il faut se méfier d’eux comme de la PESTE, ils violent des jeunes filles, ils volent les pauvres de la brousse L ARMEE MALGACHE UNE HONTE DE PLUS SUR NOTRE PAYS...
      Anitra

  • 2 août 2013 à 08:48 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    Quid de la signature pour l’ abrogation de la peine capitale signée / le rat zouel ?
    A quand une loi pour la dépénalisation de la peine de mort ?
    Certains vous diront que : "c ’est le prix à payer ", je serais curieux de connaitre le sien ...

  • 2 août 2013 à 08:56 | krizzy2 (#5166)

    Dahalo, foroches... C’est parce qu’ils ne leur est rien proposé de mieux qu’ils s’adonnent au banditisme. Et leur proposer une alternative n’est pas la vocation de la transition, mais d’exterminer tout ce qui la gêne.

    La presse écrite est florissante ? Ben voyons, avec une population de plus de 80% d’analphabétes, l’audio visuel a un tout autre impact qu’il faut bien contrôler. Au moyen de messages chocs "fongorona ny dahalo"...

  • 2 août 2013 à 09:01 | joba (#1217)

    ça nous rappelle le cas du Mali, les militaires ont effectué un coup d’état, l’état ne maitrisait plus grand chose et il a fallu l’intervention de renimalala, (apparemment on a la même), pour remettre de l’ordre

  • 2 août 2013 à 09:24 | jaongaly (#6709)

    Bonjour,
    Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude.
    La ’somalisation’ de Madagascar continue hélas.

  • 2 août 2013 à 09:49 | Beandroy (#3943)

    Valis.

    Arrêtez de jouer le donneur de leçons et de tenter de polémiquer pour rien. Les dahalo sont des terroristes en puissance et il est grand temps qu’un châtiment approprié leur soit infligé.

    Ils terrorisent tout un peuple et freinent le développement des régions où ils sévissent. J’ai perdu personnellement , oncles, cousins et amis proches, victimes des dahalo, et je ne peux qu’approuver la recommandation de M. le ministre qui est d’ailleurs bien placé pour l’appréciation de ce phenomène dahalo. Naho mamaky ahy rehy aba, le ano veloma ty ami Batàna agny.

    Les dahalo ne sont pas des simples bandits Valis, ce sont des criminels très organisés et lourdement armés et c’est à juste titre qu’on les considère comme des terroristes. Et si un soldat loupe les jambes d’un terroriste mais l’atteint mortellement au coeur, on devrait lui offrir des biscuits ; plus sérieusement, l’élever au rang de Chevalier de l’Ordre du Mérite.

    • 2 août 2013 à 10:20 | Radepy (#7163) répond à Beandroy

      Ce que l’on pensait en 1969-70 quand une opération militaire a divisé la population du Sud, comme en 2012. Le "toram’po" n’est pas la bonne solution, il fallait mettre en place, dès l’avènement de Remenabila, un sérieux plan de sécurisation de la région où un laxisme, un silence s’est fait remarqué depuis quelques mois ...

    • 2 août 2013 à 10:44 | Radepy (#7163) répond à Radepy

      En fait, la déclaration du Ministre de l’Intérieur est d’une gravité ... qui mérite la démission de l’Etat. La transition a complètement échoué sa mission et ce, dans tous les domaines du développement du pays où elle ne peut durer. Il est alors urgent de trouver une solution qui, pour moi personnellement, se trouve paradoxalement dans le retour inconditionnel à l’ancien ordre constitutionnel ... C’est l’unique et la plus rapide voie pour sortir de la crise.

    • 2 août 2013 à 11:52 | Beandroy (#3943) répond à Radepy

      Radepy !

      Arrêtez de dire des bêtises vous aussi ! La situation 69-71 n’était pas un phénomène de dahalo mais c’était bien une révolution initiée par le parti Monima contre un gouvernement trop dévoué au diktat français. Il ne faut pas comparer l’incomparable. A savoir Ramenabila à Monja Jaona ! Quelle imbécillité !

    • 2 août 2013 à 12:55 | Radepy (#7163) répond à Beandroy

      Quelle imbécilité, dites-vous ? Oubliez-vous les réactions de la population du Sud ainsi que celles des organismes internationaux des Droits de l’homme pendant et après l’opération militaire de 2012 ? Mais que savez-vous, plus que moi, ce qui s’est passé réellement dans le Sud en 1969-70 pour que Monja Jaona réagisse pour défendre son peuple et faire vaciller la politique du régime Tsiranana dès l’année 1971 ? Saviez-vous aussi que l’opération militaire contre les dahalo en 1989 a porté atteinte ... un coup fatal au régime Ratsiraka en 1991 ? Que savez-vous des rapports accablant depuis 2011 à ce jour sur la politique sécuritaire en général, sur les droits de l’homme ... ? Je suis peut-être un imbécile mais pas aussi stupide que vous !

    • 2 août 2013 à 13:48 | Beandroy (#3943) répond à Radepy

      Je me suis tout simplement trompé de contradicteur que j’ai cru valable. « Mais que savez-vous, plus que moi, ce qui s’est passé réellement dans le Sud en 1969-70 pour que Monja Jaona réagisse… ». Dois-je vous dire que j’y étais et que j’étais dans le cœur de l’action !!!Imbécile. Continuez sans moi et surtout continuez à jouer comme Valis à jouer au donneur de leçons…inappropriées. !

    • 2 août 2013 à 13:56 | Beandroy (#3943) répond à Beandroy

      Je me suis tout simplement trompé de contradicteur que j’ai cru valable. « Mais que savez-vous, plus que moi, ce qui s’est passé réellement dans le Sud en 1969-70 pour que Monja Jaona réagisse… ». Dois-je vous dire que j’y étais et que j’étais dans le cœur de l’action !!!Imbécile. Continuez sans moi et surtout continuez, comme Valis, à jouer au donneur de leçons…inappropriées. !

    • 2 août 2013 à 14:00 | Beandroy (#3943) répond à Beandroy

      Valis.

      Arrêtez de jouer au donneur de leçons et de tenter de polémiquer pour rien. Les dahalo sont des terroristes en puissance et il est grand temps qu’un châtiment approprié leur soit infligé.

      Ils terrorisent tout un peuple et freinent le développement des régions où ils sévissent. J’ai perdu personnellement , oncles, cousins et amis proches, victimes des dahalo, et je ne peux qu’approuver la recommandation de M. le ministre qui est d’ailleurs bien placé pour l’appréciation de ce phenomène dahalo. Naho mamaky ahy rehy aba, le ano veloma ty ami Batàna agny.

      Les dahalo ne sont pas des simples bandits Valis, ce sont des criminels très organisés et lourdement armés et c’est à juste titre qu’on les considère comme des terroristes. Et si un soldat loupe les jambes d’un terroriste mais l’atteint mortellement au coeur, on devrait lui offrir des biscuits ; plus sérieusement, l’élever au rang de Chevalier de l’Ordre du Mérite.

    • 2 août 2013 à 23:41 | el che (#344) répond à Beandroy

      Dîtes-vous bien que l’état n’est pas étranger au problème dahalo. posez-vous la question : qui les a fourni des armes de guerre ? Comment se fait-il qu’il n’y ait pas de procès retentissant concernant les dahalo ? Pourquoi n’a-t-on jamais remonté la filière bovine pour démanteler le réseau ?

      Ici, l’état est doublement responsable. Non seulement il ne parvient pas à maitriser les dahalo, mais permet à des civils de tomber sous leurs balles.
      Enfin, quand ils agissent, les forces de l’ordre brûlent des villages, tirent sur tout ce qui bouge, y compris les innocents !
      Pourtant avec les milliers de soldats que compte Madagascar, il y a moyen d’affecter des régiments entiers, sous le contrôle de policiers, de juges pour en finir avec les dahalo sans massacrer des innocents. Et tout cela dans le respect des droits de l’homme, de la présomption d’innocence.

    • 3 août 2013 à 11:16 | internaute (#5979) répond à el che

      « Dîtes-vous bien que l’état n’est pas étranger au problème dahalo. Posez-vous la question : qui les a fourni des armes de guerre ? »
      Sans rentrer dans une polémique stérile du phénomène dahalo qui existe depuis longtemps (sauf à être amnésique pour les périodes antérieures ou avoir la mémoire sélective) même, et c’est une réalité, s’il s’est développé au fur et à mesure des tensions qui secoue la grande Ile et de la pauvreté
      Cependant concernant les armes de guerre la réponse est simple, elles ont proliféré depuis la crise du début de 2002 avec l’armement des milices de Ravalomanana et Ratsiraka ; armes qui n’ont pour la plupart jamais été restituées. Beaucoup de gens le savent, la presse en particulier et cela avait d’ailleurs fait quelques gros titres à l’époque.

    • 3 août 2013 à 21:04 | manga (#6995) répond à el che

      Talilio gea Beandroy,
      Je compatis à votre douleur, comme j’ai vecu cette région pendant presque toute mon existence.
      - Le malaso, ayant pour origine la démonstration des baralahy dans le but de prouver leur virilité, s’est "gracieusement" évolué en dahalo.
      - Cette histoire ne date pas d’aujourd’hui.
      - Le Commandant Faharo et son compagnon de lutte avaient freiné mais pas anéanti le système,
      - Et ce, au temps de Ratsiraka qui, quant à lui, avait même suggéré des puces électroniques.
      - Et les gouvernements se succèdent mais le mensonge demeure.
      - Qu’est ce qu’ils n’ont pas fait, jusqu’à brûler vif des innocents
      - Où est-ce qu’on peut trouver des gens comme le sniper de Lyllson qui est rentré bredouille de la mission qui lui est confiée.
      - Si ces derniers sont lourdement armés comme vous l’avez dit, et comme ces armes de guerre sont prohibées : il n’y a que l’état qui est le principal fournisseur.
      Je sais très bien comment les dahalo masquent leur "gibier" que ce soit au niveau du "lokon’omby" ainsi qu’à leur corne ; sans tenir compte du stade de falsification du bokin’omby : même les vrais propriétaires en sont vraiment convaincus.
      Revenons à nos moutons : un gouvernement aussi instable comme tel n’arrivera jamais à résoudre le vrai problème du Sud et surtout quand il a une part de gâteau dans cette affaire.
      - Un ex-colonel nommé chef de région du Sud-Est ne voulait même pas coopérer avec le Général Manakay sur certains points si délicats, prouve bien qu’il y a anguille sous roche.
      Pour moi, et qui n’engage que moi seul, éliminons d’abord ces dahalo ambony latabatra avant d’espérer quelque chose de tangible.
      Mes respects.

    • 4 août 2013 à 23:09 | el che (#344) répond à internaute

      "elles ont proliféré depuis la crise du début de 2002 avec l’armement des milices de Ravalomanana et Ratsiraka ; armes qui n’ont pour la plupart jamais été restituées. " (internaute)


      Heureux de vous l’entendre dire : les responsables de la prolifération des armes sont encore présents sur la scène politique, et n’ont jamais été inquiétés.
      Plusieurs pays ayant vécu des situations semblables, ont remué ciel et terre pour la récupération des armes, allant jusqu’à inspecter chaque foyer. A Mada, il y a eu un laxisme total à ce propos. Aujourd’hui ces armes circulent sous les manteaux, sont utilisés et même loués par des bandits de toute sorte. Lutter contre les dahalo et le grand banditisme, c’est aussi désarmer côute que côute toute l’île.

    • 5 août 2013 à 00:04 | el che (#344) répond à internaute

      "Sans rentrer dans une polémique stérile du phénomène dahalo qui existe depuis longtemps (sauf à être amnésique pour les périodes antérieures ou avoir la mémoire sélective) "
      --------------------------------------------------------------------
      Oui, mais le phénomène prend de plus en plus d’ampleur, et c’est là le drame. Un "État de droit" a le devoir de sécuriser tout le territoire. L’intervention de l’armée et des forces de l’ordre doit être massive et permanente, et proportionnée au trouble. Mais dans les règles de l’art. Ces derniers doivent respecter les droits de l’homme, la présomption d’innocence.

      Les exécutions sommaires, l’incitation au meurtre témoigne l’amateurisme de ce régime de pacotilles. L’extermination est le procédé appliqué par ignoble moustachu.

      Ce ministre irresponsable encourage la guerre civile, en envoyant les fokonolona au massacre avec des moyens de défense dérisoires.
      Tiens donc, cela ne vous rappelle-t-il pas une certaine invitation à des civils à franchir « la ligne rouge ????? »
      Donc, c’est aux citoyens de pallier la faiblesse des armées, pendant que des milliers de gendarmes, policiers et soldats se planquent tranquillement dans les casernes et les bureaux....
      Que les citoyens se réveillent et exigent leur protection. Qu’ils refusent de faire le boulot de ceux qui sont armés et entraînés pour ce genre d’opération.

    • 6 août 2013 à 14:20 | DIPLOMAT (#846) répond à internaute

      Il ne s’agit pas d’avoir une memoire selective mais une memoire objective.
      Les DAHALO ont touJours existait, et naturellement, vous faites allusion à une prolifration d’armes en 2002. Évidemment pour stigmatiser Mr Rav8...
      Sauf que le phenomène Dahalo a pris de l’ampleur 10 ans après...

      Pensez vous vraiment, que des DAHALO, ayant eu des armes en 2002, auraient attendu 2012 pour commencer à piller à grande echelle en obéissant ainsi à politique que je vous laisserai le soin de décrire ?
      Pensez vous que les munitions utilisées datent également de cette pèriode ?

      Parmi les 30 Dahalo tués ces derniers jours, des armes ont été recupérées. Pourquoi ne pas en publier leurs origines selon vous ?

  • 2 août 2013 à 10:23 | jaongaly (#6709)

    Terroriste ou bandit ou autres appellations , comme Madagascar est un état de droit, il y a des gens que l’état paye mensuellement pour assurer la sécurité des personnes et des biens. C’est quand même leur mission de base non ?

    • 2 août 2013 à 10:39 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à jaongaly

      Tout à fait vrai,ce vous dîtes.
      Malheureusement,il manque de l’AUTORITE ou des AUTORITES,à Madagascar.
      C’est pour cela que j’ai rappelé à Monsieur le Ministre de l’Intérieur la compétence et l’autorité des Chefs de Régions.

      A QUI PROFITE LES TROUBLES-LES DAHALO -et/ou le terrorisme/faroche ??
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 2 août 2013 à 10:41 | marco (#6803) répond à jaongaly

      Le plus triste concernant les forces de l’ordre, c’est que les mieux payés ne font que parader dans les salons, et les plus mal payés vont aller se faire masacrer par les dahalo.

    • 2 août 2013 à 11:46 | jaongaly (#6709) répond à marco

      Vos précisions me rassure, je croyais que j’étais le seul à penser à ces mêmes réflexions.

    • 2 août 2013 à 12:11 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      rectification :
      - tout à fait vrai,ce que vous dîtes
      Toutes mes excuses...

    • 2 août 2013 à 12:22 | Beandroy (#3943) répond à jaongaly

      jaongalahy !

      Je m’énerve particulièrement aujourd’hui quand je vous vois tous en soi-disant respectueux de l’Etat de droit qui voulez donner des leçons ; arrêtez nom d’une pipe, ce n’est pas votre famille qui est massacrée par les dahalo là-bas ; ces criminels sont des terroristes et il faut agir en conséquence.

      Allez donc crier contre les Etats-Unis, pour dénoncer leur lutte anti-terroriste qui ignore complètement le droit de l’homme !!! Notre ministre a le mérite de se référer encore à la loi conséquente dans le cas où l’on considère les dahalo comme des terroristes ; ce que vous n’avez pas compris.

    • 2 août 2013 à 13:01 | Radepy (#7163) répond à Beandroy

      Mais on ne donne pas au peuple, le droit de tuer au nom de soi-disant légitime défense ! Il veut quoi, la guerre civile ?

    • 2 août 2013 à 13:11 | jaongaly (#6709) répond à Beandroy

      Bonjour,
      Je suis sincèrement désolé pour toutes les familles concernées et je compatis à leur peine.
      Je n’ai aucune leçon à donner, je constate seulement comme vous que les dahalos font des actes criminelles, quand aux qualifications de leurs actes terroriste ou autres , c’est aux juges de le faire,(si nous sommes bien d’accord que nous sommes dans un état de droit), et je persiste et je signe : il y a des personnes déjà missionnées, par l’Etat malagasy pour les interpeller. Cela fait parti de leurs métiers.
      Est-il besoin de nous rappeler qu’un métier se perfectionne. Savoir ce que font les autres dans la lutte contre la criminalité ne peut qu’aider.
      Gardons l’esprit de justice et de discernement qu’il nous reste pour ne pas devenir des bêtes sauvages.
      Les américains sont les américains, les malagasy sont les malagasy.

    • 2 août 2013 à 13:25 | Radepy (#7163) répond à Beandroy

      Le devoir du ministre était simplement de relater les faits et non pas de donner une leçon de droit au peuple. Ces déclarations ont d’ailleurs engendré diverses interprétations et réactions ... jusqu’à une confrontation verbale entre les forces de l’ordre, la population et les politiques.

    • 2 août 2013 à 13:47 | Radepy (#7163) répond à Radepy

      Aviez-vous vu un groupe de citoyens américain tué un islamiste ? Mais que dites-vous là ? Aviez-vous vu ou entendu même une seule fois, aux Etats-Unis ou en France, un petit et jeune voleur comme un "pangaropaosy" tué ou brûlé vif par la population ?

      Le ministre de l’Intérieur n’a pas le droit de donner ORDRE DE TUER ! Point barre et je ne reviens plus à cette discussion !

    • 3 août 2013 à 21:28 | manga (#6995) répond à Radepy

      Radepy,
      ce qui nous differencie, nous les civils des militaires c’est le terme suivant : " A la guerre comme à la guerre". Le FIDH n’est qu’une proposition plutôt utopique face à ces corps.
      Le ministre des armées, en l’occurence Jean-Yves le Drian est sur le point de reformer, en supprimant 40.000 corps et certaines casernes mais là où je veux en venir est que la défense des intérêts français à l’étranger sera par contre renforcée : 1000 hommes, comme les ennemis sont en général de l’extérrieur.
      Font partie :
      - La légion étrangère comme son nom l’indique ainsi que ceux qui ont participé dans les grands évènements comme Mali, Irak, Afhganistan, etc...
      - D’autres, en mission sécrète, sont avisés du but de leur mission et du moment où ils agissent, l’état s’en désengage totalement : Mercenariat.
      Donc ne confondez pas les deux choses parce que vous allez être induit en erreur.

    • 5 août 2013 à 00:11 | el che (#344) répond à marco

      marco,
      Il, n’y aurait pas de massacre d’agents de force de l’ordre si on met à disposition le plus grand nombre possible d’hommes armés face aux bandits. On sait bien le faire dans les défilés de fête nationale.

  • 2 août 2013 à 11:13 | alamady (#6775)

    Re matetika ny hoe "Naona ny olona, koa lasa manao dahalo". Ary misy amin´ireo nandray fitenenana eto koa no mbola mamerina izany.

    Kanefa mety ho azo an-tsaina koa ve fa ny sasany amin´ireto kandida marobe ireto no manao mafia amin´ny alatra- sy varotra omby, na koa mamoaka sy mivarotra "boa-dé-rosy" mba ahazahoany vola hanaovany propagandy ?

    Raha mety ho azo an-tsaina izany, dia tokony any ianao, Andriamatoa hajaina Minisitry ny Aty-Tany, no mitady "vaha-olona" mba hamongarana hatrany amin´ny fotony an´io loza ratsy io.

    Hatsipy ny tady, eny an-tandroky ny omby ;
    Hatsipy ny teny, eny am-pon´ny endry ....

    alamady

    • 2 août 2013 à 12:15 | krizzy2 (#5166) répond à alamady

      Marina tanteraka izany, tsy kely lalana ny mpanararaotra, anisan’izany (raha tsy atao hoe izy mihitsy no voalohany) ny mpanao politika.

      Sarotra omem-porofo anefa fa mpaniraka ireo dahalo izy.

      Raha mihondinkodina eto ihany ireo omby angalarina, angamba tsy mihena ny isany ankehitriny.

  • 2 août 2013 à 12:04 | leclercq (#4410)

    Les "DAHALO " NE SERAIENT ’ ILS PAS TOUT SIMPLEMENT UNE SORTE DE "DJIHADS " commendités
    par des "DIRIGEANTS VEREUX " pour détourner l’attention ????? et pendant qu’on "LES CHASSE " , ces derniers eux ont " les champs libres " pour semer la discorde et agir comme bon leur semble , je ne nie pas loin de là l’existence des dahalos et des bandits mais tout de même !!! j’ai la désagréable impression que depuis qlqs temps ils en poussent un peu partout , à croire qu’ ils sont non seulement bien protégés et en plus bien armés pour se propager à cette vitesse !!! LA QUESTION EST PAR QUI ????

    • 2 août 2013 à 15:21 | leclercq (#4410) répond à leclercq

      En conclusion : LA GUERRE CIVILE EST BIEN A LA PORTE DE MADAGASCAR !!! A FORCE DE DIVISER ,UN DE SES QUATRE , CA VA PÊTER , AU MOINS ? NOUS NE POUVONS PAS DIRE QU’ON ETAIT PAS AVERTI !! TANT ILY A " PREMISSE " , basile disait , les Malgaches n’étaient pas aptes à s’entretuer entre eux ,pourtant , il faut vraiment être aveugle pour ne pas se rendre compte que tout est fait pour les diviser et pourqu’ils se haïssent , n’ayant pas vraiment idée de la misérable vie que ménent nos compatriotes , ce même basile va jusqu’à préconiser l’emputation d’un membre en cas de vol comme une "CHARIA " le radicalisme l’habite et par la même occasion -le besoin de détruire !!!bref un " TYPE PLEIN DE HAINE ET DONC DANGEUREUX , TRES DANGEUREUX !!!

    • 5 août 2013 à 00:15 | el che (#344) répond à leclercq

      Il pourrait déjà couper les oreilles et les pattes d’un certain lapin, n’est-ce pas ?

  • 2 août 2013 à 13:25 | androy (#1704)

    - Depuis le coup d’État de 2009, les conditions de vie dans les zones rurales se sont dégradées et de plus, avec ce nouveau régime putshiste , l’influence militaire en politique a augmenté considérablement autrement dit la sécurité s’est focalisée sur la sécurité du régime avec ces nomination de 26 généraux, et non sur la sécurité humaine ».ANR a inventé les Forces d’Intervention Spéciales (FIS), unité militaire bien équipée, comme un corps capable de combattre les ‘dahalo’ (sur papier) mais, en réalité, cette armée a seulement pour but de supprimer les éléments suspectés de planifier un contre coup d’État pour renverser le gouvernement du putshiste .
    La vraie question est la suivante : Les ‘dahalo’ se sont-ils tournés vers d’autres activités criminelles et vont-ils, ne serait-ce que commencer à adopter ou à exprimer des objectifs politiques ? ( perturbation des examens à Betroka).S’ils deviennent une force disciplinée structurée et bien équipée, l’armée nationale et les forces de sécurité feront face à un redoutable défi , elles ne pourront pas tenir longtemps, la mouche risque de changer d’âne plus vite qu’on le croit….

    • 2 août 2013 à 16:14 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à androy

      le post de jipo (voir plus bas) peut ètre un complément de ce que vous dites
      androy

  • 2 août 2013 à 14:14 | harmelle (#5862)

    Et quoi ? En affamant 90 % de la population , en déscolarisant 1 000 000 d’ enfants vous vous attendiez a n’avoir que des mendiants à genoux en face de vous ? C’est surréaliste....exterminez , exterminez , il s’en lèvera encore et encore .........

  • 2 août 2013 à 14:37 | Maxim (#5960)

    Mr le ministre qui sont ces dahalo ?Pour le peuple ces dahalo sont au sein du gouvernement, des forces de l’ordre. Donc il faut exterminer une partie du gouvernement et des forces de l’ordre monsieur le ministre. Qui peut faire le travail ?

  • 2 août 2013 à 14:53 | Jipo (#4988)

    quid de la misère , de l’ éducation pour tous , de la santé , de l’ agonie de l’ économie , de la faune & de la flore , des crickets , liste non exhaustive ...

    lundi 4 octobre 2010
    Le linguiste nord-américain Noam Chomsky a élaboré une liste des « Dix Stratégies de Manipulation » à travers les média. Nous la reproduisons ici. Elle détaille l’éventail, depuis la stratégie de la distraction, en passant par la stratégie de la dégradation jusqu’à maintenir le public dans l’ignorance et la médiocrité.

    1/ La stratégie de la distraction
    Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes. La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l’économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique. « Garder l’attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser ; de retour à la ferme avec les autres animaux. » Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »
    2/ Créer des problèmes, puis offrir des solutions
    Cette méthode est aussi appelée « problème-réaction-solution ». On crée d’abord un problème, une « situation » prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter. Par exemple : laisser se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur de lois sécuritaires au détriment de la liberté. Ou encore : créer une crise économique pour faire accepter comme un mal nécessaire le recul des droits sociaux et le démantèlement des services publics.
    3/ La stratégie de la dégradation
    Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement, en « dégradé », sur une durée de 10 ans. C’est de cette façon que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles (néolibéralisme) ont été imposées durant les années 1980 à 1990. Chômage massif, précarité, flexibilité, délocalisations, salaires n’assurant plus un revenu décent, autant de changements qui auraient provoqué une révolution s’ils avaient été appliqués brutalement.
    4/ La stratégie du différé
    Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme « douloureuse mais nécessaire », en obtenant l’accord du public dans le présent pour une application dans le futur. Il est toujours plus facile d’accepter un sacrifice futur qu’un sacrifice immédiat. D’abord parce que l’effort n’est pas à fournir tout de suite. Ensuite parce que le public a toujours tendance à espérer naïvement que « tout ira mieux demain » et que le sacrifice demandé pourra être évité. Enfin, cela laisse du temps au public pour s’habituer à l’idée du changement et l’accepter avec résignation lorsque le moment sera venu.
    5/ S’adresser au public comme à des enfants en bas-âge
    La plupart des publicités destinées au grand-public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisants, souvent proche du débilitant, comme si le spectateur était un enfant en bas-age ou un handicapé mental. Plus on cherchera à tromper le spectateur, plus on adoptera un ton infantilisant. Pourquoi ? « Si on s’adresse à une personne comme si elle était âgée de 12 ans, alors, en raison de la suggestibilité, elle aura, avec une certaine probabilité, une réponse ou une réaction aussi dénuée de sens critique que celles d’une personne de 12 ans ». Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »
    6/ Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion
    Faire appel à l’émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. De plus, l’utilisation du registre émotionnel permet d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements…
    7/ Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise
    Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage. « La qualité de l’éducation donnée aux classes inférieures doit être la plus pauvre, de telle sorte que le fossé de l’ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les classes inférieures. Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »
    8/ Encourager le public à se complaire dans la médiocrité
    Encourager le public à trouver « cool » le fait d’être bête, vulgaire, et inculte…
    9/ Remplacer la révolte par la culpabilité
    Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto-dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de révolution !…
    10/ Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes
    Au cours des 50 dernières années, les progrès fulgurants de la science ont creusé un fossé croissant entre les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes. Grâce à la biologie, la neurobiologie, et la psychologie appliquée, le « système » est parvenu à une connaissance avancée de l’être humain, à la fois physiquement et psychologiquement. Le système en est arrivé à mieux connaître l’individu moyen que celui-ci ne se connaît lui-même. Cela signifie que dans la majorité des cas, le système détient un plus grand contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les individus eux-mêmes.
    Noam Chomsky

    • 2 août 2013 à 16:17 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à Jipo

      Faut t’il croire que dzoudzou a lu , lui aussi , Noam Chomsky ???

  • 2 août 2013 à 15:08 | vatomena (#7547)

    1947-2013—57 ans apres la grande rebellion on tombe encore sous les balles,et ,cette fois ,les balles sont tirées par des mlgaches contre d’autres malgaches . Cela s’appelle guerre civle

    • 2 août 2013 à 15:41 | leclercq (#4410) répond à vatomena

      Eh , oui , je rejoins tout à fait votre raisonnement, hélas, cette guerre fratricide est plus que proche !!!
      PAUVRES PEUPLES MALGACHES , , ceux qui réussissent à survivre de la famine risquent de tomber sous les balles de leurs propres compatriotes !!! tout est fait pour ça !!! DIVISER POUR MIEUX REGNER ! SEULS : BASILE ,L’AUBERTNE ET AUTRES RABRI EN SORTIRONT RAVIS DE CETTE TRISTE PERCEPTIVE !!!! " MADAGASCAR
      AUX MALGACHES " comme dirait l’autre !!! enfin pour ce qu’il va en rester !!!

    • 2 août 2013 à 15:44 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à vatomena

      66 ans après

    • 2 août 2013 à 15:49 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Si vous allez lutter contre les dahalo,vous n’irez pas avec une lléchette.
      Ne comptez pas sur les étrangers pour les liquider.
      Basile RAMAHEFARISOPA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 2 août 2013 à 16:11 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      1) Pensez-vous que c ’est leur rôle ?
      2) vous n’ en attendez pas assez : des étrangers !

      Laissez votre clavier et allez vous en occuper vous même Madagascar aux Malgaches , ( mr est servi ) au lieu de jouir devant votre mentor qui s’ en tape autant que vous mr " ON " .à moins que les sacs à dos , car les costards cravates que vous aimeriez : risque pas avec la sécurité souveraine & les infrastructure que vous proposez .
      Que la hat commence par en montrer l’ exemple, et si voler un boeuf mérite le qualificatif de terroriste , faire un coup d’ état , c ’ est koi : djihadiste ?
      Eh non , le roi des terroristes n’ en aura jamais l’ exclusivité . /

  • 2 août 2013 à 16:20 | Rakotoasitera Fidy (#2760)

    L’un se prénomme Florent et l’autre Florens ... est ce vraiment un hasard ???

    • 2 août 2013 à 16:46 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à Rakotoasitera Fidy

      Ben oui

      Après les facéties du prénommé Florens , colonel gendarme , qui clamait très fort , sans jamais oser dire leur noms , qu’un militaire , un flic et un gendarme
      (proche de madame lalao Ravalomanana) ont tiré contre les forces de l’ordre dans le but de créer un climat ’noir’, à Antananarivo

      Voilà le dénommé Florent qui y va aussi de sa petite musique , comme pour généraliser la psychose que ces idiots veulent diffuser dans toute l’ile

      A qui le tour : après le centre , le sud , verra t’on une ’bombe’ explosée dans le nord ???

      Et Toamasina le ’trop tranquille’ .. quelques rafales de kalach dans la bazar be feraient l’affaire

      Eh oui , eh oui ... Jipo a bien raison de citer Chomsky

      Androy , le sud , moi aussi je connais mais malheureusement , et je l’ai dit
      plus d’une fois , LA MAIN QUE TU NE PEUX COUPER : EMBRASSE LA

      Ce n’est point la peine de vouloir poeter plus haut que son cou quand on est nul , archinul ..

      Le ’on’ s’adresse aux malagasy

    • 2 août 2013 à 17:11 | Jipo (#4988) répond à Rakotoasitera Fidy

      dur à digerer mais mieux vaut etre rouge que mort , ne serait-ce que pour mieux la couper .
      La description de Chomsky se déroule en live à Dago , ( pour ma plus grande tristesse ) .

    • 2 août 2013 à 19:41 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Rakotoasitera Fidy

      ==rectifacation,cher Rakotoasitera Fidy==
      Militaire,flic ,gendarme,ont tiré..
      Faîtes attention,vous êtes complètement dans l’erreur d’interprétation..des renseignements.
      C’est dangeureux..
      Cordialement.
      basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 3 août 2013 à 15:27 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Restez ou vous etes cher Ramahefarisoa Basile

      Ici , à Madagasikara ce n’est plus chez vous

      Et l’erreur , ici, c’est uniquement vous ..

      Tres cordialement

  • 2 août 2013 à 17:03 | pitakelly (#7587)

    Pensez un peu a tous les paysans qui perdent jour après jour leurs Zébu.A tous ces villages qui chaque soir quand la nuit tombent ont peur pour leurs vies,leurs familles.
    Il faut les exterminer même si d’autres arriveront.

    Tirez dans les jambes ne fait pas plaisir surtout avec une kalachnikov.
    Merci de sacrifier un Zébu et de l’offrir a tous les gendarmes et les membres du fokonolona qui on participé à cet assaut.

    1 Dahalo mort = 1 zébu de sauver pour le paysan

    5000 zébu sauvés = Dahalos exterminé

    • 2 août 2013 à 17:26 | Jipo (#4988) répond à pitakelly

      la différence , c ’est que les dahalo ne se mangent pas : encore ...
      Et quand il n’ y aura plus de zébus ,vous planterez des dahalo , élèverez des crickets ou deviendrez végétariens ?
      Ne pensez-vous pas que donner du travail à tous ferait des vacances aux kalach ?
      Donnez des armes à des insulaires faute d’ ennemis, ils s’ entretuent .
      la souveraineté se combat , se travaille , se mérite , là ça ressemble plus à un gâchis , donner de la konfiture à ...
      Le pire : ce ne sont pas les dahalo les responsables , ils ont au moins le mérite d’ etre compétents contrairement à ceux qui font diversion en les montrant du doigt .

  • 2 août 2013 à 17:48 | Rakotoasitera Fidy (#2760)

    Les ’foroches’ sont des jeunes agés de 10 à 18 ans .....

    Ces ’foroches’ , parait t’il , sèment la terreur dans le ... nord , du coté d’Antsiranana

    Seulement voilà , à peine arrétés par la police , ils sont aussitot relachés ce qui fait dire à un auditeur de la radio Antsiva habitant la région :

    ces ’foroches’ bénéficient d’ interventions de personnages trés hauts placés

    A t’il tort de raisonner ainsi ???

    • 2 août 2013 à 18:01 | bbernard (#6880) répond à Rakotoasitera Fidy

      "foroches" dans le nord, dahalos dans le sud et le centre, le problème est tout simplement que sous des noms différents il s’agit de milices armées par les autorités pour piller, tuer et terroriser la population et l’obliger ainsi à se terrer. De cette manière, les mafieux au pouvoir sont tranquilles pour continuer de piller le pays. Les commanditaires sont le petit caporal en tête, ses complices et les chefs de régions qui leurs sont inféodés ensuite. Les fournisseurs d’armes et d’uniformes et cagoules sont les gendarmes, les douaniers et les policiers. Si vous êtes sur place, faites votre petite enquête discrètement et vous pourrez le vérifier facilement.

    • 2 août 2013 à 18:11 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à bbernard

      Et c’est bien là que le bat blesse :

      Les deux pinocchios ’florentais’ ne sont là que pour ’couvrir’ ces mafieux qui , sans vergogne , pillent systématiquement le pays

    • 2 août 2013 à 20:33 | leclercq (#4410) répond à Rakotoasitera Fidy

      C’est un peu le même principe qu’applique Mme Taubira conçernant les jeunes délinquants parfois mineurs mais souvent recidivistes : ON FAIT JUSTE SEMBLANT DE LES ARRÊTER !!! POUR LES RELACHER UN PEU PLUS LOIN !!!

  • 2 août 2013 à 17:51 | Rakotoasitera Fidy (#2760)

    A ce rythme , les sieurs Floren’ts’ n’ont quà bien se tenir : 20 millions de terroristes vont envahir Madagasikara

    • 2 août 2013 à 19:51 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Rakotoasitera Fidy

      Rakotoasitera Fidy,
      Vous n’allez pas tomber dans cette mascarade anti-malgache de certains étrangers qui sont là pour nous dénigrer,sans cesse.Ils se croient toujours supérieurs,à NOUS,Malgaches ;
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 2 août 2013 à 20:39 | leclercq (#4410) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      "QUI CA" NOUS ??? Encore ce complexe d’infériorité !!!!décidement ca devient une véritable obsession pour vous !!!

    • 3 août 2013 à 11:20 | vatomena (#7547) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Ne pas dramatiser --- Le dénigrement est aussi bien chez les malgaches que chez les vazahas . Où est il le temps où les malgaches tenaient le vazaha pour un mpakafo ? Le ""sac à dos " d’aujourd’hui prete à des réflexions bien désobligeantes dont l’intéressé se fiche du reste . .En fait ,le dénigrement du vazaha n"’est souvent que l’expression de sa déception ,de son irritation de voir tomber un pays tout entier dns l’anarchie ,la misére et la délinquance .Il avait débarqué avec une autre image en tete de ce pays . : celle de l’ile heureuse .

    • 3 août 2013 à 15:32 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Ramahefarisoa Basile

      Comme je l’ai dit plus haut , vous etes totalement ’out’

      Et comme il est trop tard pour vous indiquer une quelconque issue à cette ’outitude’ : vous serez et resterez jusqu’à la fin INFERIEUR

  • 2 août 2013 à 22:26 | el che (#344)

    ◦« Il faut exterminer les dahalo ; ils sont des terroristes »
    ********************************
    DES MOTS INSUPPORTABLES

    Ce ministre irresponsable ose autoriser les forces de l‘ordre à tuer sans sommation des compatriotes. Pire, il incite les éleveurs sans armes à se faire massacrer en défendant leurs biens, face à des dahalo munis de fusils de guerre… Ce ministre incompétent n’hésite pas à envoyer des éleveurs pour se faire massacrer par les dahalo. Le passage de la logique à l’épilepsie est consommé !
    Pendant ce temps, plusieurs milliers de militaires vaquent à leurs occupations oisives dans les casernes.
    Il faut lutter contre les dahalo, certes, mais face à une bande organisée, ce sont les forces de l’ordre qui doivent faire front. Et pas de n’importe quelle façon. Ils doivent agir en professionnels, et faire usage des armes dans le respect des lois et de la dignité humaine. Mais quand on parle d’extermination, on ne peut s’empêcher de faire un rapprochement avec la Syrie et ses crimes contre l’humanité.
    Que ce ministre relise la Constitution et les lois malgaches. Il y est dit que nul ne peut se faire justice soi-même, que nul ne peut être puni sans un jugement juste et équitable. La protection des biens et des personnes sont de responsabilité de l’État.
    Madagascar a signé l’abolition de la peine de mort, des mains de Rajoelina. Mais son gouvernement fait pire en permettant la mise à mort de personnes sans aucune forme de procès. Au nom de quelle barbarie peut-on inciter des malgaches à tuer d’autres malgaches ? Est-ce cela leur souveraineté nationale ?
    Des dahalo et commanditaires sont connus de tous, mais ne sont pas inquiétés, car certains sont mouillés jusqu’aux os, et bénéficient de protection.
    Que le ministre nous dise ou en sont les enquêtes sur ces dahalo. Pourquoi ne remonte pas la filière en diligentant une enquête chez les acheteurs de bovins ? Pourtant, d’année en année, le fisc détient le contenu du cheptel des éleveurs, ainsi que le volume d’activité des revendeurs.
    Il n’existe pas de volonté réelle d’éradiquer ce fléau depuis des années. Le trafic de bovin ressemble au trafic de narcotique en Colombie. C’est une honte nationale.
    À nous citoyens d’exiger des candidats aux élections présidentielles d’exiger leur programme en matière de sécurité. Un État incapable d’assurer sa principale mission, n’en est pas un. Aujourd’hui, en cas d’attaque du pays par un pays étranger, nous sommes certains de la débâcle de l’armée malgache, vu son inefficacité.
    El che

  • 2 août 2013 à 22:57 | bbernard (#6880)

    "Il faut exterminer les dahalos ; ils sont des terroristes" Comme tu dis bouffon. Moi, je dirais plutôt : "Il faut exterminer ce gros porc de Florent Rakotoarisoa ; c’est le chef des terroristes."

  • 3 août 2013 à 02:19 | Olombelona (#7588)

    Monsieur le Ministre de l’Intérieur a parfaitement raison....ces dahalo sont à exterminer. Je regrette seulement que l’actuel chef d’ État ai signé de façon trop précoce le traité onusien pour l’abolition de la peine de mort, qui sans cela aurait permis aux tribunaux malagasy de la faire appliquer envers les dahalo reconnus coupables de crimes atroces.

    • 5 août 2013 à 00:26 | el che (#344) répond à Olombelona

      Olombelona ,
      vous avez un cran de retard. Aujourd’hui, on tire d’abord, on juge après.

  • 3 août 2013 à 14:05 | internaute (#5979)

    Déjà, en 2005, on pouvait lire :
    « Les bandits aux surnoms tels que Ratsibahaka (Le Lémurien Méchant) ou Zaza Mola (Bébé Fou) font désormais partie du folklore de l’île à cause de leurs exploits criminels mais, depuis 2002, elles [les zones rouges] ont pris de l’importance »
    L’instabilité politique facilite la prolifération des armes légères sur l’île. Après le refus de M. Ratsiraka d’accepter sa défaite électorale face à M. Ravalomanana, le pays s’est retrouvé au bord de la guerre civile en 2002.
    À l’époque, l’intervention de la communauté internationale avait permis d’éviter le conflit.

    « Au cours de cette impasse politique – qui a provoqué un blocus de six mois de la capitale – l’armée s’est divisée en 2 camps ennemis.
    En outre, les deux candidats à la présidence ont recruté des civils et des réservistes pour former des milices dans le but de renforcer leurs brigades respectives : les « légitimistes » de M. Ravalomanana contre les « loyalistes » de M. Ratsiraka »
    « Beaucoup de gens se sont servis dans l’arsenal de l’État et n’ont jamais rendu les armes. En fait, beaucoup de ces hommes armés d’hier sont les dahalo d’aujourd’hui »

    « Selon les analystes, en l’absence de toute initiative pour récupérer les armes légères, il est facile de se procurer des armes à feu via des réseaux illicites, y compris des fusils d’assaut AK-47. De plus, il semblerait que les forces de sécurité, mal payées, louent leurs armes »

    • 4 août 2013 à 12:14 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à internaute

      A cette époque,la vedette s’appelle :==SOPHIE RATSIRAKA=/Chef des Chefs.
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS