Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 30 juin 2022
Antananarivo | 02h44
 

Economie

Economie

Hausse de salaire : le secteur privé dans l’expectative

mercredi 25 mai | Mandimbisoa R.

Si l’augmentation de salaire annoncée par le président de la République le 1er mai est déjà effective pour les fonctionnaires en dépit des grognes de tous genres, le secteur privé est encore dans l’expectative. Il attend le décret d’application de la hausse de salaire minimum d’embauche à 250 000 ariary et les modalités de compensation promise par l’Etat.

Le ministère du Travail, de l’Emploi, de la Fonction publique et des Lois sociales est en première loge pour confectionner ce décret et la réponse de la ministre de tutelle dans ce sens est encore loin de satisfaire les attentes. Lors de la table ronde organisée à Anosy, la ministre Gisèle Ramampy, a déclaré que le décret d’application sera bientôt publié. Le retard de la publication de celui-ci serait dû à la lourdeur des procédures de publication des textes réglementaires. L’annonce officielle a été effectuée par le chef de l’État lors d’un discours adressé à la nation et l’adoption des décrets relatifs à la hausse a été prise en conseil des ministres 4 jours plus tard.

Le groupement du secteur privé qui a discuté de cette hausse avec le président de la République déplore ainsi que les détails concernant cette hausse ainsi que les modalités de participation de l’État à ce projet restent encore flous. En effet, l’État doit verser un montant de 30 000 ariary par mois, par employé, à titre d’aide au secteur privé pour atteindre les 250 000 ariary promis par le Chef de l’État comme étant le salaire minimum d’embauche sur l’ensemble du territoire national.

109 commentaires

Vos commentaires

  • 25 mai à 09:25 | arsonist (#10169)

    Dans cette situation économique plus que précaire de Mada depuis plus d’une décennie , les irresponsables comme le DJ bac-3 mpandihy dyvo Rajoelina peuvent proclamer ce qu’ils veulent proclamer , mais les faits , eux , sont têtus : ils ne veulent pas suivre !
    Et ils ne suivent pas !

    • 28 mai à 18:53 | Ibalitakely (#9342) répond à arsonist

      Pour les volomboasary ce sera tjrs la charrette avant les boeufs, car tout président qui se respecte & qui est très compétent demanderait & discuterait d’abord avec le patronat & les divers syndicats avant de parler d’hausse de salaire, satria manao tahaka ny vao mianatra fanorona ka akisakisaka fahatany aloha ny vato izay vao mieritreritra hoe inona no mbola mety azo atao & inona ihany koa no mety ho vokatry izay natao ??

    • 28 mai à 19:38 | Ibalitakely (#9342) répond à arsonist

      Na ny Ntaolo Malagasy aza efa nahafantatra izany hoe "ataovy tahaka ny tery omby ririna ka sady tsy hahafaty ny reniny no tsy hahafaty ny zanany". Fa ireto foza mpandrava ireto (TVM-RNM, Courts, Jumbo Score ...), izay miezaka dia miezaka atrany manimba orinasa malagasy (Tiko sns) dia hita fa ny hanohy famotehana foana no ao an-dohany.

  • 25 mai à 09:27 | Stomato (#3476)

    L’on arrive au syndrome du chef d’état comparé à celui de patron d’une entreprise privée.

    Un chef d’état peut décider d’une augmentation de salaire de qui il veut quand il veut. Pour trouver l’argent il lui est facile d’augmenter les impôts ou taxes.

    Le patron d’une entreprise est limité voire empêché d’augmenter les salaires car il doit tenir compte de la marge qui doit exister entre ses prix de revient et ses prix de vente, sans oublier ses charges fixes qui sont du ressort de l’état !

    Donc cette décision est surtout faite pour ceux qui ne comprennent rien au fonctionnement d’une entreprise, fut ce l’entreprise Madagascar !
    Cette décision n’a rien a voir avec la proximité immédiate de l’Ascension, de l’ascension des espoirs d’un salaire meilleur pour de nombreuses gens qui tentent de bosser ?

    • 25 mai à 10:18 | Shalom (#2831) répond à Stomato

      👍👍👍👍👍👍

    • 28 mai à 19:00 | vatomena (#8391) répond à Stomato

      Je te donne ça et je le reprends par mes taxes et mes impots . Bien joué,Chef !

  • 25 mai à 09:39 | vatomena (#8391)

    Breaking news—La contagion : Une chance pour la France

    ""Jugé pour agression sexuelle et violences sur une quinquagénaire, un bagnolais de 36 ans, déjà condamné à 10 ans de prison pour viol par la cour d’assises de Haute-Vienne en 2011, nie farouchement sa présence la nuit des faits, le 7 août 2021 à Bagnols.

    « J’étais avec mon ami Omar, on regardait Pablo Escobar à la télévision », jure-t-il, contre toute évidence, à la barre du tribunal ce mardi 24 mai. Jusque-là, sa femme prétendait pourtant être avec lui, alors qu’elle se trouvait en fait chez sa famille.
    La victime saute par la fenêtre

    En pleine nuit, la victime avait été agressée par un homme qui lui avait sauté dessus, dans son lit, après avoir grimpé jusqu’à sa fenêtre. Celle-ci sent le sexe en érection de son assaillant pendant la bagarre. Pour s’échapper, la femme devra finalement sauter par la fenêtre d’une hauteur de 2,30 mètres, se fracturant le bassin dans la chute. Les enquêteurs retrouveront chez elle l’ADN et les claquettes du prévenu… Mais alors qu’elle ne l’avait pas reconnu sur planche photographique en raison d’une coiffure très différente, la victime se montre formelle à l’audience. « Oui, je le reconnais très bien, c’est bien lui », assure-t-elle sans hésiter.
    « Agressé par trois hommes en noir… »

    Le trentenaire originaire de Madagascar nie toujours farouchement. « Vous allez croire que je suis fou et que je raconte des conneries, mais ce soir-là, j’étais sur l’esplanade et j’ai été agressé par trois hommes habillés en noir. Il m’ont donné des coups et m’ont volé mes claquettes et ma chevalière !, explique-t-il. Je me suis enfuit en courant. Et ensuite, je suis rentré chez moi toute la soirée avec mon ami. Mais je suis le bon coupable, je le sais ! » Il reste en détention jusqu’à son jugement sur le fond, le 21 juin prochain."""

    • 25 mai à 10:20 | Shalom (#2831) répond à vatomena

      Ce n’est pas pire que le cas du patron de ASSU 2000 !
      Celui de Nicolas Hulot aussi.

    • 25 mai à 10:31 | Observateurlucide (#11307) répond à vatomena

      Shalom,
      Si on appliquait la justice Française à Madagascar ,combien trouverait ont de cas d’esclavages ,de viols ,de maltraitance en ce pays !
      Pour faire simple je commencerais dans les quartiers riches de la capitale ,cela suffirait pour édifier le monde !
      Le peuple ,lui ,est beaucoup plus "moral" que" les malfrats en cols blancs !

  • 25 mai à 09:49 | MALIBUC (#9345)

    IL peut gesticuler comme un singe, faire de ses pieds et de ses mains c’est pas ça qui mettra de l’argent dans les caisses.
    Un fait est certain les Gasy souffrent de plus en plus, il n’y à pas de travail et malgré ce qu’en disent certains le tourisme bat de l’aile.
    D’autres disent que l’argent coule à flot, que le pouvoir d’achat augmente....etc....Moi ce que je vois c’est la misère qui s’installe de plus en plus depuis 2018 et avec un énergumène à la tête du pays cela n’ira pas en s’arrangeant.
    Ce DJ BAC-7 de mer.de fait inaugurations sur inaugurations, coupe les rubans à la vitesse d’un TGV
    Mais il devrait faire attention car un TGV ça déraille aussi vite que ça roule.
    2023 arrive et les opposants vont lui montrer de quel bois il se chauffent.

    • 25 mai à 12:50 | lé kopé (#10607) répond à MALIBUC

      Malgré leur obstination à avancer en ordre dispersée , l’Opposition est bien là , et se prépare à l’alternance . Mais les Ego surdimensionnés de leurs chefs de file , sont un obstacle permanent pour un développement pérenne . La réalisation d’une conférence Nationale , avec la participation financière des bailleurs de fonds pourrait être le fil conducteur , en mettant carte sur table les vicissitudes qui freinent tout progrès , car des zones d’ombre existent , depuis le soulèvement de 1947 . Cette entité que l’on nomme communément troisième voie , ou Alliance Démocratique , doit faire ses preuves en montrant plus de maturité et d’expertise dans ses démarches . Madagascar peut compter sur ceux qui gardent une certaine idée de la Patrie ( tsy lany olomanga ny Malagasy).

    • 25 mai à 20:24 | bekily (#9403) répond à MALIBUC

      le DJ a beau gesticuler...
      malgré ses fans club comme Isandra : ce type ne saura jamais créer la confiance pour attirer les investisseurs de bonne facture
      Madagascar avec Rajouelle n’attire que les aventuriers ou les rapaces de deuxième zone....
      il suffit de constater tout ce dont bénéficie nos voisins : Maurice, Seychelles...

  • 25 mai à 09:59 | purgatoire (#11152)

    12 mai ... Notre clim dans la nuit a de nouveau inondé une partie de la chambre et nous l’avons coupé ... un technicien est venu le matin pour aspirer avec la bouche le tuyau à l’extérieur car il se bouche de temps en temps ... Bonjour le 4 étoiles .. Petit déjeuner ... Nous sommes seuls dans la grande salle nous rencontrons la directrice qui espère voir venir des touristes ... Je la rassure en lui disant qu’ISANDRA a prévu des flots de touristes qui devraient se compter en milliers ... Bizard elle a pas l’air rassurée ... Elle ecourte la discussion car elle a rendez vous avec la banque mondiale pour se faire financer des travaux ??? Rebizard je croyais que la banque mondiale discutait en direct avec le gouvernement ... Je n’ai pas compris aujourd’hui mais je comprendrai demain ... Départ avec notre super chauffeur pour prendre le bateau pour Nosy Iranja ... En chemin je lui fais part de mon dégout pour ces jeunes très jeunes filles qui s’affichent avec des vieux vazahas ... Il rigole et nous explique que ces filles mineurs quand elles vont à l’hotel avec des vazahas juste avant d’entrer dans la chambre elles appellent la police pour leur dire ou elles sont ... La police débarquent dans la chambre et proposent au vazahas plutot que d’aller au poste voir en prison de leur verser une somme qui parait importante de l’ordre de 2 à 3 millions d’ariary et ensuite la police partage avec la fille moitié moitié et en plus ils laissent la fille avec le vieux pour lui soutirer un maximum d’argent ... Etonnant ... Dans le bateau une majorité de vieux avec des minettes ... déconcertant ... Arrivée sur l’ile !!! Magnifique baignade repas délicieux on repart on fait une halte dans une petite ile pour voir des lémuriens mais grand froid il faut payer 15.000 Ariary pour les voir alors que c’était inclu dans la ballade ... Retour à l’hotel ... Toujours pas les touristes promis par ISANDRA ... Le soir notre chauffeur nous emmene a AMBATOLOAKA super repas dans un resto Italien ensuite un peu de danse au taxi be ... quant on voit le nombre de jeunes filles c’est impressionnant ... J’ai eu envie d’aller aux toilettes le chauffeur m’a accompagné car il ne voulait pas me laisser seul en effet une dizaine de filles attendent dans les toilettes on ne sait pas trop pourquoi ... ce qui me gène surtout c’est l’age de ces jeunes ... Il n’y a pas de travail et c’est la misère me dit le chauffeur ... rentré à l’hotel demain on va en ville je veux voir le marché

    • 25 mai à 10:49 | Isandra (#7070) répond à purgatoire

      Purgatoire,

      C’est un cas isolé, votre mésaventure justifie le désert dans cet Hôtel, la gérante même a indirectement avoué qu’ils ont besoin d’investissement pour améliorer leur situation.

      J’ai un ami avec sa femme et quelques amis, qui voulait y aller la semaine dernière, mais, les hôtels, qu’ils prennent d’habitude, sont affichés complets jusqu’à la fin du mois.

      Comme vous aimez dire le bizarre, bizarrement, surtout, les hôtels étoilés, sont tous presque complets.

    • 25 mai à 11:03 | purgatoire (#11152) répond à purgatoire

      ISANDRA allez sur HOTEL.COM et vous verrez si les hôtels sont complets en ce moment ils font 50% de remise sur les séjours ... De plus notre chauffeur de taxi nous a indiqué qu’il n’y avait pas de travail car pas de touriste idem pour la guide l’arbre sacré et la guide de la distillerie vous êtes vraiment de mauvaise foi car nous y étions et vous verrez plus tard ce que se passe REELLEMENT a tamatave et tana car nous y étions

    • 25 mai à 11:20 | vatomena (#8391) répond à purgatoire

      Du vécu ,rien que du vécu___merci pour celà purgatoire

    • 25 mai à 12:56 | Isandra (#7070) répond à purgatoire

      Purgatoire,

      Pourquoi dois-je perdre mon temps à regarder tout cela, alors que j’ai entre mes mains la réalité ?

      On sait votre intention en permanence, Malagasy bashing, tout en appréciant sa beauté.

      Et n’oubliez pas vous n’êtes pas le seul, constater la beauté de ce pays,...C’est pourquoi, les compagnies qui demandent des licences augmentent, comme le nombre de vol par semaine,...

      Croyez-vous qu’elles font tout cela sans analyser s’il y a de voyageurs potentiels suffisants ou pas ? Elles sont optimistes comme nous, les Malagasy eto an-toerana, que la destination Madagascar est prometteuse, d’autant plus, grâce à cette concurrence, les prix ne cessent de baisser.

    • 25 mai à 13:13 | purgatoire (#11152) répond à purgatoire

      Hi hi hi vu les réponses de ISANDRA on a
      Purgatoire 1 Isandra 0

  • 25 mai à 10:00 | Isandra (#7070)

    C’est tout à fait normal si le secteur privé n’applique pas, parce que le décret d’application y afférent n’est pas encore sorti.

    Pour les andafy ici, aussi, quand une loi est adoptée, tout le monde doit s’y conforme, que ce soit chef d’entreprise ou chef d’administration, etc, cela ne dépend pas du titre du Président.

    C’est comme en France, quand la loi oblige les chefs d’entreprise à augmenter le SMIC, les chefs d’entreprise ne peuvent faire que l’appliquer.

    Cet décret est déjà adopté en conseil de ministre, les chefs d’entreprise sont obligés de l’appliquer, si ça leur plait ou pas, sinon, ils seront passible des sanctions.

    • 25 mai à 10:12 | MALIBUC (#9345) répond à Isandra

      Isandra,
      Alors la Fo.za ils sont ou tes touristes ?
      Une harde de vieux vazaha qui financent les flics et les minettes mais qui n’ont pas d’argent à dépenser dans les bars, hôtels, excursions....Bravo Nosy Bé, tsys visiteurs...... hahahaha
      Les avions sont à moitié pleins (ou vide comme dit l’autre), les hôtels aussi !
      Même les pu.tes sont fauchées.
      Fallait s’y attendre.

    • 25 mai à 10:52 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Malibuc,

      Il ne faut pas gober, tout ce qu’on se raconte ici, qui sait s’il est comme vous, aimez l’imaginaire.

      La réalité est tout autre.

    • 25 mai à 11:56 | MALIBUC (#9345) répond à Isandra

      Isandra,
      Comment peux tu prétendre que c’est imaginaire alors que toi tu es en France.
      Moi je suis ici à Tana après un séjour à Tamatave et je t’invite à prendre un verre au Colbert.
      Demain midi, et c’est pas imaginaire je t’attends on verras si tu viens.
      Si non, tu confirmes ma version et donc la vérité.

    • 25 mai à 13:01 | lé kopé (#10607) répond à Isandra

      Vous faites quoi , comme mesure d’accompagnement ? On ne peut pas augmenter les salaires dans un Pays en cessation de paiement (SECES , Bourses, Opérateurs routiers, Fram) et la liste est bien fournie . Quand est ce que vous et votre Calife , comprendriez que l’on n’attrape pas des mouches avec du vinaigre ? Il y a un grand décalage entre le rêve et la réalité , et malgré votre déni , le Tourisme au Pays est moribond , des gens qui le vivent sur le terrain comme Purgatoire l’attestent .

    • 25 mai à 13:04 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      MALIBUC,

      Pourquoi dois-je venir à un rendez-vous imaginaire, dans un lieu chic de Tana.

      Tant qu’à faire, je peux vous fixer un rendez-vous à Ambohitsirohitra, juste à coté, vous demander ISDR.

    • 25 mai à 13:22 | purgatoire (#11152) répond à Isandra

      Je vous raconterai la fin de mon séjour à Tana et vous allez pleurer ISANDRA

    • 25 mai à 14:13 | dahalo (#8794) répond à Isandra

      Isandra,
      J’attend avec impatience ces fameux décrets, pour savoir comment on vous allez traduire dans les décrets l’usine à gaz que vous êtes en train de monter pour payer les 30 000 ariary d’augmentation du salaire minimum promis par le PRM

    • 25 mai à 14:29 | lé kopé (#10607) répond à Isandra

      Pourquoi s’engouffrer dans un entêtement qui n’a ni queue, ni tête . La Banque Africaine de Développement , dans sa dernière déclaration a déclaré la faillite de ce système . L’Union Européenne , la Banque Mondiale ont fait le même constat . Ce ne sont plus les exilés de la Diaspora , en mal du Pays qui relatent les faits misérables de ce Pays , mais les bailleurs de fonds eux mêmes qui investissent à perte . En tout cas , les décaissements actuels sont le fruit du travail de l’Expert Comptable , et comme d’habitude , vous vous attribuez , sans aucune honte , les dividendes de sa démarche . Malheureusement pour vous , rien ne va plus , faites vos jeux , car les décisions prises par ceux qui alimentent les caisses de l’Etat sont irrévocables ,pour cause "d’incompatibilité d’humeur " avec comme toile de fond les îles Eparses . Car l’enjeu sur le gisement de gaz et de pétrole est énorme, et les anciens Oppresseurs sont toujours les mêmes au jour d’aujourd’hui .Ce sont les vrais problèmes auxquelles les nouveaux Dirigeants doivent négocier . Le reste c’est du Bla Bla , et des discours d’Elites mal informées .

    • 25 mai à 14:42 | bekily (#9403) répond à Isandra

      arrêtez le massacre Purgatoire !
      lorsqu’AUCUN OPERATEUR DE VOYAGE NE PROPOSE PLUS DE "CIRCUIT" depuis 2009 à Madagascar : les touristes avertis se doutent bien qu’il y a des problèmes sérieux....
      En tout cas il est triste que vous ayez eu tant de déboire...
      Dans le temps j’ai pu faire un beau circuit Sainte Marie, Diego-Suarez , Nosy Be , Antsirabe , Morondava pour les tsingy et les baobabs : plus rien maintenant !!!!

    • 25 mai à 14:42 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Dahalo,

      Pour les gens qui s’habituent à compliquer la vie, c’est une machine à gaz, mais, pour nous, qui avons l’habitude la simplification, ce n’est qu’un jeu de compensation.

      Les entreprises déduiront cette augmentation, à la charge de l’Etat sur leur déclaration nominative de la cotisation mensuelle ou trimestrielle.

    • 25 mai à 15:59 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      S’il y a des beautés naturelles à voir à Madagascar ;les malgaches en sont redevables à la Nature : pas au génie malgache. Le malgache met en cendres les forets primaires ;Il remblaye ses riziéres ;Il mange ses lémuriens.Il entasse les ordures malodorantes dans ses rues

    • 25 mai à 16:06 | dahalo (#8794) répond à Isandra

      ’’Les entreprises déduiront cette augmentation, à la charge de l’Etat sur leur déclaration nominative de la cotisation mensuelle ou trimestrielle.’’
      Tiens voilà l’escroquerie , donc la cnaps sera privée une fois de plus de ces cotisations. Quand je vous dis usine à gaz c’est que c’en est une.

    • 25 mai à 17:18 | Shalom (#2831) répond à Isandra

      @ 25 mai à 16:06 | dahalo (#8794) répond à Isandra ^

      ’’Les entreprises déduiront cette augmentation, à la charge de l’Etat sur leur déclaration nominative de la cotisation mensuelle ou trimestrielle.’’
      Tiens voilà l’escroquerie , donc la cnaps sera privée une fois de plus de ces cotisations. Quand je vous dis usine à gaz c’est que c’en est une.


      dahalo, ce n’est pas la peine de répondre à des "robots" pareils. Vous voyez bien que la réponse qu’il vous donne c’est juste pour remplir le post, économiquement, comptablement ça n’a aucun sens.
      Les "kaondrana" resteront "kaondrana" jusqu’à la fin de leur vie et ce qui est dommage c’est qu’ils prennent les autres pour des "kaondrana" aussi (et vous verrez, il va répondre sur le thème "déserteur" pour prouver qu’il est vraiment "kaondrana").

    • 25 mai à 17:53 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Dahalo,

      Comme je vous ai réitéré, vous compliquez les choses qu’on peut simplifier.

      Pour les entreprises, c’est simple, la déduction dans leurs déclarations, dont la modalité sera publiée, et les restes entre l’Etat et la CNaps, tous les deux recevront en même temps la déclaration, grâce à la déclaration unique.

      Après, les entreprises ne doivent attendre que leur salariés puissent bénéficier leur droits, en cas échéant.

    • 25 mai à 17:58 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Pour le déserteur,

      Apparemment, je(un foza) comprends plus que lui ce mécanisme, ce qu’il n’admet pas.

      On ne peut pas tout savoir, comme on ne peut pas tout ignorer.

    • 25 mai à 18:16 | MALIBUC (#9345) répond à Isandra

      Isandra,
      Ok pour le rdv à Ambohitsirohitra.
      Donnez moi l’adresse exacte et je vous demanderez.
      A demain vers 12 H.

    • 25 mai à 18:36 | Shalom (#2831) répond à Isandra

      25 mai à 17:58 | Isandra (#7070) répond à Isandra ^

      Pour le déserteur,
      Apparemment, je(un foza) comprends plus que lui ce mécanisme, ce qu’il n’admet pas.
      On ne peut pas tout savoir, comme on ne peut pas tout ignorer.
      - 
      Et voilà, le kaondrana reste toujours kaondrana


      # 25 mai à 18:16 | MALIBUC (#9345) répond à Isandra ^
      Isandra,
      Ok pour le rdv à Ambohitsirohitra.
      Donnez moi l’adresse exacte et je vous demanderez.
      A demain vers 12 H.
      - 
      @ Malibuc, on attendra sa réponse s’il a des c......s ! (le nombre de points à compter).
      Mais on sait, il ne répondra pas ! Chez les français d’antan, il y a eu les sans-culottes mais chez les foza ils sont des sans-c......s.

    • 25 mai à 19:06 | citoyendumonde (#4292) répond à Isandra

      Pourquoi toujours vouloir comparer Madagascar à la France ? D’habitude ce que j’entends de la bouche de nos compatriotes dans notre pays quand quelqu’un fait de la comparaison : ici on est à Madagascar et non en France. Et isandra elle ne jure que par la France, cherchez l’erreur.

    • 25 mai à 19:20 | MALIBUC (#9345) répond à Isandra

      Slalom,
      Oui on le sait bien, toute cette petite bande de branleurs et de fo.za est en France bien à l’abri.
      Des sans couilles.

    • 26 mai à 15:03 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Malibuc,

      Adresse : Il n’y a qu’un seul Ambohitsirohitra, le palais.
      Date et Heure : à tout moment, comme vous voulez. C’est très large.

      Badge pour y entrer : Il suffit vous présenter que vous êtes Malibuc, qui ne cessez d’insulter et mépriser le Président Rajoelina(c’est plus crédible si vous répétez devant ces militaires les insultes que vous proférez souvent ici envers le Président), a rendez-vous ici avec Isandra. Vous serez conduit directement au bureau adapté.

  • 25 mai à 10:32 | Besorongola (#10635)

    MR HO A ENCORE FRAPPÉ !

    Lors de la rencontre de Rajoelina alias Mr Ho avec le groupement du secteur privé, le vendredi 29 avril dernier, au palais d’Iavoloha, le secteur privé a d’emblée indiqué l’impossibilité d’augmenter le salaire de base au-dessus de 220 000 ariary par mois, soit un effort de 20 000 ariary supplémentaire. Le président estime pour sa part nécessaire d’établir ce montant à 250 000 ariary vu le coût de vie. Ainsi, pour permettre au secteur privé d’assurer le revenu minimum fixé par l’Etat, les 30 000 ariary en plus sera pris en charge par l’Etat.
    La publication du décret d’application de la hausse du salaire minimum dans le secteur privé en attente...

    La loi de finances 2022 (LFI 2022 Loi de finances initiale ) consacre un budget de 3 266,7 milliards d’ariary pour la masse salariale des fonctionnaires mais cette hausse annoncée doit être discutée à l’Assemblée nationale pour être inscrite dans la LFR 2022 ou Loi de Finance Rectificative 2022.

    Antananarivo, 24 Mai, 19h45 - En stand by. Le secteur privé attend encore la publication du décret d’application de la hausse des salaires annoncée le 1er mai dernier. Les différents responsables ministériels entendent faire tous les efforts pour que ce décret soit publié avant la fin de ce mois de Mai. "Le décret va bientôt être publié. Il est encore au niveau des différents bureaux en ce moment", indique Gisèle Ranampy, ministre du Travail, de l’emploi, de la fonction publique et des lois sociales, en marge d’une table ronde organisée à Anosy ce mardi.

    Une autre source auprès du ministère indique que ce retard n’est pas exceptionnel. Elle évoque des procédures liées à la publication des textes réglementaires. "Cela a toujours été comme ça. Il n’y a jamais eu de décret d’application qui a été publié dans l’immédiat", souligne-t-elle. Elle rassure pourtant que tous les efforts sont menés pour que ce décret soit publié dans les meilleurs délais.

    Pour l’instant, le secteur privé est encore dans l’expectative. En l’absence de la publication officielle du décret, les employeurs ne sont pas sûrs des décisions à prendre. Des négociations sont par ailleurs encore en cours entre les partenaires sociaux sur l’augmentation des salaires des autres catégories professionnelles, confie une source syndicale. Des discussions sont également prévues avec la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnaps) dans la mesure où la hausse des salaires annoncée par le chef de l’Etat est censée être supportée par les cotisations patronales, confie encore notre source.

    Le communiqué du Conseil des ministres du 4 Mai avait annoncé l’adoption des décrets relatifs à la hausse du salaire minimum d’embauche à 250.000 ariary et aux modalités de participation de l’Etat dans la prise en charge d’une partie de l’augmentation. Mais pour l’instant, les détails restent flous pour le secteur privé. Une source auprès des syndicats indique que si la hausse n’est pas effective sur les salaires du mois de Mai, un rappel devrait être prévu en Juin.
    2424.mg

    • 25 mai à 17:38 | anhuro (#10667) répond à Besorongola

      Perso, je ne suis pas affilié au syndicat et mes équipes sont très largement au dessus de
      350k pour les plus bas salaires.
      Je n’ai jamais compris que l’on puisse payer une personne à moins de 250k , la moyenne des salaires chez moi est 550k pour un bon employé , je paie les transports, le repas et la pharmacie de route la famille , le personnel à droit aux habits de travail (3par ans) ,par contre les heures sont Travaillées et je constate personnellement de la qualité du travail.
      Les outils sont changés contre l’ancien et doivent être toujours propres.
      Au début cela a râlé mais, ils ont compris que c’était leur intérêt et celui de l’entreprise , ceux qui n’ont pas voulu se plier à cette règle sont partis pour revenir après 2 mois à 150k !.
      Depuis 98 l’entreprise fonctionne comme je décide et j’ai toujours des demandes d’embauche, avec 75 % d’anciens les gars doivent penser qu’il vaut mieux tenir !
      Le patron il est dur mais....!?.

    • 25 mai à 17:57 | bekily (#9403) répond à Besorongola

      anhuro
      il y a la pédagogie d’entreprise ( dans le management)
      il y a les INCITATIONS largement explicitées aux entreprises....par le gouvernement "X"
      Inciter et non décréter : les affaires ne se traitent pas avec des idées philosophiques , mais avec des objectifs économiques bien compris et acceptés ou non.
      Un entrepreneur ne ressemble pas à un autre....
      Certains ont la bosse des affaires (vous en faites apparemment partie) , d’autres non....
      Le libéralisme sans réalisme sociologique a du mal à prospérer dans le temps......
      Roosevelt aux Usa et lord Beveridge en G.B. avaient par exemple compris la nécessité de la sécurité sociale : un employé souffreteux ou malheureux sera bien moins productif !!!!

  • 25 mai à 10:59 | Isandra (#7070)

    Le HVM, ny asany manarak’azy. On sait pourquoi, la plupart des projets de HVM sont presque tous laissé à la pose de première pierre, parce que leur préoccupation était ailleurs.

    "15 accusés, 40 témoins, 10 avocats. Ce sont les acteurs du procès de Mbola Rajaonah qui a débuté à la Cour criminelle ordinaire du Pôle anti-corruption ou PAC d’Antananarivo, hier. Ce transitaire ainsi que ses co-accusés sont incriminés d’infractions douanières, de détournement de deniers publics, d’importations sans déclaration de marchandises prohibées, enfin de blanchiment de capitaux.
    La journée d’hier a permis de révéler que les accusations, dont est incriminé l’ancien conseiller spécial de Hery Rajaonarimampianina, ont causé le manque de plus de 125 milliards d’ariary dans les caisses de l’Etat malagasy. Devant la barre, l’accusé principal a admis de ne pas avoir payé ses taxes et autres droits de douane lors de ses opérations d’importation de marchandises à l’époque. Toutefois, il dit ne pas connaître le montant des impayés. L’omission à payer ses droits de compromis, selon un jargon du milieu, constitue l’un des manquements du transitaire à ses obligations à l’époque.
    Son argument, pour tenter ainsi de se dédouaner aux yeux de la présidente de la Cour, a fait sortir de ses gonds. L’accusé qui semble jubiler de déclarer n’être pas fonctionnaire, nie avoir fait un quelconque détournement de deniers publics. La réponse du juge ne s’était pas fait attendre. “Dîtes donc monsieur ! Mais à qui appartient la douane à votre avis ? “, lui demande la présidente de la Cour. Ce à quoi Mbola resta bouche bée ! Déstabilisé par la question du juge, ce dernier semblait souffrir subitement d’un malaise qu’il a fallu suspendre momentanément les débats, le temps que l’accusé troque ses chaussures contre des sandales.
    Lorsque la question de ses opérations d’importations a été évoquée, Mbola Rajaonah admet aussi une chose dont on lui reprochait souvent : sa grande liberté ! En cause, la procédure de contrôle. Là, l’accusé reconnaît que la plupart des marchandises qu’il avait importées à l’époque, étaient passées en “circuit jaune”. Cette procédure est synonyme du fait que les containers sont exempts d’un contrôle physique. Cette fois-ci, le transitaire a, plus ou moins, reconnu qu’il y avait des fausses déclarations sur la nature de ces marchandises. Il a argué ne pas savoir que les conteneurs renfermaient de l’huile alimentaire au lieu de ciment que ses clients auraient commandé.
    Toute l’après-midi d’hier était encore consacrée à l’audition de Mbola Rajaonah. En début de soirée, tous les accusés devront encore répondre de leurs actes devant la barre. Et à l’allure où vont les choses, ce procès risque encore de se poursuivre ce jour."

    • 25 mai à 12:32 | Besorongola (#10635) répond à Isandra

      Il est coupable certes mais 3 ans de détention provisoire c’est hors-la-loi. Imbiki et le DG de la CNaps méritent-ils la liberté ?
      Ces 3 ans seront amputés de son éventuelle condamnation et il devrait être libéré immédiatement.

    • 25 mai à 13:07 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Besorongola,

      C’est justifiée cet MD, il suffit de compter les barons de HVM, qui s’enfuient et se refugient au pays de refuge.

    • 25 mai à 15:11 | dahalo (#8794) répond à Isandra

      Isandra,
      Pour vous la mise en MD est justifiée par l’absence au pays d’anciens dirigeants et non selon la nature et la gravité de l’accusation contre le prévenu. C’est ça la justice d’Isandra, mais qu’est ce qui vous sert de tête

    • 25 mai à 17:26 | Shalom (#2831) répond à Isandra

      @ 25 mai à 15:11 | dahalo (#8794) répond à Isandra ^

      Isandra,
      Pour vous la mise en MD est justifiée par l’absence au pays d’anciens dirigeants et non selon la nature et la gravité de l’accusation contre le prévenu. C’est ça la justice d’Isandra, mais qu’est ce qui vous sert de tête


      Si le robot vers qui vous vous adressez a le niveau minimum d’intelligence, il se cognera la tête au mur après avoir lu votre post : M.erde, comment ai-je pu écrire ça !
      Mais notre robot n’a ni le cerveau donc ni l’intelligence, c’est un robot qui écrit pour boucher les trous des pages vides.

    • 25 mai à 17:35 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Dahalo,

      Le problème avec de théoriciens bornés comme vous, votre raisonnement y est limité et ne tenez pas compte l’expérience sur terrain,...

      Il faut aller plus loin dans le raisonnement :
      1°- Un juge ne peut annoncer un MD, si les charges contre un accusé ne sont pas suffisantes.
      2°- Cette fuite de ces personnalités de HVM, dont plusieurs sont à avoir des mailles avec la justice,...nous sert des leçons, afin que les autres ne suivent pas leur pas.

      C’est aussi simple et compréhensible que ça. En fait, il faut être foza pour le comprendre, parce que le foza comprennent les choses simples, alors que les autres ne comprennent que les complexes.

    • 25 mai à 17:43 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      C’est mieux prononcer un MD, c’est mieux, au lieu d’annoncer...

    • 25 mai à 20:31 | bekily (#9403) répond à Isandra

      NTSSSSSSSSSSSS
      En tapant sur le MEDVEDEV de ton DJ mamimbahoaka (!!!!) tu n’arrêtes pas de faire gondoler Isandra !!!
      récriminations d’amant décu !!!!!!!!!!
      Ton chéri n’en disait pas tant en le mettant au pouvoir, pour pouvoir reprendre la place après ,
      HEIN ???? comme Poutine après Medvedev ..........

  • 25 mai à 11:15 | arsonist (#10169)

    ’Ty kiringy "vatomena" mitomany eto ho atao hoe galasam ’ty dia
    sady tsy mahay fikaozy gasy no tsy mahalala akory ’zay Tantaran’i Gasikara !

    Dia sahin’ilay "vatomena" mpisolelaka ny fanjanahana ’ty ny milaza fa
    ny mpanani-bohitra hono no nanorina fampianarana ambony nanomanana mpitsabo teto amintsika !

    >> 24 mai à 12:22 | vatomena (#8391) répond à Isandra ^
    >> C’est tout bénéfice pour cette France encore colonialiste de débaucher des cadres étrangers dont la formation ne lui aura rien couté.
    >> La politique coloniale aura voulu que les médecins indigènes soient formés à l’école de médecine fondé par Galliéni

    https://www.madagascar-tribune.com/Le-ministere-des-Affaires-etrangeres-impose-de-nouvelles-mesures.html#forum502767

    NB : tsy fantatr’ilay "vatomena" mpisolela-dyvo ny mpanani-bohitra ’ty izany fa
    efa nisy efa hatrin’ny ela talohaben’ny fanjanahana anie ny fampianarana ambony teto amintsika momba ny 1.teolojia protestanta 2.fitondram-panjakana sy ny fitarihan-tafika 3.fampianarana ny fitsaboana [ampahatsiahivina fa i Razafindrahety dia vady navelana doktora mpitsabo no nampiakarin’i Rainilaiarivony ho andriamanjaka]

    • 25 mai à 12:29 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Exact !
      Je n’ai jamais su qui je suis !

      Hafa tsy ny hoe :
      mampanonofy tsyrabe , na andro na alina ,
      an’itony faikany manondrana ka milaza tena fa galasam ’tony ny dimbaka !

      [Tiens ! Je vais vérifier comment le robot traducteur transforme cette dernière partie de mon post]

  • 25 mai à 11:23 | Observateurlucide (#11307)

    Arsonist,
    Andevoranto,peut etre des Réunionais des mauriciens ,des SeYchellois ,descendants d’esclaves gasy, vont-ils demander des réparations a ceux qui ont vendus leurs ancêtres !
    Au moins le prix d’un mémorial à Andevoranto !
    Qu’en pense tu ?

    • 25 mai à 11:56 | arsonist (#10169) répond à Observateurlucide

      Peut-être des films présentés aux festivals du cinéma sur le sujet ,
      [à Cannes et à Deauville , par exemple]
      seraient plus instructifs
      et porteraient à la connaissance des populations de la planète entère ce sujet !

      Comme ce que les cinéastes ont fait [après la libération] et continuent toujours de faire
      sur les "tondues" et sur celles qui avaient échappé à ces "tonsures" publiques ,
      ainsi que sur leurs "bâtards" et les "bâtards de ces bâtards" !

  • 25 mai à 12:27 | vatomena (#8391)

    Le malgache a plus de clémence que le vazaha.Les belles femmes qui ont donné bien du plaisir aux officiers de la coloniale en 1947 n’ont jamais été tondues en place publique ni mises à l’index ..Au contraire , elles ont souvent été enviées.Le savoir vivre était plus humain chez nous , du moins à cette époque

    • 25 mai à 12:38 | arsonist (#10169) répond à vatomena

      >> Les belles femmes qui ont donné bien du plaisir aux officiers de la coloniale en 1947 ...
      Comments : manana fanamarinana io lazainy io izany ’ty kiringy "vatomena ’ty e !

      >> n’ont jamais été tondues en place publique ni mises à l’index .
      Comments : hon-hon ! mahalala marina tokoa ny galasam ve ’ty mitomany ho raisinay ho isanay ’ty ?

      >> Au contraire , elles ont souvent été enviées. Le savoir vivre était plus humain chez nous , du moins à cette époque
      Comments : amin’itony kiringy ’tony dia fahalalam-mpomba izany ny fivarotan-tena tamin’ny 1947 e !

    • 25 mai à 17:46 | bekily (#9403) répond à vatomena

      tsy takatr’ireo kondrana ireo , fa taminy izany fotoana izany izay vehivavy mikasikasika aminy tsotsoka dia ataont fianakaviana , sy ny fokonoloma hoe makorelina !
      amin’izao fotaona izao , atraminy 2009 atosika ny tovovavy mivarotena aminy tsotsoka antitra, RMIste na RSA na "par correspondance" (???) aminy tambanivohitra tsotsoka RERAKA tsy mahita vady vazaha....
      ..............izany hoe vokatry ni FAHORIANA ATRAMINY ROTAKA i Rajoelina (2009) !!!!!!!!!!

    • 25 mai à 20:13 | bekily (#9403) répond à vatomena

      Vatomena,
      tu connais très mal l’histoire de la société malgache de l’époque coloniale :
      ==> ce type de femme que tu décris : était des"messalines" mises au REBUT de la société et leurs rejetons métis étaient méprisés ( quoiqu’ils soient seulement victimes)
      Etre métis à l’époque était une HONTE pour la famille , comme pour la société !!!
      ==> tout comme les vamps françaises acquises aux Allemands occupants ! puis tondues en 1944 !
      Mistinguett (Jeanne Bourgeois dite....) lors de son procès pour collaboration ne disait elle pas : " mon coeur est français , mais mon cul est internationnal " ...................
      Hé oui , lors de l’occupation Madagascar a aussi eu ses "mistinguett" !!!!!!!!!!!!!!!!

  • 25 mai à 13:10 | Besorongola (#10635)

    LE SORT DES DIPLÔMÉS GASY.

    5% des demandeurs d’emploi seulement sont placés à Madagascar, 70,6% des offres d’emplois ne trouvent pas de postulants, selon une étude réalisée par le Dr Herinjatovo Ramiarison

    Antananarivo, 25 Mai, 9h20 - L’inadéquation formation et emploi reste encore l’un des plus grands défis de Madagascar en matière d’emploi. 5% des demandeurs d’emploi seulement arrivent à décrocher un emploi à Madagascar, indique une étude réalisée par le Dr Herinjatovo Ramiarison, économiste et enseignant-chercheur à l’Université d’Antananarivo et présentée mardi dans le cadre d’une table ronde sur le thème « Création d’emplois, défis et bonne pratique ». Paradoxalement, l’étude souligne que 70,6% des offres d’emplois ne trouvent pourtant pas de postulants.

    ⭕Cette situation s’explique en grande partie par l’inadéquation formation emploi, qui reste l’un des défis majeurs de la Grande île. Selon l’enseignant-chercheur, le faible niveau d’instruction figure aussi parmi les raisons qui peuvent expliquer cette situation. En effet, 3,1% des Malgaches seulement ont un niveau supérieur, contre 23% analphabètes. Il estime à 10% seulement les demandes d’inscription dans les écoles de formation technique et professionnelle satisfaites. A cela s’ajoute la précarité de l’emploi, car l’étude montre que 80% des emplois à Madagascar sont précaires.

    ⭕Face à cette situation, l’auteur de la recherche note que Madagascar devrait se lancer dans "une réforme de la formation professionnelle, tant sur la qualité que sur la quantité, afin qu’elle soit à la hauteur des ambitions de création d’emplois, d’autant que Madagascar doit rattraper le retard accumulé dans les domaines de l’éducation et de la formation". Pour ce qui est de la lutte contre les emplois précaires, il indique que Madagascar devrait se lancer dans "des objectifs de développement et non de survie". Les politiques menées par l’Etat malgache depuis des années, estime-t-il, sont considérées comme plus axées vers la survie, donc peu ambitieuses.

    ⭕L’étude signée Dr Herinjatovo Ramiarison a été présentée ce mardi à Anosy, dans le cadre d’une table ronde organisée conjointement par le ministère en charge du Travail, la direction générale des projets présidentiels et la Fondation Friedrich-Ebert. De nombreux responsables étatiques ont participé aux débats, dont Gisèle Ranampy, ministre du Travail, de l’emploi, de la fonction publique et des lois sociales. La ministre note d’ailleurs dans son discours que l’Etat mène déjà tous ses efforts pour trouver des solutions aux problèmes de l’emploi à Madagascar. Jerson Razafimanantsoa, secrétaire général du ministère, indique d’ailleurs que l’employabilité des jeunes et la création d’emplois décents pour tous est une priorité dans la vision et les objectifs du ministère en charge du Travail et de l’emploi actuellement.

    2424.mg

    • 25 mai à 14:32 | bekily (#9403) répond à Besorongola

      vaste programme pour un problème sans fond....dont la solution dépend d’un chef f’Etat quasi analphabète lui même....de surcroit PARRAIN DE LA MAFIA QUI ORGANISE UNE CORRUPTION INSTITUTIONNALISEE !!!!!
      Il n’a qu’un souci : ENCAISSER A TOUT PRIX DE L’ARGENT POUR SA SPHERE MAFIEUSE
      ==> tant que ce DJ ne saute pas : n’espérez RIEN !!!
      ==> tant que le P.R. de Mada est élu au suffrage universel direct : il mutera très facilement en dictateur ou autocrate....(voir système américain, anglais, allemand, suédois , danois etc...pour établir ENFIN une réelle DEMOCRATIE sans risque de dérapage , tare récurrente à Madagascar...)
      ==> tant que les partis politiques de l’opposition seront INCAPABLES DE COALITION INTELLIGEMMENT MURIE...pour l’avenir du pays et non seulement afin de prendre le pouvoir , pour le pouvoir
      ==> une opposition FORTE une fois au pouvoir peut changer cette constitution aberrante et ubuesque considérant le PR comme un "ZORRO" ou un " Napoléon" !!!!
      L’homme providentiel n’est qu’une VUE DE L’ESPRIT à courte ......vue....
      ================> il est plus facile pour les prédateurs impérialistes de CORROMPRE UN HOMME SEUL A LA TETE DE L’ETAT !!!!!!

    • 25 mai à 19:44 | vatomena (#8391) répond à Besorongola

      Le chroniqueur Vanf nous rappelle aujourd’hui ceci : A galleni ,on lui doit l’école de médecine( Décembre 1 8966 )_ l’Institut Pasteur ( Avril 1 899 )- l’ Académie malgache 1 902 et la station agricole de Nanisana ....

    • 25 mai à 20:18 | bekily (#9403) répond à Besorongola

      Vatomena
      si bien qu’à titre de reconnaissance mon grand père appelait son chien Galliéni !

    • 25 mai à 22:08 | arsonist (#10169) répond à Besorongola

      Dia io koa ary ’ty "vatomena"
      mpisolelaka ny fanjanahana
      no sady mitomany ho atao hoe akama ’ty
      fa mampiteny an’i VANF koa .

      Dia VANF ve dia tsy ahalala fa talohan’ny fananiham-bohitra nataon’ny mpanjanaka dia efa nisy fampianarana ambony nampianatra ho mpitsabo teto Gasikara ?

    • 25 mai à 22:41 | vatomena (#8391) répond à Besorongola

      Bekilt __Selon vous les’’Mistinguet’ malgaches ont elle disparues où se sont elle multipliées. Je crois plutot qu’elles ont rajeunis

  • 25 mai à 13:59 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    En effet il est facile de décréter une augmentation de salaire avec l’ argent des autres , en autres ses administrés, il est tout différent du chef d’ entreprise qui doit présenter un bilan comptable positif s’ il veut survivre , quand l’ argent ne rentre pas comment voulez-vous accorder des augmentations ?
    Une exception au Pays des levures, ou le vola pousse sous le sable du cirque rouge, et dan les plaines d’ Ihosy ...
    de la com, à des fins electoralistes, de l’ enfumage et du kabary comme on les aime ...

    • 25 mai à 21:22 | vatomena (#8391) répond à Jipo

      bekily---- Le chjen est le meilleur ami de l’homme .!Votre parent aura préféré appeler son chien GALLIENI plutot que JEsuS .Ce fut son choix ,choix à respecter

    • 25 mai à 23:12 | arsonist (#10169) répond à Jipo

      Iza indray moa
      no tsy mahalala fa tsy mahalala
      na inona na inona
      ’ty "vatomena vatomena" ’ty !

      Olon’olom-poana
      manaonao foana
      tsy ampy ampy hoza-doha izany
      matetitetika !

      [Ho - ho - ho - hooo ! Quelle tête fera le robot traducteur !]

  • 25 mai à 17:13 | kartell (#8302)

    Du lourd pour ce soir..
    Où comment la « dette coloniale » d’Haiti avait permis de financer la construction de la Tour Eiffel !.

    https://www.francetvinfo.fr/monde/la-rancon-de-l-independance-payee-par-haiti-a-la-france-remise-en-lumiere_5155753.html

    • 25 mai à 18:41 | Shalom (#2831) répond à kartell

      Merci kartell, nous attendons des réactions sur cet article ...

    • 25 mai à 18:42 | vatomena (#8391) répond à kartell

      Du risible pour ce soir
      Et voici que les algériens prétendent que cette tour Effel leur appartient vu qu’elle a été édifiée avec du fer provenant d’ une mine algérienne .
      Sait on si Haiti reçoit chaque année une aide au développement de la France .La France verse chaque année 400 milions d’aide pour son développement à la Chine .La Chine est pourtant autrement développée

    • 25 mai à 18:50 | arsonist (#10169) répond à kartell

      Tena marary andoha sy voalefona fo mihitsy ’ty kiringy "vatomena" mpisolelaka ny fanjanahana ’ty , rehefa kianina ny mpanani-bohitra k’le !

      Ny Soisa na ny Autriche na ny Finlande , ohatra , dia tsy mba misy manakiana eto mihitsy anefa !

      Mba takatrin’ny hoza-dohan’ity "vatomena" ’ty ary ve ny anton’izany tsy fitoviana izany ?
      Asa kosa !

    • 25 mai à 20:01 | Shalom (#2831) répond à kartell

      arsonist,

      - na ity olona milaza azy ho mena fangeren’ny vorona ity manao fanahiniana manao sary gaigy (sary lefaka hoy ny any anindrana izay) handrebirebena ny hafa (aretina hono izany)
      - na izy tena marary saina tokoa ka tsy mahatsapa-tena

      Fa dia tena miaky mihitsy aho fa misy fahavoazana ranamana io.

      Jereo ihany koa ny nataon’ilay foza kaondrana iry : dia iny izy no lasa foza lahy tampoka teo.
      - na ilay olona ambany fisainana ka tsy mahatakatra na ny soratany aza
      - na matoatoa toy ny mahazatra ka indraindray vavy, indraindray lahy (na izy roaroa mihitsy aza saingy tsy tsapany).
      Ny loza anefa dia izao : raha ampatsiahivina io nosoratany io afaka 6 volana dia hilaza tsy an-kisalasala imasom-bahoaka izao izy fa tsy nanoratr’izany MIHITSY hono ...
      Hitanao amin’izany ny ahavon’ny toe-tsainan’ny antsoina hoe foza fa dia i mpampandihy v.ody navela teo aho hoe !

    • 25 mai à 22:11 | kartell (#8302) répond à kartell

      @ vatomena
      Seriez-vous tombé dans le piège des intox ?…
      https://www.elmesmar.fr/2019/03/la-tour-eiffel-et-la-legende-des-mines.html#

  • 25 mai à 18:40 | Shalom (#2831)

    Le "robot" fantôme s’adresse aux forum-istes de MT, il nous prévient de l’attitude qu’il faut adopter en lisant ses écrits, il se connait lui-même :

    "... Il ne faut pas gober, tout ce qu’on se raconte ici, ...".

    • 25 mai à 20:03 | Shalom (#2831) répond à Shalom

      Tena gaigy tokoa hoy aho, misy tsy ampy angamba ao an-dohany ao !
      Manana visy afaka omen’azy ve ianareo namana mpiserasera eto e !
      Mba vonjeo fa sao diso tara eo.

    • 25 mai à 22:35 | vatomena (#8391) répond à Shalom

      Bonsoir Kartell _Cette information vient de la lecture de : "Algérie patriotique ’’
      Autre information à mettre en cause ; : Ce serait les Noirs de Nubie qui auraient édifié les Pyramides d’Egypte

  • 26 mai à 08:58 | Observateurlucide (#11307)

    Shalom,
    "Le "robot" fantôme s’adresse aux forum-istes de MT, il nous prévient de l’attitude qu’il faut adopter en lisant ses écrits, il se connait lui-même :

    "... Il ne faut pas gober, tout ce qu’on se raconte ici, ..."."

    Tu as raison ,beaucoup de post écrit de ta main et de celles d’arsonist et des ses amis sont à prendre avec précaution !
    Cette minorité d’une minorité ethnique (mrn) travaille pour elle-meme dans la domination économique et politique du peuple Malagasy !
    On peut les nommés comme des suprémacistes mérina forcenés,leurs buts continuer la colonisation de Madagascar à leurs profits ,uniquement a leurs profits !
    C’est pourtant simple a constater ,qui sont les riches et les aisés, qui tiennent toutes les manettes du pouvoir Malgaches ? Celui-ci devrait être de forme fédérale en ce pays actuellement !
    Constatez par vous même ,pratiquement tous les postes de responsabilités ,même dans les régions ,sont occupés par la bourgeoisie mérina !
    Bien sur il y a des exceptions comme le PM ,mais que décide ce monsieur ,ben rien de rien ,il ne décide de rien ,c’est l’idiot utile des suprémacistes !

    • 26 mai à 10:21 | arsonist (#10169) répond à Observateurlucide

      Il est vrai que l’Histoire , la littérature , la presse mondiale et les médias internationaux
      ne parlent jamais ,
      ne prouvent jamais
      ne montrent jamais [par d’irréfutables images réelles] ,
      et n’invectivent jamais
      le suprémacisme blanc perpétré par les vils colonialistes sur toutes les régions du globe .

      Il est vrai aussi que
      les vils colonialistes attardés qui visitent régulièrement ce forum gasy
      [surtout ceux qui s’autoproclament "Français à la peau blanche"]
      ne sont pas , mais alors pas du tout ,
      des bâtards , ni des bâtards des bâtards ,
      de soldats nazis en perm’ dans les pays occupés par les Nazis en Europe de l’Ouest , au temps de la Deuxième Guerre Mondiale ,
      le temps qu’il fallait pour ces Nazis pour se requinquer
      avant de retourner au front de l’Est
      se faire ratatiner par les soldats Russes !

      Ces bâtards et bâtards des bâtards des Nazis croient naïvement qu’ils pourraient imposer à Mada leur vil colonialisme attardé sans rencontrer d’opposition sur leur chemin !

      Non ! Ils trouveront sur leur chemin notre opposition .
      Fût-ce avec l’aide des "wagner" Russes ou "pas "Russes" !

    • 26 mai à 10:49 | arsonist (#10169) répond à Observateurlucide

      Subsidiairement ,
      on peut admirer la superbe maîtrise maladroite du maniement de la langue française
      par ce vil colonialiste attardé
      qui ose s’autoproclamer "Français souchien à la peau blanche" sur ce forum !

      Mais même à travers ses écrits on décèle les traces d’un bizarre accent qui rappelle étrangement celui des éléments nazis qui avaient occupé des pays de l’Europe de l’Ouest .

      [Oui ! Oui ! J’ai bien mentionné "son accent travers ses écrits" . Et non selon sa diction .]

  • 26 mai à 10:48 | Besorongola (#10635)

    QUELLES SOLUTIONS POUR NOURRIR CONVENABLEMENT LES 27 MILLIONS DE MALGACHES .

    À l’heure où l’autosuffisance alimentaire devient un argument politique pour Mr Ho, la famine menace toujours Madagascar.
    Selon le SMIAR ou Système mondial d’information et d’alerte rapide de la Division des marchés et du commerce de la FAO., l’insécurité alimentaire à Madagascar devrait
    s’aggraver.
    Entre janvier et avril 2021, le nombre de personnes souffrant d’insécurité alimentaire aiguë (phase IPC 3 et au-delà) dans les cinq régions côtières du sud est estimé à 1,35 million, soit environ 85 pour cent de plus que le nombre estimé pour la période correspondante en 2020. L’augmentation du nombre de personnes en phase IPC 4 « urgence », soit 282 000 personnes selon les estimations contre 37 000 au premier trimestre de 2020, est particulièrement préoccupante. La prévalence élevée de l’insécurité
    alimentaire est due à plusieurs années de récoltes insuffisantes et aux effets de la pandémie de la covid-19 qui ont eu des répercussions négatives sur la disponibilité et l’accès des ménages à la
    nourriture, tandis que les taux élevés de pauvreté continuent de soutenir la vulnérabilité des ménages face aux chocs.
    Les conditions actuellement critiques sont également mises en évidence par les indicateurs de malnutrition aiguë. Entre janvier et novembre 2020, plus de 20 000 enfants, soit près d’un tiers de plus que le nombre de cas prévus, ont été admis dans des centres de santé car ils souffraient de malnutrition aiguë sévère. Cinq des dix districts étudiés dans le sud du pays ont été placés en « Alerte nutritionnelle », les districts d’Ambovombe, Ambosary et Ampanihy s’approchant du seuil d’« Urgence nutritionnelle ».
    Cela représente une augmentation de 10 pour cent du nombre de municipalités classées en « Alerte nutritionnelle » et « Urgence nutritionnelle » entre octobre et décembre 2020.
    L’impact d’un choc supplémentaire en 2021, qui pourrait être une faible récolte de denrées alimentaires de base, devrait provoquer une forte détérioration de l’insécurité alimentaire et obliger les ménages à prolonger le recours à des stratégies d’adaptation négatives, ce qui affaiblirait davantage encore leur résilience aux chocs futurs.

    Actions nécessaires pour prévenir
    une nouvelle détérioration.
    Afin d’éviter une détérioration aiguë de l’insécurité alimentaire parmi les populations les plus touchées,
    il est nécessaire de soutenir les activités visant à augmenter la disponibilité alimentaire jusqu’en avril , date à laquelle la nouvelle récolte est censée commencer. Les activités recommandées sont les suivantes :

    1- Donner la priorité à la mise en œuvre d’une approche Cash+ pour permettre aux ménages vulnérables de satisfaire leurs besoins immédiats et garantir l’accès à des semences
    à cycle court de qualité et à des outils adaptés
    pour une récolte décalée.

    • 26 mai à 10:55 | Besorongola (#10635) répond à Besorongola

      CROISSANCE DÉMOCRATIQUE GALOPANTE ET ACTIVITÉ ÉCONOMIQUE INSUFFISANTE.

      Insuffisant face à la croissance démographique
      Notre croissance est surtout marquée par la reprise des exportations minières de Sheritt et de QMM, des activités de services et des investissements publics soutenus par nos partenaires de développement conformément à leur engagement d’appuyer les pays pauvres. Mais cette reprise ne se traduit pas en une création suffisante d’emploi pour la majorité de jeunes Malagasy. Madagascar est confronté au doublement de sa population en une génération et à la large incapacité des secteurs secondaire et tertiaire à absorber les 500 000 jeunes Malagasy entrants supplémentaires dans la vie active chaque année et en plus ces 500.000 entrants viennent essentiellement du monde rural. À Madagascar entre 2005 et 2017. le taux de fécondité moyenne malgache était de 4,1 enfants par femme.Madagascar a une superficie totale de 587 040 km². La superficie cultivable s’élève à 8 millions d’hectares, soit 14% de la superficie totale. La superficie cultivée s’élève à environ 2,6 millions d’hectares, soit 4% de la superficie totale et 31% de la superficie cultivable.

      Depuis l’indépendance, la croissance de la population et la pression foncière en milieu rural se sont accrues. L’espace est désormais saturé dans certaines régions et le secteur agricole s’essouffle à occuper les nouvelles jeunes générations Malagasy. Cette croissance s’est déroulée en l’absence de changements notables dans les systèmes de production agricole. Les réformes entreprises n’ont pas été soutenues. La discontinuité des actions entreprises pour l’amélioration de l’agriculture annule les maigres résultats obtenus. A chaque changement de régime politique, il y a un changement de politique agricole et de priorité ! Or le problème reste le même ; la conjonction d’une forte augmentation de la population rurale et de l’immuabilité des structures agraires constitue une double impasse : une impasse démographique et une impasse économique. Il est temps que les politiques publiques résolvent cette double impasse et s’inscrivent dans la durée.

    • 26 mai à 10:56 | Besorongola (#10635) répond à Besorongola

      .... Au cours des dix ans à venir plus de 500000 jeunes Malagasy vont entrer en âge d’activité en milieu rural chaque année. Face encore à l’émiettement de parcelles agricoles de moins en moins viables et rentables et aux défis encore à faire face sur l’accès au foncier, les jeunes ruraux vont devoir chercher des emplois hors de leurs exploitations familiales. Or, les emplois auxquels pourraient prétendre les jeunes ruraux sont rares. En milieu rural, les activités non agricoles sont peu nombreuses et en milieu urbain les créations d’emploi sont faibles. Les secteurs du textile et du tourisme, qui apparaissent comme des secteurs d’expansion et de référence de l’économie malgache, ne pourraient absorber au mieux que 50 000 actifs supplémentaires par an durant les prochaines années. Les solutions à l’impasse démographique et à l’impasse économique ne devraient-elles pas alors être recherchées, du moins dans un premier temps et prioritairement, dans le secteur agricole lui-même ?

      Si une chance historique s’offre à Madagascar de devenir le grenier à riz de l’Afrique, ce processus est toutefois encore embryonnaire et reste fragile. Il nécessite d’être soutenu très attentivement, que ce soit sur le plan du pilotage du marché du riz proprement dit que des mesures d’accompagnement nécessaires à son développement. L’accompagnement dans le temps des logiques d’amélioration de la performance agricole en général, et rizicole en particulier, en relation avec les exigences des marchés, s’avère central pour rendre effectives les ambitions politiques de développement agricole. Ne serait-il pas temps de mettre en œuvre une stratégie intégrée du développement agricole concourant aux objectifs de production conformes aux besoins locaux et aux impératifs de la conjoncture mondiale ? Certes, agir sur la production agricole, c’est forcément mettre en oeuvre un grand nombre d’éléments complexes qui, tous, concourent à la solution du problème mais qui, pris individuellement et mis en oeuvre isolément, ne sauraient conduire au succès. Le progrès agricole n’est vraiment avantageux que s’il porte sur l’ensemble des opérations. Mais la tâche fondamentale, condition du succès de l’ensemble de l’oeuvre du développement agricole et de la promotion rurale, a trait aux transformations nécessaires de la mentalité de la majorité des Malagasy : Education, Education et Education. . L’éducation et la sensibilisation pour une volonté pour le progrès et la construction d’une espérance d’ une vie meilleure ne devraient-elles pas être une ŒUVRE CONTINUE DE LA REPUBLIQUE pour les trois prochaines décennies car la majorité des Malagasy, essentiellement rurale, était trop longtemps isolée, résignée et devenue inerte ? Des « agro entrepreneurs » issus des jeunes paysans Malagasy disposant d’un bon niveau d’éducation, pratiquant une agriculture moderne, avec un capital d’exploitation important et des surfaces individuelles de quelques dizaines d’hectares seraient–ils encore un rêve pour le prochain siècle ?………Les autorités publiques exposeront-elles ce problème de l’impasse démographique et de l’impasse économique que le monde rural fait face lors de la concertation nationale sur l’agriculture ?……….. A suivre attentivement.

      Zaza R. / LGI

  • 26 mai à 10:48 | Besorongola (#10635)

    .. 2-Distribuer des systèmes de micro-irrigation, des pompes à eau et des paquets de semences
    de légumes nutritifs à croissance rapide aux ménages les plus exposés à l’insécurité alimentaire dans les zones où la nappe phréatique est peu profonde et situées à proximité de cours d’eau.

    3- Fournir des équipements de stockage de qualité supérieure (par exemple des sacs hermétiques) et former les petits exploitants agricoles vulnérables au stockage et à la gestion après récolte afin de réduire les pertes de cultures

    4- Renforcer les capacités locales en matière de techniques et de pratiques agricoles intelligentes face au climat afin de réduire
    les effets de la sécheresse et d’autres risques naturels.

    5- Appuyer les initiatives visant à promouvoir la production animale (y compris la distribution d’aliments pour animaux, de kits sanitaires et de systèmes d’eau potable), principalement pour les volailles et les petits ruminants.

    6- Prévoir un programme de distribution d’intrants agricoles à grande échelle pour la
    campagne 2022/23.

  • 26 mai à 11:02 | Observateurlucide (#11307)

    arsonist,
    T’ a pas l’air de comprendre que les idées politiques ne se transmettent pas par voies sexuelles !
    Le petit mérina s’il est pris pris très tôt peut faire un excellent Européen Français ou autre !
    Prend le cas de tes enfants ,a part les idées imbéciles de leur père ,il baignent dans un milieu excellent pour leurs futurs !
    Et cela ce n’est pas toi ,ni les tiens, ni votre culture qui sont à l’origine de ce miracle !
    Imagine un monde enfermé sans mondialisation que feraient ces pauvres enfants dans la brousse tananarivienne !
    Par simple politesse ,tu devrais remercier les vazaha d’avoir permis ce miracle !
    Je crois que vous ne connaissiez même pas l’écriture à l’arrivée des premiers européens !
    Merci qui ?

    • 26 mai à 11:57 | arsonist (#10169) répond à Observateurlucide

      Exact !
      Les convictions nazies n’ont pas été transmises uniquement par voie de propagande officielle dans les pays de l’Europe de l’Ouest , occupés par les Nazis

      Car il y avait aussi la voie plus intime du "repos du guerrier" que les Nazis avaient utilisée au max pour leurs soldats éreintés au front de l’Est et qu’ils avaient envoyés en perm’ dans ces pays occupés de l’ Europe de l’Ouest .
      Résultats : des bâtards ! Que des ! que des bâtards !
      Et la génération suivante : encore des bâtards des précédents bâtards ! Que des ! que des bâtards de bâtards !

      La preuve ! Certains de ces bâtards , et certains de ces bâtards des bâtards , parviennent jusqu’à notre forum , à nous , les Gasy , pour nous bassiner de leurs viles convictions colonialistes attardées en ce début du 3ème millénaire !

      Quant à mes éventuels rejetons ils seraient physiquement , moralement , mentalement , culturellement
      .des Merina de partout et de nulle part
      .des Nègres à la peau noire comme l’ébène et aux cheveux très crépus
      .des combattants impitoyables contre le vil colonialisme sous toutes ses formes !

      Mais je doute fort qu’un bâtard ou un bâtard d’un bâtard de nazi vil colonialiste attardé qui hâte ce forum puisse comprendre la moindre chose dans tout cela !

  • 26 mai à 11:12 | Observateurlucide (#11307)

    Arsonist,
    "des bâtards , ni des bâtards des bâtards "
    C’est pas cela qui sortaient des couches des officiers et soldats Français après accouplement avec ces dames du cru ?
    Chez nous la collaboration n’a pas été totale et entière ,beaucoup de résistants et de résistantes qui y on laissés leurs peaux et cela pendant seulement 4 ans !
    Chez d’autres sur la grande ile de l’océan indien , pour la bourgeoisie mérina cela à duré 70 ans et sans résistance !
    En 47 ce n’est pas la bourgeoisie mrn (ou si peu) qui a résisté mais de pauvre paysans envoyés au massacre !

    • 26 mai à 12:39 | arsonist (#10169) répond à Observateurlucide

      Combien y avait-il de soldats nazis envoyés en perm’ pour le "repos du guerrier" dans les pays occupés de l’Europe de l’Ouest ?

      Il y avait largement plus de 3 millions de soldats nazis bataillant sur le front de l’Est . [Nombre facilement vérifiable]

      Ces plus de 3 millions de nazis se relayaient au front : ceux qui étaient "fatigués" étaient envoyés en perm’ ,
      tandis que d’autres prenaient leurs places au front .

      Combien parmi ces millions de soldats nazis bénéficiaient du "repos du guerrier" dans les pays occupés en Europe Occidentale ?

      Des centaines de milliers ? Voire plus ? Des millions ?

      On trouve traces de ce fait historique dans de très nombreux docu officiels.
      De plus ce fait historique a fait les choux gras des cinéastes et des romanciers ...

      Par contre , il faut préciser où trouver d’irréfutables docu historiques allant dans le sens des insinuations faites par le vil colonialiste "anticaste"
      [ce probable bâtard ou bâtard d’un bâtard nazi (c’est pas sa faute) qui revendique à tout va sa prétendue ascendace "française de souche blanche" , comme si ce mec craint que l’on ne le lui reconnaisse pas , on se demande bien pourquoi] .

      Quand je suis à Mada , je ne vois pas beaucoup de minorité "visible" allant dans le sens des insinuations de l’ "anticaste" , lequel pourtant se croit "observateur" et "lucide" .

      Mais par contre , chez nous , certains soupçonnent que le DJ bac-3 mpandihy dyvo Rajoelina a "possiblement" un ascendant "suspect".
      Mais peut-être aussi soupçonnent-ils cela pour tenter d’expliquer maladroitement , et possiblement à tort , pourquoi ce DJ est-il si c.on !

      Car un Gasy qui connaît si mal les Gasy peut éveiller certains soupçons .

    • 26 mai à 14:14 | vatomena (#8391) répond à Observateurlucide

      Les rescapés de Stalingrad en séjour de récupération dans la douce France tombaient souvent dans des embuscades .Leur séjour était gaché par des résistants malveillants qui faisaient sauter les ponts et les voies férées rien que pour les embéter

    • 26 mai à 14:40 | arsonist (#10169) répond à Observateurlucide

      Ka ireo voalazan ’ity kiringy "vatomena" ity
      no anton’ny tsy nisy nilaina ny tafika anglo-saxon
      hanafaka an’i Europe Andrefana manontolo tambanin’ny zioga nazi :
      ny fanoherana nataon’ny Résistance fotsiny ihany dia ampy nampitsaoka matanjaka ny Nazis rehetra rehetra !

      Mahalala ny Tantara tokoa ’ty kiringy "vatomena vatomena" k’le !

  • 26 mai à 11:45 | Rainingory (#11012)

    A l’attention des khonards qui véhiculent la fausse idée que mt.com est de droit français pour s’arroger le droit de proférer des insultes à l’adresse des Malgaches,

    • 26 mai à 11:47 | Rainingory (#11012) répond à Rainingory

      Madagascar-Tribune.com
      Site Internet, propriété de,
      Société Malgache d’Edition (SME)
      Immeuble SME
      Lalana Ravoninahitriniarivo, BP 659
      Ankorondrano
      Antananarivo Madagascar

      L’homme de presse, feu Rahagamihaso Ramaholimihaso, fondateur du titre Madagascar Tribune en 1988, a revendu la version papier en 2008 pour ne conserver que le site Internet.

      Marié à une membre d’une famille riche d’Antananarivo, les Ramanandraibe, connue notamment dans l’exportation de produits de rente et dans le milieu de la chocolaterie, il est décédé en 2013.

      L’avis du Petit Futé sur
      MADAGASCAR TRIBUNE
      Plaque millesim 2022
      Excellent journal en ligne sur Madagascar, pour se tenir au courant de l’actualité.

    • 26 mai à 11:48 | Rainingory (#11012) répond à Rainingory

      MT.com est de droit malgache.

    • 26 mai à 15:54 | arsonist (#10169) répond à Rainingory

      Mitomany ho atao hoe galasam ’ty kiringy "vatomena" ’ty e !

      Kanefa tsy misy fantany izay kaozin’ny akama !

      Dia afangaron’ilery ny hoe "kiringy" sy "merino" , amin’ny "merina" !

      Te hitonatonana manketo tsinona ko !

  • 26 mai à 11:55 | vatomena (#8391)

    Ne pas confondre insultes et opinions ; Une opinion défavorable mais bien circonstanciée ne doit pas etre pris pour une insulte

    • 26 mai à 12:49 | arsonist (#10169) répond à vatomena

      Ka ny maha eto an’ity kiringy "vatomena vatomena"
      izay mihambo ny tenany ho galasam
      kanefa mamelatra ny heviny manompo tanteraka ny fanjanahana ’ty fotsiny aza ange
      dia efa fanompàna mazavabe izao ny pokona e !

    • 26 mai à 18:46 | arsonist (#10169) répond à vatomena

      Marina tokoa fa izay rehetra mitsidika ity serasera ity dia mahatsikaritra fa kiringy anie i arsonist , fa tsy mba mitomany ho atao hoe galasam tahaka an’ilay kiringy "vatomena" e !

      Kiringy tsy mamon-tsakay e !
      Dia mitomany ho atao hoe galasam e !

  • 26 mai à 15:39 | MALIBUC (#9345)

    Évidemment comme prévu la fo.za Isandra ne m’a pas transmis l’adresse du rdv et personne ne m’a demandé au Colbert.
    Cela renforce mes convictions, cette bande de vauriens est en France et nous prends pour des jambons.
    Dommage j’aurais bien aimé voir sa tronche à l’Isandra de mes deux.

    • 26 mai à 15:42 | MALIBUC (#9345) répond à MALIBUC

      Suite,
      Elle ne manquera pas de dire que ce rdv était imaginaire et que je ne suis pas à dago, mais tout le monde connaît sa turpitude.

    • 26 mai à 15:51 | Isandra (#7070) répond à MALIBUC

      Malibuc,

      Je vous ai déjà donné les cosignes comment vous pourrez me rencontrer, un peu plus haut.

      Je hâte de vous y rencontrer. Malheureusement, ce n’est qu’un rêve,...

      De ma part, je fais faire une vérification, le résultat, je ne vous dévoile pas comment je fais et quels sont les éléments de base pour cette vérification. Chez Colbert, aucun client ne correspond à votre profil, du 18 Janvier jusqu’à ce jour. Cela confirme l’imaginaire de cette histoire.

  • 26 mai à 17:31 | jacquesp (#11341)

    Bonjour,
    quelqu’un peut-il me dire si les 30 000ar pris en charge par l’état peuvent l’être pour une ONG.
    Nous sommes une association française Loi 1901 qui secourt les enfants en détresse à Madagascar ou nous employons 54 salariés. Notre budget risque de ne pas survivre à cette annonce de salaire minimal à 250 000ar.
    Merci pour votre aide.
    Vous pouvez m’écrire à jacquespoulet@hotmail.fr

    • 26 mai à 18:37 | Besorongola (#10635) répond à jacquesp

      Salut Jacques.
      Votre question pose un vrai problème car le décret devait donner les détails n’est pas encore publié à cause de fitavozavozan’i Mr Ho. J’ai trouvé un article qui pourrait vous aider car les écoles privées ont déjà donner leur position qu’elles ne peuvent pas payer car beaucoup d’enseignants et de travailleurs de secteur privé touchent depuis longtemps moins de 200.000 Ar, ainsi même si l’Etat donne 30.000 Ar la direction va toujours à payer la différence pour arriver à 250.000 Ar. Beaucoup decide de donner le choix aux salariés de partir ou de toucher le même salaire.

      Risque de perte d’emplois
      « Pas d’état d’âme ! Les entreprises qui n’appliqueront pas la hausse de salaire seront sanctionnées », affirme le directeur général du ministère du Travail et des lois sociales, Hanitra Razakaboana, abordée par notre journaliste à l’occasion de la table ronde sur la création d’emplois et bonnes pratiques hier à l’hôtel Carlton. Elle est ferme et, selon elle, la hausse du salaire minimum pour le privé doit être appliquée sous peine de sanction de la société récalcitrante.

      Ce n’est pas la première fois que l’Etat impose une hausse du salaire minimum pour le patronat privé. Avril 2019, la réunion de travail avec le président de la république, les représentants des employeurs et les syndicats des salariés a déjà décidé une hausse du salaire minimum, passée ainsi à 200 000 ariary. A l’époque, bon nombre d’employeurs annonçaient être dans l’incapacité d’appliquer cette hausse. Deux ans plus tard, bon nombre d’entre eux n’appliquaient toujours pas cette hausse et encore moins celle fixée récemment à 250 000 ariary.

      Parmi les secteurs les plus vulnérables à la hausse des salaires, on peut citer l’éducation. « A ce moment, seulement le tiers des élèves ont payé leur écolage du mois de mai », nous livre un directeur d’école. « Certains de nos enseignants sont encore payés à moins de 200 000 ariary. Se trouvant dans l’incapacité d’augmenter le salaire, nous avons discuté du sujet avec le corps enseignant qui a largement choisi de garder leur emploi avec le même salaire. Avec l’important taux d’abandon scolaire, une hausse des frais de scolarité n’est pas une option pour notre école », poursuit-il.

      Ce n’est pas un cas isolé. D’autres établissements scolaires privés interviewés par le quotidien affirment laisser le choix aux enseignants et autres membres du personnel. Ils ont le libre choix : soit quitter, soit travailler avec le même salaire, parce que l’école ne peut observer aucune hausse du salaire. De plus, la plupart du personnel n’est pas inscrit à la Caisse Nationale de Prévoyance sociale (CNaPS). La promesse sans assurance de réalisation selon laquelle l’Etat paiera la cotisation patronale ne leur est ainsi d’aucune nécessité. Il convient de préciser que l’association des écoles privées a annoncé début mai être incapable d’augmenter le salaire.

      Annie N./ LGI

  • 26 mai à 18:45 | MALIBUC (#9345)

    Un vrai simulacre cette rencontre avec un fantôme.
    Déjà en début d’année elle m’a évité cette fo.za d’Isandra.
    On pourra raconter tout ce que l’on veut elle s’en tirera toujours avec une pirouette.
    Ça correspond au profil des Gasy amis, copains, et salauds qui entourent sa Majesté futur ex DJ BAC-7.

  • 26 mai à 18:46 | MALIBUC (#9345)

    Un vrai simulacre cette rencontre avec un fantôme.
    Déjà en début d’année elle m’a évité cette fo.za d’Isandra.
    On pourra raconter tout ce que l’on veut elle s’en tirera toujours avec une pirouette.
    Ça correspond au profil des Gasy amis, copains, et sala.uds qui entourent sa Majesté futur ex DJ BAC-7.

  • 26 mai à 18:47 | MALIBUC (#9345)

    Un vrai simulacre cette rencontre avec un fantôme.
    Déjà en début d’année elle m’a évité cette fo.za d’Isandra.
    On pourra raconter tout ce que l’on veut elle s’en tirera toujours avec une pirou.ette.
    Ça correspond au profil des Gasy amis, copains, et sala.uds qui entourent sa Majesté futur ex DJ BAC-7.

  • 26 mai à 18:48 | MALIBUC (#9345)

    Un vrai simulacre cette rencontre avec un fantôme.
    Déjà en début d’année elle m’a évité cette fo.za d’Isandra.
    On pourra raconter tout ce que l’on veut elle s’en tirera toujours avec une pirou.ette.
    Ça correspond au profil des Gasy amis, copains, et sala.uds qui entourent sa Majesté futur ex DJ BAC-7.

  • 26 mai à 19:59 | olivier9999 (#11342)

    " l’État doit verser un montant de 30 000 ariary par mois, par employé"

    bah voyons..

    on y croit !

    le bateau coule..mais les bulles d’air devraient peut être permettre aux carcasses de flotter..
    c’est solofo joniss qui l’a dit !

    je doute même que le financement Russe ( si cher à Shalom) puisse aider à améliorer la flottabilité du radeau de la méduse gasy..

    qui veut parier ?

    Je me mets à la place de ces vieux malgaches soviétisants, qui se masturbent devant les posters de missiles hypersoniques de Poutine..avec un passeport français bien au chaud dans le tiroir..

    Coucou Shalom, Elena et les copines !

    COUCOU !

    • 26 mai à 21:29 | Zora (#10982) répond à olivier9999

      Efa mivorakiny taoka sy ny rongony n’y atidohan’ity hazo boboka ity marina...

  • 27 mai à 04:35 | Rainingory (#11012)

    Rehafa ny fb sy actutana no maka tahaka an’i Shalom :

    https://www.facebook.com/groups/829665057620972/permalink/1072201703367305/

    Misy Dia olona tena donendrina kosa e !!! Na koa hoe bado sy vendrana Samy mahalaza azy avokoa. Inty aho eto !!! Ireo karazana revin-gadra, fampanantenana poak’aty, fampandriana adrisa, fampatoriana mitsangana, rediredy, nofy atoandro amin’ny ririnina, kobaka am-bava, bala rora efa mifangaro rehoka ireo efa tsy mandeha amin’ny laoniny, efa tsy Hay hoe ahoana nandritran’ny fotoam-piasan-dranamana ity Dia jereo tsara fa ireo ihany no mbola ho averiny ho tanisaina aminareo Dia Mbola ho roboka hifidy azy ihany ry "V" (Vendrana) mianakavy !!! Aza tezitra raha ataon’ny olona hoe Vendrana ianareo mpanohana azy fa tena izay no mahaza ny toetranareo mianakavy a !!! Dia ilay mpanao fampanantenana ihany koa amin’io Dia efa lany henatra satria ny eo tsy vita ny eo asesika ihany. Raha mahatsapa tena ho bado ianao Dia mbola fidio ihany izy.

    https://www.actutana.com/depeche/un-petit-apercu-des-promesses-de-andry-rajoelina/

    – Buildings mora, 50.000 logements en 5 ans, soit 27 logements par jour
    – 4*4 amphibie
    – Drones pour chasser les dahalo
    – Miami beach à Toamasina
    – Toilettes et douches parfumées à Toamasina
    – Palais des sports comme en France
    – Côte d’Azur en France
    – Parking Epp
    – SMIG 200 000 ar
    – Nouvelle ville Tanamasoandro pour délocaliser les ministères, avec autoroute
    – Piscine olympique
    – Puce pour les zébus
    – Tramway
    – Coton de Tuléar
    – Paris (ambatondrazaka)
    – Distribution de terrain de 1Ha par personne
    – 10 Hélicoptères
    – Équipements militaires hightech
    – Revalorisation du prix de la vanille
    – Panneaux solaires pour lutter contre le délestage
    – Centrale Eolienne à Diégo
    – Projet éthanol
    – Route Ambilobe-Vohémar, pont ampasika, anosizato
    – Kits scolaires + feutre
    – Tsena mora, vary mora, menaka mora
    – Travail et financement pour tous les jeunes
    – Pas de salaire pour le Président.
    – Bourses à gogo pour les étudiants à Ankatso
    – Suppresion du Sénat et construction de nouvelles universités avec cet argent

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS