Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 30 novembre 2021
Antananarivo | 23h03
 

Sport

Tennis • Vie d’une joueuse

Hariniony, la nouvelle star

mardi 22 avril 2008 | Ax’s, Rata

Hariniony Andriamananarivo est l’une des benjamines du tournoi Master’s cup junior. Agée tout juste de 14 ans, elle est parvenue à se hisser en finale de la compétition et a failli créer la plus grosse surprise.

Hariniony Andriamananarivo poursuit ses études au collège Saint François-Xavier (Antanimena) en classe de première « S ». Non seulement, elle brille côté sportif, mais côté scolaire également où elle figure parmi les meilleures de sa classe. Baignant dans le monde sportif dès son tout jeune âge, elle pratique, à part le tennis, le foot avec son père, le basket à l’école et l’Aïkido de temps en temps. Jeune, elle a aussi ses hobbies et ses petits caprices. « Dans mes temps libres, je me plonge surtout dans les chansons et j’adore spécialement Alicia Keys ». Contrairement aux autres ados de son âge, elle ne sort pas beaucoup. Le voyage fait également partie de ses passions, un rêve qui s’est réalisé depuis qu’elle a pratiqué le tennis, puisqu’elle participe à de nombreux tournois à l’étranger, en Europe et en Afrique.

  • Un moral d’acier

Si, à son âge, elle est déjà à ce niveau, l’on se demande à quelle astuce elle a eu recours pour réussir presque à tous ses matchs. Quelques jours avant le match, elle fait comme d’habitude des entraînements intensifs après les cours à raison de 2h par jour. Pour garder un moral d’acier avant chaque rencontre, elle se met à l’abri d’un environnement assourdissant et bruyant afin d’avoir le maximum de concentration. « J’évite à tout prix de m’irriter parce que cela aura un impact, non seulement sur le plan physique mais aussi sur le moral », précise t-elle. Et en tant que chrétienne pratiquante, elle consacre quelques minutes de prière avant de descendre dans l’arène où on ne se fait plus de cadeau.

A cette allure, Hariniony compte suivre les traces d’Ana Ivanovic, sa muse inspiratrice et à la fois idole. « Je l’adore tout simplement, c’est une vraie sportive, elle a un esprit fair-play, elle n’est jamais en colère, elle sourit tout le temps et affiche toujours une confiance en soi ». Sans le savoir, Hariniony possède déjà la plupart des vertus de son idole. Les témoins de la demi-finale gagnée face à Bakoly Solonomenjanahary et de la finale perdue devant Anjanoro Ramangasoavina ne diront pas le contraire.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS