Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 17 novembre 2018
Antananarivo | 12h34
 

Tribune libre

Tribune libre

Halte à la crise ! Arrêtons de sacrifier la population Malagasy !

mardi 24 avril

La plate-forme de la société civile ROHY a tenu une conférence de presse ce lundi 23 avril afin d’exprimer son positionnement devant les événements survenus la semaine dernière.

Ci-après la version française du communiqué de presse qui a été diffusé.

Seules des lois électorales impartiales acceptées par tous peuvent garantir la paix et le développement !

Le Mouvement de la société civile ROHY qui regroupe quelques 120 associations et plate-formes disséminées dans les 22 régions rappelle la primauté des Valeurs Malagasy comme le Fihavanana, la concertation et le respect de la vie humaine. Il déclare ce qui suit :

Nous exprimons notre compassion et réconfortons les familles des personnes décédées et souhaitons prompt rétablissement aux blessé(e)s.

Nous encourageons toutes les décisions et attitudes qui engendrent la sérénité propices au changement et au développement .

Aux dirigeants et politiciens  : nous vous exhortons d’écouter, d ‘examiner et de prendre en considération les propositions de la société civile et des syndicats, en tant qu’acteurs incontournables de la vie du pays et piliers de la démocratie et de la bonne gouvernance.

Nous vous demandons d’arrêter cet égoïsme et avidité du pouvoir qui sont préjudiciables depuis toujours au progrès du pays.

Que certains leaders politiques arrêtent de verser le sang des Malagasy innocents, de les sacrifier (citoyens, journalistes, militaires, opérateurs du secteur privé) et de les instrumentaliser ! Ces Malagasy souffrent et en ont assez de la pauvreté trop élevée, l’abus de pouvoir, lequel pouvoir pourtant a été emprunté aux Malagasy, la mauvaise gouvernance chronique, la recrudescence de la grande corruption, l’insécurité, les mensonges, le fait de vendre le pays qui appartient à tous les Malagasy.

À vous partis de l’opposition notamment : seules des élections qui sont conformes à la Constitution garantiront le chemin vers l’alternance démocratique. Le mouvement ROHY ne peut admettre une prise de pouvoir par la force ou un pouvoir qui plongerait de nouveau le pays et les 23 millions d’habitants dans une nouvelle crise.

À M. le Président de la République : En tant que Ray Amandreny de tous les Malagasy, nous vous encourageons dans la recherche d’une solution efficace et pacifique, qui verrait la participation de toutes les forces vives du pays et qui sera acceptée par tous. L’objectif principal est de tenir des élections apaisées, loin d’une nouvelle crise. Nous vous exhortons de rechercher particulièrement les mesures concrètes et rapides pour combattre jusqu’à leurs racines la corruption et l’insécurité qui font tant souffrir le Malagasy à la campagne comme dans les villes.

Aux Militaires et Forces de sécurité : L’idéal que vous servez est : « Pour le Pays et la Loi ! » Votre responsabilité est de protéger la vie des citoyens et leurs biens. Vous êtes des Malagasy et votre salaire provient de l’argent du peuple. Aussi, servez et protégez comme la prunelle de vos yeux l’intérêt supérieur du peuple Malagasy, et non celui de groupes de personnes minoritaires.

Aux Journalistes : Nous vous encourageons à assumer votre travail dans les règles de l’art et de manière professionnelle dans cette période électorale pour livrer des informations exactes, dans la pluralité et pour éduquer les citoyens dans l’apaisement, loin de la provocation.

Nous nous tournons particulièrement vers nos chers concitoyens, Malagasy de toute l’Île : Avec détermination, ne laissons pas croire aux politiciens qu’ils peuvent se jouer de nous comme des marionnettes manipulables en nous instrumentalisant à leur profit. Soyons des acteurs estimés et souverains sur nos terres qui peuvent jouir des richesses considérables que certains Malagasy et étrangers convoitent sans scrupules.

À nos jeunes : Vous êtes le présent et l’avenir de notre pays. Prenez des leçons du passé, levez-vous pour la vérité , dans l’intégrité et l’amour du pays. Ne vous laissez pas duper ni avoir par des mauvaises pratiques de certains acteurs. Prenez avec l’enthousiasme et le dynamisme qui vous caractérisent , des responsabilités dans tous les secteurs, afin d’être des agents du changement profond pour le bénéfice de notre pays.

À la Haute Cour Constitutionnelle : nous lançons un appel vibrant pour qu’elle examine bien aussi les procédures qui ont été d’usage lors de l’adoption des projets de loi et de prendre des décisions adéquates en toute indépendance, en dépit de toutes les pressions qu’elle subit. Vous savez que les decisions que vous prendrez ont une place non négligeable dans la prévention de toute crise électorale et garantiront des élections propres, transparentes, amenant la paix à Madagascar.

Des lois qui sont carentielles au regard de l’intérêt général

Soulignons que nous non plus ne sommes pas satisfaits au sujet de ces lois électorales qui ont été adoptées au Parlement dernièrement, car elles ne garantissent pas des élections acceptées par tous. Voire, elles sont insuffisantes et ces partis politiques et leurs candidats visibles actuellement (des 2 bords) y trouvent leur intérêts : ainsi, il y a le fait d’occulter la législation de la précampagne qui les arrange bien. Aussi, le financement des campagnes électorales a été rejeté par les partis de l’opposition à l’Assemblée Nationale et dont le plafonnement a été occulté aussi dans ces lois. Cela contrevient à l’égalité des chances de tous les candidats, favorise la grande corruption et l’achat indirect de votes : ainsi la société civile doit redoubler de vigilance.

En conséquence de tout ce qui précède, le Mouvement ROHY souhaite renforcer encore que des élections impartiales, qui favorisent la participation de tous les citoyens ayant le droit de vote ou de se porter candidats, constituent la seule solution qui garantira la stabilité politique et l’environnement propice à la croissance économique et les efforts axés vers un développement inclusif. Il appelle à un dialogue qui réunirait toutes les forces vives (au plan politique, économique, social) pour définir ensemble les lois électorales, car plus que jamais cela constitue la seule issue à la situation actuelle et ouvrirait à plus de stabilité.

Antananarivo, lundi 23 Avril 2018.

24 commentaires

Vos commentaires

  • 24 avril à 08:10 | elena (#3066)

    Une mise en place rapide d’une Haute Autorité qui servirait de caution morale serait souhaitable. Elle regrouperait les forces vives, les Hery Velona, comme en 1991.
    J’y verrais bien y siéger des gens comme Raymond Ranjeva. Ses compétences et expériences comme vice président à la Cour Internationale de justice seraient utiles au pays, qualités auxquelles s’ajoute sa probité morale : il est membre de la commission Justice et paix du vatican !
    Des olomanga comme lui, il y en a d’autres !

    • 24 avril à 09:54 | RAMBO (#7290) répond à elena

      Dès qu’on entend vatican...cela fait tiquer plus d’un !

    • 24 avril à 14:58 | Ibalitakely (#9342) répond à elena

      Ity rohy ity ve no misy an’ilay depiote Voanalarohy ilay ministra 10 sa 15 andro, izy io mantsy izay nilaza [tv plus] taloha kely ny 21/04/2018 fa mamita-bahoaka [1]* hono ireo depiote 73 raha tia anao tatitra @ vahoaka nifidy azy, sady nilaza hoe tsy nisy kolikoly izany teny @ “paaaaon” d’or fa fizarana vidin-tsolika & tambin-karama no nozaraina teny amin’io toerana “privé” io, ka zon’ny PM ohatra ny nivezivezy teny !! Tena mba afa-baraka ihany izahay mpiara-mivavaka aminy ao @ FJKM Ambomanoa Alasora Betesda !! [1]* olona nivoaka ny efitrano ve hono ka hanao tatitra inona. Na ilay làlam-pifidianana na ny fomba nandanian’ny mpomba fitondrana ankehitriny no nivohahan’ireo depiote 73 ireo & hanaovany tatitra @ vahoaka fa tsy hoe raha nijanona tao izy ireo dia ianao menamenatra nanangan-tànana no ho tatarainy.

    • 24 avril à 15:15 | Ibalitakely (#9342) répond à elena

      & tadidio fa raha nirahana nandeha nanafika lapa-mpanjakana voalaza FARITRA MENA ny olona sasany t@ 07/02/2009, ka tifitra avy taty ivelany no re voalohany, dia “notsaraina” ka noeloina asa an-terivozona mandra-pahafaty ny filoha tamin’izany fotoana ; fa t@ 21/04/2018 teo kosa dia tery Analakely tsy FARITRA MENA VELIVELY & mpitandro filaminana nirahan’ny préfet de police izay nirahan’ny mpitondra no nahafaty olona →→→→ i RMH izany no tompon’andraikitra voalohany izay mihosina rà ny tànany & tsy ràn’akoho na ganagana fa RÀ an’ny MPIRAY TANINDRAZANA aminy. Inona re izany no mendrika olona tahaka izany ??

  • 24 avril à 08:29 | Einstein (#3390)

    Il faut essayer de comprendre l’origine profonde de ces crises à répétition.
    Le peuple malgache souffre depuis trop longtemps à cause de la pratique du pouvoir menée par ceux qui arrivent au pouvoir à la tête du pays.
    Il n’y a plus de lutte sans douleur ni sacrifice. La Révolution française en 1789 a permis la mise en place d’une structure de pouvoir stable et juste et qui a garanti au peuple français depuis quatre siècles la justice et la paix.
    Nous les Malgaches que voulons-nous ?
    Continuer comme si de rien n’était ?
    Attendre sagement la fin du mandat de Rajaonarimampianina et aller ensuite aux urnes déposer un bulletin dans l’hypothétique espoir d’un miracle de la démocratie enfin à la portée de nos malheureuses petites mains ?
    On peut toujours rêver...
    Mais je ne pense pas que ceux qui ont pas de quoi manger trois fois par jour ont encore envie de rêver.

    I

    • 24 avril à 10:05 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090) répond à Einstein

      Einstein
      « Il faut essayer de comprendre l’origine profonde de ces crises à répétition. »
      T’a pas bien choisi ton pseudo ,si tu n’a pas encore compris le mal Malgache,faut te faire greffer un cerveau .
      Vous avez une constitution ,des institutions ,il faut les respecter et le peuple en son ensemble ,c’est pas plus compliqué que cela !

    • 24 avril à 10:26 | Liberty (#3679) répond à Einstein

      Alibaba :

      Quelle Constitution ? Quelles institutions ? Tu vas respecter quoi dans ce pays où la seule loi unique et appliquée par tous de la base au sommet : s’appelle « Corruption ».

      Je suis désolé ta Constitution n’existe pas, je ne l’ai jamais vu appliquée ni respectée nulle part alors arrête de raconter des salades.

      Tes « Institutions » ? Elles sont pourries, corrompues ! Désolé, je ne peux pas respecter des choses pourries et corrompues !
      Alors, désolé mais c’est toi qui dois te greffer un cerveau !

    • 24 avril à 10:40 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090) répond à Einstein

      Liberty,
      Je suis parfaitement d’accord avec toi ,les institutions ,la constitution et les lois Malagasy ont été bafouées et non respectées par ceux qui ont conduit ce pays dans un trou sans fond .
      Ces institutions ont le mérite d’exister ,pour l’heure il serait judicieux de s’en servir car les ignorer conduirait à l’anarchie ,le désordre et la violence .
      L’heure n’est pas à la reconstruction de nouvelles institutions mais à revenir a une forme de normalité qui permettrait la stabilité .
      Ce type d’institutions calquées sur une forme ancienne de la constitution Francaise peuvent fonctionner en ce pays .
      Libre a vous de les faire évoluer selon vos traditions ,mais pour l’heure ,aujourd’hui ,elles peuvent sortir ce pays du marasme généraliser qui se profile rapidement !

    • 24 avril à 17:56 | saricine (#2893) répond à Einstein

      Ali baba

      Arretez de raconter des salades, arrêtez de faire le perroquet avec cette notion d’institutions, constitution non respectées.
      Même avec 60 constitutions successives, s’il ny a pas de forces nouvelles pour changer le cours de l’histoire, madagascar restera dans ce cercle vicieux de la pauvreté.

      L’instauration et le respect de la constitution et des institutions viennent ensuite après que cette nouvelle force de changement s’installe avec la fierté et unité nationale et légitimité par voie d’élection.
      Toutes les forces vives devraient y contribuer : population, forces armées, politiciens, sociétés civiles

      Le fond du problème à Madagascar, c’est PERSONNEL : personne n’écoute personne, toutle monde veut être le Chef, et la population est le dernier des derniers des soucis des politiciens véreux

    • 24 avril à 18:06 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090) répond à Einstein

      Saricine,
      Des salades ,ce n’est que la vérité ,déduite des faits !

    • 24 avril à 18:35 | saricine (#2893) répond à Einstein

      Ali baba

      Nous ici sur MT.com, nous ne faisons que du pleonasme : « mipasoka ny efa malama, ary manatevina ny efa matevina toy ny vehivavy be molotra manao lokomena »

      A mon avis, l’heure n’est plus à la recherche du fautif, le bon sens fait que chaque opinion se réunisse pour aboutir à la concrétisation d’un Etat digne de ce nom c’est à dire aboutir une solution concrète, acceptée par tous et inclusive.

      Cette démarche participative va aboutir à un projet court et long terme , pragmatique, en évitant toute tentative de retour en arrière par des crises répétitives de la rue.

    • 25 avril à 17:44 | lebaillygilbert (#10259) répond à Einstein

      ces échauffourés n’ont pas de sens. La loi est juste et appropriée aux normes internationales

  • 24 avril à 08:46 | Isambilo (#4541)

    Malheureusement Rajaonarimampianina n’a pas encore dit ses derniers mots et les négociations en coulisse sont certainement bien engagées pour acheter untel ou untel. Et le camp d’en face regroupe des noms incompatibles entre eux.
    L’armée attend de voir sur qui elle peut faire confiance pour ses propres intérêts.

    • 24 avril à 09:44 | hanibloo (#3569) répond à Isambilo

      Analyse brève mais pertinente !!! On a bien constaté hier la différence de comportements entre les des camps de l’opposition , l’autre dans la moderation et en face déja en pleine récupération politique...Pour moi la seule solution possible c’est l’organisation d’une élection anticipée avec la participation de tous...ainsi qu’à l’ouverture de ts les médias ( MBS....) afin que chaque candidat soit sur un mm pied d’égalité...Une transition bis sera invivable pour la nation

  • 24 avril à 08:54 | Tax boom (#10141)

    La seule solution plausible à cette situation c’est la démission du PRM et une élection anticipée au plus tard dans les 90 jours à venir. Cette élection doit être inclusive avec la participation de tous et dirigé par une entité neutre.

  • 24 avril à 09:17 | LOVAXEL (#10217)

    elena
    Tax boom a raison
    la seule issue intelligente est une élection anticipée
    basta les hautes autorités !!!!
    le pouvoir a suffisamment pourrit la situation
    il est temps qu’il se réveille

  • 24 avril à 09:54 | Turping (#1235)

    Le mouvement « ROHY » a bien fait d’énumérer les lignes directives principales à suivre pour résoudre la paupérisation sempiternelle . Ce qui est bien c’est le rappel à l’ordre de la notion « FIHAVANANA » à l’ancestrale tant bafouée au fil du temps comme l’un des repères pour dénouer la crise car sans la solidarité nationale ni la moralité collective ,on tourne en rond .
    - Pourtant si la politique n’appartient qu’aux hommes ,ne doit-on pas tourner son regard ,non seulement vers celui qui détient le pouvoir ,mais également vers l’ensemble de la collectivité à l’intérieur de laquelle le pouvoir circule ,s’établit et s’impose ?Cette seconde détermination fonde l’importance de la société , comme origine du pouvoir (société civile ) ,et c’est une nouvelle dimension de la politique qui permet le déploiement de l’idée de l’état .
    - Depuis l’assassinat de RATSIMANDRAVA ,nous sommes confrontés au pouvoir de l’absolutisme dictatorial autoritaire où les contre -pouvoir traditionnels ,des nobles et de la population générale ,s’effacent progressivement au profit des intérêts restrictifs .
    - « L’état naturel des hommes ,avant qu’ils eussent formé des sociétés ,était une guerre perpétuelle ,et non seulement cela ,mais une guerre de tous contre tous. » Hobbes.

  • 24 avril à 09:54 | hanibloo (#3569)

    Le régime HVM est sûrement en train de se mordre les doigts en constatant la tournure de la situation. Si au moins ils avaient eu une petite intelligence politique, ils n’auraient jamais du s’acharner sur le clan Ra8..Ils pensaient bêtement qu’un rapprochement TIM/MAPAR est quasiment impossible vu le caractère « rancunier « de l’ancien Prm...Sauf qu’en politique le mot « impossible » n’existe pas

    • 24 avril à 12:29 | Isambilo (#4541) répond à hanibloo

      A mon avis ce n’est pas un rassemblement mais une « co-présence » par opportunisme (je ne sais pas si c’est correcte) ; ça n’ira pas plus loin. Ravalomanana n’est pas du genre partageur (il connaît ses concitoyens par expérience et par éducation. Il n’a pas tort). Rajoelina n’a jamais été qu’un instrument et « quand on a pressé le citron, il faut le jeter » dixit Béranger (réécouter « Mamadou m’a dit »).
      Bref, ça tournera en eau de boudin gasy !!! Mais boudin quand même.

  • 24 avril à 11:17 | Behevitra07 (#7549)

    Andao aloha ho vahana ary ny krizy ankehitriny.
    Izao ary tsy maintsy izay ihany no vahaolana.
    Ravana aloha ny governemanta Mahafaly ka ireo mambra ao anatin’ny governemanta ankehitriny dia tsy mahazo miverina ao intsony aloha mandra-pahavita ny fifidianana.
    Miala aloha Filoha ankehitriny ary misolo toerana azy avy hatrany ny filohan’ny antenimieran-doholona ankehitriny.
    Ilay antoko na vondrona manana ny maro an’isa ao amin’ny antenimiera tamin’ilay voalohany izany hoe ny Mapar no hanendry ny praiminisitra. Zaraina mitovy araka ny isan-jaton’ny antoko depiote ny isan’ny ministera ka tsy tokony hihoatra ny 23.
    Avoakan’io governemanta io ny daty hanaovana ny fifidianana.
    Hitondrana fanatsarana (amendement) eo amin’ny antenimieram-pirenenana ilay lalam-pifidianana nanaovana fifidianana farany.
    Atao isaky ny andininy ny fandaniana ny fanitsiana ka tsy hisy intsony ny fankatoavana ny lalampifidianana amin’ny ankapobeny.

    DIA MBA MANDEFITRA KELY ALOHA IANAREO MANANA ANTOKO FA TSY MANANA OLOM-BOAFIDY FA ILAY MIANDRY TATAKA FOTSINY SY MIALOKALOKA AO AMIN’ILAY TENY HOE FIHAVANAM-PIRENENA.
    RAHA MISY FITIAVAN-TANINDRAZANA SY HEVITRA HANASOAVANA ITY NOSINTSIKA ITY. DIA ATOLORY NY HEVITRA ARY MANDROTSAHA KANDIDA HO FILOHAM-PIRENENA NA HO DEPIOTE.

    Izay filoha mivoaka eo no filohan’ny firenenana.

    • 24 avril à 12:33 | Isambilo (#4541) répond à Behevitra07

      Dia hanaiky ve i Rivo ? Handevina ny tompony ve nedala ?

  • 24 avril à 12:34 | Isambilo (#4541)

    Malheureusement Rajaonarimampianina n’a pas encore dit ses derniers mots et les négociations en coulisse sont certainement bien engagées pour acheter untel ou untel. Et le camp d’en face regroupe des noms incompatibles entre eux.
    L’armée attend de voir sur qui elle peut faire confiance pour ses propres intérêts.

  • 24 avril à 15:09 | vorona (#8254)

    Plusieurs centaines de groupes « politiques » , 33 candidats à l’élection présidentielle et des députés qui réclament la destitution du président quelques semaines seulement après son élection !
    Viendra t-il un jour un pilote providentiel (inconnu à ce jour ?) pour enfin piloter cet ’« avion » dont la plus part des instruments de navigation est obsolète ou ne fonctionne plus ???????

  • 24 avril à 17:04 | manantena fa niova (#4971)

    Serai taxée de « minomino foana », mais je souhaite vivement que le président change d’attitude et en appelle à une table ronde avec ses ministres, des représentants de l’opposition et de la société civile + les chefs des églises pour :
    - les lois sur cette élection présidentielles
    - en fixer les dates pour avant les pluies 2018

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 454