Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 21 novembre 2019
Antananarivo | 18h50
 

Politique

Vente du Jardin d’Antaninarenina

Hajo Andrianainarivelo pointe du doigt la CUA

lundi 25 février | Arena R.

 

La guerre est déclarée entre le ministère de l’Aménagement du territoire, de l’habitat et des travaux publics, et la commune urbaine d’Antananarivo. Lors de son déplacement au jardin d’Antananinarenina, samedi, où se tenait une manifestation citoyenne contre la vente de ce « domaine public », Hajo Andrianainarivelo a déclaré que son ministère va tout faire pour remettre à l’Etat tous les domaines vendus ces deux ou trois dernières années. 

Il y aura des mesures que l’Etat va prendre contre les responsables au sein de la commune urbaine d’Antananarivo et auprès des services des domaines, ayant vendu ces terrains, a-t-il laissé entendre. Le ministère de l’Aménagement compterait effectuer un grand déballage par rapport à cette affaire car, le ministre en personne a déclaré que « d’ici peu, vous allez tous les connaître ». Jusqu’à la preuve de contraire, cette déclaration vise particulièrement le maire d’Antananarivo Renivohitra, Lalao Ravalomanana, épouse de l’ancien président Marc Ravalomanana et non moins adversaire direct du président Andry Rajoelina au second tour de la présidentielle en décembre. 

La commune urbaine d’Antananarivo, plus particulièrement, le maire est depuis un long moment se trouve dans le collimateur de ses adversaires politiques pour des affaires de vente de domaines publics au privé. C’est le cas entre autres du CEG Analamahitsy ou encore l’Esplanade Analakely ainsi que le jardin d’Antaninarenina.

Pour le cas du jardin d’Antaninarenina où l’Office régional du tourisme d’Analamanga (ORTANA) a installé ses kiosques, le ministre a fait savoir que ce dernier a déjà porté l’affaire devant le tribunal mais n’a pas eu gain de cause. 

« On peut tromper le tribunal, mais avec le régime actuel, on ne pourra plus faire comme ça », a-t-il indiqué avant d’ajouter que « Tant que le régime actuel restera en place, il n’y aura plus de vente des domaines qualifiés de public dans les communes urbaines ». Les manifestants dirigés par le chroniqueur VANF, ont martelé qu’ils n’accepteront pas la vente de ce domaine public à un privé. Ce terrain appartient à tous les Malgaches et cela a toujours été le cas depuis le royaume de Radama Ier, déclare ce journaliste.

L’histoire récente de la politique à Madagascar nous rappelle que la guerre entre la famille Ravalomanana et les dirigeants de la Transition actuellement de retour au pouvoir remonte à plusieurs années. Cela concerne en majeure partie les litiges fonciers. C’est le cas notamment du terrain d’Andohatapenana qui était, entre autres, à l’origine de la chute du régime Ravalomanana en 2009. Lors de a campagne électorale du second tour, Andry Rajoelina a également attaqué l’ancien président sur une affaire d’accaparement de terrain à Alaotra Mangoro.

Le député sortant élu sous la bannière Mapar, Naivo Raholdina, avait également eu une dent contre la commune urbaine d’Antananarivo de Lalao Ravalomanana concernant l’affaire du CEG Analamahitsy. Et voilà, actuellement, c’est le ministre de l’Aménagement du territoire du régime Andry Rajoelina qui s’en prend à la Commune urbaine d’Antananarivo qui, plus étonnant que cela puisse paraître, reste muette comme une carpe dans cette affaire.

37 commentaires

Vos commentaires

  • 25 février à 09:31 | Isandra (#7070)

    L’un des griefs qui ont poussé départ de Ravalo au pouvoir, c’est genre de vente de terrain.

    Là, ils se montrent récidivistes, ils ne changent pas, ne tirent pas des leçons sur ce qui lui est arrivé, ils sont impliqués dans plusieurs affaires de terrain, Ambatondrazaka, Andohitampenaka, Faravohitra, Analamahintsy, maintenant, Antaninarenina, etc.

    • 25 février à 11:41 | Eloim (#8244) répond à Isandra

      Êtes-vous sensé d’avoir la mémoire courte ? Est-ce que l’histoire sert elle à tirer les leçons du passé ? Est-ce que l’Ex-PRM Hery Rajao était il aussi naïf que ça qu’il avait remis sur le tapis toutes les querelles et de les enterrer afin de reconstruire le pays ? Est-ce que ce discours va dans le sens de laisser l’impunité traîne le quotidien des malgaches, emboîté par des rancunes et de l’esprit revanchard ?
      Depuis 2009 à nos jours, corruption, trafics en tout genre, insécurité, etc font le plein et tout le monde crie au scandale chaque jour surtout dans les réseaux sociaux. Période durant laquelle des acteurs du gouvernement de l’époque prennent encore la belle façade du cliché des responsables étatiques d’aujourd’hui. Sans aller sur quatre chemins ou d’inventer l’incrimination des "FAUX-VRAIS" responsables de certaines malversations depuis des lustres, dénuder en public pour dénoncer qui sont ils (?) s’avère être une affaire d’Etat (?) où la voie du déballage en diffamation porte atteinte à l’intégrité de certains intouchables du pays ? C’est le fin-fond de l’impunité (?). Ayons l’audace de surpasser une certaine limite pour assainir la cour vers une vraie émergence (?).

    • 25 février à 12:07 | lanja (#4980) répond à Isandra

      Tsara Ilay fandraisana andraikitra, Ary aoka ho voasazy farany izay enjana n’y mpivarotra tanimpanjakana, n’a Ravalomanana izy n’a iza. ,bé Dia bé n’y fananampanjakana nisy nivarotra,hatra@ villa elisabeth sns, aoka Samy ho karohana daholo Ary averina n’y fananampanjakana ,saziana n’y mpanao ratsy, n’a Iza n’a iza, aoka tsy ho resaka com indray ity, n’a sanatria resaka lolompo, ingahy ministre mantsy toa mpiasan n’y orin ’ asa tiko fahiny, toa maika lotra ka lasa fanamelohana tsy misy fitsarana Ilay izy

    • 25 février à 15:39 | Bemakely (#2060) répond à Isandra

      Je ne comprends pas tellement ce qui est vraiment reproché à Ravalo dans l’histoire de cette vente, vu que selon les différentes informations qui cicrculent, rapporté notamment par le quotidien « la vérité », la vente de ce terrain a eu lieu en 1989 quand le feu Razanamasy était encore le Maire et que Ravalomanana était un simple PDG de TIKO.

      Mais avec Ravalomanana qui est vraiment le grand-père, le père, le fils, le petit-fils, l’arrière petit-fils, ... de tout le mal de ce pays, on doit lui reprocher tout ce qui ne va pas dans ce pays depuis son année de naissance jusqu’en 2049, dont certains à titre posthume.

  • 25 février à 09:55 | vatomena (#8391)

    Et qui donc a crée ce jardin d’Antaninarenina ?.Ce n’est pas moi ; ce n’est pas Radama ,ce n’est pas Andrianampoinimerina.

    • 25 février à 10:56 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      "Ce terrain appartient à tous les Malgaches et cela a toujours été le cas depuis le royaume de Radama Ier, déclare ce journaliste."

  • 25 février à 10:49 | betoko (#413)

    J’attends la réaction des GTT dont certains disaient il y a deux semaines qu’on va poursuivre ceux qui osent dire du mal à Ra8 et à sa famille
    Certainement ces GTT diront la chasse aux sorcières est ouverte ,d’autres diront Ra8 est un saint homme qu’il ne faudrait pas toucher coûte que coûte

    • 25 février à 11:17 | Jipo (#4988) répond à betoko

      Bonjour , avec peu de débit et site en travaux : pénible la connexion ce matin ...
      Et oui kelytoukou, il suffit de rayer Ravalomanana de la carte pour que le paradis soit enfin retrouvé !
      Votre haine viscérale non seulement transpire au travers de vos pores, mais vous changeriez de main que votre coït n’ en serait en rien altéré, vous etes pitoyable !
      Votre amour pour Ravalomanana est tel qu’ il serait en prison vous iriez analyser ses selles pour démontrer qu’ il est trop bien nourri !
      Honte à vous ! Vous n’ avez que ce que vous méritez ...
      De connaitre l’ heureux élu qui est devenu propriétaire de ces biens publics , qui appartiennent comme le BdR à toute la Nation et que ce noceur va se faire un plaisir de rapatrier !
      Apres règlement de comptes à OK Coral, voici le dernier né celui d’ Analakey.

    • 25 février à 17:03 | Lefona Again (#10319) répond à betoko

      Jipo, ravalo et deba, pourtant omni-présents entre 1975 et 2018 ne sont aujourd’hui, que des indispensables " dans la place de l’histoire", certes mais bizarrement, ils n’ont qu’une chose en commun : avoir eu le talent indéniable de donner au peuple l’envie de les éjecter de leur Iavoloha !!! C’est une vérité tellement vérifiable et confirmée que se poser encore des questions emmenant des comparaisons est....idiot !
      Oui, vous les zd, les gtt, les tarank’osy, croyez encore à votre dadakely ! c’est de votre droit et je pense que vous le serez jusqu’au dernier jour de votre vie, étant donné que n’avez aucune capacité de sortir de cette maladie qu’est le fanatisme et l’idolâtrie. Là, c’est dans l’ordre du ad vitam aeternam.. envers et en faveur d’une seule personne !..C’est franchement désolant et pitoyable, car c’est le signe MANIFESTE que ne croyez pas au Malgaches, mais..à un seul ! Quelle perte !!

    • 1er mars à 07:42 | dahalo (#8794) répond à betoko

      Lefona
      Et le fait d’incriminer sans arrets ces 3 personnes n’est il pas aussi une obsession alors qu’il me semble qu’il y a eu d’autres personnes à la tete de ce pays et qui a fait plus de mal que ces 3 là reunis.

  • 25 février à 10:58 | Stomato (#3476)

    Le trio de fidèles en action, bravo.
    Mais si l’on ne sait qui a vendu ce jardin, sait-on qui l’a acheté ?
    Et peut-on savoir précisément quand cette vente à eu lieu, devant quelle autorité, comment cette vente à été payée et ou est allé l’argent, sur un compte malgache ou un compte à l’étranger...
    Questions assez pertinentes qui ne sont pas abordées dans cet article et dans d’autres.

    Qui peut avoir des réponses pertinentes sur ce sujet, si sujet il y a !
    Ce peut être simplement une manœuvre destinée à masquer quelque chose de plus grave encore.

    • 25 février à 11:23 | Isandra (#7070) répond à Stomato

      Stomato,

      La question n’est pas là, mais, c’est la pertinence de sa vente, ce terrain ne doit il pas rester domaine public, comme c’était le cas depuis des siècles,...!??

    • 25 février à 11:41 | kartell (#8302) répond à Stomato

      Effectivement ce bradage du bien public devient inquiétant parce qu’il donne l’image d’un pays mercantile jusque dans ses derniers « bijoux de famille »...
      En fait la théorie fumeuse des anciens présidents était de considérer qu’à partir du moment où ils sont au pouvoir, le patrimoine leurs appartenaient dans ce fameux « l’état , c’est moi ! »....
      Souvenons-nous de la réaction de ce ministre pris la main dans le sac en train d’emporter les meubles de son bureau déclarer qu’ils n’appartenaient pas à l’état puisqu’ils étaient un don de la francophonie !...
      La notion de patrimoine national est une valeur très relative tant le pays est devenu le supermarché du plus offrant ou du plus aventurier, cette forme de dépeçage n’est que la poursuite cohérente d’un état aux services de prédateurs élus !....
      La marche arrière que le nouveau pouvoir veut enclencher est une mesure salutaire mais il faudrait aussi que les commanditaires soient inquiétés ce qui ne semble guère d’actualité...
      Une demie mesure ne suffira pas à assainir ce marché de coulisse mais à le freiner ou à le rendre plus opaque encore !....

  • 25 février à 11:39 | I MATORIANDRO (#6033)

    Llllooozzzaaa !!!

    Llllooozzzaaa 1 !!!Llllooozzzaaa 2 ! Llllooozzzaaa3 ! Fa ity vao tena Llllooozzzaaa !!!

    Nobatain’rano ndray ny olona ampolony tany Atsimo !!!

    Vvvvooonnnjjjeeeooo !!!

    Fitondrana, Llllooozzzaaa !!!

    Samia velonaina.

  • 25 février à 11:57 | Tsisdinika (#3548)

    Quand on parle de M. Hajo, on se rappelle l’Arrêté n°29547/2010 du 15 juillet 2010, transformant 40.000 Hectares de terrains à Ambohipaky-Soalala en "domaine privé de l’Etat", sans consulter qui que ce soit et surtout pas les propriétaires traditionnels dont les droits sont reconnus par la loi cadre du foncier n°2005-019 du 17 octobre 2005. Le but du VPM à l’époque aurait était de vendre le terrain à Wisco mais ce dernier aurait décliné.

    https://blogs.mediapart.fr/philippe-divay/blog/150913/madagascar-les-degats-collateraux-du-dossier-wisco

    • 25 février à 12:37 | Isandra (#7070) répond à Tsisdinika

      Tsisidnika,

      Détrompez- vous cet article n’engage pas Mediapart connu par leur investigation, car il est écrit en bas de la page "Le Club est l’espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n’engagent pas la rédaction."

      Par ailleurs, en 2012, certain Philippe Divay est arrivé à Ambohitsirohitra, prétendant être envoyé spécial de Quai d’Orsay, mais, après vérification, il n’est pas du tout connu dans ce ministère, du coup, il s’est fait prier de quitter immédiatement le lieu et de ne plus y revenir.

      Est ce que c’est la même personne ? Possible.

    • 25 février à 13:17 | Tsisdinika (#3548) répond à Tsisdinika

      Vous fatiguez pas.

      Cet arrêté est authentique et vérifiable. Demandez aux membres du SIF, le collectif des intervenants du foncier, s’ils sont au courant de cette affaire ou non. Que Phillipe Divay ou pas m’impôte peu.

      Pour la tentative de vente, j’ai utilisé le conditionnel uniquement pour respecter la charte de MT mais je sais exactement ce qui s’est passé. Ce VPM a vainement tenté de faire plier Wisco, notamment en se fendant d’un communiqué dans la presse qui menaçait d’annuler leur permis s’ils n’achetaient pas. Peine perdue.

    • 26 février à 21:13 | lysnorine (#9752) répond à Tsisdinika

      « Quand on parle de M. Hajo.. » il y a aussi, et surtout, « l’accaparement des terres » et le contrat de concession octroyée à TOZZI GREEN dans l’IHOROMBE pour la plantation (NÉFASTE) de JATROPHA :
      « Accaparement des Terres à Madagascar », un rapport de 2013,
      https://docplayer.fr/40331867-Accaparement-des-terres-a-madagascar.html

      « Energie3.1. Tozzi Green - Italie » (filiale du Groupe italien Tozzi Holding Group, et en particulier de la branche Tozzi Renewable Energy,) [pp. 28-48]

      « développer des plantations de jatropha sur une surface, « de 100.000 ha par la suite d’ici 2019 » dans la Région d’IHOROMBE (capitale IHOSY, 26.930 km2, 400.000 habitants, BARA).

      « Le 17 Août 2012, Tozzi Green a signé un contrat de BAIL EMPHYTOTIQUE avec l’Etat de Madagascar, en la personne de Hajo H. ANDRIANAINARIVELO, Vice Premier Ministre en charge du Développement et de l’Aménagement du Territoire.

      « L’Etat malgache loue à Tozzi Green 6558 ha situés dans les Communes rurales de Satrokala
      et Andiolava, district d’Ihosy, Région de Ihorombe,. (...) Les domaines objets de ce contrat
      consistent en des savanes et sont reconnus comme étant disponibles (...). Ce bail est conclu pour une durée de trente ans avec une redevance annuelle de 3 Ariary par mètre carré, pour un total de 196.763.448,00 Ariary ». (environ 10 euros par hectare par an).

      « Voici la RACTION DES GENS quand on leur a demandé ce qu’ils pensaient de Tozzi Green et des plantations de jatropha :

      « ‘’Nous ne pouvons plus accepter cette situation, elle ne nous permet pas de vivre, ELLE NOUS TUE, parce qu’elle impose des barrières. Nos zébus n’ont presque aucun moyen de se rendre à leur pâturage, qui est un morceau de terre enclavé au milieu de leurs domaines (ceux de Tozzi Green). Comment pouvons-nous vivre dans ces conditions ? MÊME L’EAU , qui devrait arriver dans nos champs de riz, a été DÉTOURNÉE ET N’IRRIGUE PLUS NOS CHAMPS . Ils l’ont détournée pour planter du jatropha. Nous ne savons même pas à quoi sert le jatropha. Nous avons peur que c’est pour construire des bombes. Peut-il nous tuer ? (...)

      « Toutes les terres où ils ont réussi à planter du jatropha APPARTIENNENT À QUELQU’UN . Mais il n’y a vraiment AUCUN BÉNÉFICE provenant du JATROPHA pour notre village. Nous savons qu’ils ont construit une école, mais à Andiolava. Ils ont construit une école là-bas, alors que c’est ici qu’ils plantent du jatropha. Certains d’entre nous ont travaillé pendant un mois avec eux il n’y a pas si longtemps. Ils nous ont donné du travail pendant un mois et c’est tout. J’ai travaillé pendant une journée et ils m’ont payé 5.000 Ariary (environ 1,5 euros). Le salaire d’une personne pendant un mois ne permet même pas d’acheter un zébu. C’est pourquoi il n’y a pas beaucoup de gens de notre village qui travaillent pour eux, les salaires ne suffisent pas pour vivre….

      « D’autres personnes vivant à Satrokala nous ont dit que, à côté du jatropha, Tozzi Green s’intéresse aux terres pour son SOUS-SOL . Beaucoup de villageois pensent que ce que recherche réellement l’entreprise ce sont des pierres précieuses, certains ont même parlé de DIAMANTS...

      « Il y a une rumeur selon laquelle l’entreprise a demandé un prêt hypothécaire à une banque en Afrique du Sud, UTILISANT DES TERRES À MADAGASCAR COMME GARANTIE afin de mettre en œuvre d’autres PLANS D’EXPLOITATION DU RICHE SOUS-SOL de la région [cf future 23e région ?]. « D’anciens travailleurs nous ont informé que le projet jatropha était abandonné, et que près de 5 millions de pousses de jatropha ont été jetés pendant les premiers mois de l’année, que le plan est maintenant changé [...] etc., etc. »

      « « En bref, ce que nous pouvions ressentir à partir de notre visite dans l’Ihorombe, c’est que le pro - jet que Tozzi Green met en œuvre dans la région EMPÊCHE concrètement les éleveurs locaux d’accéder à la terre et à leurs ressources, elle AFFECTE LA PRODUCTION locale pour la consommation locale…

      « il prétend compenser la perte de terres par la CRÉATION DE QUELQUES EMPLOIS, et rend de plus en plus lointaine l’application d’un SYSTÈME DE PROPRIÉTÉ FONCIÈRE PLUS JUSTE , qui prend réellement en compte les droits coutumiers »

  • 25 février à 11:59 | vatomena (#8391)

    Durant des siècles ce terrain est resté sans destination particulière. Puis un jour ,on ne sait qui ,en a fait un terrain arboré et fleuri.mais quand ? avant ou apres Galliéni. Qui pourra confirmer ou pas qu’autrefois cet emplacement fut un marché aux esclaves comme le fut l’emplacement de l’ancien Zoma

    • 25 février à 12:31 | Tsisdinika (#3548) répond à vatomena

      vatomena,

      Oh, il y avait à cet endroit un marché aux esclaves ? Raison de plus pour le vendre. En tout cas, merci pour ceux qui l’ont arboré et fleuri mais leur bail a expiré depuis 1960.

    • 25 février à 13:55 | vatomena (#8391) répond à vatomena

      Tsisdinika—Ok ! le bail ,comme vous dites , est clos avec la France. Le gouvernement malgache est aujourd’hui libre de louer et de vendre des terres ,des batiments ,des infrastructures à qui lui plait. Notre terre sacrée a cessé d’etre sacrée .Si on ne trouve pas d’acheteurs... des lieux sacrés peuvent etre incendiés comme le Rova .Meme les os longs de nos ancetres sont mis à la vente ;Il y a de nos jours un ensauvagement et une barbarie qui ne sont pas de l’héritage colonial .
      Si ,à la Réunion , il y a des monuments pour rappeler qu’il y avait eu des marchés où on achetait des esclaves ,chez nous ,à Madagascar , rien n’indique où ,dans quels ports ,on vendait aux étrangers des esclaves malgaches .C’est un oubli de coupable.et honteux..

    • 25 février à 15:17 | kartell (#8302) répond à vatomena

      On a toujours préféré mettre en exergue les exactions de la colonisation plutôt que celles de nos propres nationaux et aujourd’hui, on tue les dalaho comme on saigne le zébu d’ailleurs Amnesty International interroge le pouvoir muet sur les dernières exécutions sommaires dans le Sud ....
      Au vu des dernières annonces, on pourrait craindre un débordement inadéquat et un zèle des forces de l’ordre ou plutôt des militaires qui vont faire leurs classes dans un concret broussard qui sort de leur univers confiné d’un encasernement qui a pourtant fourni tant de généraux !...
      On laisse de côté l’accusé de service pour vaquer à ses obligations en faisant pire mais le reconnaître, ce serait avouer qu’on s’est affranchi de son modèle pour le dépasser !...
      L’entre-soi permet de brouiller les cartes du passé en offrant à ces commanditaires un air de jouvence qui permet d’aller au-delà des précédentes limites sans qu’il soit question d’en mesurer l’extrême gravité !...

    • 25 février à 15:53 | spliff (#5871) répond à vatomena

      Vatomena

      Bjr,
      Cette manière que vous avez d’exposer nos travers [criminels] du moment est d’un piquant pertinent redoutablement efficace. Tout esprit sérieux se doit d’en redemander.
      Mais quasi systématiquement adosser cela à un chauvinisme de l’ère anté 60’s est pour le moins déconcertant car au delà de remuer certaines plaies vécues comme telles de part et d’autre, cela n’éclaire en rien sur des voies possibles de solutions à nos problèmes eu égard aux configurations et règles géopolitiques du moment...

      Si le message est « malgaches prenez-vous en mains ». Pas de problème. Mais à ce compte y-a-t’il moyen que vous dépassiez la provocation inutile ?

      Si par contre il est « on était meilleurs que vous dans tel ou tel domaine », on peut à tout le moins dire que cela n’apporte pas grand chose... une plume articulée comme la vôtre n’en serait-elle pas consciente ?

      En toute sincérité,

    • 25 février à 16:57 | vatomena (#8391) répond à vatomena

      Spliff ,Bonjour --- Je suis sensible à votre jugement et J’assume le défaut d’avoir l’esprit critique.Ce que nous vivons actuellement m’insupporte particulièrement . Je laisse à d’autres le soin de se louanger et de se féliciter. Je serai le premier à crier ’Victoire ’ si nous retrouvions demain des temps plus heureux.On ne doit pas cacher nos malheurs actuels.La jeunesse doit savoir que dans un passé récent nous avons été bien meilleurs .

  • 25 février à 12:24 | Behantra (#9165)

    Tsara aloha ilay ambopo , iza moa no tsy anontany hoe fa ahoana ?

    Ho avy mantsy zao ny FIZARANA : dia aza gaga ary ianao raha toa ka tsy misy gasy na iray aza nahazo ’loka’

    Dia mino ve nareo fa raha toa ka nazanona ho ’domaine publc’ io dia iala eo reo ’makorela’ , miboridana , mivarotra ny tenany eny Antaninarenina ary mitondra ny ’kiliany’ eny anzaridaina

    Ny tenako akory tsy miteny hoe : mety ny ataon’i CUA , fa tokony hanome fanazavana ny antony nivarotana any io , ’domaine public’ io

    Manaraka izany : ny teny aho hoe , ho avy izao ny FIZARANA

    Ary izany fizarana izany dia mety tsy andalo eny amin’i ’assemblée’ sy ’sénat’ intsony

    Zany hoe : ho ampiasaina ny diktatiora

    DIA HOA SAHY ISAMBOTRA AN’I BÔKA VE NY BIANCO ?

  • 25 février à 15:35 | vatomena (#8391)

    Kartell - Selon les archives militaire 5 000 fahavalos ont été tués par balles dans les escarmouches de 1947. Et on apprend que dans ces dernières années 4 000 à 5 000 dahalo ont été tués par nos forces de l’ordre .Le bilan funèbre de 47 sera bientot dépassé.La chasse à l’homme se poursuit : des opérations se montent avec le secours d’hélicoptéres et de drones ...peut etre avec l’aide de mercenaires . On ne compte pas les maisons incendiées et le bétail disparu .Tragique destin que celui de Madagascar.

    • 25 février à 16:25 | Jipo (#4988) répond à vatomena

      Pour maintenir le cours du dahalo bientôt coté en bourse, il est capital qu’ il ne se reproduise pas plus vite que l’ équilibre qu’ offre la nature , pour maintenir le quota nécessaire et particulièrement : utile .
      Son développement non controlé ne pourrait que nuire à sa "popularité" .
      Et puis comme dirait l’ autre, "on tue, oui, mais juste ce qu’ il faut", à la vitesse à laquelle ça se reproduit, un pourcentage de perte " légal " est à l’ étude ...

    • 25 février à 18:29 | kartell (#8302) répond à vatomena

      Qui pourrait croire que ce Sud rebelle ait pu enfanter autant de dalaho exécutés ?....
      La vérité sera-t-elle un jour dévoilée et surtout expliquée ?....
      On vit un drame national qu’on passe pour être un vague fait de délinquance crapuleuse tandis qu’au fur et mesure le bilan s’alourdit tandis qu’on détourne le regard ...
      Aujourd’hui,le nouveau pouvoir prend le taureau par les cornes avant que le dalaho ne s’en empare, la méthode rambo sera-t-elle la bonne panacée, on peut douter de sa conclusion future ?....

  • 25 février à 15:57 | LAZALAZAO (#7189)

    Voilà un retour en 2009. La CUQ ne peut donc plus décidé quoi que ce soit. j’avais déjà dit que si rajoelina passe nous allons tous’’ hihinan’ny IEM daholo isika" les choses sont claires maintenant. Au peupe malgache de bien réfléchir par rapport à ce régime.

  • 25 février à 16:01 | Jo Brandon (#9919)

    Pourquoi Hajo pointe-t-il du doigt la CUA ?

    Mais la CUA, qui a déjà dévoilé les dessous de ce dossier, n’a donc rien à voir avec la vente d’Antaninarenina. Cette transaction a été faite en 1998 quand GW Razanamasy était Maire, Lalaina Berthnès étant le Président du Conseil Municipal et ( tiens, tiens ) Lalatiana Ravololomanana étant le SG de la CUA à cette époque.
    Mais les journalistes doivent savoir cela, non ?

    Curieusement, des terrains appartenant à la CUA ont été cédés à des Karana ou des métis chinois, il y a quelques années alors que Lalao Ravalomanana n’était pas encore Maire, et sans l’accord de la CUA. Elle veut maintenant que ces terrains reviennent à la CUA.
    Hajo voudra-t-il déterrer ces dossiers ?

    • 25 février à 19:43 | lanja (#4980) répond à Jo Brandon

      Misy olona tsy afaka miaina tsara, sempotra raha vao tsy misy fankahalana s’y fanenjehana an dRavalo mianakavy n’y rivotra hiainany isan Andro, aza omena tsiny raha mitohy n’y propagande 13 mai , fa ho diso fanantenana kely ry zareo @ io resaka io , atao akory fa n’y marina tsy maintsy hiseho

    • 25 février à 21:23 | Behantra (#9165) répond à Jo Brandon

      Vous m’avez devancé JO

      Non seulement les journalistes savent cela mais la très bonne question est de savoir si Hajo va déterrer ces dossiers ?

      Ce monsieur je l’ai rencontré il a quelques années en Espagne à Rosas exactement

      Il fut très prolixe en ce temps là , sur ses projets au sujet de Madagasikara

      Et le voilà ministre !!

      Alors , monsieur le ministre , ne vous arretez pas en si bon chemin

      Sortez nous tous les dossiers concernant les ventes de TOUS ces terrains autour et dans TANA , à des Karana et métis chinois

      Vous avez soulevé un ’lièvre’ alors allez jusqu’au bout ... et ne vous arrêtez pas uniquement sur Tana

      Sortez les dossiers concernant des Régions entières dans le sud , monsieur le ministre

      Merci

    • 26 février à 00:30 | lysnorine (#9752) répond à Jo Brandon

      Re : Jo Brandon,25 février à 16:01

      « Pourquoi Hajo pointe-t-il du doigt la CUA ?...Cette transaction a été faite en 1998 quand GW RAZANAMASY était MAIRE... »

      Ny tsara hofantatra ihany momba an’Ingahy ministra Hajo Andrianainarivelo

      « Les très nombreux cousins du candidat Hajo Andrianainarivelo »
      [Avy amina lahatsoratra tao amin’ny LOI tamin’ny 26 Arily 2013]

      « Le vice-premier ministre et candidat à la présidentielle de juillet, Hajo Andrianainarivelo, a une tripotée de cousins et petits-cousins qui lui assurent des ramifications dans divers milieux, même si tous ne feront pas activement campagne pour lui...

      « - Mamy RATOVOMALALA, son cousin maternel, qui vient d’être débarqué de son poste de directeur général de la présidence, et qui devrait soutenir l’ancien premier ministre Camille Vital...

      « - Le journaliste [de l’Express Madagascar ] Nasolo Valiavo ANDRIAMIHAJA , dit Vanf, [fils du cousin germain de RAZANAMASY Guy ] est sans doute le cousin d’Andrianainarivelo ...

      « Les liens de cousinage du vice-premier ministre s’étendent à
      « - Franck RAMAROSOANA (lobbyiste et directeur de la publication au sein du groupe de presse de Naina ANDRIANTSITOHAINA)

      « - Michel RAKOTONDRAINIBE (PDG de COFARMA et franc-maçon) [RAZANAMASY Guy no prezidàn’ny COFARMA taloha]

      « - ministre Ny Hasina ANDRIAMANJATO et à son frère Ny Toky ANDRIAMANJATO (représentant auprès de l’Unesco à Paris)...

      « A cette liste de parents, on peut rajouter :

      « - Mamy ANDRIAMASOMANANA, directeur de cabinet du député-maire socialiste de Poissy [puis de la maire PS de Bondy, Sylvine Thomassin, en 2016, condamné à 10 mois de prison avec sursis pour harcèlement sexuel, en 2017]

      « - le général Roger Pierre RALALA , actuel secrétaire général du gouvernement malgache [2013]

      « Fara PIERRE BERNARD, porte-parole du Collectif des citoyens et des organisations citoyennes (CCOC)

      « le NOTAIRE Solofoniaina RAZAFINDRAKOTOHASINA [Zaodahin’Itpkl. Pasitera ANDRIAMANJATO]

      « côté COUSINE germaine, il y a Voahangy RAKOTOARIVELO, une journaliste, ex-représentante de la BBC et VEUVE d’HONORÉ RAZAFINTSALAMA, le père de GIL RAZAFINTSALAMA, l’actuel vice-président du GEM et président de Goticom

      « la SŒUR du vice-premier ministre, HASIMBOAHANGY ANDRIANAINARIVELO, est DIRECTRICE GÉNÉRALE de la SOCIÉTÉ NATIONALE DE PARTICIATIONS (Sonapar).

      « Son ÉPOUSE, Tantely RABETAFIKA, travaille dans une société de BTP après avoir été directrice commerciale du groupe EDELEC appartenant à Irchad RAZAALI, le consul honoraire de Corée du Sud à Madagascar ; est la fille d’HONESTE RABETAFIKA, un cadre supérieur de la Jirama à la retraite, et la NIÈCE du général Roland Rabetafika et de l’ambassadeur Blaise Rabetafika, tous deux aujourd’hui décédés. Elle a des liens de parenté avec

      « Vonintsalama ANDRIAMBOLOLONA, secrétaire générale du ministère des FINANCES,

      « Raymond RANJEVA, qui est marié à une RABETAFIKA

      « JACOB ANDRIAMBELO, journaliste connu, [beau-frère d’HONESTE RABETAFIKA], ancien directeur de publication de quotidiens dans les années 70 et 80,(un PROCHE de Didier RATSIRAKA), frère de de RAPHAEL JAKOBA , le directeur général du cabinet juridique Madagascar conseil international (MCI).

  • 25 février à 16:02 | Albatros (#234)

    @ Isandra post de 12h37 en réponse à Tsisdinika.

    Il est amusant de voir, qu’il y a quelques mois, lors de la campagne présidentielle, vous preniez en référence un article de Médiapart en faveur de votre poulain d’alors, SANS mentionner : "Le Club est l’espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n’engagent pas la rédaction."

    C’est ce que l’on appelle "être objectif" !.

  • 25 février à 18:06 | tsimbamarina (#9480)

    Il faudrait aussi revoir toutes les ventes des domaines de la Commune durant la transition car cela a été surement une source de financement de la construction de l’Hôtel de Ville..
    Voyez aussi à Marrais Massay : tous les terrains qui servaient à la distraction des tananariviens sont actuellement murés. Pourtant la région Ile de France et les autres bailleurs ont financé de belles et grosses infrastructures...

    Quand on initie une chose il faut le faire jusqu’au bout des choses. Merci d’avance M. le PRM Andry RAJOELINA et M. le Ministre Hajo ANDRIANAINARIVELO

    • 25 février à 21:30 | Behantra (#9165) répond à tsimbamarina

      RE

      Pour la construction de cet hotel de ville :

      Rajoelina a tout simplement ’utilisé’ les budgets destinés à la santé et à l’agriculture

      Evidemment sans passer par les deux ’chambres’ sensées controler l’éxécutif

      Et Rajao , qui était son ’argentier’ , connaissant très bien cette affaire .... est devenu INTOUCHABLE

  • 26 février à 13:49 | Ibalitakely (#9342)

    Ô ry Arena, firy ny lakolosy ao @ tilikambo’ny fiangonanareo hono ?? Mba solohy ireny lakolosy elektraonika ireny mba hanana feo maro. Dia aza izao gisa lahy mpangala-ketsa rehetra izao no sady manenji-keloka [iza ao Manjakandriana no tsy mahalala ny tantaran-dry Madama be & famille ao amin’io tanàna io ??] no miteny tsy misy porfo.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS