Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 28 octobre 2021
Antananarivo | 09h02
 

Energie

Faute d’énergie, l’économie malgache ne peut pas être compétitive

vendredi 5 septembre 2014 | Léa Ratsiazo

À cause de l’insuffisance de carburants pour faire tourner les groupes électrogènes, l’électricité ne marche que 6 heures par jour à Ihosy, 10 heures à Manakara…. La situation est quasiment pareille dans toutes les localités et villes à travers l’île. L’utilisation des carburants de la Jirama et la détermination des périodes où les groupes électrogènes peuvent fonctionner sont décidées au niveau de l’OMC (Organe Mixte de Conception) local, c’est dire l’importance de la question.

Dans cet océan de misère énergétique, la Capitale fait presque figure d’exception pour plusieurs raisons. En premier lieu, Antananarivo bénéficie d’énergie hydroélectrique pour une partie et les poumons économiques et politiques de Madagascar se trouvent dans la Capitale. Tous les dirigeants habitent à Antananarivo et un trop long délestage ici risquerait de se solder par des manifestations qui pourraient coûter cher aux autorités politiques.
Quoi qu’il en soit, à travers l’île, les activités économiques et sociales de chaque localité sont programmées en fonction de la capacité de la Jirama à faire fonctionner l’électricité. Les ordinateurs des bureaux, les rizeries, les menuiseries, les hôpitaux…. ne peuvent fonctionner sans courant électrique. C’est-à-dire que tout tourne au mora mora si ce n’est pas tout simplement bloqué.

Comment convaincre les investisseurs dans ce cas, quels arguments avancer pour les faire venir et retenir ceux qui sont déjà là ? Ceux qui veulent travailler et qui ont les moyens ajoutent dans leurs budgets d’investissement des groupes électrogènes et carburants ou des panneaux solaires. Dépenses qui alourdissent les charges et prix de revient et qui rendent la production, quel que soit le produit, plus chère à la fin. Dans ce cas, inutile d’envisager de concurrencer les produits made in China ou made in Sadc ou made in Mauritius tout simplement.

Pourtant jusqu’ici aucune solution ni mesure concrète n’est avancée par ceux qui nous gouvernent pour résoudre ce problème de la Jirama. La relation de la Jirama et des dirigeants se limite au fait-divers pour le moment.

51 commentaires

Vos commentaires

  • 5 septembre 2014 à 08:48 | efa ela (#4563)

    "Gâchis-Land" ?

    • 6 septembre 2014 à 02:41 | revysaditra (#8500) répond à efa ela

      Souvent nous les « Gâchis-Landers » et les vazaha ont du mal a trouver un language commun, car chacun utilise un appareil d’optique différent pour voir la même chose...
      Le vazaha se sert d’un grand angle qui offre une image éloignée, réduite, mais avec une ligne d’horizon longue...
      En revanche, les RAKOTO, les RABE et RANAIVO utilisent un téléobjectif ou même un téléscope qui agrandit le moindre détail.


      Ny hanina anio tadiavina anio, ny ampitso ho karohina rahampitso ihany koa....


      On tient jusqu’à demain, après on verra bien...« Gâchis-Land »

  • 5 septembre 2014 à 08:54 | olivier (#7062)

    La seule solution : privatiser la JIRAMA

    Mais aucun dirigeant n’en a eu le courage jusqu’à présent, pour des raisons que je vous laisse deviner...

    Au delà des vols de carburant, de pièces détachées, de l’électricité revendue par les ayants droits : quid des surfacturations par les fournisseurs, nécessaires aux retro-commissions dessinées aux "directeurs"(compteurs d’eau achetés à 5 fois leur prix, par exemple) ?

    Le pays dont le budget de l’état dépend à 70% des bailleurs de fonds, se permet de traîner des BOULETS ( jirama- aimad- secren - sirama..) depuis plusieurs décennies..

    Qui a empêché ratsiaraka, ra8, TGV et maintenant Hery de privatiser ces sociétés, et enfin mettre fin à ce massacre ?

    La solima l’a été...elle..

    OR

    • 5 septembre 2014 à 09:21 | walesa (#5863) répond à olivier

      Bonjour,
      La question "qui" est bonne. Pour repondre, je veux vous citer quelqu’un de Tana, un richissime homme d’affaires à l’epoque de Zafy, un vrai oligarche. Un jour il m’a confié : "Vous savez, ne croyez pas trop, que le président de Madagascar gouverne ce pays. C’est nous, les riches ! Nous, à tout moment voulu, nous pouvons le remplacer par un autre"...Quelques mois après Zafy Albert a quitté le pouvoir suite à l’empechement. President Hery Le Moramora n’est que la marionette aux mains de ces oligarches mafieux !

    • 5 septembre 2014 à 09:34 | olivier (#7062) répond à walesa

      Les" 5 familles" ( rien à voir avec le jeu des 7 familles ! LOL)

       :)

      OR

    • 5 septembre 2014 à 10:46 | walesa (#5863) répond à olivier

      Attendons encore un peu... Si entre temps la revolte populaire ne balayera pas tous ces incapables, ils seront dans l’obligation d’appliquer toutes ces privatisations. Mais vu, qu’ils sont au pouvoir, je vois mal cette privatisation. Vous croyez que c’est les autres, qui vont devenir les proprietaires de la Jirama ?! C’est tjrs eux, le mieux placés, qui seront les futurs proprieteurs de la Jirama, Sirama, AM et autres. Simplement, les politiciens se convertirons en buissnessmens et hommes d’affaires, s’ils ne les sont pas encore...

    • 5 septembre 2014 à 11:45 | olivier (#7062) répond à walesa

      Je vois que nous partageons les mêmes Craintes...

      Les "forces occultes" (et elles sont multiples) qui maintiennent ce pays dans son état depuis 1972 sont, de mon humble avis...BIEN PLUS PUISSANTES que la Francafrique, qui bien que réelle, n’en demeure pas moins LEUR bouc émissaire idéal...

      Pour vous convaincre du bourrage de crane, du matraquage, je vous invite à lire :
      - "telonohorefy"
      - "Ny Valosoa Vaovao"
      - "Tia Tanindrazana"
      - " Takoritsika"
      - "Basy vava"

      Pour faire évoluer les mentalités, ils faut commencer par informer correctement..et on en est loin..

      OR

    • 5 septembre 2014 à 15:19 | efa ela (#4563) répond à olivier

      "il faut commencer par informer correctement..et on en est loin.."
      dites-vous.

      Ce forum lui-même ne pourrait-il pas être un lieu d’échanges d’informations ? Ne présenterait-il pas ainsi un petit peu d’utilité ?
      Cela ne nous changerait-il pas de l’étalage d’opinions fort peu contributives (et pour la plupart sans surprises, hélas) ?

      => Un Forum-bis, réservé à ça : partager des informations ?
      A la rigueur, si on ne peut pas s’empêcher d’émettre une opinion, la formuler de manière interrogative (il me semble que c’est une bonne ascèse de la pensée, ça, aux antipodes des "PointBarre"  ) ?

      Qu’en pensent les responsables de M-T en ligne ?

    • 6 septembre 2014 à 16:57 | olivier (#7062) répond à efa ela

      Le problème, sur ce forum ou dans la presse en général, est de pouvoir faire la différence entre l’information, la diffamation, et les rumeurs..

      Amicalement

      OR

  • 5 septembre 2014 à 09:15 | Eloim (#8244)

    "Faute d’énergie, l’économie malgache ne peut pas être compétitive" :

    C’est un beau titre mais à corriger. Si la politique pragmatique de l’énergie ne va pas être mise en route, l’économie malgache est au POINT MORT. Regardez nos industries, comment sont-elles ? Nos industriels sont la plupart de temps ne font que courir après des Banques "COMMERCIALES" pour des taux assez élevés. Certains d’entre eux sont au bout de la faillite. Sauf à l’exception près qu’ils ont des amis hauts placés pour trouver des moyens assez louches - des POTS DE VIN - pour subvenir aux besoins de leur industrie. Notre énergie est "NULLE".
    De plus, le harcèlement fiscal en est pour quelques choses.
    Fort heureusement, cette histoire d’Ebola nous rassure que la consommation des produits locaux va s’améliorer par peur de contamination quelconque des produits importés. Il y a également cette histoire de date de péremption truquée, des produits qu’on ne sait plus d’où vient (?) avec des étiquettes illisibles ou avec des langues incompréhensibles ou ne pas à notre portée de connaissance comme le chinois, l’arabe, ...
    Pour résumer, aucune politique énergétique efficace ne se profile quelque part. Notre économie en veilleuse. Tout est à refaire et nous avons besoin des hommes "CAPABLES" pour diriger notre pays. Cette nouvelle équipe, malgré la récente élection, n’arrive pas à relever le défi.
    Je me demande si cette équipe arrive encore à tenir tête devant l’immensité des tâches qui leur endossent.
    On en a assez et même, on a plus la force de revendiquer quoi que ce soit. INCAPABLES ! encore une fois, ACTA NON VERBA !

    • 5 septembre 2014 à 09:44 | walesa (#5863) répond à Eloim

      L’equipe de Hery Le Moramora est constitué des INCAPABLES et CORROMPUS. Ils y sont là, depuis tjrs. Ils y étaient pendant la periode tragique d’Andry Le Nul, Ravalomanana Le Orgeilleux, Zafy le Malheureux et Ratsiraka L’amiral sans Flotte ! Tous ces voyoux de notre Pays ne quitterons jamais leur pouvoir volontairement. Je ne leurs souhaite pas qu’Ebola leur importe... mais le vent de l’histoire souffle... La legendaire patience du peuple moramora touche à sa fin... La REVOLTE ? C’ est de plus en plus probable !

    • 5 septembre 2014 à 10:08 | Eloim (#8244) répond à walesa

      Vous nous faites peur. Dites-vous : la REVOLTE ? Est-ce que toutes les conditions approuvées sont réunies pour cette démarche inquiétante ? si le PRM HR ne trouve aucunes solutions pour ces foyers de tension d’ici six mois, je me rallierai à votre conception. Je ne choisis au hasard ce six mois là. Un expert, malgache bien sûr, nous a raconté qu’on est à bout de souffle et ce qui est étonnant que les malgaches arrivent toujours à supporter les faits - fautes de forces et des moyens pour faire face à des agissements incontrôlés du pouvoir en place en train de s’agoniser lentement. Je ne sais pas vraiment la véracité ou la suite logique de ses raisonnements mais avec quelques analyses faites il arrive à nous convaincre ! Qui vivra verra !

    • 5 septembre 2014 à 10:29 | walesa (#5863) répond à Eloim

      Merci de votre post. S’il s’agit de mon propos, je ne souhaite pas du tout faire peur à quel’qu un, qui que se soit ! Car cette option c’est tjrs une très mauvaise solution - la revolte (populaire). Mais tout semble approcher à cette nouvelle drame qui pourra depasser de très loin tous les evenements tragiques de l’histoire de Madagascar. On peut s’etonner seulement que cela n’est pas arrivé encore. Et nos corrompus ne se rendent meme pas comte, quel désastre se prepare à l’horison...

    • 5 septembre 2014 à 15:05 | bbernard (#6880) répond à Eloim

      Un peuple qui meurt de faim et est inculte ne peut pas se révolter. Il sait qu’avec des machettes on ne peut rien contre des balles de kala. Ce serait du suicide. Alors, mieux vaut supporter et tenter de survivre sous perfusion étrangère. Mais cela ne veut pas dire qu’il n’y aura pas quelques éléments suicidaires qui finiront par redresser la tête.
      La seule chose qui pourrait faire bouger les dirigeants, ce serait qu’ils soient touchés directement par Ebola et les autres maux qui sévissent.
      La Jirama ne fonctionne pas parce qu’elle est pourrie de l’intérieur en plus d’être pompée de l’extérieur. Le personnel vole le carburant en plus du courant. Il faut donc virer la direction de l’entreprise et mettre en place des responsables qui feront le ménage. Mais là, cela relève du rêve et de la science fiction.

    • 5 septembre 2014 à 15:37 | Eloim (#8244) répond à bbernard

      Vous savez (?), tout notre état d’esprit est plein de pourritures. Qu’on change ou on laisse les responsables, le résultat reste le même. "Niantsampy tamin’ny hazo tsy fantatra ny malagasy". Dommage, on ne peut rien faire. Vous avez raison qu’un peuple affamé n’arrive même pas à se mesurer avec l’autre camp bien armé et rassasié. La seule solution que je suggère n’est autre que la formation d’une plateforme de l’OPPOSITION dure - forte qui pourrait tenir tête à nos Dirigeants têtus comme des mules mais incapables - qui n’écoutent pas le peuple et ne satisfont pas ses revendications. Si je dis plateforme d’opposants ce n’est pas ce qui existe à l’heure actuelle ni celle avec Tinasoa Freddy ni celle avec Lalatiana Ravololomanana. Ni l’une ni l’autre ne nous inspire pas confiance.
      En revenant à nos moutons, le problème énergétique n’est autre que le reflet de la mauvaise gouvernance des régimes qui se sont succédés. A part la vétusté des appareils et outils utilisés par cette société, une des causes majeures de cette ruine laissée par la Jirama est la façon dont l’Etat gérait les actifs et passifs de la société surtout pendant les périodes "chaudes" (grèves, campagnes électorales, ...). Cette société est maintenant au bout de la faillite et si l’Etat malgache ne trouve pas la solution idéale pour lafaire fonctionner normalement comme avant, les malgaches vont être tombés "si-bas" pour vivre dans les ténèbres pour ne pas dire dans le noir. A ce moment là, notre seul espoir est de suivre le calendrier "LUNAIRE" : quand est-ce qu’arrive-t-on la pleine lune ?

  • 5 septembre 2014 à 10:58 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    - "OMC"-
    C’est quoi ??
    Exactement !
    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 5 septembre 2014 à 11:35 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      C’est l’Organe Mixte de Conception composé des autorités locales chargées de repartir à "bon escient"(de se servir sur) le peu d’énergie qui reste.

      Et le tam-tam sur la production d’huile lourde de Tsimiroro pour faire tourner la Jirama est déjà passé à la trappe : Croyez simplement a fait long feu même en l’absence de saint Marc.

    • 5 septembre 2014 à 13:18 | bbernard (#6880) répond à plus qu’hier et moins que demain

      Ah Bon ? Je croyais naïvement que cela signifiait : Organisation Mafieuse des Corrompus. Lol

  • 5 septembre 2014 à 11:43 | leclercq (#4410)

    Bonjour
    Madagascar est plus que jamais sombre dans le noir et n’est pas prêt de voir le jour , à force de malmener le peuple , il finira par descendre dans la rue de toutes les façons il n’a plus rien à perdre en plus on se paie leur tête en avançant la phrase assassine "RECONCILIATION NATIONALE "et AUTRES GRANDS PARDONS " pour sûr , faute d’énergie l’économie Malgache ne peut être compétitive par contre en matière de corruption , leurs dirigeants battent largement le record de toutes les catégories des mafieux .

  • 5 septembre 2014 à 12:06 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)

    - Quelle est le modèle économique favorable pour Madagascar pour les 70 prochaines années ?

    A Mediter :
    La Guinée équatoriale est devenu le troisième plus gros exportateur de pétrole d’Afrique subsaharienne :
    - 360 000 barils/jour en 2004.
    - Revenu moyen par habitant dépassait les 20 000 USD en 2007.
    - Espérance de vie est de l’ordre de 50 ans !
    - Taux de mortalité infantile demeure l’un des plus élevés d’Afrique.
    - La majorité de la population vit sous le seuil de pauvreté de 2 USD par jour !

    • 5 septembre 2014 à 14:11 | zorey974 (#7033) répond à LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR

      Et que dire du Gabon !
      Et après il y en a qui sont obsédés par le retour des iles éparses sous "pavillon" malgache ! Pour quel retour pour le peuple ?? Aucun ! Comme toutes les ressources déjà existantes sur le territoire sous "contrôle".

    • 5 septembre 2014 à 14:15 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR

      - "L’ENERGIE NUCLEAIRE" !
      - Un endettement qui peut rapporter "GROS".
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 5 septembre 2014 à 15:11 | bbernard (#6880) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Madagascar est incapable de financer ce genre d’investissement et encore plus d’en assurer le fonctionnement sécurisé. Cette énergie produit un courant bien trop cher pour les malgaches. Par ailleurs, Madagascar ne dispose pas d’uranium utilisable en suffisance et le traitement des déchets revient à un coût exorbitant.

      Madagascar dispose de toutes les ressources pour produire en suffisance du courant à moindre coût : énergie hydroélectrique, énergie solaire, énergie éolienne. Rien que ces trois énergies, si l’Etat voulait bien les exploiter correctement, suffiraient à assurer l’autosuffisance du pays en électricité et permettrait d’éliminer la Jirama du paysage nauséabond de la production électrique.

    • 5 septembre 2014 à 15:51 | walesa (#5863) répond à zorey974

      Oui, dans l’histoire moderne de Madagascar aucun de présidents succesifs n’a accordé la moindre chose au peuple, aucun cadeau pour beneficier de la richesse sous-sol(p.ex). Sauf, attention : Une fois Zafy Albert au pouvoir a accordé au peuple les recherches du saphire et autres pierres. Histoire sans précédent, qui a vu la création de villes-champignons comme Ilakaka. La rué vers le saphir, malgré les retombés negatifs sur un environnement a pourtant apporté une enorme masse d’ argent au petit peuple et les dévises pour l’Etat. Sinon, cette argent aura du tomber aux mains de la Mafia au pouvoir et donc détourné !

    • 5 septembre 2014 à 16:09 | Eloim (#8244) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Vous avez raison de penser à l’énergie nucléaire, Mr Basile. Quand j’étais avec le Prof Raoelina en 1987, et lui en tant que conseiller spécial de l’Amiral en matière Scientifique, on avait parlé beaucoup de l’avènement de l’énergie nucléaire à Madagascar. Avec un centrale nucléaire, le coût à la consommation pourrait réduire de moitié voire même de tiers du coût habituel en hydro-électricité. Les ressources humaines sont là, y comprise la formation assurée par l’INSTN, ça veut dire nous avons la technicité mais ce qui nous manque c’est l’investissement. Comme l’Etat n’a aucune idée sur la dessus (fohy saina) malgré les conseils qu’on leur procure d’opter cette voie, il préfère autres choses mais la réalisation de certains projets est assez timide : comme l’éolienne, le solaire, biogaz, ... qui sont des sources énergétiques encore assez chères et ne sont pas à la portée de la population.
      Il manque énormément de conception nouvelle pour cette politique énergétique à Madagascar. Nos techniciens se sont rendus des fainéants à cause des salaires de misère. Les Dirigeants prétendent être à la hauteur et polyvalents malgré leur bassesse d’esprit qui n’ont pas saisis ce qu’on leur rapporte. Dommage, le rattrapage des temps perdus accuse un certain retard de demi-siècle. Alors, qu’on soit condamné à vivre la vie où nous en sommes maintenant, sans progrès aucun !

    • 5 septembre 2014 à 16:29 | Eloim (#8244) répond à bbernard

      Nous avons eu l’occasion de travailler sur la-dessus et je vous assure que si Madagascar trouve la voie d’investir davantage dans ce projet, la porte est ouverte à nous pour des grands travaux industriels. Les gros moyens pour monter le central est assez cher, mais en ce qui concerne l’exploitation proprement dite, ce sera à moindre coût. Nous avons l’uranium chez nous. L’URAMAD travaille sur l’exploitation de tel. Ce que nous allons travailler c’est l’enrichissement et c’est la tâche principale d’un Centrale Nucléaire. Ne vous trompez pas car l’INSTN (Institut National des Sciences et Technique Nucléaire) forme des gens pour ça. Beaucoup de chercheurs sortants de cet Institut travaillent maintenant chez SHERRIT, QMM, URAMAD, ... tous ce qui sont gisements susceptible de produire des minerais radioactifs ou non. Alors, fohy saina nos Dirigeants qui n’ont aucune vision du Développement économique de notre pays. Je vous assure encore une fois que si Madagascar emprunte la voie du nucléaire, des investisseurs potentiels et sérieux courent après nous - sans hésitation.

    • 6 septembre 2014 à 07:27 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à walesa

      - "ILAKAKA",dîtes-vous..
      Qui sont-ils les maîtres ==actuellement== ???
      - "Des étrangers" !ou pseudos Malgaches
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 6 septembre 2014 à 07:33 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Eloim

      En 1978,nous avions eu une grande discussion sur l’énergie,en France.
      A 80 % des intervenants :"POUR LE NUCLEAIRE",le prix le moins élevé d’électricité,à long terme.Point barre !
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 6 septembre 2014 à 13:18 | bbernard (#6880) répond à Eloim

      Merci de votre réponse très documentée. Vous avez en effet raison mais là où nos avis diverge, c’est sur le coût réel du KW/h produit et facturé à l’utilisateur. Ce coût est bien trop élevé pour le citoyen lambda de Mada. Quand on voit ce qu’il coûte en France, alors que nous avons des équipements en nombre... Mais cela ne veut pas dire que je suis fermé à ce qu’on étudie cette filière en profondeur et j’accepterai volontiers de reconnaître mon erreur de jugement si ces études prouvent que c’est rentable et économique pour les malgaches

    • 6 septembre 2014 à 13:27 | bbernard (#6880) répond à Eloim

      J’ajouterai aussi que l’urgence actuelle est de subvenir aux besoins en électricité de toute une population et de toute l’industrie malgache au plus vite. La solution nucléaire, s’il s’avérait qu’elle soit rentable, demandera au moins 15 ans avant de voir la première centrale devenir opérationnelle. Le coût de construction, de traitement du combustible et des déchets est énorme. Le budget de l’Etat ne peut pas se permettre de financer de tels investissements en ce moment alors qu’il et incapable de subvenir aux besoins élémentaires de la population.

  • 5 septembre 2014 à 12:16 | jansi (#6474)

    Ce n’est même pas la peine de privatiser la Jirama car c’est maintenir un monopole toujours malsain même si elle sera aux mains du prive.
    Il faudrait plutôt autoriser la concurrence et casser le monopole.

    A ce titre, l’état peut énoncer clairement par le biais une LOI les règles de la concurrence surtout en faveur des énergies renouvelables qu’il faut encourager grâce a de réels allègements fiscaux .

    La Jirama sera bien obligée de revoir sa copie si elle ne veut pas sombrer. Car aujourd’hui le monopole lui permet de régner en toute impunité.

    • 5 septembre 2014 à 12:26 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à jansi

      Bonjour,

      Tirez votre raisonnement vers le haut pour faire tilt.

      La Jirama est une société d’état et vous demandez à l’état de s’autodétruire (se suicider) en lui demandant d’adopter une loi sur la concurrence concernant l’énergie renouvelable.

    • 5 septembre 2014 à 12:27 | Jipo (#4988) répond à jansi

      La zirama comme toutes sociétés qui ont pu marcher à Dago ont toujours été la convoitise et prostituées des dirigeants, ( cf Ratsyhiraka) qui a été le premier à lancer cette mode que les successeurs ont plus vite acquise que la bonne gouvernance en toute transparence ...

    • 5 septembre 2014 à 13:29 | jansi (#6474) répond à plus qu’hier et moins que demain

      Qui vous a dit que la Jirama ne peut pas utiliser les énergies renouvelables ? Au contraire la jirama pourrait très bien affronter la concurrence en utilisant les énergies renouvelables. Quand vous comprendrez cela, il se sera sûrement passe beaucoup de temps. Mais tant pis pour vous.

    • 5 septembre 2014 à 14:29 | Gérard (#5118) répond à jansi

      Effectivement je suis entièrement d’accord avec Jansi, il faut une concurrence à la Jirama et je n’ai pas attendu qu’on me le dise car avec 14 panneaux solaires et un groupe électrogène j’ai déjà divisé par deux ma facture d’électricité qui se montait à 350 000 Ar par mois.
      J’envisage maintenant de doubler ma capacité de génération d’énergie en ajoutant autant de panneaux solaires qu’il le faudra pour ne plus avoir besoin de compter sur la Jirama.
      Dernièrement un agent de la Jirama s’est présenté chez moi avec le maire de la commune (20 000 habitants env.) pour me proposer le raccordement au réseau d’eau. J’ai refusé naturellement car on ne fait pas confiance à des losers et je préfère ne compter que sur moi afin de ne pas jeter inutilement l’argent par la fenêtre. (Aide-toi et tous les dieux de la terre t’aideront)...telle est la devise de ceux qui veulent s’en sortir à Madagascar.

    • 5 septembre 2014 à 15:01 | olivier (#7062) répond à Gérard

      Désolé

      j’apprends à l’instant :

      après la taxe sur l’eau, une taxe sur le soleil vient d’être votée à l’unanimité...

      Apres tout..ce n’est que JUSTICE !

      HALTE AUX PILLEURS DE SOLEIL !

      LOL

    • 5 septembre 2014 à 15:15 | bbernard (#6880) répond à Gérard

      Bravo ! Malheureusement, tous les malgaches n’ont pas cette possibilité. Nous aidons ceux qui nous le demandent à s’équiper dans ce sens pour assurer leur autonomie électrique et en eau. Ce sont de petits équipements faciles à installer et qui peuvent leur rapporter gros ensuite par les économies qu’ils engendrent. Pour la cuisson, il y a aussi les fours solaires que nous mettons en place et qui permettent de se passer de bois (ou charbon de bois) à 90%.

    • 5 septembre 2014 à 16:51 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à jansi

      Vous écrivez sur la Jirama tandis que de mon côté je mets l’accent sur l’état et la loi sur la concurrence donc vous me répondez à tort et à travers : C’est la libéralisation qui a entrainé la fermeture/la difficulté de la plupart des sociétés d’état.

    • 5 septembre 2014 à 16:58 | Jipo (#4988) répond à bbernard

      Le Népal & la Chine sont tres avancés dans cette " cuisine ".

    • 5 septembre 2014 à 19:13 | jansi (#6474) répond à plus qu’hier et moins que demain

      Depuis quand privatise t on une société d’état monopoliste sans penser a la concurrence ? L’état peut garder sa Jirama. Mais il doit autoriser la concurrence sur la base d’une loi fixant les règles.
      Quant a l’énergie renouvelable, la jirama peut aussi l’utiliser. Les concurrents du prive ne s’en priveront pas. Et ils ne sont même pas obligés de marcher sur les plates-bandes de la jirama car il y a tant de régions et de villages qui n’ont pas encore l’électricité.
      L’ouverture du secteur électricité au secteur prive apportera donc une complémentarité sur la couverture du territoire.

      Maintenant si vous voulez absolument privatiser la jirama et l’amener sur un plateau d’argent a Hassenein Hirdjee, c’est votre problème. Une attitude a tort et à travers. C’est bien celle la.

  • 5 septembre 2014 à 12:24 | Jipo (#4988)

    http://www.madagascar-tribune.com/Chers-elus,20222.html
    On ne peut OFFRIR quasiment 7 M3 / mois de " liquidité " au prézidia de la chambre basse, et en faire de meme pour les chose utiles ...
    Apres les étranzés ( bien maloto be ) les cinoix , les karanes, Ravalo & Remenabila, voilà qu’ en fin la zirama, vient au secours de ces incapables pour les " éclairer " / leur arrogante prétention, incurie, et totale incompétence.
    Si ce n’ est se foutre du monde vous me direz C KOI !
    Et konsolez-vous , nous avons à faire à un spécialiste en ékonomy : qu’ est ce que ce serait ...
    Cela faute d’ augurer, ne présage : rien de bon , autre que du Mahafana, bien Masiaka .

  • 5 septembre 2014 à 13:36 | jules (#2904)

    Pourquoi ne pas faire tourner les centrale au bois de rose tant qu’il en reste ??
    Quitte a détruire le pays autant le faire a fond !!!
    A quand le proces du coup d’état car si je me souviens bien les choses s’amélioraient avant, meme si RA8 était loin d’etre parfait.

    • 5 septembre 2014 à 14:33 | Gérard (#5118) répond à jules

      En effet les choses s’amélioraient énormément pour Ra8 qui s’en mettait plein les poches et qui a dévalisé le pays avant de s’enfuir comme un lâche.
      Cela ressemblait au capitaine d’un bateau qui sauve sa vie en premier en laissant tous les passagers sur le pont du bateau qui sombre

    • 5 septembre 2014 à 19:48 | jules (#2904) répond à Gérard

      Pour ce qui est de s’en mettre plein les poches ,le Dj l’a surclassé de belle manière....
      Et pour ce qui est de craindre pour sa vie, oui il avait raison ,quand on sait le peu de respect qu’on les malgaches pour une vie humaine dès qu’il y a 100 ar a voler, alors là pour des milliards d’ariary le Dj ,l’aurait probablement exécuté, comme il a exécuté le peuple pour ses propres intérets.

  • 5 septembre 2014 à 23:04 | Radepy (#7163)

    Nos problèmes ont commencé depuis la pseudo-révolution de 1972-1973 lorsque une minorité de gens qui se croyait illuminés d’idées ... pour s’approprier ensuite des choses qu’ils n’ont pas su gérer... La bonne gouvernance, le principal terme de référence de nos bailleurs depuis surtout 2003 n’était pas le fruit d’un hasard ... Deux étrangers à la tête de nos Sociétés nationales (Air Mad et Jiro sy Rano Malagasy) ... un choc ! 2009 et c’est la catastrophe !

  • 6 septembre 2014 à 00:15 | diego (#531)

    Bonjour,

    C’est la faute des employés de la JIRAMA tout cela non :

    - Les délestages, ce sont eux ;

    - Le vieillissement et l’absence d’un investissement dans NY JIRO SY NY RANO, ce sont encore eux ;

    - Les caisses de l’État malgache sont vides. Ce sont encore eux.

    JIRAMA, Air Mad, SIRAMA, SECREN etc.la liste est longue :

    - Les problèmes sont les employés, n’est-ce pas ?

    Les comptes de l’État malgache sont vides, qui les ont vidés :

    - Les Malgaches voyons !

    Qui ont entrainé le dans des élections piège à C...... :

    - Le peuple malgache e !!!

    La meilleure ce que ce beau monde qui est si intelligent qui a entrainé le pays dans des élections qui n’ont eu aucun objectif prétendent ces jours connaitre les problèmes du pays et s’aperçoivent comme par miracle que les délestages posent et poseront des problèmes sur l’économie Malgache. Ah bon, c’est aujourd’hui qu’on se l’aperçoit :

    - Je vais finir par prétendre aussi que je ne savais pas tout cela !!! Puisque les gens qui ne voyaient rien venir prétendent voir et comprendre ce qui arrive aujourd’hui....

    Ils prétendaient hier qu’une élection présidentielle mal préparée ramènerait une solution politique et économique dans leur pays.

  • 6 septembre 2014 à 00:51 | Radepy (#7163)

    Il est important de savoir que jusqu’à 2001, nous avions, en Province dans un District (chez moi), de la lumière de la JIRAMA 24h/24 et aucun délestage. On avait également nos vols sociaux de Air Mad une fois par semaine !

    • 6 septembre 2014 à 03:53 | diego (#531) répond à Radepy

      Pan Pan, il en a tout de même qui s’en souvient, cela rassure !

      Bonsoir Radepy !

  • 6 septembre 2014 à 05:51 | ramaso (#7441)

    Chere LEA RATSIAZO,je vous remercie d´abord sur les details concernant nos CHERS ELUS,les deputes !En ce qui concerne LA JIRAMA,le delestage ne peut jamais se passer a TANA,a cause de la presence des corps diplomatiques et nos chers gouvernants qui je crois vont prendre des sanctions contre les responsables.UN forumiste a ecrit ici ds ce frm que les gens de la JIRAMA vendent le diesel qui allimente le groupe elec. et limite ainsi le temps de fonctionememt donc courant coupe,chez JIRAMA il n´y a pas de problemes techniques,c´est une mafia de de plus avec le trafic le BDR qui continue tjrs, oü va MADA et jusqu´oü avec le PRM HERY,le temps passe !et MADA tjs malade dans tous les domaines:devaluations de l´AR,insecurite,DAHALO,tourisme perdu,et nos CHERS ELUS demandent encore plus !

  • 8 septembre 2014 à 22:18 | kunto (#7668)

    KUNTO ny PATRIOTE MALAGASY d’ANTANANARIVO :
    Pas de développement économique sans énergie , les politiciens ce disent capable de régler tout les problèmes mais arrivé au pouvoir c’est la faute des autres : LES RESPONSABLES DE LA PAUVRETE DE MADAGASIKARA C’EST NOUS MÊME = LES MALGACHES .
    Que dieu nous guide ......

    Madagascar ce n’est pas que Tana Messieurs les politiciens , du nord au sud - de l’est à l’ouest c’est Madagascar aussi ......

    • 8 septembre 2014 à 22:24 | kunto (#7668) répond à kunto

      KUNTO ny PATRIOTE GASY d’ANTANANARIVO :
      1 seul ennemi = la pauvreté .
      1 seul objectif = vaincre la pauvreté .
      Courrons derrière 1 seul lièvre mes chères Frères et Soeurs .
      QUE DIEU NOUS AIDE

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS