Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 24 avril 2019
Antananarivo | 08h50
 

En bref

En bref

mercredi 21 mars 2012

Procès de l’affaire BANI, quasiment réduit au procès Ranjeva

Au deuxième jour du procès de l’affaire BANI, la majorité des accusés militaires impliqués dans l’affaire BANI ont refusé de comparaître devant la cour criminelle ordinaire, en évoquant des problèmes de procédures relatives aux assesseurs. Les généraux Raoelina et Noël Rakotonandrasana, les colonels Andriamihoatra, Laurent, Raboba, Rabezandy, le commandant Ratsiaromanana et les autres sous-officiers, ont quitté la salle d’audience après que le général Raoelina et Me. Noro Rabemananjara aient expliqué les raisons de leur refus et le renvoi du procès. Seuls sont restés dans la salle d’audience, le Pr. Raymond Ranjeva et sa fille et les colonel Coutity Assolant et Rabezandy.

Le syndicat SEMPAMA tient sit-in dans la cour du ministère de l’Education

Depuis vendredi 16 mars des enseignants du Primaire et du Secondaire regroupés dans le syndicat SEMPAMA, observent une grève devant les bureaux du ministère de l’Éducation nationale à Anosy. Ils revendiquent une meilleure considération matérielle de leur métier et réclament également l’intégration des enseignants FRAM dans la Fonction publique. Parmi les revendications de ces enseignants, l’alignement de grille indiciaire, le réajustement des différentes indemnités (allocation familiale, indemnité de résidence…). Ayant déjà rencontré des responsables du ministère dont le secrétaire général, ces enseignants ont déclaré qu’ils ne sont pas satisfaits car aucune de leurs revendications n’a obtenu de réponses. Quant au directeur général de l’Enseignement, il a réitéré ce mardi 20 mars, l’appel au dialogue et à la conscience des enseignants éducateurs en grève. Ces derniers poursuivront leur manifestation jusqu’à ce que leurs revendications soient satisfaites.

Grève du SECES en attendant les bons de caisse

Alors qu’une délégation d’étudiants issus de l’association pédagogique observait un sit-in à Antaninarenina ce mardi 20 mars devant la grande porte du ministère des Finances, attendant d’être reçue par le ministre Hery Rajaonarimampianina, les enseignants-chercheurs membres du SECES s’étaient réunis en assemblée générale à Ankatso. Ces derniers ont décidé de poursuivre la grève jusqu’à ce qu’ils aient entre leurs mains leurs bons de caisse dans lesquels figureraient effectivement les indemnités inscrites noir sur blanc dans les quatre décrets objets de leur différend avec l’État de transition. Quant aux étudiants, ils réclament que le ministre des Finances les reçoive pour dialoguer aux fins de résoudre la crise des indemnités et pour que les étudiants et les enseignants puissent reprendre les cours à l’université.

Recueilli par Bill

1 commentaire

Vos commentaires

  • 22 mars 2012 à 08:29 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    Affaire BANI=Acquittement de la Famille RANJEVA.
    Pour les militaires :"COURAGE"
    Attendons la suite ou la Chute d’Andry/Christine.

    Basile RAMAHEFARISOA
    b.ramahefarisoa@gmail.com

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS