Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 25 octobre 2020
Antananarivo | 16h34
 

Santé

Pandémie

Dix-huit nouvelles contaminations au Covid-19 recensées

vendredi 15 mai | Fano Rasolo

Le bilan s’alourdit. Dix-huit (18) nouveaux cas de contamination au Covid-19 ont été enregistrés à Toamasina, à Moramanga et à Antananarivo. Treize (13) d’entre eux ont été recensés mercredi parmi deux-cent-dix (210) tests virologiques, dont cent quatre-vingt-cinq (185) effectués à Antananarivo et les vingt-cinq autres (25) à Toamasina. Les cinq (05) cas restants sont issus des contre-tests positifs déjà cités dans le rapport du Centre de commandement opérationnel de lutte contre le Covid-19, hier, à Anosy.

« Onze (11) de ces treize nouveaux cas positifs enregistrés mercredi ont été recensés à Moramanga et les deux (02) autres à Toamasina, tandis que, des cinq (05) cas issus des contre-tests, trois (03) ont été détectés à Toamasina et deux (02) à Antananarivo », selon la porte-parole du CCO-Covid-19, le professeur Hanta Marie Danielle Vololontiana, hier.

L’âge des personnes nouvellement infectées se situe entre 25 ans et 66 ans, dont la plupart sont des trentenaires et des quadragénaires, selon le rapport du centre CCO-Covid-19. Dix (10) d’entre eux sont des hommes et les huit (08) des femmes.

Avec ces dix-huit (18) nouveaux cas, le nombre total des contaminations dans le pays s’élève à deux-cent trente (230).

Une personne guérie

Avec une personne déclarée guérie hier. le nombre de cas de guérison dans le pays s’élève à cent-huit (108), depuis le 4 avril. Il reste encore cent vingt-deux (122) personnes en cours de traitement dans les hôpitaux de prise en charge, dont une grande à Toamasina.

Madagascar n’a jusqu’ici enregistré aucune forme grave du Covid ni aucun décès confirmé lié à cette maladie. La plupart des personnes contaminées sont asymptomatiques. Les tests post-mortem sur une personne soupçonnée d’être décédée du Covid-19 se sont avérés négatifs.

87 commentaires

Vos commentaires

  • 15 mai à 09:06 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Le contraire aurait étonné plus d’une personne avec ces demi-mesures de confinement qui n’avantagent ni l’économie ni la lutte contre le covid19 : Gouverner c’est non seulement prévoir mais décider aussi. En d’autres termes nos gouvernants doivent faire le choix entre la relance de notre économie et la lutte contre le covid19 en martelant le confinement à tout prix même si ce dernier n’empêche aucunement la hausse des cas enregistrés.
    Deux mois de "confinement", c’est déjà trop pour notre économie n’est-ce pas ?
    Le Burundi qui a choisi de ne pas se confiner se trouve avec 25cas seulement à l’heure actuelle selon les données enregistrées ( peut-être plus par l’OMS car ce pays a déclaré persona non in grata ses représentants locaux).

    • 15 mai à 09:44 | betoko (#413) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Chaque pays a sa spécificité et sa méthode . Aux Etats Unis , Donald Trump ne veut pas de ce confinement et le nombre des malades du coronavirus augmentent de jour en jour , et le nombre des malades aussi , pourtant des Etats dirigés par des gouverneurs démocrates imposent le confinement , et certains accusent Trump d’assassins .et pour faire diversion Trump accuse Barack Obama d’assassin
      A lire aussi sur RFI ce ci
      Covid-19 : un scientifique limogé témoigne à charge contre l’administration Trump

    • 15 mai à 10:50 | Turping (#1235) répond à plus qu'hier et moins que demain

      PQMD,
      Deux mois de confinement avec la méthode coué sans respecter les gestes barrières sanitaires est un fait d’amateurisme nous démontrant le laxisme flagrant de la part des gouvernants et les autorités locales car le covid-organics ,le tambavy ne peut pas empêcher les propagations virales de poursuivre son chemin .La preuve ,tous les jours on recense des cas enregistrés qui ne cessent d’augmenter .
      - Pourtant ,comparé à ce qui se passe à l’étranger le Covid -19 n’est pas un facteur bloquant pour relancer le paradigme économico-social malagasy si l’IEM tant proclamée était réellement au rendez-vous ,or ce ne serait pas toujours le cas dans l’attente des aides qui ne font qu’enfoncer ce pays dans le gouffre abyssal .
      Conclusion : Le nombre de cas contaminés avoisinant les 200 avec zéro mort et encore en se posant la question si c’est vraiment la réalité n’est pas une fatalité si de bonnes mesures seraient prises dès le départ .Beaucoup de pays qui ont dénombré plus de 20000 MORTS sont en phase de déconfinement partiel et total pour se remettre au travail.A ce rythme ,vu que le nombre de malades ne cesse d’augmenter tous les jours ,logiquement l’économie malagasy déjà meurtrie par la pauvreté avant même l’arrivée du covid-19 sera condamnée vers la médiocrité totale.Même nos voisins africains vont s’en rendre compte des dons qui leur sont offerts.
      N.B // Logiquement ,le covid- organics n’est pas un remède pour éradiquer le fléau covid -19 mais un tambavy qui pourrait améliorer les défenses immunitaires contre les maladies virales (deux choses différentes).

    • 15 mai à 11:17 | dadasamy (#10220) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Bravo la Burundi qui a renvoyé les représentants de l’OMS.
      Notre Président devrait faire pareil aussi et la fermeture de l’ IPM en plus .Ces organismes ne servent en rien,entravent la politique et les initiatives du Filoha,car à la solde des occidentaux.
      C’est la très bonne décision quand on a tout manarapenitra et le médicament CVO.

    • 15 mai à 17:45 | André (#8563) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Ce n’est pas utile de chercher trop loin la vérité
      Ce salopard de RAVALO n’est pas étranger à tout celà
      Mieux .... il est l’instigateur des faux test de l Institut Pasteur
      Il cherche le mal.... et a semer le trouble...
      C’est le malfaisant... qui à nouveau sort de son terrier
      Il attend ce moment depuis si longtemps .... il jubile ... et bave de plaisir
      En prison et qu’il purge sa lourde peine
      Belle Louisette

    • 15 mai à 17:58 | André (#8563) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Ce salopard de RAVALO n’est pas étranger à tout celà
      Mieux .... il est l’instigateur des faux test de l Institut Pasteur
      Il cherche le mal.... et a semer le trouble...
      C’est le malfaisant qui à nouveau sort de l’ombre
      En prison et qu’il purgesa lourde peine
      Belle Louisette

  • 15 mai à 09:19 | la mite railleuse (#10900)

    radio Pangolin : à 1790 km de
    Tôlanaro

    confinement au 17eme siècle

    Madame de Sévigné à sa fille, Madame de Grignan

    jeudi, le 30ème d’avril de 1687

    "Surtout, ma chère enfant, ne venez point à Paris !
    Plus personne ne sort de peur de voir ce fléau s’abattre sur nous, il se propage comme un feu de bois sec. Le roi et Mazarin nous confinent tous dans nos appartements.
    Monsieur Vatel, qui reçoit ses charges de marée, pourvoit à nos repas qu’il nous fait livrer.

    Cela m’attriste, je me réjouissais d’aller assister aux prochaines représentations d’une comédie de Monsieur Corneille "Le Menteur", dont on dit le plus grand bien.

    Nous nous ennuyons un peu et je ne peux plus vous narrer les dernières intrigues à la Cour, ni les dernières tenues à la mode.
    Heureusement, je vois discrètement ma chère amie, Marie-Madeleine de Lafayette, nous nous régalons avec les Fables de Monsieur de La Fontaine, dont celle, très à propos, « Les animaux malades de la peste » ! « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés.

    Je vous envoie deux drôles de masques ; c’est la grand’mode. tout le monde en porte à Versailles. C’est un joli air de propreté, qui empêche de se contaminer,
    Je vous embrasse, ma bonne, ainsi que Pauline. »

    prenez soin de vous et bonne vie

  • 15 mai à 10:03 | arsonist (#10169)

    Two planes are going to take off in order to repatriate French Citizens remaining in Madagascar yet.
    On the other hand French Embassy is dealing with Malagasy authorities for a third fly soon.
    How is it that those French Citizens are going to flee Madagascar ?
    Don’t they believe in the healing and preventive properties of the foza magic potion ?

    • 15 mai à 10:48 | Shalom (#2831) répond à arsonist

      Est-ce que c’est "Lefona Again" qui est Commandant de bord d’un de ces vols ?
      Alors il n’aura pas aujourd’hui le temps de "résonner" sur ce forum.
      Aussi pourquoi DJ ne rapatrie-t-il pas nos compatriotes bloqués à l’étranger, ils sont bien 1200 là-bas (Comm MAE d’hier) ?
      Pourtant et grâce aux qualités préventive et curative du breuvage, leur état de bonne santé après la période de quatorzaine serait une preuve irréfutable aux yeux du monde entier de l’efficacité de ce produit et ferait l’objet d’un nouveau showbiz de DJ sur France 24/RFI avec l’équipe "French Cancan" pro-DJ de ce forum.
      Et pourtant DJ n’osera pas le faire, chien peureux "mifori-drambo".

  • 15 mai à 10:17 | RAVELO (#802)

    manao ahoana,
    Sao dia tokony averina indray ny test fa sady ny vola misy no toa somary bebe ihany
    ny isan’ny "positifs",sa ahoana ry betoko ?
    Ny matin’ny palu tsisy quoi fa ny propagandy hoan’ny COV aloha no maha maika
    Ary hono ho ahy, ny resultat négatif koa ange mety ho diso, koa manonona raha averina koa ireo ?rahefa ny test no tsy mety dia ny resultat avoaka rehetra no tsy
    mety.

    • 15 mai à 12:06 | lanja (#4980) répond à RAVELO

      Dray draydray, aza miresaka faux négatif izany, tsy eken ny mentalité foza mihitsy izany, tandremo fa mety hampigadra an......avy ao anefa no hampiparitaka ny virus,

    • 15 mai à 13:08 | lé kopé (#10607) répond à RAVELO

      Pendant que l’on annonce aucune mortalité provoquée par le covid 19 , des centaines de personnes meurent en silence dans le Sud .Seul le député de la région(azonao) , qui se bat énergiquement contre ce fléau ,élève la voix . Du côté de Majunga , la Dengue sévit , sans une prise de responsabilité conséquente de la part les autorités . Y aurait -t-il deux poids deux mesures , c’est à dire si certaines maladies seraient plus "nobles" que d’autres ? Selon Fidèle Razarapiera , dans son émission sur AZ TV, la montée du nombre des infectés depuis quelques jours ,aurait pour origine ,l’arrivée d’une aide massive en dollars aux Pays infestés par cette Pandémie . Y aurait il un lien de cause à effet ?Je laisse à notre transfuge du Mapar ,la responsabilité de ses affirmations . On pourra faire appel à l’IPM dans ce cas là ,et oublier toutes les insinuations !!! En tout cas , espérons que nous sortirons sans trop de dégâts, de cette terrible maladie avec le cvo... miraculeux !!! Malheureusement , la horde d’indigents qui se bousculent pour bénéficier des victuailles proposées par le gouvernement, ne présagent rien de bon .Car si les statistiques concernant le taux de pauvreté dans notre société sont alarmantes (80%) , (et là je suis optimiste) , les réalités de notre condition de vie nous sautent aux yeux lors de ces distributions .Qui nous a dit dans un passé récent ,"qu’il n’y a pas de pauvres à Madagascar " ? Il ne faut pas être un grand analyste pour se rendre compte du contraire .Oui mr l’ex Président , notre Pays souffre à cause de la cupidité des régimes de ...bananes successifs...

  • 15 mai à 10:58 | Shalom (#2831)

    Plan "B" du scénario marketing et publicitaire de DJ :
    Le nombre de cas positifs augmente doucement mais d’ici quelque jours guérison totale de tous les malades et ce par l’admission de ce breuvage CVO.
    Les grands de tous les pays s’agenouilleraient alors devant "Mashiah" DJ sauveur du monde.
    Mince je suis encore au lit !

    • 15 mai à 11:49 | André (#8563) répond à Shalom

      Mon meilleur et très cher ami
      Comme d’habitude des sottises irréfléchies
      Il faut faire un massage à tes méninges
      Belle Louisette

    • 15 mai à 12:05 | Besorongola (#10635) répond à kartell

      SELON 3 MAIS PAS 2 ETUDES, PARMI LES EFFETS SECONDAIRES DE LA CHLOROQUINE : SI VOUS AVEZ LE SIDA OU LA CHIKUNGUNYA ET LA GRIPPE NE PRENEZ PAS LA CHLOROQUINE.

      Les effets de l’hydroxy-chloroquine sur l’activation du système immunitaire et la progression de la maladie chez les patients infectés par le VIH ne recevant pas de traitement antirétroviral : un essai contrôlé et aléatoire.

      Petite explication sur le VIH pour mieux comprendre la suite – même si elle n’est pas indispensable pour notre sujet chloroquine. Le VIH s’attaque à des cellules du système immunitaire appelées lymphocytes T CD4 dont le rôle est de coordonner le système immunitaire. En utilisant ces cellules, le VIH diminue le nombre de CD4 et cause donc un affaiblissement du système immunitaire. Il existe aussi des lymphocytes T CD8 qui expriment un autre marqueur, CD38, dont la surexpression est un aspect saillant de l’infection à VIH. [NB : nous publierons cette étude entièrement traduite plus tard]

      Un effet paradoxal du traitement à la chloroquine augmente l’infection au virus du chikungunya
      Résumé
      Depuis 2005, le virus du chikungunya (CHIKV) est réapparu et a causé de nombreuses épidémies dans le monde, avant de finalement arriver sur le continent américain en 2013. L’absence de thérapies spécifiques au CHIKV a amené à l’utilisation de médicaments non spécifiques.
      La chloroquine, qui est communément utilisée pour traiter les maladies à fièvre dans les tropiques, s’est révélée avoir un effet inhibiteur sur la réplication du CHIKV in vitro.
      Dans une éprouvette, la chloroquine s’attaque à ce virus.

      La chloroquine pour la prévention de la grippe : un essai randomisé, en double aveugle et contrôlé par placebo
      Résumé
      CONTEXTE : La chloroquine a une activité in vitro contre la grippe et pourrait être un candidat idéal pour la prévention mondiale de la grippe dans la période entre le début d’une pandémie avec une souche de grippe virulente, et le développement et la diffusion à grande échelle d’un vaccin efficace. Notre objectif était d’évaluer l’efficacité d’une telle intervention.
      Dans une éprouvette, la chloroquine s’attaque à ce virus.

      Les céphalées, les étourdissements, les nausées, la diarrhée et la vision trouble étaient plus fréquents dans le groupe chloroquine, mais ont rarement entraîné l’arrêt du traitement. Un événement indésirable grave (hépatite) était peut-être lié à la chloroquine.
      INTERPRÉTATION : Bien que généralement bien tolérée par une population communautaire saine, la chloroquine n’empêche pas l’infection par la grippe. Des médicaments de substitution sont nécessaires pour la prévention de la grippe à grande échelle.
      Là encore, il n’y a pas assez de robustesse statistique pour conclure. Les essais cliniques en cours trancheront.

    • 15 mai à 14:50 | rayyol (#110) répond à kartell

      Bizarre donc il n a guéri personne a Marseille

  • 15 mai à 11:17 | Besorongola (#10635)

    LES CHOSES SE CLARIFIENT….LES PLUS RICHES D’ABORD !

    La classe politique s’est indignée jeudi de l’annonce par le patron de Sanofi que son groupe pharmaceutique servirait en priorité les Etats-Unis s’il trouvait un vaccin contre le Covid-19.
    Pour une fois unanime, la classe politique française s’est indignée jeudi de l’annonce par le patron de Sanofi que son groupe pharmaceutique servirait en priorité les Etats-Unis s’il trouvait un vaccin contre le Covid-19.

    "Pour nous, ce serait inacceptable qu’il y ait un accès privilégié de tel ou tel pays sous un prétexte qui serait un prétexte pécunier", a tonné au micro de Sud radio la secrétaire d’Etat à l’Economie Agnès Pannier-Runacher.

    La polémique déclenchée par Sanofi a secoué toute la classe politique, jusqu’à l’Elysée. Alors que la grogne montait depuis les annonces de la multinationale concernant un éventuel futur vaccin contre le nouveau coronavirus dont les Etats-Unis auraient eu la primeur, la présidence de la République a fait part de sa réaction : l’affaire a « ému tous ceux qui travaillent (à lutter contre le virus), dont le président », indique l’AFP. « Les efforts déployés ces derniers mois montrent qu’il est nécessaire que ce vaccin soit un bien public mondial, extrait des lois du marché », a ajouté la présidence. L’Elysée a également insisté sur le nécessaire maintien des « efforts considérables, multiples, pour arriver à construire autour d’acteurs multilatéraux, une réponse collective et coordonnée ».

    Sophie Marceau est meconaissable aujourd’hui et cela choque le monde entier !
    DECOUVRIR
    Sponsorisé par Game Of Glam

    « Il est important de continuer d’avancer avec Sanofi », a-t-on également affirmé à l’Elysée. Les dirigeants de Sanofi seront reçus par Emmanuel Macron en début de semaine prochaine.
    "Un vaccin produit par le monde entier, pour le monde entier"
    Emmanuel Macron, qui se réfère souvent dans ses discours à la notion de « biens communs universels », avait déjà employé l’expression « bien public mondial » dans un appel publié par « Le Journal du Dimanche » le 1er mai, signé avec la chancelière allemande Angela Merkel et plusieurs autres dirigeants européens. « Si nous arrivons ensemble à développer un vaccin produit par le monde entier, pour le monde entier, on pourra alors véritablement parler d’un bien public mondial d’une importance unique pour notre siècle. Avec nos partenaires, nous nous engageons à le rendre disponible, accessible et abordable pour tous », avaient-ils écrit.
    Face à la fronde, Sanofi a répondu jeudi en accusant l’Union européenne de ne pas se montrer aussi efficace que les Etats-Unis dans la facilitation de la recherche pour un vaccin.

    • 15 mai à 11:26 | betoko (#413) répond à Besorongola

      C’est le fric qui prime en premier ce que font tous les laboratoire du monde entier sauf à Madagascar avec l’IMRA
      Espérons que l’IMRA arrive à guérir plus mille malade avant que les laboratoires des pays fortunés arrivent à trouver ce vaccin .On dirait qu’ils pattogent tous dans la choucroutte

    • 15 mai à 15:02 | poiuyt (#584) répond à Besorongola

      je monte en haut
      je descend en bas
      je sors dehors
      je bois du liquide
      je meurs de mort
      bekoto prime en premier

  • 15 mai à 11:18 | betoko (#413)

    Shalom
    Il n’est pas aussi facile de rapatrier nos compatriotes bloqués dans divers pays .Déjà tous les aéroports du monde entier sont fermés jusqu’à nouvel ordre Regardez La France ,10 000 français sont bloqués au Maroc , en Afrique du Sud aussi , sans parler de ceux qui sont bloqués à Madagascar .
    Notre MAE s’en occupe mais il faut du temps pour la logistique

    • 15 mai à 15:39 | lé kopé (#10607) répond à betoko

      Vous voulez toujours défendre ce pouvoir en place , mais comme place , est ce que vous êtes invités à leurs tables ,ou ils ne vous octroie qu’un strapontin . Je pense et j’en suis persuadé que vous ne manquez de rien , mais votre propension à flagorner (flatter bassement et avec insistance) ce régime , est issue d’un malaise profond . Vous en avez apporté quelques bribes hier , avec votre oncle Général Français . Mais je ne ferai aucune relation avec le Padesm .. . Par contre ,le comportement des collabos durant la seconde guerre Mondiale , ressemble point par point,à votre attitude actuelle ,c.a.d , aller dénoncer tous ceux qui sont contre les agissements de votre Mentor . Cela s’appelle la pensée unique , le cheval de bataille des dictateurs .Mais comme je respecte toute forme d’expression , à condition qu’elle soit légitime et cohérente , j’attends vos explications.
      Bonne journée.

  • 15 mai à 11:18 | Besorongola (#10635)

    NI LE REMEDE DE RAOULT NI LE CVO DE RAJOELINA NE FERRONT PAS LE POIDS FACE AU VACCIN DE SANOFI ?

    L’hydroxychloroquine n’est finalement probablement pas la réponse à la crise du coronavirus. Selon deux études publiées vendredi, le traitement qui a fait couler beaucoup d’encre, ne semble en réalité pas efficace contre le Covid-19, que ce soit chez des patients gravement ou plus légèrement atteints.
    Effets secondaires importants
    La première étude, menée par des chercheurs français, conclut que ce dérivé de l’antipaludéen chloroquine ne réduit pas significativement les risques d’admission en réanimation ni de décès chez les patients hospitalisés avec une pneumonie due au Covid-19.
    Selon la seconde étude, menée par une équipe chinoise, l’hydoxychloroquine ne permet pas d’éliminer le virus plus rapidement que des traitements standard chez des patients hospitalisés avec une forme "légère" ou "modérée" de Covid-19. En outre, les effets secondaires sont plus importants.
    "Considérés dans leur ensemble, ces résultats ne plaident pas pour une utilisation de l’hydroxychloroquine comme un traitement de routine pour les patients atteints du Covid-19", estime dans un communiqué de presse la revue médicale britannique BMJ, qui publie les deux études.
    "Les résultats de cette étude n’étayent pas son utilisation"
    Les premiers travaux portent sur 181 patients adultes admis à l’hôpital avec une pneumonie due au Covid-19 qui nécessitait qu’on leur administre de l’oxygène.
    84 de ces patients ont reçu de l’hydroxychloroquine quotidiennement moins de deux jours après leur hospitalisation, contrairement aux 97 autres.
    Le fait de recevoir ou pas ce traitement n’a rien changé, que ce soit pour les transferts en réanimation (76% des patients traités à l’hydroxychloroquine étaient en réanimation au bout du 21e jour, contre 75% dans l’autre groupe de patients) ou pour la mortalité (le taux de survie au 21e jour était respectivement de 89% et 91%).
    "L’hydroxychloroquine a reçu une attention planétaire comme traitement potentiel du Covid-19 après des résultats positifs de petites études. Cependant, les résultats de cette étude n’étayent pas son utilisation chez les patients admis à l’hôpital avec le Covid-19 qui nécessitent de l’oxygène", concluent les chercheurs de plusieurs hôpitaux de la région parisienne.
    Le traitement n’a rien changé
    La seconde étude portait sur 150 adultes hospitalisés en Chine avec essentiellement des formes "légères" ou "modérées" de Covid-19. La moitié a reçu de l’hydroxychloroquine, l’autre non.
    Là encore, le fait de recevoir ou non ce traitement n’a rien changé sur l’élimination du virus par les patients au bout de quatre semaines. De plus, 30% de ceux qui avaient reçu de l’hydroxychloroquine ont souffert d’effets indésirables (le plus fréquent était la diarrhée) contre 9% chez les patients qui n’en avaient pas pris.
    Utilisée pour traiter des maladies auto-immunes, le lupus et la polyarthrite rhumatoïde, l’hydroxychloroquine a de fervents partisans.
    Un traitement qui divise
    Le controversé professeur français Didier Raoult promeut ainsi l’usage de ce médicament chez des patients en début de maladie, associé à un antibiotique, l’azithromycine.
    Le président américain Donald Trump a également régulièrement prôné son utilisation contre le coronavirus.
    Mais ces dernières semaines, plusieurs études ont mis en doute l’efficacité de cette molécule dans le traitement du Covid-19 et les autorités sanitaires de plusieurs pays ont mis en garde contre le risque d’effets indésirables, notamment cardiaques.

    • 15 mai à 11:24 | Besorongola (#10635) répond à Besorongola

      NI LE REMEDE DE RAOULT NI LE CVO DE RAJOELINA NE FERRONT PAS LE POIDS FACE AU VACCIN DE SANOFI ?

      L’hydroxychloroquine n’est finalement probablement pas la réponse à la crise du coronavirus. Selon deux études publiées vendredi, le traitement qui a fait couler beaucoup d’encre, ne semble en réalité pas efficace contre le Covid-19, que ce soit chez des patients gravement ou plus légèrement atteints.
      Effets secondaires importants
      La première étude, menée par des chercheurs français, conclut que ce dérivé de l’antipaludéen chloroquine ne réduit pas significativement les risques d’admission en réanimation ni de décès chez les patients hospitalisés avec une pneumonie due au Covid-19.
      Selon la seconde étude, menée par une équipe chinoise, l’hydoxychloroquine ne permet pas d’éliminer le virus plus rapidement que des traitements standard chez des patients hospitalisés avec une forme "légère" ou "modérée" de Covid-19. En outre, les effets secondaires sont plus importants.
      "Considérés dans leur ensemble, ces résultats ne plaident pas pour une utilisation de l’hydroxychloroquine comme un traitement de routine pour les patients atteints du Covid-19", estime dans un communiqué de presse la revue médicale britannique BMJ, qui publie les deux études.
      "Les résultats de cette étude n’étayent pas son utilisation"
      Les premiers travaux portent sur 181 patients adultes admis à l’hôpital avec une pneumonie due au Covid-19 qui nécessitait qu’on leur administre de l’oxygène.
      84 de ces patients ont reçu de l’hydroxychloroquine quotidiennement moins de deux jours après leur hospitalisation, contrairement aux 97 autres.
      Le fait de recevoir ou pas ce traitement n’a rien changé, que ce soit pour les transferts en réanimation (76% des patients traités à l’hydroxychloroquine étaient en réanimation au bout du 21e jour, contre 75% dans l’autre groupe de patients) ou pour la mortalité (le taux de survie au 21e jour était respectivement de 89% et 91%).
      "L’hydroxychloroquine a reçu une attention planétaire comme traitement potentiel du Covid-19 après des résultats positifs de petites études. Cependant, les résultats de cette étude n’étayent pas son utilisation chez les patients admis à l’hôpital avec le Covid-19 qui nécessitent de l’oxygène", concluent les chercheurs de plusieurs hôpitaux de la région parisienne.
      Le traitement n’a rien changé
      La seconde étude portait sur 150 adultes hospitalisés en Chine avec essentiellement des formes "légères" ou "modérées" de Covid-19. La moitié a reçu de l’hydroxychloroquine, l’autre non.
      Là encore, le fait de recevoir ou non ce traitement n’a rien changé sur l’élimination du virus par les patients au bout de quatre semaines. De plus, 30% de ceux qui avaient reçu de l’hydroxychloroquine ont souffert d’effets indésirables (le plus fréquent était la diarrhée) contre 9% chez les patients qui n’en avaient pas pris.
      Utilisée pour traiter des maladies auto-immunes, le lupus et la polyarthrite rhumatoïde, l’hydroxychloroquine a de fervents partisans.
      Un traitement qui divise
      Le controversé professeur français Didier Raoult promeut ainsi l’usage de ce médicament chez des patients en début de maladie, associé à un antibiotique, l’azithromycine.
      Le président américain Donald Trump a également régulièrement prôné son utilisation contre le coronavirus.
      Mais ces dernières semaines, plusieurs études ont mis en doute l’efficacité de cette molécule dans le traitement du Covid-19 et les autorités sanitaires de plusieurs pays ont mis en garde contre le risque d’effets indésirables, notamment cardiaques.

    • 15 mai à 11:33 | Shalom (#2831) répond à Besorongola

      Or le CVO est une dérivée de ce produit, c’est pour cela que DJ a fait solennellement hommage du Dr Raoult lors de son passage sur France 24/RFI

    • 15 mai à 11:36 | dadasamy (#10220) répond à Besorongola

      Esperons que le CVO n’aura pas le même résultat des études comme l’hydroxychloroque car on n’imaginera pas les conséquences.Ce sera la honte et notre patriotismes avec la solodarité Africaine prendront un sacré coup.

    • 15 mai à 15:16 | poiuyt (#584) répond à Besorongola

      C’est ce qui va arriver, Dada Samy, car la manoeuvre de joe ne repose pas sur de la logique. Refuser de mettre sa tisane à l’épreuve du double aveugle, c’est refuser de se mettre à l’évidence d’un test objectif. Joe a l’habitude de faire par des raccourcis, c’est son principe de vie : dont les coups d’état, pas besoin de bac, mais des assassinats. Bientôt, cvo descendra des étagères, la honte. Il n’y aura de 2è essai pour joe pour sa chasse à la notoriété. Le nom de joe sera synonyme de filou, et puis malheureusement de malgache duperie.

    • 15 mai à 15:24 | Vohitra (#7654) répond à Besorongola

      Vous parlez de Joe Dalton ?

    • 15 mai à 16:10 | Shalom (#2831) répond à Besorongola

      @15 mai à 15:24 | Vohitra (#7654) répond à Besorongola ^

      Vous parlez de Joe Dalton ?


      Joe Dalton est de petite taille mais en caractère, ça peut bien lui correspondre - très fine trouvaille.
      J’ai cru que c’était le vieux copain de Johnny qu’il vénérait dans sa chanson "Hey Joe !" ou celui de la chanson de Bessa : "Joël ! Joël ! Korontan-dava anie !" (l’original étant : Noël ! Noë ! Fiadanana anie !) !
      Ah ! cela doit être vrai ! Ça me revient en tête une vieille et célèbre chanson toujours de Bessa dans les années 70 et quelques : "Mbola ho ambany ny ambony e ! Aza manao an’izany"

  • 15 mai à 11:34 | Besorongola (#10635)

    LA GUERRE DES ETOILES ?

    À travers la planète, les principaux laboratoires pharmaceutiques se sont lancés dans une véritable course contre la montre pour trouver un vaccin contre le Covid-19, parfois en s’alliant avec certains gouvernements. Mais derrière l’enjeu sanitaire, la très forte demande que pourrait susciter la découverte d’un tel produit laisse aussi entrevoir un marché colossal.

    Le groupe Sanofi est dans l’œil du cyclone après avoir laissé entendre que la distribution d’un possible vaccin contre le coronavirus pourrait être réservée en premier aux Etats-Unis. Cette annonce a même poussé l’Elysée à monter au créneau jeudi : "Le vaccin doit être extrait des lois du marché", martèle-t-on dans l’entourage d’Emmanuel Macron. Depuis le début de la crise sanitaire, tous les grands laboratoires pharmaceutiques se sont lancés dans une course pour trouver un vaccin au Covid-19. Car au-delà de l’enjeu de santé publique, il s’agit aussi d’un énorme marché potentiel.
    Gros labos, start up, instituts publics... Tout le monde tente de trouver ce fameux vaccin. Au cours de la semaine écoulée, 110 projets, dont huit en phase d’essais cliniques, pouvaient être recensés selon l’OMS. Et ces différents acteurs se cherchent aussi des alliés pour aller plus vite et surtout pour mutualiser les dépenses.
    Des alliances de poids
    Parmi les gros partenaires : la coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies, basée en Norvège. Cette formation est née après la gestion de la crise d’Ebola en 2014, et rassemble des gouvernements et des fondations dans un grand appel aux projets de recherche internationaux. Sanofi s’est allié pour sa part à l’Autorité américaine pour la recherche et développement avancés dans le domaine biomédical, une énorme machine qui y voit son intérêt : s’assurer un vaccin en premier pour les Américains.
    Car c’est la toute la question : si un vaccin est trouvé, la demande sera colossale et il faudra réussir à le produire en masse rapidement. Reste aussi la question du prix. La pression publique obligera-t-elle à le vendre à prix coûtant ? Pour l’heure le plus difficile est encore de trouver ce vaccin, et ce dans un temps record.

    • 15 mai à 19:22 | LeFou (#10163) répond à Besorongola

      Il est logique que celui qui trouve, finance et produit se serve en premier, non ? Si le labo trouve un vaccin alors que les usa ont mis beaucoup d’argent public dans la recherche Sanofi, il est logique que les usines américaines de cette société servent leurs compatriotes en premier.
      Vu la masse de vaccins à produire, entre le moment où un vaccin sera au point et la vaccination de la majorité des adultes de la planète, il s’écoulera des années...
      Et si le vaccin ne protège qu’un temps limité ( 1 an pour la grippe saisonnière), j’ai comme un gros doute sur la véritable couverture vaccinale mondiale...

  • 15 mai à 11:35 | arsonist (#10169)

    How is it that
    this forum often displays on the screen
    "site under repair" ?

    • 15 mai à 11:42 | Besorongola (#10635) répond à arsonist

      Des deux choses ou l’une :
      1 - Censure avant vérification .
      2-Le temps qu’ils introduisent un ou deux nouveaux articles.

  • 15 mai à 11:47 | betoko (#413)

    # 15 mai à 11:33 | Shalom (#2831) répond à Besorongola ^

    Or le CVO est une dérivée de ce produit, c’est pour cela que DJ a fait solennellement hommage du Dr Raoult lors de son passage sur France 24/RFI
    La chloroquine est une dérivée de quelle plante médicinale ?, En utilisant le syllogisme du genre l’homme descend du singe et le singe descend de l’arbre à mourir de rire

    • 15 mai à 12:22 | Shalom (#2831) répond à betoko

      Veuillez consulter le "Zinfos974" du 29 mars 2020 à 15h36 de Nicolas Payet

  • 15 mai à 11:49 | arsonist (#10169)

    << 15 mai à 11:26 | betoko (#413) répond à Besorongola ^
    << Espérons que l’IMRA arrive à guérir plus mille malade avant que les laboratoires des pays fortunés arrivent à trouver ce vaccin >>

    Comments :

    Miracle ?
    Would the jomaka from Ambatomanga have been converted to the Ra8’s formula :
    "Minoa fotsiny ihany ...!" ?
    Yet the jomaka from Ambatomaanga deeply hates Ra8 !
    Would the jomaka from Ambatomanga be drunk of magic foza potion, then he’s seriously raving ?
    Delirium tremens ?

  • 15 mai à 11:58 | Isambilo (#4541)

    230 ou x ? Qui va gagner ? Mérieux ou Pasteur ?
    Le Burundi a trouvé la solution : il a renvoyé le personnel de l’OMS. Plus de thermomètre donc plus de fièvre.
    Fallait-il attendre autre chose du bidule de Raoult ? Il a quand même gagné un marché avec l’armée française qui a commandé 1 tonne de son breuvage.
    Selon des sources proches du pouvoir ( côté Ambondrombe), l’armée martienne serait prête à acheter le tambavy de l’apprenti sorcier.

  • 15 mai à 12:01 | aromedespoir (#8959)

    Corona part si, corona part là, dans cette période de confinement le tarif de zirama est passé de 141 arias à 763 arias le klw, un cadeau de plus pour le people malgache, un moyen de les enfoncer un peu plus miséricorde !

    • 15 mai à 12:24 | Shalom (#2831) répond à aromedespoir

      DJ pense au peuple ; mitsinjo ny vahoaka izy.
      Avons-nous oublié que le DG actuel de la JIRAMA est un CENTRALIEN ?

    • 15 mai à 12:27 | Vohitra (#7654) répond à aromedespoir

      Bonjour aromdespoir,

      Avant l’arrivée de la pandémie chez nous, j’ai déjà partagé ici l’existence d’une révision en catimini des contrats de fourniture en électricité effectuée par la JIRAMA avec quatre de ses fournisseurs…en ramenant la dette de la société d’Etat de 800 milliards à 400 milliards de MGA, réduction de moitié de la dette sans qu’il y ait information sur le contenu des contrats révisés…

      Apparemment donc, la conséquence de cette révision en catimini, c’est la réduction de la dette mais augmentation de tarif chez la clientèle qui accuse une hausse de la consommation du fait du confinement…

      Lentement mais sûrement, on commence à tondre les œufs…les pauvres devront encore à subir des séries de hausse de prix et des coûts de la vie…vive le « velirano » !!!!

  • 15 mai à 12:02 | Vohitra (#7654)

    Bonjour à tous,

    Compte tenu de la situation, il est hasardeux d’affirmer que nos autorités sanitaires et politiques sont arrivées à contenir la contamination de la nouvelle maladie virale, malgré les mesures administrative de semi-confinement et de couvre feu la nuit…

    Avec ce semi-confinement décrété, on pourrait être tenté de dire que la tisane est préventive de 6 h du matin à 13 h de l’après midi (tous le monde se trouve dans la rue avec la présence ou non des marchés à fort attroupement), et se transforme en mode curatif de 13 h à 21 h du soir…et à la fois remède préventif et curatif de 21 h à 4 h du matin…

    Mais si l’efficacité de la tisane serait confirmée, parole d’autorité oblige, alors, on aurait du soit abandonner totalement le semi-confinement, soit mettre en quarantaine tous les quartiers où on a pu enregistrer des contaminations et obliger toute la population à s’abreuver de tisane, et dans ce dernier cas, à charge pour les autorités de garantir la disponibilité alimentaire de la population et de garantir aussi cette efficacité tant prônée de la tisane avec toutes les conséquences y afférentes…

    Mais pourquoi les autorités persistent à maintenir ce confinement gasigasy qui n’arrive pas à endiguer la hausse des cas de contamination alors ? A moins que ce soit l’efficacité du breuvage qui ne pourrait être garantie partout…sauf devant le micro avec un orateur portant de cache bouche…

    Et oui, cette efficacité ne peut être connu et garantie scientifiquement qu’après les tests cliniques, et sur cet aspect, le Professeur Yérim Diop, le Directeur de la pharmacie et du médicament du Sénégal est catégorique en disant « on ne peut pas donner un produit comme ça… », J’aurai voulu que ce soit un Professeur Malagasy qui m’apprenne les étapes nécessaires dans les protocoles d’essais thérapeutiques…

    https://www.seneweb.com/news/Sante/pr-yerim-diop-sur-utilisation-de-l-rsquo_n_317348.html

    Est-ce encore un cas de trahison de la part de nos frères africains alors ?

    Et oui, l’Afrique a le vent en poupe, après le RDC, voilà le Togo est en passe de produire un médicament contre le Covid-19, à la différence de ce qui s’était passé chez nous, dans ces deux pays, les essais cliniques précèdent les ventes et abreuvement chez la population et l’obligation d’en prendre chez les écoliers…

    D’ici peu, le panafricanisme à base de tisane s’effritera, à mois que c’est l’injection qui va y pallier…

    Et pourquoi ne pas importer les produits de traitements chez nos frères africains après les résultats d’essais thérapeutiques ?

    http://news.alome.com/h/126563.html

    Bref, à mon humble avis, la solution optimale serait de renforcer avec plus de rigueur e confinement, et en faisant soit le transfert monétaire sans exclusion à toute la population adulte soit l’approvisionnement gratuit en denrées alimentaires de tous les ménages sans distinction, en utilisant les fonds d’aide et appuis reçus de la part des partenaires techniques et financiers, plus précisément en puisant dans les USD 440 millions…et cela dans toutes les Régions où il y a des cas de contaminations enregistrées…

    A priori, ces USD 440 millions servent à lutter contre la dissémination de la maladie virale…mais ne sont pas prévus pour servir la relance économique et soutenir le « velirano » tant promis autrefois, non ?

    • 15 mai à 13:05 | arsonist (#10169) répond à Vohitra

      Ratsimamanga était un scientifique dont l’exactitude et la pertinence des résultats étaient reconnues par la communauté scientifique internationale .

      Ce qui lui avait valu une chaire au prestigieux Collège de France , rue des écoles Paris Ve .

      L’ennui avec ce ridicule battage publicitaire orchestré autour du nom de Ratsimamanga
      c’est le fait que , pour vendre leur camelote ,
      les autorités foza exploitent sans vergogne la notoriété du nom et de l’image de Ratsimamanga.

      Est-ce que les héritiers de Ratsimamanga ont donné leur accord pour ce faire ?
      Ou est-ce que l’utilisation commerciale du label Ratsimamanga a été acquise par une entité hors héritiers du défunt chercheur ?

      Le doute persiste , non seulement sur les prétendues vertus de la potion magigue des foza,
      mais aussi sur la légitimité de l’utilisation publicitaire de ce grand nom malgache de l’Imerina .

      Car , en ce qui oncerne le nom Ratsimamanga ,
      au final "l’événement ridicule" risque d’être "presque-certain" [idioms probabilistes]

  • 15 mai à 12:23 | lanja (#4980)

    les études sérieuses ne montrent pas d’efficacité des traitements avec l’hydroxychoroquine,
    le petit raccourci de DJ avec un autre antipaludéen devient de plus en plus ridicule, mais les fozas ne vont jamais comprendre, le CVO doit absolument sauver le monde,
    si seulement, Ratsimamanga peut sortir de là ou il est.....je propose d’ enlever sa photo sur ces ..... stupides

    • 15 mai à 13:52 | mikeee (#10718) répond à lanja

      Très bien dit

    • 15 mai à 15:27 | poiuyt (#584) répond à lanja

      C’est bien ça ; joe n’est pas capable de tenir un raisonnement ; surtout si le raisonnement est logique ; il préfère les raccourcis même avec assassinats, les scientists gasy ont été convoqués, terrorisés, puis sommés de modifier leur position.

  • 15 mai à 12:33 | spliff (#5871)

    Bjr Vohitra,

    Suite d’hier

    Cartésianisme.
    Si mon apparent « cartésianisme » peut laisser supposer de ma part une délimitation stricte au champ des sciences « dures » les conceptions ce que je peux considérer comme acceptables, en réalité ce n’est pas le cas.
    Même si mon quotidien professionnel froidement mécanique m’en dicte l’absolue nécessité pendant son exercice, mon instinct me suggère en revanche la possibilité d’autres réalités au delà des matérialités matérielles telles qu’elles sont comprises aujourd’hui.
    Ce qui ne m’empêche pas de toutefois remarquer que si l’on y réfléchit bien, la rigueur scientifique est une notion qui est en soi relative car dépendante du savoir « reconnu » du moment... Présentez à Decartes un téléphone portable et dites lui qu’il peut l’utiliser pour joindre un interlocuteur aux antipodes de son lieu, l’espace d’une fraction de seconde (le temps qu’on lui « explique »), il en perdrait probablement ses convictions.
    Je suis personnellement ouvert au fait qu’il en aille de même en ce qui nous concerne (nous à notre époque), vis a vis de ce que nous considérons aujourd’hui officiellement relever de la sphère mystique, et qui pourrait bien demain constituer un pan de science désolant de banalité...

    Mais je comprends donc que ce n’est pas sur ce terrain que vous adossez les explications de notre cosmogonie mais bien sur le « produit (ou résultat) » accumulé de la pratique sociale au cours du temps, celui-là même qui fait que nous sommes déterminés par les conditions historiques de transmission du rapport social dans lequel nous sommes nés.
    Ainsi donc vous nous indiquez que

    « ... l’individu Malagasy est façonné en tant que corps, âme et esprit, son esprit qui le pousse à étudier, à analyser, à réfléchir tandis que son âme le conduit et le guide dans sa croyance... ».

    Si je puis me permettre, ceci n’est pas exclusif aux malgaches... nous parlions des Celtes l’autre fois avec Arsonist... sans personnellement intimement connaître leur histoire reculée, pour en côtoyer un certain nombre au quotidien, je peux dire que ce sont des gens qui ont un rapport à la transcendance très marqué, ceci au delà du référentiel religieux chrétien qui s’est superposé à l’identité forte pré-existante qui est la leur.

    Au final, d’où que nous venions, l’instinct de nos tripes exprime naturellement des aspirations communes à un Être générique dont la variété des cultures a engendré autant de filtres d’expressions à travers le monde. Petite digression à ce stade pour rappeler la richesse et l’originalité que peut produire le mélange d’héritage culturel chez un individu. À ce titre vous citez donc Ratsimandrava... à juste titre. Dans un autre registre (quoique), Bob Marley [😁] me parait pas mal non plus...

    Là où je veux en venir, c’est que les manifestations tripales de cet Être générique, dans toutes leurs diversités et toutes les profondeurs de leurs natures, se voient aujourd’hui furieusement phagocytées par le mode de production marchand qui de nos jour surdétermine tous les rapports sociaux jusque dans les recoins les plus intimes de l’existence de l’humain. Absolument tout est tombé dans le champ de l’échange solvable ce qui donne lieu à toutes les névroses et dégénérescences imaginables que l’on observe à travers le monde, avec des variations d’expression en fonction des temporalités des lieux observés.
    Nous, par exemple, c’est notre fihavanana qui s’en voit définitivement relégué aux oubliettes (l’histoire ne repasse pas les plats), pour récolter un Rajoelina, entrepreneur dans la communication... ne sachant faire que cela, et croyant qu’en « s’y collant » - même sans savoir faire - c’est jouable. Au final, il se sabote lui-même par l’inconscience de son ignorance qui lui fait faire les choses à l’envers comme le montre Tsisdinika avec le CVO....
    Quelque part, on peut dire qu’il n’est que le banal produit des illusions marchandes devenues universelles de notre époque...

    En fait Vohitra, vous avez fait mieux que répondre à mes questions en dé-zoomant le sujet... ma prétention cartésienne n’avait qu’à bien se tenir. Merci à vous.

    • 15 mai à 13:07 | Shalom (#2831) répond à spliff

      @ Spliff,
      Je saute sur un passage de votre post : "Si je puis me permettre, ceci n’est pas exclusif aux malgaches... nous parlions des Celtes l’autre fois avec Arsonist... ".
      Je vous prie de consulter une thèse doctorale de Bruno Lebel, celui qui a eu l’idée du projet et fut le premier directeur du site "SAMARA" à 15km à l’ouest d’Amiens (Somme France).
      C’est un site Celte et Samara en celte veut dire "La Somme".
      La thèse de Bruno tourne autour de la fabrication des menhirs par les celtes et le rapprochement de celle-ci avec la méthode des malagasy pour des "Vatolahy".
      Les méthodes d’extraction de la pierre et de leur implantation sont exactement les mêmes (façade eu soleil, la direction du vent, la position par rapport au nord etc ...) ainsi que le sens traditionnel et rituel.
      Connaissance en plus.

    • 15 mai à 13:12 | spliff (#5871) répond à spliff

      Cool,
      Merci Shalom.
      Excellent 👍🏽👍🏽

    • 15 mai à 13:23 | spliff (#5871) répond à spliff

      Correctif au post initial.
      1er paragraphe :
      Svp lire :

      Si mon apparent « cartésianisme » peut laisser supposer de ma part une délimitation stricte au champ des sciences « dures » les conceptions que je peux considérer comme acceptables, en réalité ce n’est pas le cas.

    • 15 mai à 13:58 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à spliff

      Bonjour Spliff,
      Vous pouvez re-pe-péter la question ?
      Votre connaissance extrême de la langue française vous honore. Cependant, sans critique aucune, je doute que le sarambabe mbahoaka ici soit en mesure d’en comprendre toutes les subtilités.
      Peut-être que l’utilisation de phrases simplifiées permettraient à tout un chacun de comprendre le contenu de votre exposé par ailleurs très intéressant, juste pour la bonne réception du message.😎

    • 15 mai à 14:04 | spliff (#5871) répond à spliff

      Ok, je vais éviter d’éternuer en écrivant la prochaine fois 😁👍🏽
      Sorry

    • 15 mai à 14:37 | Vohitra (#7654) répond à spliff

      Bonjour Spliff,

      La source principale de nos maux (social, économique, sécuritaire…) réside dans l’irresponsabilité et défaillance de nos élites locales, et ces lacunes flagrantes ont été mises à profit par des opportunistes politiciens incultes et ignorants pour s’engouffrer dans la sphère publique et capturer, déconstruire les institutions sociales ancestrales et les institutions étatiques…

      Prenons trois faits réels qu’on constate dans le contexte local :

      -  Le secteur primaire absorbe 70 % de la population active alors que la population rurale est à plus de 80 % pauvres et démunie…et qu’environ 35 % de la population totale est victime soit de la famine soit de l’insuffisance alimentaire chronique
      -  Plus de huit (8) millions d’hectares de terres arables et cultivables restent encore inexploitées alors que la moyenne de la superficie cultivée par les ménages agricoles tourne autour de 80 ares tout au plus…
      -  Plus de la moitié de la population Malagasy se défèque encore dans la nature à l’air libre actuellement…

      On n’a délibérément fait exprès de ne prendre que trois illustrations supra…

      Alors, comment peut on prétendre dans de telle situation prétendre que notre pays est un acteur dans la mondialisation et globalisation de l’économie à l’heure actuelle, et de vouloir miser sur l’exportation et le tourisme ainsi que les finances numériques pour relancer notre croissance et assurer un développement humain durable dans un contexte d’inégalités sociales extravagantes ?

      La paupérisation généralisée a comme conséquence inéluctable la déstructuration sociale et l’acculturation chez la population enfermée dans un cercle vicieux de quête de survie à tout prix, la dégradation inquiétante des mœurs, le refuge dans un déterminisme individuel dénaturé et dépourvu d’ancrage par rapport à la vie sociétale dans un foisonnement d’évangélisme entremêlé d’escroquerie morale et d’incitation à la résignation, de charlatanisme éhonté pourvoyeur de miracle…et l’entreprise prospère de manipulation des âmes à se détourner de la sagesse ancestrale dans un but de pillage et d’accaparement foncier…

      Bref, les 8 % de privilégiés de ce pays tente par tous les moyens de diriger le sens de l’histoire et l’orientation de l’économie en fonction de leurs intérêts socio-économiques, et de réduire la masse critique de la population à des corps inertes destinés à servir leurs visions de ce que doit être le progrès…en oubliant que cette masse rurale espère encore prendre attache aux différents attributs sociaux des Razana si un de ces quatre matin le destin joue en leur faveur pour améliorer leur sort…

    • 15 mai à 17:06 | lé kopé (#10607) répond à spliff

      Bonjour ,
      Votre intervention est somme toute intéressante , mais je crains fort qu’elle ne soit audible pour le commun des mortels . Est-ce volontaire ou un simple oubli ,car tout le monde ne peut pas être parfait ? En tout cas , toute société est régie par des règles, pour son fonctionnement, et sa cohésion . Ces règles se résument en quatre points : les normes , les valeurs , les sanctions et le Consensus . La dualité entre le corps et l’esprit , en y ajoutant l’âme ont fait l’objet de plusieurs études . Les Grecs ont déclaré que dans un corps sain ,se trouve un esprit sain " Mens sana ,in corpore sano ", nos ancêtres ont privilégié que c’est l’âme qui fait l’homme ( Ny fanahy no maha olona ). Souvent formé à l’école Occidentale , nos élites subissent un traumatisme au moment d’un choix : faut il suivre la méthode cartésienne ou , les rites traditionnels .(croyance ) Prenons l’exemple de la crémation pour les funérailles d’un défunt (choix Cornélien ) Et je vais encore plus loin : le fait que notre Pays soit dans cet état de déliquescence , provoqué par la cupidité des dirigeants successifs , va -t-il nous attirer la sanction divine .(tremblement de terre , cyclone ,inondation). On parle souvent de déterminisme ,mais tout compte fait , ne sommes nous pas victimes de nos propres turpitudes ? Je ne prétends pas enrichir votre débat , mais je tenais tout simplement à signaler que la société actuelle ,adepte des biens de consommation à outrance, avec toutes les spéculations qui vont avec ,semble marquer le pas avec ce confinement forcé . La preuve est que la nature semble retrouver son droit , et que la conversion écologique pourrait avoir droit de cité . Peut on rêver ? Je crains fort que les Multinationales et Big Pharma soient d’accord !!! Alors déterminisme ou le résultat des dysfonctionnements persistants ...

    • 15 mai à 17:58 | Vohitra (#7654) répond à spliff

      Le kopé,

      Cette paupérisation généralisée et dégradation des mœurs sont les méfaits des élites corrompues et des politiciens pilleurs, c’est un fait indéniable.

      Les 8 % de privilégiés bénéficiaires de cette situation tiennent en otage les 92 % autres démunis et indigents…

      Les 8 % peuvent se passer des 92 % autres, tandis que les 92 % autres s’accrochent encore au 8 % pour trouver des solutions à leurs malheurs…

      Aussi, les 92 % ne sont plus dans la l’état de citoyens responsables mais réduits à l’état d’êtres vivants ayant des besoins, toujours dans le besoin et en état de nécessité permanent…

    • 15 mai à 21:31 | spliff (#5871) répond à spliff

      Bjr lé kopé,

      Ny fanahy no maha olona.
      Je crois dire la même chose en considérant la possibilité que le savoir n’étant pas statique, la science pourrait peut-être un jour éclairer cet instinct. Par définition, nous ne savons pas ce que nous ne savons pas.

      Ceci n’exonère évidemment pas l’homme de ses responsabilités d’ici et de maintenant dans son action destructrice, qui, soit dit en passant, se déroule à rebours de ses instincts profonds.

      Des instincts profonds, qui donc malgré leur existence, leur évidence, et leur intensité n’empêchent pas la trajectoire de l’histoire que nous observons. C’est une contradiction radicale. À quoi tiendrait-elle donc ?
      Vous faites mention à juste titre du fait de la consommation à outrance et de ses conséquences qui ne sont in fine jamais qu’un corollaire du principe de l’échange solvable qui surdétermine ainsi aujourd’hui tous les pans de nos existences.
      Certains esprits brillants d’hier (Proudhon ?) et d’aujourd’hui (Piketty ?) en prescrivent une réforme qui s’en voudrait domptante. Mais les faits (têtus) nous renvoient à la face le caractère plutôt désespéré d’une telle option. Car malgré la panique financière de 2008 qui était une gigantesque sonnette d’alarme - reconnue comme telle par les professionnels les plus pointus - le show a continué plus belle... nous en sommes aujourd’hui aux taux d’intérêts négatifs (!).
      Si nos instincts collectifs nous disent que c’est suicidaire, et que la musique ne peut s’empêcher de continuer, il est peut-être temps de se rendre compte qu’un déterminisme lié au principe de la valorisation solvable est en ces temps le maitre à bord, et qu’il ne peut être dévié de ses logiques intrinsèques jusqu’à sa destruction.
      Et par succession de mediations, et au même titre que chaque « localité » du monde, nous (le cas malgache) ne sommes que des chiures de ce système systémiquement dysfonctionnel. Un Rajoelina comme un Macron n’en sont que des manifestations inévitables.

      Ce qui ne veut pas dire qu’en son lieu et son temps il ne faille pas faire « ce qu’il faut » avec les outils disponibles du moment à partir d’analyses locales (malgré tout) correctes dans toute leur relativité. En cela, je suis personnellement reconnaissant à ceux qui nous instruisent sur ce site sur notre cas malgache.

  • 15 mai à 12:40 | Shalom (#2831)

    Depuis quelques jours, quelqu’un nous bassine les oreilles en disant que c’est un "Tambavy" amélioré donc n’a pas besoin de ceci ou de cela.
    Ce que ces genres de personne ne réalisent pas, c’est que Madagasikara est membre de l’OMS et que Madagasikara comme tous les pays africains s’était engagé à "traiter les remèdes traditionnels comme les autres médicaments en les soumettant à des essais cliniques".
    Et comme Vohitra a mentionné dans son post ci-dessus, les 2 pays du continent africain qui ont soi-disant découvert un remède passent d’abord par les essais cliniques (respect de leur engagement) ; ce n’est pas le cas de Madagasikara.
    Questions : l’IMRA est-il si nul que ça ne connaissant pas cet engagement de Madagasikara vis à vis de l’OMS ? (Je ne pense pas).
    Ou, l’a-t-on obligé à faire ce qu’on lui demande de faire ? Tôt ou tard, nous saurons la vérité.
    Ce qui est dommage, c’est que nos scientifiques sont devenus des chiens "miforo-drambo", mais pourquoi ?

    • 15 mai à 13:15 | Shalom (#2831) répond à Shalom

      Cet engagement date de 2000.

  • 15 mai à 12:52 | Jacques (#434)

    Hors-sujet.

    @Lefona Again,

    " Vous, les Jacques, Oliviers 2, Vohitra, Shalom, Diego, Matoriandro, Arsonist, Finengo, Elena, Dadabe, Dominique...et j’en passe, seront les premiers à vomir sur cette loi, CAR VOUS VOUS SENTEZ CONCERNES ! Vrai ! Et que cela d’après vous, enlèvera LA LIBERTY de vous exprimer. FAUX ! Que venez-vous de commettre ? Honte à vous, vous n’en êtes même pas conscients !! "

    Je suis rentré tard du taf hier soir, quelque peu lessivé, que seul le plongeon dans mon plumard ait eu raison de mon épuisement. J’ai ainsi zappé une bonne partie des échanges sur MT, notamment celle qui dépeint les élucubrations de notre pilote national, le dénommé Lefona Again. Il faut reconnaître une chose : son pseudo, il ne l’a pas usurpé. Un groupe d’intervenants flingué à travers une diatribe qu’il assimile à une réflexion philosophique (ça me rappelle Bekamisy qui se prétendait polyvalent). Le zozo ne se rend pas compte que dans le même laps de temps où il mitraille ses cibles il se met exactement dans sa propre ligne de mire.

    Je n’en rajoute pas plus, il ne me reste que peu de temps pour aller travailler. Eh oui à Andafy on doit bosser dur pour réparer les dégâts du Covid-19. D’ici là, sans doute, Lefona Again aura sorti une autre trouvaille.

    • 15 mai à 14:07 | betoko (#413) répond à Jacques

      Je trouve que Lefona s’exprime très bien et cala fait des jaloux Je me demande s’il est vraiment un pilote ou un prof de philo ou de français et ses interventions ici volent très hauts

    • 15 mai à 15:31 | FINENGO (#7901) répond à Jacques

      @ betoko (#413)

      15 mai à 14:07 | betoko (#413) répond à Jacques ^
      Je trouve que Lefona s’exprime très bien et cala fait des jaloux Je me demande s’il est vraiment un pilote ou un prof de philo ou de français et ses interventions ici volent très hauts
      ************************************************************************

      Détrompes-toi le Jomaka Vazaha Taratasy.
      Le Lefona ne vole pas si haut comme toi tu veux le faire croire, la réalité c’est que toi tu voles tellement bas au ras des bouses, que pour peu que l’on vole légèrement au-dessus de toi, tu trouves que ça vole très haut.
      Comme quoi tout est relatif.

      Entre temps le nombre de Malades du Covid-19 ne cesse d’augmenter à Babakotoland malgré la tentative de Corruption de ton Mentor Babakoto Bac-7 en vers l’ IPM.
      A croire que le Covid-Organics n’est pas si efficace que ça, ni en Préventif, ni en Curatif.
      Encore un Produit de Charlatant.

  • 15 mai à 13:30 | arsonist (#10169)

    (i) Connaissez vous ce livre de Jacques Séguéla dont le titre est :
    "Ne dites pas à ma mère que je suis dans la publicité... elle me croit pianiste dans un bordel" ?
    Vous pouvez l’avoir rapidement par une commande e-commerce . [Attention ! Ce n’est pas une pub]

    (ii) Une certaine maman croirait-elle que son rejeton est disc jockey dans un bordel ,
    alors qu’en réalité le mec est dans la pub ?
    Et de plus ce c.on tente de vendre une camelote à son pays et au continent africain .

    (iii) Une camelote sur les contenants de laquelle figurent en bonne place le nom et l’effigie d’une ancienne gloire scientifique du pays .

    Quelle misère !

    • 15 mai à 18:39 | lé kopé (#10607) répond à arsonist

      Bien vu Arsonnist ,
      Puisqu’on est dans les livres , je vous propose deux citations de N.Machiavel qui sied si bien à votre Mentor : " Gouverner ,c’est mettre vos sujets hors d’état de nuire ,et même d’y penser " . Le fait de rendre l’Education , la Santé , la Sécurité et les infrastructures dans un état lamentable ,est un moyen explicite de rendre la population amorphe et incapable de tout sursaut . Est ce que le fait faire étudier ses progénitures à l’étranger fait partie de la panoplie ? Plusieurs parents qui avaient les moyens l’ont fait auparavant , sans parler de conspiration . Donc , conclusion hâtive et amalgame douteux .
      Deuxième citation : "les grands hommes appellent Honte , le fait de perdre et non celui de tromper".Vu que ma déduction dans la première citation n’est pas vérifiée Je laisserai à chacun de commenter cette dernière .

  • 15 mai à 13:35 | betoko (#413)

    15 mai à 12:22 | Shalom (#2831) répond à betoko ^

    Veuillez consulter le "Zinfos974" du 29 mars 2020 à 15h36 de Nicolas Payet
    C’est qui ce Nicolas Payet ,de quoi parle t -il ?

  • 15 mai à 14:02 | kartell (#8302)

    • 15 mai à 15:34 | arsonist (#10169) répond à kartell

      In the past there were a few Malagasy people in the ranks of the great African and Malagasy scientists .
      There was Ratsimamanga of course .
      But after his time are there other great Malagasy scientists at the scale of those Africans whom this press feature referred ?

      I know Roelina Andriambololona , Stephane Harison and other whose I no longer remember their names .
      But they aren’t subjects of features done by foreign press as those African scientists are .

    • 15 mai à 15:52 | ANTICASTE (#10704) répond à kartell

      Dans l’article cité par Kartell ,on y découvre ce qui suis :
      Matshidiso Moeti, « Madame Afrique » de l’OMS

      Elle n’hésite pas à mettre en garde un chef d’Etat. Lorsque le président malgache, Andry Rajoelina, promeut et exporte son prétendu remède préventif à base d’artemisia et d’autres plantes, Matshidiso Moeti intervient. La responsable de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l’Afrique rappelle fermement que les vertus de cette tisane n’ont pas été scientifiquement démontrées et recommande au président Rajoelina de soumettre son produit à des « essais cliniques » pour « vérifier son efficacité ». Une manière diplomatique de condamner un prosélytisme présidentiel jugé dangereux.

      Mince serait ce un charlatan ce Rajoel ???

      Eu puis la concurrence arrive ,mais ces pays qui veulent produire ,aussi,un anti covid le font en respectant les procédures de l’OMS ,ce qui vous conviendrez n’est pas aussi compliqué a faire que cela !
      Sans doute le bas niveau de ce DJ est-il a l’origine de cette connerie purement locale !

    • 15 mai à 15:53 | ANTICASTE (#10704) répond à kartell

      Dans l’article cité par Kartell ,on y découvre ce qui suis :
      Matshidiso Moeti, « Madame Afrique » de l’OMS

      Elle n’hésite pas à mettre en garde un chef d’Etat. Lorsque le président malgache, Andry Rajoelina, promeut et exporte son prétendu remède préventif à base d’artemisia et d’autres plantes, Matshidiso Moeti intervient. La responsable de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l’Afrique rappelle fermement que les vertus de cette tisane n’ont pas été scientifiquement démontrées et recommande au président Rajoelina de soumettre son produit à des « essais cliniques » pour « vérifier son efficacité ». Une manière diplomatique de condamner un prosélytisme présidentiel jugé dangereux.

      Mince serait ce un charlatan ce Rajoel ???

      Eu puis la concurrence arrive ,mais ces pays qui veulent produire ,aussi,un anti covid le font en respectant les procédures de l’OMS ,ce qui vous conviendrez n’est pas aussi compliqué a faire que cela !
      Sans doute le bas niveau de ce DJ est-il a l’origine de cette co.nnerie purement locale !

    • 15 mai à 19:21 | kartell (#8302) répond à kartell

      @ arsonist

      Il faut revenir aux sources de cet imbroglio du covid-organics pour en retracer le scénario le plus vraisemblablement...
      En fait, il s’agit d’un tandem avec au guidon le druide Raoult..
      Lorsque ce dernier avait annoncé, urbi et orbi, que sa chloroquine allait devenir la solution au problème, Rajoelina a tilté sur cette annonce en sachant que le pays était le plus gros producteur d’artémisia d’Afrique avec des stocks dont on savait que faire ...
      Plante à la réputation surfaite de traiter certaines formes de paludisme, il s’est engouffré dans l’opportunité des affirmations gratuites d’un professeur mégalomane pour extrapoler et en se disant qu’il tenait lui aussi la potion magique...
      A charge pour Raoult de démontrer son efficacité tout en affirmant que des essais cliniques étaient en cours au home !..
      Et c’est pour cette raison que Rajoelina n’a cessé de louanger ce professeur en devenant sa rémora africaine...
      Et pour donner plus d’épaisseur à la potion,ses marketeurs lui ont ajouté quelques décoctions de ravintsara voir de mandravasarotra...
      Sauf qu’à ce jour, les nouvelles ne sont pas bonnes et que Raoult patauge dans la semoule avec ses essais cliniques peu concluants ...
      Rajoelina est dans une situation difficile ne pouvant ni faire marche arrière, ni aller de l’avant compte-tenu d’un contexte qui joue de plus en plus en sa défaveur...
      La mise à l’index des représentants de l’OMS dans une sorte de crime de lèse-majesté est des plus inquiétants parce qu’il dévoile une forme de plus en plus affirmée du culte de la personnalité d’un président qui n’admet pas de s’être fourvoyé à ce point d’autant qu’il s’est aventuré trop loin dans des affirmations qui relèvent davantage du prédicateur qu’il avait été durant toute sa campagne tonitruante ...
      Il est clair que la pandémie gagne du terrain et du volume sans que l’on ne sache où se situe la réalité face à une information officielle qui tente d’encadrer à sa façon l’information sanitaire...
      Mais en affaiblissant, l’institut Pasteur par ses multiples mises en demeure, le pouvoir scie la branche sur laquelle il est inconfortablement assis ce qui laisse peu d’espace à une association en symbiose ce qui donne au futur des perspectives peu réjouissantes...

    • 16 mai à 03:47 | Vohitra (#7654) répond à kartell

      Kartell,

      La liste restreinte est composee de personnalites de qualite exceptionnelle et dotees d experiences confirmees et reconnues dans leurs domaines respectifs...De plus, elles savent et maitrisent le contexte local de leurs interventions...

      Revenons a nos moutons.

      Ce sont les personnalites de ce genre qui manquent dans nos centres de decisions politiques. Ces centres sont actuellement truffes de compagnons corrompus et asservis a la cause du pillage...et de demagogues inexperimentes et politiciens.

      Le complexe d inferiorite du calife ferme la boucle...

    • 16 mai à 08:30 | kartell (#8302) répond à kartell

      @ Vohitra

      Hier soir, j’ai visionné le parcours d’un dénommé Nicolae Ceaușescu avec des ressemblances frappantes avec l’actualité qui nous fait tant parler aujourd’hui....
      J’y ai vu un certain nombre de points déjà communs ...
      Au plaisir de vous lire et de découvrir vos avis, toujours pertinents .....

  • 15 mai à 15:07 | ANTICASTE (#10704)

    Betoko,
    Si,si ,il en faut un ,tu as été désigné à l’unanimité "le con de service "
    Bravo ,ton prix te sera remis avec celui de" l’âne de service" ,qui n’a pas encore été désigné ,mais dont tu pourrais être aussi le récipiendaire ,vu l’étendue de tes talents !

    • 15 mai à 15:14 | ANTICASTE (#10704) répond à ANTICASTE

      Betoko,
      Dans l’interview qui se fera a la remise de ton prix ,peut tu nous donner la primeur de ta réaction ?
      Nous aimerions savoir ,si tes posts te viennent naturellement ou travaille tu avec un staff de ton niveau qui recherche à chaque instant la pire réaction à produire contre la logique et la vérité !
      Il est vrai que certains de tes posts sont vraiment une attaque en règle contre l’intelligence ,le fait tu exprès ou cela te vient-il par connerie endémique ?

  • 15 mai à 15:21 | ANTICASTE (#10704)

    Betoko,
    Pour tout t’avouer ,tu étais en concurrence avec Rayyol et Isandra entre autres ,mais sans doute ce rapprochement t’a t-il permit de rehausser ton niveau !
    C’est un métier la connerie humaine ,faut la travailler et quoi de mieux que de se grouper entre cons de même niveau !
    Nous avions penser inclure aussi le DJ Rajoel ,mais avec l’affaire de son tambavy pourris ,nous pensons qu’il évolue dans un niveau hors catégorie qui nécessite une récompense spéciale au niveau mondiale !

    • 15 mai à 16:40 | betoko (#413) répond à ANTICASTE

      Inutile de commenter une telle débilité .Chacun défend ses idees selon ses convictions Il n’est nullement question de pensée unique et je ne suis pas un inconditionnel d’Andry Rajoelina , il essaie de redresser ce pays avec le peu d’atout que nous possédons , vaut mieux l’encourager que lui mettre des bâtons dans les roues avec de la haine et de jalousies et d’insultes
      J’aimerais savoir parmi les 5000 lecteurs de M.T tous le jour, quel serait le pourcentage des malagasy qui le soutiennent et ceux qui le haïssent , sans parler de ceux qui ne possèdent pas d’internet .Nous sommes en démocratie , tout le monde peut s’exprimer comme bon lui semble et sans animosité , est ce aussi compliqué ou difficile que cela, ?
      Ce que souhaitent quelques uns , qu’il ne réussisse pas

    • 15 mai à 16:53 | ANTICASTE (#10704) répond à ANTICASTE

      Betoko,
      Ce n’est pas une question de haine ou d’amour !
      Le réalisme suffira ,on ne fait pas une Mercedes à partir d’ une 2 chevaux !
      Choisir un dirigeant aussi déplorable est une faute grave et non pas une erreur !
      Vous récoltez ainsi ce que vous avez semés !

    • 15 mai à 17:27 | rayyol (#110) répond à ANTICASTE

      Tu en remet pas de problèmes chacun son tour ne t aventure pas trop

    • 15 mai à 17:37 | rayyol (#110) répond à ANTICASTE

      Ton occupation ne demande pas un fort alignement de neurones quand il s agit juste d essayer de discréditer cela ne présente aucun problème d ingéniosité Mais quand il s agit de suggérer et d apporter des solutions ton esprit semble rencontrer un mur celui de ton ignorance Pour ce qui est de traiter les autres de cons Je suis tres con scient que je puisse en etre un Mais moi j en suit con scient alors que toi tu n en a aucune con science Comme on dit chez nous fou mais heureux N est ce pas le principal Va te recoucher et fait des reves con scient

    • 15 mai à 17:41 | rayyol (#110) répond à ANTICASTE

      Et Anticastre Je m ennuyait vraiment Tu redonne un sens a ma vie Je devrais m amuser un peu Make my day Pas besoin de te traiter de con tu sait ce que tu est n est ce pas D ou ce besoin d attaquer

    • 15 mai à 17:49 | rayyol (#110) répond à ANTICASTE

      Et toi avec ta vitesse a saisir tu fait competition a une charrette tirer par des zebus sous un soleil de plomb que l on est obliger de frapper avec une branche pour faire avancer J oubliais il n y a pas de Zebu en France seulement des ânes tu doit connaitre sa se rapproche sensiblement de toi au niveau quotient Ah ah

    • 15 mai à 20:17 | Shalom (#2831) répond à ANTICASTE

      @ 15 mai à 16:40 | betoko (#413) répond à ANTICASTE ^

      "... il essaie de redresser ce pays avec le peu d’atout que nous possédons , vaut mieux l’encourager que lui mettre des bâtons dans les roues avec de la haine et de jalousies et d’insultes ..".


      A première vue c’est une belle phrase de patriotisme.
      Dites-nous Betoko-tany, était-ce votre attitude vis à vis des autres présidents pendant leur mandat respectif ?
      Si oui, je vous confirme ma première phrase.
      Si non, allez vous faire foutre, vous nous faites perdre du temps !

    • 15 mai à 22:10 | Maestro (#7313) répond à ANTICASTE

      @ Bekoto

      le pourcentage des malagasy qui le soutiennent

      Tu n’as toujours pas répondu à ma question : combien de Malagasy ont voté pour lui ?

      Je ne suis que un quart Malagasy je suis prêt à soutenir le Diable, Dieu sait s’il y en a sur cette Terre, mais la condition se résume en trois mots : à manger, santé, éducation. Je n’ai pas changé de position depuis des lustres mais je vomis les Nuls et ceux qui les soutiennent car c’est grâce à eux qu’il se croit Important, toi et ton acolyte vendrana.

  • 15 mai à 17:03 | Liva (#10959)

    Bien que les chiffres soient un peu a la hausse, nous faisons partie des pays les moins touchés.

    Il faut juste respecter les consignes de distanciation sociale, se confiner du mieux qu’on peut.

    Pour les traitements et vaccins, tout est a la phase de developpement et d’experimentation ...

    Sinon, ce sondage sur l’avenir de la médecine traditionnelle est interessant

    https://fr.surveymonkey.com/r/7MH5TXQ

    • 15 mai à 17:37 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à Liva

      Mmmm, il me semble que le soufflé covid organics est en phase de degonflement.
      Comme quoi Dieu n’a pas dit " je t’aidera de toute façon" mais "aide-toi, Dieu t’aidera". Ça veut dire qu’il faut travailler avant de réussir. Phrase simple, je crois que tout le monde a compris.

    • 15 mai à 17:46 | lanja (#4980) répond à Liva

      Izay tsy mankatoa ny COVID dia tsy afaka maneho hevitra amin’ ilay sondage, vakiana fotsiny, sondage fozaorana

    • 15 mai à 19:08 | Shalom (#2831) répond à Liva

      @ 15 mai à 17:37 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à Liva ^

      " Phrase simple, je crois que tout le monde a compris."


      Je ne pense pas que beaucoup le comprennent, surtout les gens de ce pouvoir. C’est un triste constat mais pour le moment on vit avec ?

  • 15 mai à 18:00 | rayyol (#110)

    Anticastre 16 hrs c est l heure que tu te lève après tes pilules du midi Mais ton cerveau semble encore endormi tu devrais aller faire un peu d exercice avant de te remettre a penser ainsi pourra tu démêler toute ces choses qui se promènent dans ta tète alors peut etre sa pourrait faire un peu plus de sens

  • 15 mai à 18:02 | rayyol (#110)

    A Demain heure de ton lever excite toi pas trop sa fatigue les meninges Ah ah

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS