Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 25 octobre 2020
Antananarivo | 16h34
 

Transport

Beravina Itaosy

Des transporteurs en grève

jeudi 16 janvier | Fano Rasolo

Les transporteurs issus des coopératives Komafila et Kofimi d’Itaosy Beravina ont fait grève, hier.

Un attroupement a commencé à se former au niveau de Beravina Itaosy, hier en début de matinée. La raison en était une sanction à l’encontre d’un chauffeur d’autobus et de son receveur pour cause de non-respect d’arrêt bus. L’itinéraire des bus de la coopérative Komafila est au départ d’Itaosy-Cité pour finir à la Cnaps, Ampefiloha, et pour Kofimi, d’Ambohiparaky à la Cnaps, Ampefiloha.

Cette grève a provoqué une perturbation parmi les passagers, surtout pour ceux qui habitent du côté de Beravina et d’Ambohiparaky, qui éprouvent des difficultés pour trouver des transports en commun.

« Cette grève est due à la colère des transporteurs envers le commissariat d’Itaosy. Un chauffeur et un receveur d’un autobus de la coopérative Kofimi ont été sanctionnés par la police qui a saisi le permis du chauffeur, et ceci pour un dérisoire non-respect d’arrêt de bus. Et pourtant cet arrêt de Tranofotsy était un arrêt habituel avant qu’ils l’aient déplacé, et les conducteurs de bus n’ont pas été avisés de ce changement d’arrêt. Les transporteurs craignent que les forces de sécurité ne constituent des menaces pour eux ; c’est la raison de leur grève », selon le président de la coopérative Kofimi, Jean Marie Rakotovola.

Ce responsable a indiqué que les transporteurs au sein du Komafila ont aussi réclamé le relâchement d’un des leurs qui a été emprisonné pour avoir donné un pot-de-vin à un agent de police, mais comme c’est un acte délictueux, ils n’ont pu rien faire.

Une réunion s’est tenue, hier, entre des délégations des transporteurs et les forces de l’ordre du commissariat d’Itaosy pour tenter de trouver une issue à cette grève.

«  Pour résoudre le problème des changements d’arrêt bus, le commissariat nous propose de nous réunir avec la commune rurale d’Andranonahoatra et le district d’Atsimondrano pour fixer les arrêts. Nous avons déjà émis des suggestions concernant ces arrêts  », a poursuivi le responsable.

La réunion s’est terminée vers 13 heures, heure à laquelle les autobus ont repris leur activité.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS