Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 12 décembre 2019
Antananarivo | 13h29
 

Culturel

Des archives locales non-conservées

lundi 12 novembre 2012 | Andrianjohary Noroelisoa

« Les archives photographiques des villes d’Antananarivo et d’Antsirabe viennent des Norvégiens » déclare le chef de service de la vulgarisation artistique et culturelle au sein de l’Office national des arts et de la culture (OFNAC), Marius Rakotomalala. Ce dernier a donné cette affirmation au cours d’une exposition qui s’est tenue le 9 et le 10 novembre au CMDELAC Analakely (Centre malagasy pour le développement de la culture publique et de l’animation culturelle). Cette exposition affichait des photographies d’Antananarivo et d’Antsirabe dans les années 1800 et 1900.

« La possession des photographies par les Norvégiens s’explique par le fait que ces derniers ont été les créateurs de certaines infrastructures d’Antananarivo et surtout d’Antsirabe, telle que l’hôpital d’Andranomadio » ajoute Marius Rakotomalala. Il continue en relevant que seul le propriétaire du cinéma Ritz d’Antsirabe, un certain Harimanga, semble être le seul à encore posséder les anciennes photos de cette ville. En effet, une autre exposition sur Antsirabe y a eu lieu les 26 et 27 octobre derniers à l’occasion de la journée mondiale de l’audio-visuel. C’est le groupe TIASARY, une branche responsable de tout ce qui concerne l’audio-visuel au sein du ministère de la Culture et du Patrimoine, qui a organisé cette exposition.

« Ces anciennes photos sont actuellement des patrimoines qui méritent d’être sauvegardées pour écrire l’histoire » certifie encore Marius Rakotomalala. Il ajoute que c’est une raison pour laquelle ces expositions ont lieu ; pour que l’histoire demeure dans le cœur des Malagasy.

Les jeunes ciblés

« Les jeunes ont besoin de connaître l’Histoire. C’est pour cela que nous les ciblons spécialement de venir voir cette vitrine organisée par le ministère » affirme le chef de service de la vulgarisation artistique et culturelle. En effet, les photos montrent l’évolution des villes d’Antananarivo et d’Antsirabe de 1800 à 1900. A Marius Rakotomalala d’annoncer qu’une autre exposition intitulée « Antananarivo omaly sy ankehitriny » aura lieu en 2013 pour mettre en exergue l’évolution d’Antananarivo. Il y convie, déjà, les jeunes à s’y intéresser.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS