Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 5 mars 2021
Antananarivo | 14h24
 

Economie

Crabes et crevettes de Madagascar

Des Suisses dans le créneau

mardi 4 mars 2008 | Felana
Les conditionnements des produits se font selon les normes.

100 tonnes de crabes et 1300 tonnes de crevettes par an. Ce sont les quantités des produits halieutiques de Madagascar écoulées sur le marché européen par la société « Fair Madagascar ». Une société suisse dont l’investissement s’élève à 18 millions d’euros (49 601 millions d’Ariary) depuis ces deux années d’installation. Employant 800 personnes, cette société a mis sur pied deux usines, à Mahajanga et à Ambohibao Ambatolampy. Et également une ferme crevettière à Soalala. Les exigences européennes ne se limitent plus au produit en tant que tel actuellement mais aussi au respect de l’éthique, de l’écologie et du développement durable, selon le vice- président de la société « Fair Plus », Bertrand Monnier. Autrement dit, les Européens se soucient des litres d’énergie fossile contenues dans un kilo de crevette, le poids de CO2 rejeté dans l’atmosphère. Ils se préoccupent également de la préservation des espèces capturées, des employés qui travaillent dans la production si ce sont des enfants, et de la nourriture des espèces élevées.

Meilleures au monde

« Les chairs de crabe de Madagascar figurent parmi les meilleures au monde », souligne encore Bertrand Monnier. « Appelées « Scylla serrata », elles proviennent des mangroves », a t-il fait comprendre. Actuellement, deux autres espèces de crabe dont le « snowcrab » et le « portunus peagicus » figurent parmi les espèces très demandées sur le marché européen. Ce qui fait que ces deux espèces sont par défaut des concurrents des crabes de Madagascar. Or, le « Scylla serrata » est prometteur grâce à son coût qui est le meilleur du marché. Car si le « snowcrab » et le « portunus peagicus » sont vendus à 100 euros le kilo, le kilo du « Scylla serrata » est de 50 euros. La société malgache « Fair Madagasar » est la filiale de la société suisse « Fair Plus Holding ». L’usine de Mahajanga réceptionne, prépare et expédie du crabe cru ou congelé, l’usine de Tananarive cuit, pasteurise et conditionne. La ferme de Soalala élève des crevettes et assure également l’expédition. La chair de crabe ne contient ni additif ni colorant et est à 100% naturelle. Elle est expédiée par avion. Tous les travaux, de l’élevage au packaging, reviennent aux employés de la société.

Annonces

Filazana manjo

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS