Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 21 juin 2019
Antananarivo | 02h05
 

Education

SEMPAMA

De nouveau sur la Place des 90 Ariary

mercredi 9 mai 2012

Les enseignants du SEMPAMA ont de nouveau investi la Place des 90 Ariary ce mardi 8 mai. Rappelons que c’est la cour du ministère de l’Education nationale que le SEMPAMA a rebaptisée ainsi pour démontrer leur détermination au changement, car ces 90 ariary sont une des indemnités que l’enseignant fonctionnaire perçoit depuis la Première République jusqu’à aujourd’hui encore. Ce retour sur la Place des 90 Ariary intervient le lendemain des jets de grenades lacrymogènes contre les élèves devant ce ministère. Mais surtout après que le président de la transition ait reçu en son bureau ce lundi 7 mai une délégation du SEMPAMA. Au cours de cette rencontre, le président du SEMPAMA a rapporté qu’Andry Rajoelina a proposé à titre de contribution à la satisfaction des revendications des éducateurs et enseignants en grève, un supplément budgétaire de 5 milliards d’ariary venant en sus des 20 milliards déjà identifiés par le Ministère ; mais ce n’était pas la joie chez les membres du SEMPAMA qui ont hué et sifflé à l’annonce de l’offre.

D’après le compte-rendu de cette rencontre, beaucoup ont compris que le président de la transition désavoue son ministre de l’Education nationale ou du moins les mesures réglementaires répressives qui devaient être effectives ce lundi 7 mai. Le ministre de l’Education nationale avait en effet ordonné la suspension des soldes des enseignants qui n’auront pas rejoint leur établissement et leur poste, qu’ils soient fonctionnaires ou contractuels ou payés par les parents (enseignants FRAM). En tout cas, la mesure n’a été observée nulle part dans la capitale car ce lundi 7 mai, ce fut toujours la grève du SEMPAMA qui fut émaillée de marche des élèves sur l’institution Sainte Famille.

Aucun incident violent n’a cependant été observé, les forces de l’ordre ayant choisi de rester discrètes. Cela pourrait ne pas forcément être le cas aujourd’hui, la Journée de l’Europe devant être célébrée à l’Hôtel de Ville d’Antananarivo.

Recueilli par Bill

15 commentaires

Vos commentaires

  • 9 mai 2012 à 10:11 | Tsambararana (#4785)

    Ka ilay fanjakana anie tsy manambola e.

    Ataovy bebe aloha ny hetra arotsaka. Raha tsy hoe angaha ahena ny isan’ny miaramila sy ny jeneraly. Na hoe tsy mandray karama ohatra aloha ireo minisitra sy ny CST na ny CT, atao hoe iray volana na hoe roa volana... na hoe ahena 30% sahala amin’izao ataon’ny Hollande izao ohatra.

    Ny hitako mety dia hoe ... aleo midina an-dalambe mihintsy daholo dia miongana ho azy eo iny HAT io. Ny sisa blabla daholo.

    • 9 mai 2012 à 14:10 | Rabe (#3378) répond à Tsambararana

      Marina ny anao...

      Koa satria ilay dj/mpandainga/malaso tsy mahalala afatsy feombasy...
      Koa satria ny Manankasy tsy manana basy...

      Dia : Ny firotsahana andalambe no VAHAOLANA MAHOMBY indrindra satria IZAY BE NO BASY...sa ahoana ?

      C’est très simple et pas besoin d’une vaste connaissance multidiscipline gyneco et antifjkm d’un rajakombazaha...hahaha

      Tsy adala akory ny Manankasy !

    • 10 mai 2012 à 03:31 | NY OMALY NO MIVERINA (#1059) répond à Tsambararana

      Géniale cette idée de la "PLACE DES 9O ARIARY" qui va susciter beaucoup de curiosités de la part des "vahiny", de nos contemporains qui ne suivent pas l’actu. et surtout des futures générations...
      Pourquoi pas "ARIARY" tout simplement ?
      Pourquoi 90 ???
      C’est à la fois économique, social et historique !

      Bien vu de la part de son/ses auteur(s) ! Bravo ! Merci !
      A garder, à sauvegarder, à perpétuer.

      Dire que les Malagasy n’ont pas d’idée ... Là, on est servi simplement, spontanément.

      Autre idée dans la suite des "90 Ariary" ...
      La caisse de l’Etat est vide !!! C’est à la fois vrai et faux.
      Sur le papier, en comptabilité : oui !
      En réalité et concrètement, y a des liquidités disponibles... en convertissant nos richesses, opérations que la comptabilité en a connaissance à posteriori ou n’est pas du tout au courant ... D’où les 4X4, les grandes constructions, les voyages ... les contrôles des institutions (fisc, Bianco, Samifin, douanes,Police des frontières, ...).

      La réalité : on peut être très riche sans avoir de liquidités et inversemment ... Et on peut tout convertir selon les besoins, les demandes, la loi de l’offre et de la demande , ...
      Cà, c’est de la défaillance de notre gestion budgétaire nationale dépourvue de recensements adéquats inhérente à une organisation anachronique de nos structures et systèmes.

      Dans l’immédiat, il importe d’instituer une "journée de solidarité" concernant les contribuables qui gagnent (par exemple) plus de 20 Millions d’ariary/ personne/par mois.
      - Assiette : salaires, indemnités, avantages en nature,jetons de présence, transactions financières internationales, plus-values immobilières, ...
      - Mode de prélèvement : Retenu à la source pour éviter la paperasse.
      - Compétence : Cà ne rentre pas dans le cadre d’une loi des finances ponctuelle mais d’une loi qui relève du social, de l’éducation, de la santé et de la solidarité. Ce qui favorise la mutualisation de plusieurs ministères et la cohésion du Gouvernement.
      - But : financer la politique de l’instruction, de l’éducation et de la santé de base des enfants de moins de 7 ans (vaccinations, dépistage des maladies invalidantes, ...). Du SOCIAL et non des 4 x4-voyages-villas !

      Techniquement, c’est faisable et facile à recouvrer.

      Voilà une idée qu’on peut nommer simplement :
      "LOI DES 90 ARIARY"

      Ce n’est qu’une idée où toutes les bonnes volontés et compétences sont sollicitées. Qui qu’il soit. C’est de la solidarité et de la reconnaissance que le Vahoaka demande et attend.
      (Si le Vahoaka veut vraiment le retour de Ravalomanana, ce serait autrement ... Et je donnerais 1 Ariary / 10000 Ariary pour parier ! C’est clair et net ! Personne ne veut parier avec moi ! Ni la SADC, ni la BM, ni le F.M.I., ni LA France, ni ...!).

      Bref, c’est une autre lecture du "fehim-pihavanana" aux antipodes de la politique politicienne trop mercantile que je me suis permis de vous offrir.

      Veloma !

  • 9 mai 2012 à 10:48 | Bétôle (#2207)

    Ny olana eto amintsika dia ilay tsy fahampian’ny fitiavana ity tanindrazana iombonana ity.Izay tonga eo koa moa ny antsika dia indrahindraina foana ka avy eo mihevitra ny tenany ho andriamanitra kely dia tsy manao afatsy ny manamafy ny sezany. Tsy nisy niraharaha izay ho avin’ny taranaka sy ny firenena izany izay nifandimby teo.Raha tsy izany ve dia ny manana ny basy sy ny lalana ihany izao no misy mihaino sy mahavita mi-imposer ny tiany.
    " On n’a que les dirigeants que l’on mérite."
    Misy farany daholo anefa ny zava-drehetra.

  • 9 mai 2012 à 12:09 | I MATORIANDRO (#6033)

    Voaporofo izany zao fa efa misaporitra ny fanjakana ary tsy mahavita ny andraikitra antenaina aminy intsony. Afaka kelikely koa zany zao dia mety tsy handray karama ny mpiasa. Izay ilay lazaina foana eto hoe aza mitikitiky amin’ny raha tsy hay.Ohatran’ny te hiteny ilay olona tsy mandray andraikitra hoe ataovy izay tianareo atao fa tsy raharahanay. Ny anay ny ataonay ihany no ataonay. Failed state. Atambaro ny hery ary aza kivy.

  • 9 mai 2012 à 12:41 | bema (#828)

    Tsy vaovao izao toerana misy ireo Mpapianatra izao fa efa hatramin’izay dia natao an-tsirambina ny fampianarana sy ny fanabeazana. Rariny ny hetsiny ireo fangatahana ireo saingy raha hampiarahana amin’ny Politika dia manjary Hetsika Maloto. Ny "politique familiale" sy ny "politique d’éducation nationale" dia tena fototra hiorenan’ny Fandrosoana sy ny ho avin’ny Taranaka. Na iza na iza mpitondra tsy manao izany ho Vain-dohan-draharaha dia mandrora mitsilany hatrany koa tokony hiezaka ireo Tomponandraikitra sy ny hery velona rehetra hiara-hitady izay hanarenana izany. Misaotra Tompoko.

    • 9 mai 2012 à 13:04 | mihemotra (#4567) répond à bema

      Manome rariny tanteraka an’ireo mpampiantra aho ary mba manome torohevitra kely eto hoe " AOKA TSY HO TIA TENA NY MPITONDRA TENINAREO FA HO MARINA TSARA". Ahoana tokoa moa no hieritreretina hoe mpampianatra nefa mpitaiza azy na ny fisehony eo imasony mpiantra aza mahamenatra . Tsy tolona politika akory io fa fitakiana ny zo nareo koa mahaiza miaramitaky sy miray saina. Nahoana rehefa nangataka ny Mpitsabo mpanampy dia nahazo , ny Dokotera dia nahazo , ny mpampianatra ny Oniversité dia nahazo , ny miaramila moa na dia tsy mangataka aza dia mahazo , vano miteny fotsiny dia mahazo. Fa ianreo kosa no iza no tsy mba tokony ahazo izay tokony ho anareo ? Tokony tsy nomena daholo izay nangataka raha ohatra vola na hafa ny valinteny eo fa nahoana no misy mizana tsindrian’ila . MITRAKA JEREO NY TOMBOTSOANAREO FA TSY MISY DIKANY IO RAHA HOARINA AMINY VOLANY CT SY NY CST sy ireo mpitondra fanjakana ireo.

  • 9 mai 2012 à 13:49 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    Un petit rappel :
    - "Le Général,à la retraite,Désiré RAMAKAVELO,historien,se dit favorable à la suppression des deux chambres (CT et CST),si c’est la solution pour résoudre le problème de SEMAMA.
    - "L’éducation,c’est la priorité des priorités".

    • 9 mai 2012 à 13:51 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      rectification:SEMPAMA non semama

    • 9 mai 2012 à 14:03 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      - le Gl Ramakavelo desiré, lui aussi ,commence à tout confondre ......l’age sans doute y aussi pour beaucoup

      - Le general devrait commencer à dire qu’il faut enterrer la Feuille de Route et ses Insitutions et faisons une Nouvelle transition de 5 ans qui ne s’occupe que du probleme complexe de l’Education.....

      Bref une Transition speciale pour sauver que l’EDUCATION quoi ...si celà a un SENS....

      Vraiment y a beaucoup dire sur la classe politique malgache !!

    • 9 mai 2012 à 15:56 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Boris BEKAMISY

      BB,
      Le Général Désiré RAMAKAVELO a raison.
      Basile RAMAHEFARISOA
      1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 9 mai 2012 à 15:58 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Vu de Paris ...Ramakavelo a raison !

  • 9 mai 2012 à 17:18 | internaute (#5979)

    Parce que c’est en succombant aux revendications du SEMPEPA -dont je rappelle les prétentions- que Madagascar va résoudre le (vaste) problème de l’éducation ; seul un ‘’simple d’esprit’’ (déconnecté des problèmes depuis 50 ans) peut y croire .. à moins que ne l’emporte la mauvaise foi !
    . l’allocation familiale de 200 Ar à 40.000 Ar,
    . l’indemnité de logement de 14.000 Ar à 100.000 Ar
    . l’indemnité de résidence de 90 Ar à 100.000 Ar
    . l’indemnité d’enseignement de 1.400 Ar à 150.000 Ar.
    . l’indemnité de risque de 3. 000 Ar à 150.000 Ar
    . l’indemnité de fonctionnement de 420 Ar à 100. 000 Ar
    Soit concernant les seules indemnités de 19 110 Ar. (montant -certes trés modeste- mais supérieur à 2008) à la bagatelle de 640 000 Ariary (à un moment où le pays est privé des aides). Quasiment 3.350 % [trois mille trois cent cinquante % ] de revalorisation
    Soit, encore, des indemnités six fois supérieures au traitement d’un enseignant ; ce qui ferait d’un instituteur le salarié -public et privé confondus- le mieux rémunéré de Madagascar (alors que certains sont inaptes à enseigner), beaucoup plus qu’un haut fonctionnaire, qu’un cadre supérieur ou qu’un dirigeant

    PS : Loin de moi de penser que le bulletin de salaire d’un instit est satisfaisant et ne merite pas davantage, mais là où je m’interroge surtout c’est de savoir pour quelles raison ces revendications (si elles ne sont pas politiques) n’ont pas été portées durant les 7 années de gouvernance de Ravalomanana ; alors meme que le pays était doté d’importantes subventions de la CI pour développer ce domaine, ce qui n’est pas le cas actuellement.

    • 9 mai 2012 à 17:51 | I MATORIANDRO (#6033) répond à internaute

      Mazava ho azy ilay tolona ry namana a ! Miasa ora 16 isan’andro anie ireo mpampianatra amin’ny fanabeazana fototra ireo e. Miasa mafy nefa izy no kely karama indrindra. T@ andron-dRavalomanana tsy afa-nihetsika ary izay indrindra no nanesorana azy teo. Izao misy fanjakana matik’ambo mahavita izao sy izao ary milaza fa tena hanao fanovana sy miambo ho tompon’ny demokrasia dia io izy fa mangataka daholo. Milaza koa ny fanjakana ’izao fa tsy mila ny fanampiana avy any ivelany nefa mahavita hopitaly sns... dia hoy ireto madinika izay heverina ho tsy misy dikany ireto hoe mba omeo koa ny anjaranay ka inona no mahadiso azy ireo. Ny ahy dia izao fotsiny e ! Omeo azy izay angatahiny raha tsy te ahita raharaha hafa. Ny ankoatran’izay dia arira sy vetsovetso. Ataovy ohatran’ilay voalobo-jaza sy tery vay manta fanaonareo isan’andro ireny e !

  • 10 mai 2012 à 09:33 | Mbilo (#6638)

    Rariny loatra ny fangatahan’ireo mpampianatra ireo ary ankoatran’ny motivation aza tokony angatahina ihany koa ny fanatsarana izay rehetra hahafahan’izy ireo manatanteraka tsara ny asany (foto-drafitrasa, fitaovana entina miasa, fanatsarana ny traik’efa sy ny fahaiza-manao ny asa)

    Raha tsy ho afaka manome fahafaham-po izany ny fitondrana (na iza na iza) dia MIALA

    Voalaza foana fa tsy manam-bola hanaovana izany ny TETEZA-MIHITATRA dia tokony HIALA izy izany ary tokony hanao izay hahatontosa haingana ny fifidianana tsy misy fanavahana, tsy misy politique politicienne.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS