Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 29 juin 2022
Antananarivo | 00h47
 

Coopération

Afrique du Sud - Madagascar

De nombreuses potentialités intéressent l’Afrique du Sud

jeudi 30 août 2007 | Lanto

Une délégation sud africaine, venant de la Province Cap Oriental, composée de dix hauts responsables, est dans nos murs depuis une semaine pour une visite de travail.

Coopération décentralisée

Dirigée par le ministre provincial de l’Agriculture, M. Nkiwinti et le ministre des Travaux publics, Christian Martin, la délégation a effectué des descentes dans les régions Vakinankaratra, Boeny et Betsiboka en vue d’une coopération décentralisée. De nombreuses potentialités de ces régions ont suscité l’intérêt des membres de la délégation.

La région Vakinankaratra est propice pour la culture de fruits et légumes, l’élevage de vache laitière… L’investissement dans la construction des complexes hôteliers dans la Région de Boeny reste à considérer. En effet, les membres de la délégation ont constaté au cours de leur voyage l’insuffisance en infrastructures touristiques à Mahajanga.

Boeny, région pilote

De plus, il a été constaté lors de ces visites de prospection que les échanges entre les deux pays pourront être favorables notamment en matière de transfert de technologies et de compétence. L’on cite à titre d’exemple, le secteur de l’agriculture plus précisément la révolution verte. En effet, la région Boeny est la région pilote dans la révolution verte à Madagascar alors que la province Cap Oriental s’est déjà lancée dans le « green revolution ».

Cette coopération devrait être une porte ouverte pour les investisseurs de la Province Cap Oriental à Madagascar. Après une rencontre avec les opérateurs qui se tiendra au mois d’octobre prochain, le Premier ministre provincial de Cap Oriental visitera Madagascar le premier trimestre de l’année prochaine avec des investisseurs.

Outre la descente dans ces régions, la délégation a fait hier une visite de courtoisie auprès du ministre de l’Economie, du Plan, du Commerce et du Développement du secteur privée, Harison Randriarimanana.

Par ailleurs, elle s’est rendue auprès de l’« Economic Development Board of Madagascar » (EDBM). À noter que la Province Cap Oriental a aussi son « ECDC », une structure qui joue le même rôle que l’EDBM. 

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS