Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 3 juin 2020
Antananarivo | 16h52
 

Société

Covid-19

De longues files aux « Tsena Mora »

mardi 24 mars | Fano Rasolo

Les habitants de la Capitale se sont rués vers les points de vente « Tsena Mora » des fokontany, hier de bon matin. Les « Tsena Mora » ont été envahis par une foule de gens qui veulent acheter du « vary mora » et de l’huile « mora ». Les écoles primaires publiques (EPP) comme aux 67 Ha Nord et Sud, à Andavamamba, à Ambodin’Isotry, et en tant d’autres quartiers étaient bondées de personnes qui attendaient patiemment en files pour avoir leur part de riz et d’huile à des prix subventionnés. En rang serré, aucune geste barrière n’a été respectée.

« Ce sont les familles les plus démunies qui peuvent acheter ici. Nous avons dû rationner l’achat par 3 kg de riz et un litre d’huile par famille qui leur revient à 6000 Ar. Ainsi, le kilo de riz coûte 1 000 ariary et le litre d’huile, 3 000 ariary dans tous les points de vente "Tsena Mora" », selon les explications recueillies.

Les « Tsena Mora » des fokontany sont ouverts trois fois par semaine pour ravitailler les familles les plus défavorisées de la Capitale.

Malgré la déclaration du dimanche faite par le président de la République selon laquelle « les marchés (ordinaires) des Fokontany seront ouverts de 6 heures du matin à midi », beaucoup de « Tsena Mora » étaient encore ouverts jusqu’à tard dans l’après-midi, comme celui des 67 Ha Nord-est, qui était envahi par beaucoup de gens en une longue file.

3 commentaires

Vos commentaires

  • 24 mars à 11:28 | Tiaray (#7876)

    Cela démontre, si besoin est, que se nourrir est plus important que se confiner. Les gens manquent tellement de nourriture tous les jours, que tout autre risque est secondaire.

  • 24 mars à 11:30 | Vohitra (#7654)

    Telo kilao isaky ny telo andro, izany hoe, 11 kapoaka isaky ny telo andro ny vary azonao jifaina eny amin’ilay tsena mora…

    Izany hoe, telo kapoaka ho an’ny olona iray isanandro, ny ankizy sy ny zaza moa tsy resahana satria izy ireo tsy afaka milahatra manana anjara, noho izany, io anjara telo kapoaka io no miantoka ny ankizy ao antrano…raha dinihina izany dia iray kapoaka no hotsinjaraina isaky ny misakafo…raha samy milahatra ny mpivady izany, dia mba mahazo mihinana roa kapoaka ny ankohonana iray rehefa misakafo…

    Ireto milahatra ireto tokoa ilay saranga telo noresahako omaly, ao ny sahirana, ao ny mahantra, ary ao ny fadiranovana…adisanina manisa kapoaka no atao, izany no atao sahaza sy mendrika azy ireo, ireto ilay hoe vody ahitr’Iarivo fanitsaky ny mpanana…

    Fa angaha moa tsy azo natao ny nanome azy ireo ity vatsy ity dia natao ho maimaimpoana tsy nandoavambola ?

    Tsarovy fa nanome dimy arivo sy enina alina (65.000 MGA) ianao isaky ny mpiasam-panjakana tamin’ny faran’ny taona, dia mbola napianao fanondrotana karama 13 % avy hatrany dia mihantra ny volana janoary 2020, fa nahoana kosa rehefa ny mafy ady sy ny mavo vava dia tsy misy maimaimpoana fa voatery mividy sy mandoa vola, sa karazana hafa indray koa ireto ?

    • 24 mars à 14:16 | Shalom (#2831) répond à Vohitra

      Latsaka ny ranomasoko mamaky ny voasoratrao, tena marina izany. Tsy hitako izay ho lazaina.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 

Archives