Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 18 août 2022
Antananarivo | 00h15
 

Politique

Réformateurs du TIM

Dans la ligne de mire de la Justice !

lundi 30 juillet 2007 | Alphonse M.

Le divorce est consommé entre les membres du TIM sous la houlette du président national Solofonantenaina Razoarimihaja et ceux qui ont adheré au Comité de Redynamisation, dirigé par l’ancien ministre de la Fonction publique et des lois sociales Théodore Ranjivason. De sources concordantes ont affirmé que, depuis quelques jours, ces derniers sont sous la menace d’une arrestation. Certains départements auraient reçu des ordres formels pour monter un dossier pénal dont le but de l’opération est de barrer la route des réformateurs aux prochaines élections législatives. Pour l’instant, personne n’a accès à cette liste noire.

La machine infernale a été déjà enclenchée du côté de l’Ile de Nosy Be. Les deux parlementaires originaires de l’Ile aux Parfums sont désormais sous le coup de poursuites judiciaires. Le député Zara Roger a été placé sous mandat de dépôt à la prison de Nosy Be depuis vendredi dernier, tandis que le sénateur et non moins l’un des leaders du CRTIM, Joseph Yoland, recherché par la justice, est actuellement en cavale. On chuchote que ce dernier a déjà pris la poudre d’escampette et qu’il est déjà en dehors du territoire malgache depuis jeudi dernier. En effet, ayant une nationalité française, ce sénateur n’a pas à avoir de difficulté pour entrer dans l’Hexagone. D’autant plus que la loi française ne permet pas d’extrader ses ressortissants vers un autre pays.

Ranjivason, Jaosoa, Jean Clément...exclus ?

Lors des congrès régionaux du TIM, les grands ténors du parti présidentiel n’ont pas eu de cesse de fustiger l’aile réformatrice. En clair, Ranjivason Théodore et consorts sont taxés d’être des traitres au sein du parti. Lors des prochaines législatives, ils ne figureront pas sur la liste du TIM. A Amboasary-Sud, le président national du TIM a déjà averti que, seul le bureau national est habilité à avaliser la liste des candidats aux législatives. On s’achemine vers l’exclusion des TIM réformateurs. A noter que les membres du Comité de redynamisation sont majoritaires au sein du bureau national. Une bataille juridique en perspective. L’on signale également que le CRTIM aura ses propres candidats. A titre d’exemple, l’ancien ministre Ranjivason Théodore qui sera l’adversaire du président du TIM Razoarimihaja Solofonantenaina dans la circonscription d’Ambatondrazaka. La chasse aux candidats est désormais engagée.

En face, l’opposition essaie de consolider son unité et envisage de présenter un candidat unique dans chaque circonscription pour pouvoir concurrencer le TIM. Toutefois, le président du TIM a averti ses adversaires qu’il projette de rafler les 127 sièges à l’Assemblée nationale. On peut toujours rêver !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS