Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 12 avril 2021
Antananarivo | 02h15
 

Enseignement

Université d’Antananarivo

Crise universitaire : nouveaux heurts à Ankatso et à Vontovorona

mardi 16 mars | Mandimbisoa R.

La situation reste tendue dans les universités publiques. Les bombes lacrymogènes ont de nouveau éclaté hier à l’université d’Antananarivo. D’un côté, les étudiants de la faculté des sciences ont manifesté à Ankatso. De l’autre, ceux de l’École Supérieure Polytechnique d’Antananariro (ESPA) ont repris leur mouvement de grève à Vontovorona. Face à eux, se trouvaient des forces de l’ordre, bien équipées, prêtes à tout pour réprimer ces manifestations estudiantines.

Les étudiants dénoncent depuis plusieurs semaines le non paiement de leurs bourses. Les versements des bourses accusent en effet du retard, la rentrée universitaire ayant débuté au mois de novembre dernier. Pour des étudiants n’ayant pas forcément la possibilité de pouvoir compter sur leurs parents, cette aide financière n’est pourtant pas négligeable.

Hier, pour manifester leur mécontentement, les étudiants ont commencé à ériger des barrages au niveau de l’arrêt des bus et à brûler des pneus. Les forces de l’ordre sont intervenues par la suite et se sont lancées à leur poursuite. Elles se sont introduites dans l’enceinte de l’université, en sautant par les clôtures, passant outre ainsi la franchise universitaire. En réponse à l’assaut des forces de l’ordre, les étudiants ont riposté par des jets de pierres. « Nous ne sommes pas des malfaiteurs ou dahalo, nous exigeons juste nos droits », lance un des leaders du mouvement. Les heurts ont duré environ trois heures avant que les étudiants ne rentrent chez eux dans le calme. La manifestation s’est soldée par l’arrestation de trois étudiants.

Certains étudiants pointent du doigt également l’inégalité de traitement entre les différents universités du pays. « Les autorités nous ont fait savoir que seul un mois de bourse et les équipements seront disponibles alors que dans les autres universités comme à Toamasina ou Toliara, ils ont eu plus que cela », s’insurge un délégué des étudiants de la faculté de sciences à l’origine de la manifestation d’hier. Les universités de Toliara et de Toamasina auraient perçu plus que ce qui est promis aux étudiants de l’université d’Antananarivo.

Même revendication à Vontovorona. Ils exigent le calendrier de paiement des bourses, étant donné que la digitalisation de la liste des boursiers est achevée. Après un ultimatum de 24 h, ils sont redescendus dans les rues pour mieux se faire entendre. Tout comme à Ankatso, ils ont érigé des barrages en moellons et brûlé des pneus pour bloquer la route.

À Ankatso, d’autres étudiants des autres facultés envisageraient de grossir les rangs des manifestants dans les jours à venir. Mais la patience doit être encore de rigueur pour les étudiants si on se réfère aux différentes communications du Ministère de l’Enseignement supérieur ces dernières semaines.

66 commentaires

Vos commentaires

  • 16 mars à 08:44 | purgatoire (#11152)

    On ne peut pas payer les 5 mois de retard des bourses et en même temps mettre des sièges en plastiques certainement orange au stade à tamatave mettre une pelouse provisoire à tana faire des études poussées pour des téléphériques etc etc des choix sont faits et des priorités sont décidées au plus haut niveau ...

  • 16 mars à 09:13 | Isandra (#7070)

    MIARITRA KELY RAHA TE HANANA NY SOA :

    « Namaly ny fanasan’ny Vaomieran’ny fampihavanana malagasy (CFM) ny Ministeran’ny Fampianarana ambony sy ny Fikarohana ara-tsiansa, ary tonga nanatrika ny fihaonana ny Minisitra, Pr. Elia Béatrice ASSOUMACOU.
    Araka izany, mba hisian’ny filaminana eto amin’ny tany sy ny firenena dia niroso tamin’ny fifampidinihana ikarohana vahaolana maharitra manoloana ny korontana misy eny amin’ny anjerimanontolo eto Madagasikara ny Ministera mpiahy sy ny CFM androany 11 Martsa 2021 teto Antananarivo.
    Miroso amin’ny fifanakalozana hatrany ny Ministera manoloana ireo olana maro samihafa ary tsy mitsahatra ny mitady vahaolana ara-teknika, ara-politika ary ara-tsosialy mba hitsinjovana hatrany ny filaminana, sy hanajana ny fihavanana eo anivon’ny oniversite sy ny eto amin’ny firenena. Izany dia mba ahafahana miroso amin’ny fampianarana satria tsara marihina fa fohy ny taom-pianarana nohon’ny valan’aretina Covid 19.
    Manao ny ainy tsy ho zavatra amin’ny famitana ny tetik’asa fanatobiana nomerika na « digitalisation » ihany koa ireo tompon’andraikitra eto anivon’ny Ministera miaraka amin’ireo avy amin’io tetik’asa io.
    Tao anatin’ny herinandro mahery teo dia nisy ny fitetezana ireo oniversite manerana an’i Madagasikara izay mbola mitohy hatramin’izao ho fanamarinana sy fanaraha-maso ny lisitr’ireo mpianatra ahafahana mandoa ny vatsim-pianaran’izy ireo. Anisan’ny hanamora ny fandoavana ny vatsim-pianarana ity « digitalisation » ity.
    Tsy misy oniversite atao zanak’ikalahafa fa mitovy avokoa ny fomba fanatanterahana ny tetik’asa ka rehefa vita ny « digitalisation » sy ny fanamarinana dia miroso avy hatrany amin’ny fandoavana ny vatsim-pianarana.
    Ho an’ny sekoly ambony pôliteknika eny Vontovorona manokana dia mbola misy lisitra fanampiny nohon’ny fandaminana anaty teo anivon’ny sekoly. Manafaingana ny fikirakirana an’izany ny teknisiana sy ireo tompon’andraikitra amin’ilay tetik’asa mba ahafahana miroso haingana ny fandoavana ny vatsim-pianarana. »

    • 16 mars à 09:48 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Isandra

      Bonjour Isandra,

      Ventre affamé n’a pas d’oreille n’est-ce pas ?

    • 16 mars à 09:50 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Isandra

      Sans oublier l’effet néfaste des deux poids deux mesures, la mode de gouvernance de ce régime dans tous les domaines (nomination gouverneur, etc...) n’est-ce pas ?

    • 16 mars à 09:59 | MALIBUC (#9345) répond à Isandra

      Ça sent très mauvais la gazelle enivrée de besabetsa !
      Les révoltes et les révolutions commencent généralement par la grève des étudiants.
      C’est bientôt la fin pour toi et tes congénères le peuple vaincra la dictature !
      Antanimora.....ça te dit quelques choses ?

    • 16 mars à 11:06 | ASSISE (#10453) répond à Isandra

      Taitra ihany aho nahita izato fomba filaza : fihaonan’ny CFM sy ny Minisitra miandraikitra ny Fampianarana ambony sy ny Fikarohana ara-tsiansa.

      Inona iky no hidirako ?

      CFM : Covernemanta Fanjakana Malagasy ?

      CFM ary tsy manana vola hiandreketany ny raharaha hiandrasana azy koa any ve isika no hitady vola sy fandaminana ?

      Iza ihany izany no tena tompon’andraikitra ?

      Aza variana mampiady akoho an ! Mampiasa vola io.

    • 16 mars à 11:39 | Midabetsy (#8062) répond à Isandra

      Bla !Bla !Bla !Bla !Bla !Bla !Bla !Bla !Bla !Bla !
      Mandrapahoviana ri Isandra ah ?
      tsy miova mintsy nareo .
      Sao dia ataonareo hoe propagandy ary no atao mandritra ny 5 taona ka de fehezanteny no atao betsaka ?
      De tsy mba maha gaga ve anareo na mba manontany hoe fa maninona kay zay rehetra aleha maneno avokoa ?
      Polytechnicien ne reo eh ! hainy zany digitalisation zany. omeo azy hataony rehefa vendrana nareo fa misy option Telecom ao

    • 16 mars à 11:53 | sariaka rakoto (#10677) répond à Isandra

      @Isandra..................Fa taiza aloha ianao omaly toa dia nangina dia nangina tamin’ilay article momban’ilay COVID ? Sa tampona ny domi ??

    • 16 mars à 11:59 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Raha ny filazan’ny ministera io, dia hita fa ny fomba tsy mety ny fitantanana hatramin’izay an’ity bourse ity no fototra nampisy olana hatramin’izay io.

      Ankehitriny ny ministera manome vahaolana maharitra, mila fiafina kely anefa izany, satria tsy azo ekena intsony ny hanome vola an’ireo olona tsy tokony hahazo izany intsony sy ireo mpanararotra ny rafitra tsy nety hatao fangoronan-karena. Mety ireny olona ireny no mandrisika ny korontana amin’izao, satria very fihinana eh !

      Sarotra kokoa nohon’ny tany Toliara sy Toamasina ny eto Antananarivo, satria maro avo efatra heny nohon’ny any amin’ireny ny eto Antananarivo.

      Ka izay maharitra vadin’andriana re ry havako eh !

      Ny tokony hataon’ireo mpanambola izao, dia manangom-bola hoan’ireo mpianatra hamonjena azy aloha. Vetivetinareo nahangona 5 millions hoan’ireo mpandika lalàna, ko hoan’ny mpianatra ve tsy hahvita.

      Ny fanampian’azy ireo ny fanomezana vola, fa tsy famporisihana azy hanimba zavatra sy hanakorontana.

    • 16 mars à 13:10 | lanja (#4980) répond à Isandra

      Mety be ny valinteny, miandry digitalisation fotsiny satria ny emergence tsy vita indray andro

    • 16 mars à 18:17 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à Isandra

       16 mars à 11:59 | Isandra (#7070) répond à Isandra ^

      Raha ny filazan’ny ministera io, dia hita fa ny fomba tsy mety ny fitantanana hatramin’izay an’ity bourse ity no fototra nampisy olana hatramin’izay io.


      Dia azo leferana ve izao fampijaliana ny mpianatra izao satria misy olona vitsivitsy mandray an-kolaka mihoatra kely ny 10€ ao anatin’ny volana maro.

      Hoatrinona ny vola lany amin’ny zavatra tsy misy antony, an- tapitrisa tsy misy quoi, ny volamena sy bois de rose mivoaka isan’andro, nefa ny mpianatra hampiroborobo ny hoavin’ny firenena no enjehina hoatra ny mpanao ratsy.

      "Vous l’aurez cherché" hoy ny vazaha. Ireo kely gejainareo ireo no hamotika anareo...Tohizo fa izahay miandry ny voakazo hilatsaka !

    • 16 mars à 18:50 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vazahagasy taratasy,

      Na kely io na be tsy azo leferina intsony ny fanodikodinana ny volam-panjakana. Efa nanome baiko ny filoha, fa na ny havany akaiky sy ireo akaiky azy no voasaringotra amin’ny toy ireny, dia tsy misy famindram-po fa ny raharaham-pirenena tsy ananan-kavana.

      Hoatrinona ny vola lany amin’ny zavatra tsy misy antony, an- tapitrisa tsy misy quoi, ny volamena sy bois de rose mivoaka isan’andro, nefa ny mpianatra hampiroborobo ny hoavin’ny firenena no enjehina hoatra ny mpanao ratsy.

      Inona no zavatra lazainao, fa tsy misy antony, hatreto aloha fahitanay azy dia misy dikany daholo ny zavatra natsangana.

      Ohatra izao ilay trano fampiadiana ankoho, any amin’ny faritra tsy dia misy azy io, dia tsy misy dikany io, fa any amin’ny faritra avaratra iny kosa dia tena zava-dehibe, satria anisan’ny fialom-boly ny olona any io, ary ho fisorohana koa ny fidonanam-poana sy ny fidorohana zava-mahadomelina hoan’ny tanora tsy ampy fialam-boly.

      Ireo stade sy ny sekoly manara-penitra indray, tetik’asa tsy mila études elabe fa tonga dia azo atao, tafiditra amin’ilay plan marshall, ho famonjena an’ireo orin’asa Malagasy nahita faisana tamin’ny Covid no famoronana asa haingana hoan’ireo very asa(mba hadihadio kely ny nataon’ny Sarkozy tany Frantsa tamin’ny 2007-2008, tamin’ireny krizy économique ireny). Sady etsy andaniny, ilay stade entina hampiroboroboana ny fanatanjahan-tena, no hanomezana fialam-boly ny vahoaka, indrindra ny tanora, mba tsy hivaro lavo amin’ny zavatra hafa. Sady fohy ezaka izany no lavitr’ezaka ilay vahaolana.

      Sarotra be amin’ny olona mboal tsy nitondra ny hahatakatra an’izany.

    • 16 mars à 18:55 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vazahagasy taratasy,

      Efa nolazaina impiry teto fa tsy resaka vola ny olana amin’izao, fa resaka teknika.

      Nahazo vaovao aho io izao fa efa vita ilay fandaminana, dia afaka hahazo an’ireo efa-bolana tsy azony ny mpianatra mety manomboka rahampitso.

    • 16 mars à 23:19 | kunto (#7668) répond à Isandra

      Et le fils du Président étudie en Suisse pour 4 ans , le cout = 150 000 € / 4 ans ......

      Je vous dis avant les îles Eparses - Tanamasoandro ... etc ... il y a pleins de choses a réglé en priorité ici à Madagascar .

  • 16 mars à 09:47 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Après avoir reculé, le TGV est maintenant en phase avec la 2ème république n’est-ce pas ?
    - Grève des bourses
    - Investissement à outrance
    - Queue leu leu pour les PPN
    - Bombe lacrymogène à gogo
    - Tous les partis politiques se réveillent de leurs torpeurs
    - Etc...
    Si vous avez quitté le bateau Madagascar durant la deuxième république et que vous revenez au pays maintenant : C’est la photo de Deba dans les bureaux administratifs qui fait la différence n’est-ce pas ?

    • 16 mars à 10:47 | Shalom (#2831) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Et les bâtiments publiques peints en couleur foza masaka

    • 16 mars à 12:58 | lé kopé (#10607) répond à plus qu'hier et moins que demain

      D’après les autorités , les fonds alloués aux étudiants pour leurs bourses d’études ont déjà été débloqués en Juillet de l’année dernière . Cela a valu le limogeage du haut responsable de cette Université de l’Est .Ce n’est nullement une question de digitalisation , pour faire tourner ces jeunes en bourrique . Comment se fait il que des solutions ont été trouvées rapidement à Toliary , avec un grand renfort d’élus ,et de hauts dignitaires , ainsi qu’à Toamasina , alors que ceux de la Capitale et de Fianarantsoa, de Diégo sont sans le sou ?A force de jouer avec le feu , vous ne pourrez plus faire le pompier , car des foyers d’incendie s’allument de toutes parts .Vous êtes victimes de vos propres turpitudes ... Salut Lé... Kopé .

  • 16 mars à 10:16 | Mike Andriantsoa Mic Mec (#10716)

    Ho antsika Mpianatra
    Marina fa zo-antsika mpianatra ny manao ny fitakiana ny zo-antsika, ary hita fa efa miezaka mamaly ny fangatahantsika ny Fitondram-panjakana, eny na mety tsy tonga dia niara-voavaly teo no ho eo daholo ary ieo fitakiantsika, ary ny Fanjakana dia tsy nandà ny tsy hamaly ny fangatahantsika fa mety mbola misy ny lamina, dia aoka isika mpianatra mba hanaiky izany fandaminana izany, mba hisian’ny fitoniana tsy ahafahan’ireo mpijapy pôlitka very seza ahita hirika @ fijapiana ny fitakiana NY ZO antsika, satria mahonena ihany raha sanatria ho avelantsika ho voavetavetan’ireo mpanao politika mety ahita tombotsoa @ korontana etsy sy eroa ny fitakiantsika ny zo-antsika.

    • 16 mars à 11:48 | Tsisdinika (#3548) répond à Mike Andriantsoa Mic Mec

      Mety mbola misy hoe ny lamina ? Fa angaha tsy efa ao anaty teti-bolam-panjakana izy io no mbola mila alamina ? Tsory fotsiny fa tsy misy vola ao fa sora-bola no betsaka.

      Inona ary ity milela-paladia ny mpianatra tahaka ny olona efa ho very seza ity ?

    • 16 mars à 13:05 | ASSISE (#10453) répond à Mike Andriantsoa Mic Mec

      Tsisidinika

      ===Mety mbola misy hoe ny lamina ? Fa angaha tsy efa ao anaty teti-bolam-panjakana izy io no mbola mila alamina ? Tsory fotsiny fa tsy misy vola ao fa sora-bola no betsaka.===


      Ady kile an’i Mic Mec Mac Badaboum io.

      Ilay lamina mihintsy no tsy mbola milamina ?

      Ny soratra sy Bla Bla Bla efa marobe fa ny vola tsy mbola milamina an !

  • 16 mars à 10:33 | Albatros (#234)

    Qu’en pense la SADC ?.

  • 16 mars à 10:45 | Shalom (#2831)

    Ho an’ny kaondrana sy ny tsy miaina ny fahoriana mianjady amin’ny Ambanilanitra (ao anatin’izany ny mpianatra) dia tokony hanaiky izay lazaina sy ataon’ny mpitondra izy ireo.

    Hoy ireo namana maro mamerimberin’izany eto "ventre affamé n’a pas d’oreille".
    Mba mahatsapa izany ve isika be sermona eto ?
    Ary nahoana no lazaina foana fa rehefa mitaky ny ZONY ny olona dia lazaina fa ny mpanohitra no ao ambadika na araraotin’ny mpanohitra izany ?

    Raha milaza ny hanao fihetsehana ny mpianatra, maninona no fenoina ireto herim-pamoretana ireto vao maraina ny toerana kanefa tsy fantatra akory izay hiseo ?
    Tsy fitandrona ny fahalemana izany fa fiantsiana ady tsotra izao ary fanapenam-bava ny te-haneo ny heviny sy ny fitakiany.
    Aza adino fa niteny io ilay D(idy) J(adona) tamin’ny fampielezan-kevitra hoe : "Tsy hisy intsony filoham-pirenena hanagadra anao noho ny hevitra tsy mitovy" - inona no maha-samihafa ny gadra sy ny famoretana toa izao ?

    Efa ela no nitaky izany ireo mpianatra ireo, efa hatrany amin’ny faritra, saingy tsy laharam-pahamehana izany ho an’ny mpitondra. Mody nomena ny tao Toamasina dia izay, satria natahorana sao handrava ilay fiandohan’ny Miami. Kanefa ho hitantsika eo raha hitohy izany amin’ny volana manaraka eo.

    Manam-bola hanaovana izao hetsika rehetra izao ny fitondrana, f’angaha zazakely ireto mpianatra ka heverinareo tsy ahatakatr’izany ?
    Mpianatra ireo fa tsy olona tsy ampy solaitra toa ny filou isolelahana sy lelafinareo.
    Dia ahoana ilay nolazaina sy notatatatain’ireto mpisolelaka teto hoe "vaha-olana amin’ny alalan’ny digitalisation" ?

    Mbola porofon’ny fomba fitondrana fopla sy tandrametaka izany : satria misy ny olana dia mody ahodina any amin’ny resaka hafa ny zava-misy.
    Mitovy tsy misy valaka amin’ilay resaka karnem-pokontany asiana "QR code" io.
    Fandrebirebena fotsiny ho entina hilazana fa manana vaha-olana ilay fitondrana fa tsy hita izay tohiny sy fanatanterahan’izany.

    Dia mbola hiteny ihany ny sasany toa ireto mpisolelaka mpilelaka fa mety ny ataon’ity fitondrana ity ary tokony ho hajaina izany.
    Meteza aloha ianareo eo amin’ny toeran’ireo mpianatra, ireo valalabemandry mijaly tsy manan’asa sy fidiram-bola, tsy mahita izay harapaka anio alohan’ny hitsarana izay fanehoan-keviny.

    Mbola tsy mihetsika aza ny eny Ambany Tanàna fa raha izany dia ho loza ny hiseo eto.
    Hoy ny feo re hoe : "Ary toa tsy mba misy mihitsy izay mba lalàna nataon’i Rossy sy ity fitondrana ity momba anay ety Ambany Tanàna ?"

    Ho hitantsika ny tohiny.
    Rehefa tsy mahava ny olana ny fitondrana dia mialà ary amporisihana ny mpanao politika TENA TIA TANINDRAZANA mba handray ny andraikiny.

    Averiko indray eto ny antsoina hoe : "point de non retour" - tapaky ny volana aprily hoy aho.
    Samia ary velon’aina isika miakava ahita izany.

    • 16 mars à 13:06 | lé kopé (#10607) répond à Shalom

      Na dia ny vola omena ireto hery mpamoretana ireto fotsiny aza , sy ny fitaovana ampiasainy , toy ny solika , ny sakafo , fanamiana , dia efa Ampy anarerana ,sy anomezana ny vola hanampiana ny mpianatra . Sa ve hoe tsy nianatra ireo miaramila ,sy... ny mpitondra dia izany no itoviankevitra ?Natao inona ary ireo solaitra ?

  • 16 mars à 10:54 | arsonist (#10169)

    Bokassa gasy et ses complices n’ont pas les capacités pour diriger ce pays et ses populations !
    Les faits là .
    Bien visibles . Mais mal vécus par les Gasy .

    Se défausser sur le retard de la digitalisation des listes des étudiants à l’université ,
    comme la seule et unique cause des crises
    que connaissent Bokassa gasy et son gouvernement à l’heure actuelle ,
    relève de ce que l’on appelle "foutage de gueule" !

    Savez-vous que la première Ecole Natonale Supérieure d’Informatique à Mada
    était fondée en 1980 à Fianar ,
    et avait commencé à fonctionner "normalement" à partir de 1981 .
    Donc 40 ans d’existence !
    [La mise sur pied de cet institut d’enseignement sup était l’une des causes de ma présence à Fianar en ces temps-là] .

    En réalité , outre le criant manque d’instruction de base de Bokassa gasy ,
    les difficultés actuelles du pays et de ses populations ont des causes et des racines profondes .

    Ce qui suit est juste une des innombrables racines des malheurs actuels de Mada .

    (i) Ci-dessous on a une première idée de ce qu’est le quotidien des étudiants gasy à l’université .
    Cet article date d’hier , lundi 15 mars .

    https://www.lemonde.fr/afrique/article/2021/03/15/le-plus-penible-ce-sont-les-coupures-de-courant-a-madagascar-la-colere-des-etudiants_6073233_3212.html

    (ii) En comparaison , voici le montant des frais de scolarité en Suisse de l’aîné des rejetons de Bokassa gasy .
    Rien que le seul aîné . Et rien que ses seuls frais de scolarité .

    Donc sans compter les autres très coûteuses dépenses de la famille Bokassa gasy :
    deux autres rejetons coûteusement scolarisés aussi à l’Etranger , achats de chalet en Suisse et d’une propriété à Neuilly-sur-Seine avec frais d’entretien , de gardiennage , des taxes ...

    Et bien évidemment , la besileo foza femelle couillue isandra va répéter son refrain :
    "Jalousie , quand tu nous tiens !"

    https://m.facebook.com/MadagascarCorruption/photos/a.585947768582332/955729064937532/?type=3&source=48

    (iii) Les jeunes étudiants gasy à l’université [ainsi que populations gasy miséreuses] ,
    comme tous les êtres vivants sur la planète ,
    ont le droit de défendre leur vie et leur existence
    devant les attaques des forces de répression de Bokassa gasy .

    Le cocktail molotov ,
    dont la confection et l’usage sont très faciles
    mais l’efficacité redoutable et redoutée de toutes les forces de répression
    sur toute la planète et tout au long de l’Histoire ,
    est à la portée de nos jeunes étudiants
    et de nos miséreuses populations .

    PS :
    Est-ce qu’il y a encore des intervenants sur ce forum qui ne seraient pas au courant que les grosses légumes foza atteintes de la covid19 partent se faire soigner à l’Etranger ?
    Tandis que les populations gasy miséreuses doivent se contenter de la pisse-mémée de Bokassa gasy : il faut bien que ce jus de chaussette de Grand-Ma Bokassa gasy se vende pour régler les factures de la vie de nabab menée par les rejetons Bokassa gasy à l’Etranger !

    • 16 mars à 13:15 | lé kopé (#10607) répond à arsonist

      La misère n’est pas une Fatalité .Pendant que les hauts dignitaires passent leur vie à l’Etranger avec leurs familles et en profitent avec l’argent du peuple , nous vivons dans le moyen âge , sans eau ni électricité .La dernière trouvaille est la vaccination avec l’Astra Zenica !!! Attention , certains Pays ont sonné le signal d’alarme face à ce produit , pour adopter celui de Pfizer . Et quelle décision va prendre votre Calife , après avoir protégé toute sa clique , et nous proposer le breuvage qui allait sauver le Monde ? Alea jacta est !!!

    • 16 mars à 13:34 | MALIBUC (#9345) répond à arsonist

      Isandra répond que les foza ne sont pas allés se faire soigner à la Réunion et que ce sont des ragots !
      Belle manière de s’esquiver !

  • 16 mars à 10:59 | purgatoire (#11152)

    Tensions à tous niveaux
    Crise politique, sanitaire et humanitaire : triple peine pour Madagascar
    La situation est plus que tendue sur la Grande Ile où des tensions politiques viennent s’ajouter au Covid-19 et la famine qui continue de sévir dans la région sud. L’opposition au gouvernement prend de l’ampleur, la révolte gronde. La gestion de la crise sanitaire cristallise les tensions. Et c’est donc une triple peine qui s’abat sur la Grande Île (Photos DR)
    Il s’appelle le "RMDM"* : rassemblement militant pour la démocratie à Madagascar. Plateforme qui rassemble plusieurs entités parmi lesquelles Agir pour Madagascar qui s’est mobilisé pendant le kere dans le sud, elle sert de catalyseur aux opposants au gouvernement malgache.
    Exporté à La Réunion, le RMDM local est très inquiet de la situation politique actuelle de la Grande Ile. En février déjà, ses membres ont tiré la sonnette d’alarme en suivant les manifestations qui se sont déroulées récemment à Antananarivo et Tamatave. Membre de cette plateforme via "Agir pour Mada", Pana Reeve, Malgache résidant à La Réunion, analyse la situation. "Avec la crise sanitaire, Madagascar a reçu en tout à peu près 800 millions de dollars d’aides. Mais les salaires n’ont pas été payés à temps pour des professions qui se sont pourtant mobilisées comme les professionnels de santé ou les étudiants en médecine" dénonce-t-il. Les bourses des étudiants en polytechnique ou à l’école normale, elles aussi, accumulent du retard. "La régularisation est en train de se faire, mais au compte-gouttes, il n’y a aucune solution globale" ajoute Pana Reeve.
    - Forte répression -
    Résultat : une première manifestation d’ampleur, à Tamatave. La mobilisation tourne au cauchemar. Les étudiants, en première ligne du cortège, ont dû affronter les forces de l’ordre qui se sont mis à tirer à balles réelles. Un étudiant a été tué, un autre a été blessé.
    Le 20 février, nouvelle manifestation organisée cette fois à Antananarivo, place de la Démocratie. Ce jour-là les protestataires ont eu droit à "une véritable démonstration de force militaire" accuse Pana Reeve. Dispositif visant à bloquer la manifestation avant qu’elle commence.
    Photos à l’appui, plusieurs interpellations ont eu lieu le jour de la manifestation." Ce sont des milliers de militaires, armés jusqu’aux dents, amassés à l’arrière de pick-ups et de blindés, que Rajoelina a déployé dans les rues d’Antananarivo" écrivent les membres du RMDM Réunion dans une tribune libre qui fait entre autres le récit de cette journée chaotique. La manifestation a, de fait, été annulée.
    "Douze arrestations ont été faites, sans procès sans rien" indique Pana Reeve. La plupart serait encore derrière les barreaux.
    Ce samedi 6 mars, nouvelle mobilisation dans la capitale, là où le Pape François a été accueilli lors de son passage sur la Grande Ile en 2019, à savoir la place Soamandrakizay. Un lieu proposé par le préfet, afin d’éviter tout débordement. Pourtant "il l’a interdit au dernier moment" raconte Pana Reeve, en lien constant avec les militants de Madagascar. "Les organisateurs du rassemblement ont dû se rabattre sur un terrain privé à Tanjombato, une zone industrielle dans la banlieue de la capitale" ajoute-t-il.
    Le changement de lieu n’a pas empêché les forces de l’ordre d’être là. "Il y en avait tout autour de la zone de manifestation, ainsi qu’à toutes les zones sensibles, avec des blindés" indique Pana Reeve. "De son côté le Président Andry Rajoelina a improvisé un concert évangélique au Palais des Sports de Mahamasina pour attirer les gens. Mais tout ça n’a pas empêché les manifestants à venir en nombre et inonder la grande place à Tanjombato" tacle le militant, pour qui la journée fut un franc succès.
    - Refus de la vaccination -
    Corruption, trafic d’or et scandales sont au cœur des dénonciations des militants. L’absence de réaction face à la hausse des cas de Covid-19 en fait aussi partie. A ce stade, le gouvernement d’Andry Rajoelina refuse toujours d’avoir recours à la vaccination. Quand l’ensemble des pays de la zone océan Indien et ses voisins africains passent des commandes vaccins origines variées, la Grande Ile elle reste persuadée que son remède anti-Covid à base de plantes fonctionne.
    "Etant Malgache, je crois à la vertu des tisanes… mais il faut reconnaître que celle-ci ne marche pas" avoue Pana Reeve. Le "Covid Organics", c’est son nom, n’a pas vaiment ses preuves jusqu’à présent, malgré les affirmations du Président. La boisson à base d’Artemisia n’a pas réussi à empêcher le virus de s’installer. Selon les chiffres officiels – qui selon certains spécialistes, sont bien en-dessous de la réalité – la Grande Ile enregistre 20.155 cas de Covid-19 depuis le début de la pandémie et plus de 300 morts. Même le ministre malgache de la Santé a fait part de ses doutes concernant le manque de moyens sanitaires dans une lettre qui a fuité sur le web.
    - La famine persiste dans le sud -
    "L’Etat croit que le remède va régler la crise Covid" déplore Pana Reeve, qui estime que mise en avant du Covid Organics n’est rien d’autre qu’une communication sans fondement sanitaire. "Andry Rajoelina est en éternelle campagne électorale" ajoute-t-il, faisant aussi allusion à ses bains de foule au moment de se rendre dans les villages ravagés par la famine dans le sud de la Grande Ile il y a quelques mois de cela. Sonos et photos bien cadrées ont marqué ses déplacements.
    En attendant la famine se poursuit. "Certains organismes internationaux ont pris le relais sur place, nous poussant à suspendre la distribution de colis alimentaires". Effectuées quasi chaque jour au plus fort de la famine, ces rotations s’arrêtent aujourd’hui. "On estime que 15.000 personnes ont bénéficié de ces colis" compte Pana Reeve.

    • 16 mars à 11:36 | arsonist (#10169) répond à purgatoire

      En France à l’heure actuelle , la priorité des priorités est la lutte contre la covid19 .
      Nous prenons part à cette lutte , bien sûr .

      Tous les candidats potentiels [et leurs camps respectifs]
      aux Présidentielles qui auront lieu dans un an
      disent ce qu’ils croient être bon pour gagner complètement et le plus rapidement possible
      cette lutte contre la covid19 .

      Cela ne doit pas nous empêcher de porter à la connaissance de ces candidats
      les difficultés que vivent notre pays d’origine et ses populations miséreuses .
      Et surtout les très graves difficultés qu’ont ces populations devant les dangers de la covid19 !

      L’ ignare Président gasy en exercice , un binational franco-malgache ,
      poussé à ce poste par une frange de la droite française ,
      impose plus ou moins directement aux populations gasy déjà très miséreuses
      de se protéger et de se soigner de la covid19
      par l’usage exclusif d’une tisane sortie du fin fond des âges
      et qui ne convainc personne
      en-dehors des superstitieux et surtout des bénéficiaires des recettes à la vente du breuvage .

      Bien identifier cette frange de la droite française qui a poussé Bokassa gasy à ce poste !
      Bien expliquer quels sont ses méfaits !
      Bien exposer les dangers que cela représente si par malheur le prochain locataire de l’Elysée est issu de son sein !

  • 16 mars à 11:28 | Vohitra (#7654)

    Tany Toliary, toa nisy itony lazaina fa « ministra coach » itony nandray anjara tamin’ny famahana ny olana misy, ary tonga tany ny olona 56 avy aty Antananarivo niaraka tamin’ny ramatoa Tandapa iray…andro vitsy monja dia voavaha ny olana, naloa ny fampitaovana sy vatsimpianarana, nampiarahana tamin’ny omby teo nomena ny mpianatra, ary…mbola nisy ny famoahambola ho fanamboarana ny toerana fivoahana sy fidiovana ho an’ny mpianatra…

    Novahana toy izany koa ny tany Toamasina…dia tapitra teo ny ezaka…

    Ity resaka fanaovana fampidirana anarana amin’ny kajy mirindra ity anie ka tsy zavatra sarotra na koa hoe manahirana mihintsy fa zavatra tsotra e !

    Raha ny fahitako azy, dia ny vola mihintsy no tsy ampy na tsy misy intsony aloha mba hahafahana miatrika izany…fa mbola mifampraharaha amin’ny tetikasa hafa ohatra toy ny PRODIGY raha toa ka misy tetibola azo hetsehana any…

    Ny tsy tokony hadinoina nefa dia izao, ao amin’ny tetibola voasoritra amin’ny tetibola LFI 2021, dia misy sorabola izay mitentina 1125 miliara Ariary, izay natao fanahy niniana mihintsy tsy nasiana fanazavana mazava ny fampiasana azy ary tsy nalefa any amin’ny Minisitera isantokony, ankoatra ny tetibola midangana natokana ho an’ny fiadidiana ambony ny fahefampanjakana…koa ny mahagaga dia nahoana no tsy amin’io tetibola tsy misy anarana io no hanomezana ny volan’ny mpianatra, ny paramed, ny mpisafo sy mpanaramaso ao amin’ny ministeran’ny asa, ny orinas mpanao làlana sns sns….

    Sa nalefa aiza indray koa io 1125 miliara Ariary io ?

    Banky rovitra sy banky rompitra tokoa ve ny fanjakana Malagasy ?

    • 16 mars à 12:10 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Moa mba fantatrareo ve ?

      Manjavona dia hita kely...manjavona dia hita kely...

      Tsy misy isanandro intsony ilay varin’ariary Zato nantsoina hoe " kaly tsinjo" izay nanaovana angoatenda ny fametrahana azy teo amin’ireo Boriborintany enina teto Antananarivo...

      Lasa isaky ny telo andro indraindray sisa...

      Ary rehefa nanontaniana ireo vahoaka sahirana nihinana tao, dia nilaza fa tsy mahavoky intsony koa, fa nihena be mihintsy ny habetsany eo andovia...zara hono fa misy iray sotrobe koa ny vary...

      Dia mahamenatra e !

      Dia adin’akoholahy sy kianja manarapenitra ve lehiretsy no mahamaika a ?

      Dia ny handray ny "jeux des îles de l’océan indien " amin’ny 2023 ve leiretsy no mahamaika a ?

      Fehiny : misy mpitondra mihazona fahefana eto, ary misy mpamoritra vahoaka...fa kosa TSY MISY fanjakana mitsinjo vahoaka intsony...

      Mialà amin’izay fa tsy afaka intsony ianareo e ! AMPY IZAY ny angoantenda !

    • 16 mars à 12:52 | Isandra (#7070) répond à Vohitra

      Vohitra,

      Raha vao misy olana, na dia d’ordre purement technique ny complotiste tsy maintsy mamoaka théorie de complot, raha tsy izany izy tsy izy intsony.

      Ary ny itovizan’izy rehetra maneran-tany, ankoatran’ny hoe tombatombana sy zavatra foronina daholo, dia somary lava kabary sy be théorie avokoa, raha tsy izany raha teo tsy mahazo kil.

    • 16 mars à 13:13 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Mitsaboa ianao tena fa tsy " d ordre purement technique " io fahaketrahana ara tsaina manjo anao io...

      Io ilay " syndrome du larbin " manimba ny rarintsaina sy ny kely mbola tavela amin ny fandinihinao sisa...

  • 16 mars à 11:36 | Isandra (#7070)

    Une solution pérenne :

    Le gouvernement est en train de mettre en place la digitalisation de paiement de bourse et en même temps, d’assainir les listes des bénéficiaires, parce qu’il y a plusieurs étudiants boursiers fantômes ou carrément doublons,...c’est pourquoi, on a suspendu le paiement, pour éviter qu’on ne paie de gens qui n’ont pas droit, l’Etat ne veut plus payer pour ces malfrats profiteurs. D’où ce retard d’ordre technique.

    Cependant, ce n’est pas tout le monde qui est content de cette amélioration, parce qu’ils seront very fihinanana, ils essaient tout pour le tout pour l’empêcher.

    Par ailleurs, il y a de présidence de l’université qui retarde le paiement des bourses pour provoquer des grèves des étudiants, pour semer les troubles, là aussi, il ne sera plus possible après la mise en place de cette digitalisation.

    Mais, en attendant, nos autorités et les forces de l’ordre font tout pour empêcher que ce qui s’est passé au Sénégal ne se produise pas ici, qui a causé 8 morts de personne, malgré le vive souhait de certains :
    https://actu.orange.fr/monde/videos/senegal-retour-sur-une-semaine-de-violences-CNT000001xDG1n.html

    • 16 mars à 11:48 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Les très pauvres précaires augmentent de 1.4 millions à cause de la crise sanitaire de COVID, il est sur que ce nombre sera multiplié par deux, si on ajoute encore une autre crise.

      Les mpamporisika andafy ne seront pas touchés, cette catastrophe humanitaire n’aurait aucun impact sur eux, ils restent et resteront tranquillement dans leur confort et continuent leur aboiement.

    • 16 mars à 12:13 | Tsisdinika (#3548) répond à Isandra

      Isandra,

      "Retard d’ordre technique". Bel euphémisme. Vous pouvez préciser ? Tous les étudiants jusqu’au niveau doctoral ont maintenant été "digitalisés". La présentation d’une simple CIN et d’une carte d’assiduité devrait suffire pour toucher les allocations en attendant l’édition d’une hypothétique carte d"étudiant électronique biométrique qui nécessitera une passation de marché pouvant prendre des mois. Encore une excuse toute prête.

      Le vrai problème en fait c’est les sous. Ceux qui n’ont jamais mis les pieds dans les universités publiques de Madagascar ne savent rien du problème des bourses. Ils croient comme Isandra qu’un Ordre de virement du Trésor aux universtités vaut paiement alors qu’il n’y a rien de positionné dans les comptes de ces établissements. Si vous aviez les preuves que c’est la présidence d’une université particulière qui bloque le paiement des bourses, vous l’auriez fait. Et les étudiants s’en seront pris à la Présidence et à l’Agent Comptable.

    • 16 mars à 12:38 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Tsisdinika,

      Ce que vous ne savez pas qu’il y a de réseau qui organisent ce vol, de ce fait, la présentation de ces pièces que vous citez ne suffisent pas pour le détecter. Seule solution pour l’endiguer , cette digitalisation qui est déjà encours, on attend juste la mise au point et la finalisation.

      Avec cette digitalisation et les nouvelles procédures administratives et comptables, le paiement n’aura plus besoin de passer par les présidences, mais directement aux étudiants.

    • 16 mars à 12:57 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Tsidinika,

      Blocage de paiement :

      C’est l’un des griefs contre le Président de Tamatave, c’est la raison pour laquelle il a été limogé. On l’a constaté aussi au niveau des élèves médecines, etc.

    • 16 mars à 13:23 | Isandra (#7070) répond à Isandra

    • 16 mars à 13:24 | Tsisdinika (#3548) répond à Isandra

      "Il y a de réseau qui organisent ce vol", cela ne date pas de maintenant. Mais cela vous arrange d’en parler maintenant. Combien de doyens-ordonnateurs et agents-payeurs ont détourné des milliards sans qu’ils soient inquiétés ? Ben peut-être parce que les voleurs ne courrent pas après d’autres voleurs, tout simplement.

      "Cette digitalisation qui est déjà encours, on attend juste la mise au point et la finalisation". Je croyais qu’attendre ne fait pas partie du vocabulaire du fonceur qu’est notre Tgv de président. "Tsy hampiandry anareo aho ry Malagasy" qu’il disait.

      "Avec cette digitalisation et les nouvelles procédures administratives et comptables, le paiement n’aura plus besoin de passer par les présidences, mais directement aux étudiants". On en rêve tous de faire l’économie d’une présidence qui utilise le "volam-bahoaka" sans en justifier l’utilisation, croyez-moi.

      Enfin, le président de l’Univ Toamasina n’est qu’une fusible. L’ Université n’a reçu notification que d’un Ordre de Virement mais sans que ses caisses n’aient été alimentées. C’est une tactique utilisée par tous les régimes pour éteindre l’incendie.

    • 16 mars à 13:38 | ASSISE (#10453) répond à Isandra

      Fa inona no hatahorana e, resaka Sénégal ?

      Dago no eto, izay hatrehana fa aza variana, ny mason’izao tontolo izao efa ianao no jereny koa ianao variana any Sénégal.

      ===Les très pauvres précaires augmentent de 1.4 millions à cause de la crise sanitaire de COVID, il est sur que ce nombre sera multiplié par deux, si on ajoute encore une autre crise.===

      Mihevera-tena raha fahotanao no antony.

      Les mpamporisika andafy ne seront pas touchés, et oui comme les protégés de Inandra ici aux pays. Cette catastrophe humanitaire n’aurait aucun impact sur eux, ils restent et resteront tranquillement dans leur confort et continuent leur aboiement.

      Et même si les protégés de Inandra seront touchés par c’est ce qu’Elle appelle catastrophe humanitaire, ils ont andafy pour se guérir ou se faire vacciner, BALLADE EVASAN.

      Quoi que le nom est Inandra, c’est dangereux de ne pas faire attention à sa diabolique personne.

    • 16 mars à 16:06 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Assise,

      Le comble, les détracteurs, en particulier les ZD, ils se font des idées à propos de Rajoelina et ils les partagent avec les autres, et pire, eux-mêmes, après, ils les prennent pour de vraies, alors qu’elles ne sont que le résultat de leur imagination.

  • 16 mars à 11:56 | reviv (#9830)

    C’est Incroyable ce mode de fonctionnement d’un pouvoir qui passe à côté de l’essentiel et néglige les plus importants.

    Alors que ce régime s’est empressé de construire un colisée en si peu de temps mais semble incapable de payer les bourses d’études de ces étudiants.
    Est-ce toujours la façon de rendre abruti les gasy pour mieux s’assoir sur leur dos et mieux se servir d’eux comme une marche pieds.

    Les étudiants ont bien raison de revendiquer leurs droits pour mieux appliquer leur devoir de citoyens à part entière.

    • 16 mars à 12:08 | arsonist (#10169) répond à reviv

      "Ce régime s’empresse" fort bien
      de régler nickel les très lourdes factures
      concernant les études à l’Etranger
      de rejetons Bokassa gasy !

      Alors , qui oserait dire que ce "régime n’a pas de cœur" ?

  • 16 mars à 12:04 | arsonist (#10169)

    Teo ampijerena ny sary avoakan’i MT.com etsy ambony etsy aho ,
    dia lasa heritreritra hoe :

    raha ny ampaha-folo [1/10] fotsin’ny isan’ireto vato hita amin’ny tany ,
    an’arabe antongotrin’ny herim-pamoretana ,
    vato izay natorakin’ny Zatovo gasy ,
    no hoe cocktails molotov , fa tsy vato ...
    ... dia ho nahalala ny ngindin’ny faheresena
    ireo herim-pamoretan’i Bokassa gasy hita amin’ny sary ireo !

    • 16 mars à 13:46 | ASSISE (#10453) répond à arsonist

      Aza mampiteny ilay "téléspeakrine" KoloTv eto ianao an !

      Tay be ty !!!

      Na 1/10 fotsiny aza.

    • 16 mars à 14:33 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Ka ny akamanay tsy i Bokassa gasy mihitsy akory .
      Tsy izay misolelaka azy iny mihitsy koa akory .
      Tsy izay herim-poretany mihitsy koa akory.

      Ny akamanay dia ireo Zatovo mandranto any amin’ny anjerimanontolo ireo .

      Ireo sy ny vahoaka ianjadian’ity jaly sy fahantrana tsy hita nonoa ity .
      Dia ireo irery ihany sy izay rehetra miaraka amin’izy ireo : dia izay irery ihany no akamanay !

  • 16 mars à 13:49 | kartell (#8302)

    Les étudiants donnent de la voix, difficile pour ceux qui n’ont jamais fait d’études universitaires de les comprendre et surtout de les aider !..
    Prendre à Pierre pour donner à Paul ou plutôt boucher les trous en n’en creusant d’autres ailleurs est une politique à la petite semaine qui est vouée à l’échec dans lequel la violence devient la double peine pour ces malheureux requérants...
    Le choix de contenter les universités de Toamasina et de Toliara n’est pas dû au simple hasard mais à une volonté politique de donner satisfaction aux foyers les plus réceptifs à la revendication, à moins que ses représentants politiques aient été les plus influents en coulisse ou redoutés pour alimenter une fronde face à un pouvoir, aujourd’hui dans ses petits souliers ...
    L’inégalité de traitement a toujours été le meilleur terreau qui soit pour donner à la contestation de la vigueur et une certaine ampleur...
    Mais arriver ainsi à faire des comptes d’épicier en modulant à la tête du client des indemnités dues relèvent d’un amateurisme qui laisse baba ..
    A moins que cette tentative de pingre mette en lumière une faillite de l’état plus conséquente que supposée ...
    D’autant que compte-tenu de l’investissement personnel de son Excellence dans les études de sa progéniture, ces étudiants sont en droit de se poser des questions sur ce refus présidentiel d’honorer ses obligations en matière boursière...
    Bref, on touche du doigt une gestion quinquennale de plus en plus à la petite semaine « tricotée à l’aiguille chaude « qui aux premiers écueils de sa gouvernance donne le sentiment d’une absence totale d’équité au seul profit d’une conduite politicailleuse des affaires courantes !...
    .

  • 16 mars à 13:51 | ASSISE (#10453)

    Asiana solosaina daholo ireo FKT Anjerimanontolo Ankatso sy Vontovorona ka hahazo Karine manara-penitra aby ny tsirairay ao amin’ny FKT.

    Io ilay karine :
    Mahazo vola ;
    Afaka entina mifidy.

    Miaritra kely fa efa vita nofinofy io.

  • 16 mars à 13:54 | Shalom (#2831)

    Lazaina fa TGV hono ity filou ity.
    Lazain’ny mpisolelaka mpilelaka kaondrana fa ny hafa no tsy maharaka ...

    Lasa ny saiko eo anoloan’izany : mba olona nianatra ve itony kaondrana itony no manoratsora-poana toa izao ?

    Tsy azony an-tsaina ve fa fanosoram-potaka ilay olona lazainy arovana ny hevitr’izany soratra ataony izany ?

    Tsy MPITARIKA NY OLONA MILAZA AZY HO MPITARIKA KANEFA TSY MIJERY NY HERIN’NY OLONA TARIHINY (un chef ne sachant pas la capacité de ses hommes n’est pas un chef) :

    • 16 mars à 14:36 | pisokely (#9950) répond à Shalom

      bjr a tous.
      eh ben... ils pensent quvils peuvent mentir indefiniment..
      on peut mentir a la tele.. faire des annonces fracassantes, manipuler les chiffres (d ailleurs pas du tout fiables).. mais une chose, fondamentale.. on ne peut jamais mentir a la VIE... covid 19 est l exemple concret.. quoiqu on dise, la verite est la, covid ne rigole pas, epidemie, deces, covix organic n est qu un ecran de fumee... et ils tuent la population, sans aucune scrupule.... ils savent bien que ca marche pas et tous le corps medical en est conscient... on n a pas besoin d explication physiopatologique compliquee pour le savoir.. le bon sens doitbl emporter implicitement si on a l ame patriotique.. sauf tout est argent, appat de gain, et on met tout sur ravalo.. sauf que ravalo n est pas covid, tresorerie vide n est pas ravalo... alors, il faut trouver l erreur quelque part ?? pierre bleu ? radidy ? DJ ?

    • 16 mars à 15:31 | Vohitra (#7654) répond à Shalom

      Miarahaba Shalom,

      Ity anarambosotra lazainao TGV ity anie ka nosalorany fahizany fony andro fampandihizan olona tamin ny fotoanan ireny antsoina hoe " live show " ireny tamin ny andron ny Amiraly e !

      Dia nosolokiana indray fa olona maika hanatanteraka asa no dikany avy eo...

      Koa na maika aza ianao nefa ilay asa atao tsy misy miditra ny atidohanao akory na ny dikany na ny fanaovana azy, dia inona moa no mba ho vokatra ho azo amin izany ?

      Heveriny fa mitovy amin ny revy sy filana revy ary fampirevena olona fotsiny ny atao hoe " raharaham-panjakana "...

      Ny toetsaina tiany voizina eto dia tsotra fotsiny : fanabadoana olona faobe...mba hanompo azy amin izay reviny.

      Ny zavatra tsapa sy hita eto Antananarivo ohatra dia ny olona mbola mifikitra aminy dia itony ilay olona tsy dia nandia fianarana itony fa lasa mpanao bizina sy itony mpitsiriritra haingo sy harena itony...
      Izany hoe raha tsorina dia itony ilay olona tia dokadoka sy tia hajejoana itony nefa tsy dia misy fahalalana na traikefa itony...

      Manimba toetsaim-bahoaka sy misarika tanora hivarilavo fotsiny no ataon io olona io eto...

  • 16 mars à 14:27 | reviv (#9830)

    si ce qu’il appelle digitalisation n’est pas encore terminée au bout de 2 ans d’exercice du pouvoir, dans ce cas il lui faudra combien de mandat pour réaliser les promesses d’ivrogne ?

    Les rares écoles de nos brousses ne sont même pas équipées en infrastructures.
    Où va l’argent ?
    Ils font quoi ces parlementaires de brousses avec les gouverneurs obéissants pour rester muets à cette situation ?

    • 16 mars à 15:31 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à reviv

      reviv, les marchés publics sans appel d’offre digne de ce nom et dans tous les domaines ne sont que des commissions à ramasser à la pelle pour les tenants du pouvoir et ceux qui gravitent autour n’est-ce pas ?
      On peut tromper le peuple pendant un temps limité mais pas tous les peuples pendant tous le temps n’est-ce pas ?

    • 16 mars à 16:10 | Isandra (#7070) répond à reviv

      PQMD,

      Je vous invite à consulter sur le site du ministère d’aménagement, vous pourriez trouver plusieurs Appels d’offre.

  • 16 mars à 15:18 | Jacques (#434)

    " Elles se sont introduites dans l’enceinte de l’université, en sautant par les clôtures, passant outre ainsi la franchise universitaire. "

    Franchise universitaire, qu’en savent-ils ces groupes de bidasses cancres comme leur chef vénéré, leur seul but étant de mater par tous les moyens ces étudiants qui réclament leur dû. Comme par hasard, ce sont les étudiants de la capitale qui sont sanctionnés alors que ceux des autres contrées ont eu gain de cause. Un lien avec les effets du scrutin d’il y a 2 ans ? Je n’en sais fichtre rien, ce qui est sûr c’est cette impression d’acte délibéré, intentionnel. L’argutie de digitalisation n’est qu’un faux prétexte.

    Être étudiant dans un pays de dictature est une gageure, le pouvoir en place étant hostile à une éventuelle éclosion d’intellectuels et autres gens instruits car susceptibles de le faire débarquer. Le cas de Madagougou en ce sens est des plus manifestes, notoires. Ça a commencé sous l’ère du marin jamba et se perpétue encore.

    • 16 mars à 15:43 | Vohitra (#7654) répond à Jacques

      Bonjour Jacques,

      Du temps du flibustier, beaucoup parmi les officiers Malagasy n avaient pas pu suivre des formations en France car d un niveau intellectuel trop faible et inapte a la reflexion...car issus d un systeme de quota politique et ethnique, et du nepotisme

      Ainsi, Coree du Nord, Cuba, URSS restent les seuls pays qui pouvaient les accueillir...et ils sont devenus depuis le terreau fertile pour la defense de la revolution rouge et du flibustier...en devenant des psychopathes specialistes de la repression et la torture...

  • 16 mars à 15:24 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Le problème des bourses est la partie visible voire émergente de l’iceberg (les problèmes socio-économique, éducatif et politique de notre pays) n’est-ce pas ? La digitalisation n’est qu’un changement de cap et n’a pas empêché le Titanic de sombrer en n’ayant pas évalué à sa juste mesure l’importance de l’iceberg, obnubilé par l’idée de battre un record dans sa traversée de l’océan reliant l’Europe à l’Amérique n’est-ce pas ?
    L’histoire est un éternel recommencement, la 1ère république est tombée suite à des contestations estudiantines alors qu’elle avait tous les atouts en main n’est-ce pas ?

    • 16 mars à 15:38 | lé kopé (#10607) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Vous ne croyez pas si bien dire , car l’Amiral rouge avait opté pour la même méthode , pour envoyer en "formation des cadres", une jeunesse bien ciblée (les régions qui lui sont acquises) , sans faire le service National , et donner à la plèbe , une éducation au rabais , où l’achat de diplômes , le droit de cuissage , et le népotisme étaient de rigueur . Pas vrai ?

  • 16 mars à 15:30 | lé kopé (#10607)

    Hors sujet ,
    Une épidémie est en train de sévir dans le District de Vohibato , commune rurale d’Andranovorivato, de la région de Haute Matsiatra . Les symptômes de cette maladie se manifestent par un vomissement en sang , une diarrhée , et des étourdissements . Le Gouverneur en est le premier responsable , et il doit prendre ses dispositions .Mais cela m’étonnerait , car vu les moyens dont il dispose , il n’a pas de meilleures solutions . Il faut qu’il prenne les taureaux par les cornes , au plus vite , et le cas échéant ,il doit faire appel au pouvoir central , qui n’arrive plus à assumer ses prérogatives , et les besoins le plus urgents . Apparemment , les priorités semblent être ignorées de cette Administration , pour s’adonner au Bling Bling . Sarko a bien déteint sur nos décideurs en herbe .

    • 16 mars à 15:36 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à lé kopé

      Bonjour lé kopé et à vos diagnostics Docteurs : S’agit-elle de choléra, de peste ou d’Ebola ?

  • 16 mars à 15:41 | lé kopé (#10607)

    N’étant qu’un simple profane , je ne me hasarderai pas à faire de diagnostic . L’année dernière , le Sud (encore) avait souffert de paludisme récurrent , sans que le pouvoir central s’en émeuve . Chacun son métier , et les vaches seront mieux gardées .

  • 16 mars à 15:46 | lé kopé (#10607)

    Et pas de diagnostic , surtout à distance !!! On a des professeurs Agrégés , comme des Généraux , à faire pâlir tous les Marquis de Sade , pour s’en occuper .

  • 16 mars à 18:42 | reviv (#9830)

    # 16 mars à 15:31 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à reviv ^

    " reviv, les marchés publics sans appel d’offre digne de ce nom et dans tous les domaines ne sont que des commissions à ramasser à la pelle pour les tenants du pouvoir et ceux qui gravitent autour n’est-ce pas ?"


    &&__&&&&&____

    Oui en effet,
    c’est d’ailleurs la raison pour laquelle la non conformité des travaux livrés sont légions avec les malfaçons souvent constatés aussitôt fait, aussitôt détruit.
    Tenez, dans la plupart des cas, les gars qui interviennent sur le chantier pour ces travaux n’ont même pas un brin de formation dans le domaine spécifié dans lequel ils opèrent.
    ils s’improvisent opérateur en X ou chef de travaux en Y.
    Cette pratique locale est bien huilée, c’est pourquoi, tout ça ne tourne pas rond.

    PSMD
    " On peut tromper le peuple pendant un temps limité mais pas tous les peuples pendant tous le temps n’est-ce pas ? "


    &&&&_____&&&

    Ça c’est probable, le moment opportun viendra pour que cette tromperie cesse et soit neutralisée définitivement’

    • 17 mars à 05:30 | Shalom (#2831) répond à reviv

      @ 16 mars à 18:42 | reviv (#9830)

      Cette pratique locale est bien huilée, c’est pourquoi, tout ça ne tourne pas rond.


      Ca ne tourne pas rond mais ça tourne en rond … aucune progression !

  • 17 mars à 05:56 | Shalom (#2831)

    Mahatsiaro ny soratr’i lé kopé tsy ela izay : manao fomban’akoholahy fataka ireo mpisolelaka mpilelaka ny mpitondra eto amin’ity serasera ity, tsy hita izay fahaizana fa ny vava no atao be.
    Mandehana miverina mianatra e !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS