Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 24 février 2021
Antananarivo | 23h49
 

Environnement

Développement de l’écotourisme

Création du Parc Marin de « Nosy Ve » pour bientôt

samedi 5 mai 2007 | Nivo T. A.

« Développement de l’écotourisme dans le Parc Marin de Nosy Ve, Tuléar », tel est le projet qui va démarrer pour bientôt, dans le cadre du projet Wio-Lab financé par le FNUE (Fonds des Nations Unies pour l’Environnement), le gouvernement norvégien et le GEF (Global Environnement Facility). Ce projet dans la région Sud-Ouest de l’île a fait l’objet d’une signature, jeudi dernier, par ministre de l’Environnement, des Eaux et Forêts, Koto Bernard et le chargé du programme du PNUE-Nairobi, Dixion Waruinge, au cours de l’ouverture officielle de l’atelier régional sur la gestion des eaux municipales usées. Un financement de près de 140.000 dollars est alloué pour réaliser ce projet pour une durée de deux ans.

Un parc marin va être créé par PNM-ANGAP (Parcs Nationaux de Madagascar) en collaboration avec différents partenaires locaux et nationaux sur le littoral de Toliara qui renferme le troisième plus grand système de récif corallien du monde. Selon le directeur général de l’ANGAP, Guy Ramangason, plusieurs activités seront au programme, à savoir, reboisement sur les bassins versants, développement de l’écotourisme, formation des guides, assainissement de la plage, mise en place des toilettes dans le village environnant, éducation environnementale, aménagement de Nosy Ve : autant d’activités à mettre en œuvre avec la communauté de base. Nosy Ve constitue un lieu touristique avec ses espèces diverses, son îlot entouré de récifs, son site cultuel.

La première activité consiste à diminuer le phénomène de sédimentation qui étouffe progressivement les habitats et écosystèmes marins au niveau des récifs de Tuléar. La gestion des déchets dans le village d’Anankao et Nosy Ve, destinations biens connues des touristes, est également prioritaire.

48e aire protégée marine

Le Parc marin de Nosy Ve ayant une superficie de 20 000 à 80 000 ha va être classé parmi les aires protégées marines compte tenu de ses ressources et potentialités. Il est la 48 è aire protégée mise en place par l’ANGAP, à l’instar des parcs marins de Mananara-Nord, Masoala et Sahamalaza dans la région de Sofia. Le projet dans le Parc Marin de Nosy Ve est porteur à plusieurs titres pour l’écotourisme et se présente comme un levier économique puissant pour le développement.

Les communautés locales sont impliquéEs dans les processus de gestion de ce projet pilote à Tuléar. L’association des protecteurs et développeurs de Nosy Ve joue donc un rôle très important avec la commune d’Anankao dans les activités de développement de l’écotourisme dans l’île Nosy Ve.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS