Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 22 janvier 2021
Antananarivo | 22h10
 

Environnement

Environnement

Création de 5 parcs forestiers de 120 Ha chacun

lundi 11 janvier | Mandimbisoa R.

Jusqu’à un million d’arbres endémiques et à croissance rapide seront plantés dans les 5 parcs forestiers d’une superficie de 120 Ha par parc à travers le projet « Madagasikarantsika ! Ho rakofantsika ala », du ministère de l’Environnement et du Développement durable et du groupe Imperial Brands. Un accord de partenariat entre les deux entités vient d’être signé.

Ces parcs forestiers seront installés dans les régions Boeny, Atsinanana, Analamanga, Amoron’i Mania et Vatovavy Fitovinany.

Ce projet qui entre dans une des promesses présidentielles pour reverdir le pays a pour objectif de créer des emplois à travers la priorisation des mains d’œuvres locales pour l’aménagement et la sécurisation des parcs, de développer les activités créatrices de revenus à travers l’agroforesterie et la plantation d’arbres fruitiers, de faire des parcs une attraction pour les touristes nationaux et internationaux.

Le groupe Imperial Brands, précédemment Imperial Tobacco (groupe de fabricant de tabac) financera le projet dès la construction des parcs, l’aménagement du terrain, le reboisement, la sécurisation. Le ministère de l’Environnement et du développement durable quant à lui, fera appel à tous ses collaborateurs (ministères, organisations de la société civile, organismes, entreprises et populations locales) à promouvoir le reboisement et la protection de l’environnement dans le pays.

Pour cette année, le lancement de campagne nationale de reboisement prévue le 8 janvier dernier a été finalement reporté au 22 janvier, faute de pluie. En attendant, les particuliers qui souhaitent participer à cette campagne, sont invités à venir récupérer des jeunes plants à Nanisana, au bureau régional de l’Environnement et du développement durable de la région Analamanga ou à contacter le numéro 034 82 488 45 avant cette date.

12 commentaires

Vos commentaires

  • 11 janvier à 10:24 | Vohitra (#7654)

    « Madagasikarantsika ! Ho rakofantsika ala »

    Fampanantenan’ny Filou indray koa hono ity resaka ity !

    Mafy tokoa izany fitiavana hihazona ny toerana izany ka izao tonga amin’itony rediredy mampiteny ny maona itony !

    Ary izao dia itony orinasa vahiny mpamboly sy mpividy ravim-paraky ary mpanao sigara itony no mamatsy ara-bola ity tanjona ity…

    Iza moa no tsy mahalala fa mampiasa hazo betsaka ny fanamainana ny ravim-paraky ahodina ho sigara ! sa izao ilay hoe sady mitady ny tombontsoa ho azy no manafosafo ihany koa mamalifaly ny Filou ?

    Ampiakaro avo be fotsiny ny hetra sy tataonketra alaina amin’itony mpamokatra sigara itony, dia ny vola azo amin’izany alefa any amin’ny Faritra tsirairay mba hampiroboroboana ny fambolena hazo dia efa mety e ! Tsy misy ilana mifampiraharaha aminy akory mikasika izany fa atao ao amin’ny tetibola sy lalàna fampiasambola fotsiny ny mikasika izany dia ampy e !

    Tsy izany fampiroboroboana ny voly paraky izany no ilaina amin’izao fotoantsarotra izao e ! fanampoizinana ny fahasalamam-bahoaka fotsiny izany fa tokony petahana hetra avo dia avo e !

    Ity fambolena paraky ity no mibahana ny baiboho tokony hambolena sakafo any amin’ny Faritra Avaratra any, ary ity fambolena paraky ity dia mampiasa fanafody simika betsaka tokoa satria betsaka ny bibikely mamely io fambolena io, sady manimba ny tontolo iainana io no manimba ny fahasalamam-bahoaka…

    Mahagaga dia ny minisitera misahana ny Tontolo iainana hono no mifampiraharaha aminy…mbola votsa tokoa ity tomponandraikitra ity no sady soavaly vao avy any ampita, ahoana no tsy hahafantaranao fa isany fambolena tena manimba ny tontolo iainana ny fambolena paraky !

    Anontanio an’i Lucien fa fantany izany fa niasa tao Boriziny izy taloha e !

    • 11 janvier à 11:24 | Shalom (#2831) répond à Vohitra

      Dia tena mampahonena ny mahita ny toe-javatra toa izao.
      Heverin’ny mpitondra fa tsy mahalala ny zava-misy ny mpiray tanindrazana ka mody safosafona amin’ny hoe fampbolen-kazo kanefa zavatra hafa no tanjozonina.
      Dia hitabataba indray ry Inandra isany hoe faly ny hitsikera ny fanazavana toa izao, kanefa ny teny mivantana toa izao no manazava amin’ny vahoaka ny zava-misy.
      Tsy hanam-potoana handinihina izy ireo ka ilaina ny fanairana toa izao.
      Mino aho fa tsy ny vahoaka tsy mandadi-harona ihany no tsy mahalala fa na dia isika mpisesrasera eto aza, be ny toa ahy tsy mahafantatra firy ny momba itony resaka itony.

      Ary ahoana indray ni mbola antsoina hoe "Vatovavy Fitovinany" ? Fa angaha moa tsy efa nosarahina irao faritra ireo ?

    • 11 janvier à 18:06 | citoyendumonde (#4292) répond à Vohitra

      fa iza marina moa no namotika ny ala misy hazo sarobidy teto Madagasikara ?

  • 11 janvier à 11:05 | Vohitra (#7654)

    Fa inona no mahamaika anao hifikitra toa izao nefa mba olona toa nandia fianarana ihany ianao ity e ?

    Misy tombontsoa manokana ve mahatonga anao hiaro an’ity Filou ity e ?

    Sao kosa ary dia…

    Nihindrana vola 50 tapitrisa dolara tamin’ny banky iraisampirenena ny fanjakana Malagasy mba hoentina hanatanterahana ny tetikasa CASEF…ary nosafidiana manokana mba ho afaka hokaramaina ary omena asa amin’io findramambola ataontsika io ny sampana sy orinasa nisy anao ary niasanao teo aloha tany ampita alohan’ny nandraisanao io toerana io…ary amin’izay, fanaovana « fandalinana » sy fanamboarana « paikady » ho an’ny Firenena Malagasy no volavolaina amin’izany…

    Mba mhalalà menatra fa rehefa hita fa tsy mety intsony dia mialà dia mandehana mody any amin’izay nisy anao fahiny e ! Aza manala baraka tena toy izao e !

    • 11 janvier à 14:25 | lé kopé (#10607) répond à Vohitra

      Shalom,
      Apparemment , vous maîtrisez très bien le parcours de ces "atouts coeur" du Calife , qu’il envoie comme des éclaireurs pour tâter le terrain . Mes rares fréquentations avec leurs parents qui étaient à la Direction de la Solima , ou à l’Université , me permettent d’avoir une petite idée (fausse) sur leur progéniture . Mais j’ose espérer qu’une tête bien pleine et bien faite, se réveillera de cette léthargie ...qui risquera de ruiner son avenir radieux .

    • 11 janvier à 15:02 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Tsy izy ihany akory no lasa nanondrana toy izao nefa mba nateraky ny mpanao politika nitolona fony andro...

      Avy ao amin ny MFM no nivadika Tambatra ny Rainy...

      Toa an ilay iraika lahy isan ilay 12 vao noresahana teto andro vitsy...

      Ity zanak i R.A ary ilay iraika lahy vao lasa fody an ala dia zanak i S.B.

    • 11 janvier à 15:08 | bekily (#9403) répond à Vohitra

      le Filou,
      pendant la transition a laisser dépecer toutes les réserves créées par Ravalomanana , perdant les financements américains ( Ravatomanga et la soeur de Rajoelina faisaient partie des voleurs de bois de rose des réserves , comme les Chinois et métis chinois ou créoles de la cote est )
      =====> maintenant Filou créerait des hectares de réserves ??? rattrapage triste après destruction massive

      Ravalomanana était critiqué d’avoir INVESTI EN INFRASTRUCTURE ROUTIERE pour désenclaver le pays et booster les échanges économiques...par Filou & ses amis ratsirakistes !!!
      =====> maintenant Filou veut se faire passer pour l’homme de projet de travaux publics, je lui souhaite de réussir comme Ravalomanana , dans l’intêret du pays ..................

      ...............................mais tout cela ne m’empêche pas de ricaner vertement !!!!!!
      ...........................................................me disant , bon Dieu : TOUT CA , POUR CA !!!!!

  • 11 janvier à 15:22 | lé kopé (#10607)

    Une des proches du Calife était connue à Mayotte avant son accession au pouvoir .Elle a ensuite continué son œuvre de destruction massive , et d’enrichissement personnel par la suite. Contrairement à leur suffisance , il existe des preuves de traçabilité dans le parcours de chacun . Laissons le temps au temps , pour sonner le glas de la fin de la récréation . L’artificier de service est déjà fin prêt à enclencher les premières salves .

  • 11 janvier à 15:38 | kartell (#8302)

    On plonge en pleine mascarade avec ces mini-projets de parcs « forestiers « avec des arbres à croissance rapide !qui devraient assurer une conservation de l’arche de l’émergence des milieux naturels sur une surface totale de 600 hectares pour une île de 587 295 km2 !...
    Même pas une goutte d’eau dans un océan de déforestation et de tavy réunis, ce qui n’empêche pas d’en faire le buzz dans les médias à court visiblement de bonnes fausses nouvelles !...
    Mais, là où le bas blesse ce n’est pas en sachant que le financement est extérieur, la normalité absolue, mais en apprenant que le généreux mécène n’est autre qu’ Impérial Brands auquel on a masqué astucieusement le Tobacco !....
    Imperial Brands, précédemment Imperial Tobacco, est l’un des cinq grands groupes de tabac internationaux et le principal fabricant de tabac au Royaume-Uni. Il fabrique et commercialise une large gamme de cigarettes, tabacs à rouler, cigares, papiers et tubes...
    Bienvenue à ces sociétés internationales qui cherchent à se refaire une virginité partie en fumée, on arrête pas le progrès, l’émergence est prête à tout, et ce n’est qu’un tout début !..

    • 11 janvier à 16:00 | Shalom (#2831) répond à kartell

      Le point dont on n’a pas la réponse est la raison qui pousse cette société à débourser de telle somme.
      Depuis quand a-t-on vu des sociétés distribuant l’argent sans contre-partie ?
      Drôle de capitalisme sinon c’est peut-être pour cacher des ventes de terre à des sociétés étrangères (ici pour la culture de tabac) mais prétextant le reboisement pour endormir le peuple : 625ha pour une première concession.

    • 11 janvier à 19:30 | kartell (#8302) répond à kartell

      Bonsoir Shalom,
      Le renvoi d’ascenseur est évident d’autant que l’investissement est un don de la part d’un groupe industriel qui a besoin d’énormément de cache-misère pour redorer un blason parti...en fumée !..
      Dans les pays industrialisés, son commerce est voué à une lente agonie mais l’Afrique demeure son dernier eldorado qu’il faut cajoler, bichonner, amadouer !....
      Une récente étude vient de démontrer que compte-tenu des effets collatéraux du tabac : cancers et problèmes cardiovasculaires à la charge de la collectivité nationale, il faudrait vendre le paquet à 45€ pour que l’état ne mette plus la main à la poche pour soigner ses fumeurs !...
      Ici, nous n’en sommes pas là, mais ces microscopiques zoos végétaux posent des questions quand à leurs réelles utilités publiques face à une situation qui ne cesse de se dégrader ...
      D’autant qu’en créant de telles illusions, le pouvoir a meilleure conscience face à une dégradation d’un environnement qui avec les 40 millions d’habitants annoncés pour 2050 risque d’être réduit à ces seuls espaces artificiels....

  • 11 janvier à 18:53 | Stomato (#3476)

    Il en est ici qui adorent comparer Madagascar avec la France.

    Savez-vous que :
    - la France possède 25 millions d’hectares de fortes en métropole et 8 millions en outre mer.
    - l’office national des forets françaises dispose de 9000 salariés pour l’entretien des forets.
    - l’ONF gère 11 millions d’hectare des forets française de façon à entretenir et restaurer la foret.

    Madagascar va créer 600 hectares de forets. cela va représenter 0,000018% de l’effort français pour ses forêts.
    En terme humains les 9000 salariés français prennent en charge 11 millions d’hectares de foret.
    Donc pour 600 hectares il suffira à Madagascar de 9000x0,000018= 0,17 salarié !
    Combien de malagasy vont aller travailler en brousse pour mettre en place tous ces plants ?
    Et combien vont rester dans des bureaux pour volatiliser cet argent ?

    C’est pas beau les statistiques ?

    Ce qui est beau et très triste c’est ce calcul de *alopards faits par les société occidentales qui s’achètent une vertu en payant des pays (que je ne qualifierai pas ici) pour faire des plantations d’arbres pour absorber les tonnes de CO² pour compenser leur pollution.
    Ils payent loin de chez eux et sont dispensés de payer des impôts chez eux. Et n’ont aucun moyen de vérifier, voire de contrôler, ce qui est fait avec leur argent. Lequel argent peut être allègrement détourné...

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS