Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 26 juillet 2021
Antananarivo | 23h14
 

Santé

Santé publique

Covid-19 : Bilan épidémiologique

samedi 10 avril

Dernière situation de la Covid-19 du 08 avril 2021

NB : Tous les chiffres ainsi que la localisation par région des cas de contamination ci-dessous sont tels qu’indiqué par le CCO.


- Cas confirmés : 559
- Décès : 11


- Décès : 11

  • Analamanga : 05
  • Atsinanana : 02
  • Diana : 01
  • Boeny : 02
  • Sava : 01

- Nouveaux cas confirmés : 559 cas trouvés sur 1 730 testés

  • Analamanga : 439
  • Atsinanana : 06
  • Diana : 12
  • Alaotra Mangoro : 09
  • Haute Matsiatra : 07
  • Boeny : 07
  • Sava : 08
  • Atsimo Andrefana : 16
  • Vatovavy Fitovinany : 01
  • Menabe : 16
  • Analanjirofo : 08
  • Anosy : 08
  • Itasy : 07
  • Bestiboka : 04
  • Melaky : 11

- En traitement : 3 251
- Formes graves : 288

- Cumul du 23 mars 2020 au 08 avril 2021

  • Contaminés : 27 034
  • Guéris : 23 297
  • Décès : 486
  • Tests : 151 659

84 commentaires

Vos commentaires

  • 10 avril à 08:50 | Shalom (#2831)

    Eny fa sady nitombo hono ny isan’ny fitiliana ka mitombo toa izany koa izany ny isan’ny namoy ny ainy.
    Asa na mazava amin’ny kaondrana isany ny fandehan’izany tarehi-marika izany.
    Arakaraky ny ahabetsaky ny fitiliana no maha maro ny terehi-marika sy mampiseho ny tena zava-misy. Raha tsy hay izany dia mandehana miverina mianatra fa tsy mbola tara akory izao e !

    Mampalahelo ny mahita ireto mpiray tanidrazana mamoy ny ainy noho ny tsy fahaiza-mitondra’ireto tsy ampy solaitra iray trano.
    Sa fanahiniana ny tsy hifehezana izao aretina izao mba hanodinana ny saim-bahoaka tsy aha-jery ny asa ratsy ambadika ataon’ity fitondrana ity ? Ohatra ny tany fambolena any Sahamangoky omena ny arabo, ny volamena 73,5kg izay tsy hita ny tohiny fa dia sambo nilentika sns ...

    • 10 avril à 08:59 | Isandra (#7070) répond à Shalom

      Poutre,

      Efa mirediredy sisa, hoatr’ireny olona avy voan’ny COVID forme grave sasany ireny. Tena angamba mila mandray CVO, fa tena tsiiii !

    • 10 avril à 14:26 | ASSISE (#10453) répond à Shalom

      Misy hidirany amin’ny hoe : Andry ve ilay resaka Poutre e ?

      Sao mifanalabaraka eto indray manko isika.

  • 10 avril à 08:52 | Isandra (#7070)

    Je tiens à poster ici cet extrait de l’interview de Pierre Raoelina DG de la Pharmalagasy, pour répliquer les complotistes, en tête Ingahindriana nostalgique, qui ont fait circuler que Rajoelina a fait la promotion de CVO pour s’enrichir,

    M.M : Les observateurs se demandent si Pharmalagasy appartient réellement à l’Etat. Qu’en est-il ?

    P.R : « Oui, Pharmalagasy est une société détenue à 100% par l’Etat malgache. Nous appliquons les principes de bonne gouvernance, ainsi que des méthodes de gestion du secteur privé. Nous sommes le fruit de l’anticipation stratégique du président de la République, Andry Rajoelina, pour réussir cette guerre que l’humanité entière mène. Nous sommes convaincus que Madagascar apportera sa pierre à l’édifice grâce à nos scientifiques et chercheurs malgaches. Nous pouvons être fiers de ce qui a été réalisé jusqu’ici car la production de médicaments est un processus complexe ».

    M.M : Pourquoi Pharmalagasy choisit-elle la discrétion en cette période de crise sanitaire ?

    P.R : « Tout d’abord, il faut savoir et comprendre que la promotion d’un médicament n’est pas comme celle d’un produit de grande consommation. On ne peut pas faire de publicité sur le produit. C’est interdit par la loi. La loi est claire et nul n’est censé l’ignorer. Un médicament qui revendique des vertus préventives ou curatives doit avoir une AMM (Autorisation de Mise sur le Marché), en conformité avec l’article 114 du Code de la Santé.

    Les réseaux sociaux sont le terrain de nombreuses spéculations et discréditations. Nous avons confiance en notre produit dans sa version curative qui est actuellement en “phase 3” d’essais cliniques, sous la surveillance et la supervision de l’OMS. Cette approche scientifique apportera la reconnaissance du savoir-faire des chercheurs malgaches et la reconquête de la souveraineté industrielle de Madagascar”.

    M.M : Justement, il y a beaucoup de questions sur ces « essais cliniques », quelles seraient les perspectives pour le CVO+ ?

    P.R : « Sans anticiper sur les résultats de ces essais cliniques, le mérite reviendra bien évidemment aux chercheurs Malagasy. Pharmalagasy entamera alors une campagne de promotion médicale et de sensibilisation nationale et internationale. Nous pourrons dire et affirmer par des preuves scientifiques que le CVO+ est le médicament qui apportera la solution à cette guerre contre cette pandémie mondiale. En ce qui concerne la distribution, Pharmalagasy a la capacité de ravitailler les grossistes pharmaceutiques, les pharmacies et les organismes habilités sous 24H. Il n’y a donc jamais eu de rupture et il n’y a aucune crainte à avoir par rapport à l’indisponibilité du CVO+ Gélules ».

    http://www.midi-madagasikara.mg/politique/2021/04/10/pierre-raoelina-aucune-crainte-de-rupture-de-stock-du-cvo-gelules/

    • 10 avril à 13:27 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      Na dia mba ho fanajana ireo havana navelan’ny maty, sy ireo marobe mbola miady amin’ny aretina ankehitriny, ary indrindra ireo efa ambavahaona miady amin’ny fahasemporana, dia tokony mba hahatsiaro tena ny mpamosavy, tranondainga, mpisoloky, mpisavika, ny sakaizan’ota, ny sodomita…toy itony isandra itony.

      Amin’ireo olona rehetra mba hiantsoana fanajana ireo noho ny ady mafy atrehiny ankehitriny, dia voafitaka sy rendrika ary sodoka tao anaty angoantenda famitahambahoaka noho ity ranondolana sy voanjavatra C-VOPLOS ity, dia izao no vokany : ady mihantra aman’aina…sy fandaozana fisarahana amin’ny nofo !

      Efa izao no vokatry ny asa ratsy famitahambahoaka, dia mbola sahy manao dokambarotra mandrendrika olona sy mitarika olona hiroboka ao anaty fotaka mandrevo ihany ireto tsy valahara ireto…mba hisarihina ny vola any ampaosin’ireo marivo salosana sisa tavela mbola tsy fay sy tsy nanenina noho ny fanarahana anjambany !

      Iza indray hono no tompon’ity orinasa mpamatsy fitaka sy mpivarotra loza ity ?

      Koa na dia olona efa dondrona sy kentrina aza ve dia mbola hisy sahy hampiditra vola ao anatin’io amin’izao voka-dratsy naterany izao e ? Ny volampanjakana sisa no atao mangana jifaina ao hisitrahana ambony ampanga fa raha hoe izay tsy miankina, ento aho ry tongotra handositra, iza no adala hanary vola ao !

    • 10 avril à 20:58 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vohitra,

      Ity rangahy ity tena mampiseho tanteraka ny maha complotiste-haineux, jamba sy marenina tsy mahita ny zava-misy.

      Maro ireo marary no miafana avy hatrany ny aretiny rahavao avy nihinana io fanafody io, afaka manamarina izany ireo dokotera maro izay nampiasa azy io.

      Saingy indrisy misy ihany ireo dokotera mafy hatoka no tsy manaraka ny protocole ny ministera, ka tsapa fa betsaka amin’ireo marary tsaboin’izy ireo no vaomaika mihombo ny aretiny. Izany no nahatonga ny ministera ho somary hetitra tamin’ity herin’andro ity.

      Marihina fa ireo olona tsy afaka mihinana CVO noho ireo aretina mitaiza no tena voamafy ihany koa. Izany angamba no mety hampety ny ED-1 satria io azon’ny rehetra sotroina na dia ny olona taizan’aretina aza. Ny Gasy rahateo betsaka no be tension hoatranao io Ingahindriana.

    • 10 avril à 21:20 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      Efa lasa gaigy tanteraka ity sagnana kaondrana ity !

      Ireo faty mikararana sy fandevenana marobe ireo no porofo tsy azo iolahana intsony ny amin ny fampiesonana nampody mandry nentin ny C-VOPLOS sy ny ranondolana e !

      Ianareo moa ry kaondrana efa zatra mampiasa matotoa rahateo (fonctionnaires, mpifidy, mpianatra), ka maninona raha manangana matotoa mba asaina manao fijoroana vavolombelona milaza fa manangana ny maty mihintsy aza ny C-VOPLOS ?

  • 10 avril à 09:02 | Shalom (#2831)

    Misy ny Tena Gaigy Vendrana tsy ampy fisainana ka manaiky be fahatany ny kopiE/kolE.
    Hono hoe : "... Pharmalagasy est une société détenue à 100% par l’Etat malgache. ...", kay ve !
    F’angaha tsy sociale libérale indray araka ny soratry ny kaondrana isika izao ? Hoy mantsy ny kaondrana : "ny fitondrana tsy natao hikarakara fa manao fotsiny ny fomba handehanan’ny raharaha". Taiza no nisy orin’asa tamin’ny tany libérale ka 100% an’ny fanjakana ?
    Kaondrana anio, kaondrana mandra-pahafatiny.

    • 10 avril à 12:05 | betoko (#413) répond à Shalom

      Aza mianakedry fa lalina laotra ka tsy takatrin’ny saina kely nao

    • 10 avril à 12:33 | Shalom (#2831) répond à Shalom

      betoko, ntsô !
      Manan-tsaina sy avara-pianarana ary tapi-pahaizana tokoa ny foza.

      Marina ny an’i arsonist hoe : f’angaha moa izahay tsy foza mba miteny hoe anay ny fahalalana ?
      Ny hakaondranan’ny foza kosa dia iaraha-mahita toa ny masoandro be lohataona ary ny tsy fahampian-tsolaitra tsy lazaina intsony.

      Raha ny hoe miana-kendry : ny fahendrena voalohany dia ny tsy miafina ambadiky ny solon’anarana ampiasain’ny olona maro : betoko faha-firy izao ity milaza ahy ho miana-kendry ity ?

      Mianara mandrindra ny fanoratrareo e ! Tsy sarotra ny fanaovan’izany raha olona manan-tsaina sy hendry ny betoko dadanaivo, ny zinandra, sns ...

    • 10 avril à 12:36 | Isandra (#7070) répond à Shalom

      Poutre,

      Aza malaky mana-kaondrana olona hoa, fa ianao io indrindra no tena ao anatiny.

      SNCF : 100% de capital détenu par l’Etat Français. La France est elle une économie libérale ou à la Corée du Nord ?

      Vous avez besoin de CVO, qui aide aussi pour le post-Covid.

      Les investigateurs amateurs RMDM-France ne savent pas cette situation de Pharmalagasy.

      I

    • 10 avril à 13:17 | Shalom (#2831) répond à Shalom

      Aoviana no naorina ny SNCF ?
      Inona ny fitondrana tamin’izany fotoana izany ? Front Populaire (Léon Blum).
      Inona no politika nisy tany Lafratsa tamin’izany andro izany ?
      Tantara sy tahotra ny sindikà no tsy nanovana ny SNCF, kanefa amin’izao fotoana dia hezahina sarantsarahana ho orin’asa maro mba ahafahana indrindra manala miandalana ny fanjakana amin’ny fitantanan’azy.

      Tanisao hoe amin’izao taon-jato faha 21 izao ny orinasa naorin’ny fanjakana frantsay na tandrefana liberaly ary 100% ny teti-bola dia an’ny fanjakana.

      Mba diniho ihany izay soratana fa tsy vitan’ny fijerena internet dia manao vali-boraingina tsy misy fandinihina.

    • 10 avril à 13:31 | Isandra (#7070) répond à Shalom

      Poutre,

      Léon Blum :

      « Figure du socialisme, il refuse en 1920 de voter l’adhésion à la Troisième Internationale communiste ». Ny socialisme Frantsay ve azo sokajiana mitovy amin’ireny paradisa sosialiste ny tany tantsinanana ireny ? Ny poutre mety manao hoe eny.

      Raha tena ny désengagement de l’Etat no fenetra tsy maintsy hajain’ny libéralisme tsy tokony ny mamorona ihany tokony ho voarara fa na ireo eo ampelan-tanany aza tokony hamidy. Mariho ihany no orin’asa ananan’ny fanjakana Frantsay petra-bola maro an’isa.

      Tsy takatrin’ny poutre izany.

    • 10 avril à 16:40 | Shalom (#2831) répond à Shalom

      Rariny tokoa kay raha indraindray milaza i Vohitra hoe sagnagna ity kaondrana ity.
      F’angaha vitan’izay mamoaka lahatsoratra avy ao amin’i Wikipédia dia heverina fa manana ny fahalalana sy afaka miady hevitra.
      Vereno vakio tsara ny soratro, raha tsy azo dia miverena any an-tsekoly hoy aho mianatra fa mampalahelo rehefa tsy ampy solaitra tsy afa-mandinika kanefa mitonantonana miseho hiady-hevitra amin’ny olona maro toa ny eto amin’ity serasera ity.
      Olona tsy ampy solaitra ny ZATRA sy tsy MAHAY ary TSY MAHITA HEVITRA AFA-TSY ny manao kopiE/koLE, olona tsy ampy fahalalana ka tsy mahay afa-tsy ny MAKA TAHAKA (satria tsy milaza ny fototra nakany ilay hevitra sy soratra).

      NB : raha nandray ny fitondrana i Mitterand dia no-nasionalizeny ny banky sy ny orin’asa Fiantohana, 1981 tamin’izany.

      Hoy i lé kopé andro vitsy izay : ny tena loza dia itony kaondrana itony tsy mahatsapa ny aretin-tsaina mahazo azy izay asehon’ny hevitra sy ny fomba fanehoany soratra.
      Hoy aho hoe : tokony handinin-tena ihany ny foza f’efa lasa lavitra tokoa ny fahitan’ny hafa ny hakaondranan’izy ireo.

      Raha hendry tokoa, aleo mandinin-tena aloha.

    • 10 avril à 17:43 | Isandra (#7070) répond à Shalom

      Poutre,

      Hatreto aloha dia mampiseho tanteraka ny maha poutre azy. Rehefa hitany fa tsy dia makaiza ny foto-keviny dia ilay fanakaondranana no ataony fitaovana.

      Tsy takany ny hoe samy fidiran’ny fanjakana daholo na hoe manangana orin’asa amin’ny anaran’ny fanjakana na mitazona ireo orin’asa eo ampelan-tanan’ny fanjakana.

      PS : Ny Wikipedia filan’ny olona betsaka infos, milaza fa tamin’ny andron’ny socialiste Mitterand sy Pierre Mauroy efa nisy ny privatisation. Izahay dia mi profiter maximum hahafantarana zavatra, izay tsy nisy tamin’ny andro ndry poutre tany ampianarana.

  • 10 avril à 09:05 | Shalom (#2831)

    "« Sans anticiper sur les résultats de ces essais cliniques, le mérite reviendra bien évidemment aux chercheurs Malagasy. Pharmalagasy entamera alors une campagne de promotion médicale et de sensibilisation nationale et internationale."

    Iaraha-mahita eo ny tohiny na dia tsy mazava loatra aza (sans anticiper) ny tian’ity olona ity lazaina, tsy mamaly tsara ny fanontaniana napetraka.

    • 10 avril à 13:12 | lé kopé (#10607) répond à Shalom

      Nouvelle stratégie des bouffons de la République :
      - Associer la réussite du remède traditionnel amélioré (RTA) de Sieur Edmond Rakotomalala (ED1) avec le Covid Organics .
      - Profiter du succès actuel de l’ED1, pour sortir un nouveau label CVOrganics ED1, avec autorisation de mise sur le Marché , mais sans test clinique niveau 3 ... sous contrôle de l’Etat .
      - Confirmer devant toute la population , que ce Monsieur est apparenté (Maparenté), car il a été proposé pour être Député MAPAR de Fandriana , mais il a délégué son poste à un autre (son remplaçant désigné). Bref , un nouveau scénario , digne des producteurs Hollywoodiens , mais plus la ficelle est grosse , plus ça marche . La preuve ,c’est la méthode adoptée depuis le coup d’Etat de 2009 . SalutLé...Kopé.

    • 10 avril à 19:05 | Vohitra (#7654) répond à Shalom

      Tokony hiavaka tsara ny hoe :

      o fisolokiana sy famitahana vahoaka (C-VOPLOS, ranondolana )

      o ny fahazarana nifandovana sy haizatra ara-piarahamonina, ary nifanolorana ho fifanajana hanamarihina fihavanana (ireo raokandro nentindrazana sy nohajarian’ireo masintànana…)

      o ny alanenina sy ny ady farany fanavotana aina ary miantehitra amin ny finoana (ED 1)

      o Ireo fanodinana singa voajanahary mikajy ny tontolo ary entina sedraina amin’ny fikarohana sy fampiharana ara-tsiansa (IMRA, CNARP, Vaniala, Homéopharma…)

      o ny fanafody fitsaboana na koa fiarovana, vita sedra sy vita andrana, ary arovan ny porofo ara-tsiansa eo amin’ ny fahatokisana ny fahombiazany, ary misitraka fankatoavana iraisampirenena...izay natao ho fitsimbinana ny fahasalamambahoaka ho an izay tomponandraikitra amin ny Firenena misy soatoavina repobilikanina, ary sehatra hahafahana mampiasa ny volambahoaka mba hisitrahana tombontsoa iombonana…

  • 10 avril à 10:01 | citoyendumonde (#4292)

    La honte pour l’Afrique :

    • 10 avril à 12:55 | Isandra (#7070) répond à citoyendumonde

      Hihihi ! Ces Africains sont-ils devenus une référence en matière d’analyse politique pour les RMDM-France, en plus, les Ivoriens, Togolais, etc dont leur Présidents sont exemplaires en matière de la démocratie, et qu’on n’a rien à reprocher sur leur richesses ?

      Pour être populaire et avoir plus de j’aime au sein de ZD, il suffit publier de pub de la haine contre Rajoelina. Votre pub aura plus de 1k j’aime de compte fake.

    • 10 avril à 13:03 | Isandra (#7070) répond à citoyendumonde

    • 10 avril à 13:37 | Vohitra (#7654) répond à citoyendumonde

      Ainsi, selon la perception du sagnana dontsana be isandra, puisque les Gnassingbe, Byia, Ouattara, Conde, Bongo, avaient vole et continuent de piller leurs pays respectifs, donc, le calife tropical de l ocean indien a le droit et le merite, pour ne pas dire attribution, de faire beaucoup plus et la pire des choses qu eux...

      Le calife s sutoproclame ainsi comme le dauphin africain de Sarko alors...

    • 10 avril à 13:42 | Isandra (#7070) répond à citoyendumonde

      Vohitra,

      Ce qui est drôle dans cette histoire, les « tous les moyens sont bons de RMDM-France » et leur naïveté.

    • 10 avril à 13:48 | Isandra (#7070) répond à citoyendumonde

      Vohitra,

      Quand ces gens ont osé dire que Rajoelina est une honte de l’Afrique, ont ils pensé que les Présidents comme les leurs sont les fiertés de l’Afrique ?

    • 10 avril à 14:13 | Vohitra (#7654) répond à citoyendumonde

      Leurs presidents sont des pilleurs et voleurs, tandis que...

      Le calife est a la fois pilleur, voleur, mais aussi escroc, menteur, tueur, tortionnaire, faussaire, criminel, profanateur de tombeaux...

    • 10 avril à 14:15 | arsonist (#10169) répond à citoyendumonde

      Une nouvelle illustration
      du manque d’ instruction
      et de la vacuité culturelle
      des foza en général ,
      de la besileo foza femelle couillue isandra en particulier :

      Quand on dit que le tristement célèbre DJ prezidà gasy est une honte pour l’Afrique ,
      alors cette abrutie croit que l’on pense que les autres Présidents africains sont une fierté pour l’Afrique .

      Pfff !

      C’est comme si vous dîtes :
      le Caudillo était une fierté pour l’Europe ,
      alors vous pensez que le Duce et le Fuhrer faisaient la fierté de l’Europe !

      Mais pourquoi donc certains parents s’étaient-ils abstenu d’envoyer leurs enfants à l’école ?

    • 10 avril à 14:17 | Isandra (#7070) répond à citoyendumonde

      Vohitra,

      Les fautes ne se décrètent plus à notre époque. On n’est plus à l’époque de tangena.

    • 10 avril à 18:13 | arsonist (#10169) répond à citoyendumonde

      Comprenne qui pourra !

      "10 avril à 14:17 | Isandra (#7070) répond à citoyendumonde ^
      "Les fautes ne se décrètent plus à notre époque"

      Après les :
      des Gasy à "cou raid" ensuite à "cou dure"
      des Andafy qui veulent "faire le K-O" à Mada .

  • 10 avril à 13:12 | lancaster (#10636)

    Selon les nouvelles de la famille et des amis à Mada, à part ceux qui souffrent déjà modérément ou gravement de la Covid, à domicile ou dans les hôpitaux surbookes, l’attente du vaccin met les nerfs à bout. Viendra viendra pas .
     ? Éligibles pas éligibles ?. Vaccinodromes ou cabinets médicaux et pharmacies ? Tana Provinces ?, quels vaccins finalement ?, car si la décision n’est pas encore prise, cela veut dire que les commandes ne sont pas encore faites. Alors quand Svp ?
    Alors lorsqu’on apprend que certains officiels se sont fait soigner et vacciner à l’etranger, que d’autres à double nationalité se feront vacciner à travers les ambassades, que d’autres encore feront venir par des voies mystérieuses des vaccins pour certains privilégiés, le commun des mortels est las d’attendre les tergiversations des décideurs.
    Beaucoup comme moi-même ont été vaccinés en Europe. Mais cela ne nous empêche pas de penser au sort de nos compatriotes. Je vois mal ma famille à Soanierana Ivongo vaccinée. Doivent-ils monter à Tana malgré la fermeture des routes ? Chez qui aller une fois arrives à Tana ?
    Bref on n’est pas sorti de l’auberge.

    De grâce mesdames et messieurs les décideurs, donnez aux Malagasy l’esperance D’une date de commencement des vaccinations de masse. Dites des maintenant les organisations logistiques à mettre en place. Dites quelles villes et régions vont en bénéficier. N’attendez pas que la panique, la désorganisation, le bordel s’installe pour prévoir dès maintenant les bonnes Mesures à prendre.

    L’heure est grave. La patrie est en danger. SOS SOS COVID A MADA.
    Attention au délit de non assistance à peuple en danger. On a vu le désordre dans la prise en main de la famine dans le sud. A cela s’ajoute cette grave pandémie de la Covid. Que faire ?

    • 10 avril à 13:27 | lé kopé (#10607) répond à lancaster

      Lancaster ,
      Merci pour ce rappel à propos des Andafy tant dénigrés par les caciques du régime . En effet , la plupart de la Diaspora sont déjà vaccinés , ou le seront dans les prochains jours ( 2ème Injection). Mais cela ne les empêche pas de penser à leurs compatriotes qui se débattent tous les jours ,et qui tombent comme des mouches . On attend chaque jour , les mauvaises nouvelles qui peuvent concerner chaque famille , et nous prions pour que des solutions soient prises rapidement .Mais avec le retard pris par notre inscription au COVAX FACILITY , nous risquons d’attendre longtemps , et de compter nos victimes .
      ISANDRA et BETOKO , sachez (sachets)que cela vous concerne , et nous luttons pour que tous les Malagasy sans exceptions bénéficient de ces vaccins . A moins que , comme votre Calife l’a annoncé , c’est l’OPPOSITION qui va être vacciné en bénéficier en premier !!! CHICHE.

    • 10 avril à 14:07 | ASSISE (#10453) répond à lancaster

      Priez celui ou celle qui vous croyez, que ça s’arrange dans les meilleurs T.

      Comprenons aussi ce qui se passe ailleurs : Europe, USA, UK, Inde, Chine, Russie et ces pays soient disant producteurs de vaccin contre cette pandémie.

      J’espère que COVAX Facility n’est pas une promotion d’article commercial que les règles ne seront que : premier venu premier servi. Les habitués du classement farany.

      Au vu de ce qui se passe, la crise du vaccin est en marche, ESPERONS comme des IMBECILES que très bientôt et dans les plus brefs délais, comme Président il l’a dit, nous aurons 100M-500M-1.000M doses de vaccins car la crise est bien réelle. On peut rêver, toujours en mode IEM.

      Si vaccin sera là, de quelle côté il va rentrer et par où il va commencer, gestion ô gestion, VOAFEHY !!!

      Aza manahy ary aza be fanontaniana, ny mpitondra tsy mikorapaka satria efa voafehy, isika koa mila tony.

      MITONIA MITONIA ry vahoakako, izaho eto ihany.

  • 10 avril à 13:12 | lancaster (#10636)

    Selon les nouvelles de la famille et des amis à Mada, à part ceux qui souffrent déjà modérément ou gravement de la Covid, à domicile ou dans les hôpitaux surbookes, l’attente du vaccin met les nerfs à bout. Viendra viendra pas .
     ? Éligibles pas éligibles ?. Vaccinodromes ou cabinets médicaux et pharmacies ? Tana Provinces ?, quels vaccins finalement ?, car si la décision n’est pas encore prise, cela veut dire que les commandes ne sont pas encore faites. Alors quand Svp ?
    Alors lorsqu’on apprend que certains officiels se sont fait soigner et vacciner à l’etranger, que d’autres à double nationalité se feront vacciner à travers les ambassades, que d’autres encore feront venir par des voies mystérieuses des vaccins pour certains privilégiés, le commun des mortels est las d’attendre les tergiversations des décideurs.
    Beaucoup comme moi-même ont été vaccinés en Europe. Mais cela ne nous empêche pas de penser au sort de nos compatriotes. Je vois mal ma famille à Soanierana Ivongo vaccinée. Doivent-ils monter à Tana malgré la fermeture des routes ? Chez qui aller une fois arrives à Tana ?
    Bref on n’est pas sorti de l’auberge.

    De grâce mesdames et messieurs les décideurs, donnez aux Malagasy l’esperance D’une date de commencement des vaccinations de masse. Dites des maintenant les organisations logistiques à mettre en place. Dites quelles villes et régions vont en bénéficier. N’attendez pas que la panique, la désorganisation, le bordel s’installe pour prévoir dès maintenant les bonnes Mesures à prendre.

    L’heure est grave. La patrie est en danger. SOS SOS COVID A MADA.
    Attention au délit de non assistance à peuple en danger. On a vu le désordre dans la prise en main de la famine dans le sud. A cela s’ajoute cette grave pandémie de la Covid. Que faire ?

    • 10 avril à 13:35 | arsonist (#10169) répond à lancaster

      Oui , lancaster !
      Vous ressentez bien l’angoisse des Gasy lambda résidents à Mada .
      Et je comprends ça.
      Mais vous semblez oublier trois choses concernant les vaccins anti covid19 :
      1. sur le marché mondial mondial l’offre est très en-dessous de la demande
      2. Bokassa gasy n’a pas les moyens de financiers de surenchérir pour obtenir satisfaction
      3. Le poerapoerisme , le werawerisme et le dedakisme de Bokassa gasy ne sont pas véritablement des atouts pour obtenir la sympathie des non-Gasy ; sympathie qui est loin d’être négligeable dans ce monde de brutes.

  • 10 avril à 14:00 | Isandra (#7070)

    Record de contamination en France, depuis une année, presque 85.000 nouveau cas en 24 le 8 avril, 345 décès. Là bas, les pompes funèbres ne sont pas chômées. Bien que les 13 millions des Français sont vaccinés.

    • 10 avril à 14:18 | arsonist (#10169) répond à Isandra

      Pauvres Français !

      Heureux Madagougouesques conduits par leur illuminé Bokassa gasy vers le paradis !

    • 10 avril à 14:19 | ASSISE (#10453) répond à Isandra

      Effectivement, rien à voir avec nos 27.000M, après un an de COVID-19, 150.000 testés.

      GUINESS SCORE.

      Bravo MADA !!!

    • 10 avril à 15:09 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Assise,

      Protocole de test en France, qui est à peu près même que celui appliqué à Madagasitsara :

      < Quand faire un test Covid RT-PCR ou antigénique ?

      - En cas de symptômes évocateurs de COVID-19, dit cas suspect ;
      - Tous les cas contact ;

      De ce fait, le nombre de test dépend des nombre de ces deux cas.

    • 10 avril à 17:23 | akam (#7944) répond à Isandra

      - ne t occupe pas tu ne comprends rien.
      - Maintenant que je t ai entre les dents, je ne te lache plus. Pour moi "Qui ne dit mot consent"comme quoi t as pas soigné l amiral car il a ete, d un le premier homme politique qui a clame la vaccination et de deux, celui qui a refuse ta potion. Donc tu l as tue. De plus je reitere que tu fais partie des tueurs dont ce pauvre peuple subit actuellement.
      - T es entrain d encenser a nouveau une Pharmagasy, substitut de l’ imra, qui developpe un produit a vocation curative alors que contre un virus, je te le redis : il n y a rien...vu que t as pas fait des etudes et que tu pioches a gauche et a droite pour dire des khonneries...j insiste pas Cependant la stupidite temoignee /un vaurien qui n a jamais gueri, tu peux la reecouter en boucle afin que tu jouisses. Mais un khon qui reclame une reconnaissance et une reconquete est un aveu de reparation qui ne peut promouvoir l efficacite de la medecine traditionnelle. En te mettant derriere Tedros, qui n est que la risee de ses collegues blancs de l OMS, tu te fourres les doigts dans le nez. L inaudibilite de sa representante locale ici en dit long.
      - Surtout n oublie pas que l OMS, n est qu une organisation qui n a aucune decision sanitaire au niveau des nations. La preuve est le ridicule qu ils ont essuye lors de leur visite a Wuhan ( que 1 and apres la naissance de la pandemie et zero rapport sur l’ origine du virus).
      - Ou sont passes les 800millions USD que t as recus ? car c est pour les 25 millions de gasy que tu liquides actuellement. Ce qui veut dire que, y compris toi, tu ne vaux qu 32USD (800millions/25millions). Je parle bien de ta vie et pas ce que tu vaux quotidiennement ou mensuellement. CVD qu un zebu vaut plus que toi, enfin le monde a l envers.
      - Surtout, n oublie pas que la digitalisation de tes finances exigee par tes creanciers internationaux ne te permettra pas d utiliser autrement tes prets. Si Georgieva va t allouer 338 millions USD ton ministre des finances ne pourra pas depenser sans compter.

    • 10 avril à 18:10 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Akam,

      Maintenant que je t ai entre les dents, je ne te lache plus. Pour moi "Qui ne dit mot consent"comme quoi t as pas soigné l amiral car il a ete, d un le premier homme politique qui a clame la vaccination et de deux, celui qui a refuse ta potion. Donc tu l as tue.

      On n’a pas soigné Amiral ? Où a t il rendu son dernier souffle ? Dans un hôpital, ce que je sache. La famille de l’Amiral a déclaré qu’il est mort de problème cardiaque.

      Pour les restes de vos écrits, ce ne sont que les délires d’un complotiste comme tant d’autres, qui existent sur le net.

    • 10 avril à 19:19 | akam (#7944) répond à Isandra

      - Propos rejete. Dans le monde, tu apprends quotidiennement qu un mort du covid est enterre des le lendemain. Car il n y a aucune exception, meme au babakoutoland. Donc il n y a que les esprits simples comme toi qu on gave de tout et n importe quoi.
      - L amiral habitait loin des bas-quartiers ou les morts abondent actuellement de foyer en foyer. Lieux ou les deces ne sont pas affiches, car publier des annonces dans un journal genere un cout supplementaire que ces pauvres gens n en ont pas. un ariary est un ariary. Sinon il n y aurait pas 95% de travailleurs informels dans ce pays.
      - L amiral avait tout pour payer les soins ce qui laisse presager qu il ne devait pas finir de la sorte. Vues les consignes sanitaires internationales a enterrer immediatement les morts, rien ne plaide en ta faveur. papi zano pourra t aider car il vient de perdre son fameux pote Arsene.
      - Je m abstiens de parler de putsch avec toi, car c est ta specialite. Quand aux gasy que t as vendus pour 800millions USD, t as la non assistance des personnes en danger. Les chiffres parlent d eux memes : 3000 disparus des 26000infectes (ce qui suppose qu au lieu de 300 morts au 31 dec 2020, il y a 10 fois plus). Ces morts ne peuvent pas etres effaces de ta conscience. Pour une pretendue chretienne comme toi revois tes fameux 10 commandements . Sinon va te confesser a Pedro...il sera ravi d ecrire ses memoires au babakoutoland

    • 10 avril à 19:58 | Maestro (#7313) répond à Isandra

      @ Isandra.

      La famille de l’Amiral a déclaré qu’il est mort de problème cardiaque.

      Ta Gu.ule Grosse P. Je ne suis pas tout à fait Militaire mais je ne peux accepter qu’on ne dise pas la vérité concernant ce Militaire même si je le hais au plus profond de moi. Il est mort du Covid, oui je dis bien du Covid mais dans un Pays où les Dirigeants sont des Incapables je pense qu’il va falloir faire la Guerre pour un Meilleur Lendemain. What else ?

    • 11 avril à 07:59 | dahalo (#8794) répond à Isandra

      Isandra,

      Vous ne pouvez pas vous arrêter de dire des bêtises . Ne parlez même pas de protocole à Madagascar. Hier j’ai perçu quelques symptômes j’ai demandé à faire un test il n’y en a même pas et c’est pareil pour des amis qui habitent loin de la ou je suis, plus de test non plus . Alors arrêtez vos k.o.n.e.r.i.e.s
      Il y en a marre. Faites venir ces vaccins le plus vite possible, commander les tests, prévoyez les vaccinodromes comme tout le monde ici vous le dit mais vis à vis desquels vous restez sourdes, prevoyez les stockages, les personnels vaccinants, faites faire des formations s’il le faut, mais p.u.t.a.i.n réagissez au moins dans le bon sens ne serait ce qu’une fois car on sait que cela ne fait pas partie de vos habitudes de pompiers pyromanes

  • 10 avril à 14:32 | arsonist (#10169)

    Bokassa gasy , ses dévoués et autres sympathisants ne devraient pas voir cette vidéo qui ne contient que des fake news pour eux :

  • 10 avril à 14:53 | Besorongola (#10635)

    POUR LES PRO RAOKANDRO UN VACCIN C’EST UN RÊVE INACCESSIBLE ! ILS AURONT LARGEMENT LE TEMPS DE DEVENIR MULTIMILIONNAIRES JUSQU’EN 2023.

    Cas de la France.
    15.15%
    des Français ont reçu au moins une dose de vaccin, 5.21% ont reçu les deux doses.

    Il reste à vacciner au moins
    44.85%
    des Français avant d’atteindre un taux de vaccination de 60%.

    N.B. : un taux de vaccination de 60% ne permet pas nécessairement d’atteindre une immunité collective.

    Source des données : CovidTracker / Ministère de la Santé.
    Évolution
    Pour vacciner l’ensemble de la population adulte (52 millions de personnes) d’ici à août 2021, il faudrait injecter 577 268 doses chaque jour.
    Au rythme actuel (moyenne des 7 derniers jours), l’objectif de vacciner l’ensemble de la population adulte serait atteint le 6 avril 2022..
    Pour chaque personne vaccinée, le coût reviendrait finalement à 31 euros. À titre de comparaison, un vaccin contre la grippe coûte entre 6 et 10 euros. À cela s’ajoute le prix des « super-congélateurs », relativement rares.

    Cas de Madagascar.
    Il paraît qu’il existe du ED 1 contrefaçon sur les marchés alors que le CVO n’a jamais connu ce genre de problème. La question est de savoir qui ont intérêt à ce que le ED1 ait cette réputation de contrefaçon aux yeux du publique ?

  • 10 avril à 16:53 | Shalom (#2831)

    Henri Ratsimbazafy : "Fa sao ianao e ! Fa sao ianao mihevitra" fa hanadino ny fandefasana ny hafatra mahazatra isika.

    Na dia eo aza ny loza mandindona aterak’ity valan’aretina lazain’ny fitondrana fopla fa voafehiny, dia tsy atsahatra velively ny mampatsiahy ny teny nataony.

    Tsy adino velively ny Velirano miseho isan’andro : Aoka tsy ho adino ny tsiahy mahazatra sy zava-misy marina mikasika ny raharaham-pirenena

    TRAGEDIE DU ROI CHRISTOPHE (DJ TSY AMPY SOLAITRA)

    IZA AMIN’IRETO ARY NO TANTERAK’I DJ Roi Christophe ?

    Valin-teny tsotra no angatahina : vita, tsy vita na mbola tsy vita.
    Mijanona ity lalao ity rehefa miala eo amin’ny toerany io fitondrana fopla io.

    - Carte VISA ho an’ny mpianatry ny Anjerimanontolo
    - Fidinan’ny vidin-tsolika @ antsasany
    - Fanagadrana izay mitsikera ny fitondrana : Tsy hisy intsony filoham-pirenena hanagadra anao noho ny hevitra tsy mitovy..
    - 200 000 ar ny karama farany ambany
    - Bulding marobe
    - 50 000 logements
    - 4x4 afaka mananika tendrombohitra
    - Drônes miady amin’ny dahalo
    - Miami
    - Côte d’Azur
    - Parking EPP
    - Tanamasoandro
    - Piscine olympique
    - Puce-n’omby
    - Tramway
    - Fambolena Coton Tuléar
    - Paris (Antsihanaka)
    - Fizarana tany 1ha isan’olona
    - Angidimby 10
    - Fitaovana manara-penitra ho an’ny miaramila
    - Fiakaran’ny vidin’ny lavanily
    - Panneaux solaires anti-delestage
    - Angovo sy rano ho an’ny daholo be mora vidy
    - Fampianarana maimaim-poana
    - Fahasalamana ho an’ny daholo be tsy an-kanavaka
    - Asa ho an’ny rehetra
    - Indostria ho an’i Madagasikara
    - Ny vehivavy sy ny tanora ho an’ny ho avy
    - Fahampiana sy fahaleovantena ara-tsakafo
    - Fitantanana ny harena voa-janahary an’i MAdagasikara
    - Fitantanana manan’andraikitra ny faritra
    - Ny spoaro, rehereham-pirenena
    - Ady amin’ny kolokolo
    - Làlana Ambilobe Vohémar, Tetezana Ampasika, Anosizato, RN44 izao indray autoroute Tanà Toamasina
    - Orin’asa isaky ny faritra 22
    - Tranomaizina manokana ho an’ny mpanao kolikoly
    - Kit scolaire + feutre (???)
    - Comptoir d’Or de la BFM
    - Karaman’ny filou isam-bolana homena ny faritra
    - Ho foanana ny sénat
    - Oniversite isam-paritra
    - Karniem-pokotany misy "CODE BARRE" manara-penitra
    - Ravalomanana no filohan’ny mpanohitra
    - GasyCar
    - Kianja manara-penitra
    - Téléphérique (Sans budget, sans étude d’opportunité) MERCI LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)
    - Ozinina momba ny fambolena any Itasy
    - Drônes
    - RN 13 : si je ne termine pas la réhabilitation de cette route, je ne ferai plus de politique
    - La plus grande cimenterie d’Afrique
    - Usine éthanol Ambilobe
    - Locomotives FCE avec les Wagons ...
    - Flyover Antananarivo andrefana
    - Ordinateur par Fokontany
    - Handrakotra ala an’i Madagasikara (Guiness record fambolen-kazo)
    - Tsy andoavambola ny fampianarana eny amin’ny fanabeazana fototra (maro ny nikatona satria tsy mandray karama ny mpampianatra FRAM )
    - Digitalisation bourses d’études
    - Plan Marshall
    - Iles Eparses

    ... Sao misy mazoto ny hanoy.

  • 10 avril à 16:54 | Shalom (#2831)

    Henri Ratsimbazafy : "Fa sao ianao e ! Fa sao ianao mihevitra" fa hanadino ny fandefasana ny hafatra mahazatra isika.

    Na dia eo aza ny loza mandindona aterak’ity valan’aretina lazain’ny fitondrana fopla fa voafehiny, dia tsy atsahatra velively ny mampatsiahy ny teny nataony.

    Tsy adino velively ny Velirano miseho isan’andro : Aoka tsy ho adino ny tsiahy mahazatra sy zava-misy marina mikasika ny raharaham-pirenena :
    Ireto ny toe-javatra tsy mbola mazava ka handrasana ny tohiny :

    - MBS : notapahina ny fifanarahany tamin’ireo orin’asa telo tsy miankina
    - Ireo mpikaraman’ady "serbes"
    - Kianjan’ny Demokrasia
    - 26 janoary 2009
    - 07 febroary 2009
    - Bonbon sisety
    - Resaka doublon
    - Gadra tany Farfangana
    - Fitaovam-piadiana naiditra antsokosoko
    - Ireo gros bras vahiny (mercenaires)
    - Ilay fiara Escalade naiditra an-tsokosoko
    - Miaramila tany Amparafaravola
    - Ecrans plats (MinInter)
    - Resaka Rolly Maercia
    - Volamena tatsy Morisy
    - Volamena tatsy Comores
    - Satro-boninahitra Ranavalona
    - Volamena 73,5 kilao
    - Fanodinkodinana ny fanampiana COVID-19
    - Ny vidin-tsolika
    - Ny delestazy
    - Ny rano maloto
    - Orinasa madinika mpanao làlana tsy voaloan’ny fitondrana ny volany
    - Tifitra ny 18 febroary, mpianatra maty tatsy Toamasina
    - Varotra ny Nosy Mitsio
    - Fifanekena amin’ny sinoa
    - Vy any Soalala
    - Tsy fandoavana ny vatsimpianarana 4 volana miampy fitaovana ho an’ny mpianatry ny anjerimanontolo Toamasina
    - Tsy fandoavana ny karama 4 volana an’ny mpiasan’ny anjerimanontolo Toamasina
    - Ny GRAPHITE tsy hita izay mba nahasoa ny vahoaka malagasy
    - Ny Hazan-dranomasina lasan’ny vahiny ka mivanaka ny mpanjono malagasy

    ... Sao misy mazoto ny hanoy.

  • 10 avril à 18:27 | arsonist (#10169)

    La besileo foza femelle couillue isandra tente désespérément de faire croire aux Gasy
    que les tests et méthodes de diagnostic de la covid pratiqués
    d’une part en France
    et d’autre part à Madagougou
    sont pareils

    Il est vrai que ce que ce qui exposé dans l’article dont ci-dessous le lien est pratiqué avec habileté dans les hôpitaux manara-menitra [Je plaisante]

    https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2021-02/fiche_-_dyspnee.pdf

    Remarquer quand même que quand un ministre foza ressent la moindre alerte ,
    il se barre fissa à l’Etranger se faire soigner .

    • 10 avril à 20:19 | ASSISE (#10453) répond à arsonist

      Manao hevi-potsy Inandra dia ny isa no amboamboariny.

      Na ilay manao kajy mihintsy no olany.

  • 10 avril à 18:57 | Antony (#9838)

    CVO ery CVO etsy ! Fa angaha raha averimberina tenenina foana lay hoe CVO dia mahasitrana tampoka !
    Fa saingy ny ilaharan’ny olona eny Mahazoarivo aloha dia ED1 fa tsy CVO :
    https://www.youtube.com/watch?v=qm4VLA9_Hcs
    https://2424.mg/epidemie-des-attroupements-par-centaines-a-mahazoarivo-pour-se-procurer-le-remede-traditionnel-ed1/

  • 10 avril à 19:23 | Jacques (#434)

    Samedi, open bar.

    On le sait tous, le bokassa gasy, hormis le fait d’être escroc-voyou, est un tartarin sans égal. La moindre occase et c’est la fête afin que sa cour s’y prosterne ou que la plèbe abêtie l’applaudisse. Dans une dizaine de jours, le 20 avril plus précisément, allait-il organiser une fête ? Hummm...le 20 avril, pourquoi cette date ? Pourquoi la fêter, cette date ? Qu’a-t-elle de spécial pour qu’il la fête ?
    Personnellement j’ignore s’il a planifié des réjouissances ce jour-là mais si ça devait être le cas, je ne m’en étonnerais pas.

    Mais au fait, ça vous rappelle quoi, cette date du 20 avril ? Tilt, eh ben voilà, rembobinez vos souvenirs, c’est l’anniversaire du CVO, zieutez un peu :

    Ah, c’était une belle journée pour le bokassa gasy, ce jour du 20 avril 2020. Personne n’a rien vu venir et dans ses propos cette immense déclaration, je cite " ON PEUT CHANGER L’HISTOIRE DU MONDE ENTIER ". Le CVO était ainsi né, un médicament qui guérit donc ce satané covid-19 qui emmerde le monde entier. Le bokassa gasy damait le pion (excusez du peu) à la communauté scientifique mondiale dans ses petits souliers quant à la recherche d’une thérapeutique idoine pour cette maladie.

    Mais, vous interrogez-vous assurément, comment est-il parvenu à un tel prodige ? Oui on pensait à un prodige dans un premier temps sauf que, oui sauf que c’est le fait tout simplement d’une pure canaillerie. Quelques jours plus tôt cette arsouille avait reçu d’une ONG, La Maison De L’Artemisia, un document-projet de lutte contre le covid-19 mais au lieu de s’y conformer il se précipite plutôt vers l’élaboration d’un médicament aux prétendues vertus préventives et curatives contre le covid. L’IMRA - il l’a voulu ainsi - serait le découvreur de ce médoc miracle que le monde entier allait sûrement acheter car c’est plus l’argent qu’autre chose qui l’excitait.

    En extase, le bokassa gasy, une étoile au firmament, tout lui était permis et ce jusqu’à même interdire de cours les élèves qui s’obstineraient à refuser le fameux nectar :

    Et surtout y a pas intérêt à froisser le bokassa gasy, vous pourrez le payer très cher. Le boss de l’Académie de Médecine, le Pr. Razanaparany, l’a appris à ses dépens pour avoir quelque peu évoqué les éventuels risques quant à la prise de ce bidule. Quelques jours plus tard, après avoir été convoqué par le bokassa gasy, il a dû virer de 180 degrés dans ses discours.

    Au final, qu’en est-il vraiment de cette pisse-mémé ? Euh, une grosse blague, des conneries. Déboire et déception de l’Afrique qui l’avait (le bokassa gasy) défendu au début, des morts à la pelle à Madagougou.

    https://fr.africanews.com/2020/07/25/covid-organics-desillusion-africaine//

    https://www.koolsaina.com/video-vendeur-de-cercueils-declare-recevoir-commandes-par-jour/

    Ps. Pour la route :

    • 10 avril à 19:44 | arsonist (#10169) répond à Jacques

      Avec le poerapoerisme ,
      le werawerisme
      et le dedakisme ,
      on peut bluffer tout le monde un certain temps ,
      ou bluffer certains [surtout les foza] tout le temps ;
      mais on ne peut pas bluffer tout le monde tout le temps .
      [Paraphrase de Lincoln]

      [Poerapoera , werawera , dedaka : mots que j’ai redécouverts sur actutana , grâce aux posts des potes sur ce forum-ci]

    • 10 avril à 20:16 | ASSISE (#10453) répond à Jacques

      La prophétie ????

      Juhanna do Sao Paolo, développé en conférence TvM.

      En sus du spectacle.

    • 10 avril à 20:29 | Vohitra (#7654) répond à Jacques

      Jacques,

      On peut bien se poser la question qu est-ce qu on avait pu faire a Zanahary pour qu Il nous inflige la pire des sanctions et le malheur par suite de la presence parmi nous de ces escrocs et bandits reunis ce 20 avril 2020 ?

    • 10 avril à 21:28 | Jacques (#434) répond à Jacques

      10 avril à 20:29 | Vohitra (#7654) répond à Jacques

      Bonsoir Vohitra,

      Hélas Vohitra, hélas. J’espère qu’un jour ils paieront leurs forfaits.

    • 10 avril à 21:47 | Jacques (#434) répond à Jacques

      10 avril à 19:44 | arsonist (#10169) répond à Jacques

      Des mots nouveaux, j’aime bien. Très fort, le gus d’Actutana.

    • 10 avril à 22:14 | arsonist (#10169) répond à Jacques

      En visitant actutana , le Gasy et le Zanatany qui ont la double culture
      [celle spécifique à notre Île à nous , mais pas une double culture des autres]
      1. se sent tout de suite très à l’aise : quelles délices !
      2. se rend compte que la réalité existante à l’heure à Mada et que vivent nos populations sont une anomalie de l’Histoire
      [j’ai écrit à dessein réalité au singulier , puisque l’état même dans lequel se trouve le pays est singulier : ça ne devait et ne pouvait pas être comme ça]

    • 10 avril à 22:43 | arsonist (#10169) répond à Jacques

      Correctifs :
      1. se sentent tout de suite
      2. se rendent compte

    • 11 avril à 12:33 | akam (#7944) répond à Jacques

      Jacques,
      On a bien apprecie tes cocktails...pour cette fois-ci je t invite a l apero
      Covid à Madagascar : la guerre de l’oxygène
      - Alors que les autorités viennent enfin de confirmer leur intérêt pour les vaccins, Madagascar subit une vague de Covid-19 plus virulente encore que celle de 2020. Les centres de santé sont déjà pleins. Et surtout, une pénurie d’oxygène provoque des décès évitables.Si le sifflement s’arrête, les malades savent qu’ils vont mourir. Si le bruit s’arrête, c’est que l’oxygène ne sort plus de la bouteille. Vide. C’est que l’oxygène ne pallie plus les défaillances des poumons des personnes atteintes d’une forme grave de Covid, les condamnant à étouffer lentement.
      IL Y A BEAUCOUP PLUS DE FORMES GRAVES ET ELLES SURVIENNENT PLUS VITE : Actuellement, la vie de milliers de gens est ainsi suspendue à la fourniture d’oxygène, lequel se fait rare… Car une nouvelle vague de Covid frappe Madagascar depuis une quinzaine de jours. « C’est pire qu’en 2020, affirme un responsable du village Voara, un centre de traitement de l’État à Antananarivo. La grosse différence, c’est qu’il y a beaucoup plus de formes graves et qu’elles surviennent plus vite. Les patients ont aussi rajeuni : la majorité n’a que 50 ou 60 ans. Beaucoup ne présentent aucune comorbidité. 211 nouveaux cas par jour : C’est le variant sud-africain qui est en partie responsable d’une telle aggravation. Il circule dans le pays, comme l’a confirmé à Jeune Afrique l’Institut Pasteur de Madagascar qui a séquencé les génomes du virus.
      LES RUES DE LA CAPITALE N’ONT JAMAIS VU PASSER AUTANT DE CORBILLARDS : À Madagascar, selon les autorités, une moyenne de 211 nouveaux cas apparaît chaque jour depuis le 20 mars et les décès officiels restent globalement inférieurs à 10 par jour. Mais les chiffres reflètent-ils bien la réalité ? Ces jours-ci, chacun connaît un malade ou un mort… Les fils d’actualité Facebook sont couverts d’avis de décès et les rues de la capitale n’ont jamais vu passer autant de corbillards. Le besoin d’oxygène a donc explosé et les fournisseurs ne suivent pas. Dans les hôpitaux, dans les maisons, et même dans les rues, c’est la guerre de l’oxygène. Ce 3 avril au matin, un camion transportant une dizaine de bouteilles a été attaqué dans le quartier populaire de 67-Hectares, à Antananarivo. « Avec des amis, on passe nos nuits à chercher de l’oxygène auprès de petits revendeurs », explique un homme inquiet, chargeant des petites bouteilles sur sa moto. « Si on échoue à trouver de l’oxygène un seul jour, ma mère risque de mourir », affirme un autre, qui a déjà perdu deux proches à cause du virus.
      EN UNE SEMAINE, IL Y A EU 8 MORTS DANS LA CHAMBRE DE 6 OÙ ÉTAIT MON PÈRE:Ces deux-là gardent leurs patients à la maison. Car tous les hôpitaux sont déjà pleins… et manquent eux aussi d’oxygène. Au CHU Anosiala, pourtant réservé aux victimes du Covid, un garde-malade raconte : « En une semaine, il y a eu 8 morts dans la chambre de 6 où était mon père. En fait, c’est le seul qui n’est pas mort. » Deux personnes sont d’ailleurs décédées en pleine nuit parce que la livraison d’oxygène était en retard…250 euros par jour pour le précieux gaz ; « Ils ont admis mon père hier soir à la seule condition qu’on amène nous-mêmes l’oxygène, raconte un proche qui décharge des bouteilles de son pick-up. Et encore, j’ai dû faire jouer mes contacts. » L’homme dit payer près de 250 euros par jour pour le précieux gaz, soit plus de cinq fois le salaire minimum local. La semaine dernière, l’hôpital subissait aussi des coupures de courant intermittentes qui éteignaient les concentrateurs d’oxygène… Sollicités, les médecins et la direction de l’hôpital ont refusé de répondre à Jeune Afrique sans l’accord du ministère de la Santé. Pour bien comprendre la gravité de la situation, il faut savoir que les patients souffrant de problèmes respiratoires modérés peuvent se contenter d’un concentrateur qui aspire l’air ambiant et administre un flux maximum de 10 litres par minute. Mais les formes graves nécessitent 15, 20, 25, voire 30 litres par minute. Il faut donc de l’oxygène pur en bouteille ou en prise murale dans les hôpitaux équipés. Et une bouteille de 7 m3 avec un débit réglé sur 25 litres ne délivre ce gaz vital que pendant six heures.Une situation pire en province ; En province, la situation est souvent pire. À Tamatave, l’hôpital Be possède bien un générateur à oxygène. « Mais il ne fonctionne pas », ont confirmé plusieurs médecins à JA. Les prises murales ne servent donc à rien et les équipes se débrouillent avec quelques concentrateurs…

      Apres t auras le plat de resistance

    • 11 avril à 12:36 | akam (#7944) répond à Jacques

      voici le plat du jour : digere bien car ca a fait vomir le gerant :

      EN UNE SEMAINE, IL Y A EU 8 MORTS DANS LA CHAMBRE DE 6 OÙ ÉTAIT MON PÈRE:Ces deux-là gardent leurs patients à la maison. Car tous les hôpitaux sont déjà pleins… et manquent eux aussi d’oxygène. Au CHU Anosiala, pourtant réservé aux victimes du Covid, un garde-malade raconte : « En une semaine, il y a eu 8 morts dans la chambre de 6 où était mon père. En fait, c’est le seul qui n’est pas mort. » Deux personnes sont d’ailleurs décédées en pleine nuit parce que la livraison d’oxygène était en retard…250 euros par jour pour le précieux gaz ; « Ils ont admis mon père hier soir à la seule condition qu’on amène nous-mêmes l’oxygène, raconte un proche qui décharge des bouteilles de son pick-up. Et encore, j’ai dû faire jouer mes contacts. » L’homme dit payer près de 250 euros par jour pour le précieux gaz, soit plus de cinq fois le salaire minimum local. La semaine dernière, l’hôpital subissait aussi des coupures de courant intermittentes qui éteignaient les concentrateurs d’oxygène… Sollicités, les médecins et la direction de l’hôpital ont refusé de répondre à Jeune Afrique sans l’accord du ministère de la Santé. Pour bien comprendre la gravité de la situation, il faut savoir que les patients souffrant de problèmes respiratoires modérés peuvent se contenter d’un concentrateur qui aspire l’air ambiant et administre un flux maximum de 10 litres par minute. Mais les formes graves nécessitent 15, 20, 25, voire 30 litres par minute. Il faut donc de l’oxygène pur en bouteille ou en prise murale dans les hôpitaux équipés. Et une bouteille de 7 m3 avec un débit réglé sur 25 litres ne délivre ce gaz vital que pendant six heures.Une situation pire en province ; En province, la situation est souvent pire. À Tamatave, l’hôpital Be possède bien un générateur à oxygène. « Mais il ne fonctionne pas », ont confirmé plusieurs médecins à JA. Les prises murales ne servent donc à rien et les équipes se débrouillent avec quelques concentrateurs…
      NOUS NE POUVONS PAS BRANCHER DIRECTEMENT LES BOUTEILLES SUR LES PATIENTS CAR NOUS MANQUONS DE DÉTENDEURS : Le second centre de la ville, l’hôpital Morafeno, possède, lui, un générateur qui fonctionne. Mais le nombre de patients surpasse celui des prises murales. L’établissement possède aussi des bouteilles. « Mais nous ne pouvons pas les brancher directement sur les patients car nous manquons de détendeurs », regrette un médecin. Une vingtaine de patients seraient déjà morts par manque d’oxygène, selon un autre praticien. De leur côté, les fabricants d’oxygène ne parviennent pas à satisfaire la demande, malgré tous leurs efforts. Chez Eole, le principal fournisseur des hôpitaux publics de la capitale, les équipes travaillent nuit et jour, pour offrir une capacité d’environ 350 bouteilles de 7 m3 par tranche de 24 heures. « Nous avons dépassé le pic de la demande de l’an dernier depuis deux semaines déjà », assure Dina Razafiarisoa, la directrice d’exploitation. Couvre-feu de 21 heures à 4 heures : Face à la catastrophe sanitaire, les autorités ont ouvert des centres spéciaux comptant près de 450 places – déjà toutes occupées. Samedi soir, le président Rajoelina a aussi annoncé un couvre-feu de 21 heures à 4 heures et la fermeture des frontières de plusieurs régions, dont celle de la capitale. Le chef de l’État a estimé les besoins du pays à 600 bouteilles par jour et a annoncé une production prochaine de 800 unités. Il a aussi annoncé la participation de Madagascar au programme de vaccination onusien, Covax, pour les pays à faible revenu.
      LE FMI A ACCORDÉ À LA GRANDE ÎLE UN NOUVEAU PLAN D’AIDE DE 312,4 MILLIONS DE DOLLARS:Fort heureusement, l’argent frais ne manque pas. Le 29 mars, le FMI a accordé à la Grande Île un nouveau plan d’aide de 312,4 millions de dollars avec un décaissement immédiat de 69,4 millions. Le 10 mars, c’est la Banque mondiale qui fournissait 150 millions de dollars. L’an dernier, Madagascar avait aussi reçu plus de 800 millions de dollars de financement Covid, selon un décompte du ministère des Finances. « C’est pathétique ! Mourir par manque d’oxygène en 2021… s’emporte le proche d’un patient. Que font l’État, les ambassades et les bailleurs de fonds ? »
      ca vient de Jeune Afrique Emre Sari 6 avril

  • 10 avril à 19:31 | Shalom (#2831)

    10 avril à 18:10 | Isandra (#7070) répond à Isandra ^

    Akam, ...
    La famille de l’Amiral a déclaré qu’il est mort de problème cardiaque.


    C’est la propagande foza.
    Qui est fiable, le régistre de l’hopital ou la parole de la famille ?

    Je reprends ce que j’ai écrit il y a quelques jours : le corps de deba a été enveloppé de cellophane hermétique comme le veut le protocole en cas de mort de covid-19 lors de son transfert à la morgue.
    Ce sont des Cadres de l’Arema et 2 officiers supérieurs qui ont décidé de la lui enlever pour lui donner le bain et de l’habiller ensuite de la tenue d’Amiral.
    Malheureusement pour eux, les deux officiers aussi sont morts quelques jours après et du covid-19.
    Et c’est pour cela que l’enterrement de deba a eu lieu rapidement.
    Et sa fille encore en soins intensifs à l’HOMI, qu’est-ce qu’elle a ? De la grippe aussi ?

    • 10 avril à 19:48 | arsonist (#10169) répond à Shalom

      Les membres de la famille de Deba
      ainsi que
      la besileo foza femelle couillue isandra
      sont-ils des médecins légistes ???

    • 11 avril à 02:07 | Rainingory (#11012) répond à Shalom

      COMPLÉMENT,

      Colonel Vahinisoa sy Colonel Tsidisa, nisy ny nanatrika ny fandevenana ny filoha Ratsiraka ..samy maty alina..

    • 11 avril à 03:07 | arsonist (#10169) répond à Shalom

      Bokassa gasy et ses dévoués foza ne reconnaîtront jamais que de nombreux Gasy meurent de la covid19 .
      Parce que la pisse-mémée de Bokassa gasy n’est que de la foutaise célébrée par des inconscients .

    • 11 avril à 09:03 | Shalom (#2831) répond à Shalom

      11 avril à 03:07 | arsonist (#10169) répond à Shalom ^
      ...
      Parce que la pisse-mémée de Bokassa gasy n’est que de la foutaise célébrée par des inconscients


      ... Des inconscients kaondrana tsy ampy solaitra !
      Attendons voir leurs réponses prouvant qu’ils sont encore plus mauvais.

  • 10 avril à 20:03 | Shalom (#2831)

    Tsetsatsetsa tsy haritra :

    Fanontaniana tsy nahitam-baliny efa napetrako tamin’ny taona 2014.

    Fa nahoana kay no nesorin’i DJ tsy ampy solaitra tamin’ny fotoanan’ny tetezamita ilay soratra teo amin’ny sari-vongan’i Lieutenant Albert Randriamaromanana manao hoe : ".... maty notifirin’ny mpanjana-tany frantsay." (sari-vongana ery Ampitifirana Ankatso).
    Fa naninona no nesorin’ilay kaondrana io ireo teny hoe "maty notifirin’ny mpanjana-tany frantsay" ireo ?
    Fa araka ny hevitry DJ fopla, notifirin’iza kay Randriamaromanana ?
    Ary alàlana avy aiza sy fahefana avy amin’iza no ahafahany manala ireo teny ireo ?

    Mbola ho halpitsahivina azy ireny fa ts’tin fotsiny !

    • 10 avril à 23:07 | Shalom (#2831) répond à Shalom

      ... hampatsiahivina ...

    • 11 avril à 09:17 | lysnorine (#9752) répond à Shalom

      NY LT. RANDRIAMAROMANANA SY NY 29 MARTSA 1947
      Re Shalom 10 avril 2021 à 20:03
      « Tsetsatsetsa tsy haritra :
      « Fanontaniana tsy nahitam-baliny efa napetrako tamin’ny taona 2014.
      « Fa nahoana kay no nesorin’i DJ tsy ampy solaitra tamin’ny fotoanan’ny tetezamita ilay soratra teo amin’ny sari-vongan’i Lieutenant Albert Randriamaromanana manao hoe : ".... maty notifirin’ny mpanjana-tany frantsay."
      [...]
      « « ARY ALÀLANA AVY AIZA SY FAHEFANA AVY AMIN’IZA NO AHAFAHANY MANALA IREO TENY IREO ? »

      F’angaha moa nila alàlana na tamin’iza na tamin’iza izy rehefa NANAIKY NY FANONGANANY FANJAKANA ny antokom-panao pôlitika sy ny mpilalao pôlitika tamin’ny nanaovany sonia tamin’ny 16 Septambra 2009 ny « FEUILLE DE ROUTE POUR LA SORTIE DE CRISE À MADAGASCAR – ENGAGEMENTS DES ACTEURS POLITIQUES MALGACHES » ?

      Mety ny mampahatsiahy ny tantaran’ny Lt RANDRIAMAROMANA MATIMATY FOANA noho ny VELA-PANDRIKA nataon’ny JINA MPIVAROTRA TANINDRAZANA taminy :

      1) Informations de Madagascar N° 1668
      Jeudi 29 AVRIL 1948
      LES ÉVÉNEMENTS DE MADAGASCAR.
      EXECUTION.
      L’ex-lieutenant Randriamaromanana né le 12 juin 1913 à Ankadisotoy (Madagascar), condamné à mort le 22 juillet 1947 par le Tribunal militaire permanent de Tananarive, pour trahison et provocation à la trahison, a été passé par les armes, le mercredi 28 avril 1948 à 6 h. 58, au champ de tir de la garnison de Tananarive.

      Le recours en grâce ayant été rejeté par M. le Président de la République, le condamné en a été prévenu le mercredi 28 avril à 6 heures, par le Commissaire du Gouvernement en présence de Me Hacquard avocat défenseur, du pasteur Becker, de M. Dubois, directeur général de la Sécurité, du chef d’escadron Touya du Cabinet du Haut Commissaire, du capitaine Girai, juge d’instruction militaire et du capitaine Pliquet greffier.

      Randriamaromanana s’est entretenu avec son avocat et le pasteur Becker de 6 heures à 6 h. 35.
      APRÈS L’EXÉCUTION, TROIS SECTIONS APPARTENANT À DES UNITÉS DE LA GARNISON ONT DÉFILÉ DEVANT LE CORPS.

      2) TRIBUNAL MILITAIRE PERMANENT DE TANANARIVE séant à Tananarive
      PROCÈS-VERBAL D’INTERROGATOIRE OU DE CONFRONTATION

      L’an mi neuf cent quarante-sept, le dix-sept avril à 14h. 45.
      Après avoir extrait de la prison militaire de Tananarive.
      Devant nous, GIRAUX, capitaine de Justice militaire, juge d’instruction militaire, assisté de DUFFET, adjudant-chef commis greffier a été amené à notre Cabinet le lieutenant RANDRIAMAROMANANA Albert, du 1er R.M.M., dont la PREMIÈRE COMPARUTION est constatée par procès-verbal du QUATORZE AVRIL 1947 : constatons que l’inculpé nous a déclaré renoncer expressément au droit qui lui est accordé de n’être interrogé qu’en présence de son conseil ou lui dûment appelé et l’avons interrogé comme suit :

      S.I. Aucune opération n’était prévue contre l’État-Major et le Quartier Général car le but poursuivi était essentiellement de se procurer des armes et des munitions pour en doter mes détachements.
      [...]
      DEMANDE : Qui vous a fourni des renseignements sur les armes et les munitions stockées à la D.A.T. ? N’est-ce pas le tirailleur RANDEVO Pierre ou JOËL Sylvain ?
      RÉPONSE : À la réunion du 28 mars 1947 [Zoma alina teny Tanjombato, tao amin’ny tranon’i Joël Sylain] étaient présents trois employés de la D.A.T. dont JOËL Sylvain et le tirailleur RANDEVO Pierre. C’est un employé que je ne connaissais pas et dont j’ignore le nom qui m’a dit que vingt boîtes chargeurs garnies en vue de l’essai des armes et quatre-vingt F.M., 400 fusils mousquetons et un certain nombre de revolvers et de pistolets existaient dans les magasins et les ateliers de l’armurerie. D’autre part, JOËL Sylvain m’a confié que des fausses clés avaient été préparées et mises au tableau pour ne pas attirer l’attention et permettre l’entrée des assaillants dans les locaux. Le tirailleur RANDEVO Pierre devait prendre toutes dispositions utiles pour que, soit par désignation, soit par permutation les hommes de garde soient gagnés à la cause.

      s.i Le sergent-chef RAZAFINANTOANINA, qui je crois faisait partie de la C.A.T. stationnée à Fiadanana, m’avait dit qu.il se chargeait du sabotage des véhicules au D.M.A.
      [...]

      DEMANDE : Quel était le chef de toute l’organisation du mouvement pour l’ensemble de l’île et quel était le chef de l’organisation pour Tananarive ?
      RÉPONSE : À mon avis, et d’après ce que j’ai pu comprendre à la réunion du 27 mars à Antanimena [Alakamisy hariva na alina tao amin-dRakotondrabe Sanuel], le CHEF DE l’ORGANISATION POUR L’ENSEMBLE DE L’ÎLE ÉTAIT RAVELONAHINA AIDÉ DE RAKOTONDRABE SAMUEL, les chefs pour l’organisation de Tananarive : RAKOTONDRAVAO et son camarade qui porte des lunettes et qui possède une petite voiture.

      DEMANDE : Les chefs du mouvement, lors de la réunion du 28 mars 1947, n’avaient-ils pas décidé de faire sauter les centres vitaux de la ville et de faire occuper celle-ci militairement ?
      RÉPONSE : Au cours de la réunion du 28 mars 1947, RAKOTONDRAVAO avait dit : « NOUS METTRONS TOUT À FEU ET À SANG » et nous occuperons militairement la ville ; j’ai protesté véhément et dit à plusieurs reprises que JE ME BORNERAIS À M’EMPARER DES ARMES ET DES MUNITIONS pour constituer ensuite « UN RÉDUIT » à AMBOHIMANGAKELY.
      (Hotohizana)

    • 11 avril à 09:23 | lysnorine (#9752) répond à Shalom

      NY LT. RANDRIAMAROMANANA SY NY 29 MARTSA 1947
      Re Shalom 10 avril 2021 à 20:03

      TRIBUNAL MILITAIRE PERMANENT DE TANANARIVE séant à Tananarive
      PROCÈS-VERBAL D’INTERROGATOIRE OU DE CONFRONTATION
      (Tohiny)

      DEMANDE : À qui avez-vous remis le plan d’attaque que vous avez élaboré le 28 mars 1947 ?
      RÉPONSE : IL N’Y A PAS EU DE PLAN GÉNÉRAL D’ ÉLABORÉ. À chaque chef de détachement j’ai remis une feuille volante sur laquelle j’ai marqué au crayon les ordres relatifs à la mission. CES PLANS N’AVAIENT PAS ÉTÉ CONÇUS À L’ AVANCE mais ont été préparés à la réunion, en quelques heures, sur les renseignements de dernière minute.

      DEMANDE : JOËL Sylvain prétend que le plan d’attaque lui fut remis en mains propres par RAZAFINDRALAMBO [Thomas]. Qu’avez-vous à dire ?
      RÉPONSE : Il s’agit uniquement du plan d’attaque de la D.A.T. que j’avais donné à RAZAFINDRALAMBO placé à côté de moi à la réunion pour qu’il le remette à Joël Sylvain, qui se trouvait dans un coin de la pièce.

      DEMANDE : Pour quelles raisons votre projet d’attaque de TANANARIVE n’a-t-il pas été mis à exécution ?
      RÉPONSE : À la fin de la réunion du 28 mars 1947 tout était décidé pour que l’action ait lieu dans la nuit du samedi au dimanche comme je vous l’ai indiqué. En revenant à TANANARIVE avec RAKOTO Philippe, RAKOTOARISON [Rakotoarisaonina] Augustin, et RAKOTOARISON Émile et RATSIMANDRESY Joseph, j’ai été pris de remords ; j’ai constaté chez mes camarades UN MANQUE D’ENTHOUSIASME, et alors j’ai demandé au lieutenant RAKOTO Philippe ce qu’il pensait des graves décisions que nous avions prises, je lui ai offert eu égard à ses charges de famille de se retirer du mouvement s’il considérait que c’était trop risqué pour lui ; il m’a répondu : « J’ALLAIS VOUS EN PARLER », sur ces entrefaites les trois autres camarades nous ont rejoints et LEUR AYANT POSÉ LA MÊME QUESTION ils me firent mesurer LES CONSÉQUENCES CATASTROPHIQUES du soulèvement que nous avions projeté. ÉTANT personnellement DANS LE MÊME ÉTAT D’ESPRIT, J’AI alors DÉCIDÉ, D’ACCORD AVEC MES CAMARADES, de ne pas mettre à exécution le plan. Nous sommes alors retournés à Tanjombato et j’ai dit à JOËL Sylvain et à RAZAFINDRALAMBO qu’il fallait renoncer à ce qui avait été décidé étant donné les graves conséquences qui pouvaient en résulter et j’ai demandé de communiquer notre décision à tous les membres.

      DEMANDE : De votre propre déposition à la Sûreté générale le 3 avril 1947 et de la déposition du nommé RAKOTOARISAONINA [Augustin], il semble ressortir que vous avez renoncé à mettre à exécution votre plan, car les moyens dont vous disposiez étaient nettement insuffisants et que le soulèvement vous semblait voué à un échec certain. Qu’avez-vous à dire ?
      RÉPONSE : Comme je viens de vous le dire, ce n’est pas par suite de l’insuffisance des moyens que j’ai renoncé au plan que j’avais élaboré mais parce que j’ai mûrement réfléchi au DÉSASTRE que l’insurrection pouvait entraîner.

      DEMANDE : Il semble que vous auriez pu réfléchir à ce que vous faisiez avant de donner votre adhésion au parti et surtout avant d’élaborer un plan qui, s’il avait réussi, aurait abouti au massacre certain des militaires et civils français de l’île
      RÉPONSE : J’ai été MUTÉ À MAJUNGA PAR MESURE DISCIPLINAIRE parce que j’AVAIS FAIT DE LA POLITIQUE À FIANARANTSOA. À Majunga j’ai été révolté par la situation inférieure politique, sociale et économique des malgaches en général vis-à-vis des étrangers, Indiens, Chinois et Grecs, AUXQUELS APPARTIENT LA CÔTE OUEST DE MADAGASCAR, sans compter que la CÔTE EST EST SOUS LA DOMINATION COMMERCIALE DES CHINOIS et que leurs tentacules enserrent petit à petit les hauts-plateaux. J’ai eu à ce sujet de nombreuses conversations avec mon capitaine de compagnie Leviandier. C’est dans cet état d’esprit que je me trouvais lorsque Rakotoarison [Rakotoarisaonina Augustin] et Ratsimandresy sont venus me trouver pour me faire adhérer au JINA. En prêtant serment je n’ai eu en vue que la délivrance de mon pays, sans réaliser les conséquences auxquelles mon serment me liait. Quelque temps après, ayant mûrement réfléchi, j’avais décidé de casser mon serment lorsque je reverrais Rakotoarison [Rakotoarisaonina A.]. Lorsque j’ai été convoqué à Tananarive, comme témoin devant le Tribunal Militaire, j’ai trouvé l’occasion belle pour me renseigner et revoir Rakotoarison [Rakotoarisaonina A.]. Lorsque ce dernier est venu me trouver et qu’il m’a dit que le parti devait passer à l’action dans la nuit du 29 au 30 mars 1947, je me suis laissé entraîner par une IMPULSION que je n’arrive pas encore à déterminer. Ce n’est qu’après avoir établi le plan d’attaque de Tananarive que j’ai mesuré la gravité de mon acte.

      (Hotohizana)

    • 11 avril à 09:30 | lysnorine (#9752) répond à Shalom

      NY LT. RANDRIAMAROMANANA SY NY 29 MARTSA 1947
      Re Shalom 10 avril 2021 à 20:03
      TRIBUNAL MILITAIRE PERMANENT DE TANANARIVE séant à Tananarive
      PROCÈS-VERBAL D’INTERROGATOIRE OU DE CONFRONTATION
      (Tohiny)

      DEMANDE : Qu’avez-vous fait le samedi 29 et le dimanche 30 Mars 1947 ?
      RÉPONSE : Le samedi matin vers 8 heures je me suis rendu chez RAKOTOARISON Émile [mpanjaitra tao Soarano] où j’ai attendu RAKOTONDRAVAO et son camarade. Dès que ceux-ci furent arrivés, je les ai mis au courant de la décision que j avais prise, comme ils n’avaient pas encore pré[ve]nu leurs partisans du secteur civil, ils sont partis donner des ordres ; j’ai attendu leur retour jusqu’à quatorze heures, comme ILS NE REVENAIENT PAS, je suis rentré chez moin où je suis resté jusqu’au lendemain matin.
      [NB : TOA TSY NAMPITA ILAY BAIKO IZY IREO satria nisy tonga teny SOANIERANA ihany ny hariva na ny alin’ny 29 Martsa ny namany hitaona ny fitaovam-pidiana sy ny kesika misy bala havoaka avy ao amin’ny D.A.T. dia hampidirina amin’ny kamiaon-dRAKOTONDRABE Samuel. Tsy nisy kamiao tonga dia samy nirifatra nandositra daholo, TATITRA TAMINAY AVY AMIN’IRAY TAMIN’IZY IREO IZANY.]

      Le dimanche matin, je me suis rendu chez le Député RABEMANANJARA vers 7heures 30 pour essayer de savoir si le M.D.R.M. était l’âme du complot. RABEMANANJARA m’a répondu que le M.D.R.M. n’était pas au courant de l’insurrection qui devait avoir lieu dans la nuit du 29 au 30. ; de là je suis allé chez RAKOTOARISON (Emile ?] pour avoir des renseignements et ensuite avec ce dernier chez RAKOTO Philippe. J’ai demandé à ce dernier de garder le pistolet m’avait prêté la veille. L’après-midi (Alahady 30 Martsa), j’ai été convoqué à la Caserne du 1er R.M.M.à BETONGOLO. J’ai été arrêté le mercredi (2 Aprily) vers 15 heures.
      [...]
      DEMANDE : Étiez-vous en relation avec le Docteur RAVOAHANGY ?
      RÉPONSE : Non, je l’ai vu deux ou trois fois à FIANARANTSOA et un jour je lui ai offert le thé.

      S.I. RABEMANANJARA était un de mes camarades de jeunesse à TANANARIVE, mais je n’avais pas de rapport avec lui. Depuis qu’il est Député, je ne l’ai vu que deux fois, une fois à FIANARANTSOA et une fois à MAJUNGA.
      [...]
      Lecture faite à l’inculpé du présent Procès-Verbal., il a déclaré ses réponses fidèlement transcrites qu’il y persiste et il a signé avec nous et le Greffier.

      3) « LE PROCÈS DES HUIT INCULPÉS »

      nalaina tamin’ny GAZETY FANDROSOAM-BAOVAO

      Tsaroana fa tamin’ny ny 22 Jolay 1948 no nivoaka ny didim-pitsarana miaramila nanameloka ny lietnà Randriamaromanana sy ny namany enin-dahy :

      . RANDRIAMAROMANANA Albert (lieutenant, voaheloka ho faty sy hahintsan-galona)
      . JOËL SYLVAIN (mécanicien ajusteur, tao amin’ny Direction de l’Artillerie de Tananarive na DAT, voaheloka ho faty)
      . RANDEVO Pierre (miaramila, 15 taona miasa mafy)
      . RAZAFINDRAIBE (sergent, 10 taona miasa mafy)
      . RAZAFINANTOANINA Abel (sergent-chef, dimy taona miasa mafy)
      . RAMALAZA (miaramila, dimy taona miasa mafy)
      . RASAMOELINA (sergent) : dimy taona miasa mafy
      . RAKOTO Philippe (lieutenant de réserve, AFAKA MADIODIO)

      TOY IZAO ARY NY TENIN’NY LIETNÀ RANDRIAMAROMANANA TENY AMIN’NY FITSARANA AZY :

      Le lieutenant [R]Andriamaromanana fut appelé le premier.

      Le Président le laissa faire un long récit de sa vie et des circonstances qui le déterminèrent à prendre part dans cette affaire pour laquelle il comparait en justice aujourd’hui.

      [R]Andriamaromanana fit un long exposé dont nous donnons ici le résumé :

      « En 1923, je suis admis à l’école des enfants de troupes. En 1931, j’ai été à l’Exposition Coloniale en France, je suis nommé caporal en 1934, et sergent en 1935. J’ai servi en France et de retour ici, j’ai travaillé à la SÛRETÉ GÉNÉRALE. En 1938, j’ai suivi les cours de perfectionnement, je suis promu adjudant en 1940, et lieutenant en 1943 .

      (Hotohizana)

    • 11 avril à 09:35 | lysnorine (#9752) répond à Shalom

      NY LT. RANDRIAMAROMANANA SY NY 29 MARTSA 1947
      Re Shalom 10 avril 2021 à 20:03

      3) « LE PROCÈS DES HUIT INCULPÉS »
      Exposé de Randriamaromanana
      (Tohiny)

      « Quant à l’indépendance de Madagascar, c’est quelque chose qui me tient au cœur, et je m’étonne de ce que l’on me le reproche maintenant . »

      ̶ Je ne vous le reproche pas, réplique le Président, mais je désire savoir quand avez-vous commencé à faire de la politique ?

      « La majorité de la population a adhéré au M.D.R.M. et L’ON NE PEUT PAS ME REPROCHER D’AVOIR ÉTÉ EN BONS TERMES ET EN CONTACT AVEC LES DIRIGEANTS DE CE PARTI. Lors des élections en novembre (1946), j’ai pris part à la politique, alors que j’étais à Fianarantsoa. Ayant été affecté à Majunga, je ne m’occupais plus de politique. Mais là, mon cœur s’émut au spectacle des misères que firent aux Malgaches les Hindous [KARANA]. À Majunga est venu me voir Rakotoarison Augustin [RAKOTOARISAONINA, JINA], porteur d’un papier OÙ FIGURAIT MON NOM. Il était accompagné de RATSIMANDRESY [Joseph, JINA, mpivarotra tao Soarano) . Il ne me disait presque rien., car, m-a-t-il dit, il n’a pas le droit de révéler son secret avant d’avoir obtenu mon serment. Ce serment comprenait certaines rites dont l’imposition de la main droite sur la tête etc. Mais le but est d’aimer sa patrie et de lui faire son indépendance. »

      Ce fut matière à controverse, le Président ayant ajouté « obtenir l’indépendance par tous les moyens quels qu’ils soient ». [R]Andriamaromanana réplique véhément : « l’obtenir par tous les moyens légaux ». Et lorsqu’il lui fut demandé si celui qui lui avait fait prêter serment était membre du M.D.R.M. ou d’autre, il répondit : « Qu’il appartienne au M.D.R.M. ou à d’autre, il n’y a qu’une chose, l’indépendance de Madagascar. »

      Il dit aussi que Rakotoarison (RAKOTOARISAONINA) ne lui avait pas précisé les moyens qu’on emploiera pour obtenir l’indépendance, il n’avait pas de même donné le nom du Chef, et IL AVAIT PARLÉ DE RASETA D’UNE MANIÈRE VAGUE.

      Il continue son exposé :

      Le 20 Mars, je fus convoqué devant le Tribunal Militaire de Tananarive comme témoin. J’ai vu Rakotoarison (Rakotoarisaonina) AUX FINS DE ME DÉLIER DU SERMENT que j’avais fait à Majunga. Il me dit alors : « Allez-vous reculer, alors que nous allons attaquer le 29 mars ? Une réunion eut lieu à Antanimena [chez Rakotondrabe] le 23 (25 ?) mars, j’y assistais à titre de curiosité et ce qui me frappa, ce fut l’absence de Rakotoarison [Rakotoarisaonina Augustin] ; Ravelonahina et Rakotondrabe étaient présents, un silence glacial accueillit mon entrée. Les conversations sur l’attaque projetée contre Tananarive ne reprirent que deux heures après ; ils étaient environ 30 hommes illuminés de patriotisme.

      Une autre réunion eut lieu aussi le 27 mars chez Rakotoarison [RAKOTOARISAONINA], mais rien ne fut décidé, le lendemain 28 mars, nous nous réunîmes à Tanjombato chez Joël Sylvain.

      Ce fut le 28 mars à Tanjombato, chez Joël Sylvain, que fut établi le plan d’attaque. [R]Andriamaromanana, APRÈS S’ÊTRE ENQUIS DE NOUVEAU DU VÉRITABLE CHEF et qu’il lui fut répondu qu’il viendra incessament, prit des feuilles de papier et dressa le plan d’attaque de Tananarive. « On a parlé, dit-il, d’un plan bien établi, ce n’est pas vrai, c’est un plan que j’ai improvisé et jeté à la hâte sur des feuilles de papier volantes. »

      Cette réunion dura jusqu’au petit jour et l’on ne se sépara qu’à 4 heures du matin. Il fut décidé que Tananarive sera divisé en deux secteurs. Ceux du Secteur Nord placé sous le commandement du lieutenant en retraite RAKOTO Philippe s’empareront des casernes d’Ampahibe et de Betongolo.

      Ceux du Sud sous celui de Randriamaromanana s’empareront des casernes, des canons, des munitions et feront sauter la poudrière de Soanierana. L’attaque d’Ivato fut aussi décidée ; les gens et les armes seront transportés par camion [qui devait être fourni par RAKOTONDRABE Samuel] et les amis qui sont sur place se (joindront) à eux ; ils se chargeront de mettre le feu aux hangars, aux aéroplanes et aux munitions.

      Telle fut la décision prise dans la nuit du vendredi au samedi 29 Mars ; l’attaque fut prévue pour la nuit du samedi 29 au dimanche, quelque temps après minuit, le signal sera donné par la coupure de la lumière [par sabotage d’ANTELOMITA par RABEARISOA Seth qui avait refusé de le faire comme voulait l’y obliger RAVELONAHINA Edmond ], un coup de sirène et un coup de fusil ou de canon. Qu’il y ait échec ou succès, le point de ralliement sera Ambohimangakely,village situé à 8 kilomètres à l’Est de Tananarive sur la route de Tamatave. Pourquoi faire ? « Je sais, dit [R]Andriamaromanana, que tout ne finira pas là, la répression viendra et pour éviter la démolition de Tananarive, je préfèrerai m’éloigner. Et là (à) Ambohimangakely, je suis décidé de mourir avec les quelques amis patriotes. »

      (Hofaranana)

    • 11 avril à 09:39 | lysnorine (#9752) répond à Shalom

      NY LT. RANDRIAMAROMANANA SY NY 29 MARTSA 1947
      Re Shalom 10 avril 2021 à 20:03

      3) « LE PROCÈS DES HUIT INCULPÉS »
      Exposé de Randriamaromanana
      Tatitra avy tamin’ny gazety FANDROSOM-BAOVAO
      (Tohiny sady farany)

      Tel fut le plan adopté dans la nuit du vendredi à Tanjombato, une chose nous surprend :

      « Aussitôt la décision prise, dit [R]Andriamaromanana, aussitôt, je fus résolu à tout décommander. Je m’aperçus que C’ÉTAIT DE LA DÉMENCE ET UN VÉRITABLE SUICIDE. »

      Nous verrons plus loin les rôles joués par ses amis, ainsi qu’il ressort de leurs dépositions, mais il y a lieu de dire au préalable que [R]Andriamaromanana a tout fait pour annuler le plan établi.

      Ce samedi matin, il donne des instructions pour qu’on abandonne le projet d’attaque ; il va lui-même par- ci, par-là , pour donner des ordres de ne rien entreprendre dans la nuit du samedi, date indiquée. Au lieutenant retraité Rakoto Philippe, il dit d’y renoncer d’autant plus qu’il est vieux, malade et père de famille nombreuse. Il vit Razafindralambo Thomas auquel il fit part de l’abandon du plan. Il dit de même à Rakotondravao qui lui répliqua : « Pourquoi reculer, alors que les Européens d’Antelomita ont tous été tués ? »

      [R]Andriamaromanana déclare avoir abandonné son plan pour deux raisons :

      1°- IL NE CONNAIT PAS LE VÉRITABLE CHEF OU LE DIRIGEANT DE CETTE AFFAIRE, IL N’Y A QUE DES JEUNES GENS ENFLAMMÉS. IL CONSIDÈRE ALORS CETTE AFFAIRE COMME ENFANTILLAGE.

      2°- Il remarque que certains amis de Soanierana semblent être indécis. Il reconnait, sans ambages, avoir été l’auteur du plan, en être seul responsable et l’avoir de son chef abandonné, sans pression de qui que ce soit.

      Randriamaromanana nie formellement deux choses : l’une, l’argent destiné à l’achat d’alcool, il n’en était jamais question ; l’autre, le poison qu’on se serait proposé de verser dans les repas des européens. « Ce n’est pas vrai, s’écrie-t-il, il s’agit d’un somnifère, le gardenal, et C’EST LE FILS RAVELONAHINA (SOLOFO) QUI L’A SUGGÉRÉ. »

      Le dimanche 30 Mars, Randriamaromanana vit Rabemananjara, lui demanda qui était le véritable chef de cette concute (?conspiration). RABEMANANJARA SE MIT EN COLÈRE ET S’ÉCRIA : « CELA N’A JAMAIS EXISTÉ ET JE NE L’ADMETTRAI JAMAIS ; OPPOSEZ-VOUS À CES IMBÉCILES. »

      Le même dimanche vers 10 heures du matin, ayant appris que Moramanga avait été attaqué, que tous les préparatifs sont pris à Tananarive, et ayant moi-même été appelé, je me suis considéré comme prisonnier, raconte Randriamaromanana.

      Le lundi 1er avril, il rencontra Joël Sylvain, lui expliqua l’impossibilité de faire la rébellion, UN EFFECTIF DE 300 HOMMES SANS RENFORTS ET SANS ARMES N’ÉTANT RIEN.

      « Mais, dit le Président, vous avez déclaré "Nous ne pouvons pas accepter ce massacre des Malgaches, Tananarive doit entrer en action". Vous avez dit à vos amis que vous l’attendrez dans la soirée. Vous vous êtes rendus à la caserne où vous avez rencontré Joël Sylvain et Ranaivo Charles. »

      ̶ Oui, j’ai vu Ranaivo Charles, mais je lui ai déclaré que CE SONT DES DESSEINS DE TÊTES BRÛLÉES ».

      Randriamaromanana parle aussi d’une chose que la plupart des inculpés confirment : ceux qui les ont recrutés, engagés à faire cette attaque leur ont déclaré que les PADESM se soulèveront en masse en vue de massacrer les Hovas, et que LEUR PROPRE ACTION DEVRAIT DEVANCER LA LEUR. Randriamaromanana avoue lui-même que CE SONT DES BOBARDS.

      Après la déclaration de Randriamaromanana, le Président donne la conclusion suivante : « C’est un garçon intelligent, ayant consciencieusement rempli son service ; mais lorsqu’il s’est mêlé de la politique, il en arrive là, à cette affaire à laquelle nous assistons.

      Randriamaromanana regagne son siège.

    • 12 avril à 07:30 | lysnorine (#9752) répond à Shalom

      FAMENON’ « NY LT. RANDRIAMAROMANANA SY NY 29 MARTSA 1947 »
      Re Shalom 10 avril 2021 à 20:03

      Ao amin’ny « lysnorine 11 avril à 09:35 répond à Shalom ^ » etsy aloha
      « NY LT. RANDRIAMAROMANANA SY NY 29 MARTSA 1947 »
      3) « LE PROCÈS DES HUIT INCULPÉS »
      « Exposé de Randriamaromanana »
      dia :
      Misy ireto andalana ireto, avy amin’ilay TATITRA nataon’ny gazety « FANDROSOAM-BAOVAO, izay mety tsy hazava loatra amin’ny mpamaky, mirakitra ny nanambaràn’ny Lt RANDRIAMAROMANANA teny amin’ny Fitsarana azy ny NAHAGINA ny JINA mpioko nivory tao amin-dRAKOTONDRABE Samuel tetsy Antanimena (Paraky Bateravola) ny ALAKAMISY 27 Martsa alina [fa TSY ny Alahady 23 Martsa akory] raha vao niditra izy sy ny NAHANTÀRANTARA ny fampiantranon’izy ireo azy, ary ny NANAJANONY avy hatrany nandritra ny adiny roa ny fikaonan-dohany momba ny hanafihana an’Antananarivo :

      « Le 20 Mars, je fus convoqué devant le Tribunal Militaire de Tananarive comme témoin. J’ai vu Rakotoarison (RAKOTOARISAONINA Augustin) AUX FINS DE ME DÉLIER DU SERMENT que j’avais fait à Majunga. Il me dit alors : « Allez-vous reculer, alors que nous allons attaquer le 29 mars ? Une réunion eut lieu à ANTANIMENA [chez RAKOTONDRABE] le 23 (25 ?) [ AHITSIO :JEUDI 27 mars], j’y assistais à titre de curiosité et ce qui me frappa, ce fut l’absence de Rakotoarison [RAKOTOARISAONINA AUGUSTIN] ; Ravelonahina et Rakotondrabe étaient présents, un SILENCE GLACIAL ACCUEILLIT MON ENTRÉE. Les CONVERSATIONS SUR L’ATTAQUE projetée contre Tananarive NE REPRIRENT QUE DEUX HEURES APRÈS ; ils étaient environ 30 hommes illuminés de patriotisme »
      Toy izao manaraka izao no nanazavan’ny Lt RANDRIAMROMANANA ny nanodidina ity tantara ity raha namaly ny fanontanian’ny « Juge d’instruction militaire » nanadina azy izy tamin’ny 15 Aprily 1947 :

      TRIBUNAL MILITAIRE PERMANENT DE TANANARIVE séant à Tananarive
      PROCÈS-VERBAL D’INTERROGATOIRE OU DE CONFRONTATION »
      L’an mil neuf cent quarante-sept, le quinze avril.
      Après avoir été extrait de la prison militaire de TANANARIVE.
      Devant nous, GIRAUX, capitaine de Justice militaire, juge d’instruction militaire, assisté de AVALLONE, Sergent-Major, commis-greffier, a été amené à notre Cabinet le lieutenant RANDRIAMAROMANANA Albert, du 1er R.M.M., dont la PREMIÈRE COMPARUTION est constatée par procès-verbal du QUATORZE AVRIL 1947

      (Hofaranana)

    • 12 avril à 07:49 | lysnorine (#9752) répond à Shalom

      FAMENON’ « NY LT. RANDRIAMAROMANANA SY NY 29 MARTSA 1947 »
      Re Shalom 10 avril 2021 à 20:03

      TRIBUNAL MILITAIRE PERMANENT DE TANANARIVE séant à Tananarive
      PROCÈS-VERBAL D’INTERROGATOIRE OU DE CONFRONTATION » [du Lieutenant RANDRIAMAROMANANA]
      (Tohiny sady farany)
      [...]
      DEMANDE : Avez-vous adhéré au M.D.R.M. ? à quelle date et dans quelles conditions ? qui vous a sollicité ?
      RÉPONSE : Je n’ai jamais donné mon adhésion au M.D.R.M., toutefois, j’étais sympathisant de la politique menée par le Docteur RAVOAHANGY, lors des élections de juin 1946 alors que je me trouvais à FIANARANTSOA, j’ai cru de mon devoir de faire une causerie aux gradés et tirailleurs malgaches pour les éclairer sur leurs devoirs civiques et j’ai fait distribuer des bulletins de vote au nom du Dr RAVOAHANGY. Vers le 8 Mars 1947, alors que j’étais à MAJUNGA, les nommés RAKOTOARISON Augustin [RAKOTOARISAONINA] et RATSIMANDRESY Joseph sont venus au « Colonial Hôtel » où je logeais. Comme avec tous mes compatriotes de passage, j’ai lié conversation avec eux ; après avoir parlé de choses et d’autres, ceux-ci me demandèrent un ENTRETIEN PARTICULIER, je les ai alors fait monter dans ma chambre. Là ils m’apprirent qu’ils faisaient partie d’une SECTE qui avait pour but la délivrance de Madagascar par tous les moyens et me demandèrent d’y adhérer, ajoutant qu’ils me faisaient confiance pour le recrutement d’adhérents dans la région de MAJUNGA. J’ai accepté leur proposition et j’ai prêté serment de fidélité suivant la mode malgache. Nous nous sommes quittés sans qu’un rendez-vous ultérieur ait été fixé soit à MAJUNGA soit à TANANARIVE mais avant leur départ ils me demandèrent de former une cellule (cinq individus) et d’envoyer au Dr. RAZAFIMAHEFA, Chef de la section du M.D.R.M. de MAJUNGA toutes suggestions utiles concernant l’organisation du Mouvement [JINA] dans la région.

      DEMANDE : Lorsque RAKOTOARISON et RATSIMANDRESY vous ont demandé d’adhérer à leur mouvement, ne vous êtes-vous pas inquiété de savoir dans quelles conditions et par quels moyens, ils comptaient obtenir l’Indépendance de Madagascar ?
      RÉPONSE : Si, j’ai demandé mais ils ne me donnèrent que des RÉPONSES TRÈS VAGUES. Ce n’est qu’après avoir prêté serment qu’ils m’expliquèrent que le mouvement était une ORGANISATION MILITARISÉE, QUE DES ARMES SERAIENT ENVOYÉES PAR L’ÉTRANGER ET QUE, LE DÉPUTÉ RASETA AVAIT ENGAGÉ DES CONVERSATIONS AVEC LES ÉTATS-UNIS.

      DEMANDE : AVANT le 8 Mars, aviez-vous rencontré soit à TANANARIVE soit ailleurs RAKOTOARISON et RATSIMANDRESY ?
      RÉPONSE : NON, je ne les connaissais pas aupravant.

      DEMANDE : Avez-vous fourni des renseignements au Dr RAZAFIMAHEFA chef du M.D.R.M. à MAJUNGA comme cela vous avait été demandé ?
      RÉPONSE : À aucun moment je ne suis entré en relation avec lui ; d’ailleurs à MAJUNGA je ne me suis pas occupé de l’organisation du Mouvement.

      DEMANDE : QUAND AVEZ-VOUS REVU RAKOTOARISON ET RATSIMANDRESY ?
      RÉPONSE : Convoqué comme TÉMOIN devant le Tribunal Militaire de TANANARIVE, je suis arrivé dans cette ville le [Dimanche] 23 Mars 1947. Le lundi 24 j’ai passé la journée au Tribunal Militaire et au 1er R.M.M. Le lendemain [Mardi] 25, j’ai essayé de toucher RAKOTOARISON pour lui demander des explications sur le mouvement car JE CRAIGNAIS QU’IL NE SOIT UN INFORMATEUR DU 2ÈME BUREAU.

      [Nahafantatra FOMBA IFANDRAISANA amin-dRAKOTOARISAONINA AUGUSTIN izay ZAODAHIN-DRAKOTONDRABE SAMUEL izany ny Lt. Randriamaromanana]

      Mais j’ai appris qu’il était parti à MAJUNGA. Le [Mecredi] 26 Mars, dans le courant de l’APRÈS-MIDI, ALORS QUE JE ME TROUVAIS CHEZ MA SŒUR, RAKOTOARISON [RAKOTOARISAONINA AUGUSTIN] et RATSIMANDRESY sont venus me trouver pour me prévenir qu’un mouvement insurrectionnel aurait lieu dans la nuit du 29 au 30 Mars et, ils me demandèrent d’assister à une réunion qui devait avoir lieu le lendemain [JEUDI] 27 à partir de 20 heures dans UNE MAISON SITUÉE DERRIÈRE LA FABRIQUE DE TABACS « BATERAVOLA » à ANTANIMENA. IL FUT CONVENU QU’ILS VIENDRAIENT ME CHERCHER EN TAXI AU CARREFOUR DES QUATRE-CHEMINS. Le Jeudi 27 Mars vers 20 heures, N’AYANT TROUVÉ PERSONNE AU RENDEZ-VOUS, je me suis rendu seul à la réunion à ANTANIMENA.

      Étaient présents les nommés RAVELONAHINA, RAKOTONDRABE, Sylvain JOEL, RAKOTONDRAVAO et une QUINZAINE d’autres personnes que je ne connaissais pas. Au cours de la réunion, il fut discuté du plan à établir pour attaquer Tananarive et on me demanda des conseils au point de vue MILITAIRE, notamment de quelle façon on pouvait faire sauter une poudrière, quels effectifs étaient nécessaires pour neutraliser les points stratégiques D.A.T. – G.A.C.E.– 1er R.M.M., etc... Comme ON NE VOULAIT PAS ME DONNER DES PRÉCISIONS SUR LES MOYENS DONT DISPOSAIT LE PARTI POUR PASSER À L’ACTION, j’ai exigé qu’on me remette tous les documents nécessaires pour que je puisse dresser un plan. Il fut alors décidé que le lendemain à TANJOMBATO [any an-tranon’i JOËL Sylvain], on me fournirait toutes précisions utiles sur ce point et la séance fut terminée.
      [...]
      Ahariharin’ireo andalan-tenin’ny Lt RANDRIAMAROMANANA ireo fa tena mpivarotra tanindrazana namandrika azy ny JINA roa lahy RAKOTOARISAONINA Augustin – zaodahin-dRAKOTONDRABE Samuel – sy RATSIMANDRESY Joseph izay nidodododo nankany MAJUNGA hampiditra azy ho JINA sy nikendry koa ny hahavoa ny Dr RAZAFIMAHEFA, lehiben’ny sampan’ny M.D.R.M tao MAJUNGA,. sy ny antoko M.D.R.M. , dia nanipy hevitra mba hahazoana HITOROHANA azy ireo ho miray petsapetsa amin’ny JINA amin’ny ny FANOMANANA FIKOMIANA hapoaka atsy ho atsy. Miteny ho azy ny ahiahin’ny Lt RANDRIAMAROMANANA tamin-dRAKOTOARISAONINA Augustin hoe : « JE CRAIGNAIS QU’IL NE SOIT UN INFORMATEUR DU 2ÈME BUREAU »

  • 11 avril à 06:43 | arsonist (#10169)

    Des Africains du continent sont très remontés contre Bokassa gasy et ont honte pour lui !

    (i) Bokassa gasy ,
    qui bizarrement avait déclaré plusieurs fois en live à la TV qu’il "allait sauver le monde" ,
    est accusé nommément par des Africains de "faire honte à l’Afrique" .

    Perso , j’ai écrit plusieurs fois sur ce forum que Bokassa gasy et tous les foza ignorent ce que c’est "avoir honte" !

    Et ce sont des Africains du continent qui disent publiquement qu’ils ont honte pour Bokassa gasy et pour les foza !

    Je cite phonétiquement ci-dessous 4 phrases que j’ai entendues en visionnant la vidéo :

    "Andréi Rajoelinah n’a pas un grand CV" (dit deux fois)
    " il n’a pas de grande vision dans la gestion d’un état"
    " il fait honte à toute l’Afrique"
    "il ne faut pas prêter le flanc pour que tous les gens se moquent de nous"

    (ii) Et voici deux réactions de la besileo foza femelle couillue isandra

    1. "10 avril à 12:55 | Isandra (#7070) répond à citoyendumonde ^
    " Hihihi ! Ces Africains sont-ils devenus une référence en matière d’analyse politique"

    2. "10 avril à 13:48 | Isandra (#7070) répond à citoyendumonde ^
    "Vohitra,
    " Quand ces gens ont osé dire que Rajoelina est une honte de l’Afrique, ont ils pensé que les Présidents comme les leurs sont les fiertés de l’Afrique ?"

    (iii) J’ai posté cette réponse-ci .
    Mais je suis sûr que comme d’hab’ la besileo foza femelle couillue isandra ne sait pas du tout de quoi je parle dans ce post !

    " 10 avril à 14:15 | arsonist (#10169) répond à citoyendumonde ^

    " Une nouvelle illustration du manque d’ instruction et de la vacuité culturelle des foza en général , et de la besileo foza femelle couillue isandra en particulier .

    Cette abrutie de foza femelle croit donc que , quand on dit que le tristement célèbre DJ prezidà gasy est une honte pour l’Afrique ,
    " alors cette abrutie croit que l’on pense que les autres Présidents africains sont une fierté pour l’Afrique .

    " Pfff !
    " Donc c’est comme si vous dîtes : le Caudillo était une honte pour l’Europe ,
    " alors vous pensez automatiquement que le Duce et le Führer faisaient la fierté de l’Europe !

    " Question :
    " Mais pourquoi donc certains parents s’étaient-ils abstenu d’envoyer leurs enfants à l’école ? "

    • 11 avril à 11:20 | Vohitra (#7654) répond à arsonist

      Arsonist,

      Regardez un peu les yeux dans la photo ci-dessus, c’est bizarre hein ! Il y avait les cornes d’il y a quelques semaines déjà...et là les yeux révulsés...

    • 11 avril à 11:21 | Isandra (#7070) répond à arsonist

      Molotov,

      Un esprit tordu ne peut pas comprendre ceci. Un homme n’ose pas traiter la femme de son collègue de moche, s’il ne trouve pas sa femme belle.

      C’est pareil, ces Africains observateurs référence mondiale de RMDM-France, en matière d’analyse, n’auraient pas osé traiter Rajoelina Président Malagasy de la honte de l’Afrique, s’ils ne jugeaient pas que leurs Présidents respectifs sont les contraires.

    • 11 avril à 11:51 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      1. N’ai-je pas écrit au tout début du (iii) de ce post "Mais je suis sûr que comme d’hab la besileo foza femelle couillue isandra ne sait pas du tout de quoi je parle dans ce post".

      2. Et la réplique de cette abrutie de foza femelle prenant en exemple le langage sexiste d’un éventuel collègue matcho . Une femelle humaine aurait-elle tenu pareil langage ?
      Cette femelle-ci est couillue , on vous dit .
      C’est-à-dire pourvue de grosses c.ouilles , comme un taureau .
      Et je ne parle pas de l’inversion des valeurs des mots dans son exemple , comparativement à l’ordre de ces valeurs dans sa formulation concernant les présidents africains.
      Ah ! Ces foza ! Quelle misère intellectuelle !

  • 11 avril à 09:35 | Shalom (#2831)

    Quelques termes usés quand on est à court d’argument, ie aveu de faiblesse, les mots sont repris tel que les ont écrits leurs auteurs :

    - paille
    - poutre
    - mafy hatoka
    - cou dure
    - cou raid
    - complotiste etc ...

    Ce qui signifie : sepamafôte - merci pour ce nouveau terme dans la langue malagasy

    • 11 avril à 11:24 | arsonist (#10169) répond à Shalom

      Vous oubliez "les Andafy veulent le K-O" .

  • 11 avril à 10:55 | kartell (#8302)

    Aujourd’hui, les jeux sont faits, et « qui est pris celui qui croyait prendre » ou celui qui croyait mystifier est pris à son propre jeu !...
    On pourrait en sourire sauf qu’ici, ce sont des millions de gens qui ont été induits en erreur voir abusés pour des questions de fric et titre usurpé !...
    Pour paraphraser Winston Churchill qui disait que la guerre était une chose trop grave pour la confier aux militaires, on pourrait affirmer que le pouvoir est trop sérieux pour le confier à un publicitaire reconverti en homme providentiel et en prédicateur à la petite semaine !...
    Désormais, le mal est fait, et après plus une année de déni, affiché et de mises en scène de déclarations présomptueuses,de mesures prises en dépit du bon sens, nous voici plongés dans un sauve qui peut qui donne le ton de l’ampleur de la catastrophe sanitaire aggravée par un isolement du pays voulu par un pouvoir qui devrait y trouver de bonnes opportunités dans un futur proche ...
    Le fossé est abyssal entre une population demandeuse de protection efficace par une vaccination et un pouvoir qui n’entrevoit les choses qu’au travers du volet financier juteux sous toutes ses coutures ...
    Difficile dans ces conditions de réconcilier les deux objectifs, l’un lucratif et l’autre à caractère exclusivement sanitaire et c’est à cela que le pouvoir tente d’apporter une réponse cohérente de manière à faire croire que la santé de tous reste une préoccupation prioritaire du pouvoir...
    Mais, lui l’entrevoit par le seul biais économique en sachant que sans une situation sanitaire revenue à la normale, pas de salut pour une remise sur rails d’une économie auparavant bien mal en point ...
    Jouer sur les deux tableaux est aujourd’hui le deal du pouvoir avec celui de conserver une crédibilité la plus large possible auprès d’une population de plus en plus circonspecte à l’égard d’un remède qui n’a convaincu que ses financiers !...
    Difficile de croire aux solutions miracles d’autant que le pouvoir s’est jusqu’ici contenté de grossiers copiés-collés sans grande réussite où visiblement le manque d’imagination des dirigeants reste l’un de ses principaux boulets qu’il traîne depuis deux ans ...
    Il n’y aura donc pas de sortie de crise innovante mais une recherche effrénée d’un patchwork glané ici et là assaisonné à la sauce endémique d’un maçon qui n’avait jamais construit un mur, ni manié une truelle !...
    Sauf que la pression monte d’une population qui réclame des comptes à un pouvoir pris à son propre piège et où l’urgence demande désormais une action ultra rapide d’autant que la saison froide risque d’ajouter sa contribution à la pandémie.
    Mais lorsque le pouvoir est exercé en solitaire, la tension actuelle risque d’en rajouter pour un résultat qui fait craindre à des choix plus que contestables surtout s’ils sont pris dans la précipitation et une certaine panique...
    À suivre, donc...

  • 11 avril à 11:12 | Vohitra (#7654)

    Bonjour à tous,

    Apparemment, c’est la saison, malgré l’invasion de la pandémie, des festivals pour les tyrans africains, c’étaient Ouattara et Condé qui avaient ouverts le bal, après 36 années dans le méfait, Sassou Nguesso leur a emboîté les pas, Guelleh est en bonne voie ainsi que Talon, les vétérans Biya et Bongo n’ont rien à s’inquiéter outre mesure la dessus, et tout dernièrement, Idriss Deby reste imperturbable dans sa marche vers le sixième mandat…les prochains sur la liste seraient à coup sûr, sauf circonstances imprévisibles et inattendues, Macky Sall et…le calife gourou de la cupidité et des mensonges d’Etat…pour un troisième mandat…

    Ces lamentables situations sont les séquelles laissées par les germes de perversion et dénaturation par rapport à leurs missions, développées avant la décolonisation au sein des forces de défenses et de sécurité dans les anciennes colonies francophones…

    Ces forces maléfiques agissent sans discontinuité durant la période post-indépendance, pas très visible mais en sourdine et dans les coulisses, à coup de matelas de billet comme des vulgaires mercenaires…Sarkozy et le calife n’avaient pas hésité un seul instant en 2009 en fomentant une rébellion ouverte dans les casernes Malagasy, qui reste le stade suprême ou « la forme grave » de la destruction de la République et l’anéantissement total de l’Etat de droit dans les pays fragiles économiquement et socialement en proie à des divisions sectaires, et dont la Nation est encore en phase de reconstruction sociale après la colonisation…

    Bref, en tout cas, ce que la colonisation n’est arrivée à parfaire ou à réaliser avant l’indépendance de ces pays, les tyrans africains francophones y ont réussi à développer en mettant en place des systèmes politiques facilitant la coercition, le pillage, la capture de la démocratie, la mise en place d’un despotisme teinté de néoliberalisme ploutocratique…

    Voici une interview intéressante relative à ces tyrans africains, oui, Jean Bedel Bokassa, l’ancêtre de notre calife y tient une place prépondérante dans l’histoire africaine…Bonne vision

    • 11 avril à 12:50 | lé kopé (#10607) répond à Vohitra

      Qui tire les ficelles dans les Pays Francophones ? Pour qui sonne le Glas ? Malgré la disparition du commis (Jacques Foccart) du Général Métropolitain , la France Afrique continue de déployer ses ailes en la personne d’un coq Français (nain) qui bombe le torse selon Barack Obama ... C’est le principal instigateur du coup d’Etat de 2009, et qui l’a reconnu lui même sur les antennes , malgré les dénégations de Sieur Betoko .
      ISANDRA parle des Dirigeants Africains , qui ne sont pas des références en matière de Démocratie et de gouvernance . SOIT !!! mais à la différence de notre Grande île , ces pays sont actuellement pourvus d’infrastructures qui n’ont pas à rougir des grandes puissances .Je ne parlerai que de la voie rapide autour de Dakar , sa nouvelle cité Administrative (Diamandio) , le Métro qui relie cette cette ville à la Capitale , la Corniche , et la liste n’est pas exhaustive... Notre ancien Ambassadeur dans ce Pays pourrait en parler mieux que moi . Il en est de même pour la Côte d’Ivoire , qui a subi le même changement AntiConstitutionnel comme nous en 2010 , en remettant au pouvoir Alassane Ouattara , l’un des valets de l’Hexagone . En ayant été le Premier Ministre de Houphouët Boeny , il est rompu aux affaires ,et aux transactions douteuses avec ses" parrains ". Par contre au niveau des infrastructures , la ville d’Abidjan , avec ses rocades et ses voies rapides, les buildings érigés de toutes parts ,nous fait penser aux grandes Mégapoles des Pays développés ...
      Bref , si des dysfonctionnements persistent dans les Pays Africains , n’en vous déplaise mais ils sont maintenant loin devant nous , et le Rwanda si près , ou l’Ile Maurice , doivent nous servir de modèle de développement . Malheureusement , avec notre orgueil mal placé , nous restons dans notre déni , et votre Calife est persuadé de "sauver le Monde" . Le monde des Bisounours oui !!!En attendant , nous devons pleurer nos morts , et espérer trouver une solution rapide à notre situation actuelle , où seuls les fabricants de cercueils trouvent leurs comptes .
      Salut Lé...Kopé .

  • 11 avril à 13:53 | arsonist (#10169)

    (i) La besileo foza femelle couillue isandra me qualifie d’ "esprit tordu"

    "11 avril à 11:21 | Isandra (#7070) répond à arsonist ^
    "Molotov,
    "Un esprit tordu ne peut pas comprendre ceci"

    Ironic comments :
    Instruite et très cultivée , cette besileo foza femelle couillue isandra a bien évidemment fort bien appréhendé le sens du vocable "torsion" et ses dérivés .

    (ii) Il faut prendre garde à l’esprit tordu de Bokassa gasy et de ses foza .

    Entre autres : ne pas se laisser déstabiliser par la pourriture de la com’ foza .
    Et tout particulièrement en ce qui concerne les différentes formes de dépistage et de diganostic de la covid19 en France !

    L’esprit tordu des foza utilise une pourriture de com’ , en tentant désespérément
    d’aligner ce qui se fait en France avec ce qui se fait à Madagougou !

    Or en France cela va
    du test banal que l’on peut faire dans une pharmacie ou une tente dressée dans la rue pour l’occasion
    jusqu’au scanner des poumons pour visualiser et localiser les endroits où se trouvent réellement les coronavirus .

    https://www.louvainmedical.be/fr/article/methodes-diagnostiques-du-covid-19

    Et tout le monde sait , par contre , que les hôpitaux manara-penitra sont loin de disposer de scanner ni du personnel adéquat pour paratiquer pareilles observations en imagerie !

    (iii) Alors , ne pas se laisser berner par la com’ pourrie sortie tout droit de l’esprit tordu des foza !

    D’ailleurs les ministres foza qui crient sur tous les toits les prétendues vertus préventives et curatives de leur pisse-mémée ,
    dès l’apparition la moindre petite alerte sur leur propre santé perso
    se barrent fissa se faire soigner à l’Etranger !

    https://www.actutana.com/wp-content/uploads/2021/04/20210408_220957-772x445.jpg

    C’est cela une manifestation de ce que l’on appelle un esprit tordu !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS